Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Knovky
Niveau 1

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Professeur des écoles ou CPE ?

par Knovky le Sam 26 Sep 2015 - 0:12
Bonjour,
D'avance désolé si ce topic aurait plus de sens ailleurs, d'autant plus qu'une "reconversion" ou "seconde carrière" pour moi qui n'a travaillé qu'en tant qu'assistant d'éducation je ne suis pas certain que ce soit adéquat Professeur des écoles ou CPE ? 248604097

Entrons dans le vif du sujet!
Je prépare le concours de CPE via le CNED mais au fil du temps j'ai des petites hésitations qui apparaissent et disparaissent quant à mon choix "professionnel" (ça fait déjà quelques années que j'hésite entre les 2 et initialement je visais la profession de PE... je pense que je suis une girouette  affraid )


En fait j'aurais bien aimé avoir vos avis avisés et expérimentés dans ces domaines, et notamment des idées pour alimenter ma réflexion et me décider une fois pour toute et arrêter de penser à une alternative à chaque fois! (si vous pouvez me dégouter à vie d'un des deux ça sera efficace pour que je mette tout dans l'autre  Laughing )

Je vais faire un petit résumé des avantages et inconvénients que je vois dans les 2 même si j'en aurais sûrement oublié beaucoup:

CPE:
Avantages:
_ Pouvoir impacter la scolarité des élèves à plein de niveaux possibles
_ Manager une équipe d'assistants d'éducation
_ Avoir quand même pas mal de pouvoirs pour créer un bon climat scolaire
_ Comme j'ai été assistant d'éducation je sais comment ça se passe environ et je pense que ce serait assez dans mes cordes

Inconvénients:
_ Le concours est quand même très sélectif et pas super passionnant à préparer => je sens que je vais devoir m'y mettre à plusieurs reprises...
_ L'idée que les comportements des élèves ne va pas trop en s'améliorant et que des mots ça ne garantit pas trop qu'ils vont changer ou qu'ils en auront quelque chose à faire ... ça pourrait vite m'ennuyer (+ les différences selon le public scolaire que j'aurais)
_ Je n'aime pas spécialement le rôle de père fouettard!
_ Les CPE jouent un minimum un rôle dans l'orientation des élèves et... je n'aime pas trop le principe d'orientation même si c'est un peu hypocrite et que ça se fera de toute façon ^^
_ En se plongeant sur le long terme je me dis que les CPE ne seraient peut-être plus de ce monde  :livre:
_ Risque d'être un peu trop administratif et de servir de fusible
Je sens que les 3 derniers points vont peut-être en faire tilter quelques uns mais c'est mon ressenti.

Professeur des écoles:
Avantages:
_ Influencer la scolarité des élèves
_ Faire apprendre des choses!
_ Avoir le contrôle en bonne partie de ce que j'enseignerais
_ Je pense que je serais du genre bien investi dans la tâche (bon, CPE aussi en fait)
_ Je me referais une culture poussée par le besoin d'être un bon prof (cf plus loin)

Inconvénients:
_ Le gros inconvénient c'est que je sens qu'actuellement en tout cas je ne pourrais rien faire si j'étais devant une classe: mon niveau de français est moyen (surtout grammaire), en mathématiques je suis très bof, je n'ai jamais senti un intérêt particulier pour les arts... (y a que l'anglais et l'EPS où je peux me défendre!) Ma culture générale j'ai l'impression est un peu à la ramasse en fait et ça pourrait avoir une sacrée répercussion sur les élèves alors autant ne pas être prof plutôt que de pourrir la scolarité des élèves  professeur
_ C'est un peu lié au point au dessus mais je trouve que depuis tout petit je manque de curiosité et donc de la motivation qui en découle derrière donc si je prépare le concours de prof je serais surement plus motivé pour me mettre à niveau mais bon je ne sais pas si ce sera suffisant!
_ Je n'ai jamais fait cours devant des élèves donc peut-être que je n'aimerais pas  idee
_ Si j'apprends à faire écrire... il va falloir que de mon côté aussi je fasse un effort parce que mon écriture est très moche  veneration
_ Ce sera sûrement plus compliqué sur le court terme que CPE pour m'adapter à ce que je dois faire (mais si l'investissement en temps sera plus important au début, par la suite je serais plus rodé et ça se retournerait en avantage... peut-être)


Comme j'aimerais bien éviter de changer de plan un mois avant le début des concours, j'apprécierais donc fortement si vous aviez quelques suggestions/arguments/idées à m'offrir!
N'hésitez pas à souligner des points qui pourraient me démotiver dans l'un ou l'autre, je préfère ne pas me faire d'illusions et éprouver ma volonté plutôt que de regretter quand il est trop tard Wink

Knovky
maikreeeesse
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par maikreeeesse le Sam 26 Sep 2015 - 12:27
Je ne parlerai que du choix PE. Ce que tu listes en avantages et inconvénients m'est très déroutant, car ce n'est pas du tout comme cela que je conçois mon travail, (mais c'est intéressant).
Ce qui suit n'engage que moi. Pour être PE, il faut déjà "supporter" les enfants âgés de 3 à 11 ans, leur manque d'autonomie, leur besoin d'affectif. Il faut que que tu leur apprennes les bonnes méthodes de travail (cela va de comment tenir son stylo, à lire, à présenter son travail clairement ou faire des recherches, suivant les niveaux). En revanche, un élève normalement constitué à cet âge a une immense soif d'apprendre ainsi qu'une grande curiosité, c'est un régal.
Influencer la scolarité des élèves Je ne sais pas trop ce que tu entends par influencer leur scolarité.
Avoir le contrôle en bonne partie de ce que j'enseignerais Tu dois te conformer à un programme, avec une certaine marge de liberté, il est vrai.
Faire apprendre des choses Je dirais plutôt transmettre des choses.

Les inconvénients que tu cites:
ton écriture: ce n'est un gros problème, avec application et lenteur au début, tu y arriveras.
Ta culture: je ne sais pas trop quoi te dire, il me semble que l'on se cultive pour soi, que l'on se nourrit d'abord soi-même pour ensuite transmettre aux élèves, c'est un processus à long terme, pas "utilitaire".
Ton niveau: Je ne le connais pas, plonge-toi dans des livres type bled ou Bescherelles pour le mesurer. En élémentaire, tu ne rentreras pas dans les cas les plus complexes de la grammaire mais tu as interêt à être très clair avec les élèves, idem en math, donc à bien maîtriser.

Voici les avantages que je vois:
-L'âge des enfants
-la construction du parcours d'apprentissage
-la diversités des situations possibles
-un équilibre dans ce que tu enseignes
-l'espoir que tu leur donnes toutes les bonnes clés pour la suite de leur scolarité

Les inconvénients:
-Les relations avec la hierarchie ou collègues ou parents qui peuvent être détestables
-Les changements de programme/ lubies/ qui nous font jeter aux orties ce qui étaient monté au pinacle
-L'évaluation des élèves telle qu'elle est demandé actuellement
-Le rapport "ce que je veux transmettre" / société, de plus en plus en notre défaveur.
-Le salaire.

Commence par observer une classe pour voir si le niveau des élèves te convient.
avatar
Saska
Niveau 9

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Saska le Sam 26 Sep 2015 - 17:13
Je suis à peu près aussi perplexe que le collègue PE mais je vais tenter de répondre de l'autre côté :
CPE:
Avantages:
_ Pouvoir impacter la scolarité des élèves à plein de niveaux possibles >> ça veut dire quoi, impacter la scolarité ?? Je dirais plutô s'intéresser aux adolescents dans toutes leurs dimensions, et pas seulement celle d'élève
_ Manager une équipe d'assistants d'éducation >> Manager, ça fait débat dans le métier ; je préfère parler d'organiser un service, ou d'en être responsable
_ Avoir quand même pas mal de pouvoirs pour créer un bon climat scolaire >> du pouvoir, non - des atouts, des compétences, des talents de négociation, des propositions pour inciter l'ensemble de l'établissement à aller vers un bon climat scolaire, oui
_ Comme j'ai été assistant d'éducation je sais comment ça se passe environ et je pense que ce serait assez dans mes cordes >> attention, c'est quand même assez différent, le positionnement vis à vis des élèves, des autres personnels, des parents et du CE n'est pas le même.

Inconvénients:
_ Le concours est quand même très sélectif et pas super passionnant à préparer => je sens que je vais devoir m'y mettre à plusieurs reprises... >> je l'ai préparé et obtenu en 1 fois, mais j'ai trouvé ça passionnant justement (pas tout, mais disons 80% des contenus) - si le contenu de la préparation ne t'intéresse pas, faut peut-être s'interroger sur le décalage entre ce que tu perçois du métier et sa réalité ?
_ L'idée que les comportements des élèves ne va pas trop en s'améliorant et que des mots ça ne garantit pas trop qu'ils vont changer ou qu'ils en auront quelque chose à faire ... ça pourrait vite m'ennuyer (+ les différences selon le public scolaire que j'aurais) >> là, pour moi, mais ce n'est qu'un avis personnel, c'est quasiment rédhibitoire pour un CPE de penser qu'il ne peut pas aider les élèves à s'améliorer et que le dialogue ne sert à rien. Quant au public scolaire, on ne le choisit pas...(pas plus comme CPE que comme PE). ça reste des ados, de 11 à 18 ans avec toutes leurs qualités et leurs défauts !
_ Je n'aime pas spécialement le rôle de père fouettard! >> Un CPE n'est pas forcément un père fouettard, on n'est plus des surgés, mais je ne connais pas d'éducation sans un recadrage en règle de temps en temps
_ Les CPE jouent un minimum un rôle dans l'orientation des élèves et... je n'aime pas trop le principe d'orientation même si c'est un peu hypocrite et que ça se fera de toute façon ^^ >> on n'est pas des COP mais oui, on fait de l'orientation. Mais je n'ai pas compris ce qui te dérange là dedans : le principe même d'orientation, ou la façon dont elle se pratique souvent ?
_ En se plongeant sur le long terme je me dis que les CPE ne seraient peut-être plus de ce monde  livre >> ça, c'est de la conjecture dans le vide. Et pourquoi on serait obligé de faire le même métier toute sa vie ?
_ Risque d'être un peu trop administratif et de servir de fusible >> oui y a de l'administratif, mais quand ça sert à faire avancer des projets, des situations d'élèves, c'est plutôt bien. Pour moi, c'est comme mettre de l'essence dans la voiture : si tu ne le fais pas, tu n'iras pas très loin, mais c'est le but poursuivi qui compte, pas les étapes pour décoller !
Je sens que les 3 derniers points vont peut-être en faire tilter quelques uns mais c'est mon ressenti.

J'ajouterais juste une chose : CPE c'est aussi être interrompu, sollicité, dérangé, parfois touché ou déstabilisé, 50 fois par jour, et c'est peut-être l'aspect du métier auquel on est le moins préparé. Si tu penses que le morcèlement des journées, l'éparpillement du travail peuvent être des problèmes pour toi, oublie, parce que tu vas te faire du mal ! Idem si tu as besoin d'une organisation un peu routinière...

Pourquoi hésiter entre ces 2 métiers pour lesquels je ne te sens pas vraiment enthousiaste ? Y en a plein d'autres, dans l'éducation et hors de l'éducation Smile
avatar
Knovky
Niveau 1

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Knovky le Sam 26 Sep 2015 - 22:32
Merci pour vos réponses !
A la base j'avais formulé le topic de manière bien différente mais je pense que j'ai dû avoir un problème de connection et donc mon message n'est pas passé... alors comme il était déjà bien tard j'ai fait un quasi copier-coller d'un mail envoyé à un proche, je suis pas super fier du coup en me relisant, surtout que certaines formulations étaient vouées à rendre perplexe Laughing

Je vais reprendre vos commentaires l'un après l'autre (y a du boulot! préparez vous un créneau pour la lecture  veneration ) mais en y réfléchissant, un topic sur ce que chacun considère comme "+" et "-" dans sa profession, ce serait assez instructif!

Pour maikreeeesse, je dois dire que j'ai une tendance à un peu me sous-évaluer et je suppose que ni mon niveau ni ma culture ne sont au niveau du zéro absolu mais j'ai la très facheuse tendance d'apprendre des choses qui me sont, comme tu le dis, utilitaires.
Que ce soit au collège, au lycée (bon j'avais des conditions pas top pour travailler chez moi) ou à l'université, ce n'est pas tant la curiosité qui me poussait que la simple carotte d'avoir la note suffisante.
Pour faire le monsieur pompeux je ressortirais les notions de motivations intrinsèques et extrinsèques sponsorisées par la psychologie: on peut être pousser à faire/apprendre des choses pour l'activité en elle-même via la simple curiosité et le plaisir de la faire ou on peut être plus ou moins contraint par des éléments extérieurs (bonne note, les parents, le besoin d'obtenir quelque chose...) à la faire et je constate que pour la grande majorité de mon cursus scolaire ça a quasiment été toujours cette dernière plutôt que la première Rolling Eyes

D'un point de vue j'aime bien le principe de "corriger" mon système de pensée chez les autres, et plus précisément chez les élèves pour qu'ils n'aient pas une expérience similaire à la mienne!

Après je ne dis pas, si je devenais professeur il y a des chances que je trouve du plaisir à apprendre sans l'incitation d'avoir la totale maitrise pour éviter de passer pour quelqu'un d'incompétent mais hélas c'est plus cette crainte qui me motiverait pour le moment et c'est un peu ce qui m'interroge sur le mérite d'entrer dans cette noble profession! Si j'en serais digne et pas un gros boulet qui va plomber l'année scolaire d'élèves qui n'ont rien demandé ^^ (ça et aussi le fait que je sais pas nager et que si je passe le concours il va falloir que je vire cette phobie titanic )

Après c'est vrai qu'il y a une différence entre ce qu'on peut faire dans le concours de CRPE et ce qu'on aura à enseigner et peut-être que je me bloque en m'imaginant enseigner des mathématiques de niveau collège alors que ce sera un peu moins compliqué !
Pour ce qui concerne mon "Influencer la scolarité des élèves", je voulais plutôt aller dans le sens de ta formulation de meilleure qualité "l'espoir que tu leur donnes toutes les bonnes clés pour la suite de leur scolarité" Wink
Concernant certains des inconvénients que tu as listé, celui des parents/collègues/hiérarchie je pense que j'en ai goûté un peu même si c'était dans un autre registre en tant qu'assistant d'éducation. Je suis du genre serein et calme face à l'adversité donc je pense que je pourrais tenir! (c'est beau la naiveté)

Pour les changements de programme, en effet ça ne sera pas la panacée... par contre je serais bien intéressé si tu pouvais développer sur "Le rapport "ce que je veux transmettre" / société, de plus en plus en notre défaveur"! Le décalage entre les valeurs de l'école et celles de la société, celles des familles et celles que tu estimes devoir transmettre?

Pour Saska, je vais expliciter un peu plus ma pensée, c'est vrai que c'était un peu flou.
Par impacter je veux dire exercer une influence, en effet sur toutes les dimensions possibles des ados.
Je vais un peu encore raconter ma vie mais au lycée j'étais du genre un peu asocial (bon j'avais quand même des potes hein) et je pouvais être considéré quasiment comme décrocheur pour pas mal de raisons (la moitié étant loin d'être nobles Rolling Eyes ) et quand j'ai commencé à travailler en tant qu'assistant d'éducation, j'ai pu voir un CPE qui ne lâchait pas les élèves qui s'absentaient ou qui semblaient être à l'écart...
Honnêtement, je l'aurais eu en CPE j'aurais été beaucoup plus sérieux et je ne serais sûrement pas devenu aussi mauvais en classe (j'étais limite le cancre de ma classe en S vu que je ne faisais aucun effort et depuis je garde une certaine aversion des moments où je retourne en classe en tant qu'élève affraid ).
Je suis peut-être un peu digne de Candide mais quand j'étais AE je m'efforçais de voir les ados un peu en retrait et de les solliciter pour qu'ils se sentent bien intégrer à l'établissement et pas juste des touristes comme je l'ai été.

Je sais que mon premier post ne transpirait pas l'enthousiasme à plein tube mais mon passé scolaire, plutôt médiocre, je le perçois un peu comme un avantage par rapport à ceux qui ont toujours tout réussi et je me sens bien dans l'optique d'aider les élèves, de servir en apportant quelque chose d'utile pour leur présent comme pour leur avenir. (ça fait beau dit comme ça non? Embarassed )
Je trouve que CPE comme PE sont toutes deux des professions qui donnent une sacrée opportunité à ce niveau là (et je me vois pas trop ailleurs, en tout cas je trouverais ça moins naturel ou proche d'une vocation).

Je ne reviendrais pas sur tes commentaires sur les autres points de ma liste d'"avantages" vu que tu m'as fait une correction des différentes formulations Razz

Concernant le concours, je suis d'accord que c'est intéressant mais le problème c'est tout d'abord que j'ai déjà vu la plupart de ce qui est mentionné dans mes cours de Sciences de l'Education ou autre et que j'ai encore du mal à me motiver à apprendre les... "détails" si je puis dire comme les dates ou autres choses qui sont pratiques dans le concours mais où mon petit doigt me dit que si on mettait une bonne partie des CPE à nouveau devant le concours, il y en aurait certainement beaucoup qui ne l'aurait pas parce qu'il y a quand même un écart entre l'utilité de certaines notions qu'on doit ingurgiter pour le concours et l'aspect pratique au quotidien du métier de CPE.
De ce côté là le concours de PE me parait plus attrayant parce que les notions on doit les maintenir pour... être un bon professeur.

Après, peut-être que j'ai simplement fait une overdose d'études et que mon corps et mon esprit commencent à en avoir marre et veulent passer à la pratique professeur
Pour mon deuxième point sur le comportement des élèves, c'était un peu trop pessimiste je l'avouerais et bien évidemment que j'aime le principe de dialoguer pour les convaincre! Disons plutôt que je suis du genre à me projeter dans l'avenir comme tu as pu le percevoir et que je me demande si à un moment je ne finirais pas blasé que certaines tentatives ne s'avèrent pas très fructueuses.

Pour le père fouettard, disons que l'aspect rassurant c'est que la parole d'un CPE a souvent plus de pouvoir et de poids que celui d'un AE donc je n'aurais sûrement pas à dépenser autant d'énergie pour recadrer les vilains que ce que j'ai pu parfois expérimenter (comme je sais que tu es pointilleuse je sais bien que ça ne signifie pas que je me la coulerais douce et ça dépend aussi de la personnalité du CPE et des élèves en face).

Pour l'orientation, disons qu'à un moment j'avais pas mal assisté un CPE pour l'orientation des secondes en première et j'avais un peu cette sensation qu'il poussait certains élèves dans des filières plus que dans d'autres même si ils pouvaient être tout aussi légitimes dans l'une que l'autre... c'est pas un secret je pense que la filière scientifique est souvent la plus prisée et que la filière professionnelle c'est plutôt l'inverse. Je pense que ce serait trop long à développer ce sujet ici surtout que j'ai conscience que le CPE à lui tout seul ne peut pas y faire grand chose et que le principe d'orientation suit une logique qui se mérite bien qu'à mon sens loin d'être parfaite I love you
Pour l'avenir des CPE, c'est vrai que c'est un peu dans le vide mais avec la particularité bien française des CPE, je ne serais pas étonné qu'avec un gouvernement prochainement la fonction fusionne avec celle de chef d'établissement et que tout ce qui est à trait à la vie scolaire se répercute sur les professeurs. Tu vois ça m'ennuierait que je tente 2-3 fois le concours et que 5 ans plus tard ça n'existe plus (bon j'ai dit que j'étais pessimiste, et puis là aussi c'est un sujet trop long à discuter et je vais me faire taper par tout le monde Laughing ).

Tu as raison pour ce qui est de l'administratif c'est quelque chose de nécessaire mais quand je pense à l'époque où j'étais lycéen et que j'ai appris qui était le CPE quand j'ai eu que le bac... j'espère quand même avoir plus de contact direct que ça affraid
Pour ta dernière remarque sur l'aspect aléatoire du quotidien du CPE, je vais prendre ça en considération. C'est vrai que je suis du genre à chercher la maitrise de mon environnement et que ça pourrait me rebuter donc cela va mériter un peu d'introspection pour ma part!

Je vous remercie toutes les deux pour vos remarques. Wink
Par contre c'était long à écrire, heureusement qu'il n'y en avait pas 30 autres de réponses (d'ailleurs avec mon nouveau message il y aura certainement encore moins de gens qui auront la motivation de répondre Laughing)
avatar
Saska
Niveau 9

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Saska le Sam 26 Sep 2015 - 23:00
Tu as raison pour ce qui est de l'administratif c'est quelque chose de nécessaire mais quand je pense à l'époque où j'étais lycéen et que j'ai appris qui était le CPE quand j'ai eu que le bac... j'espère quand même avoir plus de contact direct que ça

Là dessus je vais te rassurer tout de suite : l'administratif, tu le fais...aux rares moments où tu n'as pas des élèves/des profs/des AED/ des parents dans ton bureau (oserais je dire que bien souvent, c'est avant ou après la fermeture de l'établissement  Razz ?)

Bon courage dans tes cogitations !!
avatar
Invité
Invité

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Invité le Dim 27 Sep 2015 - 6:22
Je suis professeur de français mais je te dirais de choisir plutôt CPE. Tu pourras toujours passer le concours de chef d'établissement au bout de quelques années si ça ne te plaît plus  Smile et tu as déjà été assistant d'éducation.

Devenir professeur des écoles ? Je trouve qu'ils ont beaucoup de courage, ne comptent plus les heures. Au début de leur carrière, ils sont souvent sur plusieurs établissements. Il faut supporter Monchéri et Moncoeur 26 h/semaine avec les parents qui les soutiennent. Sur les forums de parents d'EIP, ça tire à boulets rouges sur les méchants enseignants et ça doit être pareil pour les parents d'enfants TDA ou TDAH. Il n'y a pas assez de place en IME ou en ITEP. Et les professeurs des écoles font de l'administratif, de la liaison CM2/6e...et puis il y a les corrections qu'un CPE n'a pas à faire. CPE, même jeune, tu auras ton bureau, des responsabilités, tes collègues attendront beaucoup de toi. Alors qu'un jeune professeur des écoles...tous les cours sont à préparer, la place dans l'équipe est à trouver, et souvent ils n'y restent pas longtemps, font des remplacements au départ.
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Aliceinwonderland le Dim 27 Sep 2015 - 8:15
CPE au départ c'était l'ancien surgé et on a voulu en faire autre chose (une sorte d'éducateur avec aussi une fonction d'orientation), on les invite à casser du prof.
En plus on ne transmet pas aux élèves.
Quitte à aller dans l'EN, je choisirais PE en essayant de ruser le plus possible pour pouvoir continuer à transmettre et être utile.
Et même si les conditions se sont dégradées, quand je vois les élèves de mon beau-frère à la campagne...Rien à voir avec les collégiens que j'ai eus, on peut encore tenir aisément sa classe et enseigner dans de bonnes conditions. Après ça dépend si tu passes le concours sur Créteil, c'est sûr que ça ne doit pas être pareil.
Mais bon, je me rends compte que dans mon propre métier ce qui me plaît c'est le contenu (hier mon père est passé et je lui ai montré comment j'avais réorganisé mon bureau pour le partager avec ma collègue, je lui détaillais tous les matériels, classeurs, leur usage) et j'étais heureuse de voir le chemin parcouru.
Et si je n'avais pas réussi le concours d'ortho, je pense que j'aurais retenté PE et l'aurais eu à l'usure. Mais CPE, tu es vraiment dans le vide absolu si je puis dire et du côté des gens de l'ESPE, autant faire tout autre chose.
Dadoo33
Dadoo33
Expert spécialisé

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Dadoo33 le Dim 27 Sep 2015 - 8:45
Que veux-tu dire par "on leur apprend à casser du prof"?:shock:
avatar
Saska
Niveau 9

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Saska le Dim 27 Sep 2015 - 8:52
@Dadoo33 a écrit:Que veux-tu dire par "on leur apprend à casser du prof"?:shock:
+1 Suspect

Si tu savais le nombre de cours en ESPE où on nous a parlé de la nécessité d'une bonne collaboration entre profs et CPE, tu ne dirais pas cela.
Et au quotidien, c'est une réalité, de bosser ensemble et si possible, dans la même direction !

Tu as une drôle d'image du métier...
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Aliceinwonderland le Dim 27 Sep 2015 - 8:54
Simple souvenir de quand j'étais certifiée stagiaire à l'IUFM. On déjeunait parfois avec les stagiaires CPE (et on avait des formations communes aussi) et ils étaient très "anti disciplinaire", je me rappelle une nana qui expliquait d'ailleurs comment elle renvoyait les élèves envoyés à la vie sco au prof qui les avait virés, qu'il n'avait qu'à se faire respecter et que les lui envoyer n'était pas une solution etc. On avait eu des discussions assez vives d'ailleurs... C'était à l'IUFM d'Etiolles, il y a pas mal de temps. Après tout dépend des établissements, il y en a où on est encore plus proche du surgé heureusement.
avatar
Saska
Niveau 9

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Saska le Dim 27 Sep 2015 - 9:01
Et tu n'as jamais dans ta pratique professionnelle travaillé efficacement avec des CPE ?
Ceci dit, on peut ne pas être un surgé sans pour autant décrédibiliser les profs...face à une exclusion que je trouve "légère", je ne renvoie pas l'élève en cours, je vais voir le prof après son cours pour comprendre ce qui s'est passé, et voir comment on peut améliorer les choses, quitte à en discuter aussi avec le PP par exemple.
Aliceinwonderland
Aliceinwonderland
Fidèle du forum

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Aliceinwonderland le Dim 27 Sep 2015 - 9:07
Personnellement non (mais je ne suis pas restée prof longtemps). On m'a plutôt fait le coup de me renvoyer les élèves exclus. Par contre je sais que dans ma ville par exemple (même si j'ai préféré mettre mes fils dans le privé) le collège le mieux coté est réputé avoir une équipe de direction et CPE soutenant les profs. Mais au vu de l'évolution de la situation (réforme du collège, consumérisme accru des parents etc) est-ce qu'on ne va pas demander de plus en plus aux CPE d'être laxistes? 
Je ne sais pas, je me trompe peut-être en croyant qu'un PE sera plus libre ou plus utile. Après c'est clair que dans le privé on ne leur demande pas la même chose, les CPE sont bien plus sévères.
avatar
Invité
Invité

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Invité le Dim 27 Sep 2015 - 22:01
J'ai connu des CPE laxistes (une surtout qui refusait les exclusions de cours et se disait perpétuellement débordée dans un collège de moins de 200 élèves...) mais aussi d'excellents CPE, notamment les jeunes d'ailleurs : ceux qui ont été formés ces toutes dernières années me semblent plus performants que leurs aînés, plus sévères aussi, et pourtant je travaille dans un collège public.
Ma'am
Ma'am
Érudit

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Ma'am le Dim 27 Sep 2015 - 22:27
Juste une remarque en passant, si tu ne sais pas nager, c'est vraiment rédhibitoire pour le CRPE. Tu dois fournir une attestation de nage sur 50 m, délivrée par un maître nageur. J'ajoute que tu seras amené à encadrer des groupes d'élèves à la piscine. Il faut pouvoir sauter dans l'eau s'il y a un problème. Si c'est vraiment une phobie, réfléchis-y.

Bon courage pour ta décision, qui sera la bonne quelle qu'elle soit !
avatar
Knovky
Niveau 1

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Knovky le Lun 28 Sep 2015 - 9:56
Je continue de prendre en considération toutes vos remarques Wink
Honnêtement je reste encore assez indécis mais je suis en train de lire des tas de topics ici et ailleurs pour me faire une idée plus précise de ce qui pourrait m'attendre (il est temps!).
Cela étant dit, CPE comme PE, je ne pense pas que je serais triste d'être l'un ou l'autre car je trouve ces 2 professions toutes deux intéressantes mais dans des aspects bien différents il faut l'admettre.
Après, je ne pense pas qu'il existe de professions magiques pour une personne où il n'y a que des bons côtés et aucun inconvénient, il faut juste trouver le bon équilibre et ce qu'il y a de plus attrayant pour nous (et un minimum de salaire quand même) mais de préférence sans avoir de regrets au bout d'un an.

Du côté des contraintes des PE, l'équipe éducative/les parents peut être un frein mais c'est loin d'être forcément le cas. Par contre c'est vrai que la tendance de l'Education Nationale à toujours faire 3000 réformes toutes censées être meilleures que la précédente, ça peut être gênant et lassant sur le long terme quand on commence à être roder sur le programme à suivre.
Aussi il reste le mystère de savoir si on sera un bon pédagogue/professeur mais je suppose que tout le monde passe par là et que la formule on ne nait pas professeur mais on le devient à toute sa place ici.
Concernant la natation, ne t'en fais pas maîtresse j'ai pris ça en compte et c'est vrai que c'est un bon obstacle! J'ai une phobie de la chose depuis tout petit mais il faut dire que je n'ai jamais essayé de me forcer à régler ça et ce serait une bonne motivation que de devoir apprendre à nager pour être PE (par contre si je met totalement de côté le CPE et que je ne parviens pas à nager malgré tout, j'aurais l'air bête Laughing ).

Du côté CPE, comme Saska l'a dit, il y a souvent des imprévus ce qui empêche une bonne maitrise de son temps... mais sur le long terme au moins ce petit aspect pourrait permettre d'éviter que la routine s'installe.
Je pense aussi à la liberté du CPE qui est quand même très dépendante de l'équipe en place, ayant pu percevoir ce que ça peut faire d'avoir un chef d'établissement qui débarque et qui s'embrouille avec tout le monde, vu que ça tourne pas mal à ce niveau là je n'aime pas trop l'idée que le bon déroulement des années se fera un peu à la loterie  veneration  (et celle d'avoir de bons AED!)

D'un point de vue "gratification personnelle", je pense que je donnerais un léger + au PE mais d'un autre côté, avoir des interlocuteurs un peu plus... âgés ça pourrait me manquer!

Bref vous l'aurez compris, je suis encore un peu indécis, vous pouvez toujours me lâcher les choses les plus obscures et dégoutantes de chaque profession pour me mettre à l'épreuve! (vous avez aussi le droit de me dire ce que vous trouvez super sunny)
Contenu sponsorisé

Professeur des écoles ou CPE ? Empty Re: Professeur des écoles ou CPE ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum