Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par henriette le Lun 5 Oct 2015 - 2:01

Voilà, c'est bien l'idée !Laughing

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Maellerp le Lun 5 Oct 2015 - 7:14

maths91 a écrit:Cette réduction de 8 EPI à 6 est elle officielle? Et savez vous si les principaux ont pu se mettre d accord nationalement pour imposer les EPI pour chaque niveau? Je n y croyais pas lorsqu un collegue pro reforme m'a dit que c est ce que le CDE lui a confié,  mais du coup en lisant l article je doute...

Je me cite moi-même c'est moche mais personne n'a eu d'écho là dessus? C'est évoqué dans l'article et je me dis que si les cde peuvent décider ce qu'ils veulent...

Honte à moi je ne connaissais pas M. Zinc avant d'avoir lu l'article sur neo...


Maellerp
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Elyas le Lun 5 Oct 2015 - 7:23

maths91 a écrit:
maths91 a écrit:Cette réduction de 8 EPI à 6 est elle officielle? Et savez vous si les principaux ont pu se mettre d accord nationalement pour imposer les EPI pour chaque niveau? Je n y croyais pas lorsqu un collegue pro reforme m'a dit que c est ce que le CDE lui a confié,  mais du coup en lisant l article je doute...

Je me cite moi-même c'est moche mais personne n'a eu d'écho là dessus? C'est évoqué dans l'article et je me dis que si les cde peuvent décider ce qu'ils veulent...

Honte à moi je ne connaissais pas M. Zinc avant d'avoir lu l'article sur neo...


Il n'y a pas de honte à avoir. Je ne connaissais pas M. Zinc mais j'ai lu Huon de Bordeaux et Raoul de Cambrai, je connais les pratiques oraculaires grecques, les mythes concernant le dieu Hypnos, je peux parler des conciles de Tolède et d'Isidore de Séville, je connais Pierre-Yves Lambert (spécialiste français des langues et textes de langue celtique) et Stella Georgoudi (spécialiste d'anthropologie religieuse à l'EPHE), choses qui me font passer pour un extra-terrestre en salle des professeurs. Chaque professeur a une culture qui n'est pas la même que les autres. Commencer à snober les autres car on ne connaît par des références qui ne sont pas dans notre parcours, c'est un travers dangereux de la profession (mais je connaissais M. Villani Wink). Des collègues ne connaissant ni Zinc, ni Villani ni ce que j'ai cité connaissent d'autres trucs qui me donnent l'impression d'être un ignorant. Au final, on ne sait rien, on a tout à apprendre.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Thalia de G le Lun 5 Oct 2015 - 7:28

@Elyas a écrit:
maths91 a écrit:
maths91 a écrit:Cette réduction de 8 EPI à 6 est elle officielle? Et savez vous si les principaux ont pu se mettre d accord nationalement pour imposer les EPI pour chaque niveau? Je n y croyais pas lorsqu un collegue pro reforme m'a dit que c est ce que le CDE lui a confié,  mais du coup en lisant l article je doute...

Je me cite moi-même c'est moche mais personne n'a eu d'écho là dessus? C'est évoqué dans l'article et je me dis que si les cde peuvent décider ce qu'ils veulent...

Honte à moi je ne connaissais pas M. Zinc avant d'avoir lu l'article sur neo...


Il n'y a pas de honte à avoir. Je ne connaissais pas M. Zinc mais j'ai lu Huon de Bordeaux et Raoul de Cambrai, je connais les pratiques oraculaires grecques, les mythes concernant le dieu Hypnos, je peux parler des conciles de Tolède et d'Isidore de Séville, je connais Pierre-Yves Lambert (spécialiste français des langues et textes de langue celtique) et Stella Georgoudi (spécialiste d'anthropologie religieuse à l'EPHE), choses qui me font passer pour un extra-terrestre en salle des professeurs. Chaque professeur a une culture qui n'est pas la même que les autres. Commencer à snober les autres car on ne connaît par des références qui ne sont pas dans notre parcours, c'est un travers dangereux de la profession (mais je connaissais M. Villani Wink). Des collègues ne connaissant ni Zinc, ni Villani ni ce que j'ai cité connaissent d'autres trucs qui me donnent l'impression d'être un ignorant. Au final, on ne sait rien, on a tout à apprendre.
Tout à fait Elyas. Mais je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase. Wink

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Elyas le Lun 5 Oct 2015 - 7:29

@Thalia de G a écrit:
@Elyas a écrit:
maths91 a écrit:
maths91 a écrit:Cette réduction de 8 EPI à 6 est elle officielle? Et savez vous si les principaux ont pu se mettre d accord nationalement pour imposer les EPI pour chaque niveau? Je n y croyais pas lorsqu un collegue pro reforme m'a dit que c est ce que le CDE lui a confié,  mais du coup en lisant l article je doute...

Je me cite moi-même c'est moche mais personne n'a eu d'écho là dessus? C'est évoqué dans l'article et je me dis que si les cde peuvent décider ce qu'ils veulent...

Honte à moi je ne connaissais pas M. Zinc avant d'avoir lu l'article sur neo...


Il n'y a pas de honte à avoir. Je ne connaissais pas M. Zinc mais j'ai lu Huon de Bordeaux et Raoul de Cambrai, je connais les pratiques oraculaires grecques, les mythes concernant le dieu Hypnos, je peux parler des conciles de Tolède et d'Isidore de Séville, je connais Pierre-Yves Lambert (spécialiste français des langues et textes de langue celtique) et Stella Georgoudi (spécialiste d'anthropologie religieuse à l'EPHE), choses qui me font passer pour un extra-terrestre en salle des professeurs. Chaque professeur a une culture qui n'est pas la même que les autres. Commencer à snober les autres car on ne connaît par des références qui ne sont pas dans notre parcours, c'est un travers dangereux de la profession (mais je connaissais M. Villani Wink). Des collègues ne connaissant ni Zinc, ni Villani ni ce que j'ai cité connaissent d'autres trucs qui me donnent l'impression d'être un ignorant. Au final, on ne sait rien, on a tout à apprendre.
Tout à fait Elyas. Mais je ne suis pas d'accord avec ta dernière phrase. Wink

J'avoue que j'exagère ! Je sais que je ne sais rien Wink (je sors ).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par MUTIS le Lun 5 Oct 2015 - 7:33

Personnellement, qu'on ne connaisse pas Michel Zink ne me dérange pas (un peu quand même pour les profs de Lettres). Mais là n'est pas vraiment la question. Ce que nous pouvons constater c'est tout de même l'absence même d'intérêt et de curiosité pour la culture en général. Ce n'est pas nouveau. Je me souviens quand j'ai commencé (il y a 30 ans !), je me disais que ce serait passionnant d'échanger avec les collègues sur les derniers livres lus, les pièces de théâtre vues, les derniers films... J'ai vite déchanté et je me suis même aperçu que ça dérangeait... On passe vite pour un prétentieux quand on ne parle pas des couches de ses mômes, des vacances ou de recettes de cuisine.
Il y a d'ailleurs un indicateur intéressant sur le site même : il suffit de regarder le nombre de vues pour les fils consacrés à l'Amour est dans le pré, aux Jeux vidéo ou à la naissance de Charlotte Elizabteh Diana de Cambridge. Je sais "les gens viennent ici pour se vider la tête"... et certains réussissent parfaitement visiblement. Ils ne veulent pas non plus entendre parler de la réforme, ça demande trop d'investissement intellectuel et il faut approfondir...
Si ça continue tout de même certaines salles de profs ressembleront à ces collèges pitoyables où on laisse les cancres traiter ceux qui bossent et qui sortent du moule médiatico-informel d'"intellos"... D'une certaine façon les profs que l'on a sont l'image de la société que l'on veut.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Thalia de G le Lun 5 Oct 2015 - 7:35

Cela dit, Elyas, à l'échelle des connaissances universelles, mon savoir n'est même pas le milliardième d'un nano grain de sable. Vertige de l'infini.

MUTIS, je suis partiellement d'accord avec toi. Moi aussi j'ai déchanté quand j'ai réalisé qu'on ne parlait pas littérature en sdp. Un collègue, d'EPS, m'a même dit que j'étais la seule littéraire de l'équipe. Je ne doute pas que les autres lisent, mais nous n'échangeons pas et je le déplore.

Eh oui, on vient se vider la tête ici, la vie peut être difficile pour certains. Je crois aussi que si tout le monde ne participe pas à tous les fils sur la réforme, il n'empêche qu'ils peuvent les lire et s'informer.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par MUTIS le Lun 5 Oct 2015 - 8:01

@Thalia de G a écrit:

Eh oui, on vient se vider la tête ici, la vie peut être difficile pour certains. Je crois aussi que si tout le monde ne participe pas à tous les fils sur la réforme, il n'empêche qu'ils peuvent les lire et s'informer.

J'espère que tu as raison. Mais je vois aussi (dans l'entourage) des gens qui ne veulent pas en entendre parler et qui acceptent a priori...
Dans ce cas l'indigence nourrit la résignation et la soumission. Il est tellement plus facile de regarder L'amour est dans le pré et d'obéir. On n'aura pas d'ennuis c'est sûr. Certes, ce n'est pas le cas pour tout le monde.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Osmie le Lun 5 Oct 2015 - 8:38

@MUTIS a écrit:
@Tangleding a écrit:Si les professeurs constituent toujours une profession intellectuelle... Wink

Je ne suis pas certain que tout le monde sache en SDP qui est Michel Zink ou Cédric Villani.

Shocked Shocked Shocked
Sérieux ?

Oui Mutis, sérieux ; je me demande où tu travailles pour que cela te surprenne !
En revanche, Hanouna et Ruquier, c'est connu en SDP.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Cath le Lun 5 Oct 2015 - 9:37

Cripure a écrit:
@Rendash a écrit:J'ai pointé exactement ce qui m'a foutu en rogne : cette façon de se hausser du col et de pisser sur ceux qui en savent moins.
Rendash, il ne vous vient pas à l'esprit qu'on puisse avoir grandi, mûri puis bletti avec des gens partageant les mêmes références, et citer ces dernières non pour humilier, mais juste parce qu'on pense, à tort de toute évidence, qu'elles appartiennent au champ commun ? Si un LC me dit ne pas connaître Romilly, Vernant, Gaffiot, Ernout ou Byzos, ben oui, j'avoue et j'assume : pour moi, c'est un drôle de LC, même si en citant le nom, je ne cherchais pas à faire un quiz...
NB On doit quand même être un paquet de lettreux à avoir bossé les manuels de Zinc pour passer les UV de médiévale, non ?

Pas moi en tout cas, et pourtant on a le même âge. Notre seule référence de marque était Jacqueline Picoche, qui était aussi notre prof.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Osmie le Lun 5 Oct 2015 - 9:47

@KinetteKinette a écrit:
@pamplemousses4 a écrit:Ci-joint un article du Point: Michel Zink y découvrait le ministère de l'Education Nationale au printemps, alors qu'il y était invité à une réflexion sur la réforme du collège. C'est... révélateur.

M. Zink a écrit:Article du Point, 13 mai 2014.

Michel Zink découvre le ministère de l’Education Nationale :

« Réunion sur la réforme du collège. Autour de madame la ministre, présence des membres de son cabinet, d'une directrice de l'administration centrale, de quatre recteurs et d'une douzaine d'invités parmi lesquels une illustre psychanalyste, un grand historien spécialiste des questions d'éducation, un physicien, membre de l'Académie des sciences, qui fut en 1996 l'un des trois initiateurs de La main à la pâte, un professeur d'histoire et de géographie, fidèle depuis dix-sept ans à son collège de Saint-Denis et qui s'est fait connaître par des publications et des interventions dans le débat public fondées sur son expérience. Il y a aussi un sociologue qui se définit comme un expert. Il faut bien le croire. Les autres, à commencer par l'auteur de ces lignes, avouent de bonne grâce n'avoir que des contacts lointains avec l'enseignement en collège, ce qui ne les empêche pas d'avoir sur lui des idées arrêtées, en particulier ceux, très majoritaires autour de la table, qui soutiennent la réforme avec le sentiment de livrer le bon combat.
Madame la ministre est chaleureuse et directe, son directeur de cabinet et le recteur de Paris, qui conduisent les opérations, ont l'esprit pénétrant et le discours mesuré. L'illustre psychanalyste ayant attaqué d'emblée sur le jargon des textes ministériels et l'auteur de ces lignes ayant ajouté qu'il ne s'agissait pas seulement de jargon mais d'un maniement maladroit et souvent fautif du français, leurs interlocuteurs, sur ce point, plaident coupable. Sur les langues anciennes et vivantes, la discussion n'est ni entièrement convenue ni entièrement stérile. Plus tard dans la soirée, celle sur les programmes d'histoire sera plus confuse.
C'est le collège qu'ils rejettent
Comme prévu, l'intervention la plus saisissante est celle du professeur de Saint-Denis. Il explique en particulier qu'un certain nombre de ses élèves n'apprennent rien parce qu'ils n'éprouvent pas la moindre lueur d'intérêt pour le contenu et les méthodes de l'enseignement, quel que soit ce contenu, quelles que soient ces méthodes. C'est le collège qu'ils rejettent totalement. Ils n'attendent que de le quitter, de travailler, de vivre. Ils sont marqués comme de mauvais élèves, souvent depuis le début de leur scolarité, ils en souffrent, parfois jusqu'au calvaire, dit ce professeur. Leur agressivité à l'égard de leur environnement et de leurs camarades qui réussissent mieux est le symptôme de cette souffrance.
Tout le monde est impressionné. L'illustre psychanalyste décrète que tous les élèves qui vivent cette souffrance doivent être envoyés chez le psy. Chacun autour de la table baisse le nez : si tous les élèves qui s'ennuient ou se sont ennuyés en classe sont du gibier à psy... Le physicien créateur de La main à la pâte, qui sait à la fois ce que sont les sciences et ce qu'est leur application pratique, suggère doucement que le témoignage du professeur de Saint-Denis plaide peut-être en faveur d'un aménagement du collège unique. Le sociologue, qui est un expert, s'indigne. L'exemple de tous les pays du monde montre que, hors du collège unique, point de salut. Les pays dont l'enseignement est le meilleur sont ceux qui pratiquent le collège unique. Si la France a de si mauvais résultats, c'est que son collège unique n'est pas assez unique. Il bredouille quelque chose sur la Finlande et retrouve l'éclat de sa voix pour conclure qu'il est un expert et qu'il n'est donc pas question de le démentir. Chacun baisse de nouveau le nez en se demandant in petto si la situation démographique et sociologique de la Finlande est exactement identique à celle de la France.
Mais personne n'ose poser la question : le sociologue est un expert.
Plus tard, la question revient sur le tapis. Le grand historien de l'éducation défend le collège unique au motif que quiconque n'a pas atteint le niveau du brevet des collèges ne saurait trouver d'emploi. Chacun baisse le nez une fois de plus. Personne n'ose dire au grand historien de l'éducation que certains cancres du 9-3 savent peut-être mieux que lui utiliser un smartphone ou réparer un scooter. Madame la ministre est persuadée que les innovations de sa réforme, et tout particulièrement les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), passionneront tous les élèves de Seine-Saint-Denis sans exception aucune. La question est donc réglée.
De mauvaise foi ou d'extrême droite
Au reste, l'important n'est pas là. L'important est que les élèves issus de milieux considérés comme aisés ne soient pas avantagés par rapport à leurs camarades. Tel est l'impératif catégorique. Là est le seul et juste combat, celui qui mérite tous les sacrifices. Le sacrifice des classes bilangues, par exemple (comment un petit pauvre profiterait-il d'une classe "bilangue" ?). Le sacrifice des enfants et des adolescents que l'école détruit, condamne au désespoir et à la violence. Il ferait beau voir qu'ils pussent s'épanouir aux dépens de l'égalité !
À mesure que la soirée avance, il apparaît de plus en plus que madame la ministre et ceux qui embrassent sa cause avec le plus de zèle sont persuadés que les adversaires de la réforme du collège sont tous de mauvaise foi. Il semble aussi que madame la ministre divise l'opinion en deux catégories : ses partisans et l'extrême droite. Elle n'en connaît point d'autres. L'auteur de ces lignes, que la réforme du collège ne transporte pas d'enthousiasme, n'a cependant pas l'impression d'être de mauvaise foi. Il ne se reconnaît ni dans les thuriféraires de madame la ministre ni dans l'extrême droite. Du coup, il se sent disparaître dans des limbes évanescents.
La soirée s'achève à temps. J'existe encore, mais tout juste. »
Je ne connaissais pas M. Zinc (dans la liste des signataires, je connais juste Etienne Danchin...), mais ce qu'il écrit est très intéressant, et bien écrit coeurs

K

Bon, si personne n'ose rien dire aux crétins diplômés experts que leurs "analyses" sont ineptes et que ce silence permet la mise en place de la réforme... Ce n'est pas Zink qui aurait dû aller, mais des membres du forum.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Ronin le Lun 5 Oct 2015 - 9:49

Olympias a bien précisé qu'elle y va, que c'est pareil et qu'ils ne veulent rien entendre.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Osmie le Lun 5 Oct 2015 - 9:55

Oui, je me rappelle bien la vidéo avec Olympias (au Sénat, non ?).

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par MUTIS le Lun 5 Oct 2015 - 11:27

@Osmie a écrit:

Oui Mutis, sérieux ; je me demande où tu travailles pour que cela te surprenne !
En revanche, Hanouna et Ruquier, c'est connu en SDP.

Je travaille au Collége Utopia.

Beaucoup de livres, pas d'écrans, des gens cultivés qui échangent uniquement sur le prochain Goncourt, les conferences de Zink au Collége de France, les séminaires de l'EHESS et les programmes des matins de France Culture. Ils ne connaissent même pas Hanoun ? 😄
Bref une société dans laquelle l'ennui n'existe pas !

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Osmie le Lun 5 Oct 2015 - 11:48

Ça a l'air pas mal comme milieu, mais je préférerais quitte à choisir enseigner au collège Thélème !


Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Sacapus le Lun 5 Oct 2015 - 12:34

@Audrey a écrit:Désolée les garçons, mais c'est Zink... ;-)

...
Oui, mais c'est pas grave, parce que je-ne-sais-plus-qui a dit que l'important, c'était de savoir qui est Mahmoud Ahmadinejad, pas de savoir comment ça s'écrit...
(Et c'est bizarre, d'ailleurs, parce qu'ensuite, quelqu'un a dit que si on lisait un minimum la presse, on était à l'abri. Moi, je trouve ça bizarre de connaître Ahmadinejad pour avoir lu son nom dans la presse, mais de ne pas savoir comment ça s'écrit.)

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Ascagne le Lun 5 Oct 2015 - 14:40

@Tangleding a écrit:Pour ce qui est de Zink j'admets que cela concernera essentiellement les collègues de lettres (et d'histoire). On peut ne pas connaître si on n'est pas médiéviste
Tiens, il faudrait faire des sondages pour tester la popularité de ce genre de figures. ^^ Zink est aussi un grand vulgarisateur et un passeur (son petit ouvrage Bienvenue au Moyen Âge est issu d'émissions sur France Inter), donc peut-être actuellement l'une des toutes premières figures accessibles au grand public cultivé dès lors qu'il s'intéresse à la littérature médiévale. Mais j'imagine qu'Antoine Compagnon, par exemple, est plus "médiatique" (voir par exemple la série d'ouvrages Un été avec Baudelaire/Montaigne/Proust). En tout cas les deux ont publié, à côté d'essais plus ou moins pointus et de synthèses, de petits ouvrages destinés au très grand public et accessibles dans quasiment toutes les librairies. Inversement, si je dis "Paul Zumthor", il me semble assez normal qu'il soit aujourd'hui, pour le coup, davantage réservé à ceux qui s'intéressent beaucoup au Moyen Âge, et aux étudiants.

Est-ce un article qui fait du bien ? Relativement à la situation actuelle, oui. Dans l'absolu, non, puisqu'il rappelle qu'un ministre peut engager une telle réforme et passer outre l'avis d'une grande partie des universitaires et des grandes figures du savoir, de la recherche et de l'enseignement.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Osmie le Lun 5 Oct 2015 - 15:44

J'aimerais surtout qu'au-delà des références culturelles les professeurs aient un minimum de conscience, qu'ils sortent de chez eux pour défendre le service public d'instruction et mettent tous la main à la pâte. Cela me fait chaud au cœur que quelques dizaines de collègues du forum viennent à Paris le 10.
Zola a pris position contre le Second Empire en son temps, et nous laisserions crever l'EN parce que de pauvres comptables lamentables ont décidé de la détruire ? Vraiment, cela serait minable.
Laissons la réforme s'appliquer : plus personne ne saura qui est Zink et Gavalda sera étudiée en fac de lettres, le rêve.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par MUTIS le Lun 5 Oct 2015 - 18:51

@Osmie a écrit:J'aimerais surtout qu'au-delà des références culturelles les professeurs aient un minimum de conscience, qu'ils sortent de chez eux pour défendre le service public d'instruction et mettent tous la main à la pâte. Cela me fait chaud au cœur que quelques dizaines de collègues du forum viennent à Paris le 10..

Moi aussi. Mais les situations de tension ou de crise sont formidablement intéressantes et révélatrices. Et de ce point de vue Néo est assez représentatif (alors que je pensais qu'il constituait au départ un lieu à part) des salles de profs.
Quelques dizaines de collègues se mobilisent pendant que quelques centaines ne veulent pas en entendre parler et se résignent rapidement, quand ils ne cherchent pas déjà les meilleures façons de faire des EPI... J'ai lancé hier une dizaine d'invitations à nous rejoindre à des profs qu'on ne voit jamais intervenir sur les fils anti-réforme. Un petit test pour voir ... pas une réponse.
En gros quelques-uns contestent et mouillent la chemise, certains sont prêts à tout pour obéir et se faire bien voir, ils devancent même l'appel en préparent déjà leurs EPI, et beaucoup (la majorité sûrement) se résignent et ne veulent pas s'engager...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Nadejda le Lun 5 Oct 2015 - 18:57

@MUTIS a écrit:Moi aussi. Mais les situations de tension ou de crise sont formidablement intéressantes et révélatrices. Et de ce point de vue Néo est assez représentatif (alors que je pensais qu'il constituait au départ un lieu à part) des salles de profs.
Quelques dizaines de collègues se mobilisent pendant que quelques centaines ne veulent pas en entendre parler et se résignent rapidement, quand ils ne cherchent pas déjà les meilleures façons de faire des EPI... J'ai lancé hier une dizaine d'invitations à nous rejoindre à des profs qu'on ne voit jamais intervenir sur les fils anti-réforme. Un petit test pour voir ... pas une réponse.

Tu sais, je n'ai pas attendu de recevoir ton MP pour lire dès le début les fils sur la réforme, en parler à mes collègues de l'an dernier et prévoir de manifester avec d'autres Néos aussi discrètes que moi sur ces fils...
Tes accusations sur les Néos moutons et résignés sont très lassantes et desservent ton juste combat.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par MUTIS le Lun 5 Oct 2015 - 19:12

@Nadejda a écrit:
@MUTIS a écrit:Moi aussi. Mais les situations de tension ou de crise sont formidablement intéressantes et révélatrices. Et de ce point de vue Néo est assez représentatif (alors que je pensais qu'il constituait au départ un lieu à part) des salles de profs.
Quelques dizaines de collègues se mobilisent pendant que quelques centaines ne veulent pas en entendre parler et se résignent rapidement, quand ils ne cherchent pas déjà les meilleures façons de faire des EPI... J'ai lancé hier une dizaine d'invitations à nous rejoindre à des profs qu'on ne voit jamais intervenir sur les fils anti-réforme. Un petit test pour voir ... pas une réponse.

Tu sais, je n'ai pas attendu de recevoir ton MP pour lire dès le début les fils sur la réforme, en parler à mes collègues de l'an dernier et prévoir de manifester avec d'autres Néos aussi discrètes que moi sur ces fils...
Tes accusations sur les Néos moutons et résignés sont très lassantes et desservent ton juste combat.

Je ne vise personne en particulier mais force est de constater que nous (les profs en général) ne seront pas forcément majoritaires dans la rue, néos ou non. J'espère me tromper... Et cela devient lassant d'être attaqué chaque fois qu'on le rappelle ou qu'on essaie d'alerter.
Mais bon, ce n'est pas nouveau.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Rendash le Lun 5 Oct 2015 - 21:59

@henriette a écrit:@ Rendash : toi, de toute façon, t'es le meilleur des rennes, un point c'est tout. fleurs



I love you fleurs2

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par WabiSabi le Lun 5 Oct 2015 - 22:31

@MUTIS a écrit:Personnellement, qu'on ne connaisse pas Michel Zink ne me dérange pas (un peu quand même pour les profs de Lettres). Mais là n'est pas vraiment la question. Ce que nous pouvons constater c'est tout de même l'absence même d'intérêt et de curiosité pour la culture en général. Ce n'est pas nouveau. Je me souviens quand j'ai commencé (il y a 30 ans !), je me disais que ce serait passionnant d'échanger avec les collègues sur les derniers livres lus, les pièces de théâtre vues, les derniers films... J'ai vite déchanté et je me suis même aperçu que ça dérangeait... On passe vite pour un prétentieux quand on ne parle pas des couches de ses mômes, des vacances ou de recettes de cuisine.
Il y a d'ailleurs un indicateur intéressant sur le site même : il suffit de regarder le nombre de vues pour les fils consacrés à l'Amour est dans le pré, aux Jeux vidéo ou à la naissance de Charlotte Elizabteh Diana de Cambridge. Je sais "les gens viennent ici pour se vider la tête"... et certains réussissent parfaitement visiblement. Ils ne veulent pas non plus entendre parler de la réforme, ça demande trop d'investissement intellectuel et il faut approfondir...
Si ça continue tout de même certaines salles de profs ressembleront à ces collèges pitoyables où on laisse les cancres traiter ceux qui bossent et qui sortent du moule médiatico-informel d'"intellos"... D'une certaine façon les profs que l'on a sont l'image de la société que l'on veut.

Pas faux, mais en ce qui me concerne, pour mon arrivée dans l'EN j'ai eu beaucoup de chance : dès le jour de ma rentrée, j'ai rencontré un de mes collègues de Lettres et on a tellement discuté de bouquins que l'on arrivait plus à s'arrêter! Un collègue en or, d'une érudition! Et en plus il aime le bon pinard. coeurs  Le seul hic, c'est que nous avons des emplois du temps ABSOLUMENT incompatibles.  cafe 

Ceci mis à part, je dois dire que c'est tout de même reposant, lorsqu'on débarque, de voir que l'ensemble de la SDP n'est pas le rdv du club Mensa, avec saillies spirituelles et ptit doigt levé tout le temps et où l'on aurait l'angoisse de commettre le moindre faux-pas. Après, c'est sûr que ça ne vole pas toujours très haut.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par User5899 le Lun 5 Oct 2015 - 22:56

@Audrey a écrit:Ouhla!!!
Mais tu rigoles?
Mettre mon auguste séant en contact avec la réforme recyclée??? Tu plaisantes, hein???

En plus, le papier toilette recyclé, je connais, on n'avait que ça quand j'étais petite chez ma grand-mère allemande, et c'était une horreur absolue. Je te dis pas comme c'est rugueux, ce truc-là.
En même temps, le papier glacé, comment dire...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par Tangleding le Lun 5 Oct 2015 - 22:58

@Sacapus a écrit:
@Audrey a écrit:Désolée les garçons, mais c'est Zink... ;-)

...
Oui, mais c'est pas grave, parce que je-ne-sais-plus-qui a dit que l'important, c'était de savoir qui est Mahmoud Ahmadinejad, pas de savoir comment ça s'écrit...
(Et c'est bizarre, d'ailleurs, parce qu'ensuite, quelqu'un a dit que si on lisait un minimum la presse, on était à l'abri. Moi, je trouve ça bizarre de connaître Ahmadinejad pour avoir lu son nom dans la presse, mais de ne pas savoir comment ça s'écrit.)

Cher Sacapus,

N'hésite pas à me nommer pour me mettre en cause, surtout en petits caractères.

Accessoirement, nous avons orthographié Ahmadinejad de la même façon et selon la transcription la plus courante...

Ton camarade "tu-ne-sais-plus-qui"

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une tribune dans le Journal du Dimanche pour critiquer la réforme et l'attitude de la ministre : un article qui fait du bien

Message par User5899 le Lun 5 Oct 2015 - 23:00

@Thalia de G a écrit:Cela dit, Elyas, à l'échelle des connaissances universelles, mon savoir n'est même pas le milliardième d'un nano grain de sable. Vertige de l'infini.
Vous savez que si on représentait l'histoire totale de notre planète sous la forme d'une heure d'horloge, la période occupée par l'homme commencerait à 0h58

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum