Mais que font nos IPR ???

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par pamplemousses4 le Dim 22 Nov 2015 - 1:16

Tu rigoles, RM, c'est pas EMC friendly, ça, de boire des Carmélites.

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Ronin le Dim 22 Nov 2015 - 1:18

Pff, même pô, elle doit boire des trucs de parigots snobs, jsais pas, Perrier citron. Attendez voir que je sois le boss, ça va roxer. Je dois avouer avoir aussi bu une Kwak et une pinte d'ambrée. Hips, j'ai du mal à boire moins de six ou sept verres. On a beau dire, on se marre moins à jeun.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par pamplemousses4 le Dim 22 Nov 2015 - 1:19

La Kwak, c'est trop périlleux, faut la boire en premier.

Et je pense que NVB ne boit pas de Perrier citron, mais du Perrier rondelle. professeur

pamplemousses4
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Ronin le Dim 22 Nov 2015 - 1:21

Ah ben oui, c'est ça, c'est la même chose pour moi, un truc de précieuse ridicule.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par RogerMartin le Dim 22 Nov 2015 - 1:23

@pamplemousses4 a écrit:Tu rigoles, RM, c'est pas EMC friendly, ça, de boire des Carmélites.

Ben voui, l'EMC j'avoue que je ne comprends plus trop. Embarassed

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par vyneil le Dim 22 Nov 2015 - 15:08

@Une vieille neotit a écrit:L'IPR, ce pelé, ce galeux, d'où venait tout le mal...

Loin de moi l'idée de relancer une polémique mais quelques remarques tout de même, à la lecture des échanges...

(...)

A la lecture de vos messages, on comprend donc mal ce que vous attendez exactement des IPR. Un baroud d'honneur? Un coming-out anti-réforme qui aurait du panache? Ce serait sans doute surprenant, voire amusant, mais quelle serait en serait l'efficacité exacte? Avec ou sans les IPR, la réforme est en marche (et au regard de leur nombre - 800 environ - vous leur prêtez beaucoup de pouvoir!). Et les contestations, s'il y en a, ne peuvent s'exercer que dans le seul cadre qui soit vraiment à la fois légitime et efficace : l'action syndicale et les urnes.

(...)

Soyons clairs : comme chez les professeurs, il y des gens compétents, humains, efficaces, et qui bossent 70h par semaine; et il y aussi sans doute des personnes qui voient dans la fonction un bâton de maréchal et en abusent. On peut faire ce métier sans être un chien, en souhaitant simplement être utile aux enseignants et à l'institution. On peut le faire parce-qu'on a envie de mettre de belles choses en place (des formations intéressantes par exemple), on le fait aussi pour tous les instants de grâce que l'on voit chaque jour dans les classes, pour la polyvalence des missions qui fait qu'on ne s'ennuie jamais, pour la variété des rencontres. Le "pouvoir" des IPR est très largement fantasmé : ce n'est pas un supérieur hiérarchique; au sein des Rectorats il n'a pas de "service" à sa disposition (donc pas de moyens propres)... En bref il ne fait pas la pluie et le beau temps sur la carrière des professeurs. Mais il peut au contraire essayer, avec un peu d'humanisme, de mettre de l'huile dans les rouages du système.

Je pense que cette vision, raisonnable, est une idéalisation un peu naïve. Concrètement, de nombreux inspecteurs possèdent leur "credo", leur "cheval de bataille" et ne supportent pas la contradiction - comme la plupart des enseignants. C'est d'ailleurs tout à fait normal, pour un enseignant, de ne pas accepter d'être remis en cause pendant son heure de classe: tout simplement pour permettre d'assurer le bon déroulement de la séance. C'est tout aussi fondamental d'accepter le dialogue et la remise en question à d'autres moments.

Je ne doute pas que les IPR étaient de bons enseignants, dans leur classe. Mais acceptaient-ils de se remettre en question du temps où ils étaient enseignants et, d'ailleurs, en avaient-ils besoin ? Pas sûr... Je constate justement, à mon grand regret, que nombre d'entre eux n'ont pas été capables de "franchir la barrière" et de comprendre que non, ils ne sont plus enseignants mais que oui, il est impératif d'engager une discussion constructive pour avancer. De proposer des choses ! Je ne connais pas suffisamment d'inspecteurs pour généraliser à l'ensemble mais je généralise quand même. Tant pis, ce n'est pas scientifique mais c'est humain. Les inspecteurs que je connais ne sont pas ouverts. Pas du tout. Vous partagez leur opinion, tout ira bien. Vous n'êtes pas d'accord, vous osez émettre des réserves, tant pis pour vous.

Vous êtes inspecté par Monsieur l'étendard des TICE en France et vous osez affirmer que l'informatique à 30, dans une salle info mal équipée, ce sera sans vous: on vous reproche d'être de mauvaise volonté. En fonction de votre résistance, de votre degré de désaccord, vous voyez un adversaire qui joue sur tous les registres pour vous clouer le bec :
- l'étonnement : "Je suis très étonné, Monsieur" ;
- la mauvaise foi : "Le travail informatique en binôme est idéal",
- le foutage de gueule: "Préparez deux séances en une: une sur poste, une sur cahier",
- jusqu'à l'argument d'autorité indigent "Les autres enseignants y arrivent très bien (...)".

Dans ces conditions, j'imagine qu'un enseignant en désaccord profond (viscéral) avec le fond de la réforme se verra sommé de se ranger aux directives, au risque de se renier. Où est la liberté pédagogique ? Griffonnée sur un morceau de papier, dans un carnet de notes, au fond du sac bien rangé d'un inspecteur. Alors au fond de moi, j'espère. Non, cette réforme nocive n'est pas en marche. C'était peut-être aussi le message subliminal caché par ce long post...


Dernière édition par vyneil le Dim 22 Nov 2015 - 16:46, édité 1 fois

vyneil
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 15:32

Merci pour tes messages, Vieille Néotit. C'est intéressant d'avoir le point de vue d'une inspectrice.
J'ai deux questions:
1- Les professeurs seront-ils inspectés sur les cours "EPI" ?
2- Avez-vous un quota d'inspections à faire chaque année ?


_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Dim 22 Nov 2015 - 16:20

Honnêtement pour la première question, je n'en sais rien encore. Sans doute trop tôt pour le dire. Mais dans l'absolu (si je suis la logique de la réforme), je ne pense pas qu'il y aura de différenciation entre les heures marquées "EPI" et les "autres". Un professeur qui traite de la Première Guerre mondiale dans le cadre d'un EPI qui est aussi un projet "Centenaire" (par exemple, je connais assez bien Very Happy ) fait bien du "disciplinaire" s'il traite son sujet à travers le prisme de sa discipline. C'était sans doute moins vrai pour les IDD qui n'était pas inscrits de la même façon dans les programmes : on pouvait reprocher d'inspecter sur un dispositif "annexe". Après se pose le problème de la co-intervention : une heure d'EPI peut a priori être faite seul(e) ou à plusieurs (enfin, pas vraiment au-delà de deux il me semble). Est-ce qu'on inspecte dans ce cadre de co-intervention ou non? Il m'est déjà arrivé d'inspecter dans ce cadre, mais la personne le souhaitait expressément pour mettre en valeur un projet pluridisciplinaire. Je pense que cela se fera au cas par cas. Par contre je pense que les inspecteurs seront sollicités pour aller tout au moins observer les EPI (comme pour tout dispositif nouveau) sans qu'il y ait "inspection" au sens strict.

Il n'y a par ailleurs pas de quota au sens précis du terme. On attend une fourchette qui peut être ou non inscrite dans la lettre de mission (ça dépend des académies), celle-ci dépend aussi des dossiers en charge à côté et des disciplines. Un IPR d'éducation musicale ou d'arts plastiques par exemple ne peut voir souvent qu'un professeur par collège donc ses déplacements sont moins "rentables", il fait beaucoup de km pour ne voir qu'un collègue par demi-journée si c'est en zone rurale notamment. A l'inverse, un IPR de maths pourra faire toutes ses inspections d'une journée dans le même établissement donc globalement il en fera plus sur l'année.

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 17:47

D'accord. J'ai comme l'intuition qu'on sera moins inspecté sur les heures "EPI" s'il s'agit de réaliser un phare, un temple romain ou encore une maquette de volcan, d'autant que ce sera un travail en groupe. On verra le professeur circuler entre les tables.. Il s'exposera moins.
Ce qui m'a été étonné l'an dernier, c'est que l'inspectrice n'est venue observer que les deux collègues qui lui avaient écrit. Pourtant, on est plusieurs à n'avoir pas été inspectés depuis longtemps (cinq ans et plus). J'imagine qu'elle devait trop occupée.
Tu as dit que les nouveaux devaient faire pas mal d'inspections: c'est pour se faire la main ? Razz
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Dim 22 Nov 2015 - 18:29

J'adore l'idée du volcan... araignée

Pour ton inspectrice, est-ce que tu lui as... posé la question? Parce qu'en général... on répond. Sérieusement je ne sais pas...

Les IPR stagiaires font en effet pas mal d'inspections car ils sont moins sollicités sur d'autres dossiers.

Et honnêtement je n'ai pas d'avis tranché sur le système d'avancement. S'il n'existait pas on crierait sans doute à l'arbitraire. Et même temps il est très certainement perfectible. Il a le mérite de cadrer.

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 18:35

@Une vieille neotit a écrit:J'adore l'idée du volcan... araignée

Pour ton inspectrice, est-ce que tu lui as... posé la question? Parce qu'en général... on répond. Sérieusement je ne sais pas...

Les IPR stagiaires font en effet pas mal d'inspections car ils sont moins sollicités sur d'autres dossiers.

Et honnêtement je n'ai pas d'avis tranché sur le système d'avancement. S'il n'existait pas on crierait sans doute à l'arbitraire. Et même temps il est très certainement perfectible. Il a le mérite de cadrer.

Je vois bien l'intérêt de l'employeur de distinguer le personnel (économie sur la masse salariale). Par contre, je vois moins l'intérêt du fonctionnaire, étant donné le faible nombre d'inspections. Je crois, d'ailleurs, que les IPR comme les chefs d'établissements n'ont pas ces distinctions en matière d'avancement. Il n'y a pas de hasard.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Dim 22 Nov 2015 - 18:57

J'ai pas tout compris... Mais pour répondre sur le "hasard" (ou non), ni l'IPR ni le CDE ne font ce qu'ils veulent. Cela dépend beaucoup de la situation de "départ" (le début de carrière du collègue ou l'arrivée d'un nouvel inspecteur dans l'académie) et la marge de manoeuvre reste ensuite limitée. En ce qui concerne le nombre d'inspections, c'est vraiment très très variable selon les académies et les disciplines...

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Ruthven le Dim 22 Nov 2015 - 18:57

@Leclochard a écrit:
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !

C'est le principe de la constante macabre légitimé administrativement ... Laughing

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par DH le Dim 22 Nov 2015 - 18:59

Oh vieille neotit quel plaisir de te revoir. Comment va f (si mes souvenirs sont bons ln était enceintes la même année). Tes interventions nous ont manqué.

_________________
Et surtout mon corps aussi bien que mon âme, gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude stérile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse...

DH
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Une vieille neotit le Dim 22 Nov 2015 - 21:02

Elle est terrible!! Very Happy Comme...

Et toi?

_________________
Think different, think SNALC... (non mais...)

Une vieille neotit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Bouboule le Dim 22 Nov 2015 - 21:19

@Leclochard a écrit:D'accord. J'ai comme l'intuition qu'on sera moins inspecté sur les heures "EPI" s'il s'agit de réaliser un phare, un temple romain ou encore une maquette de volcan, d'autant que ce sera un travail en groupe. On verra le professeur circuler entre les tables.. Il s'exposera moins.
Ce qui m'a été étonné l'an dernier, c'est que l'inspectrice n'est venue observer que les deux collègues qui lui avaient écrit. Pourtant, on est plusieurs à n'avoir pas été inspectés depuis longtemps (cinq ans et plus). J'imagine qu'elle devait trop occupée.
Tu as dit que les nouveaux devaient faire pas mal d'inspections: c'est pour se faire la main ? Razz
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !


Combien d'inspections en TPE ?

Si on trouve qu'on n'est pas inspecté depuis longtemps, il faut écrire et réclamer, les deux collègues ont raison.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 21:24

@Une vieille neotit a écrit:J'ai pas tout compris... Mais pour répondre sur le "hasard" (ou non), ni l'IPR ni le CDE ne font ce qu'ils veulent. Cela dépend beaucoup de la situation de "départ" (le début de carrière du collègue ou l'arrivée d'un nouvel inspecteur dans l'académie) et la marge de manoeuvre reste ensuite limitée. En ce qui concerne le nombre d'inspections, c'est vraiment très très variable selon les académies et les disciplines...

Je voulais simplement dire que les IPR et les chefs d'établissement n'ont pas nos trois évolutions de carrière: "ancienneté", "choix", "grand choix".

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 21:25

@Bouboule a écrit:
@Leclochard a écrit:D'accord. J'ai comme l'intuition qu'on sera moins inspecté sur les heures "EPI" s'il s'agit de réaliser un phare, un temple romain ou encore une maquette de volcan, d'autant que ce sera un travail en groupe. On verra le professeur circuler entre les tables.. Il s'exposera moins.
Ce qui m'a été étonné l'an dernier, c'est que l'inspectrice n'est venue observer que les deux collègues qui lui avaient écrit. Pourtant, on est plusieurs à n'avoir pas été inspectés depuis longtemps (cinq ans et plus). J'imagine qu'elle devait trop occupée.
Tu as dit que les nouveaux devaient faire pas mal d'inspections: c'est pour se faire la main ? Razz
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !


Combien d'inspections en TPE ?

Si on trouve qu'on n'est pas inspecté depuis longtemps, il faut écrire et réclamer, les deux collègues ont raison.

Tu as raison. On a juste été surpris de cette sélection. De toute façon, ça s'est moyennement passé pour elles. Il ne suffit pas de demander pour être inspecté puis promus.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 21:26

@Leclochard a écrit:
@Une vieille neotit a écrit:J'ai pas tout compris... Mais pour répondre sur le "hasard" (ou non), ni l'IPR ni le CDE ne font ce qu'ils veulent. Cela dépend beaucoup de la situation de "départ" (le début de carrière du collègue ou l'arrivée d'un nouvel inspecteur dans l'académie) et la marge de manoeuvre reste ensuite limitée. En ce qui concerne le nombre d'inspections, c'est vraiment très très variable selon les académies et les disciplines...

Je voulais simplement dire que les IPR et les chefs d'établissement n'ont pas nos trois évolutions de carrière: "ancienneté", "choix", "grand choix".

Ça se passe comment pour eux?
Moi je suis dans un corps où tout le monde passe à l'ancienneté, et je dois dire que ça libère l'esprit. En revanche, pour le passage à la hors classe, c'est la lutte. Mais au moins on a le temps de se préparer au fur et à mesure qu'on progresse dans la classe normale.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 21:30

@Leclochard a écrit:D'accord. J'ai comme l'intuition qu'on sera moins inspecté sur les heures "EPI" s'il s'agit de réaliser un phare, un temple romain ou encore une maquette de volcan, d'autant que ce sera un travail en groupe. On verra le professeur circuler entre les tables.. Il s'exposera moins.
Ce qui m'a été étonné l'an dernier, c'est que l'inspectrice n'est venue observer que les deux collègues qui lui avaient écrit. Pourtant, on est plusieurs à n'avoir pas été inspectés depuis longtemps (cinq ans et plus). J'imagine qu'elle devait trop occupée.
Tu as dit que les nouveaux devaient faire pas mal d'inspections: c'est pour se faire la main ? Razz
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !

Combien d'élèves par maquette? 2 ? 3 trois; du coup en prenant 28 élèves par classe (et avec 5 classes de 4ème dans un collège) cela fait 28*5 = 140 élèves soit 70 maquettes dans le lycée. Et on fait avec 70 maquettes dans le lycée? Sur 18 semaines ? ET après on fait quoi? Le concours de la plus jolie maquette?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 21:33

@Ruthven a écrit:
@Leclochard a écrit:
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !

C'est le principe de la constante macabre légitimé administrativement ... Laughing

C'est tout à fait ça. Je suis persuadé que ce système contribue à démotiver les professeurs car il est compliqué et aléatoire de passer d'une catégorie à l'autre. Perso, je un sentiment d'impuissance par rapport à ma carrière. J'ai pris l'habitude de m'en moquer. Le bon côté, remarque, c'est que je me sens plus libre de faire ce qu'il me plaît.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 21:36

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Une vieille neotit a écrit:J'ai pas tout compris... Mais pour répondre sur le "hasard" (ou non), ni l'IPR ni le CDE ne font ce qu'ils veulent. Cela dépend beaucoup de la situation de "départ" (le début de carrière du collègue ou l'arrivée d'un nouvel inspecteur dans l'académie) et la marge de manoeuvre reste ensuite limitée. En ce qui concerne le nombre d'inspections, c'est vraiment très très variable selon les académies et les disciplines...

Je voulais simplement dire que les IPR et les chefs d'établissement n'ont pas nos trois évolutions de carrière: "ancienneté", "choix", "grand choix".

Ça se passe comment pour eux?
Moi je suis dans un corps où tout le monde passe à l'ancienneté, et je dois dire que ça libère l'esprit. En revanche, pour le passage à la hors classe, c'est la lutte. Mais au moins on a le temps de se préparer au fur et à mesure qu'on progresse dans la classe normale.

Il n'y a qu'une grille, un seul avancement possible. Comme la hors-classe des enseignants.

http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat-Inspecteurs-de-l-education-nationale-39
http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat-Personnels-de-direction--enseignement-ou-formation--40

Pour être complet, il y a, cependant, deux catégories de chefs d'établissement (1ère et 2ème classe).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015 - 21:38

@gauvain31 a écrit:
@Leclochard a écrit:D'accord. J'ai comme l'intuition qu'on sera moins inspecté sur les heures "EPI" s'il s'agit de réaliser un phare, un temple romain ou encore une maquette de volcan, d'autant que ce sera un travail en groupe. On verra le professeur circuler entre les tables.. Il s'exposera moins.
Ce qui m'a été étonné l'an dernier, c'est que l'inspectrice n'est venue observer que les deux collègues qui lui avaient écrit. Pourtant, on est plusieurs à n'avoir pas été inspectés depuis longtemps (cinq ans et plus). J'imagine qu'elle devait trop occupée.
Tu as dit que les nouveaux devaient faire pas mal d'inspections: c'est pour se faire la main ? Razz
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !

Combien d'élèves par maquette? 2 ? 3 trois; du coup en prenant 28 élèves par classe (et avec 5 classes de 4ème dans un collège) cela fait 28*5 = 140 élèves soit 70 maquettes dans le lycée. Et on fait avec 70 maquettes dans le lycée? Sur 18 semaines ? ET après on fait quoi? Le concours de la plus jolie maquette?

Ca va être un sacré bordel car il faudra les mettre quelque part... Sans parler des autres réalisations façon Epi.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 21:41

@Leclochard a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Leclochard a écrit:D'accord. J'ai comme l'intuition qu'on sera moins inspecté sur les heures "EPI" s'il s'agit de réaliser un phare, un temple romain ou encore une maquette de volcan, d'autant que ce sera un travail en groupe. On verra le professeur circuler entre les tables.. Il s'exposera moins.
Ce qui m'a été étonné l'an dernier, c'est que l'inspectrice n'est venue observer que les deux collègues qui lui avaient écrit. Pourtant, on est plusieurs à n'avoir pas été inspectés depuis longtemps (cinq ans et plus). J'imagine qu'elle devait trop occupée.
Tu as dit que les nouveaux devaient faire pas mal d'inspections: c'est pour se faire la main ? Razz
Sinon, ne trouves-tu pas injuste le système qui consiste à répartir d'avance les gens dans des petites cases (ancienneté, choix, grand choix) sans tenir compte de la réalité ? Si on appliquait la même logique en classe, on serait qualifié de fou !

Combien d'élèves par maquette? 2 ? 3 trois; du coup en prenant 28 élèves par classe (et avec 5 classes de 4ème dans un collège) cela fait 28*5 = 140 élèves soit 70 maquettes dans le lycée. Et on fait avec 70 maquettes dans le lycée? Sur 18 semaines ? ET après on fait quoi? Le concours de la plus jolie maquette?

Ca va être un sacré bordel car il faudra les mettre quelque part... Sans parler des autres réalisations façon Epi.

Ben il y aura des affiches, des frises chronologiques dans tous les couloirs et tout ça pour quoi? Qu'est-ce que ça va apporter à l'élève? Que retient-il de tout ça? Sur quoi on l'évalue? Sur la qualité du panneau d'affichage? fait-on un contrôle classique?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par User5899 le Lun 23 Nov 2015 - 0:29

@Une vieille neotit a écrit:Attention : l'IG elle-même est extrêmement divisée je pense - même si cela n'apparaît pas publiquement évidemment. Si on considère en effet qu'il y a à la fois des recrutements "politiques" à droite et à gauche (selon les majorités), des recrutements d'universitaires (encartés ou non) mais aussi d'IPR, ou encore d'anciens membres de cabinets ministériels, ça explique aussi qu'il puisse y avoir des divergences assez fortes de conceptions (et des gens mis plus ou moins sur le devant de la scène suivant les majorités). De fait je ne crois pas que l'IG soit homogène, peut-être moins que le corps des inspecteurs territoriaux d'ailleurs.
Moi, je connais le cas d'une dame, ennemie de la spécialisation disciplinaire, enseignante de la discipline nonobstant, virée sous pression des étudiants de l'école privée où elle sévissait, nommée IG dans la foulée par son premier ministre d'ancien mari et, de ce poste, continuant à agir dans le sens d'un désinvestissement des spécialistes universitaires. JDCJDR...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mais que font nos IPR ???

Message par User5899 le Lun 23 Nov 2015 - 0:33

@pamplemousses4 a écrit:Je pense que NVB ne boit pas de Perrier citron, mais du Perrier rondelle. professeur
Avec la provision de rondelles qu'elle s'est constituée, ça ne m'étonnerait pas Suspect

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 16 sur 17 Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum