Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par axelian73 le Jeu 15 Oct 2015 - 18:07

Bonjour, une affaire sordide se déroulant à quelques centaines de mètres de notre établissement, je ne peux que bondir en lisant l'avancée de l'affaire dans la presse web locale, comment un rectorat peut-il ignorer certains faits et maintenir en place ce proviseur, avec plein traitement, en présence de plus de 1200 mineurs ?

http://loractu.fr/metz/11366-a-metz-le-proviseur-du-lycee-se-masturbait-et-se-filmait-au-cinema.html

Et le même rectorat paye les congés en avance de ce monsieur, ne tire aucune conclusion hâtive... mais pour rebondir sur un autre fil, il nous rappelle par la voix de notre principal que les absences aux formations du mercredi après midi à venir sur la réforme seront passibles de retenues sur salaire ! Bref, tout cela donne la nausée...

axelian73
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par MARIC123 le Jeu 15 Oct 2015 - 18:20

J'apprécie cet espace qui vous permet de communiquer sur ces faits. La censure et les non-dits sont parfois effrayants au sein de l'EN.

MARIC123
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par 79 airlines le Ven 16 Oct 2015 - 14:40

15 000 euros d'amende et prison ? Ça va régler quoi au juste ?

79 airlines
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Pseudo le Ven 16 Oct 2015 - 14:45

Ce n'était pas le même individu qui se masturbait frénétiquement dans son bureau en matant des vidéo olé olé ? C'était passé sur néo l'année dernière il me semble.
Et après on dira que l'EN ne rend pas fou...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par CarmenLR le Ven 16 Oct 2015 - 15:16

L'EN les attire, les forme et leur demande de former les autres, les sain(t)s qui sont encore là...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Pseudo le Ven 16 Oct 2015 - 19:43

Faut quand même avoir solidement perdu le sens commun tout de même. Sénilité précoce ?

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Olympias le Ven 16 Oct 2015 - 22:02

C'est énorme quand même. Deux poids deux mesures.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par VicomteDeValmont le Ven 16 Oct 2015 - 22:47

Le type se masturbait au cinéma... et alors?
Quel est le rapport avec les gamins ou sa capacité à gérer un établissement? Je comprends que le rectorat ne prenne pas de décision hâtive!

_________________
!! SOUTENEZ VOS COLLEGUES Smile , SIGNEZ LA PETITION Smile : http://droits-profdoc.net/index.php  !!

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par benjy_star le Sam 17 Oct 2015 - 0:37

J'avoue avoir du mal à comprendre le sous-entendu du titre de ce fil...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Pseudo le Sam 17 Oct 2015 - 1:27

@VicomteDeValmont a écrit:Le type se masturbait au cinéma... et alors?
Quel est le rapport avec les gamins ou sa capacité à gérer un établissement? Je comprends que le rectorat ne prenne pas de décision hâtive!

C'est sûr que si on virait tous les branleurs, on ne serait pas près de voir le bout de la crise du recrutement...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par trompettemarine le Sam 17 Oct 2015 - 10:16

@Pseudo a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:Le type se masturbait au cinéma... et alors?
Quel est le rapport avec les gamins ou sa capacité à gérer un établissement? Je comprends que le rectorat ne prenne pas de décision hâtive!

C'est sûr que si on virait tous les branleurs, on ne serait pas près de voir le bout de la crise du recrutement...

Laughing

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Cath le Sam 17 Oct 2015 - 10:37

Disons qu'il fait bien ce qu'il veut chez lui, mais dans un cinéma...(pourquoi s'est-il déshabillé, aussi ?)
Les fonctionnaires sont censés avoir une vie privée irréprochable...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Ronin le Sam 17 Oct 2015 - 10:38

Arggh, jsuis mal...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Thalia de G le Sam 17 Oct 2015 - 10:40

@Ronin a écrit:Arggh, jsuis mal...
Tu te vautres dans la turpitude ? Non, je ne veux rien savoir, c'est ta vie privée, et cela ne nous regarde pas. Razz

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par gnafron2004 le Sam 17 Oct 2015 - 11:05

@Cath a écrit:
Les fonctionnaires sont censés avoir une vie privée irréprochable...

euh...

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par C'est pas faux le Sam 17 Oct 2015 - 11:08

@Olympias a écrit:C'est énorme quand même.
L'article ne le précise pas. heu

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Dimka le Sam 17 Oct 2015 - 11:28

@Cath a écrit:Les fonctionnaires sont censés avoir une vie privée irréprochable...
Ce serait une grave dérive totalitaire, non ? Le totalitarisme se distingue justement par une volonté de contrôle (et donc de négation) de la vie privée de l’individu.

Il me semble avoir lu des choses sur l’attitude du fonctionnaire en dehors de son service, à propos de la moralité, mais dans la sphère publique (comme ici, au cinéma), ça ne concerne pas la vie privée. Et encore, je demande à voir, et le texte exact, et son application réelle.

@axelian73 a écrit:Bonjour, une affaire sordide se déroulant à quelques centaines de mètres de notre établissement, je ne peux que bondir en lisant l'avancée de l'affaire dans la presse web locale, comment un rectorat peut-il ignorer certains faits et maintenir en place ce proviseur, avec plein traitement, en présence de plus de 1200 mineurs ?
Je ne comprends pas très bien le sous-entendu, quant aux mineurs. Quel est le problème, quel est le rapport ?

Et à la limite, je ne comprends pas très bien le problème (enfin, si, je comprends, mais ce n’est pas logique) : à chaque fois qu’un fonctionnaire commet un délit, en dehors de sa fonction, il devrait être renvoyé illico, comme un criminel ? Tu grilles un feu rouge, tu te fais flasher par un radar, tu insultes ton voisin, tu oublies de payer tes impôts, ou tu fumes un joint : paf, renvoyé ? Ou c’est juste pour les délits sexuels parce qu’on est encore un peu pudibonds ? Perso, je préfère encore un gus qui se branle au ciné plutôt qu’un type qui pense que la limitation de vitesse, dans ma rue, ça ne le concerne pas. Moins dangereux, moins criminel. Maintenant, si on vire tous les fonctionnaires qui n’ont plus tous leurs points sur leur permis, ça va sérieusement réduire les effectifs. Razz

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Thalia de G le Sam 17 Oct 2015 - 11:32

Bonjour Dimka, tu es reviendu ! cheers
Propos pleins de sagesse.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Cath le Sam 17 Oct 2015 - 11:49

@Dimka a écrit:
@Cath a écrit:Les fonctionnaires sont censés avoir une vie privée irréprochable...
Ce serait une grave dérive totalitaire, non ? Le totalitarisme se distingue justement par une volonté de contrôle (et donc de négation) de la vie privée de l’individu.

Il me semble avoir lu des choses sur l’attitude du fonctionnaire en dehors de son service, à propos de la moralité, mais dans la sphère publique (comme ici, au cinéma), ça ne concerne pas la vie privée. Et encore, je demande à voir, et le texte exact, et son application réelle.
Ah oui ?

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/administration/acteurs/quels-sont-devoirs-fonctionnaires.html


  • Le devoir de moralité, y compris en dehors du service : un fonctionnaire ne doit pas choquer par son attitude (alcoolisme, scandale public…), ni porter atteinte à la dignité de la fonction publique.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par pamplemousses4 le Sam 17 Oct 2015 - 12:03

@gnafron2004 a écrit:
@Cath a écrit:
Les fonctionnaires sont censés avoir une vie privée irréprochable...

euh...

On est mal, on est mal.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Dimka le Sam 17 Oct 2015 - 12:18

@Cath a écrit:
@Dimka a écrit:
@Cath a écrit:Les fonctionnaires sont censés avoir une vie privée irréprochable...
Ce serait une grave dérive totalitaire, non ? Le totalitarisme se distingue justement par une volonté de contrôle (et donc de négation) de la vie privée de l’individu.

Il me semble avoir lu des choses sur l’attitude du fonctionnaire en dehors de son service, à propos de la moralité, mais dans la sphère publique (comme ici, au cinéma), ça ne concerne pas la vie privée. Et encore, je demande à voir, et le texte exact, et son application réelle.
Ah oui ?

http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/administration/acteurs/quels-sont-devoirs-fonctionnaires.html


  • Le devoir de moralité, y compris en dehors du service : un fonctionnaire ne doit pas choquer par son attitude (alcoolisme, scandale public…), ni porter atteinte à la dignité de la fonction publique.

Justement, ce n’est pas la vie privée, mais la vie dans la sphère publique (et en dehors de sa vie professionnelle).

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Cath le Sam 17 Oct 2015 - 12:31

@Dimka

Je ne suis pas juriste, mais je vois ça :

"Les obligations du fonctionnaire ne sont pas contenues à sa vie professionnelle.
Tout agissement de sa part, commis dans le strict cadre de sa vie privée, peut engager sa responsabilité professionnelle, dès lors :

  • qu’il est de nature à compromettre la considération portée à son administration et/ou corps ou cadre d’emplois :

 « Considérant qu'il résulte de l'instruction et qu'il n'est pas contesté que le 21 juillet 1990, M. X..., fonctionnaire de police, a, au cours d'un repas de mariage, porté des coups à son épouse et à un des invités présents et a proféré des menaces de mort(…) ; que de tels agissements étaient donc de nature à justifier à l'encontre de l'intéressé le prononcé d'une sanction disciplinaire » (CAA Bordeaux 11 janvier 1996 M. C… req. n° 98BX00308) ;"

http://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/wiki/econnaissances/view/Notions-Cles/Lesobligationsdesfonctionnaires#H7LECOMPORTEMENTDUFONCTIONNAIREENDEHORSDUSERVICE

Et ça explique d'ailleurs qu'un fonctionnaire puisse être sanctionné par sa hiérarchie alors même qu'il n'est pas condamné en justice.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Dimka le Sam 17 Oct 2015 - 13:01

Je ne suis pas juriste non plus, et il faudrait que je revoie la notion de « vie privée », parce que j’y réfléchis à partir des notions de vie privée sur internet, tout ça. Smile La page est intéressante, avec les exemples.

J’aurais pensé que ce qui était l’objet d’une condamnation n’était plus privé (puisque la justice est publique). Ce qui serait choquant, c’est qu’on aille fouiner dans la vie privée des gens pour les virer de leur boulot, alors qu’ils ne sont pas hors-la-loi.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Kapellmeister le Sam 17 Oct 2015 - 13:16

Je pense qu'à partir du moment où le type se fout à poil et se paluche dans un cinéma public, on n'est plus dans le cadre de la "sphère privée". Enfin, il me semble ...

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rectorat pouvait-il ne pas savoir ?

Message par Kapellmeister le Sam 17 Oct 2015 - 13:35

Moi, j'ai une autre anecdote pour illustrer l'histoire du deux poids/ deux mesures, si souvent pratiqué par les rectorat.

Il y a quelques années, dans le coin où j'enseigne, une de mes copines, alors TZR, a dû remplacer une collègue mise à pied. Faute de la collègue ? Elle avait l'habitude de faire des vidéos coquines de ses ébats, chez elle, avec son conjoint. Malheureusement, l'amour ne durant pas toujours, elle avait largué le type, qui, pour se venger, avait contacté un copain à lui, très calé en informatique, pour que ce dernier transfère quelques vidéos des ébats de la collègue sur la page d'accueil du site internet du lycée où elle enseignait. Ces sites étant, à l'époque (mais c'est pas vraiment mieux depuis) de vraies passoires, j'imagine que le pro de l'informatique ne dut pas mettre beaucoup plus de cinq minutes pour effectuer l'opération et effacer ses traces. Ils eurent la bonne idée d'effectuer le transfert le weekend, à un moment où, bien sûr, aucun des membres de l'administration ne vérifiait ce qui se passait sur le site. Lundi, presque tous les élèves du lycée avaient vu les vidéos en question, voire, les avaient téléchargées. La collègue a été convoquée dans le bureau du proviseur, et on l'a informée qu'elle était immédiatement suspendue. Il semblerait qu'elle ait protesté en disant qu'elle ne voyait pas quel était son tort dans l'affaire, et qu'elle était la première victime de cette histoire. Ma copine l'a donc remplacée jusqu'à la fin de l'année et, en juin, la collègue a été affectée de force dans un autre établissement, alors qu'elle voulait rester dans son lycée. Certes, je ne suis pas sûre que c'était une très bonne idée de vouloir rester, compte tenu des réflexions douteuses auxquelles elle aurait été confrontée tous les jours de la semaine, mais si tel était son désir, après tout, elle en avait le droit.

En conclusion, on voit que si le proviseur d'un lycée est surpris à moitié à poil dans un cinéma, en train de s'astiquer d'une main et de se filmer de l'autre, ce qui est en soi un délit puni par la loi, ben y a pas de problème, le rectorat le laisse en poste, on enquête, hein, présomption d'innocence et tout le blabla. En revanche, si une collègue enseignante voit ses vidéos coquines PRIVEES mises en ligne sur le site de l'établissement où elle bosse par son *** d'ex-conjoint : zou, la porte. Mauvaise femme.

On parie que si l'exhibitionniste avait été enseignant dans un collège pourri, le rectorat n'aurait pas pas été aussi clément ?

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum