Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Ajupouet le Mer 07 Oct 2015, 17:02

Au fait, vous saviez que le site académie en ligne ferme? Il y avait parfois matière intéressante, pourtant...

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par trompettemarine le Mer 07 Oct 2015, 17:11

Il s'agit des cours du CNED. Ils avaient été rendus public à cause la grippe H1N1... Rolling Eyes

Je suis un peu partagée, car c'est un peu gênant de laisser la place sur le net à des officines privées comme Kartable.fr. J'ai déjà mis en garde mes élèves contre ce site et leur ai dit d'aller plutôt sur l'académie-en-ligne, fait par des professeurs de l'EN et gratuit.

NB : Il semble en effet qu'un certain nombre d'élèves ait besoin d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte avant de mieux revenir vers les cours de leur professeur adoré (ou pas).

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Oxford le Mer 07 Oct 2015, 17:22

Cripure a écrit:
@Oxford a écrit:Je me suis faite élire au CA du collège de mon enfant. Les parents élus sont unis pour montrer une totale opposition à cette de réforme. Nous nous réunissons bientôt chez l'un d'entre nous pour faire le point avant le 1er CA.
Il faut utiliser les instances pour clamer notre refus.
Vous venez, samedi ?

Hélas non, c'est "géographiquement" impossible.

Oxford
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Amaliah le Mer 07 Oct 2015, 17:24

Collège privé. Lecture obligatoire tous les soirs sauf cas de grosse fatigue. Cahier de rédac de V. Marchais dans l'été. Mais des écrans à toute petite dose et surtout jamais quand il y a école le lendemain.
Certains ont un programme militaire. Ici, impossible quand on a déjà fait les devoirs.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Employé oxymorique le Jeu 08 Oct 2015, 10:28

Je me renseigne pour faire admettre ma soeur en Maison d'éducation de la légion d'honneur. Et je désespère d'en arriver à me méfier du collège public...

_________________
Cymbale en chef au concert des immobiles.
« Il faudra résister à la dissolution programmée de l’enseignement, de la recherche scientifique, des classiques et des biens culturels. Car saboter la culture et l’instruction, c’est saboter le futur de l’humanité. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de lire une phrase simple, mais pleine de sens, qui était inscrite sur un panneau signalétique dans une bibliothèque de manuscrits au milieu d’une oasis perdue du Sahara ; « La connaissance est une richesse qu’on peut donner sans s’appauvrir. » Seul le savoir peut perturber la logique dominante du profit en étant partagé sans appauvrir, et même, bien au contraire, en enrichissant à la fois celui qui le transmet et celui qui le reçoit.»
L’Utilité de l’Inutile. Manifeste, Nuccio Ordine, éditions des Belles-Lettres.

Employé oxymorique
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par roxanne le Jeu 08 Oct 2015, 11:08

@archeboc a écrit:J'ai deux pitchouns en 6e et 5e. Dans un bon collège, je trouve déjà que le niveau n'est pas stratosphérique : à côté de beaucoup de belles choses, voir Roald Dahl en 6e me fait un peu tousser.
Ce que nous faisons déjà :
*** Pas d'écran à la maison pour les enfants. Livres ad libitum. Toute vidéo vue en français est revue en anglais ST anglais (difficile à tenir).
*** Des dictées et des rédactions. Elles ont eu des effet spectaculaires en primaire. Depuis que nous n'en faisons plus, je vois leur orthographe baisser. (mais c'était aussi un excellent primaire).  
*** Mathématiques amusantes et accessibles : calcul avec les nombres complexes, calcul dans Z/nZ, l'arithmétique et les fractions, etc. Plus évidemment des divisions et des multiplications à n chiffres, mais comme c'est scolaire, cela passe moins bien.
*** Apprentissage de poésie (en montrant l'exemple).
*** Lecture littéraire (dernièrement : Athalie) en lecture offerte pour quelques dizaines de pages. Si tu veux connaître la suite, à toi de jouer. On accepte l'échec dès les premières pages, mettons après trois pages, et dans ce cas, on baisse le niveau, pour réessayer plus tard : j'ai été trop ambitieux avec Mehmet le Mince, pas grave, il reviendra dans un an ou deux.

Pour la suite, je pense intensifier, en particulier :
*** [b]beaucoup plus d'exercices d'application
*** Le Lagarde et Michard, à partir de la 4e.
*** vidéo en VO
*** pour le latin et le grec, je ne sais pas à quelle sauce nous serons mangés. J'aviserai. [/b]
Je me renseigne sur une méthode méthodique en latin. Je suis preneur d'info.


Sinon, à creuser :
*** Un semestre de dépaysement en Allemagne.
*** si un réseau de parents se mettait en place pour définir un programme national alternatif, avec réunion dans des lieux public pour faire des interro (bibliothèque municipale), j'en serais.
En général, les sites d'apprentissage à la maison manque de rigueur. Je n'en ai pas trouvé qui offre des vraies progressions pédagogiques.  Sur ce plan, ce sont les méthodes anciennes qui sont les plus utiles. Un bon bouquin des années 1890 ou 1920.



@maikreeeesse a écrit:Je me vois mal lui faire le programme d'il y a queques années, un parce que je ne suis pas professeur du secondaire, deux que nos caractètes ne sont pas compatibles  Very Happy, trois elle aurait des journées interminables.
J'ai la même chose. Il faut essayer de montrer l'exemple, et surtout tenir sur la durée, au moins un trimestre. C'est difficile parfois, mais au moins sur cela : leur montrer qu'on aime le savoir. Sinon, quand cela râle et que cela renâcle, leur faire comprendre qu'on préférerait nous aussi nous avachir. Et puis bien sûr profiter des liens privilégiés qu'on a avec eux pour les motiver. Cela va de lâcher un peu de lest sur ce qu'ils aiment à leur dire simplement la vérité : C'est pas pour nous qu'on les embête, c'est pour eux. Alors avance, carcasse. Vous allez vivre dans un monde de brutes, on vous entraîne comme des brutes. Si on y croit, ils comprennent.
Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Ventre-Saint-Gris le Jeu 08 Oct 2015, 12:02

@roxanne a écrit:Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

Ouaip, je suis dubitatif aussi. S'il faut s'efforcer de donner du sens à leurs journées, celles-ci ne sont pas extensibles, et je ne suis pas certain que le gavage donne les meilleurs résultats.

Trois gosses, et l'aîné rentre en sixième.
Choix de l'école primordial... Et je ne me suis pas vu d'autre choix que celui d'un bahut privé de bonne réputation dans mon coin. Très satisfait de l'école primaire, où la part des enseignements fondamentaux reste prédominante.
Au collège, je crains que ce soit déjà moins bien... Pour grappiller des marges horaires, ils ont tout simplement réduit le temps des cours à 45 minutes. Pour l'instant, je me contente de suivre ce qui est fait par mon gamin, et de mettre la pression : je l'épluche s'il me ramène un résultat qui signifie qu'il n'a pas appris parfaitement ce qu'il devait savoir. Je lui mange la rate si une inspection inopinée révèle un manque d'application.

Après, évidement, je lui fournis des explications s'il me les demande, je l'aiguille, je l'invite à se poser les bonnes questions. Mais je ne veux surtout pas jouer le rôle de béquille permanente : j'ai trop vu à quel point les gamins qui ne savaient pas travailler seuls étaient mal barrés, et je veux que les miens construisent le sens de leurs responsabilités.

Pour ce qui est de la lecture, c'est tout simple. Mon fils, petit dormeur, est devenu un gros lecteur dès lors qu'on lui a imposé le système suivant : il devait se coucher tôt (entre 20 h et 20h30), mais pouvait bénéficier d'une rallonge si elle était consacrée à la lecture. Autrement, c'était l'extinction des feux. Il lit désormais énormément. Very Happy

Limitation des écrans, évidemment, avec des plages de liberté surveillée... Et du temps consacré à l'ennui s'il ne trouve rien de mieux à faire.

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par DesolationRow le Jeu 08 Oct 2015, 12:06

Je me suis fait la même réflexion que roxanne et ventre-saint-gris. J'ai souvenir que mes parents ne plaisantaient pas avec les devoirs, qu'en vacances on avait consigne de remplir de complètement inutiles cahiers de vacances et que, surtout, il n'y avait pas de télévision pour les enfants. Mais le programme d'archeboc est tout de même rudement intensif, j'ignore si j'y aurais résisté longtemps.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Nasopi le Jeu 08 Oct 2015, 12:50

@roxanne a écrit:
Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

topela

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Amaliah le Jeu 08 Oct 2015, 13:27

[quote="roxanne"]
@archeboc a écrit:J'ai deux pitchouns en 6e et 5e. Dans un bon collège, je trouve déjà que le niveau n'est pas stratosphérique : à côté de beaucoup de belles choses, voir Roald Dahl en 6e me fait un peu tousser.
Ce que nous faisons déjà :
*** Pas d'écran à la maison pour les enfants. Livres ad libitum. Toute vidéo vue en français est revue en anglais ST anglais (difficile à tenir).
*** Des dictées et des rédactions. Elles ont eu des effet spectaculaires en primaire. Depuis que nous n'en faisons plus, je vois leur orthographe baisser. (mais c'était aussi un excellent primaire).  
*** Mathématiques amusantes et accessibles : calcul avec les nombres complexes, calcul dans Z/nZ, l'arithmétique et les fractions, etc. Plus évidemment des divisions et des multiplications à n chiffres, mais comme c'est scolaire, cela passe moins bien.
*** Apprentissage de poésie (en montrant l'exemple).
*** Lecture littéraire (dernièrement : Athalie) en lecture offerte pour quelques dizaines de pages. Si tu veux connaître la suite, à toi de jouer. On accepte l'échec dès les premières pages, mettons après trois pages, et dans ce cas, on baisse le niveau, pour réessayer plus tard : j'ai été trop ambitieux avec Mehmet le Mince, pas grave, il reviendra dans un an ou deux.

Pour la suite, je pense intensifier, en particulier :
*** [b]beaucoup plus d'exercices d'application
*** Le Lagarde et Michard, à partir de la 4e.
*** vidéo en VO
*** pour le latin et le grec, je ne sais pas à quelle sauce nous serons mangés. J'aviserai. [/b]
Je me renseigne sur une méthode méthodique en latin. Je suis preneur d'info.

Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

Le programme d'archeboc peut sembler intense présenté de cette manière. Je passe sur les maths et la poésie, mais les dictées, surtout pendant les vacances, ce n'est pas négociable. Le grand a fait l'été le cahier de rédac de V. Marchais. Cet été, avant d'entrer en 5e, il fera celui de 5e.
Pour la lecture "littéraire", j'ai commencé avec lui les premières pages de La Gloire de mon père pas évidentes pour un enfant de dix ans en 2015 mais il l'a fini tout seul. je n'ai pas eu l'impression de lui imposer quoi que ce soit. Accompagner les enfants dans la lecture facilite les choses et c'est le moment privilégié entre nous deux.
Quant aux exercices systématiques, je trouve que mon petit n'en fait pas assez, quand on a un peu de temps, le mercredi et le samedi, je lui fais faire à l'oral tous les exos de son livre de français qu'il n'a pas faits en classe. Et je n'ai pas l'impression d'en faire trop, c'est normal à mon sens. C'est peut-être la présentation d'archeboc qui vous heurte?

@Ventre-Saint-Gris a écrit:
@roxanne a écrit:Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

Ouaip, je suis dubitatif aussi. S'il faut s'efforcer de donner du sens à leurs journées, celles-ci ne sont pas extensibles, et je ne suis pas certain que le gavage donne les meilleurs résultats.

Trois gosses, et l'aîné rentre en sixième.
Choix de l'école primordial... Et je ne me suis pas vu d'autre choix que celui d'un bahut privé de bonne réputation dans mon coin. Très satisfait de l'école primaire, où la part des enseignements fondamentaux reste prédominante.
Au collège, je crains que ce soit déjà moins bien... Pour grappiller des marges horaires, ils ont tout simplement réduit le temps des cours à 45 minutes. Pour l'instant, je me contente de suivre ce qui est fait par mon gamin, et de mettre la pression : je l'épluche s'il me ramène un résultat qui signifie qu'il n'a pas appris parfaitement ce qu'il devait savoir. Je lui mange la rate si une inspection inopinée révèle un manque d'application.

Après, évidement, je lui fournis des explications s'il me les demande, je l'aiguille, je l'invite à se poser les bonnes questions. Mais je ne veux surtout pas jouer le rôle de béquille permanente : j'ai trop vu à quel point les gamins qui ne savaient pas travailler seuls étaient mal barrés, et je veux que les miens construisent le sens de leurs responsabilités.

Pour ce qui est de la lecture, c'est tout simple. Mon fils, petit dormeur, est devenu un gros lecteur dès lors qu'on lui a imposé le système suivant : il devait se coucher tôt (entre 20 h et 20h30), mais pouvait bénéficier d'une rallonge si elle était consacrée à la lecture. Autrement, c'était l'extinction des feux. Il lit désormais énormément. Very Happy

Limitation des écrans, évidemment, avec des plages de liberté surveillée... Et du temps consacré à l'ennui s'il ne trouve rien de mieux à faire.

Même méthode chez nous! Et il aime lire! Smile

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par lisette83 le Jeu 08 Oct 2015, 15:30

@Nasopi a écrit:
@roxanne a écrit:
Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

topela
Et l'adolescence n'est pas encore passée par là !!!

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Ventre-Saint-Gris le Jeu 08 Oct 2015, 16:02

@Amaliah a écrit:Même méthode chez nous! Et il aime lire! Smile

acl

Ventre-Saint-Gris
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par roxanne le Jeu 08 Oct 2015, 17:48

@lisette83 a écrit:
@Nasopi a écrit:
@roxanne a écrit:
Alors, je lis tout ça et je suis un peu étonnée quand même. Et encore le mot est faible. Vous n'avez pas peur que tout ça ne finisse par produire l'effet contraire, les dégoûter de l'apprentissage? Et de fausser la relation avec eux ?
Je comprends bien l'inquiétude, faire bosser un peu son enfant, mais là c'est quand même de l'intensif plus, non? parce qu'il y aura l'école quand même en plus.

topela
Et l'adolescence n'est pas encore passée par là !!!
Oui, je me suis dit que vous avez des enfants bien obéissants .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par harry james le Jeu 08 Oct 2015, 20:06

Problème réglé ici: école hors contrat. Twisted Evil affraid

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par lisontine le Jeu 08 Oct 2015, 22:04

Ma fille entre en 3e l'année prochaine : nous avons calculé qu'elle aura 4h de cours en moins que cette année où elle est en bilangue et latiniste. Nous la ferons donc travailler un peu plus à la maison. Elle a l'habitude car cet été j'ai repris avec elle tout le programme de français de 5e qui n'avait été qu'effleuré. Elle m'en a remercié d'ailleurs il y a peu car les cours cette année sont plus solides.
Ce qui m'ennuie c'est qu'elle adore le latin et que si son collège ne propose pas l'EC, je vais devoir trouver une solution. Pour les matières scientifiques c'est son père qui s'y colle !
Pour le reste, lecture, voyages et sorties culturelles autant que possible depuis notre province.
Mais si j'avais des enfants plus jeunes, je crois que comme certains de mes collègues je commencerai à réfléchir au privé.

lisontine
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Ajupouet le Jeu 08 Oct 2015, 22:27

Lisontine, ma fille aussi sera en 3ème l'année prochaine.
Une matinée de cours qui saute, rien que ça. Sad
Elle est excellente, on l'aide, elle réussira toujours.
Mais les autres????

Démoralisée, je suis. Mais mon activité de rééducatrice a de beaux jours devant elle.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Lizdarcy le Jeu 08 Oct 2015, 22:32

@archeboc a écrit:J'ai deux pitchouns en 6e et 5e. Dans un bon collège, je trouve déjà que le niveau n'est pas stratosphérique : à côté de beaucoup de belles choses, voir Roald Dahl en 6e me fait un peu tousser.
Ce que nous faisons déjà :
*** Pas d'écran à la maison pour les enfants. Livres ad libitum. Toute vidéo vue en français est revue en anglais ST anglais (difficile à tenir).
*** Des dictées et des rédactions. Elles ont eu des effet spectaculaires en primaire. Depuis que nous n'en faisons plus, je vois leur orthographe baisser. (mais c'était aussi un excellent primaire).  
*** Mathématiques amusantes et accessibles : calcul avec les nombres complexes, calcul dans Z/nZ, l'arithmétique et les fractions, etc. Plus évidemment des divisions et des multiplications à n chiffres, mais comme c'est scolaire, cela passe moins bien.
*** Apprentissage de poésie (en montrant l'exemple).
*** Lecture littéraire (dernièrement : Athalie) en lecture offerte pour quelques dizaines de pages. Si tu veux connaître la suite, à toi de jouer. On accepte l'échec dès les premières pages, mettons après trois pages, et dans ce cas, on baisse le niveau, pour réessayer plus tard : j'ai été trop ambitieux avec Mehmet le Mince, pas grave, il reviendra dans un an ou deux.

Pour la suite, je pense intensifier, en particulier :
*** beaucoup plus d'exercices d'application
*** Le Lagarde et Michard, à partir de la 4e.
*** vidéo en VO
*** pour le latin et le grec, je ne sais pas à quelle sauce nous serons mangés. J'aviserai.
Je me renseigne sur une méthode méthodique en latin. Je suis preneur d'info.


Sinon, à creuser :
*** Un semestre de dépaysement en Allemagne.
*** si un réseau de parents se mettait en place pour définir un programme national alternatif, avec réunion dans des lieux public pour faire des interro (bibliothèque municipale), j'en serais.
En général, les sites d'apprentissage à la maison manque de rigueur. Je n'en ai pas trouvé qui offre des vraies progressions pédagogiques.  Sur ce plan, ce sont les méthodes anciennes qui sont les plus utiles. Un bon bouquin des années 1890 ou 1920.


@maikreeeesse a écrit:Je me vois mal lui faire le programme d'il y a queques années, un parce que je ne suis pas professeur du secondaire, deux que nos caractètes ne sont pas compatibles  Very Happy, trois elle aurait des journées interminables.
J'ai la même chose. Il faut essayer de montrer l'exemple, et surtout tenir sur la durée, au moins un trimestre. C'est difficile parfois, mais au moins sur cela : leur montrer qu'on aime le savoir. Sinon, quand cela râle et que cela renâcle, leur faire comprendre qu'on préférerait nous aussi nous avachir. Et puis bien sûr profiter des liens privilégiés qu'on a avec eux pour les motiver. Cela va de lâcher un peu de lest sur ce qu'ils aiment à leur dire simplement la vérité : C'est pas pour nous qu'on les embête, c'est pour eux. Alors avance, carcasse. Vous allez vivre dans un monde de brutes, on vous entraîne comme des brutes. Si on y croit, ils comprennent.

C'est une blague? affraid

Lizdarcy
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Ajupouet le Jeu 08 Oct 2015, 22:43

@Lizdarcy a écrit:
@archeboc a écrit:J'ai deux pitchouns en 6e et 5e. Dans un bon collège, je trouve déjà que le niveau n'est pas stratosphérique : à côté de beaucoup de belles choses, voir Roald Dahl en 6e me fait un peu tousser.
Ce que nous faisons déjà :
*** Pas d'écran à la maison pour les enfants. Livres ad libitum. Toute vidéo vue en français est revue en anglais ST anglais (difficile à tenir).
*** Des dictées et des rédactions. Elles ont eu des effet spectaculaires en primaire. Depuis que nous n'en faisons plus, je vois leur orthographe baisser. (mais c'était aussi un excellent primaire).  
*** Mathématiques amusantes et accessibles : calcul avec les nombres complexes, calcul dans Z/nZ, l'arithmétique et les fractions, etc. Plus évidemment des divisions et des multiplications à n chiffres, mais comme c'est scolaire, cela passe moins bien.
*** Apprentissage de poésie (en montrant l'exemple).
*** Lecture littéraire (dernièrement : Athalie) en lecture offerte pour quelques dizaines de pages. Si tu veux connaître la suite, à toi de jouer. On accepte l'échec dès les premières pages, mettons après trois pages, et dans ce cas, on baisse le niveau, pour réessayer plus tard : j'ai été trop ambitieux avec Mehmet le Mince, pas grave, il reviendra dans un an ou deux.

Pour la suite, je pense intensifier, en particulier :
*** beaucoup plus d'exercices d'application
*** Le Lagarde et Michard, à partir de la 4e.
*** vidéo en VO
*** pour le latin et le grec, je ne sais pas à quelle sauce nous serons mangés. J'aviserai.
Je me renseigne sur une méthode méthodique en latin. Je suis preneur d'info.


Sinon, à creuser :
*** Un semestre de dépaysement en Allemagne.
*** si un réseau de parents se mettait en place pour définir un programme national alternatif, avec réunion dans des lieux public pour faire des interro (bibliothèque municipale), j'en serais.
En général, les sites d'apprentissage à la maison manque de rigueur. Je n'en ai pas trouvé qui offre des vraies progressions pédagogiques.  Sur ce plan, ce sont les méthodes anciennes qui sont les plus utiles. Un bon bouquin des années 1890 ou 1920.


@maikreeeesse a écrit:Je me vois mal lui faire le programme d'il y a queques années, un parce que je ne suis pas professeur du secondaire, deux que nos caractètes ne sont pas compatibles  Very Happy, trois elle aurait des journées interminables.
J'ai la même chose. Il faut essayer de montrer l'exemple, et surtout tenir sur la durée, au moins un trimestre. C'est difficile parfois, mais au moins sur cela : leur montrer qu'on aime le savoir. Sinon, quand cela râle et que cela renâcle, leur faire comprendre qu'on préférerait nous aussi nous avachir. Et puis bien sûr profiter des liens privilégiés qu'on a avec eux pour les motiver. Cela va de lâcher un peu de lest sur ce qu'ils aiment à leur dire simplement la vérité : C'est pas pour nous qu'on les embête, c'est pour eux. Alors avance, carcasse. Vous allez vivre dans un monde de brutes, on vous entraîne comme des brutes. Si on y croit, ils comprennent.

C'est une blague? affraid

Hum. Ce que tu décris archeboc s'appelle une école. La réunions de parents IEF pour faire cours/interros est strictement interdite par la loi.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Dinaaa le Jeu 08 Oct 2015, 22:58

Mince alors, moi qui me croyais sévère, je crois que je vais montrer le message d'archeboc à mon fils (en 6e) pour lui permettre de mesurer l'étendue de ma mansuétude à son égard.

Ici, pas de télé en semaine, très peu le we (de toute façon, on capte 3 pauvres chaînes, ça calme). Les enfants aiment lire et lisent beaucoup, c'est comme chez beaucoup le seul moyen de retarder l'extinction des feux, ils en profitent (le temps qu'ils comprennent que cette stratégie a été élaborée par leur mère, trop tard, ils sont mordus de lecture).

Je suis intraitable sur les devoirs, on fait, on refait, on approfondit, on se pose des questions, on va chercher dans un dico, sur internet, on réfléchit à ce qu'on apprend et on prend plaisir à découvrir.

Pour le reste, les dictées, les textes joliment écrits à Papy-Mamie, les films en anglais, c'est pour le week-end et les vacances, la semaine, je ne peux pas et mes enfants non plus.

Ah, j'oubliais : mon fils est dans le privé sous contrat et il aura du latin l'année prochaine (ne me demandez pas comment, mais le directeur a annoncé qu'il conservait l'enseignement des langues anciennes)... Pas de bilangue en revanche, mais un niveau très correct dans l'ensemble des matières d'après les 6 premières semaines de cours. Donc dans ces conditions, je compte surtout faire confiance à ses professeurs.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par V.Marchais le Ven 09 Oct 2015, 09:23

Je crois que l'école à la maison, ça ne s'improvise pas.
Nous, on y pense.
On s'y prépare.
Depuis des mois.
Et si on va au bout du truc, ça sera seulement dans un an.

Parce que ça ne peut pas venir en plus d'une journée à l'école, même merdique. Ni pour les enfants, ni pour nous.
Ça veut dire être au maximum à mi-temps.
Ça veut dire accepter les conséquences financières (et déjà pouvoir se le permettre. Je ne vois pas comment un parent seul pourrait le faire, par exemple).

En attendant, on compense un peu, mais c'est tout.

Cela dit, nourrir intellectuellement ses enfants à la moindre occasion, les cultiver, leur mettre de beaux livres entre les mains, en parler avec eux, surveiller la langue, nourrir en vocabulaire et en syntaxe rien que par la discussion, c'est déjà beaucoup, dans le contexte actuel.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Jane le Ven 09 Oct 2015, 09:42

Nous n'envisageons pas l'école à la maison; et je vous que je suis presque la seule à mettre ma future 6e à l'école publique ! Faut dire que nous avons eu une expérience désastreuse avec l'école privée du coin (pour les anciens, j'avais raconté comment on avait mis ma file à la porte parce que j'avais contesté le port du tablier) et que les plus proches (de bon niveau) sont à plus d'une demi-heure de trajet de la maison (pratique quand on est prof que d'avoir les mêmes scolaires que ses enfants) et qu'il est hors de question qu'à 11 ans Pimprenelle se retrouve propulsée dans le métro.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par coindeparadis le Ven 09 Oct 2015, 09:50

Hum. Ce que tu décris archeboc s'appelle une école. La réunions de parents IEF pour faire cours/interros est strictement interdite par la loi
.[/quote]
En effet, à partir de 2 enfants de familles différentes, c'est une école aux yeux de la loi. Certains biaisent en proposant un petit volume horaire (on parlera de soutien scolaire) et en changeant le lieu de travail (on tourne dans les différentes familles) pour que cela ne ressemble pas à une entreprise déguisée...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par leskhal le Ven 09 Oct 2015, 10:14

Bon courage à tous !
Je n'ai pas d'enfant et je n'ai pas d'état d'âme à cet égard, mais je suis de tout cœur avec tous ceux qui cherchent à contourner la catastrophe.

J'ai eu une élève il y a quelques années qui n'a jamais mis les pieds à l'école jusqu'en terminale, où je l'ai récupérée. Elle vivait sur un bateau et dans divers pays, travaillait par correspondance, parle plein de langues et a réussi à avoir son bac S tout à fait correctement, après quelques semaine d'adaptation au lycée assez comiques.
Elle continue à beaucoup voyager tout en ayant un travail qui la passionne : un phénomène, très instructif sur l'utilité de toutes nos institutions figées.
Finalement, l'école, ça ne sert à rien !

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par F.Lemoine le Ven 09 Oct 2015, 13:48

Ca y est, Fiston est en 6e. Avec une prof de français qui ne fait aucun cours de français. Pas un texte étudié (ou même lu). Pas une leçon ou exercice de grammaire, de conjugaison, d'orthographe. Un petit exercice d'écriture à la noix (racontez notre sortie avec la prof de musique) qu'elle a ramassé, deux semaines après l'avoir fait faire...pour le rendre non corrigé ("je voulais le corriger au collège vendredi en fin de journée mais j'ai eu autre chose à faire").
Je vous scanne LA page écrite de son cahier quand il sera rentré, vous allez vous marrer ou (pleurer).
Le principal a essayé de me rassurer en me disant que la dame était à la hors-classe.
J'ai des envies de meurtre.

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par coindeparadis le Ven 09 Oct 2015, 13:51

Mince, mon fils en a une comme cela (dans le cahier du culture : les sorties au gymnase, les photos des anniversaires, la seule poésie apprise en 5 semaines en ... LSF) mais je croyais que cela irait mieux au collège. Donc les "super cours" présentés dans les Cahiers Pédagogiques existent pour de vrai ! affraid Je compatis.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Parents d'enfants au collège, que comptez-vous faire ?

Message par Ma'am le Ven 09 Oct 2015, 14:33

Je suis dans la même interrogation que vous, mais tout cela m'attriste terriblement. Et tous les autres, ceux dont les parents n'ont pas les codes, ou pas les capacités, ou pas le temps ? Ou bien ceux qui pensent que puisque ils envoient leurs enfants à l'école tous les jours, leur instruction est assurée...

Quand je pense que les promoteurs de cette réforme sont sincèrement (pour certains) convaincus qu'ils vont dans le sens d'une plus grande équité sociale...

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum