Que faire avec une classe dite "douce" ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par Karine le Dim 15 Nov 2015 - 15:52

Bonjour,

Cette année, j'ai une 4ème dite "douce" avec 22 élèves faibles, voire très faibles, mais ne posant aucun problème de comportement.
Leur emploi du temps comprend une heure de français et une heure de maths en plus.

Néanmoins, ils ont de réelles difficultés de compréhension et je ne sais plus quoi faire avec eux.

La lettre et Oscar et la dame rose, ça a été, les nouvelles à chute moyen (la notion de chute et la polysémie... piouh !) et le roman d'espionnage, carrément pas. Dès qu'il faut analyser un peu, c'est la cata. Je leur ai passé des extraits de films d'espionnage pour qu'ils mettent au jour les caractéristiques du genre, ça a été la croix et la bannière d'une part parce qu'ils ne prennent pas de recul et d'autre part parce qu'ils n'ont pas de vocabulaire.

Alors, j'ai besoin de vos expériences : que faire ? (Je commence une nouvelle séquence jeudi... j'ai oublié Cyrano et la nouvelle fantastique).

Merci d'avance,

Karine
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par Infiniment le Dim 15 Nov 2015 - 16:57

Tu as déjà fait trois chapitres complets ? En neuf semaines de cours (en comptant la semaine de la rentrée comme une semaine entière), cela me paraît énorme !

HS : Je n'avais jamais entendu cette appellation de classe "douce".

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par scot69 le Dim 15 Nov 2015 - 18:36

J'avais une classe comme ça y'a quelques années: en fait, ils aiment les exercices un peu "investigation", où il faut procéder par élimination. Je leur donnais par exemple des listes de proverbes en anglais pour lesquels il fallait trouver l'équivalent, des titres de films en VO... et des trucs super faciles pour leur donner confiance en eux.

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par V.Marchais le Dim 15 Nov 2015 - 19:10

J'ai eu des classes très faibles, en ZEP.

Mon conseil : laisse tomber l'analyse, ton programme de narratologie, et tout le bastringue.

Donne-leur des textes divers, riches et émouvants, et lis-les, tout simplement. Travaille la compréhension littérale, le vocabulaire. Aide-les progressivement à mieux comprendre tout seuls.

Puis parlez des textes. Ont-ils aimé ? Pourquoi ? Les personnages sont-ils émouvants ? révoltants ? Pourquoi font-ils ce qu'ils font ? Qu'en pensent les élèves ?

Donne-leur la littérature pour ce qu'elle est : une formidable expérience de vie, pas pour un prétexte à étudier des constructions, des notions de chute, de polysémie, ou des figures de style.

Ensuite, fais-les écrire, des choses courtes, mais simples, en exigeant des phrases simples mais complètes et ponctuées à chaque fois.

En grammaire, revois les bases de façon méthodique. TDL 6e peut t'aider.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par Sei le Dim 15 Nov 2015 - 20:31

Et pour une classe de 3e très faible, Véronique, que préconises-tu ? Je me sens empêtrée par le Brevet, et par les quelques élèves qui iront au lycée général que je ne veux pas pénaliser...

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par V.Marchais le Dim 15 Nov 2015 - 20:53

Je dirais de faire comme on le sent, avec honnêteté, en ayant le souci des élèves plus que d'un examen qui, de toute façon, est bradé.
Et quoi qu'il en soit, permettre de mieux comprendre, mieux écrire, c'est encore le meilleur moyen d'y préparer, non ?
Pour les élèves qui se destinent au Brevet, tu peux donner l'habitude de faire dégager des axes de lecture à l'oral à partir de la compréhension littérale, et faire rédiger des synthèses aussi développées que possible.
De toute façon, parler des textes, des émotions qu'il suscite, n'exclut pas d'aborder les moyens mis en oeuvre pour créer ces émotions. Même les élèves en difficulté, quand ils ont compris le texte, ont souvent des choses très sensibles à en dire. Le tout, c'est de ne pas manquer, avec eux, l'étape de compréhension littérale. Après, c'est sûr que, si ce n'est pas une classe homogène, c'est délicat de limiter les autres à cela.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par KrilinXV3 le Dim 15 Nov 2015 - 20:55

Le scandale, c'est que ce genre de classe existe.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par Sei le Dim 15 Nov 2015 - 21:14

Merci pour ta réponse, Véronique.

Pour être franche, je suis à la peine avec mes deux classes de 3e, ayant beaucoup de mal à m'ajuster au niveau, à comprendre la meilleure manière de faire. C'est très douloureux. J'ai donné à ma meilleure classe un travail "Points de repère" du TDL, croyant que cela leur serait accessible en autonomie (je devais m'absenter une partie de l'heure...), mais même les élèves de très bonne volonté peinent à trouver les informations dans un texte (en fait, ils ne comprennent pas ce qu'ils lisent). Je ne sais pas bien comment les aider. En plus, j'ai deux UPAA, qui peinent énormément. No Je ne ressens pas cela avec mes 4e, même si l'une de mes classes a un petit niveau.

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par V.Marchais le Dim 15 Nov 2015 - 21:25

Je comprends, Sei. Moi aussi, je me suis sentie en difficulté avec des classes qui concentraient énormément d'élèves non-lecteurs ou presque. Et encore, c'étaient des Sixième.
J'avais trouvé de l'aide ici.
Tu sais, je crois qu'à un moment, au point où en sont les choses, il faut arrêter de faire semblant, de courir après des objectifs inatteignables, et répondre aux besoins réels des élèves. Je crois que dans ta situation, je referais un grand plan ORSEC pour ces élèves non-lecteurs, même en Troisième. (Je fais allusion à ce fil : http://www.neoprofs.org/t65330-plan-orsec-eleves-non-lecteurs?highlight=ORSEC)
Et en classe entière, beaucoup de compréhension littérale en obligeant les élèves à réinvestir le travail conduit en aide, avec une ouverture sensible qui profite à tous et permet aux élèves plus capables d'aller un peu plus loin, notamment dans l'analyse et la synthèse.
Laisse tomber les questionnaires, reprends la compréhension générale puis en détail, et ensuite, pars des impressions des élèves pour "remonter" vers quelques effets saillants, la spécificité du texte.
Enfin, je crois que c'est ainsi que je tenterais de m'en sortir.
Bon courage, Sei, c'est difficile, ce type de situation, pour les élèves comme pour le professeur.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par Karine le Dim 15 Nov 2015 - 21:31

@Infiniment a écrit:Tu as déjà fait trois chapitres complets ? En neuf semaines de cours (en comptant la semaine de la rentrée comme une semaine entière), cela me paraît énorme !

HS : Je n'avais jamais entendu cette appellation de classe "douce".

5h par semaine, plus 2h ponctuelles sur le créneau d'une collègue absente, ça permet déjà de faire des choses.

Karine
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire avec une classe dite "douce" ?

Message par Karine le Dim 15 Nov 2015 - 21:39

@V.Marchais a écrit:J'ai eu des classes très faibles, en ZEP.

Mon conseil : laisse tomber l'analyse, ton programme de narratologie, et tout le bastringue.

Donne-leur des textes divers, riches et émouvants, et lis-les, tout simplement. Travaille la compréhension littérale, le vocabulaire. Aide-les progressivement à mieux comprendre tout seuls.

Puis parlez des textes. Ont-ils aimé ? Pourquoi ? Les personnages sont-ils émouvants ? révoltants ? Pourquoi font-ils ce qu'ils font ? Qu'en pensent les élèves ?

Donne-leur la littérature pour ce qu'elle est : une formidable expérience de vie, pas pour un prétexte à étudier des constructions, des notions de chute, de polysémie, ou des figures de style.

Ensuite, fais-les écrire, des choses courtes, mais simples, en exigeant des phrases simples mais complètes et ponctuées à chaque fois.

En grammaire, revois les bases de façon méthodique. TDL 6e peut t'aider.

Merci pour cette réponse on ne peut plus éclairante.
Reste à choisir les textes.
Tu les regroupaient quand même par thématiques ?

J'ai pensé un temps leur lire quelques romans inscrits au Prix des Collèges du Territoire de Belfort, mais j'ai peur que la longueur de certains ne les lassent. Et puis, si je passe l'heure à lire, il ne restera plus grand chose pour en discuter.
(Villa du crime, Dossier Océan, Avec un peu d'amour et de chocolat : l'écolo, Le Croque-Mitaine et L'homme-qui-dessine)

Karine
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum