L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Page 3 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par florestan le Mar 17 Nov 2015 - 0:30

@amour a écrit:
@florestan a écrit:Je suis totalement à cran, je le reconnais évidemment.
Désolée. 
Je suis totalement sans carapace. 
Et je me sens jugée par beaucoup, mais c'est normal, sinon pas la peine d'écrire sur un forum. je ne prétends pas avoir un comportement ni particulièrement intelligent, ni rationnel (ça surtout pas, en aucune manière).
Bref...
Excusez ce discours décousu, mais il a fallu que j'agisse en adulte rassurante toute la journée  :henriette:Et ce fut dur  cafe

Et les journaux télévisés avaient dit qu'on saurait faire (la bonne blague). Je n'ai pas la télé et ne regarde donc qu'en as 'urgence, sur mon PC, et ce week end ça  été non stop, et comme vous, je ne sais pas faire Florestan. Mais ils le sentent, vous savez, vos élèves, que vous êtes avec eux et là pour eux. C'est certain.
 Quand j'ai entendu Najat ce matin expliquer comment toute l'institution était grave au taquet, je me suis demandée s'il y aurait assez de place dans ma classe pour accueillir tous les psys qui allaient m'assister pour la journée.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par florestan le Mar 17 Nov 2015 - 0:32

Cripure a écrit:Pis si Florestan avait été toute seule à République, ça ne posait pas de problème. On voit par là que les irresponsables, ce sont les autres. Florestan n'a pas besoin d'escorte !
 Ouais moi j'ai besoin de personne (en Harley Davidson). Barrez vous les gens, la République et moi, on a besoin de se recueillir!

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par ycombe le Mar 17 Nov 2015 - 7:32

Cripure a écrit:
@Thierry30 a écrit:
@amour a écrit:Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les perquisitions qui ont eu lieu depuis samedi soir n'ont pas eu lieu bien avant. Est-ce quelqu'un peut avoir la gentillesse de m'expliquer? J'ai du mal à croire qu'il ait absolument fallu attendre l'état d'urgence pour se saisir d'armes, d'explosifs et de lance-rockets.    

Oui... si quelqu'un a la réponse à cette très bonne question... scratch
Parce que sans état d'urgence, il faut l'ordre d'un juge et donc un faisceau de présomptions. Là, la police a les mains libres et, pour tout dire, je suis très très partagé sur ces super pouvoirs tout neufs...







_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Thierry30 le Mar 17 Nov 2015 - 7:47

Cripure a écrit:
@Thierry30 a écrit:
@amour a écrit:Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les perquisitions qui ont eu lieu depuis samedi soir n'ont pas eu lieu bien avant. Est-ce quelqu'un peut avoir la gentillesse de m'expliquer? J'ai du mal à croire qu'il ait absolument fallu attendre l'état d'urgence pour se saisir d'armes, d'explosifs et de lance-rockets.    

Oui... si quelqu'un a la réponse à cette très bonne question... scratch
Parce que sans état d'urgence, il faut l'ordre d'un juge et donc un faisceau de présomptions. Là, la police a les mains libres et, pour tout dire, je suis très très partagé sur ces super pouvoirs tout neufs...

Ce qui m'inquiète un peu plus, c'est cette éventuelle future modification de la constitution en vue d'inventer un nouveau type "d'état d'urgence".
J'ai bien l'impression que nous sommes partis sur une tentative de plébiscite d'un président qui cherche à se créer une future légitimité.
Nul doute que l'opposition ne va pas tomber dans le panneau!
(Là, je suis hors-sujet, mais c'est FH qui a commencé... Rolling Eyes )

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Condorcet le Mar 17 Nov 2015 - 8:31

En dehors de la personne-même de l'actuel président de la République, se posent des questions lancinantes pour l'avenir de notre démocratie : si la révision constitutionnelle instaurait un Patriot Act à la française comme le suggère Le Monde, la nature même de nos institutions en serait profondément altérée. Nul ne disconvient qu'un danger imminent requiert des réponses rapides et circonstanciées. Mais lorsqu'il s'agit de pérenniser l'exception (graver dans le marbre constitutionnel selon l'expression consacrée), le pas franchi me paraît comparable par exemple au Royaume-Uni qui a sérieusement remis en cause le principe de l'habeas corpus. Le président de la République en convient : le fonctionnement régulier de nos institutions n'a à aucun moment été entravé et la Constitution a pour principal objet de définir très précisément les rapports entre elles et l'organisation des pouvoirs publics. Il me paraît essentiel de ne pas céder à la tentation très humaine de réfléchir puis d'agir dans la précipitation et sous la contrainte armée. Une révision constitutionnelle requiert justement un examen raisonné de l'équilibre des pouvoirs. Et le Président de la République, gardien des institutions, a le devoir, plus que tout autre, de préserver cet équilibre. En dehors de ces considérations, un glissement vers des sociétés sécuritaires administrerait la preuve que l'après-11 septembre n'est pas seulement une évolution malheureuse de nos démocraties mais une dystopie rationalisée : les pouvoirs colossaux accordés à la NSA, l'envoi de drones tueurs avec pour corollaire un nombre de "victimes collatérales" supérieur à celui des "cibles" et un gonflement des services de renseignement, véritable "Etat dans l'Etat", le camp de Guantanamo... La France en est aujourd'hui loin. Puisque, puissance moyenne, une responsabilité particulière dont elle se serait bien passée lui échoit à nouveau au Proche et au Moyen-Orient, qu'elle médite donc les apories de l'après 11-septembre : une réponse militaire rapide et un victoire tactique qui bouleverse la donne stratégique à ses dépens si bien que l'immense élan de solidarité mondial survenu après les attentats s'est transformé en défiance généralisée vis-à-vis de l'hyper puissance, une contagion des zones de conflit (de l'Afghanistan vers l'Irak, de l'Irak vers la Syrie et le Liban, etc...) et que l'allocation de ressources élevées n'a pas permis ni d'endiguer les activités terroristes ni même de tarir à la source leur financement : la mort de Ben Laden constitue en quelque sorte une victoire à la Pyrrhus.
De ces choix cruciaux pour l'avenir de ses institutions, de la nation et de la géopolitique (quelle bonne décision prendre concernant la Syrie par exemple ?), la France, avec ses moyens comptés peu en rapport avec ses principes et ses visées, est désormais comptable, y compris au sens financier - pour l'instant, la Commission européenne ne pipe mot devant le surcroît de dépenses envisagé par le président de la République. Il lui faut trouver des alliés au Proche-Orient et utiliser nos atouts avec discernement : comme Venise en son temps, la France bénéficie d'un appareil diplomatique de premier ordre qui lui offre un panorama assez complet de la donne géostratégique. L'émotion suscitée par les attentats de vendredi doit l'inciter à peser plus étroitement sur les USA afin qu'ils appuient plus massivement ses frappes, essayer d'infléchir l'attitude de la Russie en Syrie, contrecarrer les velléités islamistes d'un Erdogan, ne pas oublier la proximité de zones de conflit majeur à proximité de Daesh. En un mot, favoriser une évolution favorable là où le faux pas est lourd de conséquences pour soi mais surtout pour les autres.


Dernière édition par Condorcet le Mar 17 Nov 2015 - 9:16, édité 1 fois

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par ysabel le Mar 17 Nov 2015 - 8:47

Je me dis que, heureusement, ce n'est pas l'agité précédent qui est encore à L'Elysée...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par WabiSabi le Mar 17 Nov 2015 - 9:27

@Condorcet a écrit:En dehors de la personne-même de l'actuel président de la République, se posent des questions lancinantes pour l'avenir de notre démocratie : si la révision constitutionnelle instaurait un Patriot Act à la française comme le suggère Le Monde, la nature même de nos institutions en serait profondément altérée. Nul ne disconvient qu'un danger imminent requiert des réponses rapides et circonstanciées. Mais lorsqu'il s'agit de pérenniser l'exception (graver dans le marbre constitutionnel selon l'expression consacrée), le pas franchi me paraît comparable par exemple au Royaume-Uni qui a sérieusement remis en cause le principe de l'habeas corpus. Le président de la République en convient : le fonctionnement régulier de nos institutions n'a à aucun moment été entravé et la Constitution a pour principal objet de définir très précisément les rapports entre elles et l'organisation des pouvoirs publics. Il me paraît essentiel de ne pas céder à la tentation très humaine de réfléchir puis d'agir dans la précipitation et sous la contrainte armée. Une révision constitutionnelle requiert justement un examen raisonné de l'équilibre des pouvoirs. Et le Président de la République, gardien des institutions, a le devoir, plus que tout autre, de préserver cet équilibre. En dehors de ces considérations, un glissement vers des sociétés sécuritaires administrerait la preuve que l'après-11 septembre n'est pas seulement une évolution malheureuse de nos démocraties mais une dystopie rationalisée : les pouvoirs colossaux accordés à la NSA, l'envoi de drones tueurs avec pour corollaire un nombre de "victimes collatérales" supérieur à celui des "cibles" et un gonflement des services de renseignement, véritable "Etat dans l'Etat", le camp de Guantanamo... La France en est aujourd'hui loin. Puisque, puissance moyenne, une responsabilité particulière dont elle se serait bien passée lui échoit à nouveau au Proche et au Moyen-Orient, qu'elle médite donc les apories de l'après 11-septembre : une réponse militaire rapide et un victoire tactique qui bouleverse la donne stratégique à ses dépens si bien que l'immense élan de solidarité mondial survenu après les attentats s'est transformé en défiance généralisée vis-à-vis de l'hyper puissance, une contagion des zones de conflit (de l'Afghanistan vers l'Irak, de l'Irak vers la Syrie et le Liban, etc...) et que l'allocation de ressources élevées n'a pas permis ni d'endiguer les activités terroristes ni même de tarir à la source leur financement : la mort de Ben Laden constitue en quelque sorte une victoire à la Pyrrhus.
De ces choix cruciaux pour l'avenir de ses institutions, de la nation et de la géopolitique (quelle bonne décision prendre concernant la Syrie par exemple ?), la France, avec ses moyens comptés peu en rapport avec ses principes et ses visées, est désormais comptable, y compris au sens financier - pour l'instant, la Commission européenne ne pipe mot devant le surcroît de dépenses envisagé par le président de la République. Il lui faut trouver des alliés au Proche-Orient et utiliser nos atouts avec discernement : comme Venise en son temps, la France bénéficie d'un appareil diplomatique de premier ordre qui lui offre un panorama assez complet de la donne géostratégique. L'émotion suscitée par les attentats de vendredi doit l'inciter à peser plus étroitement sur les USA afin qu'ils appuient plus massivement ses frappes, essayer d'infléchir l'attitude de la Russie en Syrie, contrecarrer les velléités islamistes d'un Erdogan, ne pas oublier la proximité de zones de conflit majeur à proximité de Daesh. En un mot, favoriser une évolution favorable là où le faux pas est lourd de conséquences pour soi mais surtout pour les autres.

+1000

Je recommande à quiconque s'intéresse à ces questions la lecture passionnante, et troublante, de la Théorie du drone de Grégoire Chamayou, un chercheur français qui montre factuellement et implacablement les dérives insoupçonnées et les horreurs réelles qui se cachent derrière l'usage "clinique" des soi-disant drones "de précision". Nous sommes sous le coup d'un dégoût légitime à l'égard de la barbarie sans nom de Daesh, mais prenons garde à ne pas légitimer l'usage d'une barbarie pire encore (oui, même si c'est dur à entendre, tuer des milliers de personnes, aveuglément et à distance, par écran interposé, c'est encore plus lâche que de se faire sauter en plein Paris).

Les solutions ne manquent pas, en effet, et des Français, de plus en plus nombreux, en appellent en effet au retour de l'excellence diplomatique qui a toujours fait notre force (Brighelli évoquait très justement Talleyrand dans un billet récent), comme Dominique de Villepin le soulignait aussi chez Taddeï. Pour vaincre, a fortiori lorsque l'on a un budget militaire aussi restreint que le nôtre (nous n'avons pas les milliards de pétrodollars de Daesh), il faut avant tout être plus malin que l'ennemi. N'oublions pas qu'à chaque fois que nous les frappons, nous élargissons par réaction le rang de leurs fidèles. N'entrons pas, par pitié, dans la logique américano-irakienne de 2003.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 10:10

@amour a écrit:Je ne sais toujours pas pourquoi il a fallu attendre ce f**** état d'urgence pour décider qu'il était temps de perquisitionner dans ma ville ou dans d'autres. Il fallait le faire avant ces attentats (et vues les libertés prises avec le droit, ça aurait pu, ou du être fait avant Cripure, justement)
Mes parents n'ont probablement pas pensé, avant de me concevoir, à perquisitionner chez les voisins Embarassed
Je les engueulerais bien, mais j'ai un problème technique.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 10:13

@ycombe a écrit:
Cripure a écrit:
@Thierry30 a écrit:
@amour a écrit:Je n'arrive pas à comprendre pourquoi les perquisitions qui ont eu lieu depuis samedi soir n'ont pas eu lieu bien avant. Est-ce quelqu'un peut avoir la gentillesse de m'expliquer? J'ai du mal à croire qu'il ait absolument fallu attendre l'état d'urgence pour se saisir d'armes, d'explosifs et de lance-rockets.    

Oui... si quelqu'un a la réponse à cette très bonne question... scratch
Parce que sans état d'urgence, il faut l'ordre d'un juge et donc un faisceau de présomptions. Là, la police a les mains libres et, pour tout dire, je suis très très partagé sur ces super pouvoirs tout neufs...







J'aime beaucoup les compétences journalistiques de ceux, chaînes info ou chaînes publiques, qui prétendent nous informer Razz
Merci, Ycombe.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 10:14

@Thierry30 a écrit:
Cripure a écrit:je suis très très partagé sur ces super pouvoirs tout neufs...
Ce qui m'inquiète un peu plus, c'est cette éventuelle future modification de la constitution en vue d'inventer un nouveau type "d'état d'urgence".
J'ai bien l'impression que nous sommes partis sur une tentative de plébiscite d'un président qui cherche à se créer une future légitimité.
Nul doute que l'opposition ne va pas tomber dans le panneau!
(Là, je suis hors-sujet, mais c'est FH qui a commencé... Rolling Eyes )
Finalement, c'est le referendum d'un Napoléon III qui aurait délégué le coup d'Etat...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par dandelion le Mar 17 Nov 2015 - 10:19

Mais maître Eolas parle bien de faits. Là ils peuvent aussi perquisitionner sans faits, si j'ai bien compris, seulement sur la base de présomptions. J'ai aussi lu que la justice militaire pouvait être saisie, et qu'après la suspension de l'état d'urgence, les procédures militaires perduraient. Je ne sais pas ce que cela implique dans les faits.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 10:26

Mais il n'y a plus de tribunaux militaires depuis Mitterrand, non ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par dandelion le Mar 17 Nov 2015 - 10:37

D'après l'article qui suit, il y avait une juridiction militaire qui a été supprimée en 2010-11. Cependant, une instance spécialisée perdurerait. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/01/01011-20100201FILWWW00604-morin-fin-des-tribunaux-militaires.php
De toute façon, c'est dans le 'package' de l'état d'urgence, rien ne dit que ce soit susceptible d'être utilisé.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par User5899 le Mar 17 Nov 2015 - 11:32

@dandelion a écrit:D'après l'article qui suit, il y avait une juridiction militaire qui a été supprimée en 2010-11. Cependant, une instance spécialisée perdurerait. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/01/01011-20100201FILWWW00604-morin-fin-des-tribunaux-militaires.php
De toute façon, c'est dans le 'package' de l'état d'urgence, rien ne dit que ce soit susceptible d'être utilisé.
Oui, mais comme le package date de 1955...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Thierry30 le Mar 17 Nov 2015 - 13:29

Cripure a écrit:
@Thierry30 a écrit:
Cripure a écrit:je suis très très partagé sur ces super pouvoirs tout neufs...
Ce qui m'inquiète un peu plus, c'est cette éventuelle future modification de la constitution en vue d'inventer un nouveau type "d'état d'urgence".
J'ai bien l'impression que nous sommes partis sur une tentative de plébiscite d'un président qui cherche à se créer une future légitimité.
Nul doute que l'opposition ne va pas tomber dans le panneau!
(Là, je suis hors-sujet, mais c'est FH qui a commencé... Rolling Eyes )
Finalement, c'est le referendum d'un Napoléon III qui aurait délégué le coup d'Etat...

C'est effectivement un risque auquel les citoyens doivent penser: une modification constitutionnelle n'est jamais un acte anodin.
De plus, FH nous a prouvés qu'il était capable de faire un magnifique bras d'honneur à ses électeurs une fois au pouvoir...
Prudence est mère de sûreté, me disait mon père.

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par InvitéeC9 le Mar 17 Nov 2015 - 13:51

@Audrey a écrit:Quand j'ai expliqué aux élèves ce qu'était l'état d'urgence, incluant l'interdiction de rassemblement et l'éventualité d'un couvre-feu, ils ont trouvé ça normal, bien qu'embêtant...

Les miens, quand je leur ai annoncé que la sortie prévue jeudi prochain était de fait annulée :
- "OH NON !
- VAS-Y !
- C'EST ABUSÉ !"
Moitié agressifs, pour certains. Ils devaient croire que c'était moi qui prenais personnellement la décision d'annuler la sortie... Suspect

_________________
Contre la réforme 2016 !

InvitéeC9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par dandelion le Mar 17 Nov 2015 - 15:18

Cripure a écrit:
@dandelion a écrit:D'après l'article qui suit, il y avait une juridiction militaire qui a été supprimée en 2010-11. Cependant, une instance spécialisée perdurerait. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/02/01/01011-20100201FILWWW00604-morin-fin-des-tribunaux-militaires.php
De toute façon, c'est dans le 'package' de l'état d'urgence, rien ne dit que ce soit susceptible d'être utilisé.
Oui, mais comme le package date de 1955...
Ah ben ça, c'est sûr que ça date un peu...
Bon, pour le média sérieux dans lequel j'avais lu le descriptif de l'état d'urgence, il va falloir que je vérifie la définition de sérieux dans le dictionnaire: entendu sur France Inter au journal de 13h (lien vers le journal, résumé de la discussion), le décret instaurant l'état d'urgence ne porterait ni sur la presse, ni sur la juridiction militaire. C'est ce qui a été précisé lors de l'entretien avec le président de la Ligue des droits de l'Homme. C'était intéressant, même si on peut espérer qu'on ne tirerait plus sur une foule de manifestants aujourd'hui. Mais bien sûr on préfèrera la sûreté et la prudence juste au cas où topela


Dernière édition par dandelion le Mar 17 Nov 2015 - 15:18, édité 1 fois (Raison : ponctuation)

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par jilucorg le Mar 17 Nov 2015 - 15:56

Le point de vue du parti "Les Républicains", par l'intermédiaire de son porte-parole officiel, sur le domaine où des économies seraient bienvenues pour faire face au surcroît de dépenses occasionné par la lutte contre les bouchers terroristes, ne manque pas d'intérêt :

L'AFP a écrit:Guère de polémique à attendre non plus sur le probable dérapage budgétaire impliqué par les dépenses accrues en matière de sécurité.
"Il est évident que les contraintes budgétaires passent après la sécurité des Français. C'est un choix fondamental", a estimé Alain Juppé.

Le porte-parole LR Sébastien Huyghe suggère lui toutefois de mettre "en arrêt" l'augmentation de 60.000 postes dans l'Education nationale, "qui ne servent pas à grand chose".
http://www.afp.com/fr/info/attentats-un-consensus-se-dessine-autour-de-la-reponse-securitaire-de-hollande

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par WabiSabi le Mar 17 Nov 2015 - 18:12

@jilucorg a écrit:Le point de vue du parti "Les Républicains", par l'intermédiaire de son porte-parole officiel, sur le domaine où des économies seraient bienvenues pour faire face au surcroît de dépenses occasionné par la lutte contre les bouchers terroristes, ne manque pas d'intérêt :

L'AFP a écrit:Guère de polémique à attendre non plus sur le probable dérapage budgétaire impliqué par les dépenses accrues en matière de sécurité.
"Il est évident que les contraintes budgétaires passent après la sécurité des Français. C'est un choix fondamental", a estimé Alain Juppé.

Le porte-parole LR Sébastien Huyghe suggère lui toutefois de mettre "en arrêt" l'augmentation de 60.000 postes dans l'Education nationale, "qui ne servent pas à grand chose".
http://www.afp.com/fr/info/attentats-un-consensus-se-dessine-autour-de-la-reponse-securitaire-de-hollande

Oh c'est choupinet! I love you I love you I love you
Bon, on lui dit qu'en vrai y a aucun risque de gratter des biftons de ce côté vu qu'on est à 6.000 postes pérennes créés en 4 ans? Ou on le laisse planer un peu dans son bisounoursland de droite?

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Thierry30 le Mar 17 Nov 2015 - 19:23

Ce soir, je n'ai pas envie, mais pas du tout envie d'être consensuel! chevalier

Il apparaît de plus en plus que ce qui n'a pas été fait en 10 mois vient d'être réalisé en 48h.
On va me dire que c'est "l'état d'urgence" qui l'a permis, je persiste néanmoins à penser que l'exécutif s'est contenté, après Charlie, de tenter de gérer par la citoyenneté, en témoignent les consignes reçues dans les écoles concernant la merveilleuse EMC que notre ministre de l'EN bien aimée a sorti de son chapeau...

Le Président de la République et le 1er ministre n'ont pas pris la mesure du danger qui menaçait notre nation, occupés qu'ils étaient à communiquer en vue des élections futures.

L'exécutif a donc failli dans sa tâche; Hollande, Valls, Caseneuve, Taubira, NVB et les autres sont aux commandes, ils sont donc responsables (même s'ils ne sont pas coupables selon la formule célèbre).

Petit à petit, les langues se délient du côté des policiers ou des services de renseignement: des apprentis-terroristes perdus dans la nature que l'on retrouve en Syrie comme chefs de guerre, des individus fichés comme dangereux laissés sans surveillance, des caches d'armes suspectées non contrôlées, des informations issues de l'étranger sans suite, tout cela fait penser à un sacré manque de professionnalisme de la part de nos dirigeants.

Ce quinquennat est bien parti pour être catastrophique! L'Histoire le dira dans quelques dizaines d'années. Et dire que j'ai voté FH contre NS en 2012... Il y a vraiment des coups de pied au luc qui se perdent.

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Luke Savage le Mar 17 Nov 2015 - 23:22

@Thierry30 a écrit:Ce soir, je n'ai pas envie, mais pas du tout envie d'être consensuel! chevalier

Il apparaît de plus en plus que ce qui n'a pas été fait en 10 mois vient d'être réalisé en 48h.
On va me dire que c'est "l'état d'urgence" qui l'a permis, je persiste néanmoins à penser que l'exécutif s'est contenté, après Charlie, de tenter de gérer par la citoyenneté, en témoignent les consignes reçues dans les écoles concernant la merveilleuse EMC que notre ministre de l'EN bien aimée a sorti de son chapeau...

Le Président de la République et le 1er ministre n'ont pas pris la mesure du danger qui menaçait notre nation, occupés qu'ils étaient à communiquer en vue des élections futures.

L'exécutif a donc failli dans sa tâche; Hollande, Valls, Caseneuve, Taubira, NVB et les autres sont aux commandes, ils sont donc responsables (même s'ils ne sont pas coupables selon la formule célèbre).

Petit à petit, les langues se délient du côté des policiers ou des services de renseignement: des apprentis-terroristes perdus dans la nature que l'on retrouve en Syrie comme chefs de guerre, des individus fichés comme dangereux laissés sans surveillance, des caches d'armes suspectées non contrôlées, des informations issues de l'étranger sans suite, tout cela fait penser à un sacré manque de professionnalisme de la part de nos dirigeants.

Ce quinquennat est bien parti pour être catastrophique! L'Histoire le dira dans quelques dizaines d'années. Et dire que j'ai voté FH contre NS en 2012... Il y a vraiment des coups de pied au luc qui se perdent.

C'est tellement facile de critiquer quand on n'est pas au pouvoir.
Les partis républicains font leur travail, qu'on soit d'accord ou non avec leurs orientations. Laisser entendre que ce n'est pas le cas, c'est ouvrir un boulevard aux populistes.

Luke Savage
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par C'est pas faux le Mar 17 Nov 2015 - 23:30

Moi, c'est plutôt sur la politique étrangère à courte vue que je suis critique.
Il y a quand même très peu de temps, nous étions à deux doigts de bombarder la Syrie et de nous faire les alliés objectifs des djihadistes. Moi, citoyen de base, je trouvais ça fou.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par WabiSabi le Mer 18 Nov 2015 - 0:20

@Luke Savage a écrit:
@Thierry30 a écrit:Ce soir, je n'ai pas envie, mais pas du tout envie d'être consensuel! chevalier

Il apparaît de plus en plus que ce qui n'a pas été fait en 10 mois vient d'être réalisé en 48h.
On va me dire que c'est "l'état d'urgence" qui l'a permis, je persiste néanmoins à penser que l'exécutif s'est contenté, après Charlie, de tenter de gérer par la citoyenneté, en témoignent les consignes reçues dans les écoles concernant la merveilleuse EMC que notre ministre de l'EN bien aimée a sorti de son chapeau...

Le Président de la République et le 1er ministre n'ont pas pris la mesure du danger qui menaçait notre nation, occupés qu'ils étaient à communiquer en vue des élections futures.

L'exécutif a donc failli dans sa tâche; Hollande, Valls, Caseneuve, Taubira, NVB et les autres sont aux commandes, ils sont donc responsables (même s'ils ne sont pas coupables selon la formule célèbre).

Petit à petit, les langues se délient du côté des policiers ou des services de renseignement: des apprentis-terroristes perdus dans la nature que l'on retrouve en Syrie comme chefs de guerre, des individus fichés comme dangereux laissés sans surveillance, des caches d'armes suspectées non contrôlées, des informations issues de l'étranger sans suite, tout cela fait penser à un sacré manque de professionnalisme de la part de nos dirigeants.

Ce quinquennat est bien parti pour être catastrophique! L'Histoire le dira dans quelques dizaines d'années. Et dire que j'ai voté FH contre NS en 2012... Il y a vraiment des coups de pied au luc qui se perdent.

C'est tellement facile de critiquer quand on n'est pas au pouvoir.
Les partis républicains font leur travail, qu'on soit d'accord ou non avec leurs orientations. Laisser entendre que ce n'est pas le cas, c'est ouvrir un boulevard aux populistes.

C'est surtout, nous l'avons vu, ouvrir un boulevard à nos meurtriers. Je plussoie le discours de Thierry et, oh, curieusement, plusieurs experts stratégiques, ex des RG, reporters spécialistes du M.-O., etc, tiennent peu ou prou, de manière plus feutrée, certes, le même discours. Ce sont tous de dangereux populistes?

Nous avons aujourd'hui balancé 36 obus sur les territoires de l'EI. Frappes très ciblées et efficaces, d'après certaines sources locales. MAIS, à part pour faire le fier-à-bras à l'assemblée, à prendre une mesure guerrière purement cosmétique pour ne pas se prendre la raclée attendue dans deux semaines, A QUOI cela sert? A rien! Et cela a coûté aux citoyens français la bagatelle de 3 millions d'euros... (une bombe, ça coûte cher) Or nous sommes tellement pauvres, militairement, que Le Drian a dû aller mendier, aujourd'hui, à l'ONU pour que d'autres pays lui donnent quelques piécettes pour tapisser encore la Syrie déjà défigurée. Quelle farce. Et je ne parle même pas de ce que Thierry évoquait plus haut.

On se demande ce qu'il y a de pire là-bas : le déshonneur international, la bêtise stratégique ou le misérable calcul de communication? Faut-il vomir ou pleurer? Nous allons dans le mur si la gestion ne s'améliore pas. Ce gouvernement de matamores totalement discrédités (même au sens étymologique du mot) ne pourra pas toujours compter sur la bonne volonté, la rigueur et la patience de son peuple et de ses alliés quand lui-même manque singulièrement du plus petit atome de ses qualités. Ce n'est pas être populiste que de le dire, c'est être lucide! Et dans notre situation actuelle, il ne faut pas se leurrer, la plus grande lucidité, la plus grande franchise pourra vite devenir une question vitale.

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Balthamos le Mer 18 Nov 2015 - 18:01

Merci Thierry30.

C'est une question très importante qui va se poser.

Pour protéger la démocratie face au terrorisme et au fanatisme, faut il renoncer à certaines de nos valeurs et nos libertés, ce qui est à l'origine de notre démocratie?

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par User5899 le Mer 18 Nov 2015 - 18:13

@Balthamos a écrit:Pour protéger la démocratie face au terrorisme et au fanatisme, faut il renoncer à certaines de nos valeurs et nos libertés, ce qui est à l'origine de notre démocratie?
Question. La totalité de nos valeurs (keskecé ?) et de nos libertés de 2015 ont-elles été établies avant la démocratie ?
C'est une question.
Autre question. Depuis plusieurs années, vous accédez quasiment à poils aux avions. C'est une contrainte à la fois subie et acceptée (les passagers disent qu'ils préfèrent un peu plus de fouille). Quand c'est accepté, est-ce que ça peut être compatible avec la démocratie ?
Pour ma part, qu'on assigne à résidence des personnes qui reviennent de lieux sensibles ne me dérange pas.
Qu'on aille fouiller des appartements ou des maisons sur lesquels on a des soupçons ne me dérange pas.
Ce qui me dérange, c'est qu'il y ait autant de gens qui soient tranquillement armés sans qu'on sache qui l'est ni d'où sortent ces armes.
Ce qui me dérange, c'est qu'autant de décisions de justice ne soient jamais appliquées.
Ce qui me dérange, c'est que des condamnés à de lourdes peines, identifiés comme islamistes et kamikazes potentiels aient des permissions de sortie, quand il est évident qu'ils ne reviendront pas à l'issue de ladite permission.
Vous voyez ? Je sais bien qu'il est urgent que les condamnés aient plein plein de libertés, mais en l'occurrence, j'aurais autant aimé que les victimes de vendredi aient eu la liberté de mener leur vie comme ils l'entendaient, au prix d'une surveillance un peu plus prégnante, qui aurait peut-être pu éviter le drame. Je dis bien "peut-être".
J'entends bien que c'est compliqué.
Ce qui est important, c'est qu'on demeure dans un cadre d'Etat de droit, avec un droit écrit, et non une situation d'exception qu'on prolonge. C'est d'abord ça, la démocratie : l'émanation de la volonté populaire majoritaire. Pas un vague truc qu'on invoque.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'après 13 novembre : la France est-elle bien préparée ?

Message par Celadon le Mer 18 Nov 2015 - 18:24

@Thierry30 a écrit:Ce soir, je n'ai pas envie, mais pas du tout envie d'être consensuel! chevalier

Il apparaît de plus en plus que ce qui n'a pas été fait en 10 mois vient d'être réalisé en 48h.
On va me dire que c'est "l'état d'urgence" qui l'a permis, je persiste néanmoins à penser que l'exécutif s'est contenté, après Charlie, de tenter de gérer par la citoyenneté, en témoignent les consignes reçues dans les écoles concernant la merveilleuse EMC que notre ministre de l'EN bien aimée a sorti de son chapeau...

Le Président de la République et le 1er ministre n'ont pas pris la mesure du danger qui menaçait notre nation, occupés qu'ils étaient à communiquer en vue des élections futures.

L'exécutif a donc failli dans sa tâche; Hollande, Valls, Caseneuve, Taubira, NVB et les autres sont aux commandes, ils sont donc responsables (même s'ils ne sont pas coupables selon la formule célèbre).

Petit à petit, les langues se délient du côté des policiers ou des services de renseignement: des apprentis-terroristes perdus dans la nature que l'on retrouve en Syrie comme chefs de guerre, des individus fichés comme dangereux laissés sans surveillance, des caches d'armes suspectées non contrôlées, des informations issues de l'étranger sans suite, tout cela fait penser à un sacré manque de professionnalisme de la part de nos dirigeants.

Ce quinquennat est bien parti pour être catastrophique! L'Histoire le dira dans quelques dizaines d'années. Et dire que j'ai voté FH contre NS en 2012... Il y a vraiment des coups de pied au luc qui se perdent.
Parce que tu aurais voté NS, ce serait différent, d'après toi ?
Pas du tout, d'après moi.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum