Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Page 5 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Alex.B le Sam 14 Nov 2015 - 14:37

J'ai eu la "chance" d'être en réunion dans mon établissement ce matin. Nous en avons discuter longuement, et des pistes d'action ont été proposées. Notre principale a notamment évoquer la possibilité d'évoquer le ressenti des élèves par rapport à ce qui vient de se passer. A l'heure actuelle, nous ne sommes peut-être pas en mesure (ou bien je parle pour moi personnellement) de prendre le recul nécessaire pour découdre tout ce qu'impliquent ces attentats. En revanche, nous sommes à même de parler de nos sentiments, d'exprimer notre colère ou notre chagrin, de la décrire, et par ce biais, de faire comprendre l'idée de deuil national.

Je ne sais pas encore comment je vais en parler avec mes élèves. Je ne sais pas ce que je vais faire. J'ai peur de ne pas gérer mes propres émotions, j'ai peur qu'un élève déborde. Mais il me semble de mon devoir de faire quelque chose. Ne serait-ce que pour introduire la minute de silence, je ferais quelque chose. Quoi ? Je ne sais pas.
Merci pour ce fil qui est d'une grande aide et d'un grand soutien.

Alex.B
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par karjos le Sam 14 Nov 2015 - 14:47

@Fesseur Pro a écrit:Mais nous avons un rôle d'adultes/enseignants responsables et expliquer factuellement sans émotion et recadrer si besoin et si possible me semble indispensable devant de tels évènements

Peut-être pas sans aucune émotion non plus. La vidéo de FB des Maternelles un peu plus haut le dit bien aussi, il ne faut pas non plus donner l'impression que cet événement ne nous touche pas.
Montrer ce que l'on ressent, si ça se fait de manière mesurée, ne peut pas faire de mal, ni aux élèves, ni aux professeurs. Et montrer ses sentiments n'a rien d'incompatible avec le fait de montrer un schéma d'adulte responsable.

karjos
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Whypee le Sam 14 Nov 2015 - 14:58

@Rendash a écrit:...
@Whypee a écrit:Bien muette notre ministre ! cafe

Un message d'aide à vos professeurs et personnels serait le bienvenu Madame...

J'aime autant qu'elle la ferme. Quand elle l'ouvrira, ce sera pour expliquer que c'est la faute à l'école, donc aux profs, et pour pondre un nouvel EMC.
Qu'elle la ferme.
...

Je suis d'accord avec toi, mais là on voit le niveau de compétence de cette dame... Qu'elle s'exprime, qu'elle reste naturelle et qu'enfin un peu plus de collègues comprennent qu'il faut à tout prix s'en débarrasser et résister.

Cela fait des années que je crie que l'abandon de l'autorité à l'école fera notre perte... on y est !

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Sophie38 le Sam 14 Nov 2015 - 15:01

@Honchamp a écrit:
@Leodagan a écrit:Sans vouloir vexer personne, je ne suis pas si sûr que la question soit de savoir quelle est votre matière, HG ou autre. Certes, on entend souvent des profs de sciences dire qu'ils sont moins à l'aise avec les discussions en classe... mais ce n'est pas parce que vous vous sentez à l'aise en discussion et que vous en menez sans crainte que ce que vous ferez sera forcément mieux que... le silence.

Franchement, je ne me vois pas lundi à 8 h refuser de dialoguer ne serait-ce que quelques minutes avec chaque classe.
D'autant plus qu'en 3ème, je suis en éducation civique...

Ma pratique de l'éducation civique, et de l'hist-géo , est de ne jamais botter en touche quand un élève pose une question ou apporte une objection. Je fais le point, je recadre au besoin, je termine en disant "on en reste là".
Je préfère ça aux pseudos-débats qu'on veut nous faire faire.
Bref, les élèves ne comprendraient pas que je fasse silence sur ces attentats.

Ceci dit, il ne faut pas se laisser piéger par les élèves qui ont envie d'entendre le prof "tartiner", blablater , plutôt que faire cours.

Au final, on fait comme on le sent.

+1

Sophie38
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Invité le Sam 14 Nov 2015 - 15:07

@Rendash a écrit:...
@Whypee a écrit:Bien muette notre ministre ! cafe

Un message d'aide à vos professeurs et personnels serait le bienvenu Madame...

J'aime autant qu'elle la ferme. Quand elle l'ouvrira, ce sera pour expliquer que c'est la faute à l'école, donc aux profs, et pour pondre un nouvel EMC.
Qu'elle la ferme.
...

+1000

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Thalia de G le Sam 14 Nov 2015 - 15:08

@Alex.B a écrit:J'ai eu la "chance" d'être en réunion dans mon établissement ce matin. Nous en avons discuter longuement, et des pistes d'action ont été proposées. Notre principale a notamment évoquer la possibilité d'évoquer le ressenti des élèves par rapport à ce qui vient de se passer. A l'heure actuelle, nous ne sommes peut-être pas en mesure (ou bien je parle pour moi personnellement) de prendre le recul nécessaire pour découdre tout ce qu'impliquent ces attentats. En revanche, nous sommes à même de parler de nos sentiments, d'exprimer notre colère ou notre chagrin, de la décrire, et par ce biais, de faire comprendre l'idée de deuil national.

Je ne sais pas encore comment je vais en parler avec mes élèves. Je ne sais pas ce que je vais faire. J'ai peur de ne pas gérer mes propres émotions, j'ai peur qu'un élève déborde. Mais il me semble de mon devoir de faire quelque chose. Ne serait-ce que pour introduire la minute de silence, je ferais quelque chose. Quoi ? Je ne sais pas.
Merci pour ce fil qui est d'une grande aide et d'un grand soutien.
Sans doute est-elle de bonne foi. Mais un enseignant n'est pas une cellule psychologique. Nous sommes amenés à les faire réfléchir, mais pas sur des bases comme leur ressenti, nous ne sommes pas formés pour.
Ce qui n'est pas incompatible avec le fait d'être soi-même bouleversé et de comprendre que les élèves le soient.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Emeraldia le Sam 14 Nov 2015 - 15:15

@Leodagan a écrit:1° Etre calme, concis et avoir l'air sûr de soi. Le débordement d'émotion, compréhensible dans l'absolu, est inutile ou contre-productif en classe

2° Profiter du WE pour s'informer à fond (éviter d'être sans répartie en cas de question gênante)

3° Eviter d'évoquer à nouveau Charlie Hebdo même si ça paraît "inévitable" (risque de contamination de la discussion). Eviter également les formules/slogans médiatiques (pour ceux qui sont d'accord avec ces slogans, c'est un rappel inutile, pour les autres, c'est une preuve de votre faiblesse)

4° La libre expression et la discussion peuvent être très contre-productives : savoir couper court à la moindre digression, quitte à faire une évaluation 'surprise'

5° Examiner tous les arguments complotistes qui sortent déjà un peu partout pour savoir y répondre si on décide d'y répondre. Autrement ne pas y répondre du tout en se concentrant sur le travail.

6° Ne pas en faire trop ("Less is more !"): il vaut mieux ne rien dire plutôt que de s'enliser dans une discussion


Mais pardon, les "incidents" de janvier ne concernaient qu'une poignée de collèges: le risque de controverse est quasi nul !!!
Voilà, je n'avais pas cours lors de la minute de silence en janvier et j'avais peur que l'émotion ne l'emporte sur la raison, donc j'ai longuement réfléchi.
J'ai construit tout un cours autour du dessin de presse avec ma collègue doc. On a évoqué la naissance de Charlie Hebdo, la laïcité, on a montré à nos élèves comment lire un dessin de presse...en mars lors de la semaine de la presse.


Dernière édition par Emeraldia le Sam 14 Nov 2015 - 15:23, édité 1 fois

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par cocoonpeda le Sam 14 Nov 2015 - 15:19

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/11/14112015Article635831036746287994.aspx

Un article du café péda pour parler avec des enfants de primaire des attentats....lundi...

_________________
Ce que tu rêves, fais le.
Joseph DELTEIL

cocoonpeda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Alyki le Sam 14 Nov 2015 - 15:22

J'ai trois heures avec deux classes de 1eS lundi. J'avais deux contrôles. Je viens de leur envoyer un message par Pronote pour le reporter dans la semaine. Je travaillerais certainement un peu avec la première classe que je vois deux heures avec les autres c'est moins sûr. Franchement les faire plancher sur "l'expérience combattante pendant la première guerre mondiale" en ce jour de deuil national. Je ferais un marathon de correction avant les conseils qui ont lieu la semaine d'après mais là je n'ai pas envie préparer un contrôle là-dessus et je pense qu'ils n'ont pas la tête ce week-end à travailler sur ce sujet.
Je suis attentivement ce fil afin de m'inspirer pour lundi.

_________________
Ἐρωτηθεὶς δὲ τί δεῖ μάλιστα μανθάνειν τοὺς ἐλευθέρους παῖδας, « Ταῦτ´ » ἔφη « ὅσαπερ ἂν αὐτοὺς ὠφελήσειεν ἄνδρας γενομένους. »

Interrogé sur ce qu'il valait mieux apprendre à des enfants libres, (Léotychidas) dit "ce qui pourra leur servir lorsqu'ils seront devenus des hommes" - Apophtegme laconien.

Alyki
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Ma'am le Sam 14 Nov 2015 - 15:34

@cocoonpeda a écrit:http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/11/14112015Article635831036746287994.aspx

Un article du café péda pour parler avec des enfants de primaire des attentats....lundi...

Merci cocoonpeda.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Al le Sam 14 Nov 2015 - 15:36

Je trouve que vous oubliez un peu vite ce qu'il s'est passé dans les classes après Charlie. Des collègues ont été sanctionnés, menacés, pour avoir précisément "ouvert la discussion". Moi-même j'ai été violemment prise à parti par la seule classe (en laquelle j'avais toute confiance) à laquelle j'ai parlé. J'ai fait suite à cela une crise de nerf et ai mis plusieurs jours à m'en remettre, avant de comprendre quelle immense erreur j'avais fait de vouloir déclencher une parole "à chaud" sur de tels événements.

Je ne vois pas quel devoir nous avons face aux jeunes qui nous sont confiés à part faire notre travail le mieux possible et leur enseigner. Et ce que j'ai compris après Charlie, c'est que ne pas verser dans "la dictature de l'émotion" ambiante, ne pas chercher à dire quelque chose parce qu'il faut dire quelque chose, ne pas chercher à "débattre" dans les classes parce qu'on a reçu un mail de Najat nous disant de le faire, aurait été l'attitude la plus sage.
On ne m'y reprendra pas.

Je n'ai pas à passer mon we à chercher frénétiquement toutes les théories du complot et tout ce que mes élèves pourraient comprendre s'ils voulaient aller dans cette direction. Je vais essayer de corriger leurs copies. Comme l'a dit quelqu'un : humblement, modestement. C'est à mon avis où je suis la plus utile.

Finalement après Charlie, tous les textes étudiés ont eu d'une manière ou d'une autre une résonance. Et, comme de sages personnes me l'avaient conseillé, cela m'a paru une bien meilleure idée pour dire quelque chose aux élèves des événements qu'une parole directe émanant de l'enseignant.

Je n'ai rien à dire à mes élèves sur ces événements : je suis comme tout le monde, le prof d'histoire géo (ou tout autre prof qui en a les capacités) pourra leur expliquer en détails le conflit, en ce qui me concerne, je n'en suis pas capable, je ne maitrise pas assez bien le sujet. Moi de mon côté je continuerai à faire ce en quoi je crois, ce que je faisais avant ce drame, ce que je continuerai à faire après, et qui à mon sens est le seul discours réellement intéressant et audible par mes élèves.
Je n'ai qu'une heure lundi, mais j'appréhende mardi, je n'exclus pas l'hypothèse d'aller voir un médecin si je ne me sens pas capable d'être prise à parti à nouveau aussi violemment que l'an dernier. Ca n'a rien à voir avec de la lâcheté ou une "démission" : chacun fait ce qu'il peut et je préfère que mes élèves me voient toujours comme quelqu'un de calme et de réfléchi que comme quelqu'un qui craque devant eux.
Et je trouve incroyable que l'on puisse juger ma vision des choses comme un "manque au devoir" ou autre.


Dernière édition par Al le Sam 14 Nov 2015 - 15:38, édité 1 fois

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Scrat le Sam 14 Nov 2015 - 15:37

Comme beaucoup, j'avoue ne pas être à l'aise, d'autant plus qu'au moment de Charlie Hebdo,j'étais en arrêt, donc suis passée à travers cette reprise délicate.
Lundi matin, je commence en plus par la classe dont je suis PP, je ne peux donc prétendre faire cours comme prévu. Je pense leur laisser un temps d'expression, d'échanges, de questionnements que je régulerai un minimum, selon les besoins. J'ai une classe calme, je pense donc que les excès ou propos inappropriés seront limités voire inexistants. Cependant, je suis convaincue que peu auront eu de vrais échanges dans le week-end, ils auront besoin d'adultes présents pour en parler. Je n'irai pas dans les excès, ni sentimentalisme, ni opinion personnelle, tenterai d'en rester aux faits.

Je pense après partir sur l'extrait de Paul Eluard proposé sur ce fil (nom que porte le collège où j'enseigne, en plus), pour leur montrer que par les mots on peut véhiculer des idées allant à l'encontre de ce que l'on vit, casant ainsi là-dedans les notions de solidarité, fraternité, (si elles n'ont pas été évoquées avant) qui peuvent avoir une force non négligeable, surtout dans des périodes noires comme actuellement.

Ce sont mes idées, après il est clair que je verrai selon leur réaction et ressenti. S'ils n'ont pas besoin, on passe vite à autre chose, s'ils réclament, j'y prendrai l'heure, peu importe.


_________________
2009-2013: Assistante pédagogique en collège dans l'académie de Versailles.
2013-2014: Stagiaire en collège rural d'Orléans-Tours: 6è-5è
2014-2015: TZR en AFA: 5è-4è-3è en RRS  chevalier
2015-2016: Poste fixe dans le même collège RRS mais à CS: 13 ici et 4 ailleurs: une 6è, trois 4è et PP de 4è.
2016-2017: Toujours même poste fixe, 13h30 ici avec une 5è et deux 3è. CS ailleurs avec une 6è. Congés vêlage entre deux!

Scrat
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par polkafrik le Sam 14 Nov 2015 - 15:43

Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent de parler sans émotion. D'abord, ce n'est pas possible pour tout le monde, et ce n'est pas une question de faiblesse... L'émotion n'est pas honteuse, elle n'empêche pas l'écoute ni la réflexion, et elle est la marque de notre humanité. Elle ne signifie pas pour autant que l'on n'est pas assez solide pour écouter les élèves et leur répondre. Il me semble que, quand on laisse s'exprimer notre émotion dans ce genre de contexte, les élèves sont surpris mais marqués, plus peut-être que par un discours sûr de soi et construit comme tout ce qu'on leur raconte le reste de l'année...

polkafrik
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par zeprof le Sam 14 Nov 2015 - 15:56

lundi pour la minute de silence, je serai avec ma pire classe... des élèves qui peuvent déraper très vite, j'angoisse clairement au vu de ce qui s'est passé suite aux attentats de Charlie...
ça a été très difficile, voire violent.

Lundi, je prendrai la parole, évidemment, mais je ne sais pas encore sous quelle forme...
je sais de manière quasi sure que certains de mes élèves vont refuser de faire la minute de silence... pale

notre rôle est important, primordial même mais selon les établissements c'est une énorme responsabilité...

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Gilbertine le Sam 14 Nov 2015 - 15:58

Je laisse tomber la séquence sur le bonheur que je comptais commencer et je vais aller à l'essentiel : Voltaire et son combat contre le fanatisme, il a des mots plus percutants que tous ceux que je pourrais trouver.

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"

Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Écusette de Noireuil le Sam 14 Nov 2015 - 16:29

@zeprof a écrit:lundi pour la minute de silence, je serai avec ma pire classe... des élèves qui peuvent déraper très vite, j'angoisse clairement au vu de ce qui s'est passé suite aux attentats de Charlie...
ça a été très difficile, voire violent.

Lundi, je prendrai la parole, évidemment, mais je ne sais pas encore sous quelle forme...
je sais de manière quasi sure que certains de mes élèves vont refuser de faire la minute de silence... pale

notre rôle est important, primordial même mais selon les établissements c'est une énorme responsabilité...

Pourquoi reagiraient ils mal? Ce n'est pas dû tout la même chose qu'en janvier. Les dessinateurs de Charlie pouvaient être perçus comme hostiles à l'islam, il n'en est pas de même avec les victimes qui étaient simplement à une terrasse de café ou au concert. Il y a sûrement des musulmans parmi les victimes vu le nombre...

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par zeprof le Sam 14 Nov 2015 - 16:32

@Écusette de Noireuil a écrit:
@zeprof a écrit:lundi pour la minute de silence, je serai avec ma pire classe... des élèves qui peuvent déraper très vite, j'angoisse clairement au vu de ce qui s'est passé suite aux attentats de Charlie...
ça a été très difficile, voire violent.

Lundi, je prendrai la parole, évidemment, mais je ne sais pas encore sous quelle forme...
je sais de manière quasi sure que certains de mes élèves vont refuser de faire la minute de silence... pale

notre rôle est important, primordial même mais selon les établissements c'est une énorme responsabilité...

Pourquoi reagiraient ils mal?  Ce n'est pas dû tout la même chose qu'en janvier. Les dessinateurs de Charlie pouvaient être perçus comme hostiles à l'islam, il n'en est pas de même avec les victimes qui étaient simplement à une terrasse de café ou au concert. Il y a sûrement des musulmans parmi les victimes vu le nombre...

j'espère que tu as raison mais ce sont des jeunes qui pour certains sont en phase de radicalisation....
je ne peux pas raconter ce que j'ai déjà vécu au quotidien avec eux pour des raisons d'anonymat mais je pense vraiment qu'il peut y avoir un problème...
je verrai bien.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par cocktail le Sam 14 Nov 2015 - 16:40

@Gilbertine a écrit:Je laisse tomber la séquence sur le bonheur que je comptais commencer et je vais aller à l'essentiel : Voltaire et son combat contre le fanatisme, il a des mots plus percutants que tous ceux que je pourrais trouver.

Peux-tu partager quelques extraits avec nous stp ?

cocktail
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Fesseur Pro le Sam 14 Nov 2015 - 16:41

Des dessins pour réagir à ces attentats.
Pas mal à voir en classe.
J'aime bien la tour Eiffel "peace and love" et Marianne qui verse une larme.
http://www.slate.fr/story/109889/dessins-attentats-13-novembre

" />


_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par JEMS le Sam 14 Nov 2015 - 16:46

Je ferai la minute de silence et tenterai de la faire respecter. Point.
Je ne me lancerai pas dans des discussions à chaud avec mes élèves. Le communautarisme ambiant et le passif de ma classe sont très lourds à gérer au quotidien. Je n'aime pas les donneurs de leçons. On ne fait pas le même métier, dans notre établissement, il n'y a pas que des choupis.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par MUTIS le Sam 14 Nov 2015 - 16:47

@zeprof a écrit:lundi pour la minute de silence, je serai avec ma pire classe... des élèves qui peuvent déraper très vite, j'angoisse clairement au vu de ce qui s'est passé suite aux attentats de Charlie...
ça a été très difficile, voire violent.

Lundi, je prendrai la parole, évidemment, mais je ne sais pas encore sous quelle forme...
je sais de manière quasi sure que certains de mes élèves vont refuser de faire la minute de silence... pale

J'avoue que je serais incapable de réagir calmement à ce genre de situation... affraid
Heureusement, dans mon établissement, ce ne sera pas le cas.
Mais franchement, je trouve cela, viscéralement et littéralement, insupportable.

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par zeprof le Sam 14 Nov 2015 - 16:51

@MUTIS a écrit:
@zeprof a écrit:lundi pour la minute de silence, je serai avec ma pire classe... des élèves qui peuvent déraper très vite, j'angoisse clairement au vu de ce qui s'est passé suite aux attentats de Charlie...
ça a été très difficile, voire violent.

Lundi, je prendrai la parole, évidemment, mais je ne sais pas encore sous quelle forme...
je sais de manière quasi sure que certains de mes élèves vont refuser de faire la minute de silence... pale

J'avoue que je serais incapable de réagir calmement à ce genre de situation...  affraid
Heureusement, dans mon établissement, ce ne sera pas le cas.
Mais franchement, je trouve cela, viscéralement et littéralement, insupportable.

mais moi aussi ! c'est arrivé l'an dernier (pas avec moi mais certains de mes collègues ont du y faire face)
j'espère que ce ne sera pas le cas cette année car je crains d'avoir du mal à rester calme si cela arrive.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par MUTIS le Sam 14 Nov 2015 - 16:54

@zeprof a écrit:
@MUTIS a écrit:
@zeprof a écrit:lundi pour la minute de silence, je serai avec ma pire classe... des élèves qui peuvent déraper très vite, j'angoisse clairement au vu de ce qui s'est passé suite aux attentats de Charlie...
ça a été très difficile, voire violent.

Lundi, je prendrai la parole, évidemment, mais je ne sais pas encore sous quelle forme...
je sais de manière quasi sure que certains de mes élèves vont refuser de faire la minute de silence... pale

J'avoue que je serais incapable de réagir calmement à ce genre de situation...  affraid
Heureusement, dans mon établissement, ce ne sera pas le cas.
Mais franchement, je trouve cela, viscéralement et littéralement, insupportable.

mais moi aussi ! c'est arrivé l'an dernier (pas avec moi mais certains de mes collègues ont du y faire face)
j'espère que ce ne sera pas le cas cette année car je crains d'avoir du mal à rester calme si cela arrive.

Franchement, toute mon admiration si vous gardez votre calme... Et je crois que c'est préférable. Mais c'est un peu comme si on vous crachait dessus en plein visage. Pas évident...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Gilbertine le Sam 14 Nov 2015 - 16:57

@cocktail a écrit:
@Gilbertine a écrit:Je laisse tomber la séquence sur le bonheur que je comptais commencer et je vais aller à l'essentiel : Voltaire et son combat contre le fanatisme, il a des mots plus percutants que tous ceux que je pourrais trouver.

Peux-tu partager quelques extraits avec nous stp ?

Je ne suis pas très efficace pour travailler cet après-midi, mais j'ai choisi la lettre du bénéficier, sorte de communiqué de l'EI dont la violence inouïe est l'incarnation du fanatisme le plus https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_la_tol%C3%A9rance/%C3%89dition_Garnier_1879/17

Le chapitre de Candide sur le tremblement de terre et l'autodafé aussi, sans doute...
Et l'article Fanatisme du dico philosophique, je me plonge dans le volume "L'affaire Calas et autres textes"...

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"

Gilbertine
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - Que fait-on lundi avec nos élèves, dans nos établissements ?

Message par Fesseur Pro le Sam 14 Nov 2015 - 17:00

Si des élèves refusent de faire la minute de silence et qu'il n'y a aucune sanction de prise, c'est grave.
Et ce n'est pas au collègue seul de gérer ce type de comportement.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 19 ... 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum