Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Page 6 sur 31 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 31  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par F.Lemoine le Dim 18 Oct 2015 - 11:26

@Tangleding a écrit:J'y vais pour la dernière sommation avant régionales... J'ai ajouté au billet initial une plaquette de 6 bulletins (différenciés) à imprimer d'un coup en format A4 paysage...

Cliquer sur la miniature ci-dessous :

Merci Tang ! Comment l'imprime-t-on au format réel ?

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Cath le Dim 18 Oct 2015 - 11:32

@ysabel a écrit:
@florestan a écrit:  Vous y croyez vraiment que MLP peut se retrouver à l'Elysée?
Je pense que le vote utile d'un coté ou de l'autre va faire le plein.
Mais des fois je suis saisie d'un vertige du pire: tant qu'à faire autant que ça soit vraiment épouvantable.

Même si elle se retrouvait à l'Elysée, il y a les législatives derrière. Il faudrait qu'elle ait une majorité et je pense cela impossible.
Je le pense aussi.
Elle pourrait peut-être se faire élire, sur son nom, mais après ? Elle n'aurait pas de majorité à l'assemblée alors que ferait-elle pendant 5 ans ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Tangleding le Dim 18 Oct 2015 - 11:43

@F.Lemoine a écrit:
@Tangleding a écrit:J'y vais pour la dernière sommation avant régionales... J'ai ajouté au billet initial une plaquette de 6 bulletins (différenciés) à imprimer d'un coup en format A4 paysage...

Cliquer sur la miniature ci-dessous :

Merci Tang ! Comment l'imprime-t-on au format réel ?
J'utilise IrfanView, tu imprime en pleine page et tu découpes tes 6 bulletins. Sinon il y a les bulletins individuels dans le 1er billet en tête de fil.

J'ai voté, ces cons là n'avaient ni isoloir ni enveloppe, je les ai bien engueulés. Du coup j'ai coché NON et ajouté à "la réforme du collège".
Et j'ai remis mon bulletin imprimé au jeunot qui tenait le "bureau" de vote.

Il m'a dit : "Ah vous êtes en collège, et qu'est-ce qui ne va pas dans la réforme?" J'ai cru que j'allais le souffleter. Ca fait juste des mois que le PS et Mme NVB ne veulent pas entendre, il s'imagine que je vais répéter ?

Quand je lui ai indiqué que dans ma salle des profs y en a plus qu'un qui est encore prêt à voter PS, il m'a dit d'un air las : "Oui je sais, ma mère est prof."

Quelle bande de nazes.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Ascagne le Dim 18 Oct 2015 - 12:54

Concernant MLP à l'Élysée, il suffit de revenir à la Constitution pour voir qu'un Président sans majorité n'est pas un président sans pouvoir. Elle pourrait retarder le processus législatif en demandant de nouvelles délibérations de lois pourtant adoptées par les chambres (article 10). Elle pourrait attiser l'antiparlementarisme : quand je vois ce qu'elle a dit au Parlement européen devant Hollande l'autre fois, je la trouve tout à fait capable de réunir le Congrès à Versailles dans l'optique d'invectiver les parlementaires non FN. Elle pourrait dissoudre l'Assemblée quelques fois. Elle organiserait des référendums sur des sujets à mon sens dangereux. Elle serait tout de même chef des armées. Elle parviendrait à effectuer des nominations pas trop au goût des non-FN (il y a heureusement des garde-fous). Censée garantir les traités internationaux d'après la Constitution, elle passerait outre certains d'entre eux (comme elle l'a déjà souligné). En situation de crise, ce serait elle qui prendrait les mesures d'urgence. Voilà pour les prérogatives directes. Pour le reste, le Président, même en cohabitation, a un rôle diplomatique, militaire, symbolique.

Ascagne
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par ysabel le Dim 18 Oct 2015 - 13:17

@Cath a écrit:
@ysabel a écrit:
@florestan a écrit:  Vous y croyez vraiment que MLP peut se retrouver à l'Elysée?
Je pense que le vote utile d'un coté ou de l'autre va faire le plein.
Mais des fois je suis saisie d'un vertige du pire: tant qu'à faire autant que ça soit vraiment épouvantable.

Même si elle se retrouvait à l'Elysée, il y a les législatives derrière. Il faudrait qu'elle ait une majorité et je pense cela impossible.
Je le pense aussi.
Elle pourrait peut-être se faire élire, sur son nom, mais après ? Elle n'aurait pas de majorité à l'assemblée alors que ferait-elle pendant 5 ans ?

Comme logiquement, ce devrait être la droite - les Républicains - qui ramassera la mise, nous aurons un gouvernement de droite. En fait, hormis le choc violent d'avoir un président FN, la France continuera comme maintenant.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Cath le Dim 18 Oct 2015 - 13:44

@Ascagne a écrit:Concernant MLP à l'Élysée, il suffit de revenir à la Constitution pour voir qu'un Président sans majorité n'est pas un président sans pouvoir. Elle pourrait retarder le processus législatif en demandant de nouvelles délibérations de lois pourtant adoptées par les chambres (article 10). Elle pourrait attiser l'antiparlementarisme : quand je vois ce qu'elle a dit au Parlement européen devant Hollande l'autre fois, je la trouve tout à fait capable de réunir le Congrès à Versailles dans l'optique d'invectiver les parlementaires non FN. Elle pourrait dissoudre l'Assemblée quelques fois. Elle organiserait des référendums sur des sujets à mon sens dangereux. Elle serait tout de même chef des armées. Elle parviendrait à effectuer des nominations pas trop au goût des non-FN (il y a heureusement des garde-fous). Censée garantir les traités internationaux d'après la Constitution, elle passerait outre certains d'entre eux (comme elle l'a déjà souligné). En situation de crise, ce serait elle qui prendrait les mesures d'urgence. Voilà pour les prérogatives directes. Pour le reste, le Président, même en cohabitation, a un rôle diplomatique, militaire, symbolique.
Moui.
Je me souviens pourtant bien que Mitterrand pendant sa cohabitation, ne pouvait pas faire grand chose, sinon tirer le tapis sous les pieds de Chirac (je me souviens de sa phrase "Les étudiants savent à qui va ma sympathie" ou quelque chose du genre pendant les grandes grèves étudiantes contre le projet Devaquet).

Demander une nouvelle délibération dans les 15 jours ne ferait que retarder un tout petit peu la promulgation d'une loi, ce qui ne changerait pas grand chose vu la lenteur du processus.
Convoquer le parlement à Versailles pour y faire une déclaration ? Et ?
Dissoudre l'Assemblée ? Jusqu’à ce qu'elle obtienne une majorité ? Le résultat des urnes serait-il différent ? Si non, la belle affaire, elle ne fera que se décrédibiliser, si oui...
Organiser des référendums ? Mais on se plaint assez qu'il n'y en ait quasiment jamais... Et vox populi, vox dei, non ?
Chef des armées, bon, d'accord, mais qui croit à un conflit impliquant le territoire ? Elle mettrait peut-être fin à toutes ces opex qui nous coûte un bras (plus d'1 milliard par an), qui sait.
Des nominations : peux-tu préciser ? Et une nomination, ça se défait au président suivant, non ?
Garante des traités internationaux, certes. Comme le retour du contrôle aux frontières que vient de rétablir l'Allemagne ? (certes une clause de sauvegarde existe mais son application était-elle ici justifiée ?)
D'accord pour le rôle symbolique, sinon, mais ça reste justement symbolique.

Enfin je n'y connais rien en droit alors j'ai peut-être tort, mais il me semble que son rôle ne serait justement que symbolique tant les garde-fous sont nombreux.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Whypee le Dim 18 Oct 2015 - 14:49

@Cath a écrit:
@Ascagne a écrit:Concernant MLP à l'Élysée, il suffit de revenir à la Constitution pour voir qu'un Président sans majorité n'est pas un président sans pouvoir. Elle pourrait retarder le processus législatif en demandant de nouvelles délibérations de lois pourtant adoptées par les chambres (article 10). Elle pourrait attiser l'antiparlementarisme : quand je vois ce qu'elle a dit au Parlement européen devant Hollande l'autre fois, je la trouve tout à fait capable de réunir le Congrès à Versailles dans l'optique d'invectiver les parlementaires non FN. Elle pourrait dissoudre l'Assemblée quelques fois. Elle organiserait des référendums sur des sujets à mon sens dangereux. Elle serait tout de même chef des armées. Elle parviendrait à effectuer des nominations pas trop au goût des non-FN (il y a heureusement des garde-fous). Censée garantir les traités internationaux d'après la Constitution, elle passerait outre certains d'entre eux (comme elle l'a déjà souligné). En situation de crise, ce serait elle qui prendrait les mesures d'urgence. Voilà pour les prérogatives directes. Pour le reste, le Président, même en cohabitation, a un rôle diplomatique, militaire, symbolique.
Moui.
Je me souviens pourtant bien que Mitterrand pendant sa cohabitation, ne pouvait pas faire grand chose, sinon tirer le tapis sous les pieds de Chirac (je me souviens de sa phrase "Les étudiants savent à qui va ma sympathie" ou quelque chose du genre pendant les grandes grèves étudiantes contre le projet Devaquet).

Demander une nouvelle délibération dans les 15 jours ne ferait que retarder un tout petit peu la promulgation d'une loi, ce qui ne changerait pas grand chose vu la lenteur du processus.
Convoquer le parlement à Versailles pour y faire une déclaration ? Et ?
Dissoudre l'Assemblée ? Jusqu’à ce qu'elle obtienne une majorité ? Le résultat des urnes serait-il différent ? Si non, la belle affaire, elle ne fera que se décrédibiliser, si oui...
Organiser des référendums ? Mais on se plaint assez qu'il n'y en ait quasiment jamais... Et vox populi, vox dei, non ?
Chef des armées, bon, d'accord, mais qui croit à un conflit impliquant le territoire ? Elle mettrait peut-être fin à toutes ces opex qui nous coûte un bras (plus d'1 milliard par an), qui sait.
Des nominations : peux-tu préciser ? Et une nomination, ça se défait au président suivant, non ?
Garante des traités internationaux, certes. Comme le retour du contrôle aux frontières que vient de rétablir l'Allemagne ? (certes une clause de sauvegarde existe mais son application était-elle ici justifiée ?)
D'accord pour le rôle symbolique, sinon, mais ça reste justement symbolique.

Enfin je n'y connais rien en droit alors j'ai peut-être tort, mais il me semble que son rôle ne serait justement que symbolique tant les garde-fous sont nombreux.

Une guerre civile entre communautés...

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Whypee le Dim 18 Oct 2015 - 14:50

@Ascagne a écrit:Concernant MLP à l'Élysée, il suffit de revenir à la Constitution pour voir qu'un Président sans majorité n'est pas un président sans pouvoir. Elle pourrait retarder le processus législatif en demandant de nouvelles délibérations de lois pourtant adoptées par les chambres (article 10). Elle pourrait attiser l'antiparlementarisme : quand je vois ce qu'elle a dit au Parlement européen devant Hollande l'autre fois, je la trouve tout à fait capable de réunir le Congrès à Versailles dans l'optique d'invectiver les parlementaires non FN. Elle pourrait dissoudre l'Assemblée quelques fois. Elle organiserait des référendums sur des sujets à mon sens dangereux. Elle serait tout de même chef des armées. Elle parviendrait à effectuer des nominations pas trop au goût des non-FN (il y a heureusement des garde-fous). Censée garantir les traités internationaux d'après la Constitution, elle passerait outre certains d'entre eux (comme elle l'a déjà souligné). En situation de crise, ce serait elle qui prendrait les mesures d'urgence. Voilà pour les prérogatives directes. Pour le reste, le Président, même en cohabitation, a un rôle diplomatique, militaire, symbolique.

Bref, un remake de l'Allemagne des années 30 !

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par C'est pas faux le Dim 18 Oct 2015 - 14:55

@florestan a écrit:  Vous y croyez vraiment que MLP peut se retrouver à l'Elysée?
Je pense que le vote utile d'un coté ou de l'autre va faire le plein.
Mais des fois je suis saisie d'un vertige du pire: tant qu'à faire autant que ça soit vraiment épouvantable.
Ce sale parfum flotte un peu partout dans l'air du temps et moi ça me pale

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Cath le Dim 18 Oct 2015 - 14:55

@Whypee a écrit:
@Cath a écrit:
@Ascagne a écrit:Concernant MLP à l'Élysée, il suffit de revenir à la Constitution pour voir qu'un Président sans majorité n'est pas un président sans pouvoir. Elle pourrait retarder le processus législatif en demandant de nouvelles délibérations de lois pourtant adoptées par les chambres (article 10). Elle pourrait attiser l'antiparlementarisme : quand je vois ce qu'elle a dit au Parlement européen devant Hollande l'autre fois, je la trouve tout à fait capable de réunir le Congrès à Versailles dans l'optique d'invectiver les parlementaires non FN. Elle pourrait dissoudre l'Assemblée quelques fois. Elle organiserait des référendums sur des sujets à mon sens dangereux. Elle serait tout de même chef des armées. Elle parviendrait à effectuer des nominations pas trop au goût des non-FN (il y a heureusement des garde-fous). Censée garantir les traités internationaux d'après la Constitution, elle passerait outre certains d'entre eux (comme elle l'a déjà souligné). En situation de crise, ce serait elle qui prendrait les mesures d'urgence. Voilà pour les prérogatives directes. Pour le reste, le Président, même en cohabitation, a un rôle diplomatique, militaire, symbolique.
Moui.
Je me souviens pourtant bien que Mitterrand pendant sa cohabitation, ne pouvait pas faire grand chose, sinon tirer le tapis sous les pieds de Chirac (je me souviens de sa phrase "Les étudiants savent à qui va ma sympathie" ou quelque chose du genre pendant les grandes grèves étudiantes contre le projet Devaquet).

Demander une nouvelle délibération dans les 15 jours ne ferait que retarder un tout petit peu la promulgation d'une loi, ce qui ne changerait pas grand chose vu la lenteur du processus.
Convoquer le parlement à Versailles pour y faire une déclaration ? Et ?
Dissoudre l'Assemblée ? Jusqu’à ce qu'elle obtienne une majorité ? Le résultat des urnes serait-il différent ? Si non, la belle affaire, elle ne fera que se décrédibiliser, si oui...
Organiser des référendums ? Mais on se plaint assez qu'il n'y en ait quasiment jamais... Et vox populi, vox dei, non ?
Chef des armées, bon, d'accord, mais qui croit à un conflit impliquant le territoire ? Elle mettrait peut-être fin à toutes ces opex qui nous coûte un bras (plus d'1 milliard par an), qui sait.
Des nominations : peux-tu préciser ? Et une nomination, ça se défait au président suivant, non ?
Garante des traités internationaux, certes. Comme le retour du contrôle aux frontières que vient de rétablir l'Allemagne ? (certes une clause de sauvegarde existe mais son application était-elle ici justifiée ?)
D'accord pour le rôle symbolique, sinon, mais ça reste justement symbolique.

Enfin je n'y connais rien en droit alors j'ai peut-être tort, mais il me semble que son rôle ne serait justement que symbolique tant les garde-fous sont nombreux.

Une guerre civile entre communautés...
A si court terme ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par C'est pas faux le Dim 18 Oct 2015 - 14:56

@C'est pas faux a écrit:
@florestan a écrit:  Vous y croyez vraiment que MLP peut se retrouver à l'Elysée?
Je pense que le vote utile d'un coté ou de l'autre va faire le plein.
Mais des fois je suis saisie d'un vertige du pire: tant qu'à faire autant que ça soit vraiment épouvantable.
Ce sale parfum flotte un peu partout dans l'air du temps et moi ça me pale
Pas le tien, hein, on est bien d'accord. Je suis sûr que tu sens très bon. Wink

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Whypee le Dim 18 Oct 2015 - 16:06

@Cath a écrit:
@Whypee a écrit:
Une guerre civile entre communautés...
A si court terme ?
J'en ai bien peur, en germinal 226...

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Moonchild le Dim 18 Oct 2015 - 18:35

@Whypee a écrit:
@Cath a écrit:
@Ascagne a écrit:Concernant MLP à l'Élysée, il suffit de revenir à la Constitution pour voir qu'un Président sans majorité n'est pas un président sans pouvoir. Elle pourrait retarder le processus législatif en demandant de nouvelles délibérations de lois pourtant adoptées par les chambres (article 10). Elle pourrait attiser l'antiparlementarisme : quand je vois ce qu'elle a dit au Parlement européen devant Hollande l'autre fois, je la trouve tout à fait capable de réunir le Congrès à Versailles dans l'optique d'invectiver les parlementaires non FN. Elle pourrait dissoudre l'Assemblée quelques fois. Elle organiserait des référendums sur des sujets à mon sens dangereux. Elle serait tout de même chef des armées. Elle parviendrait à effectuer des nominations pas trop au goût des non-FN (il y a heureusement des garde-fous). Censée garantir les traités internationaux d'après la Constitution, elle passerait outre certains d'entre eux (comme elle l'a déjà souligné). En situation de crise, ce serait elle qui prendrait les mesures d'urgence. Voilà pour les prérogatives directes. Pour le reste, le Président, même en cohabitation, a un rôle diplomatique, militaire, symbolique.
Moui.
Je me souviens pourtant bien que Mitterrand pendant sa cohabitation, ne pouvait pas faire grand chose, sinon tirer le tapis sous les pieds de Chirac (je me souviens de sa phrase "Les étudiants savent à qui va ma sympathie" ou quelque chose du genre pendant les grandes grèves étudiantes contre le projet Devaquet).

Demander une nouvelle délibération dans les 15 jours ne ferait que retarder un tout petit peu la promulgation d'une loi, ce qui ne changerait pas grand chose vu la lenteur du processus.
Convoquer le parlement à Versailles pour y faire une déclaration ? Et ?
Dissoudre l'Assemblée ? Jusqu’à ce qu'elle obtienne une majorité ? Le résultat des urnes serait-il différent ? Si non, la belle affaire, elle ne fera que se décrédibiliser, si oui...
Organiser des référendums ? Mais on se plaint assez qu'il n'y en ait quasiment jamais... Et vox populi, vox dei, non ?
Chef des armées, bon, d'accord, mais qui croit à un conflit impliquant le territoire ? Elle mettrait peut-être fin à toutes ces opex qui nous coûte un bras (plus d'1 milliard par an), qui sait.
Des nominations : peux-tu préciser ? Et une nomination, ça se défait au président suivant, non ?
Garante des traités internationaux, certes. Comme le retour du contrôle aux frontières que vient de rétablir l'Allemagne ? (certes une clause de sauvegarde existe mais son application était-elle ici justifiée ?)
D'accord pour le rôle symbolique, sinon, mais ça reste justement symbolique.

Enfin je n'y connais rien en droit alors j'ai peut-être tort, mais il me semble que son rôle ne serait justement que symbolique tant les garde-fous sont nombreux.

Une guerre civile entre communautés...
Une guerre civile ne se déclenche pas uniquement par le claquement de doigts d'un chef d'état, il faut quand même qu'il y ait un terrain propice et, en l'occurrence, il faudrait qu'il y ait des communautés suffisamment structurées et prêtes à en découdre ; dans le cas de la France, quelles seraient ces communautés ?

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Whypee le Dim 18 Oct 2015 - 21:11

Les grands patrons / les licenciés
Les ministres / le peuples
Les ponctionnés chroniques / les profiteurs chroniques
...

_________________
"Il y a deux types de personnes qui vous diront que vous ne pouvez pas faire une différence dans ce monde : ceux qui ont peur d’essayer et ceux qui ont peur que vous réussissiez."
____Ray Goforth____

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par RogerMartin le Lun 19 Oct 2015 - 0:41

J'ai halluciné; j'ai parcouru en tous sens le marché à côté de chez moi qui était indiqué comme point de vote de 11h à 13h, pas trace d'un quelconque scrutin...
En revanche, deux gugusses tractaient pour Pécresse. Ca va être dur pale

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par archeboc le Lun 19 Oct 2015 - 0:52

@ysabel a écrit:
@florestan a écrit:  Vous y croyez vraiment que MLP peut se retrouver à l'Elysée?
Je pense que le vote utile d'un coté ou de l'autre va faire le plein.
Mais des fois je suis saisie d'un vertige du pire: tant qu'à faire autant que ça soit vraiment épouvantable.

Même si elle se retrouvait à l'Elysée, il y a les législatives derrière. Il faudrait qu'elle ait une majorité et je pense cela impossible.

J'estime très improbable qu'elle soit élu en 2017. Si elle est élu, elle aura aussitôt une majorité, relative peut-être, mais avec appui d'une large fraction de la droite. Dans le pire des cas, elle aura un premier ministre de droite, dans le cadre d'une coalition que la droite appellera "azur" et la gauche "brun-bleu". Le sénat fera de la résistance, la magistrature aussi. La haute administration évidemment se ralliera. Si elle est habile, elle utilisera l'arme référendaire. Pour rappel, la droite a acheté à la gauche et à l'opinion un soutien pour des réformes institutionnels contre une extension du recours au référendum. Cette extension constitutionnelle est aujourd'hui bloquée parce que deux chambres successives, deux présidents et quelques gouvernements n'ont pas jugé opportun de publier les textes d'application.

Les traités internationaux se dénoncent. MLP irait-elle jusqu'à répudier la justice européenne ? Elle trouvera toujours parmi nos partenaires deux ou trois Orban pour monter une cours de justice concurrente et moins regardante.

La grande inconnue est la question de la dette, mais de toute façon, cette question finira par se poser de la même façon à tous les responsables politiques. On l'a bien vu en Grèce.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 17:25

j'ai l'impression que le pouvoir s'énerve un peu :

https://www.snalc.fr/national/article/1789/


_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par C'est pas faux le Lun 19 Oct 2015 - 17:28

@Tangleding a écrit:j'ai l'impression que le pouvoir s'énerve un peu :

https://www.snalc.fr/national/article/1789/

"Le SNALC-FGAF a été informé de l'envoi, dans l'académie de Clermont-Ferrand, d'un courrier enjoignant l'ensemble des fonctionnaires, et donc l'ensemble des collègues que nous représentons, de s' « abstenir de participer aux manifestations publiques pouvant présenter un caractère pré-électoral, soit en raison des discussions qui pourraient s’y engager, soit de la personnalité des organisateurs ou de leurs invités ». Cette injonction couvrirait une période de réserve électorale s'étendant du 15 novembre au 13 décembre, du fait des élections régionales.

Le SNALC-FGAF rappelle que la liberté d’expression est une liberté fondamentale (article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen) et que la liberté d’opinion du fonctionnaire est garantie par la loi (article 6 de la loi du 13 juillet 1983).

Le SNALC-FGAF invite donc le rectorat de Clermont-Ferrand à s'occuper de ses affaires. Celles-ci incluent la gestion des fonctionnaires durant leur temps de service, mais pas le flicage des mêmes fonctionnaires hors de l'exercice de leurs fonctions. Il somme le recteur de publier une lettre d'excuses officielle."

ShockedShocked Shocked
Enorme !


Dernière édition par C'est pas faux le Lun 19 Oct 2015 - 17:41, édité 1 fois

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 17:32

On va bien se marrer d'ici aux régionales, et encore plus quand le couperet va tomber sur ces clowns sinistres. Hâte de croiser à nouveau un militant PS sur les marchés !

Je repense à notre président adoré qui nous faisait la morale ce matin sur RTL, les élections, le FN, l'image de la France...

RAF.

Si tu veux pas du FN à la tête d'une région, mon cher François, tu n'as qu'à nous proposer autre chose que la politique de Sarkozy vaguement allégée de provoc' (encore que les coups de menton du roquet catalan, on aimerait aussi s'en passer...)


Dernière édition par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 17:36, édité 1 fois

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par C'est pas faux le Lun 19 Oct 2015 - 17:35

Je suis d'accord avec la conclusion : retirer ne suffit pas, il faut exiger des excuses. C'est quand même un affront majeur.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Aliceinwonderland le Lun 19 Oct 2015 - 17:48

Je mettrai le bulletin de Tangleding dans l'urne aux régionales (par contre je ne sais pas si je mettrai parent, citoyen ou prof en colère vu mes différentes casquettes)

Mais je suis plus gênée car hier lors d'une réunion de famille, on a discuté de la possibilité de l'accession de MLP au pouvoir, et des membres de ma famille ont réussi à vraiment me faire peur et à me convaincre de voter utile en cas de deuxième tour PS ou UMP contre MLP aux présidentielles. Selon eux la presse serait vraiment en danger, comme la culture (ils bossent dans ce milieu), ils disent que par exemple elle aurait proféré des menaces de mort à l'encontre de Patrick Cohen et que des personnalités comme lui seraient carrément contraintes à l'exil. Disons que ça me paraît un peu alarmiste comme vision, et j'ai du mal à l'idée de glisser un bulletin Hollande ou Sarkozy dans l'urne mais je me demande si je serais alors complètement irresponsable? (on me dit de ne plus voter en fonction de l'éducation mais du moins pire - en même temps c'est ce sur quoi les socialistes tablent et j'ai envie de le sanctionner). Et puis on peut rêver, on aura peut-être un autre parti qui émergera d'ici là.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par amalricu le Lun 19 Oct 2015 - 17:55

Citons :

"Mesdames, Messieurs, Je vous informe que la période de réserve électorale en raison des élections régionales débutera le 15 novembre 2015 et se prolongera jusqu’à l’issue du deuxième tour le 13 décembre 2015. Cette réserve concerne l’ensemble des fonctionnaires. Je vous remercie de bien vouloir, selon l’usage, vous abstenir de participer aux manifestations publiques pouvant présenter un caractère pré-électoral, soit en raison des discussions qui pourraient s’y engager, soit de la personnalité des organisateurs ou de leurs invités. Le Cabinet est à votre disposition pour toute question relative à l’exercice de cette période. Très cordialement."

Comment dire le fond de ma pensée ? Je vais devenir grossier. Enfin si le cabinet est à notre disposition...

amalricu
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par C'est pas faux le Lun 19 Oct 2015 - 17:57

@Aliceinwonderland a écrit:Je mettrai le bulletin de Tangleding dans l'urne aux régionales (par contre je ne sais pas si je mettrai parent, citoyen ou prof en colère vu mes différentes casquettes)

Mais je suis plus gênée car hier lors d'une réunion de famille, on a discuté de la possibilité de l'accession de MLP au pouvoir, et des membres de ma famille ont réussi à vraiment me faire peur et à me convaincre de voter utile en cas de deuxième tour PS ou UMP contre MLP aux présidentielles. Selon eux la presse serait vraiment en danger, comme la culture (ils bossent dans ce milieu), ils disent que par exemple elle aurait proféré des menaces de mort à l'encontre de Patrick Cohen et que des personnalités comme lui seraient carrément contraints à l'exil. Disons que ça me paraît un peu alarmiste comme vision, et j'ai du mal à l'idée de glisser un bulletin Hollande ou Sarkozy dans l'urne mais je me demande si je serais alors complètement irresponsable? (on me dit de ne plus voter en fonction de l'éducation mais du moins pire - en même temps c'est ce sur quoi les socialistes tablent et j'ai envie de le sanctionner). Et puis on peut rêver, on aura peut-être un autre parti qui émergera d'ici là.
Tel que tu présentes les choses, on a cherché à te manipuler, je trouve : on t'enjoint à ne pas voter en fonction d'opinions personnelles pertinentes, mais en fonction des élucubrations d'autrui. Et se refuser à voter PS, ce n'est pas voter FN, c'est nawak. La prochaine fois que vous les croisez, toi et ton esprit d'escalier (j'ai le même), envoie-les promener.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 17:57

Le bulletin de Tangleding, hi hi... Arrêtez un peu, camarades, je vais finir par prendre le melon avoir les RG sur le dos... XD

D'ici qu'il m'arrive un accident...

Bon, c'est juste une petite retouche d'image... =) Pas de quoi en faire un fromage (sinon électoral). Mais si vous êtes sur les réseaux sociaux, diffusez autant que possible (sans faire référence à "l'illustre auteur", c'est créative common)

Pour ma part, je ne suis pas dans une région à risque FN, c'est vrai. Mais si j'y étais je crois que je ne mettrai pas un bulletin PS (ni LR face au FN, vu que c'est pareil sous la couche de vernis). Pas seulement par ressentiment (il y en a, ne le cachons pas, à raison), aussi parce que je veux croire à "l'éducabilité du PS" et qu'il faut donc aller jusqu'au bout du vote sanction pour les décennies à venir. Qu'on ne se retrouve pas dans 15-20 ans à devoir supporter de nouvelles trahisons du PS.

L'idéal c'est si le FDG est présent, de pouvoir le conforter.

Et sinon pour EELV c'est pareil que le PS, de la daube libérale bobo pédago qui soutient des deux mains la réforme du collège. Au trou. Leur bulletin va suivre dans le 1er billet (je mettrai les deux dans l'urne, histoire d'informer aussi ces bougres d'ânes)

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par DesolationRow le Lun 19 Oct 2015 - 17:58

@C'est pas faux a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:Je mettrai le bulletin de Tangleding dans l'urne aux régionales (par contre je ne sais pas si je mettrai parent, citoyen ou prof en colère vu mes différentes casquettes)

Mais je suis plus gênée car hier lors d'une réunion de famille, on a discuté de la possibilité de l'accession de MLP au pouvoir, et des membres de ma famille ont réussi à vraiment me faire peur et à me convaincre de voter utile en cas de deuxième tour PS ou UMP contre MLP aux présidentielles. Selon eux la presse serait vraiment en danger, comme la culture (ils bossent dans ce milieu), ils disent que par exemple elle aurait proféré des menaces de mort à l'encontre de Patrick Cohen et que des personnalités comme lui seraient carrément contraints à l'exil. Disons que ça me paraît un peu alarmiste comme vision, et j'ai du mal à l'idée de glisser un bulletin Hollande ou Sarkozy dans l'urne mais je me demande si je serais alors complètement irresponsable? (on me dit de ne plus voter en fonction de l'éducation mais du moins pire - en même temps c'est ce sur quoi les socialistes tablent et j'ai envie de le sanctionner). Et puis on peut rêver, on aura peut-être un autre parti qui émergera d'ici là.
Tel que tu présentes les choses, on a cherché à te manipuler, je trouve : on t'enjoint à ne pas voter en fonction d'opinions personnelles pertinentes, mais en fonction des élucubrations d'autrui. Et se refuser à voter PS, ce n'est pas voter FN, c'est nawak. La prochaine fois que vous les croisez, toi et ton esprit d'escalier (j'ai le même), envoie-les promener.

En somme, tu devrais décider de ton vote en fonction des risques que court leur profession. Mais eux, ils ont le droit de se moquer éperdument de ce qui attend la tienne.

Ca me paraît un marché équitable.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combattre la réforme contre le collège par les urnes : sanctionner le PS & EELV (élections régionales 6 & 13 décembre 2015, aval & amont)

Message par C'est pas faux le Lun 19 Oct 2015 - 18:01

@amalricu a écrit:Citons :

"Mesdames, Messieurs,   Je vous informe que la période de réserve électorale en raison des élections régionales débutera le 15 novembre 2015 et se prolongera jusqu’à l’issue du deuxième tour le 13 décembre 2015.   Cette réserve concerne l’ensemble des fonctionnaires.   Je vous remercie de bien vouloir, selon l’usage, vous abstenir de participer aux manifestations publiques pouvant présenter un caractère pré-électoral, soit en raison des discussions qui pourraient s’y engager, soit de la personnalité des organisateurs ou de leurs invités. Le Cabinet est à votre disposition pour toute question relative à l’exercice de cette période.   Très cordialement."
Shocked
Quelqu'un pour nous en dire plus ? Kessekcetruc ?

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 31 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 18 ... 31  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum