J'ai craqué devant mes élèves

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Ven 19 Juin 2009 - 22:32

Leyade je suis exactement comme toi... Enfin pas tout à fait, parfois, je gueule et je ne prête pas de feuille. Mais pour le reste si et autant mon autre sixième semble apprécier et me respecter autant celle-là visiblement non Sad

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par leyade le Ven 19 Juin 2009 - 22:39

Lynette a écrit:autant mon autre sixième semble apprécier et me respecter autant celle-là visiblement non Sad
C'est un des problèmes de notre métier : chaque classe est différente : moi il y en a une que je gère de manière totalement différente : engueulades, "sortez une feuille" si le début du cours est pénible, remarques cinglantes, cassantes, gamins séparés sans sommation.... ce sont des 4ème très immatures.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par missfifi le Ven 19 Juin 2009 - 22:40

Lynette, plein de fleurs2 pour commencer.
J'ai failli craquer ce matin devant mes 3e, plus proches des animaux que des humains, et totalement irrespectueux ces jours-ci. La seule chose qui m'ait stoppée dans mon élan, c'est la stupidité de l'un d'eux, qui m'a fait me reprendre in extremis. Je suis comme invisible, ils se comportent comme si je n'étais pas là. Je débouche une bonne bouteille le soir où je ne les verrai plus!

missfifi
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par lene75 le Sam 20 Juin 2009 - 1:30

leyade, c'est amusant, parce qu'à la fin de l'année (l'année est finie pour moi, parce que je suis en lycée), j'ai demandé à mes élèves ce qui faisait qu'ils me bordélisaient (je leur ai demandé en d'autres termes, hein), et ils m'ont répondu que c'était parce que j'étais "toute jeune", "trop cool", "trop gentille", et même "toute mignonne". C'est pas loin des termes que tu utilises. Et déjà, au début de l'année, ils m'avaient dit que je souriais trop !!! Mais enfin, ils n'ont pas réussi à déterminer s'ils étaient plus agités pendant mes cours que pendant les autres (à part le cours d'histoire où apparemment ils sont sages). Tout ce qu'ils ont pu me dire, c'est qu'il étaient bien pires avec le remplaçant en SVT, "mais lui, c'est pas pareil, ses cours sont nuls, vos cours à vous, ils sont bien" (c'est déjà ça... No ). Et puis ce sont des terminales, alors ils ne réagissent peut-être pas comme des petits. Ce qui est tuant, je trouve, c'est leur lucidité sur leur comportement, qui ne les amène malheureusement pas à en changer, et leur regard réflexif sur nos pratiques. J'ai eu une envie de meurtre quand un élève qui bavardait m'a dit, alors que je l'interrogeais : "C'est bien : vous raccrochez l'élève perturbateur au cours" furieux Ils m'ont aussi dit que tout se jouait dans les toutes premières heures. Ils sont beaucoup plus doués en pédagogie que l'IUFM, d'ailleurs, en voyant mes "visiteurs", ils m'ont assez rapidement déclaré qu'ils allaient se charger de ma formation scratch

Sinon, il m'est arrivé pas mal de fois d'avoir envie de pleurer, plutôt avec mon autre classe, d'ailleurs, où j'avais quelques élèves très insolents et provocateurs.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par leyade le Sam 20 Juin 2009 - 7:24

C'est vrai que c'est toujours tuant : moi aussi j'ai demandé une fois ou deux en fin d'année à des classes que je gérais mal "Mais Pourquoi?!?!" Et ils te répondent ingénuement : "Ben, parce que vous êtes gentille" "parce qu'avec vous on peut", "on participe, c'est intéressant, on a le droit de parler", "on vous adore".
Et je me suis lancée, j'ai demandé : "et avec Mme Machin?" (super désagréable, les élèves détestent à la fois sa personne et ses cours, deux heures de colle pour des trucs de rien ) "Avec elle, on a pas le droit de parler" "Avec elle, on ne dit pas un mot!" "on bouge pas".

Du coup j'en suis sortie assez amère : avec moi ils se sentent à l'aise, parlent du cours et parlent tout court, alors que si je les plombais par un monologue monocorde, répressif et pesant, j'aurais le silence.............................

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité le Sam 20 Juin 2009 - 7:40

Oui, moi aussi je deviens amère avec le temps. Globalement, j'essaie d'être moi-même, joueuse, taquine, comme vous pouvez me connaître sur le forum... Mais je suis dans une période de remise en question. Je crois que ce n'est pas souhaitable, et je finis par croire ce qu'on me disait au début : "Il faut jouer un rôle". L'an dernier, j'avais surpris un gamin faire tomber un truc exprès pour que je le ramasse ! Je n'ai plus jamais ramassé les trucs qu'ils faisaient tomber, ou alors, c'est comme si je les confisquais, je ne les rends qu'à la fin du cours. Je ne crois pas à une mauvaise nature des enfants, mais l'expérience m'apprend que les effets de groupe en collège ont des conséquences redoutables sur les comportements individuels. J'ai vu une classe devenir incroyablement désagréable cette année en 3e et je suis triste parce que je les aimais beaucoup l'an dernier en 4e, c'est moi qui ai demandé à les garder. Pourtant, c'était en germe l'an dernier, quand ils ont demandé à faire un goûter le dernier jour. Ils n'étaient pas désagréables, non, mais c'était comme si je n'étais pas là. J'avais juste été la bonne poire qui leur avait permis d'être ensemble comme ils voulaient.
Je crois qu'il faut avant tout que je lutte contre ma tendance (humaine) à vouloir m'auto-illusionner, à me raconter des histoires, que je suis une prof aimée etc... Non, je m'en moque, et oui, je dois m'en moquer aussi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 7:50

@leyade a écrit:C'est vrai que c'est toujours tuant : moi aussi j'ai demandé une fois ou deux en fin d'année à des classes que je gérais mal "Mais Pourquoi?!?!" Et ils te répondent ingénuement : "Ben, parce que vous êtes gentille" "parce qu'avec vous on peut", "on participe, c'est intéressant, on a le droit de parler", "on vous adore".
Et je me suis lancée, j'ai demandé : "et avec Mme Machin?" (super désagréable, les élèves détestent à la fois sa personne et ses cours, deux heures de colle pour des trucs de rien ) "Avec elle, on a pas le droit de parler" "Avec elle, on ne dit pas un mot!" "on bouge pas".

Du coup j'en suis sortie assez amère : avec moi ils se sentent à l'aise, parlent du cours et parlent tout court, alors que si je les plombais par un monologue monocorde, répressif et pesant, j'aurais le silence.............................


Je leur ai posé la question hier avant de craquer... Visiblement ils ne se taisent que dans deux matières, parce qu'ils ont peur et n'ont pas le droit de parler dans ces cours-là. Il y a de quoi être amer en effet. En plus je trouve que je les serre quand même pas mal, mais visiblement pas assez.
L'an prochain je serai aussi stricte avec toutes les classes ; cette année je crois que j'ai réussi à être stricte et gentille avec la classe dont j'étais PP parce que j'étais PP et que j'ai été moins stricte sans m'en rendre compte avec cette classe que tout le monde trouve pourrie.

Bon maintenant j'ai envie de lancer un topic spécial "Peaux de vache" (LOL) pour savoir comment ils font pour avoir un silence absolu même en établissement violence.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 7:54

Merci beaucoup à nouveau. Ce forum est vraiment extraodrinaire, quelle chaleur humaine et quels bons conseils !
Lulamae je suis arrivée à la même conclusion que toi: jouer un rôle pour se protéger, moins donner de soi.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité le Sam 20 Juin 2009 - 8:03

Le problème, c'est que ce n'est pas tant "moins donner" que "donner pourquoi" ? Je crois qu'il faut absolument être au clair avec soi-même sur le "pourquoi donnons-nous?" Je manque sûrement de maturité, mais je pense que je donne encore trop dans l'espoir de recevoir autant. Et je commence à comprendre que c'est en pure perte. Donc, effectivement, autant donner moins mais être sûre que c'est gratuit. Et puis, quand j'aime, je suis un peu trop dans le registre du chantage affectif. Pour moi, l'absolue protection, ça va paraître bizarre dit comme ça, c'est de ne plus jamais aimer les élèves, de ne pas mélanger des sentiments avec le travail. Ce qui me permettrait de donner juste en restant dans l'apprentissage, les performances, etc... Viser une neutralité bienveillante, quoi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par lulucastagnette le Sam 20 Juin 2009 - 8:06

Il ne faut pas non plus tomber dans le cliché "prof sympa, gentille" versus "prof porte de prison, chignon serré et gueule de bouledogue"...

En général, quand les élèves disent d'un prof qu'il est "gentil ou cool" c'est mauvais signe. Pour eux ça veut dire = on peut faire ce qu'on veut avec lui/elle.

Je suis aussi en ZEP et chaque année j'en apprends un peu plus sur le sujet... Je vois certains collègues s'en sortir sans problèmes alors que d'autres, qui pourtant sont pleins de bonne volonté, rament et se font chahuter à mort. Je pense en effet qu'il ne faut rien laisser passer, surtout au début, sans être un tortionnaire. Ce n'est pas parce qu'on sourit trop qu'on n'est pas respecté (sauf si bien sûr c'est le gros bordel, ça parle dans tous les sens et qu'on continue de sourire, évidemment !)
Ne rien laisser passer, mettre des mots, punir, coller, appeler les parents si nécessaire (sans attendre trop longtemps dans l'année), être exigeante sur la tenue du cahier/classeur et du matériel (franchement, ce n'est pas à nous de leur fournir les feuilles !! affraid ).

Renoncer à être aimé(e) (ce n'est pas notre but même si ça fait plaisir) est d'ailleurs peut-être la meilleure façon d'être apprécié(e). Les élèves préfèreront souvent le prof strict qui pose des cadres (bien sûr sans être un dictateur) qu'un prof cool avec lequel on peut discuter pendant les cours.

Je lance des idées glanées au fil des années, je ne me pose pas en pro !! Very Happy

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par sand le Sam 20 Juin 2009 - 8:09

J'au une amie qui, au début de sa carrière, craquait au moins une fois par an, devant des classes pénibles et aussi ingrates que la tienne. Cela fait 10 ans qu'elle enseigne dans le même établissement, et elle a maintenant acquis une solide réputation. Ses craquages passés n'ont laissé aucune trace, et pourtant elle était bien fragile. Je ne crois pas que tu aies quelque chose à craindre pour ton autorité, Lynette.
Maintenant, il faut qu'ils arrivent à mener à terme leur projet, pour que tu sois enfin récompensée de ton travail. Quelle bande de morpics !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par lene75 le Sam 20 Juin 2009 - 9:02

Bon maintenant j'ai envie de lancer un topic spécial "Peaux de vache"
(LOL) pour savoir comment ils font pour avoir un silence absolu même en
établissement violence.

Oh oui, oh oui !

Je pense en effet qu'il ne faut rien laisser passer, surtout au début, sans être un tortionnaire.

Bah oui, mais comment on fait ? J'ai essayé de ne rien laisser passer, au début, mais je ne savais pas comment m'y prendre, et ça a fait des clashes, notamment les heures de colle, parce que "on a passé l'âge" (j'ai des terminales), et de toute manière, ils ne les faisaient pas (mais ça, je ne l'ai su que plus tard). Et ça n'a pas empêché qu'avec l'une de mes classes, j'ai été bordélisée dès la 2e heure (qui était le 1er jour : je les avais 1h le matin et 1h l'après-midi).

mettre des mots, punir, coller, appeler les parents si nécessaire (sans
attendre trop longtemps dans l'année), être exigeante sur la tenue du
cahier/classeur et du matériel

Malheureusement, tout ça, en lycée, ça ne marche pas... même les renvois de cours, les avertissements et les exclusions temporaires n'ont pas l'air d'avoir d'effet (à part de provoquer des incidents pendant les cours et de les monter contre nous...). À vrai dire, la classe avec laquelle j'ai parlé (qui est celle avec j'avais la meilleure relation) m'a dit que la seule prof qui les tenait (la fameuse prof d'histoire) ne punissait pas...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par leyade le Sam 20 Juin 2009 - 9:06

Je suis d'accord avec toi Lene, la question du "comment éviter dese faire bordéliser" est tout autre avec des lycéens. Tout ce qui est mot, carnet, punitions, appel aux parents (! ) n'est pas utilisable...
Mais je suis d'ac avec Lulucastagnette, tout cet arsenal fonctionne et doit etre utilisé en collège.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 9:13

Oui je suis bien d'accord et d'ailleurs je m'en sers de cet arsenal (enfin pour être exacte je colle rarement, je préfère appeler ou convoquer les parents), et jusque-là je n'avais pas été chahutée -il y a bien eu des séances pénibles mais j'ai toujours réussi à les faire travailler et à avoir le calme et le silence. Sauf à cette heure-là où ça a été comme si je n'étais pas là. J'avais beau dire beau faire, rien à f..... C'est bien pour ça que ça me choque en fait. Si j'avais été chahutée je n'aurais jamais mis ce projet en place. Mais je crois que j'ai encore été trop cool en fait.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par lulucastagnette le Sam 20 Juin 2009 - 9:14

Bah Lynette, si c'est une heure fin juin, c'est pas si grave (euh je veux dire, bien sûr que je comprends ta déception, j'imagine que ça a dû être difficile, mais il faut relativiser dans la mesure où tu les as bien tenus toute l'année). Et puis du coup l'an prochain tu durciras un peu et ça roulera !

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par leyade le Sam 20 Juin 2009 - 9:16

Mais alors Lynette c'est très bien!
Si tu maintiens cet arsenal régulièrement dans tes cours, tout va bien! Dans ce cas là cette affreuse heure n'était qu'un "accident" de parcours du à des gamins nazes comme ils savent l'être parfois, pénibles, agressifs comme nous ne le sommes pas.
Ce n'était qu'un mauvais moment heureusement rare!
Donctout va bien! succes

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 9:21

Peut-être... Mais quand même, j'ai bien ramé avec eux toute l'année.
Je suis maintenant persuadée que si j'avais moins souri, moins été gentille etc, j'aurais moins ramé. C'est pour ça que je note précieusement les conseils de ceux qui s'en sortent nickel.
Je pense aussi que être catalogué "gentil" ce n'est pas forcément bon signe.
Pour ma part, je m'en fiche d'être aimée ou pas, c'est pas ça. Je voudrais simplement qu'en retour de ce que je donne, ils bossent sérieusement, mais ce n'est pas le cas.
J'en ai même un qui a osé me dire qu'ils s'en fichaient que leur spectacle soit raté parce que les parents penseraient que si c'est raté, c'est parce que je n'ai pas su les faire bosser.
Bon et puis le deuxième point c'est que ce sont des 6e. Qu'est-ce que ça va donner quand j'aurai des 4e (l'an prochain)? J'en ai déjà eu il y a deux ans et je finissais souvent en pleurs en salle des profs.

Sans déconner pourquoi se comportent-ils ainsi ?


Dernière édition par Lynette le Sam 20 Juin 2009 - 9:22, édité 1 fois (Raison : plein de fautes de frappe)

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par leyade le Sam 20 Juin 2009 - 9:27

Lynette a écrit:
Sans déconner pourquoi se comportent-ils ainsi ?

C'est malheureux à dire, mais quelques années d'enseignement m'ont fait perdre certaines illusions... en fait, les gamins sont plus cruels entre eux qu'on ne le sera jamais entre adultes, plus râleurs que nous ne le sommes dans le domaine du travail, plus vélléitaires, parce qu'ils n'ont pas encore travaillé dur, plus vexants car mal polis, plus feignants parce qu'ils ont encore papa et maman pour tout leur faire... ou alors plus méchants quand leurs parents sont problématiques...
Pour résumer, ils sont... durs. Et nous ne le sommes pas autant.
(Ceci n'est que mon humble avis)

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 9:28

Tu as sans doute raison... Ca me paraît plein de bon sens.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 9:30

Lene, je crois en effet qu'en lycée c'est encore autre chose... D'ailleurs j'ai peur des lycées difficiles, je préfère de loin un collège difficile. J'ai enseigné dans des lycées calmes et c'était le bonheur, mais ce sont des établissements où il est impossible d'avoir un poste fixe, ou alors en fin de carrière... Très bon courage à toi.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité le Sam 20 Juin 2009 - 9:43

Je pense aussi qu'il y a derrière leur comportement un problème global de société, qui dépasse même le problème de l'éducation des parents, bien qu'il en découle : leur entrée précoce dans la consommation, les avantages d'adultes qu'ils ont déjà. Comment voudrions-nous qu'ils aient encore envie d'accéder au monde adulte, puisqu'ils ont tout déjà : portable, internet, moto pour certains (oui, en 3e...) ? Qu'est-ce qui peut leur faire envie ? En quoi le monde adulte serait-il désirable pour eux ? Pourquoi faire des efforts alors qu'on peut avoir les choses sans condition ? C'est là qu'on en revient à l'éducation des parents.
Et puis, au lieu d'exalter des valeurs telles que la responsabilité, la solidarité, la maturité, notre société commerciale vend le contraire : irresponsabilité, immaturité, individualisme voire égoïsme... Etre beau, jeune, ou au moins le paraître ! Mais eux, ils ne sont pas toujours beaux, mais la jeunesse leur est une qualité intrinsèque.
Cela peut paraître pessimiste, et je reconnais l'être sur l'avenir de l'humanité, mais même si j'exagère et que ce que je décris n'est qu'une partie infime de la réalité, ça ressort bien un peu de leur manière d'être, non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Lody le Sam 20 Juin 2009 - 9:45

@lulamae a écrit:Le problème, c'est que ce n'est pas tant "moins donner" que "donner pourquoi" ? Je crois qu'il faut absolument être au clair avec soi-même sur le "pourquoi donnons-nous?" Je manque sûrement de maturité, mais je pense que je donne encore trop dans l'espoir de recevoir autant. Et je commence à comprendre que c'est en pure perte. Donc, effectivement, autant donner moins mais être sûre que c'est gratuit. Et puis, quand j'aime, je suis un peu trop dans le registre du chantage affectif. Pour moi, l'absolue protection, ça va paraître bizarre dit comme ça, c'est de ne plus jamais aimer les élèves, de ne pas mélanger des sentiments avec le travail. Ce qui me permettrait de donner juste en restant dans l'apprentissage, les performances, etc... Viser une neutralité bienveillante, quoi !

Sages paroles ; mais difficile à appliquer. Je pense aussi être trop dans l'attente d'un retour...

Lody
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité le Sam 20 Juin 2009 - 9:50

Je voudrais parvenir à me détacher. Je crois que je vais reprendre la sophrologie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Lody le Sam 20 Juin 2009 - 9:57

@leyade a écrit:
Lynette a écrit:
Sans déconner pourquoi se comportent-ils ainsi ?

C'est malheureux à dire, mais quelques années d'enseignement m'ont fait perdre certaines illusions... en fait, les gamins sont plus cruels entre eux qu'on ne le sera jamais entre adultes, plus râleurs que nous ne le sommes dans le domaine du travail, plus vélléitaires, parce qu'ils n'ont pas encore travaillé dur, plus vexants car mal polis, plus feignants parce qu'ils ont encore papa et maman pour tout leur faire... ou alors plus méchants quand leurs parents sont problématiques...
Pour résumer, ils sont... durs. Et nous ne le sommes pas autant.
(Ceci n'est que mon humble avis)

Je suis assez d'accord.

Sans oublier l'effet de groupe. Il suffit que les meneurs de la classe soient des mauvaises têtes et toute la classe est fichue. J'ai eu l'horrible privilège d'avoir été dans une classe comme ça durant mes années de collège. Et on ne se rendait pas du tout compte de ce que c'était pour les profs ; on ne les considérait pas comme des personnes réelles... pale C'est terrible ! On se lançait des défis : ne prononcer aucun mot durant le cours d'anglais (fatal pour un prof de langue) ou réussir à faire pleurer la prof de musique (qui était plus fragile). Et quand ça marchait les caïds étaient tout fiers et imposait leur façon de voir... Ce qui fait que les autres élèves suivaient, même la petite intello que j'étais : il fallait s'intégrer au groupe et suivre. Il y avait une vraie pression sociale.

Autant vous dire que j'ai DETESTE mes années collège. Je ne voulais pas être prof en collège, car je pensais que tous les élèves étaient comme ça. Je suis allée à mes premiers cours en étant très très méfiante par rapport aux élèves. Et maintenant finalement j'aime beaucoup travailler en collège, car tous les élèves ne sont pas comme ça.

Lody
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Pseudo le Sam 20 Juin 2009 - 10:22

Se détacher, effectivement, quand on travaille avec de l'humain et avec ses tripes, ça n'est pas facile.

Mais on peut peut-etre se souvenir de quelques petites choses.

D'abord, nous sommes payés pour faire un travail, dans un cadre particulier, dans une société particulière. Nous ne pouvons pas grand chose sur le cadre, encore moins sur la société. Rien ne sert donc de se lamenter là-dessus. Autrement dit : "Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé; et le courage de changer ce qui peut l’être; mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre."
Ensuite, se rappeller aussi que quelques soient nos efforts, notre investissement, ils nous appartiennent. Chacun décide de cet investissement (jusqu'à un certain point). Personne, et surtout pas les élèves, ne nous demandent de monter ce club théâtre, passer un temps inconsidéré sur tel ou tel projet... De ce point de vue là, ils ne nous doivent rien.
Et même au delà. Que notre investissement soit énorme ou mesuré, le fait d'être élève n'oblige certainement pas à une quelconque gratitude envers le prof. L'affectif entre dans la relation pédagogique en bonus, mais certainement pas comme préalable.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin 2009 - 10:30

Dans mon cas si, ce sont les élèves qui me l'ont demandé et je ne demande pas de la gratitude ou autre, mais simplement qu'ils bossent sérieusement et complètement sur leur projet... Qu'ils m'écoutent quand je parle et que je fais les derniers préparatifs...
Je suis bien d'accord avec toi sur tout ce que tu dis et j'ai toujours eu ça en tête en fait.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum