retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:27

Bon alors je suis déjà venu l'an dernier pour me plaindre mais là... Je suis désolé pour ma vulgarité mais C'EST QUOI CE BORDEL? affraid  affraid  affraid

Je reprends: j'enseigne dans le supérieur en université et école et on a une nouvelle fournée de nouveaux ES. Le niveau est faible et ils ne maitrisent pas ce dont on a besoin. Là on commence à avoir l'habitude de ne pas les voir maitriser les limites, de ne pas savoir calculer une dérivée sans calculatrice-doudou (qu'on commence d'ailleurs par leur enlever) mais....

Il n'y en a plus un capable de faire des fractions, des simplifications, des factorisations... bref toutes les manipulations de base auxquelles on ne pense même plus. Mais merdouille, à mon époque les fractions c'est en 4eme. Je suis certes un vieux con mais je n'ai jamais vu personne en 20 ans ne pas maitriser les bases.

Là j'ai des rangées entières qui me font les mêmes conneries: incapable de manipuler, pas capables de mettre les parenthèses, pas capable d’appliquer ou de penser aux règles de base.

Alors bon ok les programmes sont idiots, le contenu indigent, mais comment se fait-il qu'ils arrivent jusqu'à nous? Ca va être un massacre! Et non on ne baissera pas le niveau. Ce n'est pas la peine de parler de "ouiiii, ils ont du mal à se décider et à apprendre". Non, ils ont des lacunes abyssales datant du collège.

Pour information, j'ai exactement 35 minutes dans mon programme pour leur apprendre la division euclidienne selon les puissances croissantes. J'ai 3h pour faire ln, log de base b, exp, exp de base b, fonction puissance, calcul d'intérêt composé, taux équivalent, taux proportionnel et bidules associés.


Dernière édition par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:31, édité 1 fois

cracou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Gryphe le Dim 4 Oct 2015 - 22:28

On en est vraiment là ? pale

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par ycombe le Dim 4 Oct 2015 - 22:29

Je peux diffuser ce message à mes élèves de 4e 3e?



_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par ycombe le Dim 4 Oct 2015 - 22:31

Et c'est pas avec la baisse des exigences au collège en calcul littéral que ça va s'améliorer… les factorisations? Seulement dans les cas où le facteur est évident !

http://www.neoprofs.org/t95406-mathematiques-nouveaux-programmes-cycle-4

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:31

Mais oui, Gryphe, on en est là. Veux-tu voir les phrases (pardon, les successions de mots mal orthographiés et sans queue ni tête ) qu'écrivent mes secondes ?

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:35

Mais je t'en prie, diffuse

un calcul banal sur lequel on ne va même pas passer 3 secondes c'est un truc du genre:

x^5=1/y donc x=y^(-1/5)

C'est considéré comme une évidence indigne d'une explication. Ce n'est même pas perçu comme un calcul. C'est comme conjuguer un verbe du premier groupe (tu me diras que là aussi ça merde).

Un exercice de base (entendre: un exercice que je donne 10 minutes après avoir défini le truc au tableau) pour moi c'est "si je place 1000€ à un taux nominal composé mensuellement de 12%, au bout de combien d'années le montant aura-t-il doublé"?

Est ce que vous pourriez aussi d'arrêter d'utiliser "probabilité de A sachant B " avec votre écriture bidon. Dans le monde entier on écrit ça P(A|B)


Dernière édition par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:38, édité 1 fois

cracou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Mewtow le Dim 4 Oct 2015 - 22:37

J'ai vu pire dans mes premières semaines de cours en STMG, croyez-moi. Pour résoudre un exercice simple, les élèves m'ont demandé comment on faisait pour calculer une distance à partir d'une vitesse et d’une durée. J'ai aussi des élèves qui, lors de la création d'une fonction qui traduisait une durée en heures vers des minutes, ont utilisé des divisions à la place de multiplications (et encore : certains n'avaient pas l'ombre d'une piste pour déterminer quel calcul il fallait faire). Et j'ai encore quelques anecdotes dans le genre... Et comme personne ne m'avait prévenu que ma mission était de construire une maison sur du sable, je suis bien tombé de haut en voyant cela.

Mewtow
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:39

Les miens ont appris qu'effectuer une soustraction (des nombres a deux chiffres...) suivie d'une division par dix pouvait s'effectuer sans calculatrice. Ils ont donc posé l'opération. Certains, n'ayant pas mémorisé la marche à suivre, ont fait des multiplications ! Pour passer de "pour 1000" à "pour cent", on multiplie ...

Extraits : lors d'une crise démographique il peu se passé qu'il y est...
Lors d'une crise démographique c'est que la croisement naturel ...


Dernière édition par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:44, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par leskhal le Dim 4 Oct 2015 - 22:41

Leur niveau est parfaitement conforme avec ce qu'on obtient au lycée.
Je ne vois pas où est le problème heu

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:43

euh.... c'est de l'humour ou pas?

La seule différence c'est que chez nous ça ne passe pas. Tu ne maitrises pas les bases. Merci d'être venu, la porte c'est là.

Tu veux être ingénieur? architecte? comptable? financier? Soit tu connais soit tu ne connais pas. Si tu ne connais pas tu n'as pas le diplôme. Point barre. C'est pas l'école des Fans.



cracou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par gainz le Dim 4 Oct 2015 - 22:44

@cracou a écrit:Bon alors je suis déjà venu l'an dernier pour me plaindre mais là... Je suis désolé pour ma vulgarité mais C'EST QUOI CE BORDEL? affraid  affraid  affraid

Je reprends: j'enseigne dans le supérieur en université et école et on a une nouvelle fournée de nouveaux ES. Le niveau est faible et ils ne maitrisent pas ce dont on a besoin. Là on commence à avoir l'habitude de ne pas les voir maitriser les limites, de ne pas savoir calculer une dérivée sans calculatrice-doudou (qu'on commence d'ailleurs par leur enlever) mais....

Il n'y en a plus un capable de faire des fractions, des simplifications, des factorisations... bref toutes les manipulations de base auxquelles on ne pense même plus. Mais merdouille, à mon époque les fractions c'est en 4eme. Je suis certes un vieux con mais je n'ai jamais vu personne en 20 ans ne pas maitriser les bases.

Là j'ai des rangées entières qui me font les mêmes conneries: incapable de manipuler, pas capables de mettre les parenthèses, pas capable d’appliquer ou de penser aux règles de base.

Alors bon ok les programmes sont idiots, le contenu indigent, mais comment se fait-il qu'ils arrivent jusqu'à nous? Ca va être un massacre! Et non on ne baissera pas le niveau. Ce n'est pas la peine de parler de "ouiiii, ils ont du mal à se décider et à apprendre". Non, ils ont des lacunes abyssales datant du collège.

Pour information, j'ai exactement 35 minutes dans mon programme pour leur apprendre la division euclidienne selon les puissances croissantes. J'ai 3h pour faire ln, log de base b, exp, exp de base b, fonction puissance, calcul d'intérêt composé, taux équivalent, taux proportionnel et bidules associés.

que veux tu faire en lycée avec le taux record au bac!!
je t'en prie, manifeste pour obtenir une sélection à l'entrée de l'université! nous te suivrons, ça nous rendra service et toi aussi. En attendant......

gainz
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:46

@cracou a écrit:euh.... c'est de l'humour ou pas?

La seule différence c'est que chez nous ça ne passe pas. Tu ne maitrises pas les bases. Merci d'être venu, la porte c'est là.

Tu veux être ingénieur? architecte? comptable? financier? Soit tu connais soit tu ne connais pas. Si tu ne connais pas tu n'as pas le diplôme. Point barre. C'est pas l'école des Fans.


Tu vas donc expliquer ça à la rue de Grenelle qui te répondra qu'on a toute la vie pour apprendre à lire et à calculer, ou que tu pratiques une pédagogie frontale, ou que tu n'es pas bienveillant. Parce que c'est ce qu'on nous sort furieux furieux


Dernière édition par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:47, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:46

Sélection? Mais quel besoin d'une sélection? La sélection elle est là de facto: on mettre à la porte la majorité par manque de niveau. Alors oui ils entreront et oui ils resteront en première année. Et oui on dira par la suite qu'il faut un semestre pour leur apprendre à apprendre et les câliner. Ben ça ne changera rien. Le niveau c'est le niveau.

tu pratiques une pédagogie frontale.

je connaissais pas le terme... euh.... oui, forcément. Délibérément. C'est le principe même. Je suis pas leur mère. Quand j'ai 60 gugusses je suis pas là pour essuyer les larmes (ou comme j'ai fait, 320 en cours de statistique première année). Ca suit ou pas et si ça suit pas tant pis, à eux de bosser. C'est le principe de réalité.


Dernière édition par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:50, édité 1 fois

cracou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 4 Oct 2015 - 22:47

Cette posture de grand sage qui fait la leçon à ses collègues du secondaire ne me plaît pas beaucoup. Nous sommes tous responsables de la situation, à des degrés divers, mais rien ne sert de s'énerver sur ceux qui sont les premiers à subir ce qui se passe.
Parce que tes étudiants qui ne s'en sortent pas, tu ne les auras pas longtemps sur le dos. Nos collègues du primaire ou du secondaire, ils les gardent toute l'année.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par RogerMartin le Dim 4 Oct 2015 - 22:48

@cracou a écrit:Mais je t'en prie, diffuse

un calcul banal sur lequel on ne va même pas passer 3 secondes c'est un truc du genre:

x^5=1/y donc x=y^(-1/5)

C'est considéré comme une évidence indigne d'une explication. C'est comme conjuguer un verbe du premier groupe (tu me diras que là aussi ça merde).

Est ce que vous pourriez aussi d'arrêter d'utiliser "probabilité de A sachant B " avec votre écriture bidon. Dans le monde entier on écrit ça P(A|B)


Quel ton déplaisant! Quelle agressivité! Et pour quel profit? Pensez-vous que les membres de ce forum soient individuellement tous responsables des programmes et des notations pratiquées? Rolling Eyes
Dans l'immédiat,
- Soit vous avez suffisamment d'étudiants au niveau requis pour réussir et passer dans l'année supérieure malgré le hiatus qui semble exister entre le programme des années précédentes/le niveau de recrutement/whatever et vos exigences. Parfait, tous les autres ratent si vous avez le courage de les faire échouer, vous avez votre promotion de l'an prochain et point barre.
- Soit vous n'avez pas assez d'étudiants pour remplir vos quotas
eh bien vous changez votre mode de recrutement -- faites-vous le nécessaire pour attirer les génies dont vous avez besoin? -- ou bien vous adaptez votre programme. Les CPGE l'ont fait.
Et sinon offrez vos services à la concurrence internationale qui vous contraint à ces exigences élevées?

Quand je ne suis pas contente que mes étudiants de L1 ignorent quelque chose, je ne perds pas mon temps à insulter des collègues qui n'en peuvent mais.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Whypee le Dim 4 Oct 2015 - 22:48

En 1994 j'étais 16H par semaine face à mes élèves pour ma matière professionnelle. Aujourd'hui je les vois 2H en première et 8H en terminal.
En 1994 mes élèves étaient bons pour la vie active. Aujourd'hui ils montent à la fac pour déprimer mes collègues du supérieur.
Je ne me sens à aucun moment responsable.

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:49

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Cette posture de grand sage qui fait la leçon à ses collègues du secondaire ne me plaît pas beaucoup. Nous sommes tous responsables de la situation, à des degrés divers, mais rien ne sert de s'énerver sur ceux qui sont les premiers à subir ce qui se passe.
Parce que tes étudiants qui ne s'en sortent pas, tu ne les auras pas longtemps sur le dos. Nos collègues du primaire ou du secondaire, ils les gardent toute l'année.
Et outre faire le programme, je vais devoir leur apprendre à écrire correctement en français.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par ycombe le Dim 4 Oct 2015 - 22:50

@cracou a écrit:
Est ce que vous pourriez aussi d'arrêter d'utiliser "probabilité de A sachant B " avec votre écriture bidon. Dans le monde entier on écrit ça P(A|B)
C'est quoi l'écriture bidon du lycée pour ça ? J'ai toujours utilisé P(A|B), personnellement... mais je n'enseigne pas au lycée.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 4 Oct 2015 - 22:50

@RogerMartin a écrit:Quand je ne suis pas contente que mes étudiants de L1 ignorent quelque chose, je ne perds pas mon temps à insulter des collègues qui n'en peuvent mais.

topela

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Mrs Hobie le Dim 4 Oct 2015 - 22:51

ah mais ça me remonte presque le moral de lire ça : ce ne sont donc pas MES élèves qui sont des tanches en calcul, c'est global à tous les élèves ?
Faut que j'imprime le sujet pour leur faire lire, ils arrêteront peut-être de râler quand j'annonce un DS sans calculatrice !!!

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux

Mrs Hobie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Mrs Hobie le Dim 4 Oct 2015 - 22:54

@ycombe a écrit:
@cracou a écrit:
Est ce que vous pourriez aussi d'arrêter d'utiliser "probabilité de A sachant B " avec votre écriture bidon. Dans le monde entier on écrit ça P(A|B)
C'est quoi l'écriture bidon du lycée pour ça ? J'ai toujours utilisé P(A|B), personnellement... mais je n'enseigne pas au lycée.
C'est P_B (A) (le B en indice du P) l'écriture bidon ...

M'enfin je ne chipote pas là-dessus, hein, tant qu'ils arrivent à la calculer sans se vautrer dans les calculs Rolling Eyes

_________________
    Plus tu pédales moins vite, moins t'avances plus vite.
Et même que la marmotte, elle met les stylos-plumes dans les jolis rouleaux

Mrs Hobie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:56

Nous sommes tous responsables de la situation, à des degrés divers, mais rien ne sert de s'énerver sur ceux qui sont les premiers à subir ce qui se passe.

Je ne rale pas sur les profs (j'ai vu les programmes et franchement je compatis). Ce que je ne comprends pas c'est comment des gens qui ont de graves lacunes niveau collège arrivent jusqu'à nous. Cela ne devrait pas arriver.

Parfait, tous les autres ratent si vous avez le courage de les faire échouer, vous avez votre promotion de l'an prochain et point barre.

Perso je peux parfaitement recaler 95% de la promo.. mais je n'en ai pas envie. Je compatis même car les étudiants arrivent avec un niveau pitoyable et en général ils n'en ont pas conscience. Ils arrivent avec un 15/20 en ES et découvrent que c'est largement insuffisant, que cela ne représente rien (d'ailleurs on en a qui y arrivent avec des moyennes de base basses mais qui travaillent énormément).

Et sinon offrez vos services à la concurrence internationale qui vous contraint à ces exigences élevées?

oui

C'est P_B (A) (le B en indice du P) l'écriture bidon ...

oui. Je ne comprends pas pourquoi on leur apprend une écriture fanco-française moins intuitive et rapide que l'écriture internationale (qui en plus est l'ancienne écriture française).




Dernière édition par cracou le Dim 4 Oct 2015 - 22:58, édité 1 fois

cracou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Olympias le Dim 4 Oct 2015 - 22:57

@cracou a écrit:Sélection? Mais quel besoin d'une sélection? La sélection elle est là de facto: on mettre à la porte la majorité par manque de niveau. Alors oui ils entreront et oui ils resteront en première année. Et oui on dira par la suite qu'il faut un semestre pour leur apprendre à apprendre et les câliner. Ben ça ne changera rien. Le niveau c'est le niveau.

tu pratiques une pédagogie frontale.

je connaissais pas le terme... euh.... oui, forcément. Délibérément. C'est le principe même. Je suis pas leur mère. Quand j'ai 60 gugusses je suis pas là pour essuyer les larmes (ou comme j'ai fait, 320 en cours de statistique première année). Ca suit ou pas et si ça suit pas tant pis, à eux de bosser. C'est le principe de réalité.
Ah mais ON m'a dit que ma pédagogie était frontale parce que je lisais les extraits du texte...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 4 Oct 2015 - 22:58

Je comprends ta colère Cracou, je la ressens tous les ans avec mes L1.
Mais je suis bien content, que je vois le ton de tes messages, d'être passé par le secondaire, ça m'évite de tenir des propos comme les tiens, et ça me rassure.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par RogerMartin le Dim 4 Oct 2015 - 23:00

@cracou a écrit:
Et sinon offrez vos services à la concurrence internationale qui vous contraint à ces exigences élevées?

oui


Bon, et bien puisque vous allez muter à l'étranger, détendez-vous. Je suis sûre que vous serez accueilli à bras ouverts. Vous avez l'esprit d'équipe, cela se sent, et les idées ouvertes.


Dernière édition par RogerMartin le Dim 4 Oct 2015 - 23:01, édité 1 fois

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum