Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par PieR.F le Mer 11 Nov 2015 - 20:22

" Un souverain (...) qui réussirait à proscrire de la république littéraire  la langue de Cicéron et d'Horace éléverait un monument immortel à sa propre ignorance."  Histoire de ma vie - Casanova Tome V Chap.5 (La Pléiade Tome 2 p.371)

PieR.F
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par pamplemousses4 le Mer 11 Nov 2015 - 20:44

@PieR.F a écrit:" Un souverain (...) qui réussirait à proscrire de la république littéraire  la langue de Cicéron et d'Horace éléverait un monument immortel à sa propre ignorance."  Histoire de ma vie - Casanova Tome V Chap.5 (La Pléiade Tome 2 p.371)


veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration veneration

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Invité El le Mer 11 Nov 2015 - 20:45

@PieR.F a écrit:" Un souverain (...) qui réussirait à proscrire de la république littéraire  la langue de Cicéron et d'Horace éléverait un monument immortel à sa propre ignorance."  Histoire de ma vie - Casanova Tome V Chap.5 (La Pléiade Tome 2 p.371)

Celle-là, je l'affiche dans ma salle demain matin!

Merci PieR.F cheers

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Luigi_B le Mer 11 Nov 2015 - 20:59


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Luigi_B le Mer 11 Nov 2015 - 21:00

J'ai hâte de savoir comment vont être rédigés ces programmes conçus pour des sous-disciplines devenues bus-accordéon : des horaires élastiques et des élèves et qui descendent ou montent quand ils le souhaitent.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par PieR.F le Mer 11 Nov 2015 - 21:02

@ pamplemousses4 et elpenor08
Je suis tombé dessus hier soir au cours de ma lecture de Giacomo et ai trouvé cela tellement de circonstance ... Je vais aussi l'afficher dans ma classe !

Concernant les programmes, est-il exact qu'en lycée les élèves reprendraient " à zéro" , sous une forme d'initiation à la langue latine ou est-ce une rumeur infondée ?

PieR.F
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Invité El le Mer 11 Nov 2015 - 21:45

Ça ne peut que devenir ainsi.

Je ne sais pas si j'ai hâte ou pas de découvrir à quelle sauce - immonde - nous allons être dévorés. J'en tremble d'avance.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 21:51

@PieR.F a écrit:@ pamplemousses4 et elpenor08
Je suis tombé dessus hier soir au cours de ma lecture de Giacomo et ai trouvé cela tellement de circonstance ... Je vais aussi l'afficher dans ma classe !

Concernant les programmes, est-il exact qu'en lycée les élèves reprendraient " à zéro" , sous une forme d'initiation à la langue latine ou est-ce une rumeur infondée ?
Vu ce qui se profile, rumeur ou pas, il ne peut en être autrement. Déjà, c'est pas terrible (mais au moins on peut s'appuyer sur les programmes existants, pour envoyer quelques élèves avec un niveau convenable en lycée) .
Ensuite, ne pas oublier que dès que le collège sera enterré, le tour du lycée arrive : voir le rapport Emeric Bréhier (juillet 2015, disponible sur la BRP) , qui préconise l'application du même modèle dès 2016....

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par pamplemousses4 le Mer 11 Nov 2015 - 21:55

@Lefteris a écrit:
@PieR.F a écrit:@ pamplemousses4 et elpenor08
Je suis tombé dessus hier soir au cours de ma lecture de Giacomo et ai trouvé cela tellement de circonstance ... Je vais aussi l'afficher dans ma classe !

Concernant les programmes, est-il exact qu'en lycée les élèves reprendraient " à zéro" , sous une forme d'initiation à la langue latine ou est-ce une rumeur infondée ?
Vu ce qui se profile, rumeur ou pas, il ne peut en être autrement. Déjà, c'est pas terrible (mais au moins on peut s'appuyer sur les programmes existants, pour envoyer quelques élèves avec un niveau convenable en lycée) .
Ensuite, ne pas oublier que dès que le collège sera enterré, le tour du lycée arrive : voir le rapport Emeric Bréhier (juillet 2015, disponible sur la BRP) , qui préconise l'application du même modèle dès 2016....

J'ai commencé une synthèse, j'ouvrirai un fil ce we.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par PieR.F le Mer 11 Nov 2015 - 21:56

Dans mes (deux) collèges (très très ruraux !) le glas sonne pour le latin (et mon contrat) Le public de cette "élite" est pour moitié d'enfants de petits agriculteurs et assimilés...
J'ai découvert cette semaine que 40% environ des latinistes sont de milieux modestes et défavorisés (20% enfants de chômeurs) ... La réforme pour " l'égalité des chances" va les aider, c'est certain !

PieR.F
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Luigi_B le Mer 11 Nov 2015 - 22:09

@PieR.F a écrit:J'ai découvert cette semaine que 40% environ des latinistes sont de milieux modestes et défavorisés (20% enfants de chômeurs) ... La réforme pour " l'égalité des chances" va les aider, c'est certain !

C'est même plus : http://avenirlatingrec.fr/actualite/sur-les-blogs/497-p-fourier-latinistes-fils-de-bougeois-et-de-profs-c-est-faux
- 24,6% des fils et filles d'employés, d'artisans et de commerçants
- 23,9% des enfants d'ouvriers ou de chômeurs

Soit presque un latiniste sur deux.



Dernière édition par Luigi_B le Jeu 12 Nov 2015 - 0:06, édité 2 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 22:18

@pamplemousses4 a écrit:
@Lefteris a écrit:
@PieR.F a écrit:@ pamplemousses4 et elpenor08
Je suis tombé dessus hier soir au cours de ma lecture de Giacomo et ai trouvé cela tellement de circonstance ... Je vais aussi l'afficher dans ma classe !

Concernant les programmes, est-il exact qu'en lycée les élèves reprendraient " à zéro" , sous une forme d'initiation à la langue latine ou est-ce une rumeur infondée ?
Vu ce qui se profile, rumeur ou pas, il ne peut en être autrement. Déjà, c'est pas terrible (mais au moins on peut s'appuyer sur les programmes existants, pour envoyer quelques élèves avec un niveau convenable en lycée) .
Ensuite, ne pas oublier que dès que le collège sera enterré, le tour du lycée arrive : voir le rapport Emeric Bréhier (juillet 2015, disponible sur la BRP) , qui préconise l'application du même modèle dès 2016....
J'ai commencé une synthèse, j'ouvrirai un fil ce we.
Je me demande ce qu'ils vont faire des matière "inutiles" du lycée, pour certaines séries... Déjà, quand on voit que des parents et des élèves contestent l'histoire, la philo ,comme matière obligatoire, il y a de quoi se poser des questions.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par PieR.F le Mer 11 Nov 2015 - 22:46

On pourrait remplacer la philo par la Com' publicitaire (qui est quand même nettement plus utile)et l'histoire par la pratique des réseaux sociaux qui sont "l'histoire de notre temps" et vraiment plus dans le réel, j'veux dire
Non ?
#ironie face au cynisme de tout ça..

PieR.F
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par henriette le Mer 11 Nov 2015 - 22:48

Moi, je dis, yaka faire plus que deux séries : série développement durable et série citoyenneté, comme le préconise Mme Robine : on va pas quand même laisser de vieilles matières toutes pourries phagocyter l'enseignement au lycée, nanmého !

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 22:51

@PieR.F a écrit:On pourrait remplacer la philo par la Com' publicitaire (qui est quand même nettement plus utile)et l'histoire par la pratique des réseaux sociaux qui sont "l'histoire de notre temps" et vraiment plus dans le réel, j'veux dire
Non ?
#ironie face au cynisme de tout ça..
Déjà, une élève de 3è s'insurgeait  de la philo au lycée, quand j'y faisais allusion  :  " Ca sert à rien , et les profs de philo, c'est des gens pas bien dans leur tête ".
Odeur du temps... Rolling Eyes Quand la famille a frappé, difficile de récupérer après.


Dernière édition par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 23:00, édité 2 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par pamplemousses4 le Mer 11 Nov 2015 - 22:51

Phagocyter, Madame, c'est un métier. professeur

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par bucephale le Mer 11 Nov 2015 - 22:54

Parenthèse : Personne n'est déprimé de traiter pour la dernière fois les programmes actuels avec ses élèves ? C'est la fin.

bucephale
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 22:56

@pamplemousses4 a écrit:Phagocyter, Madame, c'est un métier. professeur
Faut reconnaître que la philo , c'est ce qui m'a conduit à ce triste sort . Bien après le lycée, où rien ne m'intéressait, j'étudiais la philo par violon d'Ingres, je me suis rendu compte  que sans le grec, je marchais sur une jambe, j'ai appris le grec  et j'ai replongé dans les lettres, mais  sans jamais l'idée funeste d'enseigner. Quand la bise fut venue, accompagnée de Nécessité , longtemps après tout ça ,  j"ai fait ce que je savais à peu près faire, des choses inutiles ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par PieR.F le Mer 11 Nov 2015 - 22:58

@Lefteris a écrit:
Déjà, une élève de 3è s'insurgeait  de la philo au lycée, quand j'y faisait allusion  :  " Ca sert à rien , et les profs de philo, c'est des gens pas bien dans leur tête ".
Odeur du temps... Rolling Eyes Quand la famille a frappé, difficile de récupérer après.

Et là elle a frappé très fort affraid

PieR.F
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 22:59

@bucephale a écrit:Parenthèse : Personne n'est déprimé de traiter pour la dernière fois les programmes actuels avec ses élèves ? C'est la fin.
J'ai demandé une 5è exprès, n 'ayant jamais enseigné le Moyen-Age jusqu'ici, et sachant que c'était plié . J'ai fait les autres classes, au moins un peu en stage. Me manque totalement la terminale.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 22:59

@PieR.F a écrit:
@Lefteris a écrit:
Déjà, une élève de 3è s'insurgeait  de la philo au lycée, quand j'y faisais allusion  :  " Ca sert à rien , et les profs de philo, c'est des gens pas bien dans leur tête ".
Odeur du temps... Rolling Eyes Quand la famille a frappé, difficile de récupérer après.

Et là elle a frappé très fort affraid

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par pamplemousses4 le Mer 11 Nov 2015 - 23:07

@Lefteris a écrit:
@pamplemousses4 a écrit:Phagocyter, Madame, c'est un métier. professeur
Faut reconnaître que la philo , c'est ce qui m'a conduit à ce triste sort . Bien après le lycée, où rien ne m'intéressait, j'étudiais la philo par violon d'Ingres, je me suis rendu compte  que sans le grec, je marchais sur une jambe, j'ai appris le grec  et j'ai replongé dans les lettres, mais  sans jamais l'idée funeste d'enseigner. Quand la bise fut venue,  accompagnée de Nécessité , longtemps après tout ça ,  j"ai fait ce que je savais à peu près faire, des choses inutiles ...

Je fais mine de plaisanter Lefteris, mais nous sommes malheureusement nombreux à bien sentir combien nous sommes inutiles aux yeux des demi-habiles.
Ce mépris est terrible, surtout quand on sait les petites victoires, nombreuses et précieuses, que nous remportons régulièrement auprès de nos élèves, je veux dire, avec eux.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par Ilse le Mer 11 Nov 2015 - 23:13

@bucephale a écrit:Parenthèse : Personne n'est déprimé de traiter pour la dernière fois les programmes actuels avec ses élèves ? C'est la fin.

J'imagine... Ca me fait déjà un drôle d'effet de faire pour la dernière fois mes séquences de dp3...

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par PieR.F le Mer 11 Nov 2015 - 23:20

@bucephale a écrit:Parenthèse : Personne n'est déprimé de traiter pour la dernière fois les programmes actuels avec ses élèves ? C'est la fin.

Si moi. Plus nostalgique et sombre que déprimé. En même temps, cela fait des années que, au vu de la lente déconstruction du monde que j'ai connu (j'ai quand même soixante ans) je m'attendais à tout ça. Mon prétendu pessimisme n'était, je le savais bien, qu'un réalisme pragmatique.
Ce n'est somme toute que la deuxième mort du latin ( quoique celle-ci risque bien d'être un fin absolue)et dans un univers de banquiers et de publicitaires les "humanités" ne peuvent que déranger, car elles permettent la déconstruction des langages du mensonge, des tyrannies et du mercantile.
Pendant que d'un côté des fous de dieux détruisent les arcs millénaires des cités antiques, ici d'autres fous détruisent les échos des voix des auteurs antiques.
Même sombre et démente logique, sous d'autres cieux et avec d'autres prétextes, mais les uns comme les autres sans aucun scrupule.
Dans vingt ans d'ici les voix des sirènes d'Odysseus ne seront plus comprises, comme les fresques de Smyrne seront retournées aux sables de l'oubli, loin des regards des hommes.

PieR.F
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quid du programme de l'enseignement de complément LCA ?

Message par bucephale le Jeu 12 Nov 2015 - 18:02

J'avoue que je suis désolé. Cette lente destruction qui devient de plus en plus concrète me mine. Je n'aurai enseigné les langues anciennes que cinq ans. Et je n'ai jamais eu de grec. Je suis né trop tard, c'est injuste. Et tout ce travail investi réduit à néant. Je commençais à être satisfait de mes cours et de ma façon de les prodiguer. Je n'imaginais pas tout cela en choisissant cette voie. J'aurais dû y penser avant.

bucephale
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum