Classe qui fait grève, que faire ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par Elaïna le 28/10/2015, 14:40

J'ai déjà viré de mon cours des élèves de master. J'aurais bien aimé voir la tête du directeur des études qui serait venu tenter de me les faire reprendre.
(et j'étais une malheureuse demi-ATER hein).
Tu les vires, tu les vires, point.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par Sphinx le 28/10/2015, 14:45

Après, il vaut mieux évidemment ne pas avoir le CPE qui les ramène goguenards dans la minute (si j'ai bien compris ce sont des Terminales et non des BTS). Un peu de concertation en amont avec la direction ne nuit pas.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par dita le 28/10/2015, 14:51

@lumeeka a écrit:
@dita a écrit:Cette situation est très pénible je l'ai connue dans une classe de seconde.
Le plus grand problème, à mon avis, est de ne pas avoir su faire éclater le groupe. En effet, lorsqu'on demandait aux élèves quel était le jugement qu'ils portaient sur la classe, ils disaient ou écrivaient que la classe était très cool, que tout allait bien et que tous les élèves y zétaient gentils.
Foutage de gueule ? Oui, sûrement. Mais au-delà de ça, il est possible que les élèves qui auraient voulu travailler craignaient des représailles de leurs "gentils" camarades.
Foutage de tronche ? Heu, pas sûre. Razz Et je parle d’expérience personnelle. professeur
J'ai fait partie d'une de ces classes au lycée : je préparais un bac A3 et rares étaient celles et ceux qui s’intéressaient aux cours de maths. On se voyait tous en dehors des cours et la salle de maths (quand on y allait) était une extension du café d'à côté. Les avertissements aux conseils de classe nous refroidissaient une semaine avant que cela ne redevienne une fête du slip. La seule chose qui ait eu un impact fut d'éclater la classe l'année suivante.

En revanche, je pense que ceci résume bien la situation et aurait pu avoir une répercussion sur nos cerveaux hormonaux :
Roger Martin a écrit:Une seule fois dans toute ma carrière, j'ai eu un groupe de TD qui réagissait exactement comme la classe que vous décrivez. Là aussi, c'était une matière qui n'avait pas un gros coeff dans leur année de licence, et je pense que j'avais l'air très jeune par rapport à mes collègues, cela a joué c'est sûr. Et ce n'était pas le matériau que j'utilisais qui était fautif, cela fonctionnait très bien les autres années.

J'ai tenté trois ou quatre séances dans un bordel quasi total, moi qui d'habitude arrive à travailler dans le silence et l'échange, puis j'ai fait la chose suivante: j'ai distribué le programme de l'examen de fin d'année (qui figurait déjà dans la brochure) + un exemple d'épreuve + ce qu'ils pourraient en retirer pour leur vie pro (genre savoir écrire un CV en anglais). Et alors que le bazar frémissait en attendant ce que j'allais bien pouvoir leur proposer et qu'ils allaient pouvoir rejeter dans leur génie ultime, j'ai sorti mon pique-nique, mon baladeur et mon bouquin et je me suis installée pour une séance de relaxation perso au bureau. J'ai fait pique-nique pendant une séance, en répondant totalement à côté des questions qui m'ont été adressées, et ensuite le problème était + ou - réglé.

Je ne suis pas certaine que ma méthode de folle furieuse soit transposable au lycée, c'est dommage parce que c'était extrêmement satisfaisant de ne plus avoir à s'épuiser pour rien. Très bon courage à vous.
veneration

Le truc important que je voulais dire, mais je n'ai peut-être pas été clair, c'est que les élèves qui voulaient travailler subissaient une sorte d'emprise psychologique de la part des meneurs. Il y avait une sorte d'omerta qui les empêchaient toute critique. Se mettre au travail aurait été vu comme une sorte de trahison qu'il aurait fallu punir. Il y a eu des actions très violentes cette année, par exemple, une élève agressée dans la cour n'a pas porté plainte car il n'y avait pas de témoins de l'agression. C'est ce qu'elle disait. C'est bizarre, la cour était remplie de monde, à cette heure-là.

dita
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par CarmenLR le 28/10/2015, 16:27

@Elaïna a écrit:J'ai déjà viré de mon cours des élèves de master. J'aurais bien aimé voir la tête du directeur des études qui serait venu tenter de me les faire reprendre.
(et j'étais une malheureuse demi-ATER hein).
Tu les vires, tu les vires, point.

Ah, mais à l'université, tu fais ce que tu veux.
Dans un eple, certainement pas...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par Invité le 28/10/2015, 16:58

Voilà. Au lycée, majeurs ou pas, on ne peut pas les sortir de la classe, les virer car on est responsables d'eux devant la loi. Le fait qu'ils soient majeurs n'y change rien.
Après s'il en est parmi vous qui veulent prendre des risques, qu'ils virent, mais je ne conseille vraiment pas. Et puis, virer revient à reconnaître qu'on a échoué et certains mômes adorent ça, histoire d'aller se promener dans le lycée ou mettre l'ambiance en perm. Ils font même des paris pour savoir combien de temps ils vont rester en cours.
Perso, je leur rentre dedans, un peu comme Ysabel, et puis, quand je suis calmée, si je me calme, je leur explique la vie, le bac, la poursuite d'étude, le livret scolaire (ça les marque) etc. Mais pas gentiment, hein.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par Elaïna le 28/10/2015, 17:12

Brindacier a écrit:Voilà. 1 Au lycée, majeurs ou pas, on ne peut pas les sortir de la classe, les virer  car on est responsables d'eux devant la loi. Le fait qu'ils soient majeurs n'y change rien.
Après s'il en est parmi vous qui veulent prendre des risques, qu'ils virent, mais je ne conseille vraiment pas. 2 Et puis, virer revient à reconnaître qu'on a échoué et certains mômes adorent ça, histoire d'aller se promener dans le lycée ou mettre l'ambiance en perm. Ils font même des paris pour savoir combien de temps ils vont rester en cours.
Perso, je leur rentre dedans, un peu comme Ysabel, et puis, quand je suis calmée, si je me calme, je leur  explique la vie, le bac, la poursuite d'étude, le livret scolaire (ça les marque) etc. Mais pas gentiment, hein.

1 Si, si, on peut. Y'a même une fonction dans Pronote pour les marquer exclus. Les bulletins dans le carnet de correspondance servent à ça.
2 alors ça, perso j'en ai rien à cirer. Je leur tends la main un certain temps, s'ils ne veulent pas la saisir, ils dégagent. J'suis pas leur mère. Qu'ils restent dans leur inculture. L'école est une chance, pas un dû.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par CarmenLR le 28/10/2015, 19:36

Tu ne peux exclure des élèves, majeurs ou non, que si le règlement intérieur de l'EPLE t'y autorise et en respectant la procédure décrite. Dans certains établissements, l'exclusion ne fait pas partie des punitions autorisées par le réglement intérieur (soumis au code de l'éducation dans la hiérarchie des normes).

Pour la gestion des absences (justifications) pour les élèves majeurs, des aménagements peuvent être prévus par le règlement intérieur, mais l'obligation d'assiduité scolaire s'applique néanmoins... Ce qui n'est pas le cas à l'université.

Bref, on peut dire et faire ce qu'on veut si on fait peu de cas des règles, mais c'est légalement plus complexe que ça n'en a l'air.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par camille.du le 29/10/2015, 08:43

Merci pour vos réponses variées.
J'aime bien l'idée du pique-nique du prof en classe, lol, mais j'hésite encore un peu avant de tenter ça... Tels que je les connais, mes zouaves seraient bien capable de danser sur les tables avec leur musique et d'aller se plaindre après au PP que je n'ai pas fait cours et qu'il vont rater leur bac à cause de moi (ils se trouvent toujours des excuses pour rater)...

Par contre, je rejoins l'idée de MacQuack de décider de ne plus les laisser vampiriser mon temps perso. Donc, plus de préparation de cours et puis basta, ça ne changera rien pour eux, mais j'aurais au moins le temps de faire mes études. Ce n'est pas trop dans mes habitudes de bâcler, mais pourquoi pas. Ils le verront, ça, c'est sûr, mais cela peut à la limite peut-être améliorer la situation.

Dans une autre classe, j'avais un seul gréviste dans un groupe de 15. Je me suis totalement désintéressée de son cas, en lui disant très clairement, à chaque fois qu'il essayait de me provoquer avec l'inutilité de mon cours et qu'il ne ferait pas les exercices, que cela m'était égal qu'il ne fasse rien, que je n'étais pas sa mère, et puis, au bout de 15 jours, tout d'un coup, il a démarré ! Ceci dit, c'était un cas isolé, pas une classe entière.

J'ai déjà abandonné l'idée depuis longtemps de leur inculquer quoi que ce soit en anglais (même si ce n'est vraiment pas l'état d'esprit dans lequel j'ai démarré), tant pis pour eux en effet, mais étant donné que je suis débutante et en CDD, j'ai besoin pour moi que les cahiers soient remplis (vis à vis de l'inspecteur, de la direction et des parents).

DONC, je décide à partir de lundi de ne plus préparer de cours ET de passer cinq minutes en fin d'heure à vérifier le travail fait en cours, avec notes ou avertissements suivant les jours.
On verra bien si ça va mieux avant de sortir le pique-nique.

camille.du
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par Leodagan le 14/11/2015, 14:48

Juste une question : il y a un CPE et un chef d'établissement chez vous ?

Si c'est le cas, c'est peut-être eux qui n'ont rien à faire dans un lycée.

Leodagan
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Classe qui fait grève, que faire ?

Message par camille.du le 15/11/2015, 08:07

Oui oui, c'est un établissement normal avec CPE et chef d'établissement. Je pense toutefois que la politique de l'établissement est de considérer les élèves plutôt comme des "clients" car beaucoup n'auraient pas dû être pris ou maintenus dans l'école. Bref, il faut faire avec.

Alors, après deux semaines  résultats plutôt satisfaisants :
Il est plus facile de sanctionner en mettant des notes qu'en leur faisant sortir un carnet de liaison qu'ils n'ont jamais. Ceux qui veulent réussir (quelques uns) sont motivés et travaillent mieux. Les autres ne sont pas contents car je les force à prendre leur responsabilités. Je n'ai plus rien à dire ni à obliger, ceux qui me rendent une ligne ou rien du tout en fin d'heures sont pénalisés de fait. Ils réclament (maintenant qu'ils ont bien pourri mes cours depuis deux mois) des cours "normaux" (où ils pourraient ne rien faire et m'embêter pendant que je m'évertuerais), avec des points leçon en fiches toutes prêtes et traduites que je leur donnais avant (c'est moins fatiguant que de recopier et en plus ce n'était pas noté) !
Moi pendant ce temps, j'arrête de me stresser et coupe court à leurs protestations en leur disant : faites comme vous voulez, mais c'est noté, point. Préparation des cours = 1 à 2h par semaine max.

Toutefois, lundi passé au bout d'un quart d'heure c'était la foire en classe (malgré l'exercice noté), et j'ai fait venir le CPE. Trois ont été collés, et ont négocié pendant 10 minutes avec moi pour ne pas avoir la colle. Donc, je sais maintenant qu'ils ont peur de la colle (probablement parce que ces trois là sont sur la sellette de l'expulsion).

Voilà. Espérons que ça se maintienne à peu près comme cela....

camille.du
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum