Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité
Invité

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Invité le Sam 28 Aoû 2010, 23:50
Ce qui marche très bien en latin/maths c'est la démonstration du nombre d'or.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Sam 28 Aoû 2010, 23:51
@Aurore a écrit:D'accord, mais les élèves de collège dont il était question en sont-ils à faire de la recherche ?
Ne doivent-ils pas avant acquérir avant tout des certitudes, des modèles de raisonnement ? Et l'interdisciplinarité le permet-elle de manière efficace à ce niveau ?

En fait oui. C'est même fondamental (et ça passe par la géométrie en particulier). Cela s'appelle la démarche d'investigation et c'est en interdisciplinarité forte avec les autres sciences.

Extrait du programme (ce n'est que l'introduction du chapitre concernant cette démarche. Il y a d'autres points précis dans le programme qui reprennent investigation et raisonnement)


III. LA DEMARCHE D’INVESTIGATION
Dans la continuité de l’école primaire, les programmes du collège
privilégient pour les disciplines scientifiques et la technologie une
démarche d’investigation. Comme l’indiquent les modalités décrites
ci-dessous, cette démarche n’est pas unique. Elle n’est pas non plus
exclusive et tous les objets d’étude ne se prêtent pas également à sa
mise en oeuvre. Une présentation par l’enseignant est parfois
nécessaire, mais elle ne doit pas, en général, constituer l’essentiel
d’une séance dans le cadre d’une démarche qui privilégie la
construction du savoir par l’élève. Il appartient au professeur de
déterminer les sujets qui feront l'objet d'un exposé et ceux pour
lesquels la mise en oeuvre d'une démarche d'investigation est
pertinente.
La démarche d’investigation présente des analogies entre son
application au domaine des sciences expérimentales et à celui des
mathématiques. La spécificité de chacun de ces domaines, liée à
leurs objets d’étude respectifs et à leurs méthodes de preuve, conduit
cependant à quelques différences dans la réalisation. Une éducation
scientifique complète se doit de faire prendre conscience aux élèves
à la fois de la proximité de ces démarches (résolution de problèmes,
formulation respectivement d’hypothèses explicatives et de
conjectures) et des particularités de chacune d’entre elles, notamment
en ce qui concerne la validation, par l’expérimentation d’un côté, par
la démonstration de l’autre.


Dernière édition par JPhMM le Sam 28 Aoû 2010, 23:53, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Aurore le Sam 28 Aoû 2010, 23:52
@frankenstein a écrit:
@Aurore a écrit:"Comme dit plus haut à propos de maths en maîtrise, strictement, les tables de multiplication ne sont pas des maths. Un élève peut être très doué en maths et ne pas connaître ses tables, et inversement. "

Peut-être, je ne suis pas assez matheuse pour être en mesure de vous contredire.
En attendant, connaître ses tables n'est-il pas un des pré-requis pour pouvoir faire des maths ?
Est-il normal qu'aujourd'hui des collégiens butent encore là-dessus, alors qu'il y a 20-30 ans il était d'usage de travailler (et donc de maîtriser) les 4 opérations dès le CP ? D'ailleurs d'éminents mathématiciens comme L. Lafforgue préconisent ce retour qui serait pour le coup un véritable progrès, n'en déplaise aux progressistes de pacotille qui, de programme en programme, dépouillent les matières de leur contenu au profit d'une interdisciplinarité sans discipline(s) ! Very Happy
Il y a du vrai dans ton message, mais aussi du faux:

alors qu'il y a 20-30 ans il était d'usage de travailler (et donc de maîtriser) les 4 opérations dès le CP

Descartes

Tu fais bien de me reprendre, je suis allée un peu vite en besogne. Le tournant date plutôt des années 70.
Vois dans http://michel.delord.free.fr/re1-brissiaud.pdf
Là, ils t'expliquent ça bien mieux que moi ! Laughing
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Sam 28 Aoû 2010, 23:52
@Pierre_au_carré a écrit:
@JPhMM a écrit:

Les programmes demandent à consolider ces acquis par le calcul mental, posé ou par l'usage "raisonnable" de la calculatrice.

Dans l'esprit du programme le "ou" que tu donnes est un "et" :
il faut savoir effectuer les calculs posés, à la calculatrice et mental (quand c'est raisonnablement possible dans ce cas).


En effet Smile

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
John
Médiateur

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par John le Sam 28 Aoû 2010, 23:53
@JPhMM a écrit:
@John a écrit:
j'ai eu un prof de fac en optique qui s'étonnait que ses étudiants ne connaissent pas par cœur 35²

Ben c'est normal : 25x49, je trouve que tout matheux devrait avoir la réponse toute prête dans la tête, non ?

Celle-là est facile.
(car 25x49 = 100x12,25) (ou si tu préfères 25x49=25x(50-1) )
Razz

Ben 35², c'est pas 25x49 ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:00
@John a écrit:
@JPhMM a écrit:
@John a écrit:
j'ai eu un prof de fac en optique qui s'étonnait que ses étudiants ne connaissent pas par cœur 35²

Ben c'est normal : 25x49, je trouve que tout matheux devrait avoir la réponse toute prête dans la tête, non ?

Celle-là est facile.
(car 25x49 = 100x12,25) (ou si tu préfères 25x49=25x(50-1) )
Razz

Ben 35², c'est pas 25x49 ?

Oui mais 25x49 n'est pas plus simple à calculer que 35².
D'ailleurs, à choisir, je préfère 35²=(30+5)²=900+300+25. C'est celle que je préfère (mais c'est pure question de goût personnel à ce niveau).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Aurore le Dim 29 Aoû 2010, 00:01
@JPhMM a écrit:
@Aurore a écrit:D'accord, mais les élèves de collège dont il était question en sont-ils à faire de la recherche ?
Ne doivent-ils pas avant acquérir avant tout des certitudes, des modèles de raisonnement ? Et l'interdisciplinarité le permet-elle de manière efficace à ce niveau ?

En fait oui. C'est même fondamental (et ça passe par la géométrie en particulier). Cela s'appelle la démarche d'investigation et c'est en interdisciplinarité forte avec les autres sciences.

Extrait du programme (ce n'est que l'introduction du chapitre concernant cette démarche. Il y a d'autres points précis dans le programme qui reprennent investigation et raisonnement)


III. LA DEMARCHE D’INVESTIGATION
Dans la continuité de l’école primaire, les programmes du collège
privilégient pour les disciplines scientifiques et la technologie une
démarche d’investigation. Comme l’indiquent les modalités décrites
ci-dessous, cette démarche n’est pas unique. Elle n’est pas non plus
exclusive et tous les objets d’étude ne se prêtent pas également à sa
mise en oeuvre. Une présentation par l’enseignant est parfois
nécessaire, mais elle ne doit pas, en général, constituer l’essentiel
d’une séance dans le cadre d’une démarche qui privilégie la
construction du savoir par l’élève. Il appartient au professeur de
déterminer les sujets qui feront l'objet d'un exposé et ceux pour
lesquels la mise en oeuvre d'une démarche d'investigation est
pertinente.
La démarche d’investigation présente des analogies entre son
application au domaine des sciences expérimentales et à celui des
mathématiques. La spécificité de chacun de ces domaines, liée à
leurs objets d’étude respectifs et à leurs méthodes de preuve, conduit
cependant à quelques différences dans la réalisation. Une éducation
scientifique complète se doit de faire prendre conscience aux élèves
à la fois de la proximité de ces démarches (résolution de problèmes,
formulation respectivement d’hypothèses explicatives et de
conjectures) et des particularités de chacune d’entre elles, notamment
en ce qui concerne la validation, par l’expérimentation d’un côté, par
la démonstration de l’autre.

Oui, là ça a un sens, évidemment.
Avec l'EPS comme il était question plus haut, certainement un peu moins...
Comme partout, il faut savoir de quoi on parle et séparer le bon grain de l'ivraie. En ce moment, tout est bon pour faire de l'interdisciplinarité et sous cette bannière, il y beaucoup d'incompétents qui cherchent avant tout à se faire bien voir. A tous les niveaux Wink
Attention aussi aux abus dans l'emploi de la "démarche d'investigation" : sous ce bon prétexte se cache trop souvent le fameux principe de "l'élève construisant ses savoirs" cher à Meirieu et consorts.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:02
Héhé John, pour le plaisir, tu la connaissais celle-là ? (sans doute que oui)
1=1²
1+3=4=2²
1+3+5=9=3²
1+3+5+7=16=4²
1+3+5+7+9=25=5²
etc.
C'est une de mes préférées. Simple, efficace, spectaculaire (et facile à démontrer avec un bout de dessin d'ailleurs).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Pierre_au_carré le Dim 29 Aoû 2010, 00:02
@JPhMM a écrit:
@Aurore a écrit:D'accord, mais les élèves de collège dont il était question en sont-ils à faire de la recherche ?
Ne doivent-ils pas avant acquérir avant tout des certitudes, des modèles de raisonnement ? Et l'interdisciplinarité le permet-elle de manière efficace à ce niveau ?

En fait oui. C'est même fondamental (et ça passe par la géométrie en particulier). Ce s'appelle la démarche d'investigation et c'est en interdisciplinarité forte avec les autres sciences.

Extrait du programme (ce n'est que l'introduction du chapitre concernant cette démarche. Il y a d'autres points précis dans le programme qui reprennent investigation et raisonnement)


III. LA DEMARCHE D’INVESTIGATION


ça part de bonnes intentions ce genre de chose, mais à mon avis ça finit par faire baisser le nombre de notions/formules exigibles.
Et celui qui a moins de base en maths finit par ne pas savoir résoudre certains problèmes...

ça me fait penser à des ex du bac (S) où l'énoncé précise "toute trace de recherche sera prise en compte dans la notation".
Pour des exercices assez durs ou originaux, c'est très bien de noter les traces de recherche mais le problème c'est que les exercices sont relativement faciles.
Et il y a quelques années, cette question aurait été posée sans le "toute trace ...".
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:04
@Aurore a écrit:Attention aussi aux abus dans l'emploi de la "démarche d'investigation" : sous ce bon prétexte se cache trop souvent le fameux principe de "l'élève construisant ses savoirs" cher à Meirieu et consorts.

Consort = Britt-Mari Barth ? Razz
Non, ici on parle bien de démarche d'investigation scientifique.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
frankenstein
Vénérable

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par frankenstein le Dim 29 Aoû 2010, 00:07
@Aurore a écrit:
@frankenstein a écrit:
@Aurore a écrit:"Comme dit plus haut à propos de maths en maîtrise, strictement, les tables de multiplication ne sont pas des maths. Un élève peut être très doué en maths et ne pas connaître ses tables, et inversement. "

Peut-être, je ne suis pas assez matheuse pour être en mesure de vous contredire.
En attendant, connaître ses tables n'est-il pas un des pré-requis pour pouvoir faire des maths ?
Est-il normal qu'aujourd'hui des collégiens butent encore là-dessus, alors qu'il y a 20-30 ans il était d'usage de travailler (et donc de maîtriser) les 4 opérations dès le CP ? D'ailleurs d'éminents mathématiciens comme L. Lafforgue préconisent ce retour qui serait pour le coup un véritable progrès, n'en déplaise aux progressistes de pacotille qui, de programme en programme, dépouillent les matières de leur contenu au profit d'une interdisciplinarité sans discipline(s) ! Very Happy
Il y a du vrai dans ton message, mais aussi du faux:

alors qu'il y a 20-30 ans il était d'usage de travailler (et donc de maîtriser) les 4 opérations dès le CP

Descartes

Tu fais bien de me reprendre, je suis allée un peu vite en besogne. Le tournant date plutôt des années 70.
Vois dans http://michel.delord.free.fr/re1-brissiaud.pdf
Là, ils t'expliquent ça bien mieux que moi ! Laughing
Ah là là, Aurore, tu vas relancer un débat sur les savoirs , les pédagogies à qq jours de la rentrée... :colere:
Perso, je suis svt allé sur le site de M.Delord et des autres...(je suis plutôt de leur avis d'ailleurs).
Mais je crois plutôt qu'il n'y a pas de vérité absolue.
Pire pour l'orthographe ! furieux

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:08
@Pierre_au_carré a écrit:
ça part de bonnes intentions ce genre de chose, mais à mon avis ça finit par faire baisser le nombre de notions/formules exigibles.
Et celui qui a moins de base en maths finit par ne pas savoir résoudre certains problèmes...

ça me fait penser à des ex du bac (S) où l'énoncé précise "toute trace de recherche sera prise en compte dans la notation".
Pour des exercices assez durs ou originaux, c'est très bien de noter les traces de recherche mais le problème c'est que les exercices sont relativement faciles.
Et il y a quelques années, cette question aurait été posée sans le "toute trace ...".

Le problème surtout c'est que c'est complètement à l'opposé des énoncés des examens. Par exemple au bac les sujets sont complètement saucissonnés. On ne laisse pas de latitude à l'élève. D'ailleurs, combien d'élèves répondent à toutes les questions, sans même comprendre la démonstration globale qu'elles découpent ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:10
(merci à toutes et tous, sujet passionnant Smile )

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Aurore le Dim 29 Aoû 2010, 00:13
@Pierre_au_carré a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Aurore a écrit:D'accord, mais les élèves de collège dont il était question en sont-ils à faire de la recherche ?
Ne doivent-ils pas avant acquérir avant tout des certitudes, des modèles de raisonnement ? Et l'interdisciplinarité le permet-elle de manière efficace à ce niveau ?

En fait oui. C'est même fondamental (et ça passe par la géométrie en particulier). Ce s'appelle la démarche d'investigation et c'est en interdisciplinarité forte avec les autres sciences.

Extrait du programme (ce n'est que l'introduction du chapitre concernant cette démarche. Il y a d'autres points précis dans le programme qui reprennent investigation et raisonnement)


III. LA DEMARCHE D’INVESTIGATION


ça part de bonnes intentions ce genre de chose, mais à mon avis ça finit par faire baisser le nombre de notions/formules exigibles.
Et celui qui a moins de base en maths finit par ne pas savoir résoudre certains problèmes...

ça me fait penser à des ex du bac (S) où l'énoncé précise "toute trace de recherche sera prise en compte dans la notation".
Pour des exercices assez durs ou originaux, c'est très bien de noter les traces de recherche mais le problème c'est que les exercices sont relativement faciles.
Et il y a quelques années, cette question aurait été posée sans le "toute trace ...".

+1

Rassurez-vous les matheux, il n'y a pas que dans votre discipline que ça évolue dans ce sens !
En musique, vous remplacez "démarche d'investigation" par "travail sur la créativité" (c'est quoi la "créativité" ? On la développe à partir de quoi ? Mystère...) et le tour est joué. furieux
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Pierre_au_carré le Dim 29 Aoû 2010, 00:14
@JPhMM a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
ça part de bonnes intentions ce genre de chose, mais à mon avis ça finit par faire baisser le nombre de notions/formules exigibles.
Et celui qui a moins de base en maths finit par ne pas savoir résoudre certains problèmes...

ça me fait penser à des ex du bac (S) où l'énoncé précise "toute trace de recherche sera prise en compte dans la notation".
Pour des exercices assez durs ou originaux, c'est très bien de noter les traces de recherche mais le problème c'est que les exercices sont relativement faciles.
Et il y a quelques années, cette question aurait été posée sans le "toute trace ...".

Le problème surtout c'est que c'est complètement à l'opposé des énoncés des examens. Par exemple au bac les sujets sont complètement saucissonnés. On ne laisse pas de latitude à l'élève. D'ailleurs, combien d'élèves répondent à toutes les questions, sans même comprendre la démonstration globale qu'elles découpent ?

Oui, effectivement, en S c'est saucissonné... ça ressemble plus à des devoirs de cours poussés qu'à l'examen avec un problème d'avant, qui avait une certaine tenue.
Et je ne pense pas que ça mette en avant les capacités des élèves.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:15
Activité Latin/Maths :
Découvrir comment faisaient les Romains pour faire des multiplications.

Croyez-moi, c'est pas de la tarte !
(ou "de l'intérêt de l'écriture décimale positionnelle")

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:17
@Pierre_au_carré a écrit:Oui, effectivement, en S c'est saucissonné... ça ressemble plus à des devoirs de cours poussés qu'à l'examen avec un problème d'avant, qui avait une certaine tenue.
Et je ne pense pas que ça mette en avant les capacités des élèves.

Pas qu'en S. En Bac Pro ça en devient ridicule. Les sujets mettent 5 questions pour amener l'élève à construire un tableau de variations.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Aurore le Dim 29 Aoû 2010, 00:18
@frankenstein a écrit:
Ah là là, Aurore, tu vas relancer un débat sur les savoirs , les pédagogies à qq jours de la rentrée il était donc temps... Laughing
Perso, je suis svt allé sur le site de M.Delord et des autres...(je suis plutôt de leur avis d'ailleurs).
Mais je crois plutôt qu'il n'y a pas de vérité absolue.
Pire pour l'orthographe ! furieux

A savoir ?
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Pierre_au_carré le Dim 29 Aoû 2010, 00:18
@JPhMM a écrit:Activité Latin/Maths :
Découvrir comment faisaient les Romains pour faire des multiplications.

Croyez-moi, c'est pas de la tarte !
(ou "de l'intérêt de l'écriture décimale positionnelle")

Je ne m'en souviens plus mais j'avais vu ça effectivement.
Et au Moyen-Age, c'était pas mal avec les nombres écrits comme un tableau à double entrée. ça revient exactement à nos multiplications posées, mais c'est plus joli avec un tableau.
avatar
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Pierre_au_carré le Dim 29 Aoû 2010, 00:20
@JPhMM a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:Oui, effectivement, en S c'est saucissonné... ça ressemble plus à des devoirs de cours poussés qu'à l'examen avec un problème d'avant, qui avait une certaine tenue.
Et je ne pense pas que ça mette en avant les capacités des élèves.

Pas qu'en S. En Bac Pro ça en devient ridicule. Les sujets mettent 5 questions pour amener l'élève à construire un tableau de variations.


Oui, je travaille dessus en ce moment (je pioche des ex dans les annales), mais comme je n'ai aucun moyen de comparer avec des sujets anciens...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:22
Au cas où :

Base nationale des sujets d'examen de l'enseignement professionnel
http://www.crdp-montpellier.fr/ressources/examens/consultation/recherchea.aspx

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par Aurore le Dim 29 Aoû 2010, 00:24
@Pierre_au_carré a écrit:
@JPhMM a écrit:Activité Latin/Maths :
Découvrir comment faisaient les Romains pour faire des multiplications.

Croyez-moi, c'est pas de la tarte !
(ou "de l'intérêt de l'écriture décimale positionnelle")

Je ne m'en souviens plus mais j'avais vu ça effectivement.
Et au Moyen-Age, c'était pas mal avec les nombres écrits comme un tableau à double entrée. ça revient exactement à nos multiplications posées, mais c'est plus joli avec un tableau.

Les amis, faudrait juste que certains élèves soient en mesure de situer Averroès après Euclide, pas avant. Pour ça, pas besoin d'un enseignement transversal, je crois. Laughing
Or, avec les nouveaux programmes d'histoire-géo, ça ne va pas être gagné d'avance ! :colere:
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Interdisciplinarité : avez-vous déjà tenté les projets lettres-sciences?

par JPhMM le Dim 29 Aoû 2010, 00:29
@Pierre_au_carré a écrit:Je ne m'en souviens plus mais j'avais vu ça effectivement.
Et au Moyen-Age, c'était pas mal avec les nombres écrits comme un tableau à double entrée. ça revient exactement à nos multiplications posées, mais c'est plus joli avec un tableau.

A connaître :