Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Luigi_B le Lun 9 Nov 2015 - 22:31

Pour une réforme que personne ne peut encadrer. Razz

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Lun 9 Nov 2015 - 22:34

@Luigi_B a écrit:Pour une réforme que personne ne peut encadrer. Razz

Razz Razz

et j'ai envie de dire "ne veut encadrer"
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Lefteris le Lun 9 Nov 2015 - 22:49

Je ne résume pas, j'ai la flemme, mais conseil d'enseignement aujourd'hui et il ressort que nous devons tout inventer, préparer, nous concerter à l'infini pendant sept mois pour avoir un projet commun ,une progression commune en vue d'une évaluation "curriculaire" commune .
Le métier d'enseignant, c'est bien fini ; Les programmes autres que locaux, c'est bien fini aussi.
Il faut vraiment faire exploser ce truc.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Lun 9 Nov 2015 - 22:57

@Lefteris a écrit:Je ne résume pas,  j'ai la flemme, mais conseil d'enseignement aujourd'hui et il ressort que nous devons tout inventer, préparer, nous concerter à l'infini pendant sept mois  pour avoir un projet commun ,une progression commune en vue d'une évaluation "curriculaire"  commune .
Le métier d'enseignant, c'est bien fini ; Les programmes autres que locaux, c'est bien fini aussi.
Il faut vraiment faire exploser ce truc.

Ben ne le faites pas, et la réforme implosera d'elle-même..... ou si les IPR vous font ch....: dites leur: "c'est vous qui allez nous donner clé en main des EPI avec le contenu, les façons d'évaluer, la programmation, moi je ne sais pas faire. Donc, si les EPI ne se font pas ce sera à cause de vous."

J'ai la chance de ne pas être en collège cette année, mais je ne me tracasserai pas à faire à imaginer un projet d'EPI auquel je n'adhère pas. Et si tout le monde fait ça, ben......
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Lefteris le Lun 9 Nov 2015 - 23:14

@gauvain31 a écrit:
@Lefteris a écrit:Je ne résume pas,  j'ai la flemme, mais conseil d'enseignement aujourd'hui et il ressort que nous devons tout inventer, préparer, nous concerter à l'infini pendant sept mois  pour avoir un projet commun ,une progression commune en vue d'une évaluation "curriculaire"  commune .
Le métier d'enseignant, c'est bien fini ; Les programmes autres que locaux, c'est bien fini aussi.
Il faut vraiment faire exploser ce truc.

Ben ne le faites pas, et la réforme implosera d'elle-même..... ou si les IPR vous font ch....: dites leur: "c'est vous qui allez nous donner clé en main des EPI avec le contenu,  les façons d'évaluer, la programmation, moi je ne sais pas faire. Donc, si les EPI ne se font pas ce sera à cause de vous."

J'ai la chance de ne pas être en collège cette année, mais je ne me tracasserai pas à faire à imaginer un projet d'EPI auquel je n'adhère pas. Et si tout le monde fait ça, ben......
T 'inquiète pas, c'est prévu... Une collègue de LM consternée a même dit "je me sens incapable de penser à ce genre de choses", voyant le programme sans auteurs, sans chronologie, sans . Quant à moi , d'une part je tire un trait sur le latin ( le grec je n'en parle même pas ) , l'RPI ayant vocation à être soit semestrialisé ou trimestrialisé , soit sur un niveau et pas les autres. On peut faire quelques séances citoyennes et développement durable en deux mois, mais certainement pas apprendre un langue ancienne, même un tout petit peu Rolling Eyes .
D'autre part hélas malgré la promesse faite à moi-même et à mes proches depuis ma reconversion , je me remets à participer à l'action syndicale, dos au mur humhum , et je me rends pour la première fois (excepté les congrès) à une convocation . Cours qui sautent, vie privée qui en prend un coup, documents à rédiger, j'ai déjà donné, mais là , l’agression est inouïe, ce n'est pas une réformette.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Lun 9 Nov 2015 - 23:20

"l’agression est inouïe, ce n'est pas une réformette"

Oui ils sont agressifs car ils savent au fond d'eux que c'est une réforme de merde inepte et que personne n'en a au fond envie de la promouvoir..... ce qui rend les hauts fonctionnaire de l'EN complètement hystériques car ils ont peur pour leur poste à eux....
A projet fou, attitude folle des hautes autorités... ben on va jouer à encore plus fou qu'eux. Twisted Evil restons passifs; ne faisons rien et c'est eux qui perdent leur énergie
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Lefteris le Lun 9 Nov 2015 - 23:25

@gauvain31 a écrit:"l’agression est inouïe, ce n'est pas une réformette"

Oui ils sont agressifs car ils savent au fond d'eux que c'est une réforme de merde inepte et que personne n'en a au fond envie de la promouvoir..... ce qui rend les hauts fonctionnaire de l'EN complètement hystériques car ils ont peur pour leur poste à eux....
A projet fou, attitude folle des hautes autorités... ben on va jouer à encore plus fou qu'eux. Twisted Evil restons passifs; ne faisons rien et c'est eux qui perdent leur énergie
C'est proprement hallucinant, ubuesque : "on n'a que des procédures de travail à vous proposer ("équipes", "évaluations", blabla...) , mais aucun programme, aucune évaluation autre que locale et relative à votre propre projet, à vous de construire notre réforme".

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Lun 9 Nov 2015 - 23:27

"à vous de construire notre réforme".

Ben non, on ne va pas creuser notre propre tombe

avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Lefteris le Lun 9 Nov 2015 - 23:29

@gauvain31 a écrit:"à vous de construire notre réforme".

Ben non,  on ne va pas creuser notre propre tombe

C'est ce que j'ai dit... et le propos de la collègue allait dans le même sens.

La réforme vue par le MEN :


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Mar 10 Nov 2015 - 0:00

@Lefteris a écrit:
@gauvain31 a écrit:"à vous de construire notre réforme".

Ben non,  on ne va pas creuser notre propre tombe

C'est ce que j'ai dit... et le propos de la collègue allait dans le même sens.

La réforme vue par le MEN :


So wait and see....
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Cachée le Mar 10 Nov 2015 - 0:03

Finalement, les collègues de l'académie de Bordeaux n'ont rien à envier aux Toulousains ! La mauvaise foi et l'incompétence de l'administration est la même partout.
Bravo à ces collègues !
avatar
Cachée
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Iphigénie le Mar 10 Nov 2015 - 0:45

Merci pour la diffusion de cet enregistrement fort intéressant: aux collègues qui montrent, par des chiffres et des arguments que c'est une mauvaise réforme, la conclusion est donc: "moi c'est cette réforme que je vous propose".
Ben oui, le petit doigt sur la couture du pantalon.
Mais ce n'est pas convaincant, petit soldat, ce n'est pas convaincant...
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Presse-purée le Mar 10 Nov 2015 - 8:27

@Lefteris a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Lefteris a écrit:Je ne résume pas,  j'ai la flemme, mais conseil d'enseignement aujourd'hui et il ressort que nous devons tout inventer, préparer, nous concerter à l'infini pendant sept mois  pour avoir un projet commun ,une progression commune en vue d'une évaluation "curriculaire"  commune .
Le métier d'enseignant, c'est bien fini ; Les programmes autres que locaux, c'est bien fini aussi.
Il faut vraiment faire exploser ce truc.

Ben ne le faites pas, et la réforme implosera d'elle-même..... ou si les IPR vous font ch....: dites leur: "c'est vous qui allez nous donner clé en main des EPI avec le contenu,  les façons d'évaluer, la programmation, moi je ne sais pas faire. Donc, si les EPI ne se font pas ce sera à cause de vous."

J'ai la chance de ne pas être en collège cette année, mais je ne me tracasserai pas à faire à imaginer un projet d'EPI auquel je n'adhère pas. Et si tout le monde fait ça, ben......
T 'inquiète pas, c'est prévu... Une collègue de  LM  consternée a même dit "je me sens incapable de penser à ce genre de choses", voyant le programme sans auteurs, sans chronologie, sans . Quant à moi , d'une part je tire un trait sur le latin ( le grec je n'en parle même pas ) , l'RPI ayant vocation à être soit semestrialisé ou trimestrialisé , soit sur un niveau et pas les autres. On peut faire quelques séances citoyennes et développement durable en  deux mois, mais certainement pas apprendre un langue ancienne, même un tout petit peu Rolling Eyes .
D'autre part  hélas malgré  la promesse faite à moi-même et à mes proches depuis ma reconversion , je me remets à participer à l'action syndicale, dos au mur humhum , et je me rends pour la première fois (excepté les congrès) à une convocation . Cours qui sautent, vie privée qui en prend un coup, documents à rédiger, j'ai déjà  donné, mais là , l’agression est inouïe, ce n'est pas une réformette.

C'est surtout que, philosophiquement, c'est la fin de l'idée d'éducation universaliste et la fin de l'idée d'émancipation par la culture.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Daphné le Mar 10 Nov 2015 - 12:58

@Luigi_B a écrit:Pour une réforme que personne ne peut encadrer. Razz

lol! lol!
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Orlanda le Mar 10 Nov 2015 - 13:29

Cet enregistrement est intéressant. M. le recteur qui, tel un prof en son EPI, doit diffuser un message dont il n'est pas convaincu, et qui, récitant sa fiche, oppose  mollement à des arguments construits la propagande ministérielle.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
Orlanda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Bientôtlesud le Mar 10 Nov 2015 - 17:50

Rendant à César ce qui est à César, je tiens à préciser que cet enregistrement est celui d'un journaliste de France bleu, Benjamin Fontaine, qui me l'a gracieusement transmis (car c'était le SNES local qui avait organisé la manif et invité des journalistes). Merci à lui.
avatar
Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par kero le Mar 10 Nov 2015 - 19:58



Je viens de retomber sur celle-là. :mdr3:
avatar
kero
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Gryphe le Mar 10 Nov 2015 - 22:06

Merci @Bientôtlesud pour la mise en ligne de la bande son. Smile
avatar
Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par miss sophie le Mer 11 Nov 2015 - 14:49

@Bientôtlesud a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Bientôtlesud a écrit:Et encore, je ne vous fais pas un compte rendu de l'entretien avec mon IPR qui était présent sur place

Si si !!! sit'plait!! bounce


On lui parle du problème en 6° avec l'EIST :

Lui : "vous ne croyez pas que c'est mieux pour un 6° d'avoir 10 prof au lieu de 12?"
Nous : "Nous croyons que c'est mieux qu'ils aient en face d'eux des enseignants qui maitrisent leur discipline et ne racontent pas de conneries"
Lui : "Oh vous savez, je suis IPR, des conneries dans la bouche des profs, j'en entends toute la journée!
De toute manière, l'élève, il entend une connerie, il tape sur son smartphone, et il la détecte tout de suite.
Et puis nous sommes conscients que vous aurez besoin d'aide, nous allons proposer des ressources sur magistère (internet) pour que vous vous formiez".

Sur l'AP en 6° et les groupes de Sciences :
Lui : "De toute manière, en SVT, nous sommes en avance du point de vue pédagogique, je vous conseille de vous vendre auprès de votre chef pour obtenir l'AP, comme cela vous aurez vos groupes de sciences"
Nous : "Mais nous n'allons pas faire de SVT en AP, comment faire pour régler les difficultés des élèves en français par exemple?"
Lui : "Vous ne pensez pas que l'élève en difficulté en français, il n'en a pas marre de voir sa prof? Vous lui serez bien plus utile qu'elle pour régler ses difficultés. et vous pouvez le faire en enseignant votre matière en plus."
Nous : "..."

Sur les programmes de cycle et spiralaires :
Nous : "Cela va être compliqué de revoir chaque thème du programme chaque année pour être spiralaire".
Lui : "Non, il ne faudra pas le faire, ou alors une tache complexe par-ci par-là."

Sur les EPI :
Nous : "Vous comprenez, là, notre préoccupation, c'est plutôt de préparer nos cours pour l'année prochaine, en plus de notre charge de travail habituelle. Nous n'avons pas encore les nouveaux programmes, et 4 niveaux d'un coup, c'est lourd. D'autant que notre matière sera évaluée à l'écrit au brevet l'année prochaine, et nous ne connaissons ni la nature réelle des épreuves, ni les points du programmes qui seront évalués. Les futurs 3° n'auront pas fait le programme de cycle, comment savoir quelles notions prendre et travailler en 3° sans programme annuel? Vous vous doutez bien que dans ce contexte, réfléchir à des EPI est très loin de nos préoccupations..."
Lui (irrité) : "Et alors qu'est ce qu'on fait? Rien?"
Nous : "..."


Bonjour Bientôtlesud,
La diffusion de cet échange peut-il se faire sur les réseaux de Dordogne (tohubahut...) ou cela risque-t-il de te mettre en difficulté vis-à-vis de ton IPR ?
Une collègue Wink
avatar
miss sophie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Mer 11 Nov 2015 - 15:17

@Bientôtlesud a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Bientôtlesud a écrit:Et encore, je ne vous fais pas un compte rendu de l'entretien avec mon IPR qui était présent sur place

Si si !!! sit'plait!! bounce


On lui parle du problème en 6° avec l'EIST :

Lui : "vous ne croyez pas que c'est mieux pour un 6° d'avoir 10 prof au lieu de 12?"
Nous : "Nous croyons que c'est mieux qu'ils aient en face d'eux des enseignants qui maitrisent leur discipline et ne racontent pas de conneries"
Lui : "Oh vous savez, je suis IPR, des conneries dans la bouche des profs, j'en entends toute la journée!
De toute manière, l'élève, il entend une connerie, il tape sur son smartphone, et il la détecte tout de suite.
Et puis nous sommes conscients que vous aurez besoin d'aide, nous allons proposer des ressources sur magistère (internet) pour que vous vous formiez".

Sur l'AP en 6° et les groupes de Sciences :
Lui : "De toute manière, en SVT, nous sommes en avance du point de vue pédagogique, je vous conseille de vous vendre auprès de votre chef pour obtenir l'AP, comme cela vous aurez vos groupes de sciences"
Nous : "Mais nous n'allons pas faire de SVT en AP, comment faire pour régler les difficultés des élèves en français par exemple?"
Lui : "Vous ne pensez pas que l'élève en difficulté en français, il n'en a pas marre de voir sa prof? Vous lui serez bien plus utile qu'elle pour régler ses difficultés. et vous pouvez le faire en enseignant votre matière en plus."
Nous : "..."

Sur les programmes de cycle et spiralaires :
Nous : "Cela va être compliqué de revoir chaque thème du programme chaque année pour être spiralaire".
Lui : "Non, il ne faudra pas le faire, ou alors une tache complexe par-ci par-là."

Sur les EPI :
Nous : "Vous comprenez, là, notre préoccupation, c'est plutôt de préparer nos cours pour l'année prochaine, en plus de notre charge de travail habituelle. Nous n'avons pas encore les nouveaux programmes, et 4 niveaux d'un coup, c'est lourd. D'autant que notre matière sera évaluée à l'écrit au brevet l'année prochaine, et nous ne connaissons ni la nature réelle des épreuves, ni les points du programmes qui seront évalués. Les futurs 3° n'auront pas fait le programme de cycle, comment savoir quelles notions prendre et travailler en 3° sans programme annuel? Vous vous doutez bien que dans ce contexte, réfléchir à des EPI est très loin de nos préoccupations..."
Lui (irrité) : "Et alors qu'est ce qu'on fait? Rien?"
Nous : "..."

Quel mépris, quelle puanteur..... c'est vraiment triste. Pense-t-il vraiment tout ce qu'il dit ou est-ce des éléments de langages?
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Lefteris le Mer 11 Nov 2015 - 15:24

@Bientôtlesud a écrit:

[...] je vous conseille de vous vendre auprès de votre chef pour obtenir l'AP, comme cela vous aurez vos groupes de sciences;

Tout me semble résumé dans ce seul verbe. La vérité,  la qualité scientifique, la valeur de  formation de l'esprit ne sont rien , seul compte l'emballage.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par gauvain31 le Mer 11 Nov 2015 - 15:24

@Presse-purée a écrit:
@Lefteris a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Lefteris a écrit:Je ne résume pas,  j'ai la flemme, mais conseil d'enseignement aujourd'hui et il ressort que nous devons tout inventer, préparer, nous concerter à l'infini pendant sept mois  pour avoir un projet commun ,une progression commune en vue d'une évaluation "curriculaire"  commune .
Le métier d'enseignant, c'est bien fini ; Les programmes autres que locaux, c'est bien fini aussi.
Il faut vraiment faire exploser ce truc.

Ben ne le faites pas, et la réforme implosera d'elle-même..... ou si les IPR vous font ch....: dites leur: "c'est vous qui allez nous donner clé en main des EPI avec le contenu,  les façons d'évaluer, la programmation, moi je ne sais pas faire. Donc, si les EPI ne se font pas ce sera à cause de vous."

J'ai la chance de ne pas être en collège cette année, mais je ne me tracasserai pas à faire à imaginer un projet d'EPI auquel je n'adhère pas. Et si tout le monde fait ça, ben......
T 'inquiète pas, c'est prévu... Une collègue de  LM  consternée a même dit "je me sens incapable de penser à ce genre de choses", voyant le programme sans auteurs, sans chronologie, sans . Quant à moi , d'une part je tire un trait sur le latin ( le grec je n'en parle même pas ) , l'RPI ayant vocation à être soit semestrialisé ou trimestrialisé , soit sur un niveau et pas les autres. On peut faire quelques séances citoyennes et développement durable en  deux mois, mais certainement pas apprendre un langue ancienne, même un tout petit peu Rolling Eyes .
D'autre part  hélas malgré  la promesse faite à moi-même et à mes proches depuis ma reconversion , je me remets à participer à l'action syndicale, dos au mur humhum , et je me rends pour la première fois (excepté les congrès) à une convocation . Cours qui sautent, vie privée qui en prend un coup, documents à rédiger, j'ai déjà  donné, mais là , l’agression est inouïe, ce n'est pas une réformette.

C'est surtout que, philosophiquement, c'est la fin de l'idée d'éducation universaliste et la fin de l'idée d'émancipation par la culture.

Oui c'est vrai.... si on laisse faire. C'est nous enseignants, qui avons les clés en main
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Papillane le Jeu 12 Nov 2015 - 18:46

C'est effrayant d'absurdité...
titanic
avatar
Papillane
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Bientôtlesud le Jeu 19 Nov 2015 - 20:44

Visiblement, quelques IPR de l'académie lisent néoprofs car ils ont parlé du site lors des formations dans certains établissements.
Donc on dit "coucou les IPR! ballon " (et surtout lisez toutes les critiques constructives émises par les collègues contre cette réforme).
avatar
Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Rendash le Jeu 19 Nov 2015 - 20:45

@Bientôtlesud a écrit:Visiblement, quelques IPR de l'académie lisent néoprofs car ils ont parlé du site lors des formations dans certains établissements.

Tu peux développer?

La consécration yesyes

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : le recteur interpellé lors d'une de ses visites d'établissement

Message par Bientôtlesud le Jeu 19 Nov 2015 - 20:50

@Rendash a écrit:
Tu peux développer?

En substance : "J'espère que je ne vais pas retrouver mes propos sur néoprofs"
avatar
Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum