Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par leszczynska le Jeu 12 Nov 2015 - 15:59

Message supprime


Dernière édition par leszczynska le Mer 6 Juil 2016 - 1:24, édité 1 fois
avatar
leszczynska
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Hélips le Jeu 12 Nov 2015 - 16:03

Pour les concours, la réponse est claire : si tu passes les concours externes ou troisième voie, aucun problème. Les membres du jury ne connaissent pas ton parcours, et, si dans le jury que doit t'évaluer  se trouve un IPR qui te connait, il quittera le jury et se fera remplacer le temps de ta prestation.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Triskel le Jeu 12 Nov 2015 - 16:04

Bonjour leszczynska, et courage.

Une bonne nouvelle pour te soulager : l'administration n'a AUCUN impact sur les concours, puisqu'ils sont anonymes. Il ne manquerait plus que le Léviathan ait voix au chapitre...

_________________
L'espoir des cantharides
Est un bien bel espoir.
avatar
Triskel
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par leszczynska le Jeu 12 Nov 2015 - 16:06

Là, je suis effondrée,je trouve cela injuste.
avatar
leszczynska
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Lefteris le Jeu 12 Nov 2015 - 16:07

@leszczynska a écrit:Bonjour

Pour rappel, j'ai obtenu le concours caplp, mutée loin j'ai finalement démissionné pour plusieurs raisons. De retour, dans ma région, je prends un poste en voie pro,je m'y sens mal, je ne gère pas ma classe, je suis en souffrance. J'ai eu un entretien avec l'inspectrice, j'honore mon cdd jusqu'au bout et le termine bientôt.
Je préfère enseigner dans le général et lui ai fait part de mon souhait de retourner vers le collège ou lycée général. C'est un choix de carrière.
J'ai enseigné 4 ans auparavant dans tous types d'établissement y compris ZEP avec toujours de bonnes évaluations.

Aujourd'hui, j'appelle le gestionnaire en Lettres, il me dit "je vais être honnête, on ne vous appellera pas, vous n'êtes pas fiable."

Certes, j'ai démissionné, certes je me rends compte que la voie pro n'est pas pour moi, mais on me bloque tous accès, y compris là où j'ai toujours donné satisfaction. J'ai toujours travaillé avec sérieux, accepté des postes loin de chez moi, été prof principal, pas en arrêt.

Je compte bien repasser les concours cette année: mon administration a-t-elle un quelconque impact sur les concours?

Quels sont mes recours en attendant?
Je suis en souffrance déjà par rapport à cette situation, je n'ai pas besoin qu'on me vole dans les plumes, j'en appelle donc aux seuls commentaires bienveillants ou de conseils, pas d'accablement.

Merci.
J'ai aussi démissionné du capes, puis l'ai repassé quelques années plus tard sans aucun problème. L'anonymat des concours est [encore] réel.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par leszczynska le Ven 13 Nov 2015 - 10:25

Merci à tous, ma meilleure revanche avoir ce concours...
Je vais toutefois demander un entretien à ma dpe.
avatar
leszczynska
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Kapellmeister le Ven 13 Nov 2015 - 10:39

Oui, pas de problème pour les concours. Essaye aussi l'agreg, tant qu'à faire (sachant qu'une prépa agreg en Lettres, ça prépare aussi au Capes).

En tout cas, étonnant de voir un rectorat envoyer paître un contractuel. Jusqu'à cette année, les rectorats de France étaient tous aux abois à tel point qu'ils reconduisaient toujours les contrats, y compris d'incompétents notoires. Je pense notamment à un collègue contractuel qui sévit depuis trois ans chez nous et qui est tellement infoutu de tenir une classe qu'il en était à demander aux délégués de venir à son bureau pour faire de la discipline pendant que lui se planquait dans le couloir  Rolling Eyes . Sans compter le contractuel de musique qui préférait rester chez lui certains jours pour répéter pour ses concerts plutôt que de venir faire cours : le gars avait toujours réussi à se faire attribuer des contrats, malgré une attitude plus que limite. Ton "passif" me semble fort léger, en comparaison, leszczynska.

Je crois que le changement d'attitude de ton rectorat à l'égard des contractuels n'est pas sans lien avec la délicieuse réforme qui se prépare : compte tenu de tous les titulaires de LC et de LM qui vont se retrouver en CSD ou qui vont devenir TZR à cause des MCS, les rectorats savent qu'ils n'auront plus trop de problèmes pour trouver des remplaçants en Lettres pendant un petit moment (j'insiste sur la "petit", parce que vu la crise du recrutement et le fait que les départs en retraite ne vont pas cesser, cette période "faste" ne va pas durer). Les contractuels de Lettres (et pas que) risquent eux aussi de pas mal souffrir de cette réforme si elle se met en place.


Dernière édition par Kapellmeister le Ven 13 Nov 2015 - 10:41, édité 1 fois (Raison : coquilles)
avatar
Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Reine Margot le Ven 13 Nov 2015 - 11:48

+1 ne pas oublier non plus la dimension d'intimidation et de bluff, la gestionnaire espère sans doute qu'avec cette menace tu accepteras les remplacements en LP...
C'est justement parce que les contractuels sont difficiles à trouver que ce genre de chantage se fait, profitant du contexte des prévisibles MCS en lettres.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par leszczynska le Ven 13 Nov 2015 - 12:04

Reine Margot j'apprécie tes efforts pour me réconforter, mais je ne pense pas..
Je vais vite devoir me trouver du travail...
avatar
leszczynska
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par jésus le Ven 13 Nov 2015 - 12:13

Normalement, tant qu'on ne reçoit pas de lettres de licenciement qui raye des listes du rectorat, on peut être appelé...( comme ça m'est arrivé) sinon, c'est de l'abus de pouvoir illégal que fait le bureau du remplacement.

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Kapellmeister le Ven 13 Nov 2015 - 12:14

@leszczynska a écrit:Reine Margot j'apprécie tes efforts pour me réconforter, mais je ne pense pas..
Je vais vite devoir me trouver du travail...

Reine Margot a raison. Par ailleurs, la réforme n'étant pas encore passée, le vivier de TZR n'a pas encore explosé. Or, on manque beaucoup d'enseignants en Lettres. D'ici quelque temps, ton rectorat va bien se retrouver avec deux, trois (voire plus) collègues à remplacer. Si tous les TZR et tous les contractuels sont pris (chez nous, il n'y a déjà plus un seul contractuel libre à la mi-septembre, généralement), ne t'inquiète pas, ils sauront te recontacter très vite, et le ton ne sera pas le même ...
avatar
Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par livie le Ven 13 Nov 2015 - 21:34

L'année où j'ai passé mon CAPES, je faisais des remplacements en maternelle. J'ai refusé un remplacement pour compléter mon temps de travail et on m'a fait comprendre qu'on ne me rappellerai plus jamais ! Cela a été le cas.

Autre chose, une amie qui a démissionné du CAPES, s'est présentée à un entretien face à un IPR pour faire des vacations en espagnol. Elle a essuyé un refus. L'IPR lui a dit qu'elle n'était pas fiable et que démissionner pour redevenir suppléante c'est qu'il y avait quelque chose qui ne tournait pas vraiment rond. Il y a des académies vraiment déficitaires c'est vrai mais ma gestionnaire à l'époque m'avait dit au sujet d'un IPR qu'il préférait encore avoir un poste non occupé plutôt que caser à tout prix quelqu'un.

Il faut donc se méfier. Par contre, une fois que tu as de nouveau le concours, aucun souci.
avatar
livie
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par jésus le Sam 14 Nov 2015 - 9:44

Après, je dirais qu'il faut éviter l'acharnement thérapeutique et faire le deuil d'un boulot qui n'est pas fait pour soi et ne pas se cacher éventuellement derrière le critère géographique qui n'aide pas, je le concède mais qui n'excuse pas tout...
et se trouver une porte de sortie...

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Balthamos le Lun 16 Nov 2015 - 19:51

@jésus a écrit:Après, je dirais qu'il faut éviter l'acharnement thérapeutique et faire le deuil d'un boulot qui n'est pas fait pour soi et ne pas se cacher éventuellement derrière le critère géographique qui n'aide pas, je le concède mais qui n'excuse pas tout...
et se trouver une porte de sortie...

On sait tous qu'il y a plusieurs façons d'exercer son métier, totalement différentes (rural/ urbain, ville centre/ banlieue; coin bourge/ défavorisé, collège/lycée, général/ technologique, etc.)
Sans oublier les situations locales (équipe péda, chef, établissement, etc.)
Et on n'est pas tous fait pour toutes ces situations.
Ce n'est pas parce qu'on y arrive pas en technologique que c'est pareil en général. Et ainsi de suite.
avatar
Balthamos
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Kapellmeister le Lun 16 Nov 2015 - 20:02

@Balthamos a écrit:
@jésus a écrit:Après, je dirais qu'il faut éviter l'acharnement thérapeutique et faire le deuil d'un boulot qui n'est pas fait pour soi et ne pas se cacher éventuellement derrière le critère géographique qui n'aide pas, je le concède mais qui n'excuse pas tout...
et se trouver une porte de sortie...

On sait tous qu'il y a plusieurs façons d'exercer son métier, totalement différentes (rural/ urbain, ville centre/ banlieue; coin bourge/ défavorisé, collège/lycée, général/ technologique, etc.)
Sans oublier les situations locales (équipe péda, chef, établissement, etc.)
Et on n'est pas tous fait pour toutes ces situations.
Ce n'est pas parce qu'on y arrive pas en technologique que c'est pareil en général. Et ainsi de suite.

+1

Je n'ai jamais rencontré de problèmes majeurs dans le général mais je pense que ce serait assez compliqué pour moi si je passais en lycée pro.

Et ce n'est pas parce que certains sont obnubilés par la démission ou le changement de voie que c'est le cas de tout le monde dans ce boulot, même en ces temps ô combien difficiles pour notre profession. Il faudrait voir à ne pas systématiquement interpréter les messages des autres à l'aune de sa situation personnelle. En l'occurrence, j'étais tombée sur les messages de leszczynska au moment où elle s'apprêtait à démissionner, et elle faisait de fait face à plusieurs grosses tuiles en même temps, si mes souvenirs sont bons.
avatar
Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Jenny le Lun 16 Nov 2015 - 20:06

@Balthamos a écrit:
@jésus a écrit:Après, je dirais qu'il faut éviter l'acharnement thérapeutique et faire le deuil d'un boulot qui n'est pas fait pour soi et ne pas se cacher éventuellement derrière le critère géographique qui n'aide pas, je le concède mais qui n'excuse pas tout...
et se trouver une porte de sortie...

On sait tous qu'il y a plusieurs façons d'exercer son métier, totalement différentes (rural/ urbain, ville centre/ banlieue; coin bourge/ défavorisé, collège/lycée, général/ technologique, etc.)
Sans oublier les situations locales (équipe péda, chef, établissement, etc.)
Et on n'est pas tous fait pour toutes ces situations.
Ce n'est pas parce qu'on y arrive pas en technologique que c'est pareil en général. Et ainsi de suite.

topela
Je crois que j'aurais beaucoup de mal à enseigner en LP (j'admire les collègues de LP veneration ).
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par jésus le Mar 17 Nov 2015 - 9:25

j'ai jamais tout ramené à moi, mais juste dit qu'il était contradictoire de s'acharner à être prof alors que ça ne va pas ( ici une démission et une volonté de ne pas rempiler, un refus de la part de l'inspection de reprendre du service ne sont-ils pas des signes suffisant pour passer à autre chose au-delà du simple ressenti personnel?) Et je ne vois pas le bénéfice qu'il pourrait y avoir à vouloir à tout prix faire perdurer une situation peu confortable voire douloureuse...
C'est juste de la lucidité , du réalisme.
C'est comme si on disait, elle t'a trompé X fois, vous vous prenez la tête mais reviens avec elle, vous allez revenir parce qu'on vous a dit que c'est la femme de votre vie, mais 6 mois plus tard vous voulez vous barrer de nouveau et vous attendez le moment opportun pour le faire, histoire de ne pas trop vexer les proches ou tout le monde
Pendant ce temps-là, vous avez perdu un an et vous n'avez pas avancer dans la vie, surtout à cause du fait que vous n'aviez pas le moral...

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 9:59

@Hélips a écrit:Pour les concours, la réponse est claire : si tu passes les concours externes ou troisième voie, aucun problème. Les membres du jury ne connaissent pas ton parcours, et, si dans le jury que doit t'évaluer  se trouve un IPR qui te connait, il quittera le jury et se fera remplacer le temps de ta prestation.
Ca, c'est une légende urbaine. Il ne quitte pas la commission (en tout cas, rien ne l'y contraint et j'ai au moins cinq témoignages de sa présence lors d'oraux d'agrégation interne) et il peut choisir de ne pas évaluer, mais c'est une affaire d'éthique personnelle.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par leszczynska le Mar 17 Nov 2015 - 10:00

Mon Dieu! Jésus... (j'ai pas fait exprès!!! pr la blague Smile ).... J'ai été bienheureuse parmi les bienheureuses pendant 4 ans où j'ai fait 7 établissements du général. Je suis mal depuis que je suis en LP. J'y suis frustrée par plusieurs paramètres qui y sont propres, j'ai été malheureuse de devoir renoncer à mon concours.
Maintenant je sais que ce fût un mal pour un bien..
Ps: j'ai avancé dans ma thèse, dans mon projet pro en me rendant compte que je me sens mieux face à un autre public...donc désolée mais j'ai avancé dans la vie. J'ai de même appris comment fonctionne la grande machine de l'EN..donc oh que si! Ma vie a été riche d'enseignements!
avatar
leszczynska
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 10:03

Et sinon, on cherche d'urgence un contractuel en lettres modernes dans l'académie de Besançon : nous avons une collègue arrêtée depuis un mois qui prolonge de 15 jours en 15 jours et il n'y a personne...

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Hélips le Mar 17 Nov 2015 - 10:22

Cripure a écrit:
@Hélips a écrit:Pour les concours, la réponse est claire : si tu passes les concours externes ou troisième voie, aucun problème. Les membres du jury ne connaissent pas ton parcours, et, si dans le jury que doit t'évaluer  se trouve un IPR qui te connait, il quittera le jury et se fera remplacer le temps de ta prestation.
Ca, c'est une légende urbaine. Il ne quitte pas la commission (en tout cas, rien ne l'y contraint et j'ai au moins cinq témoignages de sa présence lors d'oraux d'agrégation interne) et il peut choisir de ne pas évaluer, mais c'est une affaire d'éthique personnelle.

Alors je corrige : en math, c'est systématique.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 10:24

@Hélips a écrit:
Cripure a écrit:
@Hélips a écrit:Pour les concours, la réponse est claire : si tu passes les concours externes ou troisième voie, aucun problème. Les membres du jury ne connaissent pas ton parcours, et, si dans le jury que doit t'évaluer  se trouve un IPR qui te connait, il quittera le jury et se fera remplacer le temps de ta prestation.
Ca, c'est une légende urbaine. Il ne quitte pas la commission (en tout cas, rien ne l'y contraint et j'ai au moins cinq témoignages de sa présence lors d'oraux d'agrégation interne) et il peut choisir de ne pas évaluer, mais c'est une affaire d'éthique personnelle.

Alors je corrige : en math, c'est systématique.
Je répète : c'est un choix personnel, et les matheux connaissent les limites de la récurrence... Par ailleurs, un membre de jury ne peut siéger plus de 4 sessions.
Et pas de bol, 2 des 5 exemples que j'ai en tête concernent une IA-IPR de maths Very Happy
(Qui avait toujours raté l'agreg, but it ize an ozer fing).

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Panturle le Mar 17 Nov 2015 - 10:40

Cripure a écrit:Qui avait toujours raté l'agreg

Pardon pour le HS mais... c'est possible ça ? Je veux dire, de participer à un jury d'agreg sans être soi-même agrégé ?

_________________
Multaque res subita et paupertas horrida suasit.
avatar
Panturle
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par Hélips le Mar 17 Nov 2015 - 10:52

Cripure a écrit:
@Hélips a écrit:
Cripure a écrit:
@Hélips a écrit:Pour les concours, la réponse est claire : si tu passes les concours externes ou troisième voie, aucun problème. Les membres du jury ne connaissent pas ton parcours, et, si dans le jury que doit t'évaluer  se trouve un IPR qui te connait, il quittera le jury et se fera remplacer le temps de ta prestation.
Ca, c'est une légende urbaine. Il ne quitte pas la commission (en tout cas, rien ne l'y contraint et j'ai au moins cinq témoignages de sa présence lors d'oraux d'agrégation interne) et il peut choisir de ne pas évaluer, mais c'est une affaire d'éthique personnelle.

Alors je corrige : en math, c'est systématique.
Je répète : c'est un choix personnel, et les matheux connaissent les limites de la récurrence... Par ailleurs, un membre de jury ne peut siéger plus de 4 sessions.
Et pas de bol, 2 des 5 exemples que j'ai en tête concernent une IA-IPR de maths Very Happy
(Qui avait toujours raté l'agreg, but it ize an ozer fing).

Oui alors pour le coup, le plus de quatre sessions, c'est théorique, parce que le président du jury peut demander une prolongation (en argumentant), et parce que pendant longtemps faire une session avec uniquement l'écrit remettait les compteurs à zéro.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grillée au rectorat. Besoin de conseils.

Message par jésus le Mar 17 Nov 2015 - 11:14

Sinon, mes conseils que vous trouvez pas appropriés ont pourtant servi à une amie dans une situation comparable, qui a regretté quelques temps après de ne pas m'avoir écouté plus tôt.
En avouant que c'était la situation d'enseignant et non les conditions extérieures de travail qui la gênait...

Pour les remplacements, ça ne m'étonne pas que ça soit difficile de trouver. Pour mon exemple perso, désormais je refuse les remplacements qui n'offrent pas un minimum d'avantages. J'ai décliné un poste à 12h par semaine à 1H de route de chez moi ( c'est pas les gestionnaires qui se tapent une indemnité de chômage famélique après, à force de se brader, à un moment dans les période de non-emploi on est dans l'indigence. Même avec un salaire de 15h par semaine, c'est dur de vivre dans une grande ville)
Pareil pour les remplacement de 15 jours, ça ne change pas la donne...
En somme, un remplacement de 1 mois à 18h par semaine, c'est le minimum syndical.

Le jour où les gestionnaires se rendront compte qu'il faut rendre attractif ces courts remplacements pour éviter la chaise vide devant les élèves...

jésus
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum