J'ai craqué devant mes élèves

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Sam 20 Juin - 8:30

Dans mon cas si, ce sont les élèves qui me l'ont demandé et je ne demande pas de la gratitude ou autre, mais simplement qu'ils bossent sérieusement et complètement sur leur projet... Qu'ils m'écoutent quand je parle et que je fais les derniers préparatifs...
Je suis bien d'accord avec toi sur tout ce que tu dis et j'ai toujours eu ça en tête en fait.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par eauderose le Sam 20 Juin - 12:06

Tu décris très très bien le problème ... A mon sens, tu as malheureusement tout à fait raison... Pour avoir envie d'apprendre, il faut avoir qq chose à désirer, il faut avoir un "vide" à combler. Ce n'est pas la cas de la majorité de nos collégiens et lycéens.
J'ajouterai que la valeur "savoir-érudition" n'est plus une valeur dans notre société. C'est un truc de prof ringuard, un truc qui ne RAPPORTE rien. Le développement intérieur, intellectuel (même spirituel) de la personne est totalement passé de mode dans la plupart des milieux d'où viennent nos élèves.. No

J'édite, je viens de me rendre compte que je répondais à Lulamae en fin de page 3 ...j'avais pas vu la page 4 ! Quel boulet

eauderose
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Carabas le Sam 20 Juin - 15:12

Le problème, c'est que je suis incapable de ne pas m'investir. Quand j'ai commencé cette année à donné des cours particuliers, j'ai pensé que je ne m'attacherais pas à mes élèves, que je ferais le strict minimum (à savoir, mon boulot, mais rien de plus.) Résultat : je me suis attachée à eux, je me suis plus impliquée que prévu, et j'aime ça. J'aurais tant aimé connaître ça quand j'étais stagiaire! Mais je suis incapable de gérer un groupe.
@lulamae a écrit:Je pense aussi qu'il y a derrière leur comportement un problème global de société, qui dépasse même le problème de l'éducation des parents, bien qu'il en découle : leur entrée précoce dans la consommation, les avantages d'adultes qu'ils ont déjà. Comment voudrions-nous qu'ils aient encore envie d'accéder au monde adulte, puisqu'ils ont tout déjà : portable, internet, moto pour certains (oui, en 3e...) ? Qu'est-ce qui peut leur faire envie ? En quoi le monde adulte serait-il désirable pour eux ? Pourquoi faire des efforts alors qu'on peut avoir les choses sans condition ? C'est là qu'on en revient à l'éducation des parents.
Et puis, au lieu d'exalter des valeurs telles que la responsabilité, la solidarité, la maturité, notre société commerciale vend le contraire : irresponsabilité, immaturité, individualisme voire égoïsme... Etre beau, jeune, ou au moins le paraître ! Mais eux, ils ne sont pas toujours beaux, mais la jeunesse leur est une qualité intrinsèque.
Cela peut paraître pessimiste, et je reconnais l'être sur l'avenir de l'humanité, mais même si j'exagère et que ce que je décris n'est qu'une partie infime de la réalité, ça ressort bien un peu de leur manière d'être, non ?
Très juste, comme analyse.

@eauderose a écrit:Tu décris très très bien le problème ... A mon sens, tu as malheureusement tout à fait raison... Pour avoir envie d'apprendre, il faut avoir qq chose à désirer, il faut avoir un "vide" à combler. Ce n'est pas la cas de la majorité de nos collégiens et lycéens.
J'ajouterai que la valeur "savoir-érudition" n'est plus une valeur dans notre société. C'est un truc de prof ringuard, un truc qui ne RAPPORTE rien. Le développement intérieur, intellectuel (même spirituel) de la personne est totalement passé de mode dans la plupart des milieux d'où viennent nos élèves.. No

J'édite, je viens de me rendre compte que je répondais à Lulamae en fin de page 3 ...j'avais pas vu la page 4 ! Quel boulet
Idem.

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité le Sam 20 Juin - 16:35

En fait, j'aimerais mieux avoir tort ! Certes, tous les élèves ne sont pas comme ça, mais en général, je trouve que la société tend vers cela. J'ai entendu par ailleurs que l'usage du portable rendait les enfants intolérants à la moindre attente ou frustration, tout doit aller vite. C'est ce "tout tout de suite" qui m'inquiète en fait. Mais peut-être est-ce une remarque de "vieille ronchon" qui ne comprend plus les jeunes ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par roxanne le Sam 20 Juin - 16:40

C'est la remarque qu'on se faisait avec des collègues face à cette attitude de fin d'année...Que l'on soit plus décontractés, qu'on bosse moins , ok (encore que ) mais là que des gamins m^me sympas le reste de l'année, même de bons élèves fazssent à ce point n'importe quoi , que ça hurle dans les couloirs, qu'on détruise le matériel , et qu'on emmerde à ce point les profs sous prétexte que c'est fini , je ne comprends pas ...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Reine Margot le Sam 20 Juin - 20:53

je suis en train de lire le "manuel d'éducation à l'usage des parents" de Didier Pleux et il décrit très bien cette génération (après 1970) d'enfants qui n'ont jamais manqué d'affection mais à qui les parents n'ont jamais rien imposé par peur de les traumatiser...et la grande fragilité de nos jeunes est de ne pas savoir tolérer la frustration. La société de consommation les y encourage mais aussi une vulgarisation du discours "psy" qui recommande de toujours écouter l'enfant, que ses insolences sont toujours la marque d'un mal-être, d'une souffrance psychique à entendre; etc. Les parents sont culpabilisés!
Et effectivement pour arriver à trouver du plaisir dans le savoir il faut endurer pas mal de frustrations, car les bénéfices ne sont pas matériels ni immédiats. Et la publicité sait très bien exploiter cette tendance naturelle de l'enfant à réclamer toujours plus...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par lene75 le Sam 20 Juin - 21:22

cette génération (après 1970)

Et pourtant, je ne me sens pas être exactement de la même génération que mes élèves. Moi qui pensais être encore proche d'eux (nous avons au plus 9 ans d'écart, pour ceux qui n'ont jamais redoublé), j'ai été surprise en début d'année ! Mais enfin, d'après une copine, c'est parce que j'étais déjà vieille à leur âge... j'ai l'impression que c'est un peu le cas de tous les profs... Laughing

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Cath le Dim 21 Juin - 11:33

Très intéressant vos témoignages.
Pour ma part, je n'ai jamais craqué devant les élèves, mais j'avoue que le jour où j'ai commencé je n'en menais pas large: 23 ans face à des lycéens pro dont certains avaient à peine un an de moins que moi... (et oui, on faisait redoubler en ce temps-là!).
Aujourd'hui, je me contente de leur faire une tête de cerbère pendant les premières semaines.Et je pointe du doigt "VOUS. C'est la première fois que je vous rappelle à l'ordre. Et la dernière." le malheureux qui esquisse un sourire la première heure.
La première impression laisse beaucoup de traces, même inconscientes.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Invité31 le Lun 22 Juin - 19:57

Merci encore pour toutes ces réponses.
Marquise, je pense que le discours psy est mal interprété. L'écoute de l'enfant n'est pas le refus de toute frustration. Je pense d'ailleurs que si les parents étaient plus présents et plus à l'écoute de leurs enfants -si, au lieu de leur acheter moult portables et autres baskets de luxe, ils prenaient vraiment le temps de jouer avec eux, de faire des activités, de les faire réciter leurs leçons etc, les enfants iraient mieux. Et puis, bien sûr, si on leur apprenait à être au lieu d'avoir... Enfin, vaste débat.
Le savoir et le respect du savoir ne sont plus des valeurs en soi. Alors respecter l'adulte, pour des gosses incrédules qui pensent que savoir ne sert à rien...

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Reine Margot le Lun 22 Juin - 20:29

"L'écoute de l'enfant n'est pas le refus de toute frustration."

Non, mais une certaine vulgarisation (je dis bien vulgarisation) du discours psy, vise à nous faire croire que TOUT ce que dit un enfant est sujet à interprétation, à discussion, négociation avec lui...du coup, avant de dire "non", tout simplement, les parents se posent mille questions (exprime-t-il une souffrance? Est-ce que je m'occupe bien de lui? ESt-il assez aimé?") et surtout la psy a rendu les parents coupables de tout. Du coup les parents, qui en plus aiment leurs enfants qui aujourd'hui sont généralement désirés, craignent que l'enfant ne les aime plus.
Ce que j'apprécie dans le bouquin de Pleux, c'est qu'il dit par exemple que pour un bébé de qques mois, on peut, s'il pleure la nuit, vérifier qu'il n'est pas malade, etc. et le laisser pleurer ensuite. S'il n'est pas malade, et que habituellement il a assez d'affection de ses parents, pas de raison de culpabiliser. C'est vraiment libérateur comme discours.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par eauderose le Mar 23 Juin - 6:19

Tu peux préciser dans quel livre de Pleux tu as lu ça , svp? Ca m'intéresse vraiment bcp ... Ce centrage "puissance 1000" de notre société sur ses enfants, ça m'angoisse ... ... et m'agace accessoirement !

D'accord avec Lynette pour le propos sur les baskets et portables ... A la maison, nous résistons, mais c'est dur !

eauderose
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par Reine Margot le Mar 23 Juin - 8:29

le livre est "manuel d'éducation à l'usage des parents", en poche pocket.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai craqué devant mes élèves

Message par eauderose le Mar 23 Juin - 8:37

merci.

eauderose
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum