Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
laMiss
Expert spécialisé

un jour, je serai un mauvais prof

par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 12:19
Nous sommes le 1er octobre 2015 et j’attends de savoir ce que je vais devenir.
Pour l’instant, je suis professeur d’allemand, d’italien, de portugais, de russe ou d’une autre langue rare. Vous pouvez choisir celle que vous préférez, cela ne change rien. La langue que j’enseigne disparaitra du système.

[...]

Je sens peser le poids de tout ce que j’ai investi ces dernières années. De tout mon travail. De toutes mes préparations de cours. De tous les projets que j’ai bénévolement montés et encadrés. De tous les voyages scolaires. Je repense à chaque détail.

En attendant, je continue de faire cours. Et je continue d’améliorer mes cours.
Mais je ne sais plus pourquoi.

Peut-être qu’un jour je serai un mauvais prof, découragé, écrasé par cette institution malade, écœuré par cette institution mythomane qui occupe le terrain à coup d’annonces plus surréalistes les unes que les autres, cette institution qui manipule l’opinion publique grâce à des slogans affichant le contraire de ce qui se passe réellement.

Il faut que je m’y fasse : j’étais professeur de langue vivante.


Dernière édition par laMiss le Mar 21 Juin 2016 - 17:26, édité 3 fois (Raison : morceaux choisis)

_________________
Bonne route !
avatar
Blümchen
Niveau 3

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Blümchen le Mer 7 Oct 2015 - 12:29
Oui, c'est dramatique: je suis dans la même situation que toi et le pire, c'est de n'avoir AUCUNE info..comme si on n'existait pas, comme si on n'était que quantité négligeable dans le système....Pourtant, j'en connais des collègues qui sont comme moi...
Je m'étonne de ne pas avoir déjà exploser en plein vol...
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Sibylle le Mer 7 Oct 2015 - 12:35
J'ai encore les larmes qui montent aux yeux devant ce que tu racontes. Oui, beaucoup de similitudes avec le texte d'Audrey, c'est assez troublant. Du tien, c'est surtout l'absurdité totale qui ressort et le mépris incommensurable non seulement à l'égard de matières mais également à l'égard de professeurs pourtant particulièrement enthousiastes et investis.
Je relaierai aussi ton texte, "laMiss".

avatar
manchotte50
Habitué du forum

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par manchotte50 le Mer 7 Oct 2015 - 12:40
ce que vous racontez me révolte ! comment en sommes-nous arrivés là ? Sad Qu'attend-t-on pour réagir ? Je trouve particulièrement dégueulasse la façon avec laquelle l'administration vous méprise ! furieux Personne ne réagit vraiment et ça me désole...Je suis de tout coeur avec vous ! fleurs2 fleurs2
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Sibylle le Mer 7 Oct 2015 - 12:47
Et si on contactait tous la médecine du travail pour demander un rendez-vous pour dépression ?

J'avais vu passer l'idée le 20 mai.

avatar
Audrey
Oracle

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Audrey le Mer 7 Oct 2015 - 12:56
Je découvre ce texte en tout cas...

Ouaip....c'est la merde tout ça.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 13:32
Il a été proposé il y a quelques jours à mediapart, qui ne l'a pas mis en ligne. Il faut se créer un blog, donc payer...
Je ne savais pas s'il convenait de le poster ici. En voyant ton topic, Audrey, j'ai vu que oui, donc je l'ai mis, car je crois que les deux sont différents et donnent des éclairages complémentaires, malgré les similitudes. Et surtout, on voit qu'on est vraiment dans la même barque.

Le tien est particulièrement émouvant, et je peux te dire que de nombreux profs de LV peuvent aussi se reconnaitre dans certains passages de ton texte.



_________________
Bonne route !
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par gauvain31 le Mer 7 Oct 2015 - 13:35
@laMiss a écrit:Il a été proposé il y a quelques jours à mediapart, qui ne l'a pas mis en ligne. Il faut se créer un blog, donc payer...
Je ne savais pas s'il convenait de le poster ici. En voyant ton topic, Audrey, j'ai vu que oui, donc je l'ai mis, car je crois que les deux sont différents et donnent des éclairages complémentaires, malgré les similitudes. Et surtout, on voit qu'on est vraiment dans la même barque.

Le tien est particulièrement émouvant, et je peux te dire que de nombreux profs de LV peuvent aussi se reconnaitre dans certains passages de ton texte.



Pourquoi Médiapart ne l'a pas mis en ligne ?
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 13:36
@Blümchen a écrit:Pourtant, j'en connais des collègues qui sont comme moi...

Idem.
Le texte n'est pas signé, car c'est celui de tous les collègues de LV concernés.

_________________
Bonne route !
isabe
Niveau 8

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par isabe le Mer 7 Oct 2015 - 13:36
Un jour, je serai un prof qui fera la minimum, ne restera qu'une heure aux rencontres parents-profs, sèchera la plupart des réunions.
Un jour, je serai un prof qui n'aura plus d'état d'âme et qui donnera son temps ailleurs.

Il y a 10 ans, on m'a dit que si je démenais pour ma matière, j'aurais des élèves et que je pourrais en être fière. Que ça serait le fruit de mon travail.
J'ai fait des projets, des voyages, des échanges, j'ai rencontré des parents. J'ai eu beaucoup d'élèves en plus. Un temps plein et un poste fixe.
Je pensais avoir rempli mes objectifs. Apparemment non.

Il ne m'auront pas deux fois.


Dernière édition par isabe le Mer 7 Oct 2015 - 13:39, édité 1 fois
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 13:37
@gauvain31 a écrit:
@laMiss a écrit:Il a été proposé il y a quelques jours à mediapart, qui ne l'a pas mis en ligne. Il faut se créer un blog, donc payer...
Je ne savais pas s'il convenait de le poster ici. En voyant ton topic, Audrey, j'ai vu que oui, donc je l'ai mis, car je crois que les deux sont différents et donnent des éclairages complémentaires, malgré les similitudes. Et surtout, on voit qu'on est vraiment dans la même barque.

Le tien est particulièrement émouvant, et je peux te dire que de nombreux profs de LV peuvent aussi se reconnaitre dans certains passages de ton texte.



Pourquoi Médiapart ne l'a pas mis en ligne ?

Pas de justification, juste "merci on fait suivre. Savez-vous que vous pouvez vous créer un espace perso?"

_________________
Bonne route !
avatar
Audrey
Oracle

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Audrey le Mer 7 Oct 2015 - 13:40
C'est toi qui as proposé ton texte à Mediapart...?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 13:43
Oui, les détails en mp! Wink

isabe: fleurs2

_________________
Bonne route !
isabe
Niveau 8

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par isabe le Mer 7 Oct 2015 - 13:52
@laMiss a écrit:
isabe: fleurs2
Je me sens plus en indignée que déprimée Wink navrée devant tant de bêtise aussi
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par gauvain31 le Mer 7 Oct 2015 - 13:57
@laMiss a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@laMiss a écrit:Il a été proposé il y a quelques jours à mediapart, qui ne l'a pas mis en ligne. Il faut se créer un blog, donc payer...
Je ne savais pas s'il convenait de le poster ici. En voyant ton topic, Audrey, j'ai vu que oui, donc je l'ai mis, car je crois que les deux sont différents et donnent des éclairages complémentaires, malgré les similitudes. Et surtout, on voit qu'on est vraiment dans la même barque.

Le tien est particulièrement émouvant, et je peux te dire que de nombreux profs de LV peuvent aussi se reconnaitre dans certains passages de ton texte.



Pourquoi Médiapart ne l'a pas mis en ligne ?

Pas de justification, juste "merci on fait suivre. Savez-vous que vous pouvez vous créer un espace perso?"

Malheureusement je ne suis pas étonné. J'ai résilié mon abonnement à Médiapart lorsqu'ils n'ont pas couvert le suicide de Pierre Jacque . Pour moi c'était le tuer une deuxième fois. Je n'attends plus rien de Médiapart; il faudrait s'inscrire, prendre un abonnement pour être sûr de publier. Si j'avais été abonné je me serai fait un plaisir de publier ta lettre.Je ne te serai d'aucun secours, j'en suis sincèrement désolé.


Dernière édition par gauvain31 le Mer 7 Oct 2015 - 14:03, édité 1 fois
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 13:57
isabe: ici aussi, c'est généralement l'indignation qui prime, je te rassure!
gauvain31: oui...j'ai relancé, nous verrons bien.


Dernière édition par laMiss le Mer 7 Oct 2015 - 13:58, édité 2 fois

_________________
Bonne route !
avatar
Tomoe Gozen
Niveau 8

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Tomoe Gozen le Mer 7 Oct 2015 - 13:57
Je comprends ton désarroi ! Quand il n'y aura plus de profs qui feront ce métier par vocation, je me demande bien ce que va devenir l'EN... Mais au fond c'est peut-être le but, de tous nous décourager pour pouvoir encore mieux jouer les apprentis sorciers sans aucune limite, sauf celle de leur
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par gauvain31 le Mer 7 Oct 2015 - 14:07
@Tomoe Gozen a écrit:Je comprends ton désarroi ! Quand il n'y aura plus de profs qui feront ce métier par vocation, je me demande bien ce que va devenir l'EN... Mais au fond c'est peut-être le but, de tous nous décourager pour pouvoir encore mieux jouer les apprentis sorciers sans aucune limite, sauf celle de leur

Ben ça va devenir comme aux USA, c'est à dire qu'on engagera des étudiants, mal payés: un contractuel touche à peine 100 euros de plus que ce que touchait ma mère quand elle avait la pension agricole + la pension de réversion.... Enseignant sera considéré comme un métier de pauvre, avec un fort turn-over dans les établissements. On ne fera plus ce métier par vocation, ce sera juste un emploi temporaire en attendant de trouver un métier mieux rémunéré et mieux considéré. On regardera un enseignant comme on regardera un éboueur actuellement, avec un fort sentiment de gêne : donc oui un jour si ça continue, nous serons tous des mauvais profs
avatar
Paraffin
Niveau 10

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Paraffin le Mer 7 Oct 2015 - 14:23
Je rêve d'être mauvais prof, de ne rien préparer, de ne rien corriger. D'arriver en proposant aux élèves de regarder la télé ou YouTube. Hélas, j'ai le sens du devoir. Mais un jour, je vais peut-être réussir à me débarrasser de mon éducation judéo-chrétienne et de donner à l'Education Nationale ce que vaut mon salaire: pas grand-chose.

_________________
If you want to go nowhere, you're sure to get there.
avatar
Tomoe Gozen
Niveau 8

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Tomoe Gozen le Mer 7 Oct 2015 - 14:27
Comme vous j'ai bien peur de devenir un jour une mauvaise prof, je me sens au bord du précipice, prête à faire des cours de latin en toute illégalité si je peux !
Melyne5
Niveau 8

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Melyne5 le Mer 7 Oct 2015 - 14:40
@Paraffin a écrit:Je rêve d'être mauvais prof, de ne rien préparer, de ne rien corriger. D'arriver en proposant aux élèves de regarder la télé ou YouTube. Hélas, j'ai le sens du devoir. Mais un jour, je vais peut-être réussir à me débarrasser de mon éducation judéo-chrétienne et de donner à l'Education Nationale ce que vaut mon salaire: pas grand-chose.
On en rêve tous plus ou moins mais ça n'arrivera pas et c'est là que réside la force des réformistes car comme tu dis , on a le sens du devoir et même si on résiste un temps, on finira, rattrapés par le quotidien, par s'y mettre doucement, par accepter ce qui nous révolte aujourd'hui, par lassitude, parce qu on aura devant nous des élèves qu' il faudra gérer et qu on voudra faire progresser ...😢😈
isabe
Niveau 8

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par isabe le Mer 7 Oct 2015 - 14:41
@Paraffin a écrit:Je rêve d'être mauvais prof, de ne rien préparer, de ne rien corriger. D'arriver en proposant aux élèves de regarder la télé ou YouTube. Hélas, j'ai le sens du devoir. Mais un jour, je vais peut-être réussir à me débarrasser de mon éducation judéo-chrétienne et de donner à l'Education Nationale ce que vaut mon salaire: pas grand-chose.
L'EN par son mépris nous aide grandement dans le chemin de la démotivation.
avatar
AsarteLilith
Guide spirituel

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par AsarteLilith le Mer 7 Oct 2015 - 14:58
fleurs fleurs2

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
Sibylle
Neoprof expérimenté

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Sibylle le Jeu 8 Oct 2015 - 17:34
Diffusons ce témoignage, comme celui d'Audrey.
Je propose que le 10 octobre, on l'envoie au Président de la République avec d'autres courriers : http://www.neoprofs.org/t95607-10-octobre-propositions-de-courriers-au-president#3309331
User21929
Expert

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par User21929 le Jeu 8 Oct 2015 - 18:01
@Melyne5 a écrit:
@Paraffin a écrit:Je rêve d'être mauvais prof, de ne rien préparer, de ne rien corriger. D'arriver en proposant aux élèves de regarder la télé ou YouTube. Hélas, j'ai le sens du devoir. Mais un jour, je vais peut-être réussir à me débarrasser de mon éducation judéo-chrétienne et de donner à l'Education Nationale ce que vaut mon salaire: pas grand-chose.
On en rêve  tous plus ou moins mais ça n'arrivera pas et c'est là que réside la force des réformistes car comme tu dis , on a le sens du devoir et même  si on résiste un temps, on finira, rattrapés par le quotidien, par s'y mettre doucement, par accepter ce qui nous révolte aujourd'hui, par lassitude, parce qu on aura devant nous des élèves qu' il faudra gérer et qu on voudra faire progresser ...😢😈

Un petit effort les ami(e)s, j'y suis bien arrivé.

Je demande même à mes supérieurs, qui ne s'en sont pas encore rendu compte, de me classer dans les incapables comme le sont, à juste titre, quelques uns de mes collègues. Ils n'ont plus le Whypee d'antan. Evidemment ce n'est facile de se retirer cette image de travailleur, volontaire, sérieux... Ca me colle à la peau. La honte !

Et au premier janvier je serai encore plus nul de 0,4% comme mon salaire.
Contenu sponsorisé

Re: un jour, je serai un mauvais prof

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum