Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par Isis39 le Ven 6 Nov 2015 - 8:00

@Marguerite V a écrit:@Kero : je suis tout à fait d'accord avec ce constat, comme je l'ai écrit au début de mon message mais je ne vois pas en quoi cela fait préparer plus de cours, sauf à accepter de faire disons en 35 minutes (pour tenir compte des tâches incompressibles) ce que l'on faisait auparavant  en 45 minutes (55-10 minutes de tâches incompressibles), ce qui me semble parfaitement insensé. Je ne défends pas cette organisation, elle me semble folle, aussi folle que toutes les autres contorsions auxquelles cette réforme va soumettre les collèges. J'espère qu'aucun prof n'acceptera jamais de bâcler en 35 minutes ce qu'il travaille habituellement en 45 minutes. Donc pas de cours à préparer en plus. Bien sûr, on n'aura plus le temps de tout faire, mais cela est évident dans tous les cas puisque toutes les disciplines perdent des heures, d'une manière ou d'une autre.

Il ne s'agit même pas de bâcler. Quand des élèves travaillent seuls en autonomie, ils auraient juste moins de temps pour le faire ? Les plus faibles trinqueront.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par stench le Ven 6 Nov 2015 - 8:11

En Suisse, dans l'établissement où travaille ma compagne, les cours sont tous de 45 minutes, depuis toujours, et c'est le cas dans tout son canton..

D'ailleurs, petit HS : on m'explique souvent qu'en Suisse, les professeurs gagnent bien plus que nous parce qu'ils ont plus d'heures à faire, puisque nous sommes à 18h par semaine, eux à 21h. J'ai donc calculé :
18 x 55 = 990 minutes par semaine en France
21 x 45 = 945 minutes par semaines en Suisse
Vive l'argument à deux euros.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par Jane le Ven 6 Nov 2015 - 8:58

@Dimka a écrit:Perso, quand je préparais un cours, je préparais un cours, et point barre. L’élaboration du cours, avec sa cohérence interne, me prendrait autant de temps, que le cours dure 55 ou 45 minutes. D’ailleurs, préparer un cours de deux heures ne me prenait pas deux fois plus de temps que préparer un cours d’une heure.

Je ne sais pas comment ça fonctionne en lettres, mais mettons qu’un prof fasse un texte par heure (par 55 minutes, quoi) : il ne va pas faire un texte en un cours + dix minutes pris dans le suivant, en décalant de dix minutes à chaque fois (genre, le cinquième texte, il commence sur les cinq dernières minutes du cinquième cours, fait 45 minutes au sixième cours, et termine sur les cinq premières minutes du septième cours ?).

Evidemment pas; pourtant, il arrive que l'analyse du texte dure plus d'une heure, parce que l'analyse se fait "en live" et en interaction avec les élèves et que c'est parfois plus laborieux que prévu (ou plus simple et donc plus rapide, mais c'est rare). Le cours suivant, on reprend là où on s'était arrêté.
En revanche, je m'arrange toujours pour retomber sur mes pieds afin que le texte suivant tombe sur un début d'heure. Pour ce faire, il n'y a pas mieux que les exercices d'application sur une notion vue, la rédaction d'un paragraphe sur le sujet du texte, l'expression d'une opinion pour boucler l'heure (avec obligation de finir le travail commencé en classe à la maison). Ce n'est de toute façon pas du temps perdu que celui passé à écrire !

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par Pseudo le Ven 6 Nov 2015 - 9:18

Effectivement, préparer un cours, c'est préparer un cours, qu'il dure 45 minutes ou 60. enfin, en ce qui me concerne, préparer deux interventions différentes d'une heure me demande plus de temps que préparer une intervention de deux heures. Ca doit être pareil dans beaucoup de discipline. Il y a une logique intrinsèque à une prestation, qu'elle dure 45 minutes ou deux heures, à laquelle se raccroche assez naturellement les choses, activités, exos, etc...
Et puis on a déjà le tournis avec les sonneries toutes les 55 minutes, les tâches incompréhensibles comme bordel dans les couloirs/accueil/liste d'élève, alors toutes les 45... Ca me rendrait folle.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par RogerMartin le Ven 6 Nov 2015 - 9:45

C'est évident que multiplier les séances va augmenter le travail de préparation, certaines activités pourront être contraintes pour tenir en une séance, ou ne pourront plus être faites du tout par manque de temps, et il faudra en préparer de nouvelles pour animer ces séances.

Je trouve délicieuse cette idée de cours de langues en classe entière (donc 30, pour le collège de mon gamin, et je pense qu'il n'est pas le seul dans ce cas-là) en 45 minutes au lieu de 55. En comptant avec optimisme 10 minutes de perdues pour les tâches incompressibles l'installation et le rangement, on aura donc 35 minutes de cours effectif. Voilà qui va faciliter la participation orale de chacun. Rolling Eyes

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.

RogerMartin
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par Avatar des Abysses le Ven 6 Nov 2015 - 9:56

En suisse les profs gagnent 3 ou 4 fois plus qu'en france, parce que la suisse est un pays riche ( un vrai pas comme le notre ). D'un autre cotés, ils ont quelques taches annexes un peu pénibles ( mais bon comme chez nous au final ).

Bref je me pose la question : Qui vérifiera précisément ce qui sera fait en EPI? Les inspecteurs je suppose, mais vont ils travailler aussi en équipe interdisciplinaires pour évaluer le travail fait en EPI ( Evil or Very Mad )? Ne peux t on pas déguiser nos cours en EPI et du coup reprendre ce qui aura été pris ?

Le seul point positif de la réduction à 45 min est que les élèves qui ont des problèmes pour rester concentrés une heure souffrirons moins.

_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

méthode inédite d'organisation des EPI

Message par Mallet le Ven 6 Nov 2015 - 11:38

Les cours de 45 min. avec récupération de 10 min. : leur mise en place impliquerait une organisation-désorganisation incroyable de l'enseignement des disciplines. Les chefs d'établissements qui prennent des initiatives intempestives comme celle-là, espèrent que ça restera de la cuisine interne à l'établissement. L'avoir mise sur le réseau est déjà une bonne chose. Peut-être faudrait-il l'envoyer au syndicats.

Mallet

Mallet
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par kero le Ven 6 Nov 2015 - 12:35

@stench a écrit:En Suisse, dans l'établissement où travaille ma compagne, les cours sont tous de 45 minutes, depuis toujours, et c'est le cas dans tout son canton..

D'ailleurs, petit HS : on m'explique souvent qu'en Suisse, les professeurs gagnent bien plus que nous parce qu'ils ont plus d'heures à faire, puisque nous sommes à 18h par semaine, eux à 21h. J'ai donc calculé :
18 x 55 = 990 minutes par semaine en France
21 x 45 = 945 minutes par semaines en Suisse
Vive l'argument à deux euros.

Attention. Les 21h sont des heures réelles d'enseignement, pas des périodes de 45 minutes. Et à noter que selon la matière/canton, ils ont plus d'heures que ça. Ma soeur, prof de musique en Suisse, tourne à une charge de 23h (réelles) par semaine.

Donc, oui: bien que les enseignants gagnent nettement plus, ils ont également une charge nettement supérieure.

Voilà ici un descriptif complet: http://www.irdp.ch/documentation/dossiers_comparatifs/enseignants/2011_2012/enseignantsdocumentcomplet1112.pdf

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par stench le Ven 6 Nov 2015 - 12:47

@kero a écrit:
@stench a écrit:En Suisse, dans l'établissement où travaille ma compagne, les cours sont tous de 45 minutes, depuis toujours, et c'est le cas dans tout son canton..

D'ailleurs, petit HS : on m'explique souvent qu'en Suisse, les professeurs gagnent bien plus que nous parce qu'ils ont plus d'heures à faire, puisque nous sommes à 18h par semaine, eux à 21h. J'ai donc calculé :
18 x 55 = 990 minutes par semaine en France
21 x 45 = 945 minutes par semaines en Suisse
Vive l'argument à deux euros.

Attention. Les 21h sont des heures réelles d'enseignement, pas des périodes de 45 minutes. Et à noter que selon la matière/canton, ils ont plus d'heures que ça. Ma soeur, prof de musique en Suisse, tourne à une charge de 23h (réelles) par semaine.

Donc, oui: bien que les enseignants gagnent nettement plus, ils ont également une charge nettement supérieure.

Voilà ici un descriptif complet: http://www.irdp.ch/documentation/dossiers_comparatifs/enseignants/2011_2012/enseignantsdocumentcomplet1112.pdf

Dans le lycée de ma compagne, ça fonctionne que je l'ai décrit : par semaine, c'est 21 cours de 45 minutes pour une emploi du temps complet. De toute manière, quasiment personne ne travaille à temps complet chez elle, sur les plus de 100 professeurs, l'immense majorité ne travaille que 50% ou 80%. Leur salaire suffit amplement pour se le permettre. Ma compagne est à 80% par exemple et fait partie des collègues qui travaillent le plus.

EDIT : d'ailleurs, dans le document que tu proposes, on ne trouve ni le canton où elle exerce (Bâle) ni son niveau d'enseignement (secondaire II). Ca doit expliquer les différences.


Dernière édition par stench le Ven 6 Nov 2015 - 12:54, édité 1 fois

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par kerangelo le Ven 6 Nov 2015 - 14:09

@kamasolou a écrit:Les horaires matières doivent être respectés, même en y incluant les EPI. ce qui veut dire aussi que chaque élève aura des EPI dans TOUTES les matières; sinon, les horaires matières ne seront pas respectés.
Je ne sais pas si je suis claire (il est tard)...
Par rapport à ta remarque j'ai relu le décret où on dit : "Le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves". D'où ma question plus générale (je suis prof de lycée, j'ai moins fouillé les choses) : faut-il comprendre que les horaires sont comptés EPI compris ou hors EPI (car ce ne sont pas des enseignements communs) ? Exemple : un élève qui a eu en 5eme 1h de physique chimie + 0,5 h d'EPI Phys math, en 4eme 1,5 h et en 3eme 1,5 h a-t-il son volume horaire ou doit-il avoir 0,5 h de phys en plus soit en 4eme soit en 3eme ?

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

proposition de cours de 45mn pour la mise en place des Epi (suite)

Message par lemigou le Ven 6 Nov 2015 - 17:50

Ce matin, suite à la proposition des cours de 45mn par la CDE, l'ambiance était à la prise de conscience en salle des profs. Les collègues semblent enfin comprendre qu'ils vont se faire flouer. Tout le monde paraît d'accord pour que l'équipe de profs du CA vote contre ce projet de mise en place des EPI. Peut-être que cela va finalement commencer à bouger ?

Pour ma part, je me suis amusé à faire certains calculs sur les conséquences de la mise en place des EPI et sur l'instauration de cours de 45mn.
Français,  en classe de troisième :
à l'heure actuelle, les 3èmes ont 4h30 de cours par semaine, ce qui en comptant 36 semaines dans l'année, fait 162 heures de cours/ an.
En 2016, les 3èmes n'auront plus que 4h de français, ce qui fait une perte de 18 heures.
La réduction des cours à 45 minutes provoque une perte de l'équivalent de 24 heures.
En 2016, les élèves n'auront donc plus que 120 heures de français au lieu de 162.

Pour le dire d'une autre façon, les élèves de troisième perdront l'équivalent de plus de 2 mois de cours de français, en une seule année !!!

Le cas de la LV2 est aussi édifiant !
L'horaire actuel est de 6 heures.
Le nouvel horaire sera de 7h30.
Seulement, les élèves qui seront en 4ème l'année prochaine ne pourront forcément avoir que 5 h de LV2 sur deux ans. Si l'on réduit les cours à 45 mn, cela réduit l'horaire à un peu plus de 4 heures heures en tout au lieu 7h 30 !

Je précise qu'une telle situation est en contradiction avec l'article 2 de l'arrêté sur la réforme (19 mai 2015) qui précise que « le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves. »

Pour ma part, en français, si l'horaire est réduit ainsi, ce sera un désastre. Dans mon collège rural, les élèves souffrent d'un fort déficit en français qui ne fera alors que s'accentuer.

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par bigone le Ven 6 Nov 2015 - 17:57

"Oui mais vous traiterez une partie de vos programmes dans les EPI" qu'ils disent...

bigone
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par dandelion le Ven 6 Nov 2015 - 21:51

@stench a écrit:
@kero a écrit:
@stench a écrit:En Suisse, dans l'établissement où travaille ma compagne, les cours sont tous de 45 minutes, depuis toujours, et c'est le cas dans tout son canton..

D'ailleurs, petit HS : on m'explique souvent qu'en Suisse, les professeurs gagnent bien plus que nous parce qu'ils ont plus d'heures à faire, puisque nous sommes à 18h par semaine, eux à 21h. J'ai donc calculé :
18 x 55 = 990 minutes par semaine en France
21 x 45 = 945 minutes par semaines en Suisse
Vive l'argument à deux euros.

Attention. Les 21h sont des heures réelles d'enseignement, pas des périodes de 45 minutes. Et à noter que selon la matière/canton, ils ont plus d'heures que ça. Ma soeur, prof de musique en Suisse, tourne à une charge de 23h (réelles) par semaine.

Donc, oui: bien que les enseignants gagnent nettement plus, ils ont également une charge nettement supérieure.

Voilà ici un descriptif complet: http://www.irdp.ch/documentation/dossiers_comparatifs/enseignants/2011_2012/enseignantsdocumentcomplet1112.pdf

Dans le lycée de ma compagne, ça fonctionne que je l'ai décrit : par semaine, c'est 21 cours de 45 minutes pour une emploi du temps complet. De toute manière, quasiment personne ne travaille à temps complet chez elle, sur les plus de 100 professeurs, l'immense majorité ne travaille que 50% ou 80%. Leur salaire suffit amplement pour se le permettre. Ma compagne est à 80% par exemple et fait partie des collègues qui travaillent le plus.

EDIT : d'ailleurs, dans le document que tu proposes, on ne trouve ni le canton où elle exerce (Bâle) ni son niveau d'enseignement (secondaire II). Ca doit expliquer les différences.
Dans le canton de Vaud c'est 25 périodes de 45 minutes pour un enseignant du secondaire I (collège) et 27 périodes pour le primaire. Il y a en effet peu d'enseignants qui travaillent à temps complet, mais comme la vie est chère, je pense que c'est surtout lié à l'importante féminisation du métier et à la difficulté de trouver un 100% (l'établissement n'a pas intérêt à faire un CDI à 100%, en cas de perte de classes ou de modifications des horaires scolaires, il s'attirerait des complications). Les enseignants n'ont ni grosses voitures, ni luxueuses maisons. Rappelons qu'il faut retirer au gros salaire la sécu et la complémentaire, des impôts qui ne sont pas spécialement réduits pour les gens normaux, sans compter une vie très chère notamment pour ce qui est de l'alimentation, l'entretien de la voiture, les transports en commun.
Quant aux contraintes, il n'y a par exemple pas de bulletins scolaires à remplir, les conseils de classe se font entre profs uniquement, il n'y a pas d'inspecteurs, et comme le nombre d'élèves par classe est rarement supérieur à 20-22, les copies sont moins nombreuses. Il y a bien la surveillance de la récré par roulement dans le secondaire, mais comme il n'y a souvent qu'une récré le matin, ça n'est pas tous les jours non plus. Cela dit, il est vrai que les examens de l'équivalent du brevet sont conçus par les enseignants pour l'essentiel (certains exercices sont fournis par le canton), ce qui demande pas mal de boulot, et les enseignants sont également tenus de faire des devoirs et progressions communes inter-écoles (groupements de deux ou trois écoles il me semble). C'est contraignant, mais ça reste du travail qui relève de l'enseignement, et perso je préfère ça à remplir des bulletins.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par kamasolou le Ven 6 Nov 2015 - 22:14

@kerangelo a écrit:
@kamasolou a écrit:Les horaires matières doivent être respectés, même en y incluant les EPI. ce qui veut dire aussi que chaque élève aura des EPI dans TOUTES les matières; sinon, les horaires matières ne seront pas respectés.
Je ne sais pas si je suis claire (il est tard)...
Par rapport à ta remarque j'ai relu le décret où on dit : "Le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves". D'où ma question plus générale (je suis prof de lycée, j'ai moins fouillé les choses) : faut-il comprendre que les horaires sont comptés EPI compris ou hors EPI (car ce ne sont pas des enseignements communs) ? Exemple : un élève qui a eu en 5eme 1h de physique chimie + 0,5 h d'EPI Phys math, en 4eme 1,5 h et en 3eme 1,5 h a-t-il son volume horaire ou doit-il avoir 0,5 h de phys en plus soit en 4eme soit en 3eme ?

EPI compris. Donc pour ton exemple : pas de 0,5h en + en 4e ou 3e

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par stench le Ven 6 Nov 2015 - 22:26

@dandelion a écrit:
@stench a écrit:
@kero a écrit:
@stench a écrit:En Suisse, dans l'établissement où travaille ma compagne, les cours sont tous de 45 minutes, depuis toujours, et c'est le cas dans tout son canton..

D'ailleurs, petit HS : on m'explique souvent qu'en Suisse, les professeurs gagnent bien plus que nous parce qu'ils ont plus d'heures à faire, puisque nous sommes à 18h par semaine, eux à 21h. J'ai donc calculé :
18 x 55 = 990 minutes par semaine en France
21 x 45 = 945 minutes par semaines en Suisse
Vive l'argument à deux euros.

Attention. Les 21h sont des heures réelles d'enseignement, pas des périodes de 45 minutes. Et à noter que selon la matière/canton, ils ont plus d'heures que ça. Ma soeur, prof de musique en Suisse, tourne à une charge de 23h (réelles) par semaine.

Donc, oui: bien que les enseignants gagnent nettement plus, ils ont également une charge nettement supérieure.

Voilà ici un descriptif complet: http://www.irdp.ch/documentation/dossiers_comparatifs/enseignants/2011_2012/enseignantsdocumentcomplet1112.pdf

Dans le lycée de ma compagne, ça fonctionne que je l'ai décrit : par semaine, c'est 21 cours de 45 minutes pour une emploi du temps complet. De toute manière, quasiment personne ne travaille à temps complet chez elle, sur les plus de 100 professeurs, l'immense majorité ne travaille que 50% ou 80%. Leur salaire suffit amplement pour se le permettre. Ma compagne est à 80% par exemple et fait partie des collègues qui travaillent le plus.

EDIT : d'ailleurs, dans le document que tu proposes, on ne trouve ni le canton où elle exerce (Bâle) ni son niveau d'enseignement (secondaire II). Ca doit expliquer les différences.
Dans le canton de Vaud c'est 25 périodes de 45 minutes pour un enseignant du secondaire I (collège) et 27 périodes pour le primaire. .

Et pour le secondaire II, donc niveau lycée, c'est comme à Bâle? 21 x 45minutes?

Pour les salaires, je ne sais pas quelle est la différence entre le secondaire I et le secondaire II, ma compagne m'a dit que cette différence n'est pas négligeable du tout. Je peux dire en tout cas que même si la vie est effectivement (beaucoup) plus chère en Suisse, les collègues de ma compagne ne sont pas du tout à plaindre et habitent les plus beaux quartiers de Bâle. Ma compagne, en bossant 80%, ramène dans les 8000 francs par mois, donc de quoi bien vivre même après déductions diverses.

Bon, c'est assez HS quand même par rapport au sujet. Désolé.

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par dandelion le Ven 6 Nov 2015 - 22:38

Ah oui, je n'avais pas vu que tu parlais du gymnase. Effectivement, les salaires au secondaire II sont nettement plus élevés, équivalents à ceux de cadres supérieurs je pense. Les places sont chères cela dit.
Pour revenir au sujet, passer à 45 minutes, c'est une vraie contrainte: je me suis aperçue que j'avais vraiment intégré qu'un cours durait 55 minutes, du coup, j'ai mis du temps à m'adapter. Autre inconvénient, si on change de classe, on fait encore plus de déplacements. Ce qui est bien par contre c'est qu'au moins, dans les classes pénibles, ça finit plus vite.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par lemigou le Sam 7 Nov 2015 - 10:17

@kamasolou a écrit:1. Pas d'EPI en 6ème
2. Du point de vue des heures de service profs, ça peut peut-être être légal. Mais pour les élèves : si TOUS les créneaux sont amputés de 10 minutes, il va falloir calculer combien d'heures sont prélevées pour chaque élève par semaine dans chaque matière. Et reporter ces heures prélevées pour chaque matière dans les EPI. Par ex, ça fera 10 minutes/semaine en arts pla, mais 15 minutes en physique-chimie, 40 minutes en maths... Les horaires matières doivent être respectés, même en y incluant les EPI. ce qui veut dire aussi que chaque élève aura des EPI dans TOUTES les matières; sinon, les horaires matières ne seront pas respectés.
Je ne sais pas si je suis claire (il est tard)...

Après deux nuits de cogitations, je viens enfin de comprendre. Tu as effectivement raison sur toute la ligne. Les EPI permettant de faire les heures disciplinaires, si on perd du temps dans chaque matière pour réaliser les EPI, cela veut donc dire que les élèves devront retrouver chaque discipline dans les EPI ou pour le dire d'une autre façon que chaque classe devra par exemple faire un EPI avec de la musique pour récupérer ses 10mn de musique perdues. Autant dire que c'est une usine à gaz ingérable !!

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par mistinguette le Sam 7 Nov 2015 - 10:27

Je pense que c'est un loup magnifique pour tuer cette initiative ( J'ai comprris ce matin aussi !)

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.

mistinguette
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par kamasolou le Sam 7 Nov 2015 - 11:24

Very Happy  J'ai cogité aussi sur comment l'expliquer plus clairement mais j'ai pas réussi !

Edit : peut-être en faisant un tableau avec le calcul des heures prélevées par semaine pour chaque matière ?...

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par lemigou le Sam 7 Nov 2015 - 11:33

J'ai envoyé un courriel à mon syndicat pour voir ce qu'il pense de cette organisation.

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par kerangelo le Sam 7 Nov 2015 - 12:03

@lemigou a écrit:
@kamasolou a écrit:1. Pas d'EPI en 6ème
2. Du point de vue des heures de service profs, ça peut peut-être être légal. Mais pour les élèves : si TOUS les créneaux sont amputés de 10 minutes, il va falloir calculer combien d'heures sont prélevées pour chaque élève par semaine dans chaque matière. Et reporter ces heures prélevées pour chaque matière dans les EPI. Par ex, ça fera 10 minutes/semaine en arts pla, mais 15 minutes en physique-chimie, 40 minutes en maths... Les horaires matières doivent être respectés, même en y incluant les EPI. ce qui veut dire aussi que chaque élève aura des EPI dans TOUTES les matières; sinon, les horaires matières ne seront pas respectés.
Je ne sais pas si je suis claire (il est tard)...

Après deux nuits de cogitations, je viens enfin de comprendre. Tu as effectivement raison sur toute la ligne. Les EPI permettant de faire les heures disciplinaires, si on perd du temps dans chaque matière pour réaliser les EPI, cela veut donc dire que les élèves devront retrouver chaque discipline dans les EPI ou pour le dire d'une autre façon que chaque classe devra par exemple faire un EPI avec de la musique pour récupérer ses 10mn de musique perdues. Autant dire que c'est une usine à gaz ingérable !!
Cela me semble effectivement imparable... mais néanmoins proposable dans le mesure où le décret du 19 mai est tellement abscons qu'il laisse croire que n'importe quelle tambouille est possible.  Ainsi, il est dit que "Toutes les disciplines d'enseignement contribuent aux enseignements complémentaires." ce que fait ton cde et que "Le volume horaire et les programmes des enseignements communs d'un cycle sont identiques pour tous les élèves." sans indiquer les élèves concernés : nationalement, au sein d'un même collège ?
Il ne faudrait pas croire que parce que cette "réforme" est une daube elle va se dégonfler d'elle même, que la vérité éclatera au grand jour en contraignant, par la force d'un constat d'échec manifeste, le gouvernement à faire machine arrière. Si nous ne faisons rien elle va s'appliquer telle quelle avec une débandade généralisée entretenue par des diversions multiples faites d'illusions d'actions : se battre au conseil d'enseignement pour défendre sa discipline en allant redire sur les autres, solliciter l’appui des IPR, proposer des EPI, arguer de tel ou tel texte de loi pour faire valoir son bon droit...

kerangelo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

d'autres témoignages sur la réduction des heures de cours

Message par lemigou le Sam 21 Nov 2015 - 8:07

J'ai trouvé sur le site du Snes Poitiers d'autres témoignages sur l'organisation de la réforme avec des cours de 45 ou de 50 mn :

Témoignage 5 (Deux-Sèvres) « Cours de 45 minutes »

Dans un collège de Niort, le chef d’établissement a fait la proposition suivante : des séquences de 45bminutes pour « simplifier » les emplois du temps, car avec la réforme et les nouveaux horaires, beaucoup de disciplines ont des horaires avec des demi-heures (sciences, LV2, français…). D’après le principal, c’est trop contraignant et cela obligerait à faire des emplois du temps par quinzaine !

Son idée est de faire des séquences de 45 minutes au lieu d’une heure ; deux séquences d’affilée faisant 1h30. Evidemment cela multiplie le nombre de cours par enseignants par jour (idem pour les élèves qui auront jusqu’à 9 plages horaires) et le nombre de classes. Le chef garantit que les disciplines qui souhaitent 1h30 les auront mais précise, au passage, qu’il ne peut pas s’engager pour les années futures ! Que deviennent alors les disciplines qui n’ont qu’1h par semaine (arts plastiques, musique) ou qui ont des horaires non divisibles par 45 minutes ? Pour le moment, la seule réponse est : « on récupère la demi-heure pour les EPI. » Mais alors qui fait cet EPI, le prof de musique ou un prof en sous service qui passe par là ? Et que devient la formation des élèves dans ces enseignements artistiques qui perdent en une année l’équivalent de 6,5h de cours dans chacune des 2 disciplines,  soit près de 20% du temps prévu par les programmes ?
Témoignage 4 (Vienne) « Cours de 50 minutes »

Dans un collège urbain de la Vienne, le chef d’établissement, qui cherche à atténuer la perte horaire des enseignements disciplinaires pour les élèves, fait la proposition suivante pour les classes de 6ème. Les 3 heures d’AP qui amputent les 26h disciplinaires sont récupérées ainsi : une demi heure en français et en math et 5 minutes sur toutes les disciplines. Ainsi les cours ne sont plus d’une heure mais de 50 minutes. Réunis en heure d’information syndicale, les enseignants font leurs comptes. Un professeur d’éducation musicale qui a actuellement 18 classes pour faire un temps complet (18h). Si les cours sont officiellement de 50 minutes, et que l’on considère qu’ils durent chacun 5 minutes de moins qu’actuellement, il faut 20 cours pour faire un temps complet. Si l’on considère que l’enseignant « doit » bien 18h et non 18×55 min, il faut 22 cours pour arriver au temps complet ! Conclusion, le refus est unanime car l’augmentation de la charge de travail est vite calculée…

lemigou
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par Kea le Sam 21 Nov 2015 - 14:29

@lemigou a écrit:Témoignage 4 (Vienne) « Cours de 50 minutes »

Dans un collège urbain de la Vienne, le chef d’établissement, qui cherche à atténuer la perte horaire des enseignements disciplinaires pour les élèves, fait la proposition suivante pour les classes de 6ème. Les 3 heures d’AP qui amputent les 26h disciplinaires sont récupérées ainsi : une demi heure en français et en math et 5 minutes sur toutes les disciplines. Ainsi les cours ne sont plus d’une heure mais de 50 minutes. Réunis en heure d’information syndicale, les enseignants font leurs comptes. Un professeur d’éducation musicale qui a actuellement 18 classes pour faire un temps complet (18h). Si les cours sont officiellement de 50 minutes, et que l’on considère qu’ils durent chacun 5 minutes de moins qu’actuellement, il faut 20 cours pour faire un temps complet. Si l’on considère que l’enseignant « doit » bien 18h et non 18×55 min, il faut 22 cours pour arriver au temps complet ! Conclusion, le refus est unanime car l’augmentation de la charge de travail est vite calculée…
Je cherche des infos à ce sujet : depuis l'abrogation (en 2009 je crois) de la circulaire du 24 mars 1976,
circulaire du 24 mars 1976 a écrit:[...] l'heure de cours se répartit obligatoirement en 55 mn d'enseignement et en 5 mn d'interclasse, dont la durée ne peut être augmentée, même en cas de nécessité, au détriment du temps consacré à l'enseignement.
a-t-on quelque part une définition claire des 18h dues par les profs devant les élèves ?

Il est question, dans mon établissement, de faire récupérer aux profs 5 mn par heure de cours car ils devraient en réalité 60 mn. Le fait que l'on doive 60 mn par heure de cours a été présenté par mon CDE comme une nouveauté. Le temps ainsi dégagé pourrait être utilisé pour organiser les enseignements de complément, l'aide aux élèves, des ateliers divers et variés...

Je prends note de vos remarques sur le fait que le temps enlevé aux élèves devrait leur être restitué dans chaque discipline, au pro-rata. Et que ces séances en plus augmenteraient le temps de préparation, de suivi des élèves etc.
S'il fallait en passer par là, je crois que je proposerais d'utiliser ce temps pour se concerter (sans mettre les heures dans l'EDT, plutôt un "crédit" à consommer au fur et à mesure des besoins), puisqu'il sera difficile d'y échapper si la réforme s'applique.

Kea
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par ysabel le Sam 21 Nov 2015 - 15:57

@Kea a écrit:
@lemigou a écrit:Témoignage 4 (Vienne) « Cours de 50 minutes »

Dans un collège urbain de la Vienne, le chef d’établissement, qui cherche à atténuer la perte horaire des enseignements disciplinaires pour les élèves, fait la proposition suivante pour les classes de 6ème. Les 3 heures d’AP qui amputent les 26h disciplinaires sont récupérées ainsi : une demi heure en français et en math et 5 minutes sur toutes les disciplines. Ainsi les cours ne sont plus d’une heure mais de 50 minutes. Réunis en heure d’information syndicale, les enseignants font leurs comptes. Un professeur d’éducation musicale qui a actuellement 18 classes pour faire un temps complet (18h). Si les cours sont officiellement de 50 minutes, et que l’on considère qu’ils durent chacun 5 minutes de moins qu’actuellement, il faut 20 cours pour faire un temps complet. Si l’on considère que l’enseignant « doit » bien 18h et non 18×55 min, il faut 22 cours pour arriver au temps complet ! Conclusion, le refus est unanime car l’augmentation de la charge de travail est vite calculée…
Je cherche des infos à ce sujet : depuis l'abrogation (en 2009 je crois) de la circulaire du 24 mars 1976,
circulaire du 24 mars 1976 a écrit:[...] l'heure de cours se répartit obligatoirement en 55 mn d'enseignement et en 5 mn d'interclasse, dont la durée ne peut être augmentée, même en cas de nécessité, au détriment du temps consacré à l'enseignement.
a-t-on quelque part une définition claire des 18h dues par les profs devant les élèves ?

Il est question, dans mon établissement, de faire récupérer aux profs 5 mn par heure de cours car ils devraient en réalité 60 mn. Le fait que l'on doive 60 mn par heure de cours a été présenté par mon CDE comme une nouveauté. Le temps ainsi dégagé pourrait être utilisé pour organiser les enseignements de complément, l'aide aux élèves, des ateliers divers et variés...

Je prends note de vos remarques sur le fait que le temps enlevé aux élèves devrait leur être restitué dans chaque discipline, au pro-rata. Et que ces séances en plus augmenteraient le temps de préparation, de suivi des élèves etc.
S'il fallait en passer par là, je crois que je proposerais d'utiliser ce temps pour se concerter (sans mettre les heures dans l'EDT, plutôt un "crédit" à consommer au fur et à mesure des besoins), puisqu'il sera difficile d'y échapper si la réforme s'applique.

Je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer...
Donc le déplacement du professeur d'une salle à l'autre ne serait pas considéré comme du travail mais comme du loisir ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par kero le Sam 21 Nov 2015 - 16:58

@Kea a écrit:Il est question, dans mon établissement, de faire récupérer aux profs 5 mn par heure de cours car ils devraient en réalité 60 mn. Le fait que l'on doive 60 mn par heure de cours a été présenté par mon CDE comme une nouveauté.

Il faut lui demander les textes attestant de cette nouveauté.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Méthode inédite d'organisation des EPI (cours de 45 min)

Message par Pat B le Sam 21 Nov 2015 - 17:05

@ysabel a écrit:
Je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer...
Donc le déplacement du professeur d'une salle à l'autre ne serait pas considéré comme du travail mais comme du loisir ?
Attention, présenté comme ça, ça colle pas : dans les faits, le déplacement est pris sur les 55 minutes... puisqu'on dégage 1/4h pour la récré durant la matinée... ah mais par contre les déplacements sur les temps de récré, eux, ils ne sont pas dans les 55 min... bon, si on coupe les cheveux en quatre on doit bien arriver, déplacements pendant la récré compris, à 56 minutes... tu ajoutes les 3 min passées à attendre qu'ils soient tous sortis, les 5 min à parler à un élève, tu arrives en salle des profs et... argh, ça sonne dans 2 minutes... Donc, oui, on a bien bossé 4h durant la matinée (non, 3h58?)
Du n'importe quoi !

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum