"Pourquoi enseigner l'histoire" (Revue internationale d’éducation de Sèvres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Pourquoi enseigner l'histoire" (Revue internationale d’éducation de Sèvres)

Message par *Fifi* le Mar 06 Oct 2015, 17:07

Le numéro 69 de la Revue internationale d’éducation de Sèvres se propose, à travers dix études de cas (Afrique du Sud, Allemagne, Canada, Colombie, France, Italie, Japon, Maroc, Russie, Vietnam), d’étudier les objectifs et les buts poursuivis par les institutions, quand elles mettent en place un enseignement historique, évaluent les méthodes appliquées, sélectionnent des faits et des personnages.

Sommaire :

Introduction
Pour quoi enseigne-t-on l’Histoire ?
Jean-Clément Martin

Manuels d’histoire et identité nationale au Maroc
Mostafa Hassani-Idrissi
Un manuel d’histoire n’est pas un simple support de transmission de connaissances. Au-delà des faits, des dates et des personnages historiques dont les auteurs ponctuent leur récit, le manuel d’histoire est porteur d’un discours idéologique et d’appels qui s’adressent aux élèves, leur suggérant ce qu’il faut aimer et adopter, ainsi que ce qu’il faut haïr et rejeter. Il participe ainsi à la construction de l’identité de l’élève. Comment les manuels d’histoire procèdent-ils pour contribuer à la construction de l’identité nationale marocaine ? Cet article propose une analyse qualitative de trois générations de manuels, qui permet de cerner les contours de cette « identité marocaine » et leur évolution à travers les trois principales réformes de l’enseignement de l’histoire en 1970, 1987 et 2002.

Entre unité et diversité
L’histoire et son enseignement en Fédération de Russie
Aleksei Kilin
En Russie, la traditionnelle approche bipolaire de l’histoire nationale, une vision du monde en termes de confrontation, la question des minorités et des dimensions régionales, l’influence des réformes administratives sur les processus éducatifs sont autant de questions auxquelles l’enseignement de l’histoire est confronté aujourd’hui. L’article analyse les questions soulevées par l’introduction d’un Standard historique et culturel, un document programmatique définissant les grandes lignes de l’histoire russe, et destiné à servir de base à l’élaboration d’un manuel unique pour l’enseignement de l’histoire dans le secondaire, notamment dans le contexte de la mise en place d’un examen unique d’État.

La tentation de la tradition
L’enseignement de l’histoire au Japon à l’époque moderne
Edward Vickers
L’enseignement de l’histoire à l’époque contemporaine au Japon a fait l’objet d’intenses controverses politiques dans le pays, portant notamment sur le traitement de son passé pendant la guerre. Ces controverses ont débordé sur la scène internationale, affectant gravement les relations avec la Chine et la Corée. L’article propose une analyse de ces controverses contemporaines dans leur contexte historique et par comparaison avec le cas de l’Allemagne. Certains facteurs culturels, tels que l’héritage de l’historiographie confucéenne, sont pris en compte, sans négliger l’importance de l’influence occidentale sur les pratiques éducatives modernes au Japon. Le « problème » du Japon face à l’histoire et les difficultés qui en ont découlé pour parvenir à la réconciliation avec ses voisins sont attribués en grande partie aux failles dans le règlement politique obtenu par le pays après la guerre et à la géopolitique complexe de l’Asie de l’Est.

Orientations et réalités de l’enseignement de l’histoire au Vietnam
Hoang Thanh Tu
La mondialisation s’intensifiant, l’enseignement en général et l’enseignement de l’histoire des nations en particulier sont confrontés à de nouvelles opportunités et à de nouveaux enjeux. Dans ce contexte, la question des finalités de l’enseignement de l’histoire n’est pas simple : il ne suffit pas de dire que l’histoire a pour but de comprendre le passé et de mieux préparer l’avenir. Cet article analyse le contexte et les principaux paramètres qui déterminent actuellement l’enseignement de l’histoire au Vietnam. Il présente des réalisations mais aussi des limites dans les réalités de cet enseignement. Il propose enfin des pistes d’amélioration.

Après l’apartheid, enseigner l’histoire
Le cas de l’Afrique du Sud
Bill Nasson, Leah Nasson
Cet article explore les changements affectant l’histoire, ainsi que son développement et son statut, dans les établissements scolaires d’Afrique du Sud à l’ère de l’apartheid et de l’après-apartheid. Sous le régime du Parti national, l’histoire du pays était un élément clé du système éducatif, proposant une version du passé de la nation qui légitimait la domination de la minorité blanche. Lors des luttes populaires contre l’apartheid dans les années 1970 et 1980, l’histoire à l’école s’est transformée de manière informelle en outil de résistance intellectuelle. Cependant, sous le gouvernement de la majorité, le curriculum d’histoire a d’abord été marginalisé, puis rétabli dans son importance, avant d’être à nouveau délaissé. Les responsables politiques actuellement au pouvoir et certains spécialistes de l’éducation souhaitent rendre obligatoire l’enseignement de l’histoire de l’Afrique du Sud, afin de répondre à des objectifs nationalistes et patriotiques clairement affichés.

L’école en Colombie à la recherche d’un équilibre
Sergio Mejía Macía
Cet article offre un aperçu de la situation de l’enseignement de l’histoire en Colombie, aux niveaux élémentaire et secondaire. Il retrace d’abord l’histoire de l’enseignement dans ce pays, dans une perspective de révision de l’historiographie classique sur le sujet, et met en évidence la façon dont l’Etat néglige l’éducation depuis un siècle, négligence qui contraste avec la situation actuelle de croissance soutenue. L’article présente les contenus de l’enseignement d’histoire tels qu’ils sont prescrits par la législation colombienne en vigueur et proposés dans un échantillon de manuels. Il s’appuie en outre sur les travaux de pédagogues qui analysent les défis actuels de l’éducation et de l’enseignement de l’histoire en Colombie.

Bâtir une histoire régionale, un pari inédit
L’enseignement de l’histoire dans la région du Trentin-Haut-Adige
Émilie Delivré
Dans la région autonome du Trentin-Haut-Adige, territoire multilingue (principalement italien, allemand et ladin) dont les frontières touchent l’Autriche et la Suisse en Italie septentrionale, ce n’est qu’au cours de cette dernière décennie que l’enseignement de l’histoire s’est peu à peu détaché des tensions intercommunautaires et des conflits de mémoire. De nombreux efforts ont été entrepris par diverses équipes de pédagogues, enseignants et chercheurs universitaires pour construire un modèle à part d’enseignement de l’histoire, intégrant notamment l’histoire du Tyrol historique, s’ouvrant sur des interprétations plurielles, et encourageant laboratoires, échanges et manuels communs aux communautés italophones et germanophones.

Deux points de vue sur l’enseignement de l’histoire au Canada
Penney Clark, Louis LeVasseur
Au Canada, chaque province et territoire est une juridiction distincte, disposant d’une autonomie en matière d’éducation. Cependant, certaines généralisations peuvent être faites concernant les neuf provinces et trois territoires du Canada anglais. Les différences en matière de programmes et d’enseignement avec la province de Québec (Canada français) ont des racines religieuses et culturelles. En dépit des différences, l’enseignement de l’histoire au Canada, tant anglais que français, reconnaît de plus en plus la pluralité des récits et met plus l’accent sur une investigation active du passé que sur la simple transmission de récits historiques.

L’histoire scolaire en France
Les évolutions d’une discipline en tensions
Patricia Legris
L’histoire scolaire en France est une discipline ancienne placée depuis sa création sous l’égide du politique, ce qui la rend sujette à des polémiques fréquentes autour de ce qui doit s’enseigner et de la façon dont il faut le faire. Cependant, l’histoire à l’école reflète aussi les évolutions des recherches historiques. Mais elle est également le reflet des débats portant sur ce qu’est la nation : qui appartient à celle-ci et quel en est le territoire géographique ? L’histoire scolaire est enfin le témoignage des polémiques nationales. Les débats mémoriels récents l’affectent et amènent les responsables de son enseignement à en tenir désormais compte dans les programmes.

Une ambition scientifique et pédagogique, éthique et civique
L’enseignement de l’histoire en Allemagne
Rainer Bendick, Étienne François
Si la conception de l’histoire et la pratique de la recherche historique sont les mêmes en France et en Allemagne, ces deux pays diffèrent profondément l’un de l’autre dans leur conception et leur pratique de l’enseignement de cette discipline. En Allemagne, pays fédéral, les programmes sont spécifiques à chaque Land et il existe plusieurs filières dans le secondaire ; de plus, les élèves qui préparent le baccalauréat ont le choix entre un enseignement réduit ou approfondi de l’histoire. Mais par-delà ces différences, l’enseignement de l’histoire en Allemagne présente deux caractéristiques communes. La première est l’importance accordée à l’histoire de l’Allemagne de la seconde moitié du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle, dans une perspective analytique et critique ; la seconde est l’accent mis sur une didactique de l’histoire qui privilégie le travail personnel et le travail en groupe, l’analyse et la réflexivité, la discussion et le dialogue entre enseignant et élèves. Pour cet enseignement aux finalités avant tout civiques et éthiques, la priorité réside moins dans l’acquisition de connaissances que dans l’apprentissage de compétences permettant aux élèves d’analyser par eux-mêmes une situation historique donnée, de porter sur elle un jugement rationnel et réfléchi, et de la mettre en relation avec les grandes questions du présent.

Ici : http://www.ciep.fr/revue-internationale-deducation-sevres/pourquoi-enseigner-histoire

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum