retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Ingeborg B. le Lun 5 Oct 2015 - 0:24

@Kapellmeister a écrit:
@dandelion a écrit:Il y a des écoles avec prépas intégrées. Mais qui recrute des ES pour faire des maths?

Ben voilà, c'est ça que je ne capte pas.
Je n'avais pas compris le sens de ta question Wink Peut-être des écoles de commerce bidons ? Là, en revanche.... Tu payes et tu intègres.

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Kapellmeister le Lun 5 Oct 2015 - 0:27

@Ingeborg B. a écrit:
@Kapellmeister a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Cripure a écrit:
"Vous", c'est quoi, au juste ? Vous recrutez sur concours en sortie de Bac ? Ben il ne doit pas être sélectif, votre concours Razz
J'allais le dire.....

C'est exactement ce que je me disais : "Alors, une fac (?) qui recrute sur concours juste après le Bac, mais concours razemotte vu qu'elle recrute que des tanches ... ? Ben je vois pas."

Y a quoi qui recrute sur concours direct après le Bac, à part l' IEP ? Et qui recrute des nullités ?
Faut pas éxagérer, il y a de très bonnes écoles d'ingénieurs très sélectives qui recrutent directement après le bac. C'est le cas de l'école d'ingénieurs franco-allemande de Sceaux. Dans cette école, ne sont recrutés que des élèves bilingues qui, en plus, doivent alterner entre les cours en France et des cours à Munich.

Certes, mais le coll.. Ah non, pardon. L'autre, là, y dit que ses étudiants, ben c'est que des taches. Enfin bon, c'est ce que j'ai compris, mais je suis un peu limitée, moi, vu que je n'enseigne pas dans le supérieur, alors il est possible que j'aie tout compris de travers, hein.

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par RogerMartin le Lun 5 Oct 2015 - 0:32

idee Le bordel, c'est que ce monsieur n'organise pas un concours assez exigeant, et qu'ensuite il vient faire sa colère ici!

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Kapellmeister le Lun 5 Oct 2015 - 0:33

@Ingeborg B. a écrit:
@Kapellmeister a écrit:
@dandelion a écrit:Il y a des écoles avec prépas intégrées. Mais qui recrute des ES pour faire des maths?

Ben voilà, c'est ça que je ne capte pas.
Je n'avais pas compris le sens de ta question Wink Peut-être des écoles de commerce bidons ? Là, en revanche.... Tu payes et tu intègres.

Ça expliquerait bien des choses en effet. Vu que déjà, le niveau de certaines écoles de commerce intégrables après la prépa est assez pathétique, je n'ose imaginer ce que ça peut donner dans les écoles de commerce qu'on peut intégrer sans CPGE. Mais si c'est ça, il faudrait que le gusse arrête de se payer nos têtes en disant qu'il est prof dans le supérieur. Parce que franchement :

A ce compte-là, les collègues qui ont des BTS peuvent dire la même chose. Razz

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Ingeborg B. le Lun 5 Oct 2015 - 0:33

@Kapellmeister a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Kapellmeister a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
J'allais le dire.....

C'est exactement ce que je me disais : "Alors, une fac (?) qui recrute sur concours juste après le Bac, mais concours razemotte vu qu'elle recrute que des tanches ... ? Ben je vois pas."

Y a quoi qui recrute sur concours direct après le Bac, à part l' IEP ? Et qui recrute des nullités ?
Faut pas éxagérer, il y a de très bonnes écoles d'ingénieurs très sélectives qui recrutent directement après le bac. C'est le cas de l'école d'ingénieurs franco-allemande de Sceaux. Dans cette école, ne sont recrutés que des élèves bilingues qui, en plus, doivent alterner entre les cours en France et des cours à Munich.

Certes, mais le coll.. Ah non, pardon. L'autre, là, y dit que ses étudiants, ben c'est que des taches. Enfin bon, c'est ce que j'ai compris, mais je suis un peu limitée, moi, vu que je n'enseigne pas dans le supérieur, alors il est possible que j'aie tout compris de travers, hein.
Razz

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par dandelion le Lun 5 Oct 2015 - 0:37

Ben moi j'ai honte, parce que j'ai enseigné dans le supérieur, et qu'il y avait plein d'étudiants qui perdaient leur niveau B2 entre le lycée et l'école d'ingénieur (certains n'avaient plus le B1, au mieux niveau cinquième, c'est dire) et je n'ai jamais pensé à faire une tribune critiquant les profs d'anglais de prépa, alors, que, hein, à qui la faute? Le pire, c'est que je les remettais à niveau ces pauvres élèves, en petits groupes (horreur!) de niveau (infamie!). La culpabilité me ronge.
Le système est construit sur un immense mensonge: c'est l'école des fans, en plus bienveillant et valorisant. Quand on est le premier mur qui se dresse devant les élèves, ben, on se les prend dans la tronche aussi.
@Cracou, je vous conseillerais bien de faire étudier l'allemand par votre fille, afin qu'elle puisse intégrer une polytechnique allemande ou suisse, mais comme il n'y aura plus de profs d'allemands quand elle arrivera au collège No

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Ramanujan974 le Lun 5 Oct 2015 - 6:42

Je vais prendre un peu la défense de cracou, dont le ton est certes un poil agressif, mais qui met le doigt là où ça fait mal.
C'est facile de dire que les profs de collège ou de lycée ne sont pas responsables. Cette année, avec mes TS, j'ai décidé de faire toutes les semaines des interros de calcul de base de collège, sous forme de Powerpoint de 10 questions, avec 30 secondes entre chaque. Du style : (1+1/3)/2 =... ou si a=b^2+1, alors b=... .
Pour l'instant, j'ai entre 2 et 3/10 de moyenne, c'est dire s'il y a du boulot !
C'est peut-être minime, mais au moins j'essaie de faire quelque chose. Combien le font ? Et combien de profs de collège ont le courage de dire que les tâches complexes et autres problèmes ouverts ne servent à rien tant que les notions de base ne sont pas acquises et agissent en conséquence ?

Ramanujan974
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par linkus le Lun 5 Oct 2015 - 6:57

Cracou je te comprend mais quand on te lit, je me sens agressé mais j'espère que ce n'est pas une volonté de ta part.
Je ne sais pas si tu peux te détacher temporairement pour enseigner en lycée. Tu comprendras mieux ce qu'il se passe.
😊

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par zouz le Lun 5 Oct 2015 - 7:09

On n'a qu'à faire une liaison terminale supérieur et tout sera réglé.
Sans mentir, combien d'entre vous ont eu affaire à des chefs d'établissement qui demandent aux équipes pédagogiques de 'faire attention' aux moyennes ? Parce que 'nos élèves sont bons mais comme le collège X d'à côté note avec plus de bienveillance, nos élèves sont lésés lors de leur orientation (de fin 3e)' ? Personnellement, c'est tous les ans que j'entends ce discours culpabilisant auquel, à chaque fois le chef s'entend répondre: mais nous évaluons déjà avec bienveillance....Ce qui est dommage c'est que seuls s'en sortiront ceux qui ont les moyens d'inscrire leurs enfants au bon endroit....Same old story.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par ben2510 le Lun 5 Oct 2015 - 7:16

@ycombe a écrit:
@Hélips a écrit:Non mais sincèrement, on ne va pas l'avoir tous les ans le coup de gueule dans la gueule ?

Prends ta plume, écris au ministère, aux journaux que sais-je, mais ça va bien là.
Est-ce que j'engueule les collègues de collège parce qu'ils m'envoient des élèves bien mignons mais qui ne sont pas capables de comprendre que la notation c'est x indice A, pas le contraire, et que non le milieu d'une droite, ça ne me parle pas ? Que 2+x et 2x ce n'est pas la même chose ?
Pour la notation x indice A, je signale que la géométrie analytique n'est plus au collège. Alors, non, les élèves ne la voient plus.


Cependant il est possible de voir la notation indiciaire, par ex avec des points A1, A2, A3, sur un escargot de Pythagore (en application du sain principe "ce qui est su n'est plus à apprendre l'année prochaine").


ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par ethelred le Lun 5 Oct 2015 - 7:18

@Ramanujan974 a écrit:Je vais prendre un peu la défense de cracou, dont le ton est certes un poil agressif, mais qui met le doigt là où ça fait mal.
C'est facile de dire que les profs de collège ou de lycée ne sont pas responsables. Cette année, avec mes TS, j'ai décidé de faire toutes les semaines des interros de calcul de base de collège, sous forme de Powerpoint de 10 questions, avec 30 secondes entre chaque. Du style : (1+1/3)/2 =... ou si a=b^2+1, alors b=... .
Pour l'instant, j'ai entre 2 et 3/10 de moyenne, c'est dire s'il y a du boulot !
C'est peut-être minime, mais au moins j'essaie de faire quelque chose. Combien le font ? Et combien de profs de collège ont le courage de dire que les tâches complexes et autres problèmes ouverts ne servent à rien tant que les notions de base ne sont pas acquises et agissent en conséquence ?

pfff ... c'est sûr que tu risques de bien t'entendre avec Cracou ... vous êtes des super-profs,bien au-dessus de personnes comme nous que vous ne considérez même pas comme des "collègues" tellement nous ne faisons pas le même travail, à vos yeux (sous prétexte de blaguer et de jouer au troll, cette idée puante a quand même été émise). C'est marrant cette idée de penser qu'on est meilleur que les autres, sans savoir concrètement ce que font les autres. Un peu d'humilité ne ferait pas de mal. Alors certes, je manipule des connaissances un peu plus complexes que celles de CP, mais je serais bien incapable d'apprendre à lire à une classe ou à éveiller aux compétences mathématiques. J'ai infiniment de respect pour mes collègues du primaire et ça ne me viendrait pas à l'esprit une seconde de leur reprocher les lacunes des élèves qui arrivent en 6e. Comme nous,ils ont fait ce qu'ils ont pu.
Je suis désolée, mais tu n'as pas inventé l'eau chaude en "essayant de faire qq chose" et en tentant de redonner des bases. Ce n'est pas parce qu'on constate un petit niveau qu'on ne fait rien pour y remédier, je pense que tous (ou presque) nous nous appliquons à retravailler certaines bases, inlassablement. J'aurais aimé qu'on me donne des heures d'AP en plus, en petit groupe, pour bosser cela plus efficacement. On ne peut pas faire mieux avec moins, je suis désolée.

ethelred
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par ben2510 le Lun 5 Oct 2015 - 7:20

yesyes yesyes yesyes topela
On a les mêmes !
@Hélips a écrit:@BrindIf : m'en parle pas....mes termS ont bien compris qu'il fallait faire gaffe, mais à quoi déjà ?

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par MelanieSLB le Lun 5 Oct 2015 - 7:23

@Kapellmeister a écrit:
@dandelion a écrit:Il y a des écoles avec prépas intégrées. Mais qui recrute des ES pour faire des maths?
Ben voilà, c'est ça que je ne capte pas.

Ben, en CPGE ECE, donc éco (recrutement ES ou L spé maths), ils ont près de 10 heures de maths par semaine.

@dandelion a écrit:Ben moi j'ai honte, parce que j'ai enseigné dans le supérieur, et qu'il y avait plein d'étudiants qui perdaient leur niveau B2 entre le lycée et l'école d'ingénieur (certains n'avaient plus le B1, au mieux niveau cinquième, c'est dire) et je n'ai jamais pensé à faire une tribune critiquant les profs d'anglais de prépa, alors, que, hein, à qui la faute? Le pire, c'est que je les remettais à niveau ces pauvres élèves, en petits groupes (horreur!) de niveau (infamie!). La culpabilité me ronge.
Le système est construit sur un immense mensonge: c'est l'école des fans, en plus bienveillant et valorisant. Quand on est le premier mur qui se dresse devant les élèves, ben, on se les prend dans la tronche aussi.
@Cracou, je vous conseillerais bien de faire étudier l'allemand par votre fille, afin qu'elle puisse intégrer une polytechnique allemande ou suisse, mais comme il n'y aura plus de profs d'allemands quand elle arrivera au collège No

lol! Parfois, on se demande comment certains ont eu le bac en n'ayant à peine un petit niveau A1 en anglais en arrivant en prépa, du coup, dire qu'ils perdent leur niveau B2 me fait bien rire (au mieux, en terminale, la grosse majorité des élèves est en B1. Je rappelle au passage que A2, le niveau théorique de 5e, vous fait avoir 10/20 au bac, d'où les moyennes délirantes en langue pour des élèves qui ne savent pas parler la LVE).

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Tomoe Gozen le Lun 5 Oct 2015 - 7:25

En tout cas j'espère que tous les collègues du supérieur comptent participer à la manifestation du 10 octobre car la réforme qui se prépare au collège ne va pas nous permettre d'améliorer le niveau bien au contraire...
C'est bien de pousser des coups de gueule mais il faut que cela soit suivi par des actions si on veut changer vraiment les choses !

Tomoe Gozen
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Marie Laetitia le Lun 5 Oct 2015 - 7:51

@cracou a écrit:Sélection? Mais quel besoin d'une sélection? La sélection elle est là de facto: on mettre à la porte la majorité par manque de niveau. Alors oui ils entreront et oui ils resteront en première année. Et oui on dira par la suite qu'il faut un semestre pour leur apprendre à apprendre et les câliner. Ben ça ne changera rien. Le niveau c'est le niveau.

tu pratiques une pédagogie frontale.

je connaissais pas le terme... euh.... oui, forcément. Délibérément. C'est le principe même. Je suis pas leur mère. Quand j'ai 60 gugusses je suis pas là pour essuyer les larmes (ou comme j'ai fait, 320 en cours de statistique première année). Ca suit ou pas et si ça suit pas tant pis, à eux de bosser. C'est le principe de réalité.

J'ai l'impression de lire mon mari quand il revenait de ses cours à Centrale... Et je ne vous raconte pas ce qu'il me dit des stagiaires en école d'ingénieurs qu'il a croisé depuis 5 ans...

Sinon, on manifeste contre la réforme du collège samedi prochain, parce qu'avec cette réforme, ça sera pire. Si. Vraiment. Et pourtant, comme ça, ça ne parrait pas imaginable.

Vous y êtes bien sûr invité.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 5 Oct 2015 - 7:55

@linkus a écrit:Cracou je te comprend mais quand on te lit, je me sens agressé mais j'espère que ce n'est pas une volonté de ta part.
Je ne sais pas si tu peux te détacher temporairement pour enseigner en lycée. Tu comprendras mieux ce qu'il se passe.
😊

Il ne considère pas les enseignants du secondaire comme ses collègues, il l'a noté plus haut. Tout est dit.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Ramanujan974 le Lun 5 Oct 2015 - 8:01

@ethelred a écrit:
pfff ... c'est sûr que tu risques de bien t'entendre avec Cracou ... vous êtes des super-profs,bien au-dessus de personnes comme nous que vous ne considérez même pas comme des "collègues" tellement nous ne faisons pas le même travail, à vos yeux (sous prétexte de blaguer et de jouer au troll, cette idée puante a quand même été émise).

Un prof en CPGE, un prof en TS, un prof en 4e et un prof en CM2 ne font pas le même travail, ça me semble évident.
Ca devient pénible de toujours vouloir même tout le monde dans le même panier avec des phrases comme "on est tous collègues, on a tous le même objectif, blabla...".
Evidemment que non, on en serait pas là sinon.
Certains font travailler les élèves avec le Bescherelle, d'autres les emmènent au cinéma.
Certains insistent pour faire ajouter 2 fractions sans calculatrice, d'autres font des problèmes ouverts avec Geogebra.
Je n'ai rien contre le cinéma ou Geogebra, mais ça doit arriver après.

@ethelred a écrit:
C'est marrant cette idée de penser qu'on est meilleur que les autres, sans savoir concrètement ce que font les autres. Un peu d'humilité ne ferait pas de mal.

Je n'ai jamais écrit ou pensé que j'étais meilleur que les autres, il faudrait arrêter les procès d'intention.
Et je vois déjà ce que font mes collègues. Je suis le seul à faire ça.

@ethelred a écrit:
Je suis désolée, mais tu n'as pas inventé l'eau chaude en "essayant de faire qq chose" et en tentant de redonner des bases. Ce n'est pas parce qu'on constate un petit niveau qu'on ne fait rien pour y remédier, je pense que tous (ou presque) nous nous appliquons à retravailler certaines bases, inlassablement.

Tout est dans le "presque", justement.

Ramanujan974
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Ponocrates le Lun 5 Oct 2015 - 8:13

Je ne jette la pierre à aucun enseignant. Je reconnais avoir lu en diagonale mais personne n'a rappelé à Cracou que LA raison pour laquelle ces élèves sont devenus étudiants - question qui l'intéresse plus que la baisse de niveau dont vous avez donné les divers facteurs- c'est parce qu'en juillet ses collègues mcf ou prof ont présidé le jury qui leur a donné leur premier grade universitaire ? Ils ont accepté d'une part de laisser rattraper toutes sortes de candidats et de l'autre ils se sont déplacés et ont validé cette mascarade...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"

Ponocrates
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Iphigénie le Lun 5 Oct 2015 - 8:39

C'est drôle:
on s'engueule parce qu'on est tous bien d'accord que les élèves sont faibles, les programmes et les horaires indigents, et que l'on préconise en-haut plus de bienveillance et moins de sélection.
Y a rien d'autre à faire peut-être?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par MrBrightside le Lun 5 Oct 2015 - 8:57

Je n'ai pas tout lu mais bon... quand je dis qu'en CPGE j'ai des élèves qui ne savent pas construire une phrase, on a du mal à me croire. "Ravi" de voir que des collègues d'université font le même constat, on se sent moins seul.

(Dernière en date: "Comment vous conjuguez le verbe "be" à la première personne du singulier? -I are." )

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par lisette83 le Lun 5 Oct 2015 - 9:01

@Marie Laetitia a écrit:
@cracou a écrit:Sélection? Mais quel besoin d'une sélection? La sélection elle est là de facto: on mettre à la porte la majorité par manque de niveau. Alors oui ils entreront et oui ils resteront en première année. Et oui on dira par la suite qu'il faut un semestre pour leur apprendre à apprendre et les câliner. Ben ça ne changera rien. Le niveau c'est le niveau.

tu pratiques une pédagogie frontale.

je connaissais pas le terme... euh.... oui, forcément. Délibérément. C'est le principe même. Je suis pas leur mère. Quand j'ai 60 gugusses je suis pas là pour essuyer les larmes (ou comme j'ai fait, 320 en cours de statistique première année). Ca suit ou pas et si ça suit pas tant pis, à eux de bosser. C'est le principe de réalité.

J'ai l'impression de lire mon mari quand il revenait de ses cours à Centrale... Et je ne vous raconte pas ce qu'il me dit des stagiaires en école d'ingénieurs qu'il a croisé depuis 5 ans...

Sinon, on manifeste contre la réforme du collège samedi prochain, parce qu'avec cette réforme, ça sera pire. Si. Vraiment. Et pourtant, comme ça, ça ne parrait pas imaginable.

Vous y êtes bien sûr invité.
+1

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par egomet le Lun 5 Oct 2015 - 9:06

@ycombe a écrit:
@cracou a écrit:
Alors bon ok les programmes sont idiots, le contenu indigent, mais comment se fait-il qu'ils arrivent jusqu'à nous?
La loi Jospin fixe comme objectif 80% d'une classe d'âge au bac.

La loi de Goodhart signale opportunément que lorsqu'une mesure devient un objectif politique, elle cesse d'être une mesure efficace. L'objectif a de manière très efficace détruit tout exigence et a diminué considérablement la sélection dans les études jusqu'au bac, transformant le bac en un bout de  papier sans grande valeur.

Ajoute à ça les diminutions régulières d'horaires.

Il va falloir que vous songiez à recruter vos étudiants de première année à l'étranger. Les élèves formés en France ne peuvent plus suivre.

Cet histoire d'objectif intenable est vraiment le point crucial. On truque les résultats pour coller aux objectifs.

S'ajoute une conception perverse de l'égalité, qui veut que tout le monde ait "droit" à son diplôme. C'est une conception qui est plus ou moins répartie partout. Déjà lorsque nous pleurnichons sur les 100 000 élèves qui quittent le système sans qualification, puis que nous nous plaignons des diplômes mensongers, nous manquons de cohérence.
Cela va très loin, avec la condamnation morale de la sélection, comme si choisir les plus capables pour aller au niveau supérieur impliquait l'exclusion sociale de tous les autres.

Il faut noter que cette tendance touche tous les pays occidentaux, même les USA avec le plan "no child left behind".
La France est peut-être juste un peu plus avancée et dogmatique dans ce domaine, parce qu'elle a une tradition très forte de monopole public sur l'école et les diplômes. Pour des raisons de structure administrative, elle a basculé en bloc dans cette idéologie, alors qu'en d'autres lieux, c'est plus graduel.

La suppression du redoublement est sans doute la mesure la plus perverse qui ait été prise. Plus rien n'a de conséquences pour l'élève au cours de la scolarité obligatoire. Les conséquences sont rejetées au-delà, dans le supérieur ou la vie active.
Cette suppression est à peu près complète depuis peu, mais redoublement a été neutralisé dans ses effets depuis longtemps.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par User5899 le Lun 5 Oct 2015 - 9:24

Bon, le cador a disparu semble-t-il, mais j'aimerais bien qu'il revienne pour répondre à mes questions. Entre autres :
- quelle est la filière dans laquelle il enseigne ?
- pourquoi cette filière (qui recrute sur concours) a-t-elle laissé passer des nazes ?
- Encore plus sérieux, et ça rejoint la remarque du p'tit n'veu : peut-on envisager de faire apprendre des bases à des enfants, adolescents, jeunes gens, quand toute l'expérience montre que sans ces bases, ils réussissent tout quand même ?

A vous lire...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par cracou le Lun 5 Oct 2015 - 9:30

Ça expliquerait bien des choses en effet. Vu que déjà, le niveau de certaines écoles de commerce intégrables après la prépa est assez pathétique, je n'ose imaginer ce que ça peut donner dans les écoles de commerce qu'on peut intégrer sans CPGE. Mais si c'est ça, il faudrait que le gusse arrête de se payer nos têtes en disant qu'il est prof dans le supérieur. Parce que franchement

Si tu veux je donne mes références à un modo en privé et il te fera suivre. Tu viendras t'excuser après.

Il ne considère pas les enseignants du secondaire comme ses collègues, il l'a noté plus haut.

Il faudrait que tu perçoives l'ironie. Sinon je ne suis pas techniquement "collègue". Je ne suis pas fonctionnaire donc les remarques sur "détaché" et autre ne me concernent pas, je n'ai pas le CAPES, je n'ai pas l'Agreg etc...

- pourquoi cette filière (qui recrute sur concours) a-t-elle laissé passer des nazes ?

Dans le concours on a un taux de sélection de 8 pour 1, en gros. Cela veut donc dire qu'on a une bonne sélection des moins pire. Si je rencontre autant de problèmes sur une sélection je n'ose penser à ceux qui arrivent sans sélection ( pale pale pale )

Cracou je te comprend mais quand on te lit, je me sens agressé mais j'espère que ce n'est pas une volonté de ta part.

Tu as probablement raison et j'en suis désolé car ce n'est pas le but. Je suis plus en mode désabusé

cracou
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par Ronin le Lun 5 Oct 2015 - 9:34

@MrBrightside a écrit:Je n'ai pas tout lu mais bon... quand je dis qu'en CPGE j'ai des élèves qui ne savent pas construire une phrase, on a du mal à me croire. "Ravi" de voir que des collègues d'université font le même constat, on se sent moins seul.

(Dernière en date: "Comment vous conjuguez le verbe "be" à la première personne du singulier? -I are." )

C'est pas ça ? merdre ! bon en même temps y zavaient qu' à pas nous faire enseigner l'anglais...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: retour expérience prof supérieur, filière ES et S et STG... "c'est quoi ce bordel"?

Message par User5899 le Lun 5 Oct 2015 - 9:34

@cracou a écrit:
- pourquoi cette filière (qui recrute sur concours) a-t-elle laissé passer des nazes ?
Dans le concours on a un taux de sélection de 8 pour 1, en gros. Cela veut donc dire qu'on a une bonne sélection des moins pire. Si je rencontre autant de problèmes sur une sélection je n'ose penser à ceux qui arrivent sans sélection ( pale  pale  pale )
OK, merci. Bon ben maintenant, vous faites comme tout le monde : vous faites avec.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum