Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par User5899 le Lun 28 Sep 2015 - 21:22
@roxanne a écrit:Bon, ce matin donc je rends les DS, pas terribles et ça commence "Mais vous ne nous aviez pas dit de faire comme ça , on pouvait pas savoir. " et avant même que je ne commence à répondre, une élève s'est retournée et très sèchement a dit : "Si, elle l'avait dit, il faut arrêter maintenant. " (donc il y avait bien un truc, ils s'étaient monté le bourrichon). Ca a calmé net tout le monde. Et j'ai puni genre collège les deux garçons qui faisaient les commentateurs du cours. Non mais !
:succes: :succes:
avatar
roxanne
Devin

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par roxanne le Lun 28 Sep 2015 - 21:44
Oui, bêtement j'avoue, j'avais un peu de scrupules, d'hésitations alors qu'en seconde, je fonce dans le tas sans me poser des questions. Enfin, c'est fini.
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par Écusette de Noireuil le Mar 29 Sep 2015 - 19:27
Et bravo à l'élève qui a mouché les autres!

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
Ludivine
Niveau 1

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par Ludivine le Jeu 14 Jan 2016 - 19:46
Je m'insère dans ce sujet car j'ai aussi cette année pour la première fois des 1ES et c'est LA classe avec laquelle j'ai beaucoup de mal. Les motifs sont récurrents : trop de bavardages (pénible dans une classe de 35 élèves), trop d'immaturité, pas de prise de notes (du coup ils pleurent parce qu'ils n'ont rien sur leur classeur, et c'est bien sûr de ma faute !), pas de travail personnel (à part un copier-coller issu du web), et énormément de reproches. Je suis toute jeune, c'est peut-être ce qui fait pencher la balance mais j'ai la boule au ventre à chaque fois que j'ai cours avec eux. Pourtant je varie les activités (prises de notes, copie du tableau, échanges oraux (autant dire que c'est impossible avec eux), oraux blancs, travail de groupe...) mais rien n'y fait... Aujourd'hui, j'ai collé trois élèves pour la première fois : ils ont contesté, clament l'injustice, et sont apparemment allés voir le CPE.... affaire à suivre.... des conseils ?
Fantine
Niveau 5

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par Fantine le Jeu 14 Jan 2016 - 19:59
@Ludivine a écrit:Je m'insère dans ce sujet car j'ai aussi cette année pour la première fois des 1ES et c'est  LA classe avec laquelle j'ai beaucoup de mal. Les motifs sont récurrents : trop de bavardages (pénible dans une classe de 35 élèves), trop d'immaturité, pas de prise de notes (du coup ils pleurent parce qu'ils n'ont rien sur leur classeur, et c'est bien sûr de ma faute !), pas de travail personnel (à part un copier-coller issu du web), et énormément de reproches. Je suis toute jeune, c'est peut-être ce qui fait pencher la balance mais j'ai la boule au ventre à chaque fois que j'ai cours avec eux. Pourtant je varie les activités (prises de notes, copie du tableau, échanges oraux (autant dire que c'est impossible avec eux), oraux blancs, travail de groupe...) mais rien n'y fait... Aujourd'hui, j'ai collé trois élèves pour la première fois : ils ont contesté, clament l'injustice, et sont apparemment allés voir le CPE.... affaire à suivre.... des conseils ?

Ce semble bateau comme réponse, mais apparemment, ils se doutent que tu es jeune et ils te testent, pour savoir jusqu'où ils peuvent aller. D'après ce que tu relates, tu as donné aujourd'hui ta première colle ; pourquoi avoir autant attendu ? Eux-mêmes doivent en être surpris puisqu'ils sont allés râler. Cependant, tu as bien réagi, et lorsque une série de sanctions aura été prise, ils se calmeront davantage Wink . Quand j'ai commencé, une collègue de philo m'a donné un des conseils les plus inestimables de ma carrière : " la parole du prof est sacrée". Limite peut-être les échanges oraux pendant un moment, qu'ils comprennent que c'est un Graal qui ne leur est accordé qu'une fois leur attitude devenue plus respectueuse. Après, qu'en disent tes collègues ? Ont-ils le même ressenti que toi ? Peux-tu convoquer les parents des quelques élèves les plus perturbateurs, histoire de calmer le jeu ? C'est dur, mais tu passes par le baptême du feu, j'en suis sûre, et ta simple demande de conseils prouve de l'humilité et de l'intelligence : tu vas donc t'en sortir ! Twisted Evil
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par Laverdure le Jeu 14 Jan 2016 - 20:09
@Fantine a écrit:
@Ludivine a écrit:Je m'insère dans ce sujet car j'ai aussi cette année pour la première fois des 1ES et c'est  LA classe avec laquelle j'ai beaucoup de mal. Les motifs sont récurrents : trop de bavardages (pénible dans une classe de 35 élèves), trop d'immaturité, pas de prise de notes (du coup ils pleurent parce qu'ils n'ont rien sur leur classeur, et c'est bien sûr de ma faute !), pas de travail personnel (à part un copier-coller issu du web), et énormément de reproches. Je suis toute jeune, c'est peut-être ce qui fait pencher la balance mais j'ai la boule au ventre à chaque fois que j'ai cours avec eux. Pourtant je varie les activités (prises de notes, copie du tableau, échanges oraux (autant dire que c'est impossible avec eux), oraux blancs, travail de groupe...) mais rien n'y fait... Aujourd'hui, j'ai collé trois élèves pour la première fois : ils ont contesté, clament l'injustice, et sont apparemment allés voir le CPE.... affaire à suivre.... des conseils ?

Ce semble bateau comme réponse, mais apparemment, ils se doutent que tu es jeune et ils te testent, pour savoir jusqu'où ils peuvent aller. D'après ce que tu relates, tu as donné aujourd'hui ta première colle ; pourquoi avoir autant attendu ? Eux-mêmes doivent en être surpris puisqu'ils sont allés râler. Cependant, tu as bien réagi, et lorsque une série de sanctions aura été prise, ils se calmeront davantage Wink . Quand j'ai commencé, une collègue de philo m'a donné un des conseils les plus inestimables de ma carrière : " la parole du prof est sacrée". Limite peut-être les échanges oraux pendant un moment, qu'ils comprennent que c'est un Graal qui ne leur est accordé qu'une fois leur attitude devenue plus respectueuse. Après, qu'en disent tes collègues ? Ont-ils le même ressenti que toi ? Peux-tu convoquer les parents des quelques élèves les plus perturbateurs, histoire de calmer le jeu ? C'est dur, mais tu passes par le baptême du feu, j'en suis sûre, et ta simple demande de conseils prouve de l'humilité et de l'intelligence : tu vas donc t'en sortir ! Twisted Evil

Je suis d'accord : il faut s'imposer face aux élèves (même si c'est dur). Il me semble que tu pourrais effectivement te rapprocher de tes collègues (enseignants et CPE) et voir si une solution "collective" est envisageable, rencontrer les parents.
L'année où j'ai eu une classe de 1ES plus difficile que les autres, j'ai gueulé un bon coup (un jour où vraiment ils étaient ch**** !), imposé aux élèves de rester debout, en début de cours, jusqu'à ce que je les autorise à s'asseoir en début de cours, fait un plan de classe et décider de tenir une comptabilité (croix pour matériel, travail ou comportement) pénible mais ça m'a paru nécessaire. Le changement n'a pas été spectaculaire mais les cours sont devenus plus supportables jusqu'à la fin de l'année.

Et enfin : oui tu vas t'en sortir ! Le début n'est pas toujours rose mais avec l'expérience vient l'assurance.

_________________
avatar
roxanne
Devin

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par roxanne le Ven 15 Jan 2016 - 7:57
Ah décidemment ces ES ! En plus, j'ai la "bonne" classe. Ceci dit, ça se passe pas mal à part l'incident hier avec un glandu que je relate dans j'hallucine. Après, les miens travaillent, notent le cours. Mais ils restent bavards, et vite contestataires.
avatar
roxanne
Devin

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par roxanne le Mar 17 Mai 2016 - 15:13
Je remonte ce topic parce que l'imminence du bac j'imagine fait ressurgir certaines remarques. Une bonne élève qui, pour une raison que j'ignore, semble me chercher un peu des poux dans la tête depuis quelques temps m'a "attaquée" aujourd'hui sur l'intérêt d'étudier un recueil de poésies alors que "tous les profs lui ont toujours dit qu'une poésie se lisait pour elle-même" ( Suspect
J'explique pour faire court que je suis le programme, et là j'ai droit "mais aucun autre prof du lycée ne fait ça" "on s'est renseignés" (et les petits sourires en coin). Je pensais que tout ça c'était fini, et bien non, ils continuent. A côté de ça, ils sont devenus super bavards (et je me suis renseignée, c'est comme ça dans d'autres matières) et surtout aujourd'hui, il y avait un sujet de bac (donné à la rentrée d'avril) à rendre, il me manque une dizaine de copies (entre ceux qui ne l'ont pas rendu et ceux qui étaient curieusement absents) dont celle de la jeune fille avec mot de maman qui expliquait qu'elle n'avait pas eu le temps ce we !
Je leur ai dit que je n'allais pas leur faire la morale, à un mois du bac, chacun prenait ses responsabilités.
Par ailleurs, j'ai envoyé un mail à la classe avec un lien vers eduscol et les programmes en les incitant à s'y référer s'ils le voulaient mais que je ne voulais plus aucune remarque là-dessus en cours, que la priorité était de finir le programme et de préparer l'examen ce qui impliquait pour eux de faire leur travail. Je suis vraiment déçue.
avatar
288
Niveau 10

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par 288 le Mar 17 Mai 2016 - 15:45
@roxanne a écrit:Je remonte ce topic parce que l'imminence du bac j'imagine fait ressurgir certaines remarques. Une bonne élève qui, pour une raison que j'ignore, semble me chercher un peu des poux dans la tête depuis quelques temps m'a "attaquée" aujourd'hui sur l'intérêt d'étudier un recueil de poésies alors que "tous les profs lui ont toujours dit qu'une poésie  se lisait pour elle-même" ( Suspect
J'explique pour faire court que je suis le programme, et là j'ai droit "mais aucun autre prof du lycée ne fait ça" "on s'est renseignés" (et les petits sourires en coin). Je pensais que tout ça c'était fini, et bien non, ils continuent.

Tu n'as pas à te justifier. Réponds-leur avec une pirouette : "Ils n'étudient pas de recueils entiers ? Ils ne savent pas ce qu'ils perdent. Et estimez-vous heureux, car j'estime qu'on ne peut pas pleinement saisir le sens d'un poème si l'on n'a pas lu le recueil dont il est issu, ni l'ensemble de l'œuvre du poète ! Tiens, puisqu'on en parle, vous me lirez 10 poèmes d'Untel venant d'au moins 3 recueils différents ! Je vais vous faire aimer la littérature, la vraie, et je n'ai pas besoin d'eduscol pour ça !"
Ishkar
Niveau 1

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par Ishkar le Mar 24 Mai 2016 - 23:28
Sinon tu lui fais faire le cours. Et je dis ça sérieusement.
J'ai moi même des problèmes de discipline pour gérer les montées en volume donc je ne vais pas jouer à celui qui connait toutes les méthodes, mais les élèves bavards, contestataires, je trouve qu'il n'y a rien de mieux que de les faire aller au bout de leur logique. Si l'élève parle, qu'il en fasse profiter la classe. Il saura peut-être retomber sur ses pattes une ou deux fois, mais à la troisième, pour le préparer au bac puisqu'il a plein de choses à dire, tu lui donnes une petite dissertation à faire, c'est très efficace.
Si l'élève sait mieux faire le cours que toi, tu lui files un poème, tu lui laisses ta chaise, et tu lui laisses faire le cours.

Après tu rappelles subtilement et avec tact que tu avais un niveau supérieur au leur au même âge, que tu as une formation, une passion pour ta matière, des cours préparés avec beaucoup de sérieux pour qu'ils réussissent, et que si ça ne va pas, si X ou Y fait différemment, tu sais toi ce qui est bon pour eux, et qu'au lieu de négocier, rendre leurs devoirs en retard et autres joyeusetés, il serait temps de se remettre en question.
De plus, tu leur dit que tu as déjà corrigé, même si ça n'a jamais été le cas, et leur rappelle que même si tes collègues font les choses différemment, ce qui compte, c'est ce que les autres attendent d'avoir pour le bac. Pour la parenthèse d'ailleurs, je crois que tous mes collègues en poésie font un recueil pas de GT.

Je n'ai pas énormément d'expérience mais pour les classes faibles, leur rentrer dans le lard et leur faire comprendre qu'ils sont mauvais, je trouve que ça marche moyennement. Par contre, j'ai cette année une classe de secondes d'élèves prétentieux, et c'est la méthode inverse. Comme ce sont les meilleurs, je leur ai donné le droit de faire une dissertation, et ils ont 7.5 de moyenne. Ceux qui l'ouvrent, il faut vraiment les remettre en place.

Sinon, dernière possibilité, qui est probablement celle que je privilégierais : "Comprenez-vous, messieurs, le danger de juger une œuvre entière, une œuvre d’ensemble, sur quelques pièces isolées, sur quelques vers détachés, sur quelques expressions prises çà et là et habilement rapprochées ; quel est le poète et quelle est l’œuvre qui pourraient résister à un examen fait de cette sorte ?". Lors du procès des Fleurs du Mal, l'avocat de Baudelaire a défendu le poète en ces termes. Pensez-vous qu'un poème seul puisse pleinement exprimer tout son sens ?

Hop, tu leur files ce sujet, si tu n'es pas en retard et veux la paix, tu leur fais faire en classe. Comme ça la petite impertinente aura causé une dissertation, et aura également bien fait comprendre à tous que si ton travail est remis en cause, tu les laisses penser par eux-mêmes.
Et si tu n'as pas le temps, en DM bien sûr, en leur faisant croire que tu notes.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par NLM76 le Mar 24 Mai 2016 - 23:48
@roxanne a écrit:Je remonte ce topic parce que l'imminence du bac j'imagine fait ressurgir certaines remarques. Une bonne élève qui, pour une raison que j'ignore, semble me chercher un peu des poux dans la tête depuis quelques temps m'a "attaquée" aujourd'hui sur l'intérêt d'étudier un recueil de poésies alors que "tous les profs lui ont toujours dit qu'une poésie  se lisait pour elle-même" ( Suspect
J'explique pour faire court que je suis le programme, et là j'ai droit "mais aucun autre prof du lycée ne fait ça" "on s'est renseignés" (et les petits sourires en coin). Je pensais que tout ça c'était fini, et bien non, ils continuent. A côté de ça, ils sont devenus super bavards (et je me suis renseignée, c'est comme ça dans d'autres matières) et surtout aujourd'hui, il y avait un sujet de bac (donné à la rentrée d'avril) à rendre, il me manque une dizaine de copies (entre ceux qui ne l'ont pas rendu et ceux qui étaient curieusement absents) dont celle de la jeune fille  avec mot de maman qui expliquait qu'elle n'avait pas eu le temps ce we !
Je leur ai dit que je n'allais pas leur faire la morale, à un mois du bac, chacun prenait ses responsabilités.
Par ailleurs, j'ai envoyé un mail à la classe avec un lien vers eduscol et les programmes en les incitant à s'y référer s'ils le voulaient mais que je ne voulais plus aucune remarque là-dessus en cours, que la priorité était de finir le programme et de préparer l'examen ce qui impliquait pour eux de faire leur travail. Je suis vraiment déçue.
Insolence = 4 heures de colle. On passe à un autre sujet.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
roxanne
Devin

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par roxanne le Mer 25 Mai 2016 - 7:19
Le lien a suffi, une seule élève m'a répondu pour me remercier et me dire qu'elle avait tout à fait confiance en moi, mais plus de remarques. Pour le reste, je compte les heures, ils sont devenus très bavards et ne bossent plus (alors qu'ils travaillaient). C'est pareil dans d'autres matières a priori. Hier en sortant du cours, j'ai plaisanté et discuté avec quelques élèves de seconde qui étaient dans le couloir, j'ai vu qu'ils regardaient. Je n'ai jamais eu ce lien avec eux;:Tant pis.
Contenu sponsorisé

Re: Classe de première ES : questionnements (plutôt d'ordre relationnel)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum