Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Celadon
Demi-dieu

Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Celadon le Mer 28 Oct 2015 - 2:01
Il vient d'être éliminé de la liste des quatre finalistes du Goncourt au Bardo aujourd'hui.
Restent Nathalie Azoulai, Mathias Enard, Hédi Kaddour et Tobie Nathan.
Je ne sais pas pourquoi mais je sens ce Goncourt très politique et après le Nobel de la Paix à la Tunisie, le Goncourt au Tunisien Hédi Kaddour ne m'étonnerait pas, pour faire bonne mesure.
Ceci dit je n'ai pas lu Les prépondérants.
http://www.lefigaro.fr/livres/2015/10/27/03005-20151027ARTFIG00176-goncourt-2015-decouvrez-les-quatre-finalistes.php
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par stench le Mer 28 Oct 2015 - 7:29
En même temps, pour avoir lu son livre, c'est plutôt rassurant.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Celadon le Mer 28 Oct 2015 - 8:26
Je ne l'ai pas encore fini.
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par stench le Mer 28 Oct 2015 - 8:33
@Celadon a écrit:Je ne l'ai pas encore fini.

Tu me diras parce que je ne vois pas ce qui aurait justifié un prix.


Dernière édition par stench le Mer 28 Oct 2015 - 8:37, édité 1 fois

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
MUTIS
Expert

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par MUTIS le Mer 28 Oct 2015 - 8:36
Je trouve le Mathias Enard fascinant. Des passages magnifiques, superbement écrits et fort intéressants pour tous les amoureux de l'Orient. L'intrigue est un prétexte à des digressions, anecdotes, récits secondaires et c'est un livre assez baroque.
Celui de Nathalie Azoulay me tente bien. Je verrais bien un de ces deux là pour le pompon.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)
" Que les dissemblables soient réunis et de leurs différences jaillira la plus belle harmonie ; rien ne se fait sans lutte." Héraclite
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Celadon le Mer 28 Oct 2015 - 8:45
@stench a écrit:
@Celadon a écrit:Je ne l'ai pas encore fini.

Tu me diras parce que je ne vois pas ce qui aurait justifié un prix.
Ses prises de position, ce qui d'emblée l'éliminait pour une qualification délivrée à Tunis...
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Celadon le Mer 28 Oct 2015 - 8:50
Et Pivot qui fait un jeu de mots dont il aurait pu se passer, compte tenu de l'état actuel du pays, comparé aux ambitions et idéaux d'un Bourguiba pour lui :
"La Tunisie va passer de Bourguiba à Bourgui-haut".
Je trouve cette sortie indigne. Mais ce n'est que mon point de vue.
Cath
Bon génie

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Cath le Mer 28 Oct 2015 - 10:13
@Celadon a écrit:
@stench a écrit:
@Celadon a écrit:Je ne l'ai pas encore fini.

Tu me diras parce que je ne vois pas ce qui aurait justifié un prix.
Ses prises de position, ce qui d'emblée l'éliminait pour une qualification délivrée à Tunis...
Je ne savais pas pour Tunis.
Mais je partage l'avis de Stench et je l'avais exprimé sur le fil lecture : après un début intéressant, l'écriture et l'intrigue se perdent dans des méandres qui lassent le lecteur, selon moi.
avatar
florestan
Grand sage

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par florestan le Mer 28 Oct 2015 - 10:21
Ah, moi j'aime beaucoup, même si ça n'est pas hyper original. Ce qui m'étonne par contre c'est qu'il ne vive pas sous protection policière avec une fatwa sur la tête mais apparemment en Algérie sans soucis.  C'est une critique très violente de l'islam, bien plus violente que Soumission .Mais peut-être a t-il des problèmes , je ne sais pas.
Pourquoi vous trouvez ça mauvais, ça m'intéresse? Je trouve ce livre bien écrit, très prenant (je n'arrive pas à décrocher), intéressant du point de vue linguistique (avec l'idée que la l'Abilang, langue artificielle, façonne et déforme complètement ses locuteurs. Je trouve les lieux bien rendus.

Edit je vais aller voir le fil lecture.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Celadon le Jeu 29 Oct 2015 - 19:10
http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/10/29/un-double-grand-prix-de-l-academie-francaise_4799650_3260.html
Il a un demi-prix. A partager avec Kaddour qui devrait en recevoir un autre, la Tunisie étant puissamment à l'honneur pour les prix de toute sorte apparemment.
Contenu sponsorisé

Re: Boualem Sansal n'aura ni le Goncourt, ni le Médicis

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum