Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
C'est pas faux
Esprit éclairé

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par C'est pas faux le Ven 30 Oct 2015 - 12:07
En fait, les faiseurs d'opinion ont trouvé le moyen de lier les deux privilèges insupportables qu'ils nous reprochent : du temps flexible et la réussite scolaire de nos enfants, pour mieux nous taper dessus et nous les arracher. Il ne sera pas dit que l'on peut réussir indépendamment de sa CSP. Du coup, on nous bombarde CSP+ en attendant d'y remédier.
Balthazaard
Balthazaard
Grand sage

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Enfants de profs, encore!

par Balthazaard le Ven 30 Oct 2015 - 12:48
http://maragoyet.blog.lemonde.fr/2015/10/29/10-raisons-de-penser-que-lenfant-de-prof-est-un-fleau/

C'est sans doute de l'ironie. Outre le fait que c'est très convenu et pas très drôle, je ne vois pas très bien ce que cela apporte. A dire vrai je ne vois pas trop dans quel camp ranger cet article. La seule idée de l'avoir fait me laisse à penser que quelque part il y a des doutes. En tous cas c'est vraiment très pauvre....
agc
agc
Niveau 10

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par agc le Ven 30 Oct 2015 - 12:50
C'est en réponse à l'article du monde et oui c'est à prendre au second degré.
Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Daphné le Ven 30 Oct 2015 - 12:54
J'ai trouvé ça parfaitement crétin.
Mais jdçjdr.
Artysia
Artysia
Vénérable

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Artysia le Ven 30 Oct 2015 - 13:08
Sujets fusionnés, l'article de Mara Goyet étant une réponse à l'article.
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par CarmenLR le Ven 30 Oct 2015 - 14:26
Comme Daphné, j'ai trouvé la réponse de la bloggeuse inintéressante et bête. Un truc d'egoprof, m'a-t-il semblé.
Reine Margot
Reine Margot
Demi-dieu

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Reine Margot le Ven 30 Oct 2015 - 14:59
Pour une fois j'ai apprécié que Mara Goyet se moque de cette manie de taper sur les "élites" de notre gouvernement, même si effectivement ça ne changera pas la face du monde.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
dita
dita
Habitué du forum

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par dita le Ven 30 Oct 2015 - 15:23
Mais on ne peut se réjouir, lorsqu'on est professeur, de donner à ses enfants tous les moyens de leur réussite scolaire.
clems
clems
Esprit éclairé

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par clems le Ven 30 Oct 2015 - 15:52
Alors, ça fait un moment que j'essaye de retrouver une page internet sur laquelle je suis passée la semaine dernière.... c'était un article qui résumait une thèse ( ou un mémoire?) sur ce questionnement.

Ce qui était dit rejoint tout ce que vous avez dit ( livres, culture et tout et tout), mais ajoutait aussi que les enfants d'enseignants étaient habitués très tôt à la culture du travail, en voyant leurs parents bosser chez eux. Les enfants de ceux qui travaillent uniquement en extérieur, observent l'absence de leurs parents, mais ne les voient pas " au travail".
( Et c'est vrai que quand je vois ma fille de 4 ans qui veut faire " son travail" comme papa et maman quand on corrige nos copies......elle a déjà intégré qu'il fallait travailler à la maison!)
avatar
CarmenLR
Fidèle du forum

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par CarmenLR le Ven 30 Oct 2015 - 16:21
Ca me paraît très juste, effectivement.
Ca rejoint un grand nombre de discussions : "Mon fils ne lit jamais. Pourtant, j'arrête pas de lui dire qu'il faut lire et pas passer des heures devant la télé." "Et vous, vous lisez ?"
blanche
blanche
Expert

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par blanche le Ven 30 Oct 2015 - 17:11
@MUTIS a écrit:
@Elyas a écrit:

L'erreur de l'étude est de se focaliser sur la profession et non sur les pratiques sociales et culturelles. On découvrirait que des stratégies très fréquentes chez les professeurs existent dans d'autres milieux aussi et que ce n'est pas le milieu qui est déterminant mais les pratiques culturelles. Je suis fils de transporteurs de marchandises mais on avait des tas de livres, on mangeait à table tous ensemble, la télévision était contrôlée... J'ai réussi mes études et j'ai fait ce que je voulais. Mes parents n'étaient pas professeurs.

J'ai une autre expérience qui explique aussi mon approche un peu différente de la pédagogie...
Chez moi, il n'y avait pas de livres et mes parents avaient commencé à bosser à 14 ans. Pas de pratique culturelle, pas de livres, pas d'aide.
Mais c'est grâce à des professeurs exemplaires, passionnés, magistraux que j'ai découvert (alors que j'étais plutôt matheux) la littérature et la philosophie. Des professeurs que j'écoutais, fasciné, parce que pour moi c'était une parole nouvelle et captivante. De grands pédagogues parce qu'ils aimaient la littérature, en parlaient merveilleusement et me fascinaient par l'étendue de leur savoir, leur culture et leur finesse dans l'explication des textes. Totalement démuni culturellement, je n'aurais pas aimé qu'on me mette en activité pour expliquer moi-même et ma participation eût été pitoyable. En revanche, par mimétisme et par admiration, j'ai beaucoup appris. En khâgne ensuite j'ai vécu la même expérience avec un prof fascinant et encore une fois magistral. Ce sont encore des références pour moi qui m'ont permis de décrocher une agrég qui n'était pas du tout envisageable pour un fils de prolo comme moi... Et qui aujourd'hui le serait encore moins depuis que le constructivisme s'est répandu et favorise les élèves dont le capital culturel est déjà bien ancré. Voir les brillantes analyses à ce propos de Marcel Gauchet, qui me paraissent d'une pertinence inégalée.
Une citation pour illustrer de Marcel Gauchet dans la revue Sciences Humaines (à propos de son dernier livre) : "Notre modèle éducatif butte sur le postulat, naïf, que laisser une plus grande liberté aux enfants en classe est synonyme d’efficacité. Si les élèves sont actifs, cela ne signifie pas qu’ils ont une appétence cognitive surdéveloppée. En dépit de toutes les méthodes mises en œuvre pour les rendre actifs, la majorité des élèves restent passifs. On retrouve une problématique fondamentalement inégalitaire : avec les élèves les plus dotés en capital social, ces méthodes fonctionnent bien. C’est moins le cas avec ceux qui vivent dans une zone socialement défavorisée et qui rencontrent des difficultés. Avec un modèle individualiste, l’école échoue à corriger quoi que ce soit.... Il n’est pas vrai que chacun construise seul ses connaissances. Et lorsqu’on se concentre sur la seule activité des élèves, on les différencie davantage que lorsqu’on les met tous sur la même ligne en s’efforçant de leur assurer des acquis homogènes. "
Et vous comprendrez peut-être alors que quand je vois tous ces grands "pédagogues" d'aujourd'hui se vanter de leur talent parce qu'ils mettent les élèves en activité et les font travailler en classe, j'ai envie de sourire et je me dis qu'heureusement, j'ai eu des professeurs d'une autre trempe.

Merci infiniment, Mutis, pour le récit de ton expérience qui résonne beaucoup pour moi. Tu mets des mots sur ce que j'ai ressenti en étant élève et sur ce dont je suis convaincue aujourd'hui.
avatar
the educator
Fidèle du forum

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par the educator le Sam 31 Oct 2015 - 11:22
C'est amusant, quand MG est d'accord avec vous, elle devient sympa! Et puis il y a ceux qui ont besoin de savoir dans quel CAMP elle se trouve. Parce que les frontières, on ne rigole pas avec ça.
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Luigi_B le Sam 31 Oct 2015 - 11:25
A un moment donné, il faut décider. Par exemple quand on vote au CSE...

_________________
LVM - Novembre 2019 : "Les maîtres ignorants"
avatar
the educator
Fidèle du forum

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par the educator le Sam 31 Oct 2015 - 11:46
Ou se laisser l'occasion d'évoluer, de changer d'avis, d'être tranché à certains égards, mais moins sur d'autres points, bref...
Tangleding
Tangleding
Érudit

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Tangleding le Sam 31 Oct 2015 - 11:56
@The educator : Pour ce qui est de la nuance, on verra cela quand le décret et l'arrêté auront été abrogés, pour l'instant ce n'est sans doute pas le moment. En outre "l'interlocuteur" que nous avons en face de nous n'est pas très ouvert à la discussion.

Aucune raison de parler dentelle face à un interlocuteur armé de lance-flamme...
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Iphigénie le Sam 31 Oct 2015 - 17:59
Bon c'est quand l'article:
"Enfin la justice sociale est établie, la FCPE est satisfaite: les enfants de profs sont ceux qui ont le moins de chance de réussir leurs études?"
Spoiler:
-oh merde et pour les enfants dont ils ont la charge alors?
-Ben c'est pire Laughing Laughing Laughing
Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Daphné le Sam 31 Oct 2015 - 18:22
@Iphigénie a écrit:Bon c'est quand l'article:
"Enfin la justice sociale est établie, la FCPE est satisfaite: les enfants de profs sont ceux qui ont le moins de chance de réussir leurs études?"
Spoiler:
-oh merde et pour les enfants dont ils ont la charge alors?
-Ben c'est pire Laughing  Laughing  Laughing

Je vais la raconter celle-là abi
avatar
User21929
Expert

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par User21929 le Mar 3 Nov 2015 - 20:44
En même temps un torchon qui pond un titre comme celui-ci :

"Chaque Français dépense en moyenne 36 euros par an en drogues"

Que des drogués en France !
lumeeka
lumeeka
Esprit éclairé

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par lumeeka le Mar 3 Nov 2015 - 20:51
Whypee a écrit:En même temps un torchon qui pond un titre comme celui-ci :

"Chaque Français dépense en moyenne 36 euros par an en drogues"

Que des drogués en France !
Et ? Le rapport ?

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
Kimberlite
Kimberlite
Érudit

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Kimberlite le Mer 4 Nov 2015 - 1:30
Whypee a écrit:En même temps un torchon qui pond un titre comme celui-ci :

"Chaque Français dépense en moyenne 36 euros par an en drogues"

Que des drogués en France !
Intéressant article... pour faire prendre conscience aux gens que la moyenne est une statistique qui ne donne pas des informations très précises (mais évidemment, les journalistes s'en foutent...).

K

_________________
Spoiler:
Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Rendash
Rendash
Enchanteur

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par Rendash le Mer 4 Nov 2015 - 2:38
@lumeeka a écrit:
Whypee a écrit:En même temps un torchon qui pond un titre comme celui-ci :

"Chaque Français dépense en moyenne 36 euros par an en drogues"

Que des drogués en France !
Et ? Le rapport ?

Hé bien, l'arbre-outil qui a écrit ça a sans doute pensé que c'était équivalent à "dépenses pour la drogue / nombre de Français". La nuance lui a visiblement échappé. C'est bien le problème dans cet article, le manque de nuance.


_________________
Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
lumeeka
lumeeka
Esprit éclairé

Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps" - Page 3 Empty Re: Le Monde : "La réussite des enfants de profs, une histoire d’emploi du temps"

par lumeeka le Mer 4 Nov 2015 - 9:06
Le retour en Zep Party m'a ramolli le cerveau. Laughing

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum