Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 14:06

On commence avec un lexique sur la religion juive, l'histoire et les cultures juives : ICI
C'est moi qui l'ai conçu à partir de références diverses. Il y a déjà quelques ouvrages cités avec certaines entrées. La bibliographie arrive dès que je suis devant mon ordinateur.


Dernière édition par Jenny le Dim 1 Nov 2015 - 14:08, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Invité El le Dim 1 Nov 2015 - 14:24

Je trouve que c'est un très beau travail.

Pour ce que je connais un peu (l'histoire du texte biblique), je suggère quelques modifications sur les entrées "bible" ou "pentateuque".
Le lexique traite essentiellement du judaïsme rabbinique et moins du judaïsme ancien, et spécifiquement hellénistique. Doit-on alors mélanger sans explication les termes grecs (bible, pentateuque) et les appellations hébraïques (tanakh) auxquelles les Juifs aujourd'hui sont très attachés.
Il fut un temps où le Judaïsme et l'Hellénisme se sont rencontrés, où la Bible grecque (la Septante) fut le fruit des travaux des Chrétiens bien sûr mais aussi encore des Juifs (jusqu'aux révisions d'Aquila, de Théodotion). Cette période passionnante explique en partie les malentendus, les replis, les haines postérieures.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 14:51

On fera une retouche. 
Parce qu'au départ, c'est généraliste et c'est pour débuter...oui oui, je sais quand on voit certaines entrées, ça fait rire Laughing 
Bon, quand vous allez passer à la découverte des mondes de l'ultra-orthodoxie...

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Invité El le Dim 1 Nov 2015 - 14:56

Ce sera d'une complexité byzantine? Wink

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Ashtrak le Dim 1 Nov 2015 - 14:59

Merci pour ce boulot ! Je le mets en favori.


_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !

Ashtrak
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 15:12

elpenor08 a écrit:Ce sera d'une complexité byzantine? Wink
Non, mais pour certains ce sera un voyage en terre inconnue tellement c'est étrange, fascinant, mystérieux et aussi exaspérant. Je viens d'acheter le livre de Florence Heymann sur les jeunes qui sortent de l'ultra-orthodoxie, je commence la lecture lundi mais même si j'ai énormément lu sur ce sujet, je sais que ça va être terrible. 
Ce roman est déjà une bonne approche d'un mode de vie qu'on a bien du mal à appréhender. Je mettrai aussi beaucoup de références littéraires. Comment trouver le bonheur dans une existence réglée par des interdits ??? C'est quelque chose qui nous est totalement étranger. C'est pour cela qu'il faut savoir. 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 15:13

@Ashtrak a écrit:Merci pour ce boulot ! Je le mets en favori.

Quand j'emmène une classe au MAHJ rue du Temple, je fais une réduction parce qu'un lexique de 11 pages .... Very Happy Laughing

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Isis39 le Dim 1 Nov 2015 - 16:05

Shoah.
Une exposition virtuelle : Avant qu'ils ne périssent.
Elle présente les photos retrouvées à Auschwitz dans une boite, celles qui sont exposée dans le "Sauna" de Birkenau.



Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 16:08

Photos prises mercredi soir 






Dernière édition par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 18:35, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Isis39 le Dim 1 Nov 2015 - 16:09

Anne Frank,sa vie, son journal
Un beau site pour travailler avec des élèves.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Isis39 le Dim 1 Nov 2015 - 16:09

Olympias

Je les ai aussi prises en photo en janvier.
Très émouvant ces images.

D'ailleurs mes photos du stage avec le mémorial de la Shoah
https://goo.gl/photos/kKRtbPN8nppVNRM98

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 16:12

J'en mettrai une série ce soir, avec la tablette et le réseau qui fluctue dans le train, c'est assez incommode pour accrocher les photos.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Isis39 le Dim 1 Nov 2015 - 16:14

L'album d'Auschwitz, une référence.

https://www.reseau-canope.fr/les-2-albums-auschwitz/ (en français)
(en anglais mais photos plus "accessibles")

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Isis39 le Dim 1 Nov 2015 - 16:15

Une exposition virtuellesur les Sonderkommandos


Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 16:32

Ma bibliographie que je viens de repêcher sur le web !!!! ICI
Il manque des références récentes mais il y a déjà de quoi lire assez largement

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par *Fifi* le Dim 1 Nov 2015 - 18:24

Malaga, Lux et moi même avons fait la formation d'été au mémorial de la Shoah. Si certains veulent mes notes (env 60p ordi), je les transmets avec plaisir.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 18:55


Chronologie de l’histoire des Juifs en France

• 212 : Caracalla accorde la citoyenneté romaine aux Juifs
• 313 : Le christianisme est religion d’Etat dans l’Empire : les Juifs commencent à émigrer vers la Gaule, peu christianisée.
• IV è siècle : Attestation d’une présence juive effective en Gaule
• Vè-VIIè siècles : Mesures restrictives prononcées par les différents conciles ; baptêmes forcés en zone wisigothique
• VIIè-IXè siècles : Diminution du nombre des Juifs en Gaule ; l’arrivée des musulmans s’accompagne d’une détérioration de la condition juive.
• 768-814 : sous le règne de Charlemagne, les Juifs sont plus ou moins protégés.
• IXè-Xè siècles : début du règne capétien ; multiplication des mesures de rétorsion contre les Juifs ; fondation d’une grande école talmudique à Mayence
• Fin Xè-début XIè : le Talmud parvient en France
• XIè-XIIè jusqu’au XIVè : Rayonnement de l’école de Rachi de Troyes et de ses disciples (tossafistes) ; se développent également l’école de Paris et celles de Provence.
• Les Croisades ne manquent pas de susciter des poussées de haine contre les Juifs, ce qui oblige l’Eglise à intervenir.
• 1144 : première calomnie de meurtre rituel à Norwich
• 1171 : la même calomnie entraîne l’extermination, de la communauté juive de Blois
• 1179 : calomnie de meurtre rituel à Pontoise
• 1182 : Philippe-Auguste chasse les Juifs
• 1198 : il les rappelle
• XIIè-XIIIè : Arrivée en Provence de Juifs arabophones fuyant l’Espagne. Important apport philosophique (pensée judéo-arabe, classiques grecs, médecine…traductions)
• XIIè-XVè : nombreuses ordonnances royales et canons de l'Eglise sur le prêt à intérêt, qui devient la spécialité professionnelle des juifs, faute de pouvoirs exercer d’autres métiers, et le fondement même de cette utilité qui justifie qu’on les rappelle (cf Philippe Auguste ) et qu’on les garde.
• 1215 : le Concile de Latran décide du port d’un signe distinctif par les Juifs.
• Le XIII è siècle est traversé par des mouvements anti-juifs et craint que le développement de la philosophie ne représente un danger pour la foi. Les rois, certains seigneurs, débiteurs des Juifs annulent tout ou partie de leurs dettes, saisissent leurs biens, les rançonnent. Des expulsions s’en suivent.
• 1240 : Disputation de Paris et condamnation du Talmud, qui est brûlé en 1242 (ou 44)
• 1291 : Accusation de profanation d’hostie
• 1294 : Règne de Philippe le Bel : Mise en place de quartiers réservés non clos réservés aux Juifs
• XIV è : Epoque de fortes persécutions, massacres, expulsions
• 1306 : Philippe le Bel les expulse ; son fils, Louis X le Hutin les rappelle pour 12 ans
• 1320-21 : La croisade des »pastoureaux » entraîne des massacres de Juifs
• 1348-49 : Grande Peste (ou Peste Noire) durant laquelle les Juifs sont accusés de la propager : nombreux massacres et la disparition de nombreuses communautés.
• Peu de gens reviennent lors des rappels
• 1394 : Expulsion décidée par Charles VI
• 1472-74 : Louis XI favorise leur retour à Bordeaux, dépeuplée par la guerre de Cent Ans.
• 1492 : expulsion des juifs d’Espagne ; jusqu’au XVIIè siècle, des séfarades, appelés « Portugais » mais convertis au christianisme, s’installent en Aquitaine
• 1498 : Expulsion des Juifs de Provence
• XVIè : Les Juifs ne demeurent que dans le Comtat Venaissin (propriété du pape) et en Alsace.
• XVII è : Les convertis s’organisent en communautés juives
• XVIIIè : Moses Mendelssohn lance le Mouvement des Lumières juif, la Haskalah ; la Lorraine et l’Alsace sont française ; les Juifs, tout en étant taxés, sont mieux protégés.
• 1681 : Création du rabbinat d’Alsace
• 1723 : Les Juifs du Sud-Ouest sont reconnus
• 1770 : Les Portugais ouvrent une synagogue à Paris
• 1778 : Inauguration de celle des « Allemands »
• 1784 : Louis XVI abolit le péage corporel en Alsace
• La période des Lumières entraîne des discussions à propos des moyens pour rendre la vie des Juifs plus supportable et plus heureuse.
• 1789 : Environ 40 000 Juifs vivent en France.
• 1790 et 1791 : les Juifs reçoivent la citoyenneté
• 1791-1914 : Construction de 250 synagogues
• 1807 : Napoléon convoque un grand Sanhédrin
• 1808-1809 : Organisation des consistoires (assemblées décidant de tout ce qui relève du culte) ; en 1808, un décret »infâme » devait placer les Juifs hors du droit commun pendant 10 ans
• 1819 : Ouverture de la première école juive pour garçons de type moderne
• 1822 : Ouverture de la première école juive pour filles.
• 1860 : Création de l’alliance israélite universelle
• 1861 : 79 964 juifs vivent en France
• 1870 : Le décret Crémieux accorde la citoyenneté française aux Juifs d’Algérie.
• 1881-1905 : Fortes persécutions en Russie (pogroms)
• 1886 : Drumont publie « La France juive »
• 1889 : Drumont et Jacques Biez créent la Ligue antisémite (dissoute l’année suivante)
• 1892 : Drumont fonde « La libre parole »
• 1894-1906 : Affaire Dreyfus
• Fin XIXè-début XXè : immigration de Juifs venus de l’Est (Ashkénazes) ; Création d’un théâtre yiddish à Paris. Présence d’artistes juifs à travers l’Ecole de Paris (Chagall, Pascin, Soutine…)
• 1914-1918 : Les Juifs s’engagent massivement pour combattre l’Allemagne ; fort patriotisme
• 1919-1939 : Forte immigration venue d’Europe centrale et orientale puis d’Allemagne et d’Autriche
• 1940-41 : Promulgation de 26 lois, 24 décrets et 6 arrêtés concernant les Juifs français et étrangers
• 1941-44 : Déportation de 76 000 juifs, dont 11 000 enfants. Seuls 2500 rentrent des camps. Des clandestins créent le Centre de Documentation Juive contemporaine (CDJC).
• 1949 : Création du fonds social juif unifié (FSJU)
• Début des années 50 : « tombeau du martyr juif inconnu » rue Geoffroy l’Asnier
• 1962 : Arrivée des Juifs d’Algérie, avec les autres pieds-noirs rapatriés
• Années 70-80 : structuration des mouvements négationnistes
• 1977 : Naissance du mouvement juif libéral
• 1979 : Projection à la télévision de la série américaine « Holocauste »
• 1982 : Attentat de la rue des Rosiers
• 1985 : « Shoah » sort en salles
• 1987 : Procès de Klaus Barbie ; Le Pen évoque les « chambres à gaz détail de la seconde Guerre Mondiale »
• 1994 : Procès Touvier
• 1995 : Dans son discours du 16 juillet, lors du 53 è anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, Jacques Chirac reconnaît la responsabilité de la France, ce que les présidents précédents s’étaient toujours refusé à faire.
• 1998 : Inauguration du Musée d’art et d’histoire du judaïsme
• Travail de la commission Mattéoli sur les spoliations de biens juifs pendant la guerre
• 2000 : Création de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
• Procès Papon
• 25 janvier 2005 : Inauguration du Mémorial de la Shoah/CDJC

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 18:56

Sur l'antisémitisme :

L'Antisémitisme en France. De l'affaire Dreyfus à l'affaire Carpentras, dossier, in L'Histoire, no 148, oct. 1991
H. ARENDT, The Origins of Totalitarianism, New York, 1951 (Les Origines du totalitarisme. I. Sur l'antisémitisme, Calmann-Lévy, Paris, 1973, rééd. Seuil, coll. « Points-Essais », Paris, 1998)
E. BENBASSA, Histoire des juifs de France, Seuil, 1997, 2e éd. rév., 2000 ; « Juifs d'Europe centrale et orientale à l'ère du post-communisme », in Historiens et Géographes, no 377, 2002
E. BENBASSA & A. RODRIGUE, Histoire des Juifs sépharades, Seuil, 2002
P. BIRNBAUM, Le Moment antisémite, Fayard, Paris, 1998
N. COHN, Warrant for Genocide : The Myth of the Jewish World Conspiracy and the Protocols of the Elders of Zion, 1967 (Histoire d'un mythe. La conspiration juive et les Protocoles des sages de Sion, trad. L. Poliakov, Gallimard, Paris, 1967, rééd. 1992)
G. DERMENJIAN, La Crise antijuive oranaise (1895-1905). L'antisémitisme dans l'Algérie coloniale, L'Harmattan, Paris, 1986
V. DUCLERT, L'Affaire Dreyfus, La Découverte, coll. « Repères », Paris, 1994
N. FRESCO, Fabrication d'un antisémite, Seuil, 1999
S. GILMAN & S. T. KATZ dir., Anti-Semitism in Times of Crisis, New York University Press, New York, 1991
D. G. GOODMAN & M. MIYAZAWA, Jews in the Japanese Mind. The History and Uses of a Cultural Stereotype, The Free Press, New York, 1994
R. HILBERG, The Destruction of the European Jews, W. H. Allen, Londres, 1961, 2e éd. augm., 3 vol., 1985 (La Destruction des juifs d'Europe, Fayard, 1988)
A. KASPI, Jules Isaac. Historien, acteur du rapprochement judéo-chrétien, Plon, Paris, 2002 / W. KOREY, Russian Antisemitism, Pamyat, and the Demonology of Zionism, Harwood Press, 1993
G. I. LANGMUIR, Toward a Definition of Antisemitism, University of California Press, Berkeley, 1990 ; History, Religion, and Antisemitism, ibid., 1990
W. LAQUEUR dir., The Holocaust Encyclopedia, Yale University Press, New Haven-Londres, 2001
B. LEWIS, Semites and Anti-Semites (Sémites et antisémites trad. J. Carnaud et J. Lahana, Fayard, 1987)
S. LINDEMANN, The Jew Accused. Three Anti-Semitic Affairs : Dreyfus, Beilis, Frank, 1894-1915, Cambridge University Press, Cambridge, 1991
R. LOEWENSTEIN, Psychanalyse de l'antisémitisme, P.U.F., Paris, 1952, 2e éd. 2001
M. MARRUS & R. O. PAXTON, Vichy et les Juifs, Calmann-Lévy, 1981
R. MILLMAN, La Question juive entre les deux guerres. Ligues de droite et antisémitisme en France, Armand Colin, Paris, 1992
R. MODRAS, The Catholic Church and Antisemitism, Poland 1933-1939, Harwood, 1994
G. NORDBRUCH, The Socio-Historical Background of Holocaust Denial in Arab Countries, The Vidal Sassoon International Center for the Study of Antisemitism, Jérusalem, 2001
P. PIERRARD, Juifs et Catholiques français, Fayard, 1970, 2e éd. augm. Cerf, Paris, 1997
L. POLIAKOV, Histoire de l'antisémitisme, 4 vol., Calmann-Lévy, Paris, 1955-1977, rééd. 2 vol., Seuil, 1991
L. POLIAKOV et al., Histoire de l'antisémitisme, vol. V, ibid., 1994
T. REINACH, Textes d'auteurs grecs et romains relatifs au Judaïsme, E. Leroux, Paris, 1895
R. SCHOR, L'Antisémitisme en France pendant les années trente, Complexe, Bruxelles, 1992
F. STERN, The Whitewashing of the Yellow Badge : Antisemitism and Philosemitism in Postwar Germany 1945-1952, Pergamon, Oxford, 1992
P.-A. TAGUIEFF, Les Protocoles des Sages de Sion. Faux et usages d'un faux, 2 vol., Berg International, Paris, 1992 ; L'Antisémitisme de plume 1940-1944, ibid., 1992 ; La Nouvelle judéophobie, Mille et une nuits, Paris, 2002
P. VIDAL-NAQUET, Les Assassins de la mémoire, La Découverte, 2e éd., Paris, 1987
M. WINOCK, Edouard Drumont et Cie. Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France, Seuil, 1982
R. S. WISTRICH, Demonizing the Other : Antisemitism, Racism and Xenophobia, Harwood, Chur (Suisse), 1999 ; « The Vatican and the Shoah », in Modern Judaism, vol. 21, no 2, mai 2001



Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 18:59

LES LANGUES JUIVES

L'Hébreu : Véhicule de la prière et des échanges intellectuels au long de l'histoire juive, l'hébreu, pour la Tradition, est la langue des origines, celle par laquelle Dieu a séparé le jour et la nuit, tirant l'univers du chaos, lui donnant vie et sens en le nommant...Cette langue sémitique est celle -sacrée- de la Torah, dont le texte, à dater de l'exil babylonien (-536), se mêle d'araméen, instrument de l'administration qui domine peu à peu le parler quotidien et les débats des académies talmudiques.
Dès le IIIe siècle, l'hébreu est dit « langue des Sages », ancrée au cœur de l'érudition et de la pratique religieuse. Signe qu'il déserte les autres sphères ? Florissant dans l'œuvre poétique ou scientifique  il quitte en effet la vie courante, mais se tisse aux langues des terres d'accueil, participant de la création de judéo-langues aussi diverses que la diaspora.
À la fin du XVIIIe siècle, un renouveau survient par le biais de la Haskalah, qui veut faire accéder les Juifs aux Lumières via l'allemand, mais vite relayé par l'hébreu : la presse se développe, on traduit des textes littéraires et savants, le roman voit le jour avec Abraham Mapou. Une prose nouvelle se crée au XIXe, dans un hébreu fait de toutes ces strates. Mais la langue n'est plus parlée, et beaucoup n'en usent guère au-delà des prières... Un mouvement de conscience sociale pousse certains de ses écrivains, comme Peretz, à l'abandonner pour le yiddish du « peuple »... et des « femmes ».Il faudra le sionisme pour que l'hébreu sorte des synagogues. L'hébreu moderne se forge. En 1948, il devient la langue officielle d'Israël - la première, mais non la seule, l'arabe étant la seconde langue du nouvel État.

Le Yiddish : « Des migrations de peuples traversent le yiddish de bout en bout », écrit Kafka qui se réjouit que les mots y montrent « de la curiosité et de l'insouciance ».C'est autour du Xe siècle qu'une nouvelle langue de fusion apparaît entre Rhin et Moselle, où des Juifs venant de France rejoignent les premiers arrivés dans les pas des Romains. Aussi trouve-t-on un lexique à 70 % germanique, mêlé de 15 % d'hébreu ou d'araméen, du latin et du roman, syntaxe germanique incluse. Mais le yiddish ne devient vraiment lui-même qu'en quittant son berceau : du XVe au XVIIIe, il se charge de slave, se diffuse et se différencie, s'épanouit à l'est de l'Europe ; puis il part en Palestine, en Amérique du Sud et du Nord... L'hébreu y gagne le suffixe slave "nik" (kibboutznik), et le Yinglish éclôt entre Hollywood et New York, nogoudnik agrégeant "nik" à "no good" ou "mauvais".
Au XIXe, alors que les Juifs de l'Est délaissent la tradition religieuse sans pour autant être acceptés comme citoyens, le yiddish  donne naissance à une littérature moderne, du roman populaire au théâtre d'avant-garde, de l'essai à la poésie ; une presse engagée, des partis et des syndicats arment le mouvement ouvrier ; un institut d'étude et de recherche ouvre à Vilna, des revendications culturalistes émergent... La yiddishkaït, l'univers yiddish, devient un substitut de territoire - avant d'être engloutie dans la Shoah. Malgré l'absence de transmission aux nouvelles générations, le yiddish est aujourd'hui l'objet d'une nostalgie active.
Le Ladino ou Judéo-Espagnol : « C'est dans le cadre de l'Empire ottoman en formation que s'est formée l'ethnie judéo-espagnole », écrit Haïm Vidal-Séphiha.
Il précise qu'en quittant l'Espagne en 1492, les exilés emportaient dans leurs bagages la langue alors commune aux musulmans, aux chrétiens et aux Juifs, à quelques très légères variantes près. Aucune langue spécifiquement juive n'existait en Espagne, sauf la langue calque des traductions littérales de la Bible, le ladino «figé et sacralisé » dans l'écrit et la liturgie.
C'est le castillan du XVe siècle, assorti de quelques termes aragonais (ionsi - l'ours), arabo-hispaniques (alhad - dimanche) ou catalans (kaler - falloir), appelé en Turquie djudezmo ou djidyo, et au Maroc hakétya. Langues vernaculaires forgées dans les nouvelles terres d'accueil et ne se sont différenciés de l'espagnol au début du XVIIe siècle. L'hébreu s'y est mêlé, et peu à peu s'y sont agrégés des vocables turcs, grecs, roumains, bulgares ou serbes, constituant le judéo-espagnol.
Toute une littérature a surgi : écrite, avec près de 6 000 ouvrages répertoriés et orale, faite de proverbes, contes, romances et kantiguas. Mais son usage recule dès la fin du XIXe siècle, face au français introduit par les écoles de l'Alliance israélite universelle. Encore parlé par d'importantes communautés avant la Seconde Guerre mondiale, le judéo-espagnol est aujourd'hui menacé de disparition, à l'instar du yiddish. C'est une des conséquence de la Shoah, qui décima les communautés grecque, yougoslave, roumaine et bulgare, mais aussi le fait du départ de la plupart des Juifs du Maroc, suite à la décolonisation et des guerres israélo-arabes.

Les Judéo-dialectes : L'histoire des langues juives reflète la dispersion des Juifs à travers le monde. Ainsi en va-t-il du judéo-arabe, du judéo-italien et du judéo-provençal.
Déjà en usage au VIe siècle, le judéo-arabe use de l'alphabet hébreu, il en existe des variantes régionales en Asie et en Afrique du Nord. La littérature judéo-arabe connait son âge d'or du IXe au XVe siècle. Jusqu'à l'expulsion des Juifs d'Espagne, en 1492, médecins, commentateurs des textes sacrés ou mathématiciens s'exprimaient en cette langue. Diffusée ensuite dans leurs nouvelles terres d'accueil par les rabbins et les enseignants, elle se fait langue du quotidien ; et connait en Afrique du Nord, au tournant des XIXe et XXe siècles, un important renouveau littéraire.
Le latin joue un rôle dans la constitution du judéo-italien. Bien qu'écrit en caractères hébraïques, l'hébreu y reste parcellaire. Les mots et locutions y sont composés de racines hébraïques pourvues de désinences et de flexions italiennes. Des hymnes religieux, et de la poésie profane, furent rédigés en judéo-italien. Cette langue est aujourd'hui encore vivante. L'écrivain Primo Levi donne un témoignage savoureux de cette langue de frontière et de transition dans le premier chapitre de son livre Le Système périodique.
Le judéo-provençal, ou chouadit, mélange d'hébreu et de provençal, que les grands-parents du poète Armand Lunel (1892-1977) parlaient au début du XXe siècle, fut pratiqué dans le sud de la France à partir du XIIe, et a aujourd'hui disparu.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Invité El le Dim 1 Nov 2015 - 19:12

Chapeau bas...

Deux remarques comme ça:
- "la Torah, dont le texte, à dater de l'exil babylonien (-536)[...]": le substrat est bien plus ancien, mais un travail de relecture, d'édition et d'interprétation (dont témoigne le courant prophétique) date en effet de l'exil (avant la fin d'ailleurs, pendant l'exil même, dont avant 536)

- le chiffre de 79 964 juifs français en 1861 est très intéressant, rapporté au 76 000 qui sont déportés pendant la guerre, mais il pourrait être utile de donner le nombre de juifs à ce moment-là

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par florestan le Dim 1 Nov 2015 - 19:21

@Olympias a écrit:On fera une retouche. 
Parce qu'au départ, c'est généraliste et c'est pour débuter...oui oui, je sais quand on voit certaines entrées, ça fait rire Laughing 
Bon, quand vous allez passer à la découverte des mondes de l'ultra-orthodoxie...

http://valeriemrejen.com/folio/?portfolio=pork-and-milk

A ce propos; j'avais trouvé Pork and milk un documentaire  de Valérie Mréjen fascinant (sur des juifs ultra religieux s'efforçant d'échapper à leur milieu d'origine en Israël)
Merci pour toutes ces références.
En littérature Isaac Bashevis Singer est génial et incontournable en conteur d'un monde disparu dans l'horreur.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Nadejda le Dim 1 Nov 2015 - 19:33

Sur les langues juives, l'hébreu surtout, je conseille les très beaux documentaires de Nurith Aviv : D'une langue à l'autre (Misafa Lesafa), Langue sacrée, langue parlée et Traduire. La réalisatrice fera l'objet en novembre d'une rétrospective au Centre Pompidou/BPI.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par florestan le Dim 1 Nov 2015 - 19:37

@Nadejda a écrit:Sur les langues juives, l'hébreu surtout, je conseille les très beaux documentaires de Nurith Aviv : D'une langue à l'autre (Misafa Lesafa), [i]Langue sacrée, langue parlée[/i] et Traduire. La réalisatrice fera l'objet en novembre d'une rétrospective au Centre Pompidou/BPI.

Ah oui, je l'avais vu celui-là: l'hébreu langue de la liberté de la fierté et de l'autonomie par rapport au yiddisch langue du ghetto et de la soumission.
D'ailleurs quelle histoire incroyable que celle de l'hébreu, langue qui a "été ressuscitée" pour redevenir vivante alors que depuis des siècles c'était une langue liturgique. je ne sais pas s'il y a un autre cas de langue qu'on fait volontairement renaître.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Olympias le Dim 1 Nov 2015 - 20:06

elpenor08 a écrit:Chapeau bas...

Deux remarques comme ça:
- "la Torah, dont le texte, à dater de l'exil babylonien (-536)[...]": le substrat est bien plus ancien, mais un travail de relecture, d'édition et d'interprétation (dont témoigne le courant prophétique) date en effet de l'exil (avant la fin d'ailleurs, pendant l'exil même, dont avant 536)

- le chiffre de 79 964 juifs  français en 1861 est très intéressant, rapporté au 76 000 qui sont déportés pendant la guerre, mais il pourrait être utile de donner le nombre de juifs à ce moment-là
En 1939, il y a en France environ 350 000 Juifs français et étrangers ; il est difficile de donner un nombre très précis.
Au XVIIIè siècle, les Juifs sont peu nombreux en France, les expulsions successives ordonnées par les rois ayant empêché toute installation importante. En 1789, ils sont entre 40 000 et 45 000 contre plus d’un million en Pologne.

On distingue plusieurs catégories :

- les Juifs d’origine espagnole ou portugaise (séfarades) installés dans la région bordelaise
- les Juifs d’origine comtadine (région d’Avignon)
- les 20 000 Juifs ashkénazes : Alsaciens, ils sont eux-mêmes divisés entre une minorité aisée et une majorité subissant une forte discrimination, subissant le ghetto, ne pouvant exercer certains métiers (travail et possession de la terre, travail manuel) : ces derniers sont exclus de la vie de la cité, sont misérables, déconsidérés et subissent l’attitude malveillante des autorités et de la population locales.
- des Juifs installés à Paris
La Révolution Française les a émancipés en faisant d’eux des citoyens à part entière en 1790 et 1791.
Au XIXè siècle, les Juifs sont entre 72 000 et 75 000.  Ils représentent environ 0.2 % de la population totale, ce qui n’empêche pas les mouvements ultra nationalistes et xénophobes (Action Française) de parler de l’invasion juive.
Au sommet de l’échelle sociale se trouvent quelques familles, les Rothschild, les Fould, les Goudchaux, les Guinsbourg, les Pereire ayant réussi dans le capitalisme,  la banque et les affaires. Ils vivent dans les quartiers aisés de Paris (XVIè, VIIIè). La déjudaïsation a commencé chez certains (alliances avec des familles nobles, conversions au catholicisme). Une population juive prolétaire vit par contre dans le centre de Paris, dans le Marais, en particulier. Elle vient souvent d’Europe orientale et le flux migratoire ne cesse pas jusqu’à la fin des années trente. La majorité parle yiddish et a encore une pratique religieuse forte.
Entre les deux se trouve la bourgeoisie juive qui vit au contact de la politique, du monde intellectuel, des arts. L’émancipation leur a donné accès aux professions libérales, à la fonction publique, aux carrières universitaires, médicales, juridiques et militaires.

Après la guerre de 1870, un quart des Juifs alsaciens (dont la famille du capitaine Dreyfus) choisit de quitter la région désormais aux mains de l’Allemagne pour manifester son attachement patriotique. La Grande Guerre est un moment fort dans cette adhésion aux valeurs républicaines et nationales et les Juifs s’engagent massivement. Ce patriotisme ne les a pas protégés entre 1940 et 1944…

Les Juifs d'Europe centrale et orientale : des immigrants souvent pauvres
Ils fuient les brimades et les inégalités en Allemagne et en Autriche, les pogroms en Russie, en Pologne et en Roumanie, mais aussi une situation économique désastreuse dont ils sont les premières victimes.
“Lebn vi Got in Frankraykh” (“vivre comme Dieu en France”) : ce dicton yiddish dit bien l’attrait exercé par la France pendant tout le XIXe siècle. Mais ils découvrent qu’en France on ne vit pas forcément comme Dieu. Beaucoup sont religieusement traditionalistes. Certains sont membres du Bund et socialistes.

En Pologne, on paraphrase la formule rituelle “l’an prochain à Jérusalem” par un dicton populaire qui semble alors moins utopique : “l’an prochain à Paris”. De 1876 à 1901, environ 7 000 juifs d’Europe orientale émigrent en France. Au total ils seront 30 000 jusqu’en 1914.
Les nouveaux venus s’installent dans le Pletzl (le quartier juif) de Paris, autour de la rue des Rosiers (III è et IV è arrondissements) mais aussi dans les XIè et XXè et en banlieue. Ils travaillent dur pour une misère dans l’industrie du bois, la confection, la chapellerie, la fourrure, les cuirs et peaux, spécialisations emblématiques de ces juifs d’Europe orientale. Contrairement aux idées reçues, ils sont pauvres, ou de milieux modestes pour la plupart d’entre eux.
1880 voit affluer une première vague de Juifs d’Europe centrale, spécialement de Lodz (Pologne) et d’Autriche-Hongrie qui tentent leur chance loin des persécutions orchestrées par les autorités, tsaristes particulièrement.
Devant cette arrivée de nouveaux émigrants, plus religieux et moins bien intégrés, le Consistoire ainsi que des sociétés philanthropiques organisent écoles publiques, talmud torah, restaurant populaire et fourneau économique. La Société israélite des amis du travail (1823-1834) fonde une École du Travail afin de former les enfants juifs indigents aux métiers manuels, rue des Singes, en 1865. Cette école existe toujours, 4bis rue des Rosiers, à la place de l’orphelinat Rothschild. Cela afin d’enrayer l’image du Juif pauvre exerçant les métiers caricaturaux de chiffonniers ou brocanteurs.
Leurs conditions de vie et de travail particulièrement difficiles les poussent donc vers le syndicalisme et un militantisme politique radical. Plus ou moins ostracisés par les institutions juives françaises, ils recréent dans l’immigration des solidarités communautaires, des amicales de toutes sortes, des écoles, ainsi qu’une presse en yiddish. Réseaux de synagogues, associations d’entraide, organisations politiques révolutionnaires, presque tous en yiddish, fleurissent ainsi au tournant du siècle.
Les Juifs de France, qui préfèrent s’intituler « Israélites », n’ont pas toujours regardé d’un très bon œil ces immigrés yiddishisants, « mal dégrossis », qui selon eux attisent l’antisémitisme par leurs manières. Cette méfiance et cette hantise deviennent plus prégnantes encore à partir de 1898.
Les Juifs étrangers demandent souvent la naturalisation pour leurs enfants nés en France et les élèvent dans l’idée de l‘intégration voire de l’assimilation : l’école, les études, le travail, la pratique du français et le respect des lois du pays qui les a accueillis sont des valeurs fortes.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Topic ressources Histoire du judaïsme, cultures juives /Histoire de l'antisémitisme et de la Shoah

Message par Invité El le Dim 1 Nov 2015 - 20:13

Merci! cheers

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum