Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par InvitéeC9 le Sam 10 Oct 2015 - 12:58

@Jane a écrit:Ma petite dernière entre en 6e en 2016 cafe J'en suis malade...
J'ai d'ores et déjà une quantité de manuels de français (de fait) et je compte bien donner au moins 2h de cours à ma fille par semaine pour qu'elle ne sombre pas dans le néant qui nous attend. J'espère pouvoir, avec l'aide de mes collègues, faire la même chose avec les maths. Sauf que je ne peux pas lui proposer de faire de l'histoire, l'allemand, du latin, de l'anglais... car son emploi du temps exploserait ! Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire pour vos enfants ? Quelles seraient vos priorités ? A défaut de pouvoir proposer une solide éducation à nos élèves, qu'envisagez-vous pour vos propres enfants ?

Les miens iront dans une école qui proposera du latin, du grec et des options bilangues. Quitte à y mettre le prix. À défaut de trouver une école digne de ce nom, je leur ferai donner des cours particuliers pour limiter la casse.

InvitéeC9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Sam 10 Oct 2015 - 13:02

Cactus29 a écrit:
@Jane a écrit:Ma petite dernière entre en 6e en 2016 cafe J'en suis malade...
J'ai d'ores et déjà une quantité de manuels de français (de fait) et je compte bien donner au moins 2h de cours à ma fille par semaine pour qu'elle ne sombre pas dans le néant qui nous attend. J'espère pouvoir, avec l'aide de mes collègues, faire la même chose avec les maths. Sauf que je ne peux pas lui proposer de faire de l'histoire, l'allemand, du latin, de l'anglais... car son emploi du temps exploserait ! Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire pour vos enfants ? Quelles seraient vos priorités ? A défaut de pouvoir proposer une solide éducation à nos élèves, qu'envisagez-vous pour vos propres enfants ?

Les miens iront dans une école qui proposera du latin, du grec et des options bilangues. Quitte à y mettre le prix. À défaut de trouver une école digne de ce nom, je leur ferai donner des cours particuliers pour limiter la casse.

topela

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Floflo le Sam 10 Oct 2015 - 13:15

J'avouerais que je suis assez choquée par ce que je lis .... Dire qu'après on critique les parents de nos élèves qui "se mêlent" de ce qui ne les regarde pas ..... qui viennent critiquer notre pédagogie, nos choix dans les programmes, qui remettent en question notre "valeur" alors que nous avons tous bossé dur pour obtenir ce foutu CAPES (enfin, les profs qui l'ont hein !!!).... La réforme, je la répugne mais je ne comprends pas ce bourrage de crâne non plus ... Je veux juste que mes enfants soient épanouis et heureux, pas qu'ils rentrent à l'ENA .... Alors s'ils veulent faire du latin, j'en serais ravie, s'ils veulent faire du grec, j'en serais ravie, mais en aucun cas je ne les y obligerai .... faire des heures en plus après la classe ? non franchement .... je fais confiance à mes collègues. Mon fils est en lycée zep, il a des profs qui aiment leur métier, d'autres sont moins "avenants" mais il fait avec .... Ma fille au CP a un maître qui certes n'emploie pas les méthodes que je souhaiterais mais qui est sympathique et qui aime les enfants et son métier. Alors oui je surveille, vérifie .... mais en aucun cas mes enfants iront dans le privé, en aucun cas je ne les ferai bosser des heures en plus .... nous sommes trop occupés le reste du temps à discuter, rire, chanter, danser, sortir .... vivre quoi ! Mon fils ne lis que des BD + les oeuvres imposées au lycée, d'un autre côté, il adore faire des exposés, des recherches sur Internet et dans des domaines très différents .... ma fille adorent apprendre des poésies, elle s'entraîne toute seule à écrire et aime me montrer ses progrès et je les encourage à poursuivre dans ces domaines qu'ils ont choisis ... tant pis s'ils ne rentrent pas en prépa, s'ils ne font pas une grande école ....

_________________
Les mots sont
La voix de l'émotion
Grand Corps Malade

Floflo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Rosanette le Sam 10 Oct 2015 - 13:27

(Bon bah +1)
(J'ajoute que j'ai fait une grande école précisément parce que mes parents ont eu la même attitude que toi, et que de super profs ont fait le reste)
(Et je n'ai pas fait latin et bilingue au collège, j'ai même fait euro espagnol au lycée - décrite parfois sur ce forum comme une vaste blague, mais bien sûr - et option cinéma).

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par ee le Sam 10 Oct 2015 - 13:27

@Floflo a écrit:J'avouerais que je suis assez choquée par ce que je lis .... Dire qu'après on critique les parents de nos élèves qui "se mêlent" de ce qui ne les regarde pas ..... qui viennent critiquer notre pédagogie, nos choix dans les programmes, qui remettent en question notre "valeur" alors que nous avons tous bossé dur pour obtenir ce foutu CAPES (enfin, les profs qui l'ont hein !!!).... La réforme, je la répugne mais je ne comprends pas ce bourrage de crâne non plus ... Je veux juste que mes enfants soient épanouis et heureux, pas qu'ils rentrent à l'ENA .... Alors s'ils veulent faire du latin, j'en serais ravie, s'ils veulent faire du grec, j'en serais ravie, mais en aucun cas je ne les y obligerai .... faire des heures en plus après la classe ? non franchement .... je fais confiance à mes collègues. Mon fils est en lycée zep, il a des profs qui aiment leur métier, d'autres sont moins "avenants" mais il fait avec .... Ma fille au CP a un maître qui certes n'emploie pas les méthodes que je souhaiterais mais qui est sympathique et qui aime les enfants et son métier. Alors oui je surveille, vérifie .... mais en aucun cas mes enfants iront dans le privé, en aucun cas je ne les ferai bosser des heures en plus .... nous sommes trop occupés le reste du temps à discuter, rire, chanter, danser, sortir .... vivre quoi ! Mon fils ne lis que des BD + les oeuvres imposées au lycée, d'un autre côté, il adore faire des exposés, des recherches sur Internet et dans des domaines très différents .... ma fille adorent apprendre des poésies, elle s'entraîne toute seule à écrire et aime me montrer ses progrès et je les encourage à poursuivre dans ces domaines qu'ils ont choisis ... tant pis s'ils ne rentrent pas en prépa, s'ils ne font pas une grande école ....


Tout à fait d'accord avec la tonalité de ce message :-)
Sans compter que, de toute façon, on apporte beaucoup simplement par le partage de nos goûts et modes de vie. Par exemple, je n'ai pas la télé. Ce n'est pas un choix pédagogique, c'est juste que ça fait 25 ans que je n'ai pas la télé parce que ça donne les yeux carrés... Ben, ma fille sait que l'accès à la fiction, c'est littérature et cinéma, et que le peu d'actu qui l'intéresse à son âge, c'est radio et journaux. Mais je n'irai pas non plus l'embêter si elle passe 3 ou 4h d'affilée délicieuses à regarder Gulli le soir où je suis obligée de la faire garder par la maman de son meilleur ami (chez qui la télé est allumée en permanence). Et, par goût personnel, j'aimerais qu'elle fasse de la musique - ben non, elle est pour la 4eme année dans un club de gym qu'elle adore et où elle est très bonne. Tant pis, tant mieux ...
C'est moins ce que nous faisons avec nos enfants (lire Memed le mince, je trouve ça très bien, et je pense aussi que c'est un roman suffisamment plein d'aventures pour pouvoir intéresser un enfant gros lecteur) que l'esprit dans lequel nous le faisons qui me semble important : partage-t-on du plaisir, du plaisir qui peut demander des efforts parfois, ou se substitue-t-on à l'école?


Dernière édition par ee le Sam 10 Oct 2015 - 13:36, édité 1 fois (Raison : lapsus calami!)

ee
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par coindeparadis le Sam 10 Oct 2015 - 13:31

Ce n'est pas dans les collègues que je n'ai pas confiance. Mais dans l'institution, les programmes, les documents d'accompagnement, les IEN, IPR...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Rosanette le Sam 10 Oct 2015 - 13:39

Ce qui n'est jamais qu'une autre manière de dire que vous n'avez pas confiance dans les cours des collègues.

On trouve encore des enseignants de français au collège qui n'abdiquent pas et donnent autre chose que de la littérature estampillée jeunesse, qui reprennent la langue, qui s'adaptent, bref...Ce forum en est encore la preuve, non ?

La prof de français dont il a été question plus haut n'a je crois rien à voir avec la réforme au passage. Il s'agit d'un bug de la matrice EN comme il y en a toujours eu. C'est dommageable pour les enfants et en ça il faut tenter de faire quelque chose mais ça n'est en rien nouveau.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Floflo le Sam 10 Oct 2015 - 13:42

Heureusement que nous avons la liberté pédagogique (pour combien de temps ???) pour justement détourner toute cette supercherie ... et nos "oeils" avisés pour savoir quoi faire ou pas et comment le faire. Smile Nous sommes des cadres avec cette capacité, me semble-t-il, de fabriquer nos cours de façon judicieuse et adaptée, même si rien n'est jamais parfait .... ce qu'en pense l'ipr, le chef d'établissement, je m'en tape un peu au fond .... quand je vois mes élèves qui adhérent, qui jouent le jeu, qui apprennent .... ça me suffit .... même si parfois je détourne les programmes, même si je ne suis pas à la lettre les documents d'accompagnement ....

_________________
Les mots sont
La voix de l'émotion
Grand Corps Malade

Floflo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par ee le Sam 10 Oct 2015 - 13:45

Certes, moi non plus, je n'ai pas confiance en tout ça... Mais j'ai confiance en la force de résistance, au moins passive, d'une écrasante majorité de collègues, et - paradoxalement - dans le manque de moyens aussi (y'aura pas des armées d'inspecteurs pour venir vérifier ce qui se passe dans les cours, hein? ni des budgets pour renouveler tous les manuels scolaires en fonction de la réforme.) J'ai confiance dans les voyages, le théâtre, les livres, les débats d'idées, les jeux d'imagination, les gros câlins, les jeux de société, les souvenirs du papy, les récits d'Afrique, les petits cinés parisiens, les ballades à la campagne, la cuisine faite ensemble etc. Et surtout, j'ai confiance en ma fille, qui peut devenir cuisinière, funambule ou ce qu'elle voudra après la rue d'Ulm, mais que même si elle fait plutôt une fac de philo de province, un BTS d'esthéticienne, un CAP de conductrice de travaux publics ou du journalisme... je sais qu'elle aimera lire, réfléchir et aura un certain recul sur le monde. Ce qui ne s'obtient pas forcément, ou en tous cas pas principalement, par du bachotage intensif!

ee
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par ee le Sam 10 Oct 2015 - 13:54

Ce qui n'empêche pas, parce que bon quand même hein, que chez moi aussi, les devoirs, c'est du sang et des larmes, trois fois plus exigeante que la maîtresse parait-il, et qu'on vise et l'approfondissement, et la parfaite mémorisation.

Mais ça, quelques soient les réformes, les enfants de profs, ça reste des enfants de profs ;-)

ee
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Cath le Sam 10 Oct 2015 - 14:01

@ee a écrit:Certes, moi non plus, je n'ai pas confiance en tout ça... Mais j'ai confiance en la force de résistance, au moins passive, d'une écrasante majorité de collègues, et - paradoxalement - dans le manque de moyens aussi (y'aura pas des armées d'inspecteurs pour venir vérifier ce qui se passe dans les cours, hein? ni des budgets pour renouveler tous les manuels scolaires en fonction de la réforme.) J'ai confiance dans les voyages, le théâtre, les livres, les débats d'idées, les jeux d'imagination, les gros câlins, les jeux de société, les souvenirs du papy, les récits d'Afrique, les petits cinés parisiens, les ballades à la campagne, la cuisine faite ensemble etc. Et surtout, j'ai confiance en ma fille, qui peut devenir cuisinière, funambule ou ce qu'elle voudra après la rue d'Ulm, mais que même si elle fait plutôt une fac de philo de province, un BTS d'esthéticienne, un CAP de conductrice de travaux publics ou du journalisme... je sais qu'elle aimera lire, réfléchir et aura un certain recul sur le monde. Ce qui ne s'obtient pas forcément, ou en tous cas pas principalement, par du bachotage intensif!
Pour être conducteur de travaux, il faut au minimum un bac+2.
Et de nos jours, les élèves orientés en CAP sont prioritairement ceux issus de segpa...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par may68 le Sam 10 Oct 2015 - 14:15

@coindeparadis a écrit:Non pas pour enfants.

Livre magnifique !

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Sam 10 Oct 2015 - 14:23

@coindeparadis a écrit:Ce n'est pas dans les collègues que je n'ai pas confiance. Mais dans l'institution, les programmes, les documents d'accompagnement, les IEN, IPR...
+1

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par liliepingouin le Sam 10 Oct 2015 - 15:28

@Rosanette a écrit:Ce qui n'est jamais qu'une autre manière de dire que vous n'avez pas confiance dans les cours des collègues.

On trouve encore des enseignants de français au collège qui n'abdiquent pas et donnent autre chose que de la littérature estampillée jeunesse, qui reprennent la langue, qui s'adaptent, bref...Ce forum en est encore la preuve, non ?

La prof de français dont il a été question plus haut n'a je crois rien à voir avec la réforme au passage. Il s'agit d'un bug de la matrice EN comme il y en a toujours eu. C'est dommageable pour les enfants et en ça il faut tenter de faire quelque chose mais ça n'est en rien nouveau.

Je n'en doute pas, mais je constate aussi que sur mes 32 élèves de seconde, aucun n'était capable de reconnaître un nom, un déterminant, un pronom, un adjectif et un adverbe, et pas un seul non plus capable de reconnaître un subjonctif présent.
Et sur mes 20 élèves de 1re SSI, pas un seul n'a non plus été capable d'écrire sans faute un texte dicté d'une quinzaine de lignes...
(Et je ne parle pas de ceux qui ne savent pas ce qu'est une rime, ni de ceux qui ont sorti à mon collègue de SVT que l'étoile du système solaire était la lune...)
Alors même si mes élèves ne sont pas les plus travailleurs ni forcément les plus attentifs, je me dis qu'il y a quand même un problème dans l'enseignement du français. Je suis sûre que l'écrasante majorité des collègues fait de son mieux, mais il y a bien quelque chose qui cloche quelque part...
Et je ne sais pas comment je vais réussir à m'en sortir avec mes 4h hebdomadaires sachant qu'il faudrait que je reprenne presque toute la grammaire et l'orthographe, que je boucle mon programme de seconde, et que je les ouvre un minimum à la culture...
Pareil pour les 1re: il faut que je leur apprenne à écrire, que je refasse toute la méthode des exercices de lycée, qui n'est pas acquise du tout, et que je fasse les 20 lectures analytiques qu'ils devront présenter au bac... Faut aimer les défis Very Happy

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Nasopi le Sam 10 Oct 2015 - 16:56

@Floflo a écrit:J'avouerais que je suis assez choquée par ce que je lis .... Dire qu'après on critique les parents de nos élèves qui "se mêlent" de ce qui ne les regarde pas ..... qui viennent critiquer notre pédagogie, nos choix dans les programmes, qui remettent en question notre "valeur" alors que nous avons tous bossé dur pour obtenir ce foutu CAPES (enfin, les profs qui l'ont hein !!!).... La réforme, je la répugne mais je ne comprends pas ce bourrage de crâne non plus ... Je veux juste que mes enfants soient épanouis et heureux, pas qu'ils rentrent à l'ENA .... Alors s'ils veulent faire du latin, j'en serais ravie, s'ils veulent faire du grec, j'en serais ravie, mais en aucun cas je ne les y obligerai .... faire des heures en plus après la classe ? non franchement .... je fais confiance à mes collègues. Mon fils est en lycée zep, il a des profs qui aiment leur métier, d'autres sont moins "avenants" mais il fait avec .... Ma fille au CP a un maître qui certes n'emploie pas les méthodes que je souhaiterais mais qui est sympathique et qui aime les enfants et son métier. Alors oui je surveille, vérifie .... mais en aucun cas mes enfants iront dans le privé, en aucun cas je ne les ferai bosser des heures en plus .... nous sommes trop occupés le reste du temps à discuter, rire, chanter, danser, sortir .... vivre quoi ! Mon fils ne lis que des BD + les oeuvres imposées au lycée, d'un autre côté, il adore faire des exposés, des recherches sur Internet et dans des domaines très différents .... ma fille adorent apprendre des poésies, elle s'entraîne toute seule à écrire et aime me montrer ses progrès et je les encourage à poursuivre dans ces domaines qu'ils ont choisis ... tant pis s'ils ne rentrent pas en prépa, s'ils ne font pas une grande école ....

Ca fait du bien de lire ce genre de message !
Mon fils, en terminale, a fait toute sa scolarité dans des établissements publics parfaitement ordinaires. On ne l'a jamais fait travailler en plus à côté de l'école, vu le contexte famililal on n'a jamais pu trop l'emmener dans les musées ; à la maison il fait son travail tout seul depuis qu'il est en CE2... Et bien ça ne l'empêche pas d'avoir eu 18 de moyenne à l'EAF, d'être arrivé premier de l'académie aux olympiades de maths, 13e à celles de SVT, et d'être un élève brillantissime dans toutes les matières. L'école a bien des défauts, mais manifestement on peut faire confiance aux collègues.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par nautie le Sam 10 Oct 2015 - 17:02

@Floflo a écrit:J'avouerais que je suis assez choquée par ce que je lis .... Dire qu'après on critique les parents de nos élèves qui "se mêlent" de ce qui ne les regarde pas ..... qui viennent critiquer notre pédagogie, nos choix dans les programmes, qui remettent en question notre "valeur" alors que nous avons tous bossé dur pour obtenir ce foutu CAPES (enfin, les profs qui l'ont hein !!!).... La réforme, je la répugne mais je ne comprends pas ce bourrage de crâne non plus ... Je veux juste que mes enfants soient épanouis et heureux, pas qu'ils rentrent à l'ENA .... Alors s'ils veulent faire du latin, j'en serais ravie, s'ils veulent faire du grec, j'en serais ravie, mais en aucun cas je ne les y obligerai .... faire des heures en plus après la classe ? non franchement .... je fais confiance à mes collègues. Mon fils est en lycée zep, il a des profs qui aiment leur métier, d'autres sont moins "avenants" mais il fait avec .... Ma fille au CP a un maître qui certes n'emploie pas les méthodes que je souhaiterais mais qui est sympathique et qui aime les enfants et son métier. Alors oui je surveille, vérifie .... mais en aucun cas mes enfants iront dans le privé, en aucun cas je ne les ferai bosser des heures en plus .... nous sommes trop occupés le reste du temps à discuter, rire, chanter, danser, sortir .... vivre quoi ! Mon fils ne lis que des BD + les oeuvres imposées au lycée, d'un autre côté, il adore faire des exposés, des recherches sur Internet et dans des domaines très différents .... ma fille adorent apprendre des poésies, elle s'entraîne toute seule à écrire et aime me montrer ses progrès et je les encourage à poursuivre dans ces domaines qu'ils ont choisis ... tant pis s'ils ne rentrent pas en prépa, s'ils ne font pas une grande école ....

+1!!
Mes enfants sont au collège public, et y resteront quelque soit la réforme... J'ai fait du latin jusqu'en Terminale et ils n'en feront pas... seront-ils malheureux pour autant? Il arrive que des profs n'aient pas les mêmes façons de concevoir leurs cours (ou même d'appréhender le programme) que moi, mais je ne peux pas réclamer à grands cris ma liberté pédagogique et la refuser aux autres!!

nautie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Sam 10 Oct 2015 - 17:27

Il n'est pas question de refuser la liberté pédagogique de qui que ce soit. Simplement faire en sorte que ma dernière ait l'accès aux mêmes connaissances que ses aînés. Après, chacun fait ce qu'il veut Wink

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par maikreeeesse le Sam 10 Oct 2015 - 17:46

Je me moque que mes enfants fassent artisans, musiciens ou prof (heu non !), ou grandes écoles mais il faut encore qu'ils aient le choix ! Le pire pour moi serait que se pensant très bons mais avec des exigences basses, ils soient plus tard confrontés à d'autres élèves au niveau nettement supérieur. Ne soyons pas naïfs, je tourne sur assez d'école pour voir que le très bon ici n'est que le moyen ailleurs. Vous pensez réellement qu'avec le niveau en mathématiques ou en physique de ce que l'on va exiger, ils aient la moindre chance d'être chercheurs si on ne les pousse pas ? S'ils n'ont pas envie, pas de problèmes mais sinon...Je ne critique pas leur professeurs, mais les programmes.
Et on est d'accord, chacun fait comme il veut.

maikreeeesse
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Sam 10 Oct 2015 - 17:51

@maikreeeesse a écrit:Je me moque que mes enfants fassent artisans, musiciens ou prof (heu non !), ou grandes écoles mais il faut encore qu'ils aient le choix ! Le pire pour moi serait que se pensant très bons mais avec des exigences basses, ils soient plus tard confrontés à d'autres élèves au niveau nettement supérieur. Ne soyons pas naïfs, je tourne sur assez d'école pour voir que le très bon ici n'est que le moyen ailleurs. Vous pensez réellement qu'avec le niveau en mathématiques ou en physique de ce que l'on va exiger, ils aient la moindre chance d'être chercheurs si on ne les pousse pas ? S'ils n'ont pas envie, pas de problèmes mais sinon...Je ne critique pas leur professeurs, mais les programmes.
Et on est d'accord, chacun fait comme il veut.

C'est le seul truc que je leur refuse Laughing
D'accord pour le reste.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Aliceinwonderland le Sam 10 Oct 2015 - 17:58

Oui c'est cette inégalité entre établissements qui est injuste.Dans mon travail cela me gêne beaucoup : je vois bien que tel enfant a des B et des C sur l'école du centre alors qu'il est en bonne voie et ne restera pas dans la zone patho tandis que tel enfant scolarisé sur une autre école officieusement peu cotée cumule les appréciations élogieuses et les bonnes notes (alors qu'il ne peut même pas aligner trois mots corrects ne serait-ce que phonétiquement et se situe dans mes tests à un niveau fin de CP alors qu'il est en CE2). Jusqu'ici je conseillais parfois l'établissement privé de mes propres enfants, maintenant je n'ose plus car un copain de mon fils qui venait d'un collège public très mauvais s'est fait virer en fin de seconde pour avertissement travail et n'a même pas eu le droit de redoubler. Je trouve ça dur et en même temps je pense que le problème c'est qu'il n'avait en fait pas même un niveau 4ème/3ème, donc à partir du moment où l'établissement exige que les élèves aient un niveau correspondant vraiment à la classe c'est sûr qu'ils ne pouvaient pas le garder.

Dans ces conditions comment faire encore confiance? Même si bien sûr il y a toujours des enseignants remarquables on peut très bien tomber sur des profs formatés par les nouvelles idées (et ce sera de plus en plus le cas je pense ).

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Asha Kraken le Sam 10 Oct 2015 - 18:07

Elles sont même pas nouvelles les idées promues par la clique NVB-Robine pour formater des zenseignants zinnovants... même pas...

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Floflo le Sam 10 Oct 2015 - 18:43

Oui malheureusement il y a des différences d'un établissement à l'autre .... le tout c'est que les enfants en soient conscients. Mon fils en secone a déjà pris une claque en rentrant au lycée, mais il s'y attendait et a redressé la barre. Aller dans un lycée hyper réputé ? Il n'en a pas envie .... Je l'ai fait à son âge et je l'ai fortement regretté. Seule admise en prépa de mon lycée zep arrivé dans ce "bel" établissement j'ai vite déchanté : rejet, manque de politesse et de civisme, objectif concours à fond et tant pis pour les autres .... Je suis vite retournée à la fac rejoindre mes amies, j'ai bien réussi et surtout j'ai beaucoup appris : cette mentalité n'était pas pour moi .... J'ai toujours beaucoup bossé pour y arriver, je n'ai aucun don, juste une passion pour la littérature française. Mes enfants feront ce qui les passionne et ils devront se battre pour cela. Nous n'auront jamais les moyens de leur payer de grandes écoles, mon mari est un employé .... cela ne signifie pas pour moi que mes enfants ne pourront faire le métier qu'ils aiment ... et même chercheur !!! Ils devront se battre davantage, être débrouillards aussi et on les y aidera ... Avec 17 de moyenne générale, mon fils aurait peut-être 13 ailleurs ... peu importe, le principal c'est qu'il bosse, qu'il fasse de son mieux, ici ou ailleurs ... mais bien entendu chacun fait comme l'entend et dans l'intérêt de son enfant ... chaque expérience est différente et nous aide à tracer notre chemin et celui de nos enfants ... Smile

_________________
Les mots sont
La voix de l'émotion
Grand Corps Malade

Floflo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par DesolationRow le Sam 10 Oct 2015 - 18:45

Trop, beaucoup trop de points de suspension.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Sam 10 Oct 2015 - 19:31

Il n'est pas question d'établissement élitiste; le mien est loin de l'être, même s'il n'est pas trop mal. Alors quoi ? on rentre au collège, on fait du saupoudrage à la mords-moi-l'noeud, on passe, hop hop hop, de classe en classe, et puis pouf, on arrive en 2e - ben oui, quoi, l'orientation choisie, et on ne sait pas écrire. Certes, c'est déjà un peu le cas (beaucoup ? les collègues du lycée le savent mieux que moi). Mais je suis désolée: quel que soit le talent, le sérieux, l'implication des enseignants qu'aura ma fille (que je connais bien, puisqu'elle sera dans mon collège), j'estime nécessaire qu'elle sache conjuguer un verbe, reconnaître un COD, une figure de style, écrire un texte correctement ponctué et sans faute. Je ne suis pas sûre qu'en faisant un EPI français-EPS (ou français-SVT, physique, maths, histoire, anglais...) elle en apprenne autant qu'en cours disciplinaire. Quelle autre solution que celle de pallier ce manque en la faisant travailler en plus, une heure ou deux par semaine ?

C'est se mentir que de dire qu'on peut réussir sans savoir (où que ce savoir se place, dans le cerveau ou dans les mains).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Floflo le Sam 10 Oct 2015 - 19:43

Jane, évidemment que tu vas surveiller tout ça .... c'est l'exagération que je trouve hallucinante chez certains .... les aider évidemment c'est notre devoir, les guider aussi, pallier à quelques manquements aussi. Smile De là à faire lire des livres à tout vent, à faire des heures obligatoires de latin, grec et autre, pour certains je trouve que c'est vraiment exagérer. Après faire quelques heures occasionnellement de soutien lorsqu'un chapitre ou une notion est mal comprise je le comprends tout à fait. Il y a un juste milieu Smile Comme tu dis le tout c'est que nos enfants aient déjà un savoir de base, et franchement, je ne pense pas que nos enfants ne les aient pas ... Smile
DesolationRow, désolée mais j'adore les points de suspension !!! et d'exclamation !

_________________
Les mots sont
La voix de l'émotion
Grand Corps Malade

Floflo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Sam 10 Oct 2015 - 19:45

C'est vrai Floflo, c'est notre devoir de parents. Nous, enseignants, qui avons du temps et des connaissances pédagogiques sommes évidemment bien placés. Mais la réforme va en gâcher combien, de mômes, qui n'auront pas la chance des nôtres ? Parce que les parents n'ont pas envie, pas le temps, pas les connaissances... Il y a des mômes destinés à réussir dans tous les milieux.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum