Je ne sais plus trop où j'en suis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par Listesrattures le Jeu 1 Oct 2015 - 0:42

TZR, je suis sur deux établissements espacés de 50 kilomètres. Dans l'un, tout se passe bien, dans l'autre (REP), je vis l'enfer. Je n'arrive plus à avancer pendant les cours, je suis bordélisée. [message édité]

Si j'écris ici c'est parce que je me sens terriblement nulle, inefficace, seule en classe et partout. J'ai passé la soirée à pleurer. Je n'arrive pas à imaginer à passer 9 autres mois dans ces conditions. Je n'arrive pas à me concentrer sur mes copies, j'ai peur en arrivant au collège (l'autre jour, un gamin, que je ne connais pas, s'est volontairement jeté devant ma voiture en me tirant la langue, j'ai pilé pour ne pas le renverser). J'ai beaucoup réfléchi, je ne veux pas démissionner : j'aime mon métier quand je suis dans des conditions optimales. Mais je ne sais vraiment pas quoi faire, je ne tiendrai jamais l'année dans ce collège et malheureusement j'ai eu la "chance" d'avoir une affectation à l'année...


Dernière édition par Listesrattures le Jeu 1 Oct 2015 - 7:41, édité 1 fois (Raison : je ne souhaite pas être reconnue)

Listesrattures
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par User5899 le Jeu 1 Oct 2015 - 0:56

Dites, il faudrait déjà informer par écrit la direction du collège de ce qui se passe aux abords lorsque vous arrivez : la surveillance de ces abords incombe au chef d'établissement, couvrez-vous vis à vis des assurances. Apparemment cette cde fait partie de la catégorie "je ferme les yeux, j'y vois rien, y a rien", autant la dessiller...
Vous n'avez personne sur qui vous appuyer dans ce second collège ? Il ne faut pas rester seule dans votre coin. Cette histoire de retenues est absolument aberrante (encore un beau "service" de vie scolaire !) et si vous ne trouvez pas d'appui, il faut vous tourner du côté médical (pourquoi envisager de démissionner ?). Avant cela, il faut tenter d'analyser les formes du bordel, le pourquoi : trop de flottements en cours ? trop de bienveillance, qui finit par passer pour de la faiblesse ? Il faut évidemment réagir, mais toute seule, c'est difficile. Voyez donc le PP, le CPE, la direction. Virez ceux qui empêchent le cours de se dérouler (vous avez le droit, c'est même le seul motif légal d'exclusion). Et sinon, je le répète, la santé avant tout : médecin et arrêt. On ne meurt pas pour des gosses mal élevés.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par henriette le Jeu 1 Oct 2015 - 1:16

Cripure a tout bien dit.
J'ajoute une chose : la main courante à déposer en cas de menaces.
Et pour le comportement de la CDE, si cela persiste, se rapprocher d'un syndicat.
Enfin, il vaut mieux être arrêtée pour reprendre pied plutôt que d'y laisser sa santé en effet : c'est un métier, pas un sacerdoce, et la vocation de prof n'est pas celle de martyr.
Courage. fleurs2

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par gaisou le Jeu 1 Oct 2015 - 3:21

Mais je ne comprends pas pourquoi c'est à vous de rencontrer ce parent furibond. Son enfant s'est fait agresser physiquement à l'extérieur du collège, pas pendant votre cours, je ne vois donc pas en quoi vous seriez responsable et pourquoi vous devriez rendre des comptes au père. Vous avez su gérer la crise durant votre cours et rendu justice (autant que faire se peut) à l'enfant en sommant l'autre de lui rendre son bien. S'il s'est fait agresser aux abords du collège, cela relève de la responsabilité du CDE, si c'était plus loin, le parent n'a qu'à porter plainte à la police. Les élèves se tapent dessus pour la moindre broutille, et l'on serait responsable parce que le conflit a commencé durant notre cours? On n'est pas sorti de l'auberge là, j'hallucine! Je ne prendrais même pas la peine de rencontrer le parent, au CDE de se débrouiller.

gaisou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par nitescence le Jeu 1 Oct 2015 - 5:45

@gaisou a écrit:Mais je ne comprends pas pourquoi c'est à vous de rencontrer ce parent furibond. Son enfant s'est fait agresser physiquement à l'extérieur du collège, pas pendant votre cours, je ne vois donc pas en quoi vous seriez responsable et pourquoi vous devriez rendre des comptes au père. Vous avez su gérer la crise durant votre cours et rendu justice (autant que faire se peut) à l'enfant en sommant l'autre de lui rendre son bien. S'il s'est fait agresser aux abords du collège, cela relève de la responsabilité du CDE, si c'était plus loin, le parent n'a qu'à porter plainte à la police. Les élèves se tapent dessus pour la moindre broutille, et l'on serait responsable parce que le conflit a commencé durant notre cours? On n'est pas sorti de l'auberge là, j'hallucine! Je ne prendrais même pas la peine de rencontrer le parent, au CDE de se débrouiller.

Oui, je pense qu'il faut refuser cet entretien : ça ne vous concerne pas et ça permettra de mettre le cde devant ses responsabilités. C'est à lui qu'incombe la surveillance des abords du lycée.
Je vous conseille aussi d'adhérer à un syndicat et à l'autonome de solidarité, qui défend les professeurs en cas d'accusation déplacée.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par nitescence le Jeu 1 Oct 2015 - 5:51

N'hésitez pas à faire preuve de fermeté vis-à-vis...du cde ! C'est à lui de vous soutenir, de vous proposer son aide et son appui. C'est son rôle, sa mission et pour l'instant il se montre défaillant malgré tous les rapports que vous avez pu écrire...
Par ailleurs, le PAF de Versailles propose le C2A2E qui est un module de gestion de classe quand on rencontre des difficultés. Certains collègues ont apprécié cette formation qui les a aidés (même si ce n'est pas une baguette magique). Voyez si votre académie ne propose pas un module de ce type.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par nitescence le Jeu 1 Oct 2015 - 6:05

C'est d'ailleurs assez symptomatique que le cde vous convoque pour recevoir le parent au lieu de convoquer l'élève fautif ! Qui est le responsable de cette histoire ? Etonnez-vous naïvement qu'il n'ait pas organisé un conseil de discipline ou à tout le moins une commission de suivi envers l'élève en question : "comment cela se fait-il ?". Et ne vous laissez pas impressionner s'il vous répond que ça se passe hors de l'établissement et qu'il ne peut donc rien faire : c'est évidemment faux ! Vous pouvez lui glisser que tout syndicaliste le sait...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par Listesrattures le Jeu 1 Oct 2015 - 7:40

Merci pour vos réponses. Ça m'aide à y voir plus clair. Je vais en effet faire un rapport pour l'élève qui s'amuse à se jeter devant ma voiture. Je vais aller voir la cde pour lui dire que demain je partirai après mon cours habituel puisque de toute manière, je n'ai rien d'autre à dire que ce que j'ai écrit dans le rapport d'incident que je lui remettrai tout à l'heure en mains propres.

J'édite mon message initial pour éviter d'être reconnue avant tout ce que j'ai raconté.

Listesrattures
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par Tatane78 le Jeu 1 Oct 2015 - 7:51

Bonjour,

J'ai toujours refusé de surveiller les élèves que je colle et de rencontrer des parents pour un incident qui a eu lieu en dehors de mon cours et a fortiori en dehors du collège. Ce n'est pas mon travail mais celui de la CPE ou du chef.

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par Oudemia le Jeu 1 Oct 2015 - 7:58

Je n'ai pas vu le message initial, mais j'ai pu reconstituer en gros.

Les avis et conseils donnés ici sont excellents, et je suis heureuse de voir qu'ils ont pu vous redonner confiance et courage.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne sais plus trop où j'en suis...

Message par Daphné le Jeu 1 Oct 2015 - 9:25

@Oudemia a écrit:Je n'ai pas vu le message initial, mais j'ai pu reconstituer en gros.

Les avis et conseils donnés ici sont excellents, et je suis heureuse de voir qu'ils ont pu vous redonner confiance et courage.

+1

Il ne faut pas culpabiliser pour des faits dont nous ne sommes pas responsables.
Et un conseil : se syndiquer pour être épaulé.
On a tous des moments plus ou moins difficiles dans ce métier, il ne faut pas se laisser "bouffer".

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum