Brighelli : petit retour sur le CSP

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par archeboc le Sam 7 Nov - 16:06


Relisant le programme du FdG donné plus haut, je n'y vois que les revendications de la FCPE, et alourdissement de la charge des enseignants. Je ne vois aucune raison d'y espérer un rétablissement de l'école.

Je ne sais où espérer une solution politique aux problèmes actuels de l'école.

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Celadon le Sam 7 Nov - 16:22

@archeboc a écrit:
Relisant le programme du FdG donné plus haut, je n'y vois que les revendications de la FCPE, et alourdissement de la charge des enseignants. Je ne vois aucune raison d'y espérer un rétablissement de l'école.

Je ne sais où espérer une solution politique aux problèmes actuels de l'école.  
Personne dans le panorama politique ne porte des exigences dans le respect des valeurs traditionnelles de la gauche.
Ceci explique peut-être cela.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par egomet le Sam 7 Nov - 16:26

@DesolationRow a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
Cripure a écrit: Il ne faut pas être naïf, Marcel : ce que nous sommes nombreux à défendre pour l'école fut la gauche ; aujourd'hui, c'est l'extrême-droite.
Vraiment, vous pensez ?

Je partage les doutes de PY.

On ne peut pas dissocier le "programme" éducatif du FN de l'ensemble de ses idées. Cela me paraît extrêmement naïf, précisément parce que, pour le FN, l'éducation ne sera jamais qu'un moyen d'endoctrinement.
Je ne prétends pas que ce soit autre chose que ce que le PS fait actuellement, cela étant dit. Mais autant je peux imaginer une autre gauche (et une autre droite que LR) avoir un projet sensé pour l'EN, autant je ne crois pas que l'extrême-droite (et, je le crains, l'extrême-gauche), puisse concevoir l'éducation comme autre chose qu'un moyen de soumettre les enfants à son racisme à peine déguisé ou à son patriotisme mal digéré.

En effet, des revendications comme la liberté pédagogique ou le retour aux fondamentaux relèvent plus de la tactique que d'un amour sincère pour la liberté ou l'instruction. Même l'idée du chèque éducation me paraît hypocrite de leur part.
Le FN  se sait en position de faiblesse dans l'éducation nationale,  et en particulier dans la hiérarchie. Il peut espérer séduire une partie de la base par de telles mesures. Mais tout le reste de la doctrine est dirigiste. S'ils se sentent assez forts, les frontistes ne vont pas se priver du formidable levier d'action sur les consciences que constitue l'école publique.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Ma'am le Sam 7 Nov - 16:54

@Celadon a écrit:
@archeboc a écrit:
Relisant le programme du FdG donné plus haut, je n'y vois que les revendications de la FCPE, et alourdissement de la charge des enseignants. Je ne vois aucune raison d'y espérer un rétablissement de l'école.

Je ne sais où espérer une solution politique aux problèmes actuels de l'école.  
Personne dans le panorama politique ne porte des exigences dans le respect des valeurs traditionnelles de la gauche.
Ceci explique peut-être cela.

C'est bien ce que je dis !

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Shere Khan le Sam 7 Nov - 17:08

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Osmie a écrit:Le sujet Brighelli-FN est un marronnier ; il y a déjà eu des fils là-dessus. Cela ressort souvent et est utilisé pour discréditer son propos.
Les faits sont là : le programme du PS pour l'éducation est lamentable, et ce n'est pas le seul ; ce programme serait exigeant et le PS ferait 45% en Paca, il le dirait aussi. Pourquoi est-ce qu'un parti vraiment républicain ne propose pas de programme en béton pour l'éducation ? Pourquoi laisser ça au FN ? La question est là, et Brighelli la pose aussi.

Même si je comprends que Brighelli puisse fasciner (et c'était mon cas quand j'ai lu La fabrique du crétin), il faut quand même avoir à l'esprit qu'il est responsable politique d'un parti dont le président-fondateur-éternel représentant a proposé en 2012 l'hypothèse de prendre Marine Le Pen comme Premier ministre.
Je crois que cela suffit à discréditer ce parti. Je crois en la bonne foi de Brighelli. Mais il y a des données objectives pour croire que, volontairement ou non, il flirte bien avec le FN et est déjà, de fait, dans un parti d'extrême-droite.
C'est possible, mais la politique de Claude Allègre, dans les faits, aura été une politique d'extrême droite. Perso, depuis ce moment, voter PS pour lutter contre n'est plus un argument.

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Tamerlan le Sam 7 Nov - 17:11

@Shere Khan a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Osmie a écrit:Le sujet Brighelli-FN est un marronnier ; il y a déjà eu des fils là-dessus. Cela ressort souvent et est utilisé pour discréditer son propos.
Les faits sont là : le programme du PS pour l'éducation est lamentable, et ce n'est pas le seul ; ce programme serait exigeant et le PS ferait 45% en Paca, il le dirait aussi. Pourquoi est-ce qu'un parti vraiment républicain ne propose pas de programme en béton pour l'éducation ? Pourquoi laisser ça au FN ? La question est là, et Brighelli la pose aussi.

Même si je comprends que Brighelli puisse fasciner (et c'était mon cas quand j'ai lu La fabrique du crétin), il faut quand même avoir à l'esprit qu'il est responsable politique d'un parti dont le président-fondateur-éternel représentant a proposé en 2012 l'hypothèse de prendre Marine Le Pen comme Premier ministre.
Je crois que cela suffit à discréditer ce parti. Je crois en la bonne foi de Brighelli. Mais il y a des données objectives pour croire que, volontairement ou non, il flirte bien avec le FN et est déjà, de fait, dans un parti d'extrême-droite.
C'est possible, mais la politique de Claude Allègre, dans les faits, aura été une politique d'extrême droite. Perso, depuis ce moment, voter PS pour lutter contre n'est plus un argument.

Vous ferez sans doute la différence quand on l'aura l'extrême droite...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Elyas le Sam 7 Nov - 17:12

@Tamerlan a écrit:
@Shere Khan a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Osmie a écrit:Le sujet Brighelli-FN est un marronnier ; il y a déjà eu des fils là-dessus. Cela ressort souvent et est utilisé pour discréditer son propos.
Les faits sont là : le programme du PS pour l'éducation est lamentable, et ce n'est pas le seul ; ce programme serait exigeant et le PS ferait 45% en Paca, il le dirait aussi. Pourquoi est-ce qu'un parti vraiment républicain ne propose pas de programme en béton pour l'éducation ? Pourquoi laisser ça au FN ? La question est là, et Brighelli la pose aussi.

Même si je comprends que Brighelli puisse fasciner (et c'était mon cas quand j'ai lu La fabrique du crétin), il faut quand même avoir à l'esprit qu'il est responsable politique d'un parti dont le président-fondateur-éternel représentant a proposé en 2012 l'hypothèse de prendre Marine Le Pen comme Premier ministre.
Je crois que cela suffit à discréditer ce parti. Je crois en la bonne foi de Brighelli. Mais il y a des données objectives pour croire que, volontairement ou non, il flirte bien avec le FN et est déjà, de fait, dans un parti d'extrême-droite.
C'est possible, mais la politique de Claude Allègre, dans les faits, aura été une politique d'extrême droite. Perso, depuis ce moment, voter PS pour lutter contre n'est plus un argument.

Vous ferez sans doute la différence quand on l'aura l'extrême droite...

Tu m'étonnes.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Ma'am le Sam 7 Nov - 17:15

Bof. En Grèce, ils ont voté pour un gars d'extrême gauche et ils n'ont pas eu une politique d'extrême gauche.

On n'a pas forcément ce pour quoi on a voté.

En tout cas, chez moi, le chiffon rouge du vote utile ne marche plus. Je ne culpabiliserai plus de voter blanc ou nul en cas de duel PS / FN au second tour.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Tamerlan le Sam 7 Nov - 17:22

maîtresse a écrit:Bof. En Grèce, ils ont voté pour un gars d'extrême gauche et ils n'ont pas eu une politique d'extrême gauche.

On n'a pas forcément ce pour quoi on a voté.

En tout cas, chez moi, le chiffon rouge du vote utile ne marche plus. Je ne culpabiliserai plus de voter blanc ou nul en cas de duel PS / FN au second tour.

C'est sûr, le FN au pouvoir va même peut-être faire baisser le racisme et la xénophobie... Comment en est-on venu à pouvoir dire sereinement des choses pareilles? Je veux bien que l'échec de la gauche "de gouvernement" l'explique en partie mais quand même...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Ma'am le Sam 7 Nov - 17:25

Je vais te dire, d'une part je n'ai pas dit ça, mais d'autre part, je ne crois pas une seule seconde que le FN sera élu à la tête du pays.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Tamerlan le Sam 7 Nov - 17:30

maîtresse a écrit:Je vais te dire, d'une part je n'ai pas dit ça, mais d'autre part, je ne crois pas une seule seconde que le FN sera élu à la tête du pays.

Je répondais sur ce que vous avez dit, minorer le risque de l'élection du FN en envisageant que sa politique ne soit pas conforme à son fond idéologique. Je suis bien plus pessimiste que vous sur la possibilité d'un accès au pouvoir. Dans ma région j'en viens à me dire que je vais voter pour un abominable ticket LR pour éviter Marion Maréchal... Déprime totale.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Ma'am le Sam 7 Nov - 17:33

Je sais, j'ai fait un brin de provocation.

N'empêche que le PS devrait quand même s'interroger sur la fonte de son électorat historique.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Tamerlan le Sam 7 Nov - 17:35

maîtresse a écrit:Je sais, j'ai fait un brin de provocation.

N'empêche que le PS devrait quand même s'interroger sur la fonte de son électorat historique.

Ça c'est sûr, c'est hallucinant qu'ils ne le fassent pas. Il doit y avoir un truc lié à l'isolement du pouvoir ou quelque chose comme ça...

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)

Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Shere Khan le Sam 7 Nov - 18:07

@Tamerlan a écrit:
@Shere Khan a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Osmie a écrit:Le sujet Brighelli-FN est un marronnier ; il y a déjà eu des fils là-dessus. Cela ressort souvent et est utilisé pour discréditer son propos.
Les faits sont là : le programme du PS pour l'éducation est lamentable, et ce n'est pas le seul ; ce programme serait exigeant et le PS ferait 45% en Paca, il le dirait aussi. Pourquoi est-ce qu'un parti vraiment républicain ne propose pas de programme en béton pour l'éducation ? Pourquoi laisser ça au FN ? La question est là, et Brighelli la pose aussi.

Même si je comprends que Brighelli puisse fasciner (et c'était mon cas quand j'ai lu La fabrique du crétin), il faut quand même avoir à l'esprit qu'il est responsable politique d'un parti dont le président-fondateur-éternel représentant a proposé en 2012 l'hypothèse de prendre Marine Le Pen comme Premier ministre.
Je crois que cela suffit à discréditer ce parti. Je crois en la bonne foi de Brighelli. Mais il y a des données objectives pour croire que, volontairement ou non, il flirte bien avec le FN et est déjà, de fait, dans un parti d'extrême-droite.
C'est possible, mais la politique de Claude Allègre, dans les faits, aura été une politique d'extrême droite. Perso, depuis ce moment, voter PS pour lutter contre n'est plus un argument.

Vous ferez sans doute la différence quand on l'aura l'extrême droite...
Ça m'étonnerait. La haine du prof transformé en bouc-émissaire et la diabolisation des syndicats, j'ai vu.

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Ma'am le Sam 7 Nov - 18:20

@Tamerlan a écrit:Ça c'est sûr, c'est hallucinant qu'ils ne le fassent pas. Il doit y avoir un truc lié à l'isolement du pouvoir ou quelque chose comme ça...

On ne râle peut-être pas assez fort !

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par trompettemarine le Sam 7 Nov - 18:23

@Tamerlan a écrit:
maîtresse a écrit:Je sais, j'ai fait un brin de provocation.

N'empêche que le PS devrait quand même s'interroger sur la fonte de son électorat historique.

Ça c'est sûr, c'est hallucinant qu'ils ne le fassent pas. Il doit y avoir un truc lié à l'isolement du pouvoir ou quelque chose comme ça...

Le déni, l'aveuglement, la folie, le calcul politique de bas étage qui va de pair avec la perte de sens moral...

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Gilbertine le Sam 7 Nov - 18:29

Cripure a écrit:
@souslapluie a écrit:Je ne connaissais pas ce M. Brighelli et j'ai fait une petite recherche.
Il est membre du parti politique "Debout la République" et également du SNALC (je crois).
"J'ai fait une petite recherche"...
Voilà à quoi on va résumer quarante ans de carrière d'un des meilleurs professeurs de lettres de ce pays

Et que dire de son formidable travail de passeur de textes à la direction, chez Magnard, de la collection Textes et contextes, de vrais livres du prof qu'il serait indécent d'utiliser aujourd'hui entre la réforme le sabordage du collège et le socle commun de compétences d'ignorance... veneration

Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Lefteris le Sam 7 Nov - 18:36

maîtresse a écrit:Je sais, j'ai fait un brin de provocation.

N'empêche que le PS devrait quand même s'interroger sur la fonte de son électorat historique.
Le PS n'a tout simplement plus rien à voir avec la gauche (politique de droite, européiste, libérale) ni avec la République (régionalisation, privatisations, casse de l'EN, dénigrement de la Nation, valorisation de l'individualisme).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par User5899 le Sam 7 Nov - 18:39

@PauvreYorick a écrit:
Cripure a écrit: Il ne faut pas être naïf, Marcel : ce que nous sommes nombreux à défendre pour l'école fut la gauche ; aujourd'hui, c'est l'extrême-droite.
Vraiment, vous pensez ?
Evidemment non si nous nous attachons à l'analyse des idées et de leurs implications sociales. Ce que nous défendons, c'est la gauche, pour moi, et la gauche, c'est Belkacem entre parenthèses avec le signe - en facteur. Mais comment sont-elles relayées et, évidemment, récupérées ? Nous sommes dans un jeu de dupes, non ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Ma'am le Sam 7 Nov - 18:41

Cripure a écrit:
@PauvreYorick a écrit:
Cripure a écrit: Il ne faut pas être naïf, Marcel : ce que nous sommes nombreux à défendre pour l'école fut la gauche ; aujourd'hui, c'est l'extrême-droite.
Vraiment, vous pensez ?
Evidemment non si nous nous attachons à l'analyse des idées et de leurs implications sociales. Ce que nous défendons, c'est la gauche, pour moi, et la gauche, c'est Belkacem entre parenthèses avec le signe - en facteur. Mais comment sont-elles relayées et, évidemment, récupérées ? Nous sommes dans un jeu de dupes, non ?

Ce n'est hélas pas la seule.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Moonchild le Sam 7 Nov - 23:50

@Lefteris a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Mon problème avec le FDG, en matière d'éducation, c'est qu'il n'y a encore aucune défiance à l'égard des IUFM/ESPE.
J'allais le dire. C'est comme le projet de développement de la recherche pédagogique. Là , stop !  on assez donné avec ces mirliflores pompeux qui ont bien contribué à saper le métier furieux
Il faut être lucide : avec le FdG on échapperait peut-être au livret de compétence qui est trop connoté OCDE pour que la pilule puisse passer, mais pas du tout au pédagogisme et à l'égalitarisme auxquels la grande majorité de la gauche de la gauche et de l'extrême gauche est convertie (dans mon bahut, ça donne par exemple chez certains collègues une grande complaisance envers le constructivisme ou l'interdisciplinarité - selon eux, les TPE sont une bonne idée mais c'est la mise en oeuvre qui pose problème par manque de moyens - ou parfois un rejet de toute sélection sur le niveau parce qu'au final ça serait une sélection sociale).

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Lefteris le Dim 8 Nov - 0:13

@Moonchild a écrit:
@Lefteris a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Mon problème avec le FDG, en matière d'éducation, c'est qu'il n'y a encore aucune défiance à l'égard des IUFM/ESPE.
J'allais le dire. C'est comme le projet de développement de la recherche pédagogique. Là , stop !  on assez donné avec ces mirliflores pompeux qui ont bien contribué à saper le métier furieux
Il faut être lucide : avec le FdG on échapperait peut-être au livret de compétence qui est trop connoté OCDE pour que la pilule puisse passer, mais pas du tout au pédagogisme et à l'égalitarisme auxquels la grande majorité de la gauche de la gauche et de l'extrême gauche est convertie (dans mon bahut, ça donne par exemple chez certains collègues une grande complaisance envers le constructivisme ou l'interdisciplinarité - selon eux, les TPE sont une bonne idée mais c'est la mise en oeuvre qui pose problème par manque de moyens - ou parfois un rejet de toute sélection sur le niveau parce qu'au final ça serait une sélection sociale).
C'est ce que je dis. On doit choisir entre la peste et le choléra. Disons que le FDG n'a pas l'intention de taper sur le caractère national de l'école, contrairement aux LR/PS. Mais de vieilles lubies font surface quant même. No Pour ma part, j'ai depuis longtemps la carte d'un parti de gauche qui s'était opposé au PS un temps, et qui se remet à le soutenir pour les régionales ( espoir de places ? ) . Je vais , comme d'autres, la leur renvoyer en confettis dans une enveloppe. furieux

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Pat B le Dim 8 Nov - 9:24

@Celadon a écrit:Pour ce qui est des positions du front de gauche sur l'éducation, je n'ai trouvé que ça :

12 propositions pour refonder une politique nationale d’éducation.

1. Tous capables ! Parce que les différences entre les élèves ne sont pas naturelles mais socialement construites, que l’échec scolaire n’est pas une fatalité, l’affirmation de la capacité de tous les élèves à entrer dans les apprentissages scolaires est au fondement du projet éducatif.

[....]

5. Construire une culture commune ambitieuse. Le commun est porté par des valeurs laïques, les mêmes contenus de savoirs pour tous et par les modalités d’apprentissages, qui privilégient l’apprendre ensemble, l’exercice de la pensée et l’autonomie intellectuelle. Les mêmes programmes doivent être enseignés à tous jusqu’à la fin du collège pour que l’orientation dans les différentes voies du lycée, générale, professionnelle ou technologique, soit un vrai choix. Nous développerons les passerelles entre les voies. L’investissement de l’État dans l’enseignement professionnel sera augmenté de 50 % pour que les enseignements techniques professionnels et généraux soient d’égale qualité. Parce qu’il faut du temps pour apprendre à tous des savoirs plus complexes, la scolarité obligatoire sera portée à 18 ans.

[...]

Le Front de Gauche pour l’Education

Janvier 2012

Y'a quand même deux trois trucs inquiétants dans leur programme... Et finalement, ça ressemble furieusement à ce qui est annoncé comme projet dans les autres partis de gauche... EELV ou PS... (annoncé dans les médias, hein, pas mis à exécution !). Donc s'ils sont contre la réforme, je suppose que c'est juste à cause du manque de moyens ?
Misère, mais pour qui voter, alors, si les différents partis dits de gauche ne comprennent pas qu'en éradiquant la sélection au mérite on développe de fait la sélection par l'argent ?

Pat B
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par souslapluie le Dim 8 Nov - 9:31

J'ai un peu de mal à te suivre. Tu penses que tous les élèves ne doivent pas avoir le même enseignement, que les programmes ne doivent pas être cadrés au niveau national ?
L'autonomie des établissements et les parcours différenciés selon les établissements est ce que propose la réforme du collège.
L'éducation doit être - vraiment - une priorité avec davantage de moyens, y compris pour les "bons élèves". Mais ceux en difficulté ne doivent pas être relégués à un programme au rabais et subir des non-choix d'orientations précoces.
Vouloir une éducation de qualité pour tous ne veut pas dire éradiquer le mérite.

souslapluie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : petit retour sur le CSP

Message par Celadon le Dim 8 Nov - 9:36

Voilà, c'est ça, Pat B. Puis suit la sélection par le réseautage parental, le piston, etc. Elle est belle, notre "gauche", même extrême...

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum