EPI: dilemme sur la position à adopter.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par VanGogh59 le Ven 23 Oct - 15:39

@Anaxagore a écrit:La position la plus adaptée me semble être celle du penseur de Rodin.

VanGogh59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Anaxagore le Ven 23 Oct - 15:40

Razz

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par So Vox le Ven 23 Oct - 15:42

@celitian a écrit:
C'est un vrai truc ? cela parait trop pour être réel.

Franchement, je ne vois pas ce que apporter ce type d'empilement... de disciplines ^^
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par User5899 le Ven 23 Oct - 15:45

@celitian a écrit:Le jour où mon gamin fait ça au collège, je deviens folle, et le pire je pense que mon fils et ses copains aussi !!!! Ils n'ont même pas honte de montrer leur machin.
Quand on songe que l'obscénité, c'est montrer d'autres machins...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Ragnetrude le Ven 23 Oct - 15:45

@Balthamos a écrit:je ne veux pas savoir ce que les pédagogiste excessifs vont proposer comme EPI pour les guerres mondiales, les tranchées, puis la shoah...

pale pale pale

On a déjà un exemple de mise en oeuvre de l'EMC sur le site de ressources pédagogiques de mon académie. Chapitre sur la défense, une proposition de "jeu de rôle" : "Diviser la classe en 5 groupes. Expliquer à chaque groupe qu’il constitue un ennemi impitoyable de la France et qu’il doit mener une attaque contre cette dernière en 2015. Question : comment allez-vous procéder ?"
avatar
Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Balthamos le Ven 23 Oct - 15:47

@Ragnetrude a écrit:
@Balthamos a écrit:je ne veux pas savoir ce que les pédagogiste excessifs vont proposer comme EPI pour les guerres mondiales, les tranchées, puis la shoah...

pale pale pale

On a déjà un exemple de mise en oeuvre de l'EMC sur le site de ressources pédagogiques de mon académie. Chapitre sur la défense, une proposition de "jeu de rôle" : "Diviser la classe en 5 groupes. Expliquer à chaque groupe qu’il constitue un ennemi impitoyable de la France et qu’il doit mener une attaque contre cette dernière en 2015. Question : comment allez-vous procéder ?"

Disparu du site académique (et on se demande pourquoi...)
mais toujours visible ici
https://www.snes.edu/IMG/pdf/theme_4_-_detail_seance_-travail_en_groupes.pdf

Diviser la classe en 5 groupes.
Expliquer à chaque groupe qu’il constitue un ennemi impitoyable de la France et qu’il doit mener une attaque contre cette dernière en 2015.
Question : Comment allez-vous procéder ?

Académie de  Clermont-Ferrand

PS: la faute d'orthographe n'est pas de moi, c'est le correcteur automatique du forum qui n'accepte pas certains mots... etonnant.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Rendash le Ven 23 Oct - 15:49

@Anaxagore a écrit:La position la plus adaptée me semble être celle du penseur de Rodin.

Ou celle du Père La Colique.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par VanGogh59 le Ven 23 Oct - 15:50

Cripure a écrit:
@celitian a écrit: Ils n'ont même pas honte de montrer leur machin.
Quand on songe que l'obscénité, c'est montrer d'autres machins...

C'est vrai que sortie de son contexte, cette phrase...euh, comment dire.... Rhôôooooo celitian Embarassed Embarassed Embarassed
avatar
VanGogh59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par celitian le Ven 23 Oct - 15:52

Ce qui m’écœure le plus, c'est qu'ils pourront faire cela sans aucun problème dans des collèges où les parents ne suivent pas ou ne comprennent pas, et cela creusera encore plus les inégalités scolaires.
avatar
celitian
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Anaxagore le Ven 23 Oct - 15:53

@Rendash a écrit:
@Anaxagore a écrit:La position la plus adaptée me semble être celle du penseur de Rodin.

Ou celle du Père La Colique.

Ou celle du Père Niflard. professeur


Il me vient une idée de titre d'ouvrage innovantiel: L'enseignement du Que Dalle dans la joie.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par celitian le Ven 23 Oct - 15:56

@VanGogh59 a écrit:
Cripure a écrit:
@celitian a écrit: Ils n'ont même pas honte de montrer leur machin.
Quand on songe que l'obscénité, c'est montrer d'autres machins...

C'est vrai que sortie de son contexte, cette phrase...euh, comment dire.... Rhôôooooo celitian Embarassed Embarassed Embarassed
Oui c'est vrai Laughing
avatar
celitian
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Anaxagore le Ven 23 Oct - 15:59

Sinon il y a Ycombe qui a une idée de position.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par ycombe le Ven 23 Oct - 16:09

Cripure a écrit:En tout cas, sur Twitter, the place to be est assurément
#EPIpartage
Ne ratez pas les mirifiques propositions des pro et les cris d'admiration des anti convaincus, forcément convaincus, disent-ils cheers
Un moment d'ennui ? Une attente prolongée chez le médecin ou le garagiste ? Une seule adresse : #EPIpartage.
Vous découvrirez en particulier l'EPI boxe/épopée cheers

A très vite sur #EPIpartage
Ça envoie du lourd.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par So Vox le Ven 23 Oct - 16:14

@ycombe a écrit:
Cripure a écrit:En tout cas, sur Twitter, the place to be est assurément
#EPIpartage
Ne ratez pas les mirifiques propositions des pro et les cris d'admiration des anti convaincus, forcément convaincus, disent-ils cheers
Un moment d'ennui ? Une attente prolongée chez le médecin ou le garagiste ? Une seule adresse : #EPIpartage.
Vous découvrirez en particulier l'EPI boxe/épopée cheers

A très vite sur #EPIpartage
Ça envoie du lourd.


moi j'aurais plutôt dit que c'est lourd ...
raaaahhh...mais c'est quoi çaaa !!
Au secours ! ils saccagent la BFS !
... et l'épopée j'allais dire...

aaahhh, et la sempiternelle fille sauvée par le garçon.... rooohhhh !
bon, après la fille tape la fille, ouf, l'honneur est sauf...
faut dire qu'entre temps le garçon avait eu le temps de s'envoyer une bièèère !


Dernière édition par So Vox le Ven 23 Oct - 16:17, édité 1 fois
avatar
So Vox
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par trompettemarine le Ven 23 Oct - 16:14

@Balthamos a écrit:


affraid affraid affraid affraid

Quelle utilité pédagogique?
Quel apport?
Pourquoi? Mais pourquoi?


Pourquoi?

Ce type de projet a existé (un temps) chez nous avec la réforme des lycées.
Autant dire la réaction très négative des parents d'élèves...
Que ce projet soit fait dans le cadre d'un club, soit, mais faire cela sur les heures d'enseignement.
avatar
trompettemarine
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par ycombe le Ven 23 Oct - 16:16

@Anaxagore a écrit:Sinon il y a Ycombe qui a une idée de position.
scratch

La position du missionnaire, ça manque pas d'imagination…

Ça y est, vous m'avez mis Psychanalyse du singe dans la tête.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par bernardo le Ven 23 Oct - 16:27

@Marie-Henriette a écrit:Lors de la dernière AG, le chef nous a présenté la réforme, et à cette occasion nous a dit que nous aurions prochainement une fiche afin d'exposer nos projets d'EPI.
Dans un premier temps, j'ai pensé que le renseignement de cette fiche était facultatif. N'ayant pas d'autre "projet" que celui d'essayer de faire cours, je ne me suis pas sentie concernée.
Puis les fiches sont arrivées, avec l'injonction de les renseigner pour dans un mois.
J'avais donc l'intention de la rendre vierge, ou avec la mention "pas de projet", voire qqch signifiant de façon claire mon opposition à ce dispositif.
Puis j'ai été sollicitée par une collègue. Pas plus enthousiaste que moi, mais son idée est qu'il vaut peut-être mieux prendre les devants (choisir son collègue/ sa matière), plutôt que de se voir, in fine, imposer un truc au dernier moment (vu qu'il faudra bien assurer ces p.... D'EPI, sauf à attendre une révolution qui de toute évidence ne viendra pas).
Comment ça se passe chez vous? Pensez-vous utile/ pertinent/ efficace de résister à la mise en place de ce dispositif? Ou vaut-il mieux tenter de limiter la casse en s'emparant des dispositifs de la façon qui nous semble la plus utile (ou la moins inutile)?
Tout ça est assez déprimant. Dans le cas présent, je m'entends bien avec cette collègue, je pense qu'on peut faire qqch de valable ensemble (lettres/ HG), mais en acceptant, j'ai l'impression de vendre mon âme au diable.

Il faudra bien assurer les EPI ? Sur quoi te fondes-tu pour écrire cela ?
Une révolution qui de toute évidence ne viendra pas ? Je ne comprends de quelle révolution tu parles ? Et je ne comprends pas non plus "de toute évidence".
De toute évidence tu poses ici une question dont la réponse ne peut être que personnelle et en acte ; personnelle parce qu'il s'agit d'un choix qui t'engage : tu fais le choix de prendre des risques et tu es la seule à savoir jusqu'où tu iras ; en acte parce qu'on peut très bien faire le brave en parole et filer doux le moment venu.
avatar
bernardo
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Enaeco le Ven 23 Oct - 16:53

@ycombe a écrit:
@Anaxagore a écrit:Sinon il y a Ycombe qui a une idée de position.
scratch

La position du missionnaire, ça manque pas d'imagination…

C'est plutôt la levrette la...

Enaeco
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Anaxagore le Ven 23 Oct - 16:55

Allons, allons.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par jilucorg le Ven 23 Oct - 17:41

Message édité car d'un goût plus que douteux.
Martine pour la modération.


Dernière édition par jilucorg le Ven 23 Oct - 18:08, édité 1 fois
avatar
jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: EPI: dilemme sur la position à adopter.

Message par Tangleding le Ven 23 Oct - 17:58

Je me permets de dire que je trouve l'humour scabreux d'un peu mauvais goût lorsqu'il se prolonge de trop sur un forum d'enseignants.

Disons que si nous pouvions ne pas renvoyer l'image d'étudiants d'école d'ingé (pour le peu que j'ai pu fréquenter).

On va me taxer de puritanisme. Mais disons que la politique du MEN nous tire un peu vers le bas, voire vers le fond, certes la responsabilité en incombe d'abord au ministère, mais je trouve que nos excès ne peuvent que nuire à la profession qui n'en a pas vraiment besoin. Je ne m'exclus pas nécessairement du "nous", d'ailleurs.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."
avatar
Tangleding
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum