EPI : Qui décide?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Ilse le Mar 29 Sep 2015 - 0:05

@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Eventuellement, on peut décider que les matières qui interviennent se partagent l'heure (ou les deux heures) consacrée(s) à l'EPI sur la semaine (du coup, elles perdent moins d'horaire disciplinaire) mais je ne vois pas comment tu espères matériellement conduire une classe de 28-30 élèves dans des projets individuels (et même dans des projets de groupe). Quelques heures n'y suffiront pas.
C'est bien la raison pour laquelle cette marge est de la poudre aux yeux : la pédagogie de projet demandant un encadrement différent (plus nombreux), comme elle est imposée, elle mange d'elle-même une bonne partie de la marge.

Il n'y aura pas d'heure pour cela !
D'ailleurs, je n'ai jamais eu de groupes en français, avec des classes parfois à 29...
Je continuerais donc à les faire écrire des nouvelles, à apprendre des scènes de théâtre et à les mettre en scène (extrait du Bourgeois Gentilhomme avec ma collègue de musique par exemple), que sais-je encore.
Comme avant. En me débrouillant...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Enaeco le Mar 29 Sep 2015 - 0:14

En fait, j'avais bien noté que les horaires disciplinaires étaient rognés pour dégager AP et EPI mais je pensais que ces heures étaient définies nationalement et cloisonnées par discipline.
Avec pour exemple ma matière qui se fait raboter une demi-heure en 3ème (même si on introduit de la SPC en 6ème, dans un bloc sciences). Mais je me rend compte que c'était un mauvais exemple et que les autres matières ne sont pas "directement" touchées par des réductions officielles.

La où je me trompais jusque là, c'est que c'est un peu plus pervers que ça.
Les horaires disciplinaires ne sont pas officiellement rabotés, simplement, plutôt que de nous tirer dessus, on nous file le flingue avec quelques balles dedans et on se le fait passer entre discipline pour se tirer une balle dans le pied. Jusqu'à que le barillet soit vide et que les 4h aient été attribuées.

Enaeco
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par flo le Mar 29 Sep 2015 - 8:49

@Singing in The Rain a écrit:
@CNFA a écrit:Notre CDE nous a dit qu'il déciderait des EPI, de leur thème et des profs qui s'y colleraient (et avec qui). Il est temps que nous agissions en professionnels! (sic)
C'est légal, ça?
Je croyais que la réforme, c'était le grand retour de la liberté pédagogique... On nous aurait menti?
ça se passe comment chez vous?

Le chef peut imposer des heures communes à plusieurs profs (français / histoire..)... mais il ne pourra jamais imposer le contenu du cours... donc après, à chacun de faire selon ses envies...  (même si les regroupements de plusieurs classes risquent de compliquer les choses...)

Les EPI obligent à l'interdisciplinarité, mais en aucun cas à la transdisciplinarité. Certains collègues du temps des IDD se faisaient avoir comme ça : deux heures d'IDD/élèves pour deux profs payés chacun 1 heure, ça ne signifie pas 1 heure gratuite et deux profs devant le même groupe, ça signifie partage du temps, soit 1 heure chacun.

flo
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Tazon le Mar 29 Sep 2015 - 9:01

@CNFA a écrit:
@Ilse a écrit:

Les membres du conseil pédagogique ne sont pas désignés par leCDE chez nous...
Nous avons organisé une heure d'HSMI pour proposer une liste de profs pour le CP ! Le CDE en a conservé quelques-uns avant de nommer toutes ses créatures... D'abord, ses courtisans et puis les "tellement contents de faire des projets"!

Il décide, certes, mais on peut toujours râler en CA et faire inscrire cette râlerie dans le PV, voire mettre au vote une motion contre sa composition, afin de pouvoir par la suite à chaque fois contester sa légitimité . Pour une raison que je ne m'explique pas les CDE n'aiment pas que la langue de bois ne s'applique pas en CA et que ça laisse des traces sur les PV.

trouvé sur éduscol :
"Le chef d'établissement désigne les membres du conseil pédagogique, après consultation des équipes pédagogiques concernées en veillant au plus large consensus possible de la part de celles-ci. Il informe le conseil d'administration et la communauté éducative de cette composition."

Je dis ça, mais chez nous le CP n'a jamais été mis en place, je compte bien là-dessus pour retarder un peu la mise en place des EPI, à moins qu'il ne décide tout tout seul sans faire appel au CP, ce qui lui serait reproché aussi.

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par snoopyves le Mar 29 Sep 2015 - 9:08

@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Eventuellement, on peut décider que les matières qui interviennent se partagent l'heure (ou les deux heures) consacrée(s) à l'EPI sur la semaine (du coup, elles perdent moins d'horaire disciplinaire) mais je ne vois pas comment tu espères matériellement conduire une classe de 28-30 élèves dans des projets individuels (et même dans des projets de groupe). Quelques heures n'y suffiront pas.
C'est bien la raison pour laquelle cette marge est de la poudre aux yeux : la pédagogie de projet demandant un encadrement différent (plus nombreux), comme elle est imposée, elle mange d'elle-même une bonne partie de la marge.

Alors là, je n'en suis pas si sûr. Notre CDE nous a bien dit qu'il était inenvisageable de faire de la co-intervention pour tous les EPI. Et que cela ne se ferait qu'à la marge, en fonction des ressources. Quant aux groupes, elle ne l'envisage MEME pas pour l'aide personnalisée (ou individualisée... à force on s'y perd...).

snoopyves
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par ylm le Mar 29 Sep 2015 - 11:13

Question pour spécialiste du droit:
La loi de refondation de l'école dit ceci:

Le développement d'une culture commune à tous les enseignants et à l'ensemble de la communauté éducative doit permettre d'encourager le développement de projets transversaux et interdisciplinaires.

C'est le seul passage sur l'interdisciplinarité au collège sauf erreur de ma part.

Son application par décret et arrêté impose les EPI, en contradiction donc avec la loi, qui parle d'encourager.
Peut-on arguer de la loi pour refuser de faire un EPI?

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par fanette le Mar 29 Sep 2015 - 13:41

@Enaeco a écrit:En fait, j'avais bien noté que les horaires disciplinaires étaient rognés pour dégager AP et EPI mais je pensais que ces heures étaient définies nationalement et cloisonnées par discipline.
Avec pour exemple ma matière qui se fait raboter une demi-heure en 3ème (même si on introduit de la SPC en 6ème, dans un bloc sciences). Mais je me rend compte que c'était un mauvais exemple et que les autres matières ne sont pas "directement" touchées par des réductions officielles.

Si, si, elles le sont aussi ! En maths, on perd 1/2 h en 3ème. Et il faudra bien en plus que certains se dévouent pour les EPI ou l'AP... En 6ème, quelqu'un de naïf pourrait croire que les maths sont gagnantes (4,5 h au lieu de 4 h actuellement) mais sur les 3 h d'AP, il est quasiment certain qu'on nous demandera d'en faire une sur nos heures de maths ... Evil or Very Mad donc plus que 3,5 h de maths en 6ème !

fanette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par laMiss le Mar 29 Sep 2015 - 13:55

Bon, pour la énième fois (ça, ce n'est pas pour toi Dalva): EPI et AP ont lieu A LA PLACE DES COURS DISCIPLINAIRES.
Desquels? A chaque établissement de voir!!!

Ensuite, NON, EPI et AP ne résolvent pas le problème des sous-services.
L'an prochain, j'ai comme beaucoup de collègue d'allemand 7h30 à donner.
Si un collègue veut faire un EPI HG-allemand disons deux heures par semaine pour les élèves, donc 1h pour lui 1h pour moi, cette heure pour moi aura lieu SUR MES HEURES DE COURS. Donc en LV2 où j'ai 2h30 par semaine, je ferai 1h30 de cours normal et 1h d'EPI.
EPI et AP sont dans les heures postes.

La seule chose qui peut éventuellement jouer, mais c'est hyper hyper marginal pour les postes à compléter c'est si on décide de faire des dédoublements. Etça, ce serait pris sur "la marge prof", qui sont des moyens donnés à chaque classe et qui ne permettent PAS de couvrir tous les  besoins (dédoublements en langues, en sciences, option latin, etc...).
En 2016, ce seront 2h45 par classe pour tout ça, et ce qui est dans le "etc".

Donc non, prendre un EPI ou de l'AP ne permet nullement de compléter son service.
Sauf si ô miracle cet EPI ou cet AP est en dédoublement, mais faut pas rêver, là. Et dans ce cas, ce n'est pas l'EPI ou l'AP qui permet de compléter une heure, c'est le dédoublement.

Il n'est marqué nulle part qu'il "faut" de la cointervention. Il n'est marqué nulle part qu'il "faut" des dédoublements. Le Ministère fait croire que ce sera le cas dans les EPI. Mais cela ne pourra être le cas que dans certains EPI éventuellement, et encore, s'il reste des heures de marge non mangées par les dédoublements en sciences, pour le latin et autre.
Bon courage donc.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Dalva le Mar 29 Sep 2015 - 15:02

@Ilse a écrit:
@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Eventuellement, on peut décider que les matières qui interviennent se partagent l'heure (ou les deux heures) consacrée(s) à l'EPI sur la semaine (du coup, elles perdent moins d'horaire disciplinaire) mais je ne vois pas comment tu espères matériellement conduire une classe de 28-30 élèves dans des projets individuels (et même dans des projets de groupe). Quelques heures n'y suffiront pas.
C'est bien la raison pour laquelle cette marge est de la poudre aux yeux : la pédagogie de projet demandant un encadrement différent (plus nombreux), comme elle est imposée, elle mange d'elle-même une bonne partie de la marge.
Il n'y aura pas d'heure pour cela !
Mais elles y sont les heures : on nous les donne POUR ça :
Arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège, article 7 a écrit:Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire est mise à la disposition des établissements afin de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants, conformément à l'article D. 332-5 du code de l'éducation.
@Ilse a écrit:D'ailleurs, je n'ai jamais eu de groupes en français, avec des classes parfois à 29...
Je continuerais donc à les faire écrire des nouvelles, à apprendre des scènes de théâtre et à les mettre en scène (extrait du Bourgeois Gentilhomme avec ma collègue de musique par exemple), que sais-je encore.
Comme avant. En me débrouillant...
Tu ne comprends pas (?) qu'il n'est pas question de faire des groupes en français. Il est question de faire des groupes à effectif réduit ou de la co-intervention, ponctuellement, suivant le besoin d'intervention de telle ou telle matière dans un EPI particulier majoritairement pris en charge par le prof de français sur ses heures disciplinaires. Tu consacres, pendant la durée de l'EPI (disons 6 semaines), une ou deux heures de tes quatre heures de français. Mais pour qu'il y ait interdisciplinarité, il faut que d'autres profs interviennent, ponctuellement pour apporter des infos, ou régulièrement pour encadrer l'avancée du projet personnel des élèves. Ces interventions-là se feront sur les heures de marge. C'est comme ça que c'est pensé.
Idem pour l'AP : ce n'est de l'AP que si on est à effectif réduit, donc utilisation des heures de marge.
Il ne restera pas grand chose pour les groupes de langue et de sciences.

@snoopyves a écrit:Alors là, je n'en suis pas si sûr. Notre CDE nous a bien dit qu'il était inenvisageable de faire de la co-intervention pour tous les EPI. Et que cela ne se ferait qu'à la marge, en fonction des ressources. Quant aux groupes, elle ne l'envisage MEME pas pour l'aide personnalisée (ou individualisée... à force on s'y perd...).
Bien sûr que c'est inenvisageable pour tous les EPI sur toutes les heures : il n'y a pas suffisamment d'heures. Il s'agit d'interventions ponctuelles, ou alors pas sur tous les EPI.
Et que veut-elle donc faire des heures marges, alors, si elle ne fait pas d'AP ni d'EPI en groupes réduits, pas de co-intervention, et pas de groupes de sciences ni de langues ? Elle ouvre une division supplémentaire pour diminuer les effectifs par classe d'un niveau ? (Elle n'a pas le droit, hein, mais je demande.)

@ylm a écrit:Question pour spécialiste du droit:
La loi de refondation de l'école dit ceci:

Le développement d'une culture commune à tous les enseignants et à l'ensemble de la communauté éducative doit permettre d'encourager le développement de projets transversaux et interdisciplinaires.

C'est le seul passage sur l'interdisciplinarité au collège sauf erreur de ma part.

Son application par décret et arrêté impose les EPI, en contradiction donc avec la loi, qui parle d'encourager.
Peut-on arguer de la loi pour refuser de faire un EPI?
Bonne question.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Dalva le Mar 29 Sep 2015 - 15:02

@laMiss a écrit:Bon, pour la énième fois (ça, ce n'est pas pour toi Dalva): EPI et AP ont lieu A LA PLACE DES COURS DISCIPLINAIRES.
Desquels? A chaque établissement de voir!!!

Ensuite, NON, EPI et AP ne résolvent pas le problème des sous-services.
L'an prochain, j'ai comme beaucoup de collègue d'allemand 7h30 à donner.
Si un collègue veut faire un EPI HG-allemand disons deux heures par semaine pour les élèves, donc 1h pour lui 1h pour moi, cette heure pour moi aura lieu SUR MES HEURES DE COURS. Donc en LV2 où j'ai 2h30 par semaine, je ferai 1h30 de cours normal et 1h d'EPI.
EPI et AP sont dans les heures postes.

La seule chose qui peut éventuellement jouer, mais c'est hyper hyper marginal pour les postes à compléter c'est si on décide de faire des dédoublements. Etça, ce serait pris sur "la marge prof", qui sont des moyens donnés à chaque classe et qui ne permettent PAS de couvrir tous les  besoins (dédoublements en langues, en sciences, option latin, etc...).
En 2016, ce seront 2h45 par classe pour tout ça, et ce qui est dans le "etc".

Donc non, prendre un EPI ou de l'AP ne permet nullement de compléter son service.
Sauf si ô miracle cet EPI ou cet AP est en dédoublement, mais faut pas rêver, là. Et dans ce cas, ce n'est pas l'EPI ou l'AP qui permet de compléter une heure, c'est le dédoublement.

Il n'est marqué nulle part qu'il "faut" de la cointervention. Il n'est marqué nulle part qu'il "faut" des dédoublements. Le Ministère fait croire que ce sera le cas dans les EPI. Mais cela ne pourra être le cas que dans certains EPI éventuellement, et encore, s'il reste des heures de marge non mangées par les dédoublements en sciences, pour le latin et autre.
Bon courage donc.
topela

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Ilse le Mar 29 Sep 2015 - 15:11

Arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège, article 7 a écrit:Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire est mise à la disposition des établissements afin de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants, conformément à l'article D. 332-5 du code de l'éducation.

Il n'est nullement dit que ce sera en EPI !
Il est d'ailleurs spécifié ailleurs (j'ai la flemme de chercher le texte) que les groupes à effectif réduit doivent être réservé en priorité aux sciences physiques, SVT, techno (1,5h de la marge), LVE (0,5) et EMC (0,5) !!

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par BrindIf le Mar 29 Sep 2015 - 15:24

@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Un "projet" peut être conduit par deux enseignants, sans que ceux-ci soient en même temps devant le groupe. Par exemple pour un EPI maths/anglais ayant pour objectif de programmer une scène interactive, les élèves écriraient les dialogues pendant les cours d'anglais et implémenteraient leur projet pendant les cours de maths, sans qu'il n'y ait besoin de toucher aux emplois du temps actuels.

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Ilse le Mar 29 Sep 2015 - 15:29

@BrindIf a écrit:
@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Un "projet" peut être conduit par deux enseignants, sans que ceux-ci soient en même temps devant le groupe. Par exemple pour un EPI maths/anglais ayant pour objectif de programmer une scène interactive, les élèves écriraient les dialogues pendant les cours d'anglais et implémenteraient leur projet pendant les cours de maths, sans qu'il n'y ait besoin de toucher aux emplois du temps actuels.

exactement !

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par laMiss le Mar 29 Sep 2015 - 16:27

@Ilse a écrit:
Arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège, article 7 a écrit:Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire est mise à la disposition des établissements afin de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants, conformément à l'article D. 332-5 du code de l'éducation.

Il n'est nullement dit que ce sera en EPI !
Il est d'ailleurs spécifié ailleurs (j'ai la flemme de chercher le texte) que les groupes à effectif réduit doivent être réservé en priorité aux sciences physiques, SVT, techno (1,5h de la marge), LVE (0,5) et EMC (0,5) !!

Le contraire n'est pas dit non plus. Disons que tu fais tes cointerventions et dédoublements comme tu veux, pas forcément en EPI.
Mais tu as raison de souligner qu'en terme de RECOMMANDATIONS, NVB a mentionné certaines choses dans je ne sais plus quelle lettre aux enseignants.
Par exemple, elle n'a pas recommandé l'AP en petits groupes. Et de mémoire, oui il s'agissait de ce que tu as listé.


Dernière édition par laMiss le Mar 29 Sep 2015 - 16:30, édité 1 fois

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par laMiss le Mar 29 Sep 2015 - 16:28

@BrindIf a écrit:
@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Un "projet" peut être conduit par deux enseignants, sans que ceux-ci soient en même temps devant le groupe. Par exemple pour un EPI maths/anglais ayant pour objectif de programmer une scène interactive, les élèves écriraient les dialogues pendant les cours d'anglais et implémenteraient leur projet pendant les cours de maths, sans qu'il n'y ait besoin de toucher aux emplois du temps actuels.

Voilà.
On n'a pas assez de MARGE pour dédoubler tous les EPI et surtout tout ce qui est recommandé comme dédoublement (svt, langues etc).
Cependant, on va quand même au devant d'un gros bins d'edt. Car les CDE vont tâcher d'aligner des plages EPI pour des raisons pratiques. Deux EPI à faire par semestre pour chaque élève. C'est plus simple pour les CDE si tout est aligné, selon qui s'y colle pour chaque niveau.

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Dalva le Mar 29 Sep 2015 - 17:37

@Ilse a écrit:
Arrêté du 19 mai 2015 relatif à l'organisation des enseignements dans les classes de collège, article 7 a écrit:Outre la dotation horaire correspondant aux enseignements obligatoires, une dotation horaire est mise à la disposition des établissements afin de favoriser le travail en groupes à effectifs réduits et les interventions conjointes de plusieurs enseignants, conformément à l'article D. 332-5 du code de l'éducation.

Il n'est nullement dit que ce sera en EPI !
Il est d'ailleurs spécifié ailleurs (j'ai la flemme de chercher le texte) que les groupes à effectif réduit doivent être réservé en priorité aux sciences physiques, SVT, techno (1,5h de la marge), LVE (0,5) et EMC (0,5) !!
Tu as déjà vu de la co-intervention ailleurs qu'en truc interdisciplinaire ?

@BrindIf a écrit:
@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Un "projet" peut être conduit par deux enseignants, sans que ceux-ci soient en même temps devant le groupe. Par exemple pour un EPI maths/anglais ayant pour objectif de programmer une scène interactive, les élèves écriraient les dialogues pendant les cours d'anglais et implémenteraient leur projet pendant les cours de maths, sans qu'il n'y ait besoin de toucher aux emplois du temps actuels.
Je n'ai jamais dit le contraire. Je dis juste que c'est l'idée des EPI : soit en même temps devant le groupe, soit prenant chacun en charge un demi-groupe, soit intervenant à tour de rôle devant le groupe complet, soit en interventions ponctuelles pour l'un des deux - ou plus - enseignants. Seules deux de ces possibilités permettent d'éviter de toucher à la marge. Saurez-vous trouver lesquelles ?
Par ailleurs, si on laisse de côté l'idée que les EPI seront abandonnés en même temps que tout le reste grâce à notre action puissante (et qui serait encore plus puissante si vous arrêtiez de perdre du temps à mettre du sens et de la logique là où il n'y en a pas, et pire, à essayer de vous en emparer en voyant comment diable ça peut fonctionner), et qu'on réussit, dans un effort d'imagination gigantesque, à faire comme si un jour on allait travailler en EPI, vous pensez vraiment accompagner les élèves dans des projets individuels en groupe complet, seuls, en 6 ou 10 heures de temps ? Projets qui serviront de support à une évaluation pour le DNB en 3e, faut-il le rappeler ?
Vous avez envie de mourir ou quoi ?
Si jamais - je dis bien si jamais - les EPI restent, il faut exiger la co-intervention ou les demi-groupes, ou refuser de les prendre en charge. Non négociable.
On l'a fait avec l'AP devant un chef qui ne voulait pas entendre.
On a eu gain de cause (pas autant qu'on voulait, mais au moins on est passé de 3 profs pour 3 classes à 5 profs pour 3 classes.)
Une équipe de lettres, y'a pas pire pour faire l'âne qui n'a pas soif.

@laMiss a écrit:Cependant, on va quand même au devant d'un gros bins d'edt. Car les CDE vont tâcher d'aligner des plages EPI pour des raisons pratiques. Deux EPI à faire par semestre pour chaque élève. C'est plus simple pour les CDE si tout est aligné, selon qui s'y colle pour chaque niveau.
Mais pourquoi diable faudrait-il aligner quoi que ce soit ? Puisque ça doit être fait sur les heures disciplinaires ? Chaque prof prend sa classe sur l'heure qu'il choisit. L'alignement n'a d'intérêt que si on décide de mélanger les élèves. Mélanger les élèves n'a d'intérêt que si on peut en profiter pour faire des groupes à effectifs réduits, en affectant plus de profs que de classes.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Audrey le Mar 29 Sep 2015 - 21:17

@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Eventuellement, on peut décider que les matières qui interviennent se partagent l'heure (ou les deux heures) consacrée(s) à l'EPI sur la semaine (du coup, elles perdent moins d'horaire disciplinaire) mais je ne vois pas comment tu espères matériellement conduire une classe de 28-30 élèves dans des projets individuels (et même dans des projets de groupe). Quelques heures n'y suffiront pas.
C'est bien la raison pour laquelle cette marge est de la poudre aux yeux : la pédagogie de projet demandant un encadrement différent (plus nombreux), comme elle est imposée, elle mange d'elle-même une bonne partie de la marge.


Ah mais c'est simple, il suffit de décréter que "l'interdisciplinarité n'a pas besoin de la co-intervention pour exister"!

L'interdisciplinarité naît du travail de concertation menée par deux collègues de matières différentes hors la présence des élèves, sur le temps hors de la classe qui relève de nos missions! Yihaaa!
Voilà ce que j'ai appris ce soir.

http://www.neoprofs.org/t95257-retour-de-reunion-de-la-presentation-de-la-reforme-par-ma-principale

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par ycombe le Mar 29 Sep 2015 - 21:27

@Ilse a écrit:
Il est d'ailleurs spécifié ailleurs (j'ai la flemme de chercher le texte) que les groupes à effectif réduit doivent être réservé en priorité aux sciences physiques, SVT, techno (1,5h de la marge), LVE (0,5) et EMC (0,5) !!
C'est spécifié dans la circulaire du 30 juin mais sans spécifier les ponctions dans la marge que tu indiques. Elles sont impossibles, puisqu'il faut aussi tirer les EC et les groupes supplémentaires de langues de cette marge, d'où les tires-tu ?

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par laMiss le Mar 29 Sep 2015 - 21:30

@Dalva a écrit:
@laMiss a écrit:Cependant, on va quand même au devant d'un gros bins d'edt. Car les CDE vont tâcher d'aligner des plages EPI pour des raisons pratiques. Deux EPI à faire par semestre pour chaque élève. C'est plus simple pour les CDE si tout est aligné, selon qui s'y colle pour chaque niveau.
Mais pourquoi diable faudrait-il aligner quoi que ce soit ? Puisque ça doit être fait sur les heures disciplinaires ? Chaque prof prend sa classe sur l'heure qu'il choisit. L'alignement n'a d'intérêt que si on décide de mélanger les élèves. Mélanger les élèves n'a d'intérêt que si on peut en profiter pour faire des groupes à effectifs réduits, en affectant plus de profs que de classes.

Alors, petite précision: moi personnellement moi-même, je ne veux rien aligner du tout, évidemment.
Mais j'ai entendu dire que les CDE auraient eu des consignes. Aligner les EPI en barrettes. Et l'AP.
L'AP pour les groupes de besoin (attention, pas des petits groupes mais des groupes de 30 élèves ayant les mêmes besoins).
Et les EPI pour harmoniser je-ne-sais-quoi sur un même niveau peut-être?

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Dalva le Mer 30 Sep 2015 - 13:00

@Audrey a écrit:
@Dalva a écrit:Impossible, l'interdisciplinarité est obligatoire pour les EPI, je ne vois pas comment on peut contourner la préconisation de la co-intervention ou des groupes à effectif réduit.
Eventuellement, on peut décider que les matières qui interviennent se partagent l'heure (ou les deux heures) consacrée(s) à l'EPI sur la semaine (du coup, elles perdent moins d'horaire disciplinaire) mais je ne vois pas comment tu espères matériellement conduire une classe de 28-30 élèves dans des projets individuels (et même dans des projets de groupe). Quelques heures n'y suffiront pas.
C'est bien la raison pour laquelle cette marge est de la poudre aux yeux : la pédagogie de projet demandant un encadrement différent (plus nombreux), comme elle est imposée, elle mange d'elle-même une bonne partie de la marge.


Ah mais c'est simple, il suffit de décréter que "l'interdisciplinarité n'a pas besoin de la co-intervention pour exister"!

L'interdisciplinarité naît du travail de concertation menée par deux collègues de matières différentes hors la présence des élèves, sur le temps hors de la classe qui relève de nos missions! Yihaaa!
Voilà ce que j'ai appris ce soir.

http://www.neoprofs.org/t95257-retour-de-reunion-de-la-presentation-de-la-reforme-par-ma-principale
Ah oui, tiens, je voulais lire ton retour, pas encore eu le temps ! Embarassed

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Dalva le Mer 30 Sep 2015 - 13:06

@laMiss a écrit:
@Dalva a écrit:
@laMiss a écrit:Cependant, on va quand même au devant d'un gros bins d'edt. Car les CDE vont tâcher d'aligner des plages EPI pour des raisons pratiques. Deux EPI à faire par semestre pour chaque élève. C'est plus simple pour les CDE si tout est aligné, selon qui s'y colle pour chaque niveau.
Mais pourquoi diable faudrait-il aligner quoi que ce soit ? Puisque ça doit être fait sur les heures disciplinaires ? Chaque prof prend sa classe sur l'heure qu'il choisit. L'alignement n'a d'intérêt que si on décide de mélanger les élèves. Mélanger les élèves n'a d'intérêt que si on peut en profiter pour faire des groupes à effectifs réduits, en affectant plus de profs que de classes.

Alors, petite précision: moi personnellement moi-même, je ne veux rien aligner du tout, évidemment.
Mais j'ai entendu dire que les CDE auraient eu des consignes. Aligner les EPI en barrettes. Et l'AP.
L'AP pour les groupes de besoin (attention, pas des petits groupes mais des groupes de 30 élèves ayant les mêmes besoins).
Et les EPI pour harmoniser je-ne-sais-quoi sur un même niveau peut-être?

J'avais bien compris ton intervention comme ça, laMiss !

Et comme le monde, les CSP et la génétique sont particulièrement bien faits, on aura toujours exactement le même nombre d'élève (à un ou deux près, on n'est pas comme ça) ayant les mêmes besoins.
Par exemple, il est de notoriété publique que pour 30 "normaux" (disons ceux qui représentent la moyenne en terme de compréhension, de culture, de vitesse de réalisation, de logique, de capacité de réflexion, etc.), on a 30 très à l'aise et 30 en difficulté. On a aussi 30 précoces et 30 très en difficulté-voire-relevant-de-la-SEGPA-mais-ya-pas-d'place.

J'entrevois quelque chose à propos des EPI.
Serait-il question de proposer divers projets / groupes aux élèves (pour un même EPI avec les mêmes matières) et de leur proposer de se regrouper par affinités ? (Par affinité de quoi ? d'élèves ? avec les profs ? avec les projets menés ?)
affraid

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Ilse le Mer 30 Sep 2015 - 13:07

@ycombe a écrit:
@Ilse a écrit:
Il est d'ailleurs spécifié ailleurs (j'ai la flemme de chercher le texte) que les groupes à effectif réduit doivent être réservé en priorité aux sciences physiques, SVT, techno (1,5h de la marge), LVE (0,5) et EMC (0,5) !!
C'est spécifié dans la circulaire du 30 juin mais sans spécifier les ponctions dans la marge que tu indiques. Elles sont impossibles, puisqu'il faut aussi tirer les EC et les groupes supplémentaires de langues de cette marge, d'où les tires-tu ?
Je me suis mal exprimée, désolée...
Je voulais rappeler cette circulaire qui recommande de faire des groupes en sciences, techno, EMC et langues.
Et j'en est déduis les heures probables (simples suppositions) ...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par BrindIf le Mer 30 Sep 2015 - 13:24

@Dalva a écrit:J'entrevois quelque chose à propos des EPI.
Serait-il question de proposer divers projets / groupes aux élèves (pour un même EPI avec les mêmes matières) et de leur proposer de se regrouper par affinités ? (Par affinité de quoi ? d'élèves ? avec les profs ? avec les projets menés ?)
affraid  
C'est ce que j'ai compris (parce que oui, je passe du temps à tenter de comprendre cette réforme, je ne vois pas en quoi ce serait contre-productif pour la combattre ).
Une façon pragmatique d'envisager ces EPI, et qui colle vraiment avec les exemples donnés au printemps sur le site du MEN, c'est un prof, dans sa classe, qui au lieu de faire cours laisse les élèves se rassembler par petits groupes pour avancer leur projet de groupe, déjà commencé dans une autre matière avec un autre prof.
(Je dis pragmatique parce que ça ne tient compte que des conditions matérielles. Le fait qu'au passage les élèves n'apprennent rien, bavardent ou s'ennuient, et qu'il ne soit pas faisable de progresser sur le programme disciplinaire dans de telles conditions, c'est un autre problème.)

BrindIf
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par JPhMM le Mer 30 Sep 2015 - 13:27

J'en connais certaines et certains qui adoreraient se regrouper par affinité, surtout au printemps, mais je ne suis pas certain que le but pédagogique soit clairement défini ici.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Dalva le Mer 30 Sep 2015 - 14:01

@BrindIf a écrit:
@Dalva a écrit:J'entrevois quelque chose à propos des EPI.
Serait-il question de proposer divers projets / groupes aux élèves (pour un même EPI avec les mêmes matières) et de leur proposer de se regrouper par affinités ? (Par affinité de quoi ? d'élèves ? avec les profs ? avec les projets menés ?)
affraid  
C'est ce que j'ai compris (parce que oui, je passe du temps à tenter de comprendre cette réforme, je ne vois pas en quoi ce serait contre-productif pour la combattre ).
Une façon pragmatique d'envisager ces EPI, et qui colle vraiment avec les exemples donnés au printemps sur le site du MEN, c'est un prof, dans sa classe, qui au lieu de faire cours laisse les élèves se rassembler par petits groupes pour avancer leur projet de groupe, déjà commencé dans une autre matière avec un autre prof.
(Je dis pragmatique parce que ça ne tient compte que des conditions matérielles. Le fait qu'au passage les élèves n'apprennent rien, bavardent ou s'ennuient, et qu'il ne soit pas faisable de progresser sur le programme disciplinaire dans de telles conditions, c'est un autre problème.)
Il faut vraiment que je trouve un smiley qui fonctionnerait comme un point d'ironie.

Par ailleurs, il n'était pas question dans mon message de laisser les élèves se regrouper au sein d'une même classe (ça, c'est le propos de base des EPI), mais de les laisser se mélanger entre classes pour se regrouper en fonction des propositions des profs (par exemple, pour un EPI français/techno/SVT/Phy-Chi, un prof proposerait le récit d'anticipation alors que l'autre proposerait un regard sur le monde contemporain à travers la presse scientifique, et les élèves choisiraient ce qu'ils préfèrent.)

Laisser choisir les élèves, c'est inenvisageable. Je pense qu'on sait pourquoi. Donc, aligner les emplois du temps, c'est se créer des contraintes inutiles. Les emplois du temps seront merdiques pour tout le monde, c'est tout ce qu'on obtiendra. C'est aussi faire fi du fait que la plupart des établissements n'ont pas de terrains de sport à leur disposition comme ils l'entendent mais sont soumis à la municipalité et aux besoins des autres écoles, du fait qu'ils n'ont pas suffisamment de salles de TP pour toutes les classes d'un même niveau en SVT, phy-chi et techno, qu'un même prof peut avoir plusieurs classes du même niveau, etc. Bref, c'est une idée stupide et irréalisable, et je ne comprends pas qu'un chef d'établissement puisse même l'envisager.
A moins que les EPI ne soient réservés aux profs de... lettres. Qui sont les seuls à pouvoir faire leurs 18h en n'ayant qu'une seule classe par niveau.

Par rapport à ce que tu dis à propos de "comprendre pour combattre", je m'agace parce que pour comprendre, c'est trop tard. Les textes sont publiés depuis mars, et tout ou presque a déjà été dit sur le forum. Au lieu de recommencer, pourquoi ne lisez-vous pas toutes les réflexions, questions et tentatives de réponses qui ont été formulées ?

Je m'agace parce que TOUT ce que vous soulevez ici, et commentez, et tentez de comprendre, c'est là depuis des mois. Dans mon établissement, la réforme a été évoquée le jour de la pré-rentrée par le chef d'établissement. Il prétendait nous faire préparer dès le 31 août (sans commentaire) les grandes lignes des EPI envisageables afin d'anticiper au max des préparations à venir en conseils d'enseignement et autres réunions, pour que tout soit prêt pour TROIS ans pour la DHG.
Nous en avons fait le tour en une après-midi :
1) impossibilité de mettre en place qqch qui réponde à l'esprit des textes (parce que malgré tout ce qu'on peut leur reprocher, il y a tout de même une envie de bien faire derrière, ou au moins un prétexte de bienfait pédagogique pour les élèves), ce ne sera qu'une usine à gaz, quelle que soit l'organisation choisie
2) refus de participer à détruire les disciplines
3) conscience que les choix ne seront fait que dans un seul but : sauver tel poste ou tel autre.

Par ailleurs, ce fil que vous déroulez gentiment s'est déjà déroulé ailleurs, avec les mêmes remarques, les mêmes inquiétudes et les mêmes "il faut maîtriser pour combattre et s'opposer". J'ai utilisé quelques jours au mois d'août pour ça, pour maîtriser, pour contrer tout ce que dirait le CdE lors de la pré-rentrée.
Si vous relisiez ces fils, ce serait aussi efficace, voire plus.
http://www.neoprofs.org/t93941-considerations-sur-les-modalites-de-mise-en-place-de-l-epi-lca-et-la-survie-du-latin-au-college
http://www.neoprofs.org/t93887-les-huit-journees-de-formation-a-college-2016-plus-pendant-les-vacances
http://www.neoprofs.org/t93820-college-decouvrez-la-communication-de-votre-chef-d-etablissement-pour-la-pre-rentree-2015
http://www.neoprofs.org/t93662-la-reforme-du-college-devrait-mener-a-des-emplois-du-temps-semestriels-voire-trimestriels

Vous pourriez aussi les abonder de vos remarques.

La fatigue me rend désagréable et peu patiente, et j'en suis désolée, mais franchement, voilà.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI : Qui décide?

Message par Fesseur Pro le Mer 30 Sep 2015 - 14:11

Alors, je comprends vite mais il faut m'expliquer longtemps et je profite de la bonne humeur de Dalva. Razz

Chaque élève doit suivre durant le cycle 4, 6 EPI différents, à raison de 2 par an.
Ces EPI seraient enseignés par classe "normale", sans mélanger les effectifs.
C'est ça ?

Si oui, celà impliquerait que les élèves restent avec les mêmes élèves dans les mêmes classes de la 5e à la 3e afin d'étudier ces 6 EPI différents.
Donc ça doit pas être ça.

Merci de m'éclairer et désolé si j'ai raté quelque chose.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum