le redoublement en 4ème

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: le redoublement en 4ème

Message par Mermoz le Dim 21 Juin 2009 - 21:40

Dumarque, je suis surprise de ce ton véhément venant de qq'un de l'éducation nationale, et qui connaît donc un peu ses rouages... certes, je suis surprise qu'un élève ayant effectivement 11 de moyenne et la moyenne partout sauf en maths soit en position de redoublement (et, désolée, mais je reste sceptique)... c'est vraiment très étonnant dans un établissement publique normal... après l'argument fallacieux du "y'en a qui ont une moins bonne moyenne et qui passent" m'exaspère quelque peu... Vous partez du principe que le redoublement est une sanction, comme beaucoup de parents "moyens" qui ne réfléchissent pas et qui se disent que les profs sont là pour "casser de l'élève"... Un redoublement est là pour aider un élève, non l'enfoncer... Donc pour un élève ayant 6 de moyenne, on estime que le redoublement ne sera pas efficace et qu'il vaut mieux le laisser passer pour qu'il choisisse plus rapidement une orientation qui lui convienne, sachant que beaucoup de voies lui seront fermées à cause de ses résultats... Pour votre fils, les professeurs ont estimé qu'il avait des moyens et des capacités, et qu'il pouvait certainement faire un meilleur choix dans son orientation en consolidant des acquis trop peu solides, et qu'il valait mieux refaire une 4ème pour avoir un bon bulletin en 3ème... Essayez de réfléchir aux causes de cette proposition, sans tout de suite crier à l'injustice... Sachez que les professeurs prennent toujours la décision qu'ils pensent être la meilleure pour l'avenir de l'élève!


Dernière édition par choupinette le Dim 21 Juin 2009 - 21:52, édité 2 fois

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: le redoublement en 4ème

Message par Invité le Dim 21 Juin 2009 - 21:50

C'est vrai qu'on ne peut pas comparer les notes, tu devrais le savoir.
J'ai eu l'an passé un élève de 4ème qui ne comprenait rien à rien et était à la limite du handicap mental. Un garçon absolument adorable par ailleurs, mais qui ne savait pas lire et, vraiment, ne comprenait rien à ce qu'on lui disait. Il avait doublé une fois en primaire mais il était très vite devenu évident que ça ne servirait à rien de renouveler l'expérience. Ce garçon devait sortir du système scolaire classique le plus rapidement possible. Il voulait être maçon.
Voilà pourquoi il est passé avec des moyennes frisant de 4 en maths, français et histoire. Ca peut sembler aberrant, mais le garder n'aurait servi à rien et n'aurait été que de l'écharnement thérapeutique. Et je maintiens que nous avons bien fait.


Dernière édition par Camélionne le Dim 21 Juin 2009 - 21:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le redoublement en 4ème

Message par Mermoz le Dim 21 Juin 2009 - 21:50

@Durmarque a écrit:il va être démotivé il trouve injuste de faire passer des enfants qui ont moins que lui alors qu'ils sont d'âge normal.Ce qui va se passer c 'est qu'il va vivre sur ses acquis on va lui servir des plats réchauffés surtout s'il a les mêmes profs et au bout du compte il risque même de faire moins bien toutes les études prouvent le peu d'efficacité du redoublement
Effectivement, c'est ce qui se passera si ses parents ne sont pas capables de lui montrer le bénéfice du redoublement...

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: le redoublement en 4ème

Message par Mermoz le Dim 21 Juin 2009 - 21:57

@Durmarque a écrit:tu sais en primaire il était en tête de classe
Mais ce n'est plus le cas au collège, la primaire remonte déjà à 3 ans quand on arrive en 4ème et les exigences ont augmenté... Pour ma part, j'étais presque en position de redoublement en primaire, mes parents m'ont fait savoir à l'époque que ça ne tenait qu'à moi au lieu de monter sur leurs grands chevaux (mais c'est vrai que j'avais la chance d'avoir des parents enseignants qui connaissaient les rouages...)... je me suis retrouvée tête de classe en collège, donc les "classements" des élèves ne sont pas immuables...

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: le redoublement en 4ème

Message par paffutella le Dim 21 Juin 2009 - 22:19

choupinette a écrit:Effectivement, c'est ce qui se passera si ses parents ne sont pas capables de lui montrer le bénéfice du redoublement...

Encore faut-il que les parents soient d'accord sur le sujet... mais souvent ce n'est, hélas, pas le cas, surtout quand ils sont en train de divorcer. Cela devient alors un nouveau sujet de litige sur lequel arrimer sa rancoeur. Qui parmi vous n'a jamais entendu ? "cela n'a servi à rien! je l'avais bien dit. C'est son père/ sa mère qui l'a forcé (au choix: redoublement ou option latin...) . mais il/ elle est tellement élitiste aussi....". Ce n'est guère constructif, surtout pour l'enfant.

paffutella
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: le redoublement en 4ème

Message par Mermoz le Lun 22 Juin 2009 - 8:24

@paffutella a écrit:
choupinette a écrit:Effectivement, c'est ce qui se passera si ses parents ne sont pas capables de lui montrer le bénéfice du redoublement...

Encore faut-il que les parents soient d'accord sur le sujet... mais souvent ce n'est, hélas, pas le cas, surtout quand ils sont en train de divorcer. Cela devient alors un nouveau sujet de litige sur lequel arrimer sa rancoeur. Qui parmi vous n'a jamais entendu ? "cela n'a servi à rien! je l'avais bien dit. C'est son père/ sa mère qui l'a forcé (au choix: redoublement ou option latin...) . mais il/ elle est tellement élitiste aussi....". Ce n'est guère constructif, surtout pour l'enfant.
Hélas oui, il faudrait éduquer les parents avant d'essayer avec les enfants lol! D'ailleurs en règle générale, quand on voit des parents contre le redoublement et qui nous sortent les mauvais arguments débiles de parents irresponsables types "y'en a qu'ont de moins bonnes moyennes", "de toute façon m. Machin, il aime pas mon enfant" ou "de toute façon; s'il redouble, il ne travaillera pas" (ce qui m'énerve au plus haut point: c'est eux le parent, c'est à eux de mettre leur enfant au pied du mur, de l'obliger à bosser et c'est à EUX de comprendre qu'un redoublement, ce n'est pas une sanction), donc quand on voit ce style de parents, on laisse passser: si les parents eux-même ne veulent pas comprendre, comment l'élève pourrait-il le faire et aborder le redoublement avec la volonté de s'en sortir??? Et effectivement, pour de rares, très rares cas, l'année suivante n'est pas catastrophique...

_________________
De même que Louis Pasteur inventa la pasteurisation, c'est à Jean-Pierre Démoral que nous devons la démoralisation, et je dis bravo. Jean-Pierre Démoral commença humblement ses expériences sur sa logeuse, Mme Brouchard, qu'il démoralisa le 12 Septembre 1847.
Concierge : Y fait beau.
Démoral : Ca va pas durer.
Concierge : Je suis démoralisée.

Mermoz
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum