Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par JPhMM le Dim 1 Oct 2017 - 16:22
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par mafalda16 le Dim 1 Oct 2017 - 16:28
C'est à Kaamelott que je pensais en écrivant ça Razz
(Je confesse manger du quinoa Embarassed )
avatar
Lefteris
Empereur

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Lefteris le Dim 1 Oct 2017 - 16:38
@pseudo-intello a écrit:

Ouais, mais personnellement j'aime les vacances et la possibilité d'organiser mon temps de travail comme je le souhaite (en dehors des heures de cours).  
Je suis à 80% actuellement, et après, c'est en fonction des critères de chacun, mais si j'avais un salaire d'agrégé (salaire plein pour les quinze heures) pour faire les quinze heures, par rapport à mes priorités à moi, j'y trouverais mon compte.
Voire je me mettrais à 80% ; ça me ferait douze heures / semaine, et je serais tout de même mieux payée qu’aujourd’hui. :blague:
Ah mais je ne nie pas la différence ! j'ai connu les deux situations, et tant qu'à être sur la galère, je préfère ramer sur le pont que dans la cale Very Happy . J'aime aussi les vacances, et de plus en plus à proportion qu'on me sabote mon métier (enfin mon travail plutôt, puisque le métier est nié...) et qu'il me désintéresse. Quand le boulot devient quelque chose de trop extérieur à soi-même, il faut plus s'appartenir, faire des choses intéressantes, ce que permet le temps libre supplémentaire. Et paradoxalement, je lis plus et je me cultive plus, avec de retombées positives dans mon travail : plus d'aisance à préparer vite, vision plus large de certains sujets, moins de formalisme . Quand j'étais certifié, que je débutais en plus, j'avais toujours le nez dans le guidon, à préparer à flux tendu en appliquant le procéduralisme notarial cher à l'IUFM , et je ne lisais pratiquement plus.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Aphrodissia le Dim 1 Oct 2017 - 16:46
@mafalda16 a écrit: C'est à Kaamelott que je pensais en écrivant ça Razz
(Je confesse manger du quinoa Embarassed )
Et tu es pote avec tiptop: méfie-toi, il finira par te pousser des ailes.
pseudo-intello
Habitué du forum

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par pseudo-intello le Dim 1 Oct 2017 - 18:32
@Lefteris a écrit: j'ai connu les deux situations, et tant qu'à être sur la galère, je préfère ramer sur le pont que dans la cale Very Happy . J'aime aussi les vacances, et de plus en plus à proportion qu'on me sabote mon métier (enfin mon travail plutôt, puisque le métier est nié...)  et qu'il me désintéresse. Quand le boulot  devient quelque chose de trop extérieur à soi-même, il faut plus s'appartenir, faire des choses intéressantes,  ce que permet le temps libre supplémentaire. Et paradoxalement, je lis plus et je me cultive plus, avec de retombées positives dans mon travail.

Voilà. Si j'ai beaucoup de temps libre et que la qualité de vie est au RDV (pas de stress, pas de tâche absurde inutile), je veux bien être payée décemment, même si c'est moins que la moyenne des cadres A (c'est un choix personnel- si ce n'était pas le cas, il vaudrai mieux que je change de métier). Comme l'a dit Carla Bruni-Sarkozy : "nous sommes des gens modestes". professeur
avatar
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Yazilikaya le Dim 1 Oct 2017 - 19:00
@Lefteris a écrit:
@pseudo-intello a écrit:

Ouais, mais personnellement j'aime les vacances et la possibilité d'organiser mon temps de travail comme je le souhaite (en dehors des heures de cours).  
Je suis à 80% actuellement, et après, c'est en fonction des critères de chacun, mais si j'avais un salaire d'agrégé (salaire plein pour les quinze heures) pour faire les quinze heures, par rapport à mes priorités à moi, j'y trouverais mon compte.
Voire je me mettrais à 80% ; ça me ferait douze heures / semaine, et je serais tout de même mieux payée qu’aujourd’hui. :blague:
Ah mais je ne nie pas la différence !  j'ai connu les deux situations, et tant qu'à être sur la galère, je préfère ramer sur le pont que dans la cale Very Happy . J'aime aussi les vacances, et de plus en plus à proportion qu'on me sabote mon métier (enfin mon travail plutôt, puisque le métier est nié...)  et qu'il me désintéresse. Quand le boulot  devient quelque chose de trop extérieur à soi-même, il faut plus s'appartenir, faire des choses intéressantes,  ce que permet le temps libre supplémentaire. Et paradoxalement, je lis plus et je me cultive plus, avec de retombées positives dans mon travail : plus d'aisance à préparer vite, vision plus large de certains sujets, moins de formalisme . Quand j'étais certifié, que je débutais en plus, j'avais toujours le nez dans le guidon, à préparer à flux tendu en appliquant le procéduralisme notarial cher à l'IUFM , et je ne lisais pratiquement plus.

Lequel? 44 de boulot par semaine + 54h d'accueil dans l'année + 2j de prérentrée + journée de solidarité + 20 jours de vacances à travailler...
Source: http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/46/0/DEPP_NI_2013_12_temps_travail_enseignants_premier_degre_public_2010_260460.pdf
avatar
dita
Habitué du forum

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par dita le Dim 1 Oct 2017 - 19:24
@Aphrodissia a écrit:
@mafalda16 a écrit:Et ceux qui mangent à la cantine, ceux qui se paient le luxe de rentrer chez eux, ceux qui mangent du quinoa bio en sachet en sdp, les TZR sur trois bahuts qui n'ont pas le temps de manger...
A chaque fois que j'en vois, j'ai peur qu'ils ne se transforment en poulets.

Sérieusement, tu as vu le prix du quinoa ? Se transformer en poule de luxe, alors ![/quote]


Dernière édition par miss terious le Ven 20 Oct 2017 - 22:40, édité 1 fois (Raison : rétablissement d'une balise de citation)
avatar
Lefteris
Empereur

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Lefteris le Dim 1 Oct 2017 - 19:54
@Yazilikaya a écrit:
@Lefteris a écrit:
@pseudo-intello a écrit:

Ouais, mais personnellement j'aime les vacances et la possibilité d'organiser mon temps de travail comme je le souhaite (en dehors des heures de cours).  
Je suis à 80% actuellement, et après, c'est en fonction des critères de chacun, mais si j'avais un salaire d'agrégé (salaire plein pour les quinze heures) pour faire les quinze heures, par rapport à mes priorités à moi, j'y trouverais mon compte.
Voire je me mettrais à 80% ; ça me ferait douze heures / semaine, et je serais tout de même mieux payée qu’aujourd’hui. :blague:
Ah mais je ne nie pas la différence !  j'ai connu les deux situations, et tant qu'à être sur la galère, je préfère ramer sur le pont que dans la cale Very Happy . J'aime aussi les vacances, et de plus en plus à proportion qu'on me sabote mon métier (enfin mon travail plutôt, puisque le métier est nié...)  et qu'il me désintéresse. Quand le boulot  devient quelque chose de trop extérieur à soi-même, il faut plus s'appartenir, faire des choses intéressantes,  ce que permet le temps libre supplémentaire. Et paradoxalement, je lis plus et je me cultive plus, avec de retombées positives dans mon travail : plus d'aisance à préparer vite, vision plus large de certains sujets, moins de formalisme . Quand j'étais certifié, que je débutais en plus, j'avais toujours le nez dans le guidon, à préparer à flux tendu en appliquant le procéduralisme notarial cher à l'IUFM , et je ne lisais pratiquement plus.

Lequel? 44 de boulot par semaine  + 54h d'accueil dans l'année + 2j de prérentrée + journée de solidarité + 20 jours de vacances à travailler...
Source: http://cache.media.education.gouv.fr/file/2013/46/0/DEPP_NI_2013_12_temps_travail_enseignants_premier_degre_public_2010_260460.pdf

Je travaille totalement différemment. Moins selon des critères crétins genre Espé, ou de ceux qui tiennent ds comptes d'apothicaires cherchant à faire des enseignants des employés à la pointeuse assignés à procédures, bien plus selon les critères disciplinaires. Comme je dis, fini les tâches abrutissantes, les tableaux de séquence, le minutage des "activités", le temps passé en travail formaliste de gratte-papier comme aiment certains formateurs . Une classe en moins, c'est de l'épuisement en moins, des préparations en moins, avec un peu de bol une demi-journée de plus (pas toujours , les trous demeurent parfois). Donc beaucoup plus de travail de fond, de lecture des oeuvres complètes de relectures pour maîtriser un sujet, de recherches. Et ça, difficile de quantifier, mais plus cette part augmente, plus ça donne d'aisance dans le travail quotidien. Et plus on a d'aisance, plus on va vite, plus on peut faire du travail de fond, se maintenir aussi (comme je n'enseigne plus le grec, faut bien...).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Niang973 le Dim 1 Oct 2017 - 23:12
@Ramanujan974 a écrit:Je ne suis pas d'accord avec vous, en tout cas ici à la Réunion :
- l'essence est au même prix, voire moins cher qu'en France (1,33 € le SP)
- les fruits et légumes au marché ne sont pas chers : 1 € les 2 salades ; tomates, oignons, aubergines, chouchous à 1 ou 1,5 € le kg ; 15 bananes pour 2€, etc..
- l'eau et l'électricité sont moins chers (TVA à 8,5 %)
- on a un repas décent et complet (riz, grain, viande ou poisson) le midi pour 5 ou 6 €, la "barquette-cari"

Alors oui, le reblochon est à 25 € le kg et la bouteille d'Evian à 1,30 €, le pack de Coca et les 6 yaourts Yoplait sont plus chers.

Quand je suis arrivé (agrégé échelon 5), mon premier salaire a été 3600 €, soit le même que mon collègue agrégé HC dernier échelon dans mon ancien lycée de métropole.

L'arnaque absolue, ce sont les billets d'avion, pour nous au prix fort pendant les vacances scolaires.

Mais c'est faux de dire que tout est largement plus cher.
C'est sûrement le cas à Mayotte ou aux Antilles, mais pas à la Réunion.

je valide !
perso ce n'est pas la bouffe qui me coute le plus cher! mon budget bouffe même en me faisant des restos n'excède jamais les 500€ le mois. Et pour le reste des dépenses il y a tellement peu d'activités culturelles qu'en dépenses diverses j'atteins à peine les 300€ . En revanche pour les billets d'avions c'est une autre musique. Mon billet Dzaoudzi  st Denis  coute souvent 800€....

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
 :hermione2: pingouin  pingouin  pingouin  pingouin  
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
avatar
Li-Li
Neoprof expérimenté

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Li-Li le Lun 2 Oct 2017 - 13:25
Oui mais Niang973 si je ne dis pas de bêtises tu n'as pas d'enfants. Il faut toujours mesurer ce que l'on gagne à l'augmentation du coût de notre vie avec un changement. Je trouve aussi que je gagne correctement ma vie, mais avec un mari qui ne gagnerait que peu et des enfants et les conditions de vie à Mayotte je ne me verrai pas sans l'indexation, d'ailleurs demande à tes collègues Mahorais qui souvent ne paient pourtant pas de loyer s'ils lâcheraient cette indexation.

Le logement est tout de même assez cher pour le peu d'infrastructures.
L'eau et l'essence ne sont pas bon marché, les légumes au mieux 3 euros le kg de tomates au pire 5euros.
La salade à 2 euros, les pommes de terre souvent autour de 3euros. Je suis désolée mais c'est bien plus cher qu'en Métropole. Les légumes ou fruits importés sont inatteignables (16 euros les champignons de Paris, 6 euros le fenouil) hormis les pommes  et les oranges.
Les yaourts comme la collègue de Martinique soit excessifs et on achète pas soit ils sont bourrés de cochonneries.
La bière 9,60 le packs de 6 grimbergen ou alors on se contente de cannettes et pas beaucoup mois chères.
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Niang973 le Lun 2 Oct 2017 - 15:52
et la différence entre les célibataires et les couples est rattrapée par les impôts que l'on paie.
Et je rappelle quand même qu'on a 300€ de remboursement de loyer que nous verse le rectorat... Cà je ne l'avais pas en métropole. je payais 450€ pour un studio de 18m²
ici je suis dans un T4 , et si l'on déduit le remboursement de loyer je ne paie que 700€ , la différence est non négligeable. Concernant les légumes je ne sais pas où tu te fournis, chez les bouenis en bas de moi j'en ai pour 2€ le kilo de tomates et elles m'en offrent souvent en plus (ce qui ne m'est jamais arrivé à Auchan ou Leclerc) . Pour la bouffe : le brochetti avec 5 euros tu ressors le ventre bien rempli.... ce n'est pas le prix d'un mac do.
Pour l'essence on est bien loin des 2€ le litre que je payais en Guyane.
Donc je persiste et signe : on est super bien payés avec les 40% dans le coin. Après est ce qu'on arriverait à vivre sans l'indexation? les autres y arrivent bien (tous ceux qui ne sont pas fonctionnaires).
Ma remarque était juste de comparer les 3200€ que je touche ici , alors que je touchais 1900€ en métropole, et qu'ici je n'ai pas chauffage à payer l'hiver, pas de péage pour les autoroutes (la barge est à 75 centimes) , pas trop de dépenses culturelles vu le peu d'offre dans le coin. Donc à part les billets d'avion , on ne dépense pas des masses.
Celui qui me dit qu'il a du mal à joindre les deux bouts à Mayotte c'est qu'il mène un train de vie qu'il n'aurait pas en métropole.
Alors chacun voit midi à sa porte. Cà fait 15 ans que je vis à base de pâtes-gruyères et jambon éco+ , et bien que mon salaire a quasiment doublé je n'ai pas changé de "standing" , au contraire je dirais même que la misère qui m'entoure m'a poussé à me paupériser pour mieux me fondre dans la masse.

Mais comme je dis encore, c'est un ressenti personnel. Revenir à moins de 2000€ de salaire çà me fera un choc

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
 :hermione2: pingouin  pingouin  pingouin  pingouin  
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par JPhMM le Lun 2 Oct 2017 - 15:57
Niang973, j'adore ta phrase en signature. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Ramanujan974
Niveau 10

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Ramanujan974 le Lun 2 Oct 2017 - 16:05
@JPhMM a écrit:Niang973, j'adore ta phrase en signature. Razz

On peut aussi rajouter "... et des Landau"
avatar
Li-Li
Neoprof expérimenté

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Li-Li le Lun 2 Oct 2017 - 19:18
@Niang973 a écrit:et la différence entre les célibataires et les couples est rattrapée par les impôts que l'on paie.
Et je rappelle quand même qu'on a 300€ de remboursement de loyer que nous verse le rectorat... Cà je ne l'avais pas en métropole. je payais 450€ pour un studio de 18m²
ici je suis dans un T4 , et si l'on déduit le remboursement de loyer je ne paie que 700€ , la différence est non négligeable. Concernant les légumes je ne sais pas où tu te fournis, chez les bouenis en bas de moi j'en ai pour 2€ le kilo de tomates et elles m'en offrent souvent en plus (ce qui ne m'est jamais arrivé à Auchan ou Leclerc) . Pour la bouffe : le brochetti avec 5 euros tu ressors le ventre bien rempli.... ce n'est pas le prix d'un mac do.
Pour l'essence on est bien loin des 2€ le litre que je payais en Guyane.
Donc je persiste et signe : on est super bien payés avec les 40% dans le coin. Après est ce qu'on arriverait à vivre sans l'indexation? les autres y arrivent bien (tous ceux qui ne sont pas fonctionnaires).
Ma remarque était juste de comparer les 3200€ que je touche ici , alors que je touchais 1900€ en métropole, et qu'ici je n'ai pas chauffage à payer l'hiver, pas de péage pour les autoroutes (la barge est à 75 centimes) , pas trop de dépenses culturelles vu le peu d'offre dans le coin. Donc à part les billets d'avion , on ne dépense pas des masses.
Celui qui me dit qu'il a du mal à joindre les deux bouts à Mayotte c'est qu'il mène un train de vie qu'il n'aurait pas en métropole.
Alors chacun voit midi à sa porte. Cà fait 15 ans que je vis à base de pâtes-gruyères et jambon éco+ , et bien que mon salaire a quasiment doublé je n'ai pas changé de "standing" , au contraire je dirais même que la misère qui m'entoure m'a poussé à me paupériser pour mieux me fondre dans la masse.

Mais comme je dis encore, c'est un ressenti personnel. Revenir à moins de 2000€ de salaire çà me fera un choc

Non mais je n'ai jamais dit que l'on avait du mal à finir les mois, je constate juste autour de moi que lorsqu'il y a des enfants c'est une autre histoire.
Après effectivement si tu manges au brochetti... Chacun voit midi à sa porte.
Je vis aussi très bien avec mon salaire mais si je pense au futur je me dis que si mon conjoint n'est pas fonctionnaire ce ne sera pas non plus la grande vie.
Je trouve cela toujours étrange de juger du bien fonder d'un salaire sur son expérience. Tu le dis, tu aimes vivre de pâtes et de gruyère et de jambon eco+ ...
avatar
gaisou
Niveau 9

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par gaisou le Ven 20 Oct 2017 - 21:30
Voilà une vidéo récente donnant quelques exemples de prix France / Martinique pour la même liste de courses. Ça donne une idée de l'écart des prix...
https://www.youtube.com/watch?v=RjbJpn6p0HM&feature=share (vous excuserez la platitude des commentaires des intervenants).
avatar
Pseudo
Demi-dieu

Finalement, elle préfère l'édition

par Pseudo le Mer 3 Jan 2018 - 19:35
Finalement, ce n'est pas dans l'enseignement que notre ancienne ministre va se reconvertir mais dans un milieu plus feutré, l'édition. A-t-elle plus de compétence pour l'édition que pour l'enseignement ? Je ne répondrai pas à cette délicate question.

L'article ici

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
Contenu sponsorisé

Re: "Les enseignants, c'est pas d'abord l'argent qui les attire", disait NVB il y a un an.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum