Sentiment d'incompétence et épuisement

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par User5899 le Lun 9 Nov 2015 - 16:04

@Alyki a écrit:Bien qu'historienne et non professeur de lettres,  je dirais à l'image de Socrate :
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
Je sais que je ne sais rien.

Où avez-vous trouvé cette phrase ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Caspar Goodwood le Lun 9 Nov 2015 - 16:14

Cripure, ne me dites pas que vous n'avez jamais entendu parler d'Hugues Aufray, qui nous casse les oreilles chante de belles chansons depuis cinquante ans et sévit encore sur les routes de France.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Alyki le Lun 9 Nov 2015 - 16:19

Cripure a écrit:
@Alyki a écrit:Bien qu'historienne et non professeur de lettres,  je dirais à l'image de Socrate :
ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα
Je sais que je ne sais rien.

Où avez-vous trouvé cette phrase ?

Il s'agit d'une maxime synthétisant la pensée de Socrate. Ce n'est pas une citation exacte d'un texte de Platon mais j'avais appris cela dans mes jeunes années de grec. J'avoue avoir utilisé wikipedia pour l'accentuation Embarassed (j'ai toujours été très nulle en accentuation !)

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.

Alyki
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par DesolationRow le Lun 9 Nov 2015 - 17:56

Cripure a écrit:OK, merci. Bon, je ne connais personne dans tous ces noms, je vais laisser tomber Very Happy

Même pas Dylan ?

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Carnyx le Lun 9 Nov 2015 - 18:23

@DesolationRow a écrit:
Cripure a écrit:OK, merci. Bon, je ne connais personne dans tous ces noms, je vais laisser tomber Very Happy

Même pas Dylan ?
C'est le copain à Djonatane ? Very Happy
Hisse et ho !

_________________
Of all tyrannies, a tyranny sincerely exercised for the good of its victims may be the most oppressive. It would be better to live under robber barons than under omnipotent moral busybodies. The robber baron’s cruelty may sometimes sleep, his cupidity may at some point be satiated; but those who torment us for our own good will torment us without end for they do so with the approval of their own conscience.

Carnyx
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Caspar Goodwood le Lun 9 Nov 2015 - 18:59

Céline Dion doit son prénom à la chanson "Céline" d'Hugues Aufray, qu'elle a appelé Hugo dans une émission de télévision. Prendre l'accent québécois: "Merci Hugo pour ta belle chanson!" Il a fait une drôle de tête!

Je suis hors sujet?


Dernière édition par Botchan le Lun 9 Nov 2015 - 22:53, édité 1 fois

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 9 Nov 2015 - 19:30

Botchan a écrit:Je suis hors sujet?

Non, tu es visiblement incompétent (en Céline Dion!) et épuisé!

Laughing

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par scot69 le Lun 9 Nov 2015 - 19:31

Le Célinedion, c'est la seule matière où j'étais super doué en classe, d'ailleurs, je l'ai passé comme spé au bac, j'ai eu 20.

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Clodoald le Lun 9 Nov 2015 - 19:38

@scot69 a écrit:Le Célinedion, c'est la seule matière où j'étais super doué en classe, d'ailleurs, je l'ai passé comme spé au bac, j'ai eu 20.

Hors sujet.
Et la même matière avec "Maître Gims", ça marche?
Certains de mes élèves pourraient être intéressés.
Ils m'en ont parlé et j'ai découvert son existence cette année.

Clodoald
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par scot69 le Lun 9 Nov 2015 - 19:46

oui tout à fait, c'est la prochaine étape de la réforme!


scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par MUTIS le Mar 10 Nov 2015 - 6:27

Ce qui me gêne tout de même énormément dans le premier message, c'est qu'il accréditerait l'idée qu'on peut être prof aujourd'hui et être franchement incompétent. Et implicitement deux questions se posent alors...
Pourquoi payer des gens correctement qui avouent eux-mêmes leur incompétence ?
Pourquoi recruter par concours des gens qui sont si incompétents ?
Au-delà des doutes que chacun peut avoir sur ses pratiques, au-delà des interrogations légitimes que l'on peut avoir sur les limites aujourd'hui du savoir, je crois qu'il faut arrêter de se dénigrer en permanence et d'offrir ainsi notre dos aux flagellations publiques et populistes. Quand on voit le niveau de compétence actuel de nos responsables dans l'EN, quand on voit aussi le niveau des journalistes réputés sérieux (qui eux visiblement ne se posent pas de questions), inutile de complexer... Nous en savons beaucoup plus que la plupart de ces responsables sectaires et incompétents dont le fatuité, l'ambition dévorante et la vanité semblent être les seules qualités remarquables.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Osmie le Mar 10 Nov 2015 - 7:33

@MUTIS a écrit:Ce qui me gêne tout de même énormément dans le premier message, c'est qu'il accréditerait l'idée qu'on peut être prof aujourd'hui et être franchement incompétent. Et implicitement deux questions se posent alors...
Pourquoi payer des gens correctement qui avouent eux-mêmes leur incompétence ?
Pourquoi recruter par concours des gens qui sont si incompétents ?
Au-delà des doutes que chacun peut avoir sur ses pratiques, au-delà des interrogations légitimes que l'on peut avoir sur les limites aujourd'hui du savoir, je crois qu'il faut arrêter de se dénigrer en permanence et d'offrir ainsi notre dos aux flagellations publiques et populistes. Quand on voit le niveau de compétence actuel de nos responsables dans l'EN, quand on voit aussi le niveau des journalistes réputés sérieux (qui eux visiblement ne se posent pas de questions), inutile de complexer... Nous en savons beaucoup plus que la plupart de ces responsables sectaires et incompétents dont le fatuité, l'ambition dévorante et la vanité semblent être les seules qualités remarquables.

+1.
Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, mais peut-on s'en satisfaire ?
Tu as vu comment notre discipline est traitée ; n'importe qui parlant français peut s'improviser professeur de français. Dans ma région, les profs de religion n'ayant plus d'élèves sont recyclés en lettres modernes. Forcément, puisqu'ils parlent français.
Et je rappelle qu'un IPR de lettres a dit aux tuteurs de mon académie qu'il n'était pas grave que les stagiaires fissent des fautes : il faut s'y habituer, c'est comme ça maintenant. Super. Et cohérent, puisqu'ils n'ont rien fait contre la réforme du collège qui massacre leur discipline.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Whypee le Mar 10 Nov 2015 - 7:43

@MUTIS a écrit:Ce qui me gêne tout de même énormément dans le premier message, c'est qu'il accréditerait l'idée qu'on peut être prof aujourd'hui et être franchement incompétent. Et implicitement deux questions se posent alors...
Pourquoi payer des gens correctement qui avouent eux-mêmes leur incompétence ?
Pourquoi recruter par concours des gens qui sont si incompétents ?
Au-delà des doutes que chacun peut avoir sur ses pratiques, au-delà des interrogations légitimes que l'on peut avoir sur les limites aujourd'hui du savoir, je crois qu'il faut arrêter de se dénigrer en permanence et d'offrir ainsi notre dos aux flagellations publiques et populistes. Quand on voit le niveau de compétence actuel de nos responsables dans l'EN, quand on voit aussi le niveau des journalistes réputés sérieux (qui eux visiblement ne se posent pas de questions), inutile de complexer... Nous en savons beaucoup plus que la plupart de ces responsables sectaires et incompétents dont le fatuité, l'ambition dévorante et la vanité semblent être les seules qualités remarquables.

C'est pour cela qu'à mon humble avis ce message est un fake, une provocation. Il ne faut pas tomber dans ces pièges qui, les réponses empathiques suivant, donnent du grain à moudre aux anti-fonctionnaires/anti-professeurs. Nous sommes lus !

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Osmie le Mar 10 Nov 2015 - 7:45

Nous sommes lus, mais qui veut noyer son chien l'accuse de la rage (purée, deux dictons déjà). Tout ce qu'on entend sur notre profession est d'une parfaite mauvaise foi.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Dimka le Mar 10 Nov 2015 - 14:30

@Whypee a écrit:C'est pour cela qu'à mon humble avis ce message est un fake, une provocation. Il ne faut pas tomber dans ces pièges qui, les réponses empathiques suivant, donnent du grain à moudre aux anti-fonctionnaires/anti-professeurs. Nous sommes lus !
Je trouve que vouloir se contraindre au silence, ou décrédibiliser un message, pour cette raison précise, est malsain. Ça fait un peu village Potemkine, et un forum n’est pas une vitrine mais un espace de discussion anonyme où l’autocensure serait néfaste. De plus, de toute manière, un journaliste trouvera toujours moyen d’avoir un radio-trottoir où un prof ou un individu se présentant comme prof, dira ce qu’il voudra entendre (et publier…).

Par ailleurs, il y a potentiellement des profs qui sont incompétents, avec toutes les nuances que ça implique (partiellement incompétent, juste sur un point, ou avec une conception assez haute de l’incompétence). Dans tous les cas, pragmatiquement, je ne vois pas à quoi ça avance d’accabler celui qui demande de l’aide pour évoluer, ou de l’accuser de fake. Au contraire, « tu es comme ça, tu en es conscient, tu veux changer : c’est super ! ».

Après, oui, c’est peut-être réellement un fake : et alors ? Tout est potentiellement un fake, sur internet, et on n’a aucun moyen rationnel de s’assurer que chaque discours, chaque membre… auquel on répond est vrai (on the Internet, nobody knows you’re a dog). Du coup, dans les faits, de manière générale, les accusations de fake ne se font pas selon des critères rationnels (lesquels  heu ), mais juste : « ce discours me perturbe, me choque, me gêne, n’est pas plausible par rapport à mes attentes, ou heurte mes préjugés, il est faux ! ».

L’impression de lire lentement, le sentiment d’être submergé par la liste des classiques à lire qu’on n’a pas encore lus, le doute par rapport à sa maîtrise de l’orthographe et de la grammaire (sans aller dans la caricature, du genre je ne sais pas la différence entre -er et é : il y a toujours une petite règle à la noix qu’on ne connaît pas, ou encore un manque d’automatisme sur des règles connues)… ça m’étonnerait que ça ne concerne pas plein de profs de lettres et sciences humaines. Perso, je trouve les conseils intéressants (pour moi aussi, donc je me fiche que l’auteur du topic soit faux ou disparu).

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par MUTIS le Mar 10 Nov 2015 - 16:34

Personnellement, un médecin qui m'expliquerait qu'il ne connaît pas vraiment le corps humain, un dentiste qui me dirait qu'il ne connaît pas les dents ou un avocat qu'il ne connaît pas bien le Code civil ... ça m'inquiéterait. Un prof de français qui a peu lu et qui ne connaît pas suffisamment l'orthographe pour écrire au tableau, ça m'inquiète aussi. Ou ça me fait douter.
Que des gens soient modestes et conscients de leurs limites c'est une chose. Qu'ils soient incompétents dans le domaine où il exercent en est une autre.
Un critère pour reconnaître un fake ? Quelqu'un qui s'inscrit, balance un message pour semer la zizanie et s'en va sans se soucier des réponses ou en se marrant quand il les lit, cela pourrait en être un. Mais je me trompe peut-être. Twisted Evil

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par scot69 le Mar 10 Nov 2015 - 17:20

@MUTIS a écrit:Personnellement, un médecin qui m'expliquerait qu'il ne connaît pas vraiment le corps humain, un dentiste qui me dirait qu'il ne connaît pas les dents ou un avocat qu'il ne connaît pas bien le Code civil ... ça m'inquiéterait. Un prof de français qui a peu lu et qui ne connaît pas suffisamment l'orthographe pour écrire au tableau, ça m'inquiète aussi. Ou ça me fait douter.
Que des gens soient modestes et conscients de leurs limites c'est une chose. Qu'ils soient incompétents dans le domaine où il exercent en est une autre.
Un critère pour reconnaître un fake ? Quelqu'un qui s'inscrit, balance un message pour semer la zizanie et s'en va sans se soucier des réponses ou en se marrant quand il les lit, cela pourrait en être un. Mais je me trompe peut-être. Twisted Evil

Je suis bien d'accord avec ce que tu dis là. Sauf que, pendant des années, on a recruté des profs qui n'avaient même pas le bac... ce n'est pas une nouveauté hélas. A l'époque de l'âge d'or du privé, n'importe qui pouvait devenir prof... ou presque!

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Orlanda le Mar 10 Nov 2015 - 17:31

Cela pourrait aussi être un collègue à tendance fielleuse qui, un peu agacé par le niveau déconcertant de certains collègues, écrit un tel message pour lancer un débat qu'il n'a pas osé susciter directement sous la forme d'un "Mais qui recrute-t-on?". 

Un fake, donc, mais pas nécessairement extérieur à notre cohorte.

_________________
I have become comfortably numb.

Orlanda
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par MUTIS le Mer 11 Nov 2015 - 12:27

Céline68 se serait-elle mise à lire les classiques ? Laughing Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad :

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Dalva le Mer 11 Nov 2015 - 12:39

@MUTIS a écrit:Personnellement, un médecin qui m'expliquerait qu'il ne connaît pas vraiment le corps humain, un dentiste qui me dirait qu'il ne connaît pas les dents ou un avocat qu'il ne connaît pas bien le Code civil ... ça m'inquiéterait. Un prof de français qui a peu lu et qui ne connaît pas suffisamment l'orthographe pour écrire au tableau, ça m'inquiète aussi. Ou ça me fait douter.
Que des gens soient modestes et conscients de leurs limites c'est une chose. Qu'ils soient incompétents dans le domaine où il exercent en est une autre.

C'est bizarre, parce que tous les médecins et avocats que je connais passent leur temps à mettre à jour leurs connaissances, soit individuellement chez eux en bouquinant la littérature spécialisée, soit en participant à de la formation continue (obligatoire pour les médecins). Quant aux avocats, non seulement ils passent leur temps à compulser le code pour y retrouver un article dont ils ne sont plus sûrs, mais en plus les gros cabinets paient des employés spécifiquement pour pré-travailler les gros dossiers au niveau de leur adéquation avec les différents codes et la jurisprudence.
On peut se dire qu'il est normal de ne pas tout connaître et d'oublier avec le temps qui passe, ou manquer tellement de confiance en soi qu'on croit les autres quand ils disent tout savoir, et donc se sentir incompétent par comparaison.
Pour info, un médecin ne connaît le nom de tous les os du corps humain (par exemple) que pendant ses études, et il s'empresse d'oublier les moins fréquemment en cause dans sa pratique. Un radiologue sera incollable à ce niveau, mais pas d'autres spécialistes. Et vice-versa.

Je ne me prononce pas sur le message initial, je me fiche de savoir si quelqu'un se sent incompétent. En revanche, je suis horrifiée du nombre d'incompétents qui ne se rendent pas compte des dégâts qu'ils causent - pas seulement parmi les profs.

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015 - 12:42

@MUTIS a écrit:Personnellement, un médecin qui m'expliquerait qu'il ne connaît pas vraiment le corps humain, un dentiste qui me dirait qu'il ne connaît pas les dents ou un avocat qu'il ne connaît pas bien le Code civil ... ça m'inquiéterait. Un prof de français qui a peu lu et qui ne connaît pas suffisamment l'orthographe pour écrire au tableau, ça m'inquiète aussi. Ou ça me fait douter.
Que des gens soient modestes et conscients de leurs limites c'est une chose. Qu'ils soient incompétents dans le domaine où il exercent en est une autre.

C'est exactement ce que j'ai voulu dire plus haut.
Mais j'ai l'impression que la fausse modestie ou masochisme de certains leur font perdre leur bon sens.
De toute façon, aujourd'hui, dès que tu es un peu exigeant, tu passes pour facho/réac.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par MUTIS le Mer 11 Nov 2015 - 12:52

@Dalva a écrit:
@MUTIS a écrit:Personnellement, un médecin qui m'expliquerait qu'il ne connaît pas vraiment le corps humain, un dentiste qui me dirait qu'il ne connaît pas les dents ou un avocat qu'il ne connaît pas bien le Code civil ... ça m'inquiéterait. Un prof de français qui a peu lu et qui ne connaît pas suffisamment l'orthographe pour écrire au tableau, ça m'inquiète aussi. Ou ça me fait douter.
Que des gens soient modestes et conscients de leurs limites c'est une chose. Qu'ils soient incompétents dans le domaine où il exercent en est une autre.

C'est bizarre, parce que tous les médecins et avocats que je connais passent leur temps à mettre à jour leurs connaissances, soit individuellement chez eux en bouquinant la littérature spécialisée, soit en participant à de la formation continue (obligatoire pour les médecins). Quant aux avocats, non seulement ils passent leur temps à compulser le code pour y retrouver un article dont ils ne sont plus sûrs, mais en plus les gros cabinets paient des employés spécifiquement pour pré-travailler les gros dossiers au niveau de leur adéquation avec les différents codes et la jurisprudence.

Cela n'a rien de bizarre...
C'est la même chose pour nous. On continue à lire, à s'informer, à se former, à préparer des cours et à se replonger dans le Grévisse ou dans d'autres sources. Et plus on sait, apparemment, plus on veut savoir. Maintenant ce n'est pas ce que disait le premier message.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Caspar Goodwood le Mer 11 Nov 2015 - 13:02

Le message me semble sincère (je suis peut-être naïf) mais il est en effet très curieux qu'il n'y ait eu aucune réponse ou réaction de la personne qui l'a posté.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Oudemia le Mer 11 Nov 2015 - 13:07

Elle était connectée jusqu'à 22h31, elle a peut-être lu depuis sans vouloir écrire...

Ou elle a oublié son code...

Ou...

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015 - 13:10

+1 avec Mutis.
Perso, je continue à visiter les musées, à prendre des cours aux beaux-arts, à lire des livres, à voyager, à me former, etc... Je ne le claironne pas mais ça ne veut pas dire que je ne le fais pas.
Le message initial expliquait que 1) elle sentait que ses acquis de base étaient trop légers et qu'en plus 2) elle n'a pas le temps de se mettre à niveau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment d'incompétence et épuisement

Message par Gilbertine le Mer 11 Nov 2015 - 13:19

Bon, au moins il n'y a pas de 3) j'hésite à consulter un psy, mais je crois qu'il ne serait pas assez compétent (fil Parménide) Rolling Eyes

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"

Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum