25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Vinteuil le Ven 25 Sep 2015 - 20:31

Le Parisien a écrit:Elle a choisi une «action coup-de-poing». Clara Forest, enseignante de latin au collège Evariste Galois de Nanterre, est en grève de la faim depuis six jours pour protester contre la réforme des collèges prévue pour la rentrée 2016.

La suite sur le Le Parisien.

_________________
"La République se retire de l'école qui porte son nom." (Alain Finkielkraut)

Vinteuil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Tangleding le Ven 25 Sep 2015 - 20:34

Je pense que cela fait partie du pourrissement que redoute le MEN... Et j'ai bien peur que cela ne se multiplie.

Ce n'est pas le genre d'action qui emporte mes suffrages, mais hélas l'attitude et la politique du ministère ne peut qu'aboutir à ce genre de choses.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Catsoune le Ven 25 Sep 2015 - 20:35

Lire cela me fait penser aux collègues qui ont qui ont eux aussi tenté d'attirer l'attention sur leurs conditions de travail difficiles et ...

Ça me rend triste.

_________________
Les compliments, c'est comme le mascara, il en faut plusieurs couches.....

Catsoune
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par leyade le Sam 26 Sep 2015 - 8:11

"Cette semaine, Clara Forest a rencontré deux inspecteurs académiques. «Nous souhaitons maintenir un dialogue positif avec cette professeure, assure l’inspection académique. Rien n’est stabilisé pour l’instant. Et il n’est pas question de mettre en cause l’enseignement des langues anciennes au collège.»"

Quels menteurs...

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Thalia de G le Sam 26 Sep 2015 - 8:18

Le Parisien a écrit:Un appel à la grève nationale des professeurs du collège a été lancé pour le 10 octobre prochain. Clara Forest compte maintenir sa grève de la faim jusqu’à cette date.
Ils sont vachement au courant, les journalistes du Parisien. Rolling Eyes

Courage, Clara Forest !

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Thierry30 le Sam 26 Sep 2015 - 8:31

Je trouve cette action isolée dangereuse (pour la santé de la gréviste) et peu efficace (car déconnectée du mouvement actuel).

Pour l'instant, nous sommes plutôt dans une phase de montée de la contestation, il me paraît excessif de partir si rapidement en grève de la faim. Ce genre d'action ne doit être utilisé qu'en tout dernier ressort. Nous n'en sommes bien évidemment pas encore là!

Je conseillerai donc à Clara Forest d'arrêter de se faire du mal inutilement et de rejoindre ceux qui luttent au quotidien, de façon organisée, contre cette "réforme".

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par trompettemarine le Sam 26 Sep 2015 - 8:52

HS : on voit se multiplier ces actions désespérées dans l'éducation nationale (C'est la troisième grève de la faim dont j'entends parler.)
Depuis que je suis professeur (depuis 20 ans et quelques), je n'en avais jamais vu.
Y a-t-il eu déjà des périodes de crises dans l'EN, où l'on en est venu à de telles extrémités ? (Ce n'est pas une question rhétorique.)

Les différents ministres vont-ils enfin entendre qu'il ne s'agit pas d'un simple "malaise" des enseignants, mais du cri de ceux qui ne veulent pas voir disparaître la transmission des savoirs, qui ne veulent pas voir disparaître l'école. (réforme du collège, lutte pour les moyens en REP, etc.)

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Paraffin le Sam 26 Sep 2015 - 9:24

Evariste Galois à Nanterre a été mon premier poste, il y a plus de 20 ans. J'en garde un bon souvenir, mais c'était un collège difficile, qui aurait du être classé en ZEP mais qui n'avait pas été classé en ZEP.

L'action de ce professeur est certes un peu décalée, mais si le collège est toujours tel que je l'ai connu, c'est un endroit crevant, où on peu facilement perdre espoir.

_________________
If you want to go nowhere, you're sure to get there.

Paraffin
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Thierry30 le Sam 26 Sep 2015 - 9:27

@trompettemarine a écrit:HS : on voit se multiplier ces actions désespérées dans l'éducation nationale (C'est la troisième grève de la faim dont j'entends parler.)
Depuis que je suis professeur (depuis 20 ans et quelques), je n'en avais jamais vu.
Y a-t-il eu déjà des périodes de crises dans l'EN, où l'on en est venu à de telles extrémités ?
(Ce n'est pas une question rhétorique.)

Les différents ministres vont-ils enfin entendre qu'il ne s'agit pas d'un simple "malaise" des enseignants, mais du cri de ceux qui ne veulent pas voir disparaître la transmission des savoirs, qui ne veulent pas voir disparaître l'école. (réforme du collège, lutte pour les moyens en REP, etc.)

Oui, j'ai fait une grève de la faim dans le Gard en 2000 avec deux autres collègues du 1er degré, je sais donc ce que c'est: c'est dangereux!
En 2000, le ministre de l'époque était le tristement célèbre Claude Allègre.

En Février 2000, une intersyndicale complète (SNUIPP, SNUDI-FO, SE, SGEN, CGT, SUD) avait lancé dans le Gard une grève reconductible pour obtenir "500 postes pour le Gard", les problèmes de remplacement devenant insupportables dans les écoles.

Nous étions près de 70% de grévistes quotidiennement et étions soutenus par la FCPE et l'ensemble des Gardois.

Cette grève a duré plus de 6 semaines avec manifestations de plusieurs milliers de personnes chaque semaine, occupation de l'Inspection Académique (2 fois et chaque fois virés par les CRS), actions quotidiennes: blocage de TGV, distribution de tracts, escalade de monuments, plongeon dans l'eau glaciale des jardins de la Fontaine, manifestation lors de la venue de ministre, etc...

Au bout de 6 semaines (nous avions même mené des actions pendant les vacances d'hiver), le ministère refusait toujours de recevoir une délégation. L'ambiance commençait à devenir électrique, certains commençaient à proposer des actions à la limite de la légalité.

C'est à ce moment-là que nous avions décidé à 3 de nous mettre en grève de la faim après avoir écrit une lettre ouverte au ministre de l'EN et à Jospin, alors 1er ministre.
Elle a duré 4 jours, nous avons fait l'ouverture du 13h de TF1 le 3ème jour et, à partir de là, c'était plié: l'intersyndicale est montée négocier à Paris et nous avons obtenu plus de 100 postes pour la rentrée suivante et un retrait sur salaire de 3 jours (pour 6 semaines de grève).

Ce qui était important, c'est que cette action était dans la continuité du mouvement et n'était donc pas isolée, tout en étant, je le reconnais aujourd'hui, extrémiste. Nous ne faisions pas ce mouvement extrême pour gagner sur les revendications, mais uniquement pour être considérés par le ministère comme des salariés avec lesquels on doit discuter, ce qui n'était pas le cas jusqu'alors! Les syndicats étaient, il faut le dire, contre notre action, au début, mais ont su intelligemment nous utiliser par la suite.

Ce qui est dangereux, c'est que l'on met sa santé en jeu et que, lorsque l'on entre dans cette démarche, on sait que c'est "quitte ou double" et qu'il ne peut y avoir de juste milieu. Dans notre cas, nous avions des certitudes quant à l'utilité de notre démarche; dans le cas actuel, ces certitudes me paraissent très minces puisque nous n'en sommes qu'au début du mouvement de contestation, contestation qui, pour l'instant, ne semble pas constituer une immense majorité chez les professeurs du second degré...

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par laMiss le Sam 26 Sep 2015 - 9:48

Je comprends son choix.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 septembre (Nanterre) : Une enseignante en grève de la faim contre la réforme

Message par Daphné le Sam 26 Sep 2015 - 10:51

@leyade a écrit: "Cette semaine, Clara Forest a rencontré deux inspecteurs académiques. «Nous souhaitons maintenir un dialogue positif avec cette professeure, assure l’inspection académique. Rien n’est stabilisé pour l’instant. Et il n’est pas question de mettre en cause l’enseignement des langues anciennes au collège.»"

Quels menteurs...

Des laquais, c'est tout ce qu'ils sont  furieux

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum