Les phrases provocatrices des élèves

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par roxanne le Mar 3 Nov 2015 - 20:13

Moi on l'avait demandé si j'étais allemande ....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:13

C'était à quel sujet ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Rosanette le Mar 3 Nov 2015 - 20:23

@nitescence a écrit:Alors excuse-moi mais ça m'aurait fait rigoler : j'aurais pris ça à la rigolade et je l'aurais humilié en lui répondant que ça ne se voyait pas qu'il bande ou un truc comme ça et je serais passé à autre chose. C'est de la provoc à deux balles et le meilleur moyen de la désamorcer c'est de ne pas y prêter attention. Un jour, une élève m'a demandé si la masturbation rendait sourd : j'ai répondu très sérieusement et j'ai expliqué que c'était banal à leur âge, qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien etc. et sa remarque est tombée complètement à plat : si elle espérait me mettre mal à l'aise, ça ne m'a pas du tout gêné.

Ha vraiment, tu ne vois pas la différence entre la remarque d'élève postée par WW et un couillon qui te demande un truc sur la masturbation (personnellement je trouve ta réponse déplacée, ne serait-ce parce qu'elle semble légitimer qu'un élève interroge son prof sur le sujet, l'air de rien. A quel moment tu laisses échapper que peut-être, il y a un lieu et un moment pour toute discussion, en l'occurrence l'infirmerie scolaire).

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:30

@Rosanette a écrit:
@nitescence a écrit:Alors excuse-moi mais ça m'aurait fait rigoler : j'aurais pris ça à la rigolade et je l'aurais humilié en lui répondant que ça ne se voyait pas qu'il bande ou un truc comme ça et je serais passé à autre chose. C'est de la provoc à deux balles et le meilleur moyen de la désamorcer c'est de ne pas y prêter attention. Un jour, une élève m'a demandé si la masturbation rendait sourd : j'ai répondu très sérieusement et j'ai expliqué que c'était banal à leur âge, qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien etc. et sa remarque est tombée complètement à plat : si elle espérait me mettre mal à l'aise, ça ne m'a pas du tout gêné.

Ha vraiment, tu ne vois pas la différence entre la remarque d'élève postée par WW et un couillon qui te demande un truc sur la masturbation (personnellement je trouve ta réponse déplacée, ne serait-ce parce qu'elle semble légitimer qu'un élève interroge son prof sur le sujet, l'air de rien. A quel moment tu laisses échapper que peut-être, il y a un lieu et un moment pour toute discussion, en l'occurrence l'infirmerie scolaire).

La masturbation est un sujet comme un autre : ça n'est pas sale ! Il m'arrive très régulièrement de relever les allusions sexuelles dans un texte et je ne vois pas pourquoi la salle de classe exclurait la sexualité des sujets qu'on peut aborder.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:30

Si le harcèlement sexuel te fait rigoler, ma foi... Rolling Eyes

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:31

@WonderWoman a écrit:Si le harcèlement sexuel te fait rigoler, ma foi... Rolling Eyes

Le harcèlement suppose que ce soit répété, me semble-t-il...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:31

Rosanette n'a jamais dit que la masturbation était sale.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:34

@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Si le harcèlement sexuel te fait rigoler, ma foi... Rolling Eyes

Le harcèlement suppose que ce soit répété, me semble-t-il...
Oui ça commence par "vous avez des beaux yeux" et puis "vous êtes vraiment belle", et puis "vous êtes trop bonne" et puis...
Tu parles sans savoir et le parallèle que tu fais entre ton anecdote et la mienne relève de la malhonnêteté intellectuelle.
Mais enfin, à quoi bon me fatiguer à discuter avec toi : tu as LA BONNE ATTITUDE, alors, tant mieux pour toi.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Rosanette le Mar 3 Nov 2015 - 20:34

@nitescence a écrit:
@Rosanette a écrit:
@nitescence a écrit:Alors excuse-moi mais ça m'aurait fait rigoler : j'aurais pris ça à la rigolade et je l'aurais humilié en lui répondant que ça ne se voyait pas qu'il bande ou un truc comme ça et je serais passé à autre chose. C'est de la provoc à deux balles et le meilleur moyen de la désamorcer c'est de ne pas y prêter attention. Un jour, une élève m'a demandé si la masturbation rendait sourd : j'ai répondu très sérieusement et j'ai expliqué que c'était banal à leur âge, qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien etc. et sa remarque est tombée complètement à plat : si elle espérait me mettre mal à l'aise, ça ne m'a pas du tout gêné.

Ha vraiment, tu ne vois pas la différence entre la remarque d'élève postée par WW et un couillon qui te demande un truc sur la masturbation (personnellement je trouve ta réponse déplacée, ne serait-ce parce qu'elle semble légitimer qu'un élève interroge son prof sur le sujet, l'air de rien. A quel moment tu laisses échapper que peut-être, il y a un lieu et un moment pour toute discussion, en l'occurrence l'infirmerie scolaire).

La masturbation est un sujet comme un autre : ça n'est pas sale ! Il m'arrive très régulièrement de relever les allusions sexuelles dans un texte et je ne vois pas pourquoi la salle de classe exclurait la sexualité des sujets qu'on peut aborder.

Je n'ai jamais dit que c'était sale.

Mais tu ne demandes pas à ta boulangère, au moment de payer pour tes croissants, ce qu'elle pense de la masturbation féminine.
Apprendre le kairos à des collégiens un peu concons peut aussi faire partie de tes missions. Ca n'a rien à voir avec le fait de rougir en lisant la scène du fiacre dans Madame Bovary.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:37

@WonderWoman a écrit:
@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Si le harcèlement sexuel te fait rigoler, ma foi... Rolling Eyes

Le harcèlement suppose que ce soit répété, me semble-t-il...
Oui ça commence par "vous avez des beaux yeux" et puis "vous êtes vraiment belle", et puis "vous êtes trop bonne" et puis...
Tu parles sans savoir et le parallèle que tu fais entre ton anecdote et la mienne relève de la malhonnêteté intellectuelle.
Mais enfin, à quoi bon me fatiguer à discuter avec toi : tu as LA BONNE ATTITUDE, alors, tant mieux pour toi.

Ca tu ne l'avais pas précisé : tu as évoqué une interpellation ponctuelle et je t'ai dit que je l'aurais remis à sa place sur le ton de la rigolade.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Tamerlan le Mar 3 Nov 2015 - 20:38

@Rosanette a écrit:
Mais tu ne demandes pas à ta boulangère, au moment de payer pour tes croissants, ce qu'elle pense de la masturbation féminine.

Cela peut pourtant être un bon moyen d'engager la conversation !


_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:39

@WonderWoman a écrit:Rosanette n'a jamais dit que la masturbation était sale.

Elle a dit que ça n'était pas un sujet adapté en cours. Je ne suis pas d'accord : il n'y a pas que l'infirmière scolaire qui a le monopole de la sexualité en classe. D'ailleurs pourquoi envisager la sexualité forcément sous son côté médical, si ce n'est pas pour la mettre à distance ?

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:40

Ce qu'il y a, c'est que quand tu es une jeune femme, qui passe parfois des cours entier à se faire siffler dès que tu tournes le dos, et qu'on te tient des propos à teneur sexuels, il n'y a RIEN là dedans qui soit, d'une manière ou d'une autre, à prendre à la rigolade.
Parce que c'est grave. Et qu'il faut réagir, ne pas laisser passer.
Il n'y a rien de rigolo là-dedans, il y a juste du dégradant.
Et que tu ne le vois pas, ça me choque énormément.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:42

@nitescence a écrit:
@Rosanette a écrit:
@nitescence a écrit:Alors excuse-moi mais ça m'aurait fait rigoler : j'aurais pris ça à la rigolade et je l'aurais humilié en lui répondant que ça ne se voyait pas qu'il bande ou un truc comme ça et je serais passé à autre chose. C'est de la provoc à deux balles et le meilleur moyen de la désamorcer c'est de ne pas y prêter attention. Un jour, une élève m'a demandé si la masturbation rendait sourd : j'ai répondu très sérieusement et j'ai expliqué que c'était banal à leur âge, qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien etc. et sa remarque est tombée complètement à plat : si elle espérait me mettre mal à l'aise, ça ne m'a pas du tout gêné.

Ha vraiment, tu ne vois pas la différence entre la remarque d'élève postée par WW et un couillon qui te demande un truc sur la masturbation (personnellement je trouve ta réponse déplacée, ne serait-ce parce qu'elle semble légitimer qu'un élève interroge son prof sur le sujet, l'air de rien. A quel moment tu laisses échapper que peut-être, il y a un lieu et un moment pour toute discussion, en l'occurrence l'infirmerie scolaire).

La masturbation est un sujet comme un autre : ça n'est pas sale ! Il m'arrive très régulièrement de relever les allusions sexuelles dans un texte et je ne vois pas pourquoi la salle de classe exclurait la sexualité des sujets qu'on peut aborder.

@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Rosanette n'a jamais dit que la masturbation était sale.

Elle a dit que ça n'était pas un sujet adapté en cours. Je ne suis pas d'accord : il n'y a pas que l'infirmière scolaire qui a le monopole de la sexualité en classe. D'ailleurs pourquoi envisager la sexualité forcément sous son côté médical, si ce n'est pas pour la mettre à distance ?
D'où tires-tu qu'elle a dit que c'était sale ?

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:43

@WonderWoman a écrit:Ce qu'il y a, c'est que quand tu es une jeune femme, qui passe parfois des cours entier à se faire siffler dès que tu tournes le dos, et qu'on te tient des propos à teneur sexuels, il n'y a RIEN là dedans qui soit, d'une manière ou d'une autre, à prendre à la rigolade.
Parce que c'est grave. Et qu'il faut réagir, ne pas laisser passer.
Il n'y a rien de rigolo là-dedans, il y a juste du dégradant.
Et que tu ne le vois pas, ça me choque énormément.

Comment voulais-tu que je le devine ? Tu ne l'as pas précisé ! C'est facile de m'accuser si tu changes les données par la suite ! Toutes les enseignantes ne sont pas dans ton cas : je n'avais aucune raison de le supposer. Tu me fais un procès d'intention : c'est tout.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:45

@WonderWoman a écrit:
@nitescence a écrit:
@Rosanette a écrit:
@nitescence a écrit:Alors excuse-moi mais ça m'aurait fait rigoler : j'aurais pris ça à la rigolade et je l'aurais humilié en lui répondant que ça ne se voyait pas qu'il bande ou un truc comme ça et je serais passé à autre chose. C'est de la provoc à deux balles et le meilleur moyen de la désamorcer c'est de ne pas y prêter attention. Un jour, une élève m'a demandé si la masturbation rendait sourd : j'ai répondu très sérieusement et j'ai expliqué que c'était banal à leur âge, qu'il n'y avait pas de mal à se faire du bien etc. et sa remarque est tombée complètement à plat : si elle espérait me mettre mal à l'aise, ça ne m'a pas du tout gêné.

Ha vraiment, tu ne vois pas la différence entre la remarque d'élève postée par WW et un couillon qui te demande un truc sur la masturbation (personnellement je trouve ta réponse déplacée, ne serait-ce parce qu'elle semble légitimer qu'un élève interroge son prof sur le sujet, l'air de rien. A quel moment tu laisses échapper que peut-être, il y a un lieu et un moment pour toute discussion, en l'occurrence l'infirmerie scolaire).

La masturbation est un sujet comme un autre : ça n'est pas sale ! Il m'arrive très régulièrement de relever les allusions sexuelles dans un texte et je ne vois pas pourquoi la salle de classe exclurait la sexualité des sujets qu'on peut aborder.

@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Rosanette n'a jamais dit que la masturbation était sale.

Elle a dit que ça n'était pas un sujet adapté en cours. Je ne suis pas d'accord : il n'y a pas que l'infirmière scolaire qui a le monopole de la sexualité en classe. D'ailleurs pourquoi envisager la sexualité forcément sous son côté médical, si ce n'est pas pour la mettre à distance ?
D'où tires-tu qu'elle a dit que c'était sale ?

Elle a dit que ça n'était pas un sujet à aborder en classe, comme si c'était sale. Elle n'a pas dit que c'était sale : c'est moi qui ai dit que ça n'était pas sale. J'ai l'impression que tu cherches à régler un compte...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Rosanette le Mar 3 Nov 2015 - 20:47

@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Rosanette n'a jamais dit que la masturbation était sale.

Elle a dit que ça n'était pas un sujet adapté en cours. Je ne suis pas d'accord : il n'y a pas que l'infirmière scolaire qui a le monopole de la sexualité en classe. D'ailleurs pourquoi envisager la sexualité forcément sous son côté médical, si ce n'est pas pour la mettre à distance ?

N'importe quoi.

D'un une infirmière scolaire n'aborde jamais totalement la sexualité sous l'angle uniquement médical.
De deux tu as bien sûr le droit d'aborder la sexualité en cours, mais dans ce cas restreins le sujet à tes compétences de prof et donc au littéraire.

Encore une fois, ça ne leur fait pas de mal de savoir qu'il n'y a pas de sujets tabous, mais qu'en revanche il y a des moments et des interlocuteurs à privilégier.


BREF Rosanelle, "elle" sait ce qu'elle a dit, et WW l'a compris mieux que toi, désolée.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Nadejda le Mar 3 Nov 2015 - 20:47

Eh bien, franchement, je ne vois vraiment pas comment une femme pourrait réagir à la phrase de l'élève avec humour, avec détachement (réaction très risquée, d'ailleurs : un élève qui dit ça pourrait très bien, si on se prend à douter de sa virilité, baisser son pantalon). Même si ça n'arrive qu'une fois. Si on me sortait ça, je peux te dire que cette phrase tournerait en boucle et que j'aurais peur de me retrouver face à cet élève.

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:50

@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Ce qu'il y a, c'est que quand tu es une jeune femme, qui passe parfois des cours entier à se faire siffler dès que tu tournes le dos, et qu'on te tient des propos à teneur sexuels, il n'y a RIEN là dedans qui soit, d'une manière ou d'une autre, à prendre à la rigolade.
Parce que c'est grave. Et qu'il faut réagir, ne pas laisser passer.
Il n'y a rien de rigolo là-dedans, il y a juste du dégradant.
Et que tu ne le vois pas, ça me choque énormément.

Comment voulais-tu que je le devine ? Tu ne l'as pas précisé ! C'est facile de m'accuser si tu changes les données par la suite ! Toutes les enseignantes ne sont pas dans ton cas : je n'avais aucune raison de le supposer. Tu me fais un procès d'intention : c'est tout.
Le fait est que juste l'anecdote que je relatais au début, l'anecdote seule, est inacceptable, intolérable, et oui, dégradant.
Poser des questions à un prof sur sa sexualité et dire que sa prof fait bander son deux choses vraiment différentes, à un tel point que je ne comprends même pas comment tu peux simplement les comparer, parce que les implications ne sont pas du tout les mêmes.

Appelle ça un procès d'intention si tu veux. Je ne parviens juste pas à comprendre ta logique.


_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:51

@Nadejda a écrit:Eh bien, franchement, je ne vois vraiment pas comment une femme pourrait réagir à la phrase de l'élève avec humour, avec détachement (réaction très risquée, d'ailleurs : un élève qui dit ça pourrait très bien, si on se prend à douter de sa virilité, baisser son pantalon). Même si ça n'arrive qu'une fois. Si on me sortait ça, je peux te dire que cette phrase tournerait en boucle et que j'aurais peur de me retrouver face à cet élève.

C'est peut-être parce qu'en tant qu'homme je ne me sens pas une proie. Après tout dépend du ton avec lequel on répond à l'élève. Ce qui est certain, c'est qu'il a atteint son but si on le reprend et le sanctionne et que d'une certaine manière il a réussi à gêner et à mettre le prof mal à l'aise...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par MrBrightside le Mar 3 Nov 2015 - 20:52

@Nadejda a écrit: (réaction très risquée, d'ailleurs : un élève qui dit ça pourrait très bien, si on se prend à douter de sa virilité, baisser son pantalon).

J'avais commencé à écrire un message du même type, mais tu as formulé la chose bien plus élégamment que j'aurais pu le faire Smile

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par WonderWoman le Mar 3 Nov 2015 - 20:53

Pas plus que je ne parviens à suivre la logique du glissement du "sujet pas adapté en cours" à "la sexualité c'est sale pour Rosanette".

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Rosanette le Mar 3 Nov 2015 - 20:53

@nitescence a écrit:
@Nadejda a écrit:Eh bien, franchement, je ne vois vraiment pas comment une femme pourrait réagir à la phrase de l'élève avec humour, avec détachement (réaction très risquée, d'ailleurs : un élève qui dit ça pourrait très bien, si on se prend à douter de sa virilité, baisser son pantalon). Même si ça n'arrive qu'une fois. Si on me sortait ça, je peux te dire que cette phrase tournerait en boucle et que j'aurais peur de me retrouver face à cet élève.

C'est peut-être parce qu'en tant qu'homme je ne me sens pas une proie. Après tout dépend du ton avec lequel on répond à l'élève. Ce qui est certain, c'est qu'il a atteint son but si on le reprend et le sanctionne et que d'une certaine manière il a réussi à gêner et à mettre le prof mal à l'aise...

Bah oui !

Imagine qu'un élève te menace physiquement sans te mettre un bourre-pif... Tu irais dire "ha si je ne prends pas la chose avec détachement et humour c'est que quelque part il a atteint son but et il m'a fait peur".

On raisonne pas loin avec ce genre de logique.

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par nitescence le Mar 3 Nov 2015 - 20:53

@WonderWoman a écrit:
@nitescence a écrit:
@WonderWoman a écrit:Ce qu'il y a, c'est que quand tu es une jeune femme, qui passe parfois des cours entier à se faire siffler dès que tu tournes le dos, et qu'on te tient des propos à teneur sexuels, il n'y a RIEN là dedans qui soit, d'une manière ou d'une autre, à prendre à la rigolade.
Parce que c'est grave. Et qu'il faut réagir, ne pas laisser passer.
Il n'y a rien de rigolo là-dedans, il y a juste du dégradant.
Et que tu ne le vois pas, ça me choque énormément.

Comment voulais-tu que je le devine ? Tu ne l'as pas précisé ! C'est facile de m'accuser si tu changes les données par la suite ! Toutes les enseignantes ne sont pas dans ton cas : je n'avais aucune raison de le supposer. Tu me fais un procès d'intention : c'est tout.
Le fait est que juste l'anecdote que je relatais au début, l'anecdote seule, est inacceptable, intolérable, et oui, dégradant.
Poser des questions à un prof sur sa sexualité et dire que sa prof fait bander son deux choses vraiment différentes, à un tel point que je ne comprends même pas comment tu peux simplement les comparer, parce que les implications ne sont pas du tout les mêmes.

Appelle ça un procès d'intention si tu veux. Je ne parviens juste pas à comprendre ta logique.


Mais justement ! Il faut les mettre sur le même plan : c'est une façon de les désamorcer. Sinon tu t'enfonces dans la spirale que tu décris : c'est l'élève qui a gagné parce que tu l'as repris et sanctionné ! C'est ce qu'il attendait et tu lui offres cette victoire devant toute la classe !

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)

nitescence
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Jenny le Mar 3 Nov 2015 - 20:55

Merci de revenir au sujet initial.


Dernière édition par Jenny le Mar 3 Nov 2015 - 20:57, édité 1 fois

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les phrases provocatrices des élèves

Message par Rosanette le Mar 3 Nov 2015 - 20:55

@nitescence a écrit: Il faut les mettre sur le même plan : c'est une façon de les désamorcer. Sinon tu t'enfonces dans la spirale que tu décris : c'est l'élève qui a gagné parce que tu l'as repris et sanctionné ! C'est ce qu'il attendait et tu lui offres cette victoire devant toute la classe !

Non (cf plus haut).

Rosanette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum