EPI: dilemme sur la position à adopter.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Marie-Henriette le Dim 18 Oct 2015 - 21:50

Lors de la dernière AG, le chef nous a présenté la réforme, et à cette occasion nous a dit que nous aurions prochainement une fiche afin d'exposer nos projets d'EPI.
Dans un premier temps, j'ai pensé que le renseignement de cette fiche était facultatif. N'ayant pas d'autre "projet" que celui d'essayer de faire cours, je ne me suis pas sentie concernée.
Puis les fiches sont arrivées, avec l'injonction de les renseigner pour dans un mois.
J'avais donc l'intention de la rendre vierge, ou avec la mention "pas de projet", voire qqch signifiant de façon claire mon opposition à ce dispositif.
Puis j'ai été sollicitée par une collègue. Pas plus enthousiaste que moi, mais son idée est qu'il vaut peut-être mieux prendre les devants (choisir son collègue/ sa matière), plutôt que de se voir, in fine, imposer un truc au dernier moment (vu qu'il faudra bien assurer ces p.... D'EPI, sauf à attendre une révolution qui de toute évidence ne viendra pas).
Comment ça se passe chez vous? Pensez-vous utile/ pertinent/ efficace de résister à la mise en place de ce dispositif? Ou vaut-il mieux tenter de limiter la casse en s'emparant des dispositifs de la façon qui nous semble la plus utile (ou la moins inutile)?
Tout ça est assez déprimant. Dans le cas présent, je m'entends bien avec cette collègue, je pense qu'on peut faire qqch de valable ensemble (lettres/ HG), mais en acceptant, j'ai l'impression de vendre mon âme au diable.

Marie-Henriette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Tangleding le Dim 18 Oct 2015 - 22:01

Cette réforme va sauter avec sa ministre. Il n'y a aucune raison d'anticiper. Nous sommes au 1er trimestre de l'année 2015-2016, notre priorité c'est l'année scolaire 2015-2016 et les élèves que nous avons en responsabilité cette année, pas l'année prochaine.
Soyons honnêtes, l'an dernier au 18 octobre, étions-nous en train de préparer l'année 2015-2016 ??? Non. Il n'y a donc aucune raison d'agir ainsi cette année.

Sauf à endosser l'urgence des politicards aux manettes du MEN. Mais c'est leur angoisse, qu'ils se démerdent avec. Nous nous avons nos cours, nos copies, nos élèves pour l'année 2015-2016.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Melyne5 le Dim 18 Oct 2015 - 22:04

Oui il faut résister ! Pour le moment les textes officiels pour les programmes ne sont pas publiés, voici un argument à utiliser pour ne pas faire de proposition . Un autre est de laisser croire qu' on attend la super formation pour savoir comment faire car là, on ne sait vraiment pas du tout mais pas du tout comment procéder !

Croyez vous vraiment qu il sera possible de travailler avec un collègue choisi ? Je n' y crois absolument pas ! Les contraintes d 'EDT, de niveau, de choix d'EPI , de mise en barrette ne le permettront pas...


Dernière édition par Melyne5 le Dim 18 Oct 2015 - 22:05, édité 1 fois

Melyne5
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Honchamp le Dim 18 Oct 2015 - 22:04

Si choisir son collègue et sa matière amène dans ton établissement des conséquences sur les emplois du temps, mets des collègues en garde !

Dans mon collège, une prof de FR m'a proposé d'EPïser avec elle, elle voulait que les élèves enchaînent une heure avec elle, une heure avec moi : à la suite !!
Outre le fait que je refuse de proposer quoi que ce soit, je lui ai fait remarquer-ainsi qu'aux autres- les rigidités que cela allait avoir sur les emplois du temps !

Bref, pas de réponse à t'apporter, sauf que il faut pointer les csq pour les EDT des profs de toute organisation qui crée des alignements, des heures pour travail en commun, le tout multiplié par 6 EPIs.
ça, ça parle aux collègues !
(Pourront plus demander à prendre à 9h, à finir à 15 pour cause des NAP de leur chérubin...)

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par ycombe le Dim 18 Oct 2015 - 22:05

C'est bien sur cette attitude qu'ils comptent pour mettre en place.



_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Tangleding le Dim 18 Oct 2015 - 22:11

Qu'ils y comptent longtemps.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Douglas Colvin le Dim 18 Oct 2015 - 22:15

@Tangleding a écrit:

Sauf à endosser l'urgence des politicards aux manettes du MEN. Mais c'est leur angoisse, qu'ils se démerdent avec. Nous nous avons nos cours, nos copies, nos élèves pour l'année 2015-2016.


Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par ysabel le Lun 19 Oct 2015 - 9:06

@Marie-Henriette a écrit:Lors de la dernière AG, le chef nous a présenté la réforme, et à cette occasion nous a dit que nous aurions prochainement une fiche afin d'exposer nos projets d'EPI.
Dans un premier temps, j'ai pensé que le renseignement de cette fiche était facultatif. N'ayant pas d'autre "projet" que celui d'essayer de faire cours, je ne me suis pas sentie concernée.
Puis les fiches sont arrivées, avec l'injonction de les renseigner pour dans un mois.
J'avais donc l'intention de la rendre vierge, ou avec la mention "pas de projet", voire qqch signifiant de façon claire mon opposition à ce dispositif.
Puis j'ai été sollicitée par une collègue. Pas plus enthousiaste que moi, mais son idée est qu'il vaut peut-être mieux prendre les devants (choisir son collègue/ sa matière), plutôt que de se voir, in fine, imposer un truc au dernier moment (vu qu'il faudra bien assurer ces p.... D'EPI, sauf à attendre une révolution qui de toute évidence ne viendra pas).
Comment ça se passe chez vous? Pensez-vous utile/ pertinent/ efficace de résister à la mise en place de ce dispositif? Ou vaut-il mieux tenter de limiter la casse en s'emparant des dispositifs de la façon qui nous semble la plus utile (ou la moins inutile)?
Tout ça est assez déprimant. Dans le cas présent, je m'entends bien avec cette collègue, je pense qu'on peut faire qqch de valable ensemble (lettres/ HG), mais en acceptant, j'ai l'impression de vendre mon âme au diable.

Oui, il faut préparer sa corde, et en chantant même...
Rien n'oblige un professeur à préparer des EPI et ce, un an à l'avance ; et surtout d'avoir des idées.
Quand je vois ce qu'il se passe, j'ai l'impression que les gamins de cette année scolaire comptent pour du beurre.
A-t-on déjà vu cela ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 9:12

Effectivement, c'est assez nouveau et scandaleux. Je ne comprends pas que les parents d'élèves ne réagissent pas. Je pense que c'est une piste de QD ou de motion pour nos CA.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Jane le Lun 19 Oct 2015 - 9:15

Je ne rendrais rien moi non plus si j'avais eu ce type d'injonction. De toute façon, nous ne sommes pas OBLIGES, dans les faits de faire un EPI, que je sache (dites-moi qu'on ne sera pas obligés, siouplé).

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Charivari le Lun 19 Oct 2015 - 9:24

Ici on s est mis d accord pour tous lui rendre sa fiche de propositions d EPI remplie de points d interrogations. Elle a dit qu elle avait compris le message, à savoir que tout cela nous laissait devant beaucoup de questions sans réponses. Ca doit faire 10 jours qu'on lui a rendu ces fiches et elle ne nous à pas embêté avec ça depuis. Pourtant c est une convaincue de la réforme, zélée...
On verra quand ça reviendra sur le tapis.
L union fait la force.

_________________
2016: réforme NVB...j ai été upgradee: en plus des cours d allemand, je fais de l AP en anglais, après tout c est presque pareil... Evil or Very Mad
2015: enfin un poste fixe!!!  cheers
2006-2015: TZR

Charivari
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par laMiss le Lun 19 Oct 2015 - 10:51

Ce n'est ni plus ni moins qu'une stratégie managériale: on NOUS fait bosser sur la réforme, on nous donne l'impression qu'on a des choix à faire, oui on peut proposer certaines choses à l'intérieur de ce non-choix, comme ça nous commençons à l'accepter, cette réforme.

Vraiment, il ne faut surtout pas rentrer dans ce petit jeu-là.

Il est plus facile de dire non que de dire "oui" et "ah non en fait non".

L'heure est au refus catégorique et tous les syndicats de l'intersyndicale sont d'accord:
http://www.neoprofs.org/t95807p80-l-intersyndicale-appelle-a-bloquer-la-mise-en-place-de-la-reforme#3329021
On attend aussi un document commun sur le refus des formations (ce qu'on peut refuser sans perte de salaire, sous quelles conditions).

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Marie-Henriette le Lun 19 Oct 2015 - 11:35

Merci pour vos réponses. J'entends bien la logique de refus, qui est aussi ma position. Mais le "on n'est pas obligé de", je m'en méfie. Oui, on ne m'emmènera pas entre deux gendarmes si je ne rends pas cette maudite fiche. Mais en septembre, on peut me dire: madame Marie-Henriette, vous ferez un EPI avec monsieur Bidule, prof d'EPS (vécu à l'époque de feux les IDD, ce n'était pas très plaisant). Vous ne voulez pas, mais c'est comme ça, vu qu'il faut qu'on propose tant d'EPI dans tel et tel domaine, et que ça justement, ça manque.
Quelle sera alors notre marge de manœuvre?

Marie-Henriette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Adri le Lun 19 Oct 2015 - 11:39

Quitte à sacrifier une année, autant que ce soit la première de collège 2016, plutôt que la dernière pendant laquelle on peut encore faire cours...


_________________
http://www.reformeducollege.fr

Pétition contre la suppression des bilangues et des sections euro :
http://www.petitions24.net/non_a_la_mort_programmee_des_langues_vivantes



Faites circuler !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par VanGogh59 le Lun 19 Oct 2015 - 11:50

Après à ce monsieur bidule, tu peux aussi lui dire concrètement que tu n'es pas prête à entrer dans la souricière et que tu comptes faire tes cours de français normalement pendant qu'il fera ses cours d'EPS normalement. Les élèves pourront faire un exposé interdisciplinaire qu'ils prépareront à la maison sur "courir en apprenant sa conjugaison" ou "ne pas couler à la piscine et en orthographe" qui sera le fameux projet interdisciplinaire !

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde

VanGogh59
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Douglas Colvin le Lun 19 Oct 2015 - 12:13

@VanGogh59 a écrit:Après à ce monsieur bidule, tu peux aussi lui dire concrètement que tu n'es pas prête à entrer dans la souricière et que tu comptes faire tes cours de français normalement pendant qu'il fera ses cours d'EPS normalement. Les élèves pourront faire un exposé interdisciplinaire qu'ils prépareront à la maison sur "courir en apprenant sa conjugaison" ou "ne pas couler à la piscine et en orthographe" qui sera le fameux projet interdisciplinaire !

yesyes yesyes

Douglas Colvin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Fesseur Pro le Lun 19 Oct 2015 - 12:15

@VanGogh59 a écrit: "ne pas couler à la piscine et en orthographe"
Non mais à l'eau quoi !

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Honchamp le Lun 19 Oct 2015 - 12:23

@VanGogh59 a écrit:Après à ce monsieur bidule, tu peux aussi lui dire concrètement que tu n'es pas prête à entrer dans la souricière et que tu comptes faire tes cours de français normalement pendant qu'il fera ses cours d'EPS normalement. Les élèves pourront faire un exposé interdisciplinaire qu'ils prépareront à la maison sur "courir en apprenant sa conjugaison" ou "ne pas couler à la piscine et en orthographe" qui sera le fameux projet interdisciplinaire !

C'est aussi comme ça que je vois les choses...

Je n'arrête pas de dire aux élèves que "l'intelligence, c'est l'adaptation : savoir s'adapter : à un contrôle de quoi que ce soit, à démonter/remonter un booster, à faire de la plomberie...Bref, savoir s'adapter", et qu'il existe diverses formes d'intelligence.

Donc, je m'adapterai, je mettrai en oeuvre mon intelligence des situations Smile

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 16:50

Le SNES a mis en ligne un vade-mecum recensant les appuis réglementaires et stratégiques pour refuser les formatages :

https://www.snes.edu/Reunionite-formations-formatage-CA-SUFFIT.html

Le PDF "Vade-mecum "opération grainS de sable" :

https://www.snes.edu/IMG/pdf/vademecum_grains_de_sable.pdf

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par User5899 le Lun 19 Oct 2015 - 18:29

A l'UNSA et au SGEN, apparemment, c'est la position dite "du missionnaire" qui a été adoptée.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par ysabel le Lun 19 Oct 2015 - 18:48

Il ne faut pas que ce soit un "grain de sable" mais une véritable tempête de sable...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par trompettemarine le Lun 19 Oct 2015 - 19:04

@Marie-Henriette a écrit:Merci pour vos réponses. J'entends bien la logique de refus, qui est aussi ma position. Mais le "on n'est pas obligé de", je m'en méfie. Oui, on ne m'emmènera pas entre deux gendarmes si je ne rends pas cette maudite fiche. Mais en septembre, on peut me dire: madame Marie-Henriette, vous ferez un EPI avec monsieur Bidule, prof d'EPS (vécu à l'époque de feux les IDD, ce n'était pas très plaisant).  Vous ne voulez pas, mais c'est comme ça, vu qu'il faut qu'on propose tant d'EPI dans tel et tel domaine, et que ça justement, ça manque.
Quelle sera alors notre marge de manœuvre?

Celle que tu pourras t'octroyer.
Avec ton collègue, vous coupez la classe en deux : tu fais du français, il fait de l'EPS et basta. Pas de projet commun.
Personne n'ira vérifier et, surtout, les parents seront (un peu) soulagés.
En lycée, les professeurs qui ont demandé à faire de l'EE ou de l'AP avec tel ou tel collègue n'ont finalement pas eu le binôme attendu parce que l'emploi du temps n'était pas faisable.
Beaucoup de parents et d'élèves qui se sont vu imposer des projets n'ont cessé de réagir toute l'année contre les professeurs en charge de ces "trucs".
L'interdisciplinarité imposée n'aboutit qu'à des frustrations de professeurs, de parents et d'élèves.
Celle qui est choisie, pensée et réfléchie, c'est différent.

Préparer un projet toute une année pour ne finalement pas le mener risque d'arriver très souvent. Ce sera même selon moi le cas le plus fréquent. (6 epi par an, par classe, sur 3 niveaux !).
Enfin dans deux ans, les volontaires se compteront sur les doigts d'une main : le travail est épuisant, peu fructueux, parfois dans un bruit perpétuel, les élèves zappent ou s'absentent.
C'est en tout cas ce qui se passe au lycée en seconde
Et en première, les élèves arrivent avec un niveau encore plus faible (en français, avec le même horaire hebdomadaire, on fait 15 à 20 textes là où en faisait 25-30 parce que toute la méthodologie est à travailler). Il est nécessaire parfois de réapprendre aux élèves à adopter un comportement correct envers les professeurs, et simplement à prendre du temps pour travailler, tant certains (pas tous) ont été confortés dans la dispersion et le dilettantisme.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Tangleding le Lun 19 Oct 2015 - 19:22

Beaucoup de grains de sable, même sans tempête, ça fait un désert. Very Happy

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Balthamos le Mar 20 Oct 2015 - 0:18

@laMiss a écrit:Ce n'est ni plus ni moins qu'une stratégie managériale: on NOUS fait bosser sur la réforme, on nous donne l'impression qu'on a des choix à faire, oui on peut proposer certaines choses à l'intérieur de ce non-choix, comme ça nous commençons à l'accepter, cette réforme.

Vraiment, il ne faut surtout pas rentrer dans ce petit jeu-là.

Il est plus facile de dire non que de dire "oui" et "ah non en fait non".

L'heure est au refus catégorique et tous les syndicats de l'intersyndicale sont d'accord:
http://www.neoprofs.org/t95807p80-l-intersyndicale-appelle-a-bloquer-la-mise-en-place-de-la-reforme#3329021
On attend aussi un document commun sur le refus des formations (ce qu'on peut refuser sans perte de salaire, sous quelles conditions).

J'utilise la même technique avec mes élèves.
Je les laisse choisir certaines choses mineurs dans un cadre contraint pour qu'ils choisissent ce que j'ai décidé.
Ils sont contents, ils ont choisi. Naifs.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par laMiss le Mar 20 Oct 2015 - 0:19

Balthamos, je me suis fait la même réflexion...

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum