Les phrases provocatrices des élèves

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 11:25

Ben il me semble qu'il faut bien le dire puisque ça n'est pas une évidence pour tout le monde et que la question se pose pour certains. S'il vient sur le forum pour faire part de ses doutes, il faut peut-être aussi le conforter dans la bonne attitude. S'il n'a pas la bonne attitude (et je pense que tout le monde est d'accord sur ce point), il faut bien le lui dire clairement et ça explique les difficultés qu'il rencontre : les élèves en profitent. Il ne doit pas avoir d'états d'âme à les sanctionner : la question ne se pose même pas.

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par roxanne le Mar 3 Nov 2015 - 11:29

Oui, mais toi et d'autres partez du principe que l'on peut facilement exclure, coller quatre heures, avoir les parents de son côté, que tout cela est évident. Alors, certes, ça devrait l'être mais ce n'est pas toujours le cas. Après, je suis aussi un peu gênée par "avec moi ceci ou cela". On attend déjà ça assez souvent en DP pour ne pas avoir à le lire ici. On ne fait pas un concours au prof le plus autoritaire mais on essaie concrètement de s'aider.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Nadejda le Mar 3 Nov 2015 - 11:31

@roxanne a écrit:
@nitescence a écrit:Je confirme : la réaction adéquate figure dans ma signature. Si tu te comportes comme un paillasson, ce n'est pas étonnant qu'ils s'essuient les pieds sur toi. Je les aurais recadrés dès le départ avec exclusion de cours et coup de fil aux parents en expliquant que j'attendais des excuses publiques pour les reprendre en cours. Je ne comprends même pas que la question se pose...[/quote]
Et ben formidable , hein. Ca aide bien le collègue, ça fait du bien à l'ego aussi et c'est très constructif.

+1 Rolling Eyes
Mais bon, c'est de tradition ici pour certains de se targuer de ne jamais laisser rien passer (je ne parle pas de ceux qui proposent des conseils concrets — mais pas toujours applicables selon les établissements, malheureusement).

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 11:46

@roxanne a écrit:Oui, mais toi et d'autres partez du principe que l'on peut facilement exclure, coller quatre heures, avoir les parents de son côté, que tout cela est évident. Alors, certes, ça devrait l'être mais ce n'est pas toujours le cas. Après, je suis aussi un peu gênée par "avec moi ceci ou cela". On attend déjà ça assez souvent en DP pour ne pas avoir à le lire ici. On ne fait pas un concours au prof le plus autoritaire mais on essaie concrètement de s'aider.

oui, enfin je donne des conseils concrets qui peuvent s'appliquer : on peut coller l'élève dans un de ses propres cours si l'administration refuse de le faire, on peut appeler les parents et dans l'immense majorité des cas ça marche. Mais on n'en est même pas là puisque le collègue se demande s'il doit sactionner ou pas et si c'était vraiment de l'insolence. Excuse-moi mais je crois rêver !


Dernière édition par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 11:51, édité 1 fois

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 11:50

@Nadejda a écrit:
@roxanne a écrit:
@nitescence a écrit:Je confirme : la réaction adéquate figure dans ma signature. Si tu te comportes comme un paillasson, ce n'est pas étonnant qu'ils s'essuient les pieds sur toi. Je les aurais recadrés dès le départ avec exclusion de cours et coup de fil aux parents en expliquant que j'attendais des excuses publiques pour les reprendre en cours. Je ne comprends même pas que la question se pose...[/quote]
Et ben formidable , hein. Ca aide bien le collègue, ça fait du bien à l'ego aussi et c'est très constructif.

+1 Rolling Eyes
Mais bon, c'est de tradition ici pour certains de se targuer de ne jamais laisser rien passer (je ne parle pas de ceux qui proposent des conseils concrets — mais pas toujours applicables selon les établissements, malheureusement).

oui, je passe pour un prof sévère (même s'il m'arrive parfois à moi aussi d'être débordé), mais justement led élèves m'apprécient pour ça : dans mon cours on a le calme et on peut bosser.de même, j'ai une notation stricte mais là aussi ils apprécient car ils savent que quand ils obtiennent une bonne note, elle a une vraie valeur et qu'elle n'est pas au rabais. Même les élèves les plus faibles apprécient qu'on fasse preuve d'exigence envers eux.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par roxanne le Mar 3 Nov 2015 - 11:55

Mais je n'en doute pas, je ne suis pas non plus la rigolote de service. C'est juste que là ce n'est pas le propos.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Sei le Mar 3 Nov 2015 - 12:03

@nitescence a écrit:
@Nadejda a écrit:
@roxanne a écrit:
@nitescence a écrit:Je confirme : la réaction adéquate figure dans ma signature. Si tu te comportes comme un paillasson, ce n'est pas étonnant qu'ils s'essuient les pieds sur toi. Je les aurais recadrés dès le départ avec exclusion de cours et coup de fil aux parents en expliquant que j'attendais des excuses publiques pour les reprendre en cours. Je ne comprends même pas que la question se pose...[/quote]
Et ben formidable , hein. Ca aide bien le collègue, ça fait du bien à l'ego aussi et c'est très constructif.

+1 Rolling Eyes
Mais bon, c'est de tradition ici pour certains de se targuer de ne jamais laisser rien passer (je ne parle pas de ceux qui proposent des conseils concrets — mais pas toujours applicables selon les établissements, malheureusement).

oui, je passe pour un prof sévère (même s'il m'arrive parfois à moi aussi d'être débordé), mais justement led élèves m'apprécient pour ça : dans mon cours on a le calme et on peut bosser.de même, j'ai une notation stricte mais là aussi ils apprécient car ils savent que quand ils obtiennent une bonne note, elle a une vraie valeur et qu'elle n'est pas au rabais. Même les élèves les plus faibles apprécient qu'on fasse preuve d'exigence envers eux.

Moouiii… je vais mettre ton post sous le nez des élèves à qui je vais rendre leurs 2, 1, 0,5, et même 0, tout à l'heure. Rolling Eyes
C'est difficile, hein, d'imaginer que l'on n'est pas le centre du monde, que les élèves ne sont pas les mêmes partout, que les conditions d'exercice non plus ? On croit qu'il suffira simplement d'être encore plus sévère, mais non, l'équilibre est plus difficile à trouver que cela, parce qu'on a en face de soi des élèves qui ont complètement décroché, et ce depuis longtemps, et que ces élèves ne se cantonnent pas à un, deux ou même trois par classe. Tout le métier en est changé.

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par InvitéeC9 le Mar 3 Nov 2015 - 12:39

4 heures de colle pour de l'insolence, c'est applicable seulement quand on a tellement d'autorité que l'on peut se permettre de sortir l'artillerie lourde à la moindre incivilité. Les collègues qui peuvent, tant mieux, et je crois qu'on est beaucoup à les envier. Mais dans le cas de Jonjon, vu ce qu'il décrit, je dirais qu'il est préférable de garder la retenue comme sanction ultime, après mots dans le carnet, remontages de bretelles à la fin du cours, etc.
Car une fois qu'il aura mis 4 heures, que lui restera-t-il comme marge de manoeuvre, pour des faits plus graves ?

_________________
Contre la réforme 2016 !

InvitéeC9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 12:42

Arf ! Tu tombes mal : j'ai exercé aussi bien en zep qu'en centre-ville et c'est partout pareil. Les élèves veulent être pris au sérieux ! Après je n'ai que rarement les notes catastrophiques que tu évoques : je ne cherche pas à saquer les élèves et je fais des contrôles adaptés, mais sans tricher à la correction.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 13:09

Non, ce n'est pas partout pareil.
Il y a des bahuts où tu ne peux pas coller parce que la vie sco est débordée, voire, jette tes demandes de colle, et tes rapports... Il y a des bahuts où il n'y a pas d'AED et juste une CPE débordée qui te ramène les élèves dans ton cours après que tu les aies exclus. Il y a des bahuts où quand tu colles 4h, et que rien ne se passe, et qu'il n'y a pas d'exclusion temporaire derrière, ben, tu fais quoi ?
Coller dans ton cours, cette vaste blague ?
Je n'ai JAMAIS pu le faire car ils se connaissent tous et papotent entre eux et le collé perturbe encore plus. Exclure celui qui est collé dans mon cours ? Ahaha lol.
As-tu déjà été dans le cas où un élève REFUSE de sortir quand tu l'exclues, se lève et te menace ? Sais-tu seulement ce que ça fait ?
Crois-tu vraiment, du haut de tes 38 ans, avoir tout vu ?

Quant à ta pique concernant les notes de Sei, elle est juste gerbante de mépris. Qu'est-ce qui te fait croire qu'elle veut sacquer ses élèves ? Qu'est-ce qui te permet de dire que ses contrôles ne sont pas adaptés ?




_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par ycombe le Mar 3 Nov 2015 - 13:20

@roxanne a écrit:Oui, mais toi et d'autres partez du principe que l'on peut facilement exclure, coller quatre heures, avoir les parents de son côté, que tout cela est évident. Alors, certes, ça devrait l'être mais ce n'est pas toujours le cas. Après, je suis aussi un peu gênée par "avec moi ceci ou cela". On attend déjà ça assez souvent en DP pour ne pas avoir à le lire ici. On ne fait pas un concours au prof le plus autoritaire mais on essaie concrètement de s'aider.
C'est exact, une administration/vie scolaire qui empêche d'avoir de l'autorité, j'ai connu ça aussi. La condition sine qua non pour pouvoir faire correctement son boulot, c'est la présence d'une direction qui pense que les élèves sont là pour bosser et qui ne donne jamais raison aux élèves ou aux parents contre les enseignants et qui force la vie scolaire à faire son boulot en ce sens si nécessaire. Comme je l'ai signalé cela permet une diminution des sanctions à moyen terme, et donc cela permet à la vie scolaire d'être moins débordée.

Ce que j'ai dit marche si l'administration fait son boulot correctement. Sinon… il faut survivre et fuir.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 13:22

@WonderWoman a écrit:Non, ce n'est pas partout pareil.
Il y a des bahuts où tu ne peux pas coller parce que la vie sco est débordée, voire, jette tes demandes de colle, et tes rapports... Il y a des bahuts où il n'y a pas d'AED et juste une CPE débordée qui te ramène les élèves dans ton cours après que tu les aies exclus. Il y a des bahuts où quand tu colles 4h, et que rien ne se passe, et qu'il n'y a pas d'exclusion temporaire derrière, ben, tu fais quoi ?
Coller dans ton cours, cette vaste blague ?
Je n'ai JAMAIS pu le faire car ils se connaissent tous et papotent entre eux et le collé perturbe encore plus. Exclure celui qui est collé dans mon cours ? Ahaha lol.
As-tu déjà été dans le cas où un élève REFUSE de sortir quand tu l'exclues, se lève et te menace ? Sais-tu seulement ce que ça fait ?
Crois-tu vraiment, du haut de tes 38 ans, avoir tout vu ?

Quant à ta pique concernant les notes de Sei, elle est juste gerbante de mépris. Qu'est-ce qui te fait croire qu'elle veut sacquer ses élèves ? Qu'est-ce qui te permet de dire que ses contrôles ne sont pas adaptés ?




Eh bien oui figure-toi ça m'est déjà arrivé : elle a fini par sortir, c'est vrai que j'ai dû faire intervenir le proviseur qui était une femme de caractère et d'autorité qui m'a soutenu.
Quant aux notes, je n'ai pas sous entendu quoi que ce soit : j'ai juste dit que c'était rare mais ça m'arrive bien. Quand les élèves n'ont pas travaillé où veux-tu trouver des points à mettre ? Tant pis pour eux. Je n'ai pas attaqué notre collègue : il faut arrêter d'être parano !

Edit : quand je dis que je ne saque pas mes élèves, où vous-tu que je sous-entends que c'est son cas ? Je parle de ce que je fais, pas de ce que font les autres. C'est tout.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Sei le Mar 3 Nov 2015 - 13:27

@nitescence a écrit:Arf ! Tu tombes mal : j'ai exercé aussi bien en zep qu'en centre-ville et c'est partout pareil. Les élèves veulent être pris au sérieux ! Après je n'ai que rarement les notes catastrophiques que tu évoques : je ne cherche pas à saquer les élèves et je fais des contrôles adaptés, mais sans tricher à la correction.

Ah, mais la différence entre toi et moi, Nitescence, c'est que je suis une personne détestable quand tu es quelqu'un en passe d'obtenir auréole, lauriers, et palmes académiques en prime. Je mets cartes sur table et je sors du bois : j'ai choisi ce métier dans le but de saquer les élèves.

D'ailleurs, je suis un brin gavée : je dois aussi rendre des copies à mes 4e, et ils ont obtenu d'excellentes notes. Grrr... qu'à cela ne tienne, je vais appliquer ton conseil et A-DAP-TER. A la prochaine évaluation, je leur poserai les mêmes questions qu'aux 3e, des questions très difficiles à la veille de l'entrée au lycée, comme "relevez un adjectif caractérisant le personnage", "relevez deux verbes à l'impératif", "quelle est la forme de la phrase au vers ...?" (interrogative), "quel est le niveau de langage dans le vers où il y a le mot connerie ?"... Ils ne vont pas rigoler comme ça avec moi, les mômes !

Allez, salut, ô toi qui penses que le monde se divise en deux catégories : ceux qui mordent d'un côté, les paillassons de l'autre.

Et spéciale dédicace à tous les paillassons de la terre ! woohoo woohoo

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 13:29

@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Non, ce n'est pas partout pareil.
Il y a des bahuts où tu ne peux pas coller parce que la vie sco est débordée, voire, jette tes demandes de colle, et tes rapports... Il y a des bahuts où il n'y a pas d'AED et juste une CPE débordée qui te ramène les élèves dans ton cours après que tu les aies exclus. Il y a des bahuts où quand tu colles 4h, et que rien ne se passe, et qu'il n'y a pas d'exclusion temporaire derrière, ben, tu fais quoi ?
Coller dans ton cours, cette vaste blague ?
Je n'ai JAMAIS pu le faire car ils se connaissent tous et papotent entre eux et le collé perturbe encore plus. Exclure celui qui est collé dans mon cours ? Ahaha lol.
As-tu déjà été dans le cas où un élève REFUSE de sortir quand tu l'exclues, se lève et te menace ? Sais-tu seulement ce que ça fait ?
Crois-tu vraiment, du haut de tes 38 ans, avoir tout vu ?

Quant à ta pique concernant les notes de Sei, elle est juste gerbante de mépris. Qu'est-ce qui te fait croire qu'elle veut sacquer ses élèves ? Qu'est-ce qui te permet de dire que ses contrôles ne sont pas adaptés ?




Eh bien oui figure-toi ça m'est déjà arrivé : elle a fini par sortir, c'est vrai que j'ai dû faire intervenir le proviseur qui était une femme de caractère et d'autorité qui m'a soutenu.
Tu as eu de la chance d'avoir du soutien de ton proviseur.
Moi ce que j'ai eu c'est "que je n'ai pas les épaules pour ce métier".
Ce qui est sans doute le cas, de ton point de vue Razz Razz Razz Razz Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 13:30

Sei, amie paillasson !

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 13:41

@Sei a écrit:
@nitescence a écrit:Arf ! Tu tombes mal : j'ai exercé aussi bien en zep qu'en centre-ville et c'est partout pareil. Les élèves veulent être pris au sérieux ! Après je n'ai que rarement les notes catastrophiques que tu évoques : je ne cherche pas à saquer les élèves et je fais des contrôles adaptés, mais sans tricher à la correction.

Ah, mais la différence entre toi et moi, Nitescence, c'est que je suis une personne détestable quand tu es quelqu'un en passe d'obtenir auréole, lauriers, et palmes académiques en prime. Je mets cartes sur table et je sors du bois : j'ai choisi ce métier dans le but de saquer les élèves.

D'ailleurs, je suis un brin gavée : je dois aussi rendre des copies à mes 4e, et ils ont obtenu d'excellentes notes. Grrr... qu'à cela ne tienne, je vais appliquer ton conseil et A-DAP-TER. A la prochaine évaluation, je leur poserai les mêmes questions qu'aux 3e, des questions très difficiles à la veille de l'entrée au lycée, comme "relevez un adjectif caractérisant le personnage", "relevez deux verbes à l'impératif", "quelle est la forme de la phrase au vers ...?" (interrogative), "quel est le niveau de langage dans le vers où il y a le mot connerie ?"... Ils ne vont pas rigoler comme ça avec moi, les mômes !

Allez, salut, ô toi qui penses que le monde se divise en deux catégories : ceux qui mordent d'un côté, les paillassons de l'autre.

Et spéciale dédicace à tous les paillassons de la terre ! woohoo woohoo

où as-tu vu que je parlais de toi ? Je parlais de MA pratique : c'est fou !
Ensuite, si on revient sur le fond du sujet, on est face à un professeur qui subit des insolences de la part des élèves, et qui non seulement ne réagit pas mais en plus se demande s'il est légitime de sanctionner. Excusez-moi mais ça dépasse l'entendement ! Après il a le droit à tout mon soutien, mais il faut bien commencer par lui dire que son comportement n'est pas normal pour ensuite lui conseiller de sévir, ce qui est possible même avec une administration défaillante (j'ai aussi connu cette situation), même si ça ne facilite pas les choses.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Orlanda le Mar 3 Nov 2015 - 13:47

Il me semble péremptoire d'affirmer que les élèves apprécient l'exigence, Nitescence. 

Voilà  ce en quoi j'ai jusque-là cru, car c'est ce que j'attendais de mes professeurs: une ambiance studieuse instaurée par un maître ferme et juste, des cours de qualité, rigoureux, car cela évite les temps morts et flottements propices aux débordements. 
C'est tout naturellement ce que j'ai tâché de mettre en place dans mes classes. Je n'ai absolument pas de mal à être ferme, je n'ai pas besoin qu'ils m'aiment. 

Sauf que cette année, cette attitude me met en difficulté face à une première ES parfaitement fumiste. Ils sont incurieux, paresseux à un stade avancé, et souvent fiers de leur ignorance. Ils ne respectent pas le savoir: pour eux, la littérature n'a aucun intérêt. Je ne peux les tenir ainsi. 
Pour la première fois de ma carrière, je sens que mon exigence ne passe pas. Je tiens bon, pour les quelques âmes perdues dans cette troupe qui veulent réussir leurs épreuves de français, mais je me bats en permanence contre leur inertie teintée de mauvais esprit. Non, décidément: dans cette classe l'exigence n'est pas appréciée. Du tout. Nous nous quitterons sans regrets en juin. 

L'autorité n'est pas, dans ce cas, le remède. Je n'en vois pas, d'ailleurs.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 13:54

Il me semble que tu as la bonne réaction même si ce n'est pas une baguette magique. Tant que tu peux faire cours pour les quelques élèves serieux... Tant pis pour les fumistes.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Orlanda le Mar 3 Nov 2015 - 13:58

Voilà, j'en suis arrivée à la même conclusion: "Il faut continuer", comme l'écrit Beckett. 
Mais ce que je vis dans cette classe est d'un pénible. A vous donner envie de prendre la porte et de ne pas revenir. 
Heureusement, j'ai d'autres classes!

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par jonjon71 le Mar 3 Nov 2015 - 14:28

Merci à tous pour vos réponses.

Je peux vous rassurer en disant que je ne laisse pas passer ce genre de choses et que les élèves en question ont passé un sale quart d'heure. Ce qui m'a surpris, c'est que ce fut mon premier cours après les vacances, que la classe était très calme et que d'un seul coup un élèves à qui je fais une simple remarque se met à répondre et fais dégénérer la situation.

Ce qui m'inquiète, c'est la banalisation de ces phrases chez les élèves pour qui cela ne représente pas de l'insolence.

Encore ce matin une élève à qui je demande le carnet s'adresse à sa voisine en disant "c'est n'importe quoi". Et elle était surprise que cela soit de l'insolence puisqu'elle ne s'adressait pas à moi.

Hier encore, je me trouvais à la Vie Sco et un élève a répondu "ça va là" à l'AED.

C'est le genre de chose qui m'insupporte le plus en fait, celle qui fait que je peux me mettre en colère. Je gère plus facilement le simple bavardage ou le manque de travail. Mais l'insolence et la provocation non.

jonjon71
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par ysabel le Mar 3 Nov 2015 - 15:18

@jonjon71 a écrit:Merci à tous pour vos réponses.

Je peux vous rassurer en disant que je ne laisse pas passer ce genre de choses et que les élèves en question ont passé un sale quart d'heure. Ce qui m'a surpris, c'est que ce fut mon premier cours après les vacances, que la classe était très calme et que d'un seul coup un élèves à qui je fais une simple remarque se met à répondre et fais dégénérer la situation.

Ce qui m'inquiète, c'est la banalisation de ces phrases chez les élèves pour qui cela ne représente pas de l'insolence.

Encore ce matin une élève à qui je demande le carnet s'adresse à sa voisine en disant "c'est n'importe quoi". Et elle était surprise que cela soit de l'insolence puisqu'elle ne s'adressait pas à moi.

Hier encore, je me trouvais à la Vie Sco et un élève a répondu "ça va là" à l'AED.

C'est le genre de chose qui m'insupporte le plus en fait, celle qui fait que je peux me mettre en colère. Je gère plus facilement le simple bavardage ou le manque de travail. Mais l'insolence et la provocation non.

Je suis d'accord. Certains - et ils sont de plus en plus nombreux - ne voient pas en qui c'est insolent et irrespectueux.
Ils disent souvent cela à leurs parents, sans conséquences ; alors ils ne comprennent pas pourquoi on se fâche. (c'est souvent que je réplique d'ailleurs : "je ne suis pas ta mère ! ne me parle pas ainsi") Après s'être fait "tirer les oreilles", ils savent... Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Touche pas à ma SEGPA le Mar 3 Nov 2015 - 15:41

Bonjour Jonjon,

attention, je vais répondre de façon très longue.

Avant tout, bon courage. Je connais bien ce que tu racontes pour avoir des élèves qui se comportent comme ça (ou du moins en sont capables).

Pour moi, les exemples que tu cites sont clairement de la provocation, de l'insolence (et autres synonymes). J'ai l'impression que les élèves savent où se situe la ligne du comportement clairement répréhensible sans qu'il puisse y avoir de doute (par ex: violence physique, propos insultants à l'égard du prof) et vont faire exprès de longer la ligne traçant la limite. Sans la dépasser, mais sans jamais s'en éloigner. Toujours sur le fil de la provocation, et en jouant les innocents voire les victimes quand le professeur réagit.

C'est extrêmement pénible, mais tu n'es pas seul : nous sommes nombreux à avoir rencontré ou à rencontrer ce type de comportement.

J'ai une façon de réagir qui n'est pas parfaite mais qui fonctionne avec mes élèves. Je n'ai rien inventé d'extraordinaire, mais je te le décris tout de même en espérant que cela puisse aider.
Le principe numéro 1 c'est de COUPER COURT. Avant de laisser l'élève accumuler les remarques déplacées "grâce à vous et vos heures de colles" + "on arrête là ça va m'énerver" +X + Y + Z, je réagis fermement dès la première incartade (tu vois, je réinvente l'eau chaude à couper le beurre). A la première phrase ou au premier geste de provocation, je réagis en disant fermement, d'un ton froid mais sans hausser la voix "Je ne veux pas de ce comportement provocateur. Premier et dernier avertissement." Si l'élève proteste, je ne rentre surtout pas dans son jeu. D'une part, parce que c'est moi qui commande, et que je n'ai pas à me justifier. D'autre part, parce que ma mission est de faire travailler la classe, pas d'ergoter : du travail, pas le commentaire du travail ou du cadre de travail. Ensuite, parce que certains élèves font exprès de créer des discussions annexes pour faire perdre du temps. Donc non, pas de discussion.
Je n'hésite pas à dire clairement aux élèves que c'est sans discussion possible : heure de cours = travail. Pour le bureau des plaintes, on peut toujours se voir à la fin de l'heure ou prendre RDV. Bien entendu, tout de suite, les "injustices" leur semblent moins criantes et tout le monde décampe joyeusement à la sonnerie.
Mon principe numéro 2 est donc PAS DE TERGIVERSATION. Je ne négocie pas. Je ne demande pas leur avis, je leur demande le silence. D'accord ou pas, peu m'importe, et je le leur fais savoir.

Mon principe numéro 3 est de NE SURTOUT PAS LEUR MONTRER QUE CELA M'AFFECTE. Je réponds froidement, sèchement, du tac au tac, et je continue ma vie / mon cours. Cela les lasse considérablement et permet non pas de faire disparaître mais de réduire aussi bien le nombre d'incivilités de ce type que les nuisances causées et le temps perdu en classe.
A l'inverse, je pense que plus nous réagissons plus ils jouent ce jeu et plus ils vont loin.

L'élève qui me dit qu'il connait le cours "grâce à vous et vos heures de colles" a droit à mon regard noir. Et à une remarque telle que : "Une deuxième heure de colle pour réfléchir à ce qu'est un comportement correct, à ce qu'il est possible de dire et ce qu'il n'est pas possible de dire à un enseignant me semble une très bonne idée pour que tu puisses progresser. Est-ce que ça t'intéresse ? Non ? Alors je ne veux plus voir cette attitude. Au moindre commentaire de ce genre, il n'y aura pas d'avertissement, ce sera une sanction immédiate."

Pour l'élève qui range ses affaires, je lui demande s'il veut sortir le dernier et lui fais tout ressortir. Ma première année dans ce bahut, j'ai dû plusieurs fois retenir les élèves 5 bonnes minutes sur la récréation ou après la dernière heure de cours. Jamais depuis. Ils savent que je le ferais sans hésiter et prennent mes menaces au sérieux.

Mon principe numéro 4 : laisser des traces. Rapport. Mail au PP. Coup de fil aux parents ou mot dans le carnet. Et quand attitude déplacée plusieurs cours consécutifs, même si ce ne sont que des "petites" phrases déplacées, à la limite, je punis car la récidive montre un état d'esprit qui n'est pas adaptée. (d'où l'importance de conserver les traces).

L'important, je pense, c'est de ne pas se laisser démonter, ne pas rentrer dans leur jeu, rester l'adulte aux manettes, et leur montrer qu'on se contrefiche de leurs âneries. Punir dès qu'il le faut, sans sourciller et dans le plus grand détachement, la plus grande indifférence.
Cela coupe l'herbe sous les pieds de la plupart d'entre eux. Pas de tous, malheureusement.

Bon courage !

@jonjon71 a écrit:Bonjour,

Je voudrais avoir votre avis sur des phrases d'élèves, si pour vous il s'agit d'insolence ou de provocation. Ma première heure de cours aujourd'hui, avec un classe de 4e, et j'ai eu l'impression que certains me parlaient comme si j'étais leur pote, voire leur larbin. J'ai halluciné aussi de leur incompréhension quand je les reprenais, les punissais, il ne voyaient pas ce qu'il avaient fait de mal. A m'en faire douter.

Un élève a qui je demandais de recopier en entier une propriété du cours dans son cahier. Il me répond qu'il l'a déjà fait plusieurs fois, "grâce à vous et vos heures de colles".

Le même élève, quand je lui explique que sa phrase est provocatrice : "on arrête là ça va m'énerver".

Un autre élève, qui range ses affaires alors que le cours n'est pas terminé. Je lui fais la remarque, il se met à siffler d'un air de dire il me gonfle celui-là.

Le même quand je le reprends à nouveau : "ça va là" d'un air de dire foutez moi la paix.

Bref, plein de petites phrases de ce genre que les élèves sortent pour contester une remarque. J'ai l'impression qu'ils ne respectent plus aucune autorité, qu'ils doivent parler comme cela à leurs parents.

Alors, suis-je parano ou bien ce sont pour vous de vraies incivilités ?

Merci.

Edit : j'ajoute que, plus que les mots qu'ils prononcent, la façon dont ils les prononcent, leur intonation, m'apparaît provocante. Difficile de traduire cela par écrit.

Touche pas à ma SEGPA
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 19:52

tiens, Nitescence, toi qui a "la bonne attitude", explique-moi comment adopter la bonne attitude dans cette situation là, parce que je n'ai pas trouvé :
Un élève de CAP me dit qu'il a mal à la queue tellement il bande et que je suis trop bonne en me regardant.
Exclusion (via la femme de ménage, parce qu'on n'a pas d'AED dans l'établissement).
La CPE me dit qu'on va demander de l'exclusion temporaire et moi je dis, j'affirme, que je n'accepte pas cet élève tant que je n'ai pas de lettre d'excuse.
Le cours d'après (après l'exclusion, donc), il revient l'air de rien.
Je lui dit que je ne l'accepte pas parce qu'il ne s'est pas excusé à cause de son comportement.
Il va chez la CPE.
Revient accompagnée par elle, lettre à la main.
La lettre "c'était un compliment wesh mais je dois m'excuser".
Evidemment, je n'ai lu ça qu'après, parce qu'il y avait un élève qui se mettait une gomme dans l'oreille, et un autre qui voulait en frapper un 4e pour une histoire de dettes de kebab et qu'un 5e se balançait en arrière, casque de scooter sur la tête "parce que comme ça il ne risque pas de se blesser, c'est tout bon madame, et tiens si je tentais une chute pour voir si je vais me faire mal".
Je ramène la lettre d'excuse à la CPE en lui disant que c'est inacceptable, elle me dit qu'elle convoquera l'élève et qu'elle verse mon rapport au dossier.
Le lundi d'après, un mail d'un collègue homme.
Ce même élève qui m'avait si gracieusement complimentée, a mimé un acte sexuel avec un autre camarade pendant le cours de techno.
Quelle est la bonne attitude ? Comment faire face à des classes comme ça ?
Je précise qu'il a donné un faux n° pour ses parents, bien évidemment.

Alors des fois, la bonne attitude... ça serait de virer la classe entière.
Je viens d'ouvrir mes mails pour annoncer la prolongation de mon AM ; en 2 jours 11 mails avec au moins 1 rapport dedans. Souvent plus que ça, 4 ou 5 élèves sont mentionnés. Je n'ai pas eu le courage de les lire.

Alors, quelle est la bonne attitude ?

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:02

Alors excuse-moi mais ça m'aurait fait rigoler : j'aurais pris ça à la rigolade et je l'aurais humilié en lui répondant que ça ne se voyait pas qu'il bande ou un truc comme ça et je serais passé à autre chose. C'est de la provoc à deux balles et le meilleur moyen de la désamorcer c'est de ne pas y prêter attention. Un jour, une élève m'a demandé si la masturbation rendait sourd : j'ai répondu très sérieusement et j'ai expliqué que c'était banal à leur âge, qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien etc. et sa remarque est tombée complètement à plat : si elle espérait me mettre mal à l'aise, ça ne m'a pas du tout gêné.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Carnyx le Mar 3 Nov 2015 - 20:10

— M’sieur, vous êtes juif ?
Ceci dit, bien sûr, sans aucune once de préjugé, comme on me l’a fait remarquer sur un autre fil…
C’est bizarre ce genre de questions arrive quand on aborde certains sujets... Suspect

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par roxanne le Mar 3 Nov 2015 - 20:13

Moi on l'avait demandé si j'étais allemande ....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum