La solitude du professeur principal parfois

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Ven 2 Oct 2015 - 22:36

Bonjour à tous.

Après un mois de cours, j'ai quelques interrogations sur la fonction de professeur principal.
Je l'ai été une fois en 4ème et aucun problème: une classe composée d'élèves en général pas très futés mais très gentils. A la fin de l'année, je me souviens que plus de la moitié des élèves avait  pris l'option DP3.
Je ne suis pas dans l'affectif en général mais je garde de très bons souvenirs de cette classe et j'appréciais la très grande majorité des élèves, le fait de travailler pour eux en tant que PP.

Là, je suis PP pour la deuxième fois cette année, d'une classe de 1ère L/ES. Je trouve les élèves très désagréables et prétentieux dans l'ensemble, bref une classe pas intéressante du tout quoi!
Mes cours avec eux sont pénibles. Ils se font dans le bruit et sans aucun plaisir pour moi. Ils contestent tout, se plaignent, répondent etc.
C'est triste car du coup, cette classe me débecte un peu, je ne trouve aucun élève agréable.

Le pire (pour mon égo), c'est que beaucoup de collègues (français, littérature, maths, LEEL, SES etc.) me disent que tout va bien, que la classe est plutôt agréable et que tout roule... Strictement aucune plainte en salle des profs sur tel ou tel élève... Bon, tant mieux d'un côté.

Donc, en gros (plusieurs élèves me l'ont dit de façon plus ou moins agréable) il n'y a qu'en HG que ça ne va pas. En même temps, je trouve qu'ils jouent avec moi là.
Je me sens donc très seul et voulais savoir comment cela se passait avec la classe dont vous étiez PP car là le fameux "effet PP" se fait vraiment désirer pour moi...

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Dadoo33 le Ven 2 Oct 2015 - 22:55

Je suis pp d'une 1ère Es cette année et heureusement les élèves  ne ressemblent pas aux tiens. 
Je crois que tu as bien résumé la situation: ils se moquent de toi.
As-tu fait une mise au point avec la classe? Quand ils te rèpondent que dis/fais-tu?

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par User5899 le Ven 2 Oct 2015 - 23:01

@Clodoald a écrit:Bonjour à tous.

Après un mois de cours, j'ai quelques interrogations sur la fonction de professeur principal.
Je l'ai été une fois en 4ème et aucun problème: une classe composée d'élèves en général pas très futés mais très gentils. A la fin de l'année, je me souviens que plus de la moitié des élèves avait  pris l'option DP3.
Je ne suis pas dans l'affectif en général mais je garde de très bons souvenirs de cette classe et j'appréciais la très grande majorité des élèves, le fait de travailler pour eux en tant que PP.

Là, je suis PP pour la deuxième fois cette année, d'une classe de 1ère L/ES. Je trouve les élèves très désagréables et prétentieux dans l'ensemble, bref une classe pas intéressante du tout quoi!
Mes cours avec eux sont pénibles. Ils se font dans le bruit et sans aucun plaisir pour moi. Ils contestent tout, se plaignent, répondent etc.
C'est triste car du coup, cette classe me débecte un peu, je ne trouve aucun élève agréable.

Le pire (pour mon égo), c'est que beaucoup de collègues (français, littérature, maths, LEEL, SES etc.) me disent que tout va bien, que la classe est plutôt agréable et que tout roule... Strictement aucune plainte en salle des profs sur tel ou tel élève... Bon, tant mieux d'un côté.

Donc, en gros (plusieurs élèves me l'ont dit de façon plus ou moins agréable) il n'y a qu'en HG que ça ne va pas. En même temps, je trouve qu'ils jouent avec moi là.
Je me sens donc très seul et voulais savoir comment cela se passait avec la classe dont vous étiez PP car là le fameux "effet PP" se fait vraiment désirer pour moi...
Je ne pense pas que ce soit un effet PP présent ou absent. Je parlais récemment avec la fille d'un copain, elle est en 1re L. Ca vaut ce que ça vaut, mais elle en a marre de travailler sur des documents et elle regrette ses instits qui "racontaient des histoires". Je dois dire que c'est aussi ce que j'aimais. En 1re et en T...
(Bon, pour demeurer poli, je ne dirai rien de ce qu'elle dit du développement durable et de l'ECJS).

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Ven 2 Oct 2015 - 23:04

A Dadoo.
Des mises au point, j'en fais souvent chaque semaine (ce qui revient à n'en faire aucune finalement).
J'ai contacté certains  parents (tous hyper agréables et compréhensifs) qui soutiennent les profs en général et le PP en particulier. Mais leurs enfants continuent leurs grandes vacances...
Voilà! humhum

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par trompettemarine le Ven 2 Oct 2015 - 23:05

Ils déchanteront lors du premier conseil de classe.
Sois sans pitié et factuel sur les observations.

Tu verras probablement que tout ne se passe pas si bien dans la classe lorsque vous étudierez le cas individuel de chaque élève en conseil de classe.
On est encore tôt dans l'année.

En français, ils ont le baccalauréat. En littérature, il n'y a que les L, en SES, que les SES, les maths sont une enseignement de spécialité pour les L, etc.
Bref Tu es quasiment le seul (sauf en français et en sciences) à avoir la classe entière.
Ne te compare pas aux autres professeurs.

Puis tu les punis comme au collège : premier avertissement, puis colle avec éventuelle rencontre des parents. Cela finit par les calmer.

Ensuite, il y a des classes hostiles, quoiqu'on fasse avec des élèves qui se croient au dessus de la parole du professeur. Là, c'est difficile de prendre du recul pour ne pas se sentir blessé.


Dernière édition par trompettemarine le Ven 2 Oct 2015 - 23:08, édité 1 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par trompettemarine le Ven 2 Oct 2015 - 23:07

Cripure a écrit:
@Clodoald a écrit:Bonjour à tous.

Après un mois de cours, j'ai quelques interrogations sur la fonction de professeur principal.
Je l'ai été une fois en 4ème et aucun problème: une classe composée d'élèves en général pas très futés mais très gentils. A la fin de l'année, je me souviens que plus de la moitié des élèves avait  pris l'option DP3.
Je ne suis pas dans l'affectif en général mais je garde de très bons souvenirs de cette classe et j'appréciais la très grande majorité des élèves, le fait de travailler pour eux en tant que PP.

Là, je suis PP pour la deuxième fois cette année, d'une classe de 1ère L/ES. Je trouve les élèves très désagréables et prétentieux dans l'ensemble, bref une classe pas intéressante du tout quoi!
Mes cours avec eux sont pénibles. Ils se font dans le bruit et sans aucun plaisir pour moi. Ils contestent tout, se plaignent, répondent etc.
C'est triste car du coup, cette classe me débecte un peu, je ne trouve aucun élève agréable.

Le pire (pour mon égo), c'est que beaucoup de collègues (français, littérature, maths, LEEL, SES etc.) me disent que tout va bien, que la classe est plutôt agréable et que tout roule... Strictement aucune plainte en salle des profs sur tel ou tel élève... Bon, tant mieux d'un côté.

Donc, en gros (plusieurs élèves me l'ont dit de façon plus ou moins agréable) il n'y a qu'en HG que ça ne va pas. En même temps, je trouve qu'ils jouent avec moi là.
Je me sens donc très seul et voulais savoir comment cela se passait avec la classe dont vous étiez PP car là le fameux "effet PP" se fait vraiment désirer pour moi...
Je ne pense pas que ce soit un effet PP présent ou absent. Je parlais récemment avec la fille d'un copain, elle est en 1re L. Ca vaut ce que ça vaut, mais elle en a marre de travailler sur des documents et elle regrette ses instits qui "racontaient des histoires". Je dois dire que c'est aussi ce que j'aimais. En 1re et en T...
(Bon, pour demeurer poli, je ne dirai rien de ce qu'elle dit du développement durable et de l'ECJS).

EMC, c'est trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès différent ! professeur
pingouin

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Kalypso le Ven 2 Oct 2015 - 23:09

que dit la/ le prof de français ?

ça ne se passait pas très bien avec mes 1eL mais la collègue (qui avait un gros charisme donc aucun problème de comportement) reconnaissait qu'ils bossaient peu... bon j'avais parfois l'impression que c'était elle la pp et pas moi !!

il faut essayer de comprendre pourquoi ils se comportent ainsi, et sévir de toute façon... peut être sentent ils que tu ne peux pas les blairer, ce qui conduit à des crispations des 2 côtés

bon courage, c'est très désagréable mais tu n'en es qu'au début de l'année, la situation peut se renverser... et n'oublie pas que si une classe est pénible dans un cours, c'est qqch cloche ou clochera ailleurs tôt ou tard !!!

Kalypso
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Ven 2 Oct 2015 - 23:12

A Cripure.

Je ne passe pas ma vie à commenter des documents. Je fais des "cours normaux" de lycée comme quand j'étais  TZR. J'ai été dans quatre lycées avant celui ci...
Les élèves ne se "plaignaient" pas du tout.

Là, à les écouter, je les "martyrise" en les faisant trop bosser, je vais "trop vite", je ne les écoute pas etc.


Dernière édition par Clodoald le Ven 2 Oct 2015 - 23:13, édité 2 fois

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par kero le Ven 2 Oct 2015 - 23:13

Une question et une remarque.

La question: tu les as à quelle heure ? Je te pose cette question, car l'heure où on voit une classe joue pas mal sur la manière dont on fonctionne avec eux. J'ai une 4e qui me semblait une bonne classe, et d'ailleurs je pense qu'elle l'est sur le fond, mais comme je les vois deux fois par semaine en fin de journée, évidemment ils sont plus difficiles...

La remarque: vu comme tu le racontes, ça semble une histoire d'alchimie. Des fois le contact ne passe pas, et l'ambiance est mauvaise. Les quelques fois où ça m'est arrivé, j'ai rarement réussi à retourner le truc. Mais bon. Prendre sur soi, rester zen, et agir pragmatiquement. Ou carrément y aller en peau de vache...


Dernière édition par kero le Ven 2 Oct 2015 - 23:13, édité 1 fois

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Dadoo33 le Ven 2 Oct 2015 - 23:13

Cripure a écrit:
@Clodoald a écrit:professeur Bonjour à tous.

Après un mois de cours, j'ai quelques interrogations sur la fonction de professeur principal.
Je l'ai été une fois en 4ème et aucun problème: une classe composée d'élèves en général pas très futés mais très gentils. A la fin de l'année, je me souviens que plus de la moitié des élèves avait  pris l'option DP3.
Je ne suis pas dans l'affectif en général mais je garde de très bons souvenirs de cette classe et j'appréciais la très grande majorité des élèves, le fait de travailler pour eux en tant que PP.

Là, je suis PP pour la deuxième fois cette année, d'une classe de 1ère L/ES. Je trouve les élèves très désagréables et prétentieux dans l'ensemble, bref une classe pas intéressante du tout quoi!
Mes cours avec eux sont pénibles. Ils se font dans le bruit et sans aucun plaisir pour moi. Ils contestent tout, se plaignent, répondent etc.
C'est triste car du coup, cette classe me débecte un peu, je ne trouve aucun élève agréable.

Le pire (pour mon égo), c'est que beaucoup de collègues (français, littérature, maths, LEEL, SES etc.) me disent que tout va bien, que la classe est plutôt agréable et que tout roule... Strictement aucune plainte en salle des profs sur tel ou tel élève... Bon, tant mieux d'un côté.

Donc, en gros (plusieurs élèves me l'ont dit de façon plus ou moins agréable) il n'y a qu'en HG que ça ne va pas. En même temps, je trouve qu'ils jouent avec moi là.
Je me sens donc très seul et voulais savoir comment cela se passait avec la classe dont vous étiez PP car là le fameux "effet PP" se fait vraiment désirer pour moi...
Je ne pense pas que ce soit un effet PP présent ou absent. Je parlais récemment avec la fille d'un copain, elle est en 1re L. Ca vaut ce que ça vaut, mais elle en a marre de travailler sur des documents et elle regrette ses instits qui "racontaient des histoires". Je dois dire que c'est aussi ce que j'aimais. En 1re et en T...
(Bon, pour demeurer poli, je ne dirai rien de ce qu'elle dit du développement durable et de l'ECJS).
Rooo Cripure, on dit Emc maintenant, EMC  professeur Razz

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par User5899 le Ven 2 Oct 2015 - 23:16

@trompettemarine a écrit:Ils déchanteront lors du premier conseil de classe.
Sois sans pitié et factuel sur les observations.

Tu verras probablement que tout ne se passe pas si bien dans la classe lorsque vous étudierez le cas individuel de chaque élève en conseil de classe.
On est encore tôt dans l'année.

En français, ils ont le baccalauréat. En littérature, il n'y a que les L, en SES, que les SES, les maths sont une enseignement de spécialité pour les L, etc.
Bref Tu es quasiment le seul (sauf en français et en sciences) à avoir la classe entière.

Ne te compare pas aux autres professeurs.

Puis tu les punis comme au collège : premier avertissement, puis colle avec éventuelle rencontre des parents. Cela finit par les calmer.

Ensuite, il y a des classes hostiles, quoiqu'on fasse avec des élèves qui se croient au dessus de la parole du professeur. Là, c'est difficile de prendre du recul pour ne pas se sentir blessé.
Pardon, mais je ne comprends rien. La littérature, c'est en terminale. Le français, dans une L/ES, c'est 4h de tronc commun et 2h en plus pour les L, mais le prof de français a quand même la classe entière 4h. D'ailleurs, c'est ce que vous notez plus bas. Je ne comprend pas ce que vous appelez littérature, en fait.

Dadoo, son prof et elle disent "ECJS" Very Happy

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par InvitéeC9 le Ven 2 Oct 2015 - 23:17

@Clodoald a écrit:A Cripure.

Je ne passe pas ma vie à commenter des documents. Je fais des "cours normaux" de lycée comme quand j'étais  TZR. J'ai été dans quatre lycées avant celui ci...
Les élèves ne se "plaignaient" pas du tout.

Là, à les écouter, je les "martyrise" en les faisant trop bosser, je vais "trop vite", je ne les écoute pas etc.

Quoi, vous les faites bosser, en plus ??? Ne cherchez pas plus loin Rolling Eyes .

_________________
Contre la réforme 2016 !

InvitéeC9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par User5899 le Ven 2 Oct 2015 - 23:18

@Clodoald a écrit:A Cripure.

Je ne passe pas ma vie à commenter des documents. Je fais des "cours normaux" de lycée comme quand j'étais  TZR. J'ai été dans quatre lycées avant celui ci...
Les élèves ne se "plaignaient" pas du tout.

Là, à les écouter, je les "martyrise" en les faisant trop bosser, je vais "trop vite", je ne les écoute pas etc.
Ah mais je ne sais pas, je vous dis juste un truc que j'ai entendu il y a quatre jours Razz
Loin de moi l'idée de vous accuser de quoi que ce soit. Vous savez, je suis pas mal abonné aux ES et aux L, et je dois reconnaître que a plupart du temps, ce sont des groupes bien plus puants que les STMG (voir les préjugés sur cette série). Ils me craignent parce que je sais les décrire très objectivement et que ça fait mal, mais ça ne les soigne pas.


Edit Les écouter ? affraid

Mais pour quoi faire ? pale

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Dadoo33 le Ven 2 Oct 2015 - 23:22

@kero a écrit:Une question et une remarque.

La question: tu les as à quelle heure ? Je te pose cette question, car l'heure où on voit une classe joue pas mal sur la manière dont on fonctionne avec eux. J'ai une 4e qui me semblait une bonne classe, et d'ailleurs je pense qu'elle l'est sur le fond, mais comme je les vois deux fois par semaine en fin de journée, évidemment ils sont plus difficiles...

La remarque: vu comme tu le racontes, ça semble une histoire d'alchimie. Des fois le contact ne passe pas, et l'ambiance est mauvaise. Les quelques fois où ça m'est arrivé, j'ai rarement réussi à retourner le truc. Mais bon. Prendre sur soi, rester zen, et agir pragmatiquement. Ou carrément y aller en peau de vache...
Si tu estimes que tu n'as rien à te reprocher, alors honnêtement ne te prends pas la tête ( plus facile à dire effectivement...). Tu fais tes cours et tu punis s'ils sont insolents.
Après, je suis plutôt d'accord avec Kéro concernant les horaires et sur cette histoire d'alchimie. Y a des fois où il y en a pas. Et puis, c'est le début de l'année, la classe et toi apprenez à vous connaitre.

Dadoo33
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Ven 2 Oct 2015 - 23:26

@Kalypso a écrit:que dit la/ le prof de français ?

ça ne se passait pas très bien avec mes 1eL mais la collègue (qui avait un gros charisme donc aucun problème de comportement) reconnaissait qu'ils bossaient peu... bon j'avais parfois l'impression que c'était elle la pp et pas moi !!

il faut essayer de comprendre pourquoi ils se comportent ainsi, et sévir de toute façon... peut être sentent ils que tu ne peux pas les blairer, ce qui conduit à des crispations des 2 côtés

bon courage, c'est très désagréable mais tu n'en es qu'au début de l'année, la situation peut se renverser... et n'oublie pas que si une classe est pénible dans un cours, c'est qqch cloche ou clochera ailleurs tôt ou tard !!!

Voilà!
Il s'agit d'une collègue que j'apprécie globalement et qui est assez sympa mais c'est le genre de collègue avec qui cela se passe bien de toutes façons avec toutes les classes car elle "sait faire" dit-elle. Elle et le collègue de SES reconnaissent qu'ils sont bavards mais ne s'en plaignent pas du tout!
La prof de littérature ou celui de LEEL n'a que les 10 élèves de L. Forcément, un groupe de 10 élèves, c'est parfois plus simple à gérer qu'une classe entière à 34.
J'essaie de relativiser comme tu le dis. Les choses tourneront peut-être en cours d'année. Ou pas...

Sinon, la classe est particulière. Ils sont souvent séparés entre les L et les ES en fonction des matières  et j'ai l'impression qu'ils (en parlant des élèves) se retrouvent dans mon cours pour discuter de leurs petites affaires.

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par trompettemarine le Ven 2 Oct 2015 - 23:47

Cripure a écrit:
@trompettemarine a écrit:Ils déchanteront lors du premier conseil de classe.
Sois sans pitié et factuel sur les observations.

Tu verras probablement que tout ne se passe pas si bien dans la classe lorsque vous étudierez le cas individuel de chaque élève en conseil de classe.
On est encore tôt dans l'année.

En français, ils ont le baccalauréat. En littérature, il n'y a que les L, en SES, que les SES, les maths sont une enseignement de spécialité pour les L, etc.
Bref Tu es quasiment le seul (sauf en français et en sciences) à avoir la classe entière.

Ne te compare pas aux autres professeurs.

Puis tu les punis comme au collège : premier avertissement, puis colle avec éventuelle rencontre des parents. Cela finit par les calmer.

Ensuite, il y a des classes hostiles, quoiqu'on fasse avec des élèves qui se croient au dessus de la parole du professeur. Là, c'est difficile de prendre du recul pour ne pas se sentir blessé.
Pardon, mais je ne comprends rien. La littérature, c'est en terminale. Le français, dans une L/ES, c'est 4h de tronc commun et 2h en plus pour les L, mais le prof de français a quand même la classe entière 4h. D'ailleurs, c'est ce que vous notez plus bas. Je ne comprend pas ce que vous appelez littérature, en fait.

Dadoo, son prof et elle disent "ECJS" Very Happy

En première L, les six heures sont partagées entre quatre heures (argumentation, poésie, théâtre, roman) et deux heures dites de littérature (Humanisme, réécriture).
Dans certains lycées, ce sont deux professeurs différents qui peuvent faire cours (où comment bousiller une classe de L.)
Mais, je suis d'accord avec vous, cette terminologie ne renvoie pas à la réalité des faits (6 heures de français).

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par User5899 le Ven 2 Oct 2015 - 23:49

Houla, deux profs pour une seule épreuve de Bac ? Deux profs signant une liste commune et travaillant les exercices forcément identiques d'une épreuve unique ? C'est intelligent comme répartition des services, ça... Le CdE est un cador, de toute évidence...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Ven 2 Oct 2015 - 23:53

Cripure a écrit:
@Clodoald a écrit:A Cripure.

Je ne passe pas ma vie à commenter des documents. Je fais des "cours normaux" de lycée comme quand j'étais  TZR. J'ai été dans quatre lycées avant celui ci...
Les élèves ne se "plaignaient" pas du tout.

Là, à les écouter, je les "martyrise" en les faisant trop bosser, je vais "trop vite", je ne les écoute pas etc.
Ah mais je ne sais pas, je vous dis juste un truc que j'ai entendu il y a quatre jours Razz
Loin de moi l'idée de vous accuser de quoi que ce soit. Vous savez, je suis pas mal abonné aux ES et aux L, et je dois reconnaître que a plupart du temps, ce sont des groupes bien plus puants que les STMG (voir les préjugés sur cette série). Ils me craignent parce que je sais les décrire très objectivement et que ça fait mal, mais ça ne les soigne pas.


Edit Les écouter ? affraid

Mais pour quoi faire ? pale

Là aussi, nous sommes d'accord Cripure.
L'an dernier, j'avais trois 1ère STI2D et je ne voyais pas une once de cette désinvolture.
Soyons francs: il s'agissait de gros bourrins comme on dit mais quand on leur disait de se taire, ils avaient la politesse d'obtempérer un moment...
Cette année, je n'ai qu'une 1ère STI2D et la classe tourne bien.
J'ai l'impression de leur être utile, de leur apprendre des choses, de les préparer au bac...

Là, en 1ère générale, je me sens inutile!
Alors qu'ils ont au moins autant besoin de prof que les autres! Exemple. Je fais mon cours sur "la place des femmes dans la société française au XX° siècle" et j'évoque le droit à l'IVG. Une des "pires" élèves m'a entendu à ce moment (étonnant, elle ne s'occupait pas d'autre chose...) et est restée stupéfaite: elle pensait que l'avortement était encore interdit en France. Elle a 17 ans... On en est là...

J'ai expliqué en tant que PP que les bulletins de 1ère étaient importants pour l'après bac que l'attitude comptait au même titre que les notes... Mais ils s'en fichent. Tout ceci est très loin d'eux.


Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par trompettemarine le Ven 2 Oct 2015 - 23:55

Cripure a écrit:Houla, deux profs pour une seule épreuve de Bac ? Deux profs signant une liste commune et travaillant les exercices forcément identiques d'une épreuve unique ? C'est intelligent comme répartition des services, ça... Le CdE est un cador, de toute évidence...

Une horreur ! Cela se fait dans plusieurs lycées de mon académie.
Heureusement pas chez nous (peut-être parce que nous sommes un gros établissement.)

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Isidoria le Sam 3 Oct 2015 - 0:00

C'est ça, l'année dernière, j'avais une classe de 1L dont j'étais PP et professeur de français, un autre prof était chargé des 2h de littérature.
L'autre prof a d'ailleurs décidé qu'en littérature il y avait 14 textes d'étudiés... merci la liste au final. Devinez qui a retouché sa liste pour que les élèves aient un nombre de textes raisonnable?
Cette année je teste une nouvelle répartition, j'ai une 1ES/L, je les ai tous en français, et seulement les L en littérature, mais ça veut dire que je fais deux objets d'étude en même temps avec eux... certains n'ont toujours pas compris le coup des deux "matières" et moi je m'y perds déjà: qu'ai-je dit en français, en littérature, je ne sais plus. Pour ne pas trop compliquer les choses j'ai commencé par de la poésie dans les deux, mais peut-être qu'en fait ce n'était pas une bonne idée.
Par contre, l'ambiance de classe n'est pas mauvaise.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Sam 3 Oct 2015 - 0:01

Effectivement, les 10 L ont deux prof de français: une pour les 4 heures (la "super prof" que je trouve gentille quand même) et une pour la littérature pendant deux heures.

Ah bon? Dans une classe de L "normale" en général le collègue les a 6 heures?

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Clodoald le Sam 3 Oct 2015 - 0:04

@trompettemarine a écrit:Ils déchanteront lors du premier conseil de classe.
Sois sans pitié et factuel sur les observations.

Tu verras probablement que tout ne se passe pas si bien dans la classe lorsque vous étudierez le cas individuel de chaque élève en conseil de classe.
On est encore tôt dans l'année.

En français, ils ont le baccalauréat. En littérature, il n'y a que les L, en SES, que les SES, les maths sont une enseignement de spécialité pour les L, etc.
Bref Tu es quasiment le seul (sauf en français et en sciences) à avoir la classe entière.
Ne te compare pas aux autres professeurs.

Puis tu les punis comme au collège : premier avertissement, puis colle avec éventuelle rencontre des parents. Cela finit par les calmer.

Ensuite, il y a des classes hostiles, quoiqu'on fasse avec des élèves qui se croient au dessus de la parole du professeur. Là, c'est difficile de prendre du recul pour ne pas se sentir blessé.

C'est ce que j'espère...
En attendant, je patiente...

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par trompettemarine le Sam 3 Oct 2015 - 0:05

@Clodoald a écrit:Effectivement, les 10 L ont deux prof de français: une pour les 4 heures (la "super prof" que je trouve gentille quand même) et une pour la littérature pendant deux heures.

Ah bon? Dans une classe de L "normale" en général le collègue les a 6 heures?

Oui, c'était comme ça avant la réforme Châtel. Ils avaient aussi une heure en demi-groupe par semaine (ce qui faisait une heure prof.)

Mais ça, c'était avant... Rolling Eyes

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Isidoria le Sam 3 Oct 2015 - 0:06

Oui, dans une L "normale" le collègue a les 6h en charge, ce qui permet de traiter les 6 objets d'étude à la suite, et pas deux en même temps... C'est comme le disait Cripure, la même matière, il n'y a d'ailleurs qu'une épreuve de bac pour.

Isidoria
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La solitude du professeur principal parfois

Message par Kalypso le Sam 3 Oct 2015 - 0:07

j'imagine que c'est un cercle vicieux, plus ils te gonflent, plus tu te crispes, plus ils réagissent de manière désagréable etc.

essaye peut être de surjouer un peu les compliments quand ils font un truc bien...

quand le courant ne passe pas avec une classe je sais que je peux devenir exécrable, je n'arrive plus à faire d'humour, tout m'agace et ça ne s'arrange pas... du coup j'essaye de désamorcer au maximum

cela dit, je ne dis pas que c'est de ta faute ! cette classe a l'air assez odieuse.

bon courage... appuie toi sur les parents oui !

Kalypso
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum