Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par henriette le Dim 15 Nov 2015 - 19:50

Ce fil en parallèle de http://www.neoprofs.org/t96788p440-fusillades-a-paris-que-fait-on-lundi-avec-nos-eleves-dans-nos-etablissements pour simplement répertorier les ressources utilisables. Les discussions sur leur utilisation se font sur l'autre fil.

Les ressources eduscol :
http://eduscol.education.fr/cid95370/savoir-accueillir-la-parole-des-eleves-apres-les-attentats-terroristes-en-ile-de-france.html

Isis39 :
-Une vidéo pour les plus jeunes pour expliquer le terrorisme.
http://1jour1actu.com/info-animee/cest-quoi-le-terrorisme/
-Le site geoconfluences donne des pistes :
http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/eclairage/pour-contribuer-a-la-reflexion-apres-les-attentats-du-13-novembre-2015
A lire pour savoir comment répondre.
-Plein de ressources et pistes classées selon le niveau : maternelle, primaire, etc
https://ecolededemain.wordpress.com/2015/11/14/comment-en-parler-avec-nos-eleves/
-Une page spéciale du Petit Quotidien
http://www.lepetitquotidien.fr
-Un autre dossier pour aider à parler aux enfants et ados.
http://www.cahiers-pedagogiques.com/Des-ressources-pour-parler-avec-les-enfants#.VkdyD_TjOAc.twitter
-D'autres ressources :
_une double page pour les 10-15 ans sur les fanatiques http://www.cahiers-pedagogiques.com/IMG/pdf/okapi-pourquoi-y-a-t-il-des-fanatiques.pdf
_une autre sur ce que veut l'état islamique http://www.cahiers-pedagogiques.com/IMG/pdf/phosphore_que-veut-l-etat-islamique.pdf
_pour des plus petits , sur la violence http://www.cahiers-pedagogiques.com/IMG/pdf/youpi_violence-des-mots-pour-comprendre-le-monde.pdf
-Pour les adultes, comprendre l'EI :
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/15/origine-nombre-financement-l-etat-islamique-en-cinq-questions_4487306_3218.html
-Le travail d'un collègue pour les 4e-3e.
http://lewebpedagogique.com/lapasserelle/2015/11/14/emc-4eme3eme-par-qui-notre-liberte-est-elle-menacee/
- Je ne me souviens pas si ce lien est passé. Mais le journal junior d'arte n'est pas mal du tout pour les plus jeunes.
http://tinyurl.com/p6smdbg
-J'ai fait une sélection pour mes élèves.
http://www.clg-du-plateau.ac-besancon.fr/spip.php?article721

Un pdf posté par Adrit ici : http://www.neoprofs.org/t96788p20-fusillades-a-paris-que-fait-on-lundi-avec-nos-eleves-dans-nos-etablissements#3375968

Fesseur Pro :
-Je remets ici une vidéo du site du Monde, dispo aussi sur Dailymotion et Youtube qui explique clairement et factuellement ce qui se passe en Syrie.
Un bon point de départ pour expliquer pourquoi on s'en prend actuellement à notre pays.
http://www.lemonde.fr/proche-orient/video/2014/04/24/comprendre-la-situation-en-syrie-en-cinq-minutes_4407121_3218.html
-Des dessins pour réagir à ces attentats.
Pas mal à voir en classe.
J'aime bien la tour Eiffel "peace and love" et Marianne qui verse une larme.
http://www.slate.fr/story/109889/dessins-attentats-13-novembre

Elyas : deux dessins postés ici : http://www.neoprofs.org/t96788p260-fusillades-a-paris-que-fait-on-lundi-avec-nos-eleves-dans-nos-etablissements#3377734

XIII : Moi je leur montrerai plutôt ça non..plus proche de la vérité...
http://danielclairvaux.blogs.nouvelobs.com/archive/2015/09/17/la-guerre-en-syrie-une-question-de-gaz-naturel-569649.html

Yazilikaya : https://www.facebook.com/#!/Les-Maternelles-France-5-149992365752/?fref=photo
Quelques conseils pour les parents, peut-être utiles aux enseignants des élèves les plus jeunes.

Hérodoute : Sur des sites académiques d'Aix-Marseille des infos sont données. Pour le moment, il y a un lien renvoyant à une page Eduscol du MEN.
http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_423605/fr/accueil
http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_43559/fr/accueil

cocoonpeda : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/11/14112015Article635831036746287994.aspx
Un article du café péda pour parler avec des enfants de primaire des attentats....lundi...

Nicolatsar : Voici ce que je vais faire : contextualiser en utilisant des vidéos du journal Le Monde
Pour les profs de HG EMC qui ont des niveaux de classe suffisamment âgés :
- faire comprendre ce qu'est l'E.I et son horreur
http://www.dailymotion.com/video/x2vjz8a
- Expliquer la situation actuelle et le rôle de la France
http://www.dailymotion.com/video/x3b81oo#user_search=1

palomita : Je ne sais pas si ce lien a déjà été donné ( magazine Astrapi) :
http://www.bayard-jeunesse.com/Archives-des-actualites/Attentats-de-Paris-comment-reagir-face-aux-questions-des-enfants

Olympias : Pour ceux qui seront interrogés  :
-Le Proche Orient : une série de repères cartes, liens, vidéos ICI
-Un cours sur le Proche Orient ICI
-L'Etat islamique /Daech ICI
-Les chrétiens d'Orient ICI
-Daech en trois cartes Ici
-Une vidéo et un petit article ICI
-Un article d'une universitaire turque ICI

Foulquart :
-Le billet de l'historien Ivan Jablonka : http://www.telerama.fr/idees/attentats-les-mots-horreur-ou-barbarie-finissent-par-faire-ecran-a-la-realite-ivan-jablonka-historien,134145.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook
-Ce lien des Décodeurs sur les intox qui circulent, ça peut aider pour être au point (le plus possible) pour demain : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/11/14/attaques-a-paris-les-rumeurs-et-les-intox-qui-circulent_4809992_4355770.html#uqksG6ZdIP0bCcAk.99

Flof : Un collègue d'histoire géo m'a transmis quelques liens intéressants :
-http://info.arte.tv/fr/thema-au-coeur-de-letat-islamique
-http://www.arte.tv/guide/fr/056621-000/daech-naissance-d-un-etat-terroriste
-www.lemonde.fr/proche-orient/video/2015/10/27/comprendre-la-situation-en-syrie-en-5-minutes_4798012_3218.html
-www.lemonde.fr/proche-orient/video/2015/06/26/comprendre-la-domination-de-l-etat-islamique-en-sept-minutes_4662905_3218.html

Honchamp : Ressources du CLEMI Orleans-Tours.
Beaucoup de choses.
http://fr.padlet.com/CLEMIDANEOT/Attentatsparis13novembre2015

acsyle : Je ne sais pas si c'est déjà passé, ce pdf qui explique aux plus jeunes les évènements :
http://l.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Ftiny.cc%2Fztu65x&h=4AQHtQDHV&enc=AZNrXdHVSgRUJKgKEgSVREiSYTJbzTbP71P6-huvf7DGAQXc0RbvY5vKyBGBPzeTnBulsnEa90zdVuocwonlgjf0ZIAGKKrF6JOYH8X9r1Vc9qrxsb6po-vacA1YNwC5_g-hnULeVy4jQQ96Yyos8fMIFcxQqsiTrMq29a5JPb1OhfPcdkeVCl9BMzNxCuhT2uAttw5Lofj2XTWfTnbcVJdM&

mandy8 : ce post avec du contenu du Petit quotidien http://www.neoprofs.org/t96788p460-fusillades-a-paris-que-fait-on-lundi-avec-nos-eleves-dans-nos-etablissements#3378757

miss terious : la boîte à messages ici : http://www.neoprofs.org/t96788p160-fusillades-a-paris-que-fait-on-lundi-avec-nos-eleves-dans-nos-etablissements#3377044

Whypee :
collectif de professeurs:
Vendredi 13 novembre 2015 au soir, à Paris, il faisait beau et doux, et la pause bien méritée du week-end s'annonçait des plus agréables.
Dans les cafés des quartiers Charonne et Oberkampf ou aux abords du canal Saint-Martin, comme partout ailleurs, des personnes aussi diverses que peut l'être notre beau peuple de France, se délassaient après le labeur de la semaine. D'autres, après peut-être avoir passé un temps entre amis à une terrasse, avaient plutôt choisi la bonne humeur d'un concert au Bataclan, pour faire le plein d'énergie, pour « faire la fête ». Pour d'autres encore, rien de tel que le sport pour « vibrer » : la fraternité des stades, l'émotion vécue ensemble, le plaisir des sensations fortes, dans l'ambiance décontractée d'un match amical France-Allemagne.
Vendredi soir, pour profiter de la vie entre amis et de belle et simple liberté de discuter, ou pour se défouler sur la musique qu'on aime, ou encore pour se passionner pour son équipe sportive de prédilection, il y avait l'embarras du choix.
Vendredi soir, pour ceux qui méprisent le débat et la libre discussion, qui vomissent la culture au point de la dynamiter, qui méprisent l'effort et l'idéal d'une société où tous aspirent à vivre ensemble, à faire de grandes choses ensemble, quelles que soient leurs différences – eh bien, hélas, pour ceux-là aussi, il y avait l'embarras du choix.
Alors, au nom d'un idéologie barbare et dans une pulsion de mort si terrible que, dès le départ, ils s'étaient promis d'en être eux-mêmes les victimes, ils ont tiré. Froidement, méthodiquement, avec pour seul but de tous nous rendre otages de leur cauchemar binaire, fanatique, totalitaire.
Ils ont tiré, ils ont tué, et ils se sont tués dans un effort pour tuer plus encore.
Nous pleurons nos victimes : cela aurait pu être notre père, notre mère, notre frère, notre voisin, notre ami. Cela aurait pu être chacun d'entre nous. Alors nous nous recueillons, et plus que jamais : prenons l'engagement de chérir et revendiquer qui nous sommes, et qui nous ne voulons pas être.
Vive la République, et vive la France.

Textes littéraires :

Gilbertine : Je ne suis pas très efficace pour travailler cet après-midi, mais j'ai choisi la lettre du bénéficier, sorte de communiqué de l'EI dont la violence inouïe est l'incarnation du fanatisme le plus https://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_la_tol%C3%A9rance/%C3%89dition_Garnier_1879/17
Le chapitre de Candide sur le tremblement de terre et l'autodafé aussi, sans doute...
Et l'article Fanatisme du dico philosophique, je me plonge dans le volume "L'affaire Calas et autres textes"...
Morceaux choisis chez Voltaire:
[C]raignons toujours les excès où conduit le fanatisme. Qu'on laisse ce monstre en liberté, qu’on cesse de couper ses griffes et de briser ses dents, que la raison si souvent persécutée se taise, on verra les mêmes horreurs qu'aux siècles passés ; le germe subsiste : si vous ne l'étouffez pas, il couvrira la terre. Voltaire, Avis au public, "Des suites de l’esprit de parti et du fanatisme "

Ce sont presque toujours les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains ; ils ressemblent à ce Vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. Voltaire, Dictionnaire philosophique, "Fanatisme"

Les lois sont encore très-impuissantes contre ces accès de rage : c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.
Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? Voltaire, Dictionnaire philosophique, "Fanatisme"

cavatine :
article Fanatisme:
On entend aujourd’hui par fanatisme une folie religieuse, sombre et cruelle. C’est une maladie de l’esprit qui se gagne comme la petite-vérole. Les livres la communiquent beaucoup moins que les assemblées et les discours. On s’échauffe rarement en lisant : car alors on peut avoir le sens rassis. Mais quand un homme ardent et d’une imagination forte parle à des imaginations faibles, ses yeux sont en feu, et ce feu se communique ; ses tons, ses gestes, ébranlent tous les nerfs des auditeurs. Il crie : Dieu vous regarde, sacrifiez ce qui n’est qu’humain ; combattez les combats du Seigneur ; et on va combattre.

Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère.
[...]
Le plus grand exemple de fanatisme est celui des bourgeois de Paris qui coururent assassiner, égorger, jeter par les fenêtres, mettre en pièces, la nuit de la Saint-Barthélemy, leurs concitoyens qui n’allaient point à la messe. Guyon, Patouillet, Chaudon, Nonotte, l’ex-jésuite Paulian, ne sont que des fanatiques du coin de la rue, des misérables à qui on ne prend pas garde ; mais un jour de Saint-Barthélemy ils feraient de grandes choses.
Il y a des fanatiques de sang-froid : ce sont les juges qui condamnent à la mort ceux qui n’ont d’autre crime que de ne pas penser comme eux ; et ces juges-là sont d’autant plus coupables, d’autant plus dignes de l’exécration du genre humain, que, n’étant pas dans un accès de fureur comme les Clément, les Chastel, les Ravaillac, les Damiens, il semble qu’ils pourraient écouter la raison.

Il n’est d’autre remède à cette maladie épidémique que l’esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les mœurs des hommes, et qui prévient les accès du mal : car dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir et attendre que l’air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes ; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. Ces misérables ont sans cesse présent à l’esprit l’exemple d’Aod, qui assassine le roi Églon ; de Judith, qui coupe la tête d’Holopherne en couchant avec lui ; de Samuel, qui hache en morceaux le roi Agag ; du prêtre Joad, qui assassine sa reine à la porte aux chevaux, etc., etc., etc. Ils ne voient pas que ces exemples, qui sont respectables dans l’antiquité, sont abominables dans le temps présent : ils puisent leurs fureurs dans la religion même qui les condamne.
Les lois sont encore très-impuissantes contre ces accès de rage : c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.
Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui en conséquence est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?
Lorsqu’une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. J’ai vu des convulsionnaires qui, en parlant des miracles de saint Pâris, s’échauffaient par degrés parmi eux ; leurs yeux s’enflammaient, tout leur corps tremblait, la fureur défigurait leur visage, et ils auraient tué quiconque les eût contredits.
Oui, je les ai vus ces convulsionnaires, je les ai vus tordre leurs membres et écumer. Ils criaient : Il faut du sang. Ils sont parvenus à faire assassiner leur roi par un laquais, et ils ont fini par ne crier que contre les philosophes.

Ce sont presque toujours les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains ; ils ressemblent à ce Vieux de la montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. Il n’y a eu qu’une seule religion dans le monde qui n’ait pas été souillée par le fanatisme, c’est celle des lettrés de la Chine. Les sectes des philosophes étaient non-seulement exemples de cette peste, mais elles en étaient le remède : car l’effet de la philosophie est de rendre l’âme tranquille, et le fanatisme est incompatible avec la tranquillité. Si notre sainte religion a été si souvent corrompue par cette fureur infernale, c’est à la folie des hommes qu’il faut s’en prendre.
Aragon:
Tout ce que l’homme fut de grand et de sublime
Sa protestation ses chants et ses héros
Au dessus de ce corps et contre ses bourreaux
A Grenade aujourd’hui surgit devant le crime

Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu
Emplissant tout à coup l’univers de silence
Contre les violents tourne la violence
Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Ah je désespérais de mes frères sauvages
Je voyais je voyais l’avenir à genoux
La Bête triomphante et la pierre sur nous
Et le feu des soldats porté sur nos rivages

Quoi toujours ce serait par atroce marché
Un partage incessant que se font de la terre
Entre eux ces assassins que craignent les panthères
Et dont tremble un poignard quand leur main l’a touché

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Quoi toujours ce serait la guerre la querelle
Des manières de rois et des fronts prosternés
Et l’enfant de la femme inutilement né
Les blés déchiquetés toujours des sauterelles

Quoi les bagnes toujours et la chair sous la roue
Le massacre toujours justifié d’idoles
Aux cadavres jeté ce manteau de paroles
Le bâillon pour la bouche et pour la main le clou

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange
Un jour de palme un jour de feuillages au front
Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront
Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche

Louis Aragon, Le Fou d’Elsa (1963)
(il y a la version de Jean Ferrat, ainsi que celle de Marc Ogeret)

elpenor08 :
Ô vous frères humains, Cohen:
Ô vous, frères humains, d'A. Cohen:

"Ô vous, frères humains et futurs cadavres, ayez pitié les uns des autres, pitié de vos frères en la mort, pitié de tous vos frères en la mort, pitié des méchants qui vous ont fait souffrir, et pardonnez-leur car ils connaîtront la terreur de la vallée de l'ombre de la mort, et ils ont des droits sur vous, augustes droits des futurs agonisants, ayez pitié d'eux, pitié de vos frères en la mort, pitié de tous vos frères en la mort, pitié de leur agonie certaine, dame d'honneur de leur mort assurée, mort qui sera la vôtre aussi, et leurs mains et vos mains s'accrocheront aux draps et les repousseront et affreusement les tourmenteront dans un dernier effort de vivre, vivre encore, respirer encore, respirer une fois encore. Ayez pitié les uns des autres, pitié de vos communes morts, et que de cette pitié du prochain et de sa mort certaine, pitié de notre malheur et destin, que cette seule pitié naisse enfin une humble bonté, plus vraie et plus grave que le présomptueux amour du prochain, une bonté de justice, car il est juste d'avoir pitié du malheur d'un futur agonisant.
[...]
En vérité je vous le dis, par pitié et fraternité de pitié et humble bonté de pitié, ne pas haïr importe plus que l'illusoire amour du prochain, imaginaire amour, mensonge à soi-même, amour dilué, esthétique amour tout d'apparat, léger amour à tous donné, et c'est-à-dire à personne, amour indifférent, angélique cantique, théâtrale déclaration, amour de soi et quête d'une présomptueuse sainteté, vanité et poursuite du vent, dangereux amour mainteneur d'injustice, d'injustice par ce trompeur amour fardée et justifiée, ô affreuse coexistence de l'amour du prochain et de l'injustice, stérile amour qui au long de deux mille années n'a empêché ni les guerres et leurs tueries, ni les bûchers de l'Inquisition, ni les pogromes, ni l'énorme assassinat allemand, ô affreuse coexistence de l'amour du prochain et de la haine.

Ô vous, frères humains, vous qui pour si peu de temps remuez, immobiles bientôt et à jamais compassés et muets en vos raides décès, ayez pitié de vos frères en la mort, et sans plus prétendre les aimer du dérisoire amour du prochain, amour sans sérieux, amour de paroles, amour dont nous avons longuement goûté au cours des siècles et nous savons ce qu'il vaut, bornez-vous, sérieux enfin, à ne plus haïr vos frères en la mort. Ainsi dit un homme du haut de sa mort prochaine."

Stered :
Poème d'Eluard:
La dose d'injustice et la dose de honte
Sont vraiment trop amères
Il ne faut pas de tout pour faire un monde il faut
Du bonheur et rien d'autre
Pour être heureux il faut simplement y voir clair
Et lutter sans défaut
Nos ennemis sont fous débiles maladroits
Il faut en profiter
N'attendons pas un seul instant levons la tête
Prenons d'assaut la terre
Nous le savons elle est à nous submergeons-la
Nous sommes invincibles
Paul Eluard
Ou Un jour un jour d'Aragon.
Claude Roy, les Circonstances:
"Jamais jamais je ne pourrai dormir tranquille aussi longtemps
que d'autres n'auront pas le sommeil et l'abri
ni jamais vivre de bon coeur tant qu'il faudra que d'autres
meurent qui ne savent pas pourquoi
J'ai mal au coeur mal à la terre mal au présent
Le poète n'est pas celui qui dit Je n'y suis pour personne
Le poète dit J'y suis pour tout le monde
Ne frappez pas avant d'entrer
Vous êtes déjà là
Qui vous frappe me frappe
J'en vois de toutes les couleurs
J'y suis pour tout le monde"

Claude ROY, les Circonstances

cannelle21 : L'année dernière, j'ai étudié le poème d'Eluard :
Eluard:


Entre tous mes tourments entre la mort et moi
Entre mon désespoir et la raison de vivre
Il y a l'injustice et ce malheur des hommes
Que je ne peux admettre il y a ma colère

Il y a les maquis couleur de sang d'Espagne
Il y a les maquis couleur du ciel de Grèce
Le pain le sang le ciel et le droit à l'espoir
Pour tous les innocents qui haïssent le mal

La lumière toujours est tout près de s'éteindre
La vie toujours s'apprête à devenir fumier
Mais le printemps renaît qui n'en a pas fini
Un bourgeon sort du noir et la chaleur s'installe

Et la chaleur aura raison des égoïstes
Leurs sens atrophiés n'y résisteront pas
J'entends le feu parler en riant de tiédeur
J'entends un homme dire qu'il n'a pas souffert

Toi qui fus de ma chair la conscience sensible
Toi que j'aime à jamais toi qui m'as inventé
Tu ne supportais pas l'oppression ni l'injure
Tu chantais en rêvant le bonheur sur la terre
Tu rêvais d'être libre et je te continue.

Paul Eluard

Jane :
Julos Beaucarne:
AMIS BIEN AIMES

Ma loulou est partie pour le pays de l’envers du décor … Un homme lui a donné 9 coups de poignard dans sa peau douce. C’est la société qui est malade, il nous faut la remettre d’aplomb et d’équerre par l’amour et l’amitié et la persuasion.
C’est l’histoire de mon amour à moi arrêté sur le seuil de ses 33 ans. Ne perdons pas courage ni vous ni moi. Je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids lourd à porter, en plus de mes deux chéris qui lui ressemblent.
Sans vous commander, je vous demande d’aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches ; le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l’embellir, il faut reboiser l’âme humaine. Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage. A travers mes dires, vous trouverez ma bien-aimée et il n’est vrai que l’amitié et l’amour. Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses. On dit manger chacun, dit-on, un sac de charbon pour aller en paradis. Ah comme j’aimerais qu’il y ait un paradis comme ce serait doux les retrouvailles.
En attendant, à vous autres, mes amis de l’ici-bas, face à ce qui m’arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu’un histrion ou un batteur de planches, qu’un comédien qui ne fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire ce à quoi je pense aujourd’hui : je pense de toutes mes forces qu’il faut s’aimer à tort et à travers.

Julos,
Nuit du 2 au 3 février 75
(Julos Beaucarne)

Petitfils : Pour Jane et qui le veut : tu peux écouter la chanson qu'en a fait Julos Beaucarne sur Youtube. Ce chanteur Wallon a plus d'une chanson magnifique.
Il chante aussi  "Je ne songeais pas à Rose". Contemplations, Victor Hugo. Je recommande son album en public "J'ai 20 ans de chansons".
Chanson pour Loulou:

Chanson pour Loulou

T’es partie sur l'coup d’une heure
En février, à la chandeleur
Et l'hiver a repris vigueur
Au fond d'mon coeur

Je suis resté seul sur le pont
avec nos deux p'tits moussaillons
I parait qu'on t'a vu passer
Dans les pays de l'autre côté

Ceux qui l'ont dit en ont menti
Car quand le soir est doux ici
Je sens ton sourire qui revient
Et la caresse de ta main

Je sens que tu es tout contre moi
Que ta fraîcheur pénètre en moi
Que tu me dis dedans l'oreille
Des mots d'amour doux comme le miel

Pourtant des fois quand j'y pense pas
Je m'dis que j'te reverrai pas
J't'entends alors rire aux éclats
De l'aut' côté de la paroi

Il est des amis du Québec
Qui te parlent parfois le soir
En même temps t'es à Carpentras
A Méthamis et à Java

La mort fait voyager son monde
Tu vas plus vite que le son
T'es partout sur la terre ronde
T'es devenue une chanson

Reine Margot :
W. Withman:
Un poème de W Whitman:

Ô Étoile de France
Le rayonnement de ta foi, de ta puissance, de ta gloire,
Comme quelque orgueilleux vaisseau qui si longtemps mena toute l'escadre,
Tu es aujourd'hui, désastre poussé par la tourmente, une carcasse démâtée ;
Et au milieu de ton équipage affolé, demi-submergé,
Ni timon, ni timonier.

Étoile sinistrement frappée,
Astre, non de la seule France, symbole de mon âme ses plus précieuses espérances,
Lutte et audace, divine furie de liberté,
Astres d'aspirations vers l'idéal lointain, rêves enthousiastes de fraternité,
Astre de terreur pour le tyran et le prêtre.
Étoile crucifiée, vendue, par des traîtres,
Étoile palpitante sur un pays de mort, héroïque pays,
Étrange, passionné, railleur, frivole pays !
Malheureuse ! Mais je ne veux pas te blâmer, maintenant, pour tes erreurs, tes vanités, tes péchés ;
Ton infortune et tes souffrances sans exemple ont tout racheté,
Et t'ont laissé sacrée.
Parce que, dans toutes tes fautes, ton but fut toujours haut placé,
Parce que tu ne te serais jamais vendue quelque grand que fût le prix,
Parce que certainement tu te réveilles de ta mauvaise ivresse et pleurante,
Parce que seule parmi tes sœurs, toi géante, tu déchiras ceux qui te déshonoraient,
Parce que tu ne pourrais pas, tu ne voudrais pas porter les chaînes traditionnelles,
Pour cela cette crucifixion, ta face livide, tes pieds et tes mains cloués,
La lance enfoncée dans ton flanc.

Ô Étoile ! Ô vaisseau de France, mis en fuite et bafoué !
Soutiens-toi astre frappé ! Ô vaisseau, repars !
Aussi sûrement que le vaisseau de tout, la Terre elle-même,
Produit d'un incendie de mort et du tumultueux chaos,
Se dégageant de ses spasmes de rage et de ses déjections,
Et apparaissant enfin, tout en puissance et beauté,
Et se mettant à suivre son cours sous le soleil,
Ainsi toi, ô vaisseau de France !

Finis les jours, chassés les nuages,
Accomplis l'œuvre de peine et la métamorphose longtemps cherchée.
Voyez! ressuscitée, haut au-dessus du monde européen,
(Et répondant en allégresse, et comme face à face de loin, à nos Etats-Unis)
De nouveau, ton étoile, ô France, belle resplendissante étoile,
Dans la paix céleste, plus pure, plus radieuse que jamais,
Rayonnera immortelle.

Au cas où, rappel à la loi :
Tangelding : - je rejoins Mutis sur la nécssité du rappel à la loi (sur le délit d'apologie de crime : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=E32A0F18B041E0A2AF04558D0CA3FB17.tpdila08v_2?cidTexte=JORFTEXT000000877119&dateTexte=20151114 )


Dernière édition par henriette le Lun 16 Nov 2015 - 13:34, édité 3 fois

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Honchamp le Dim 15 Nov 2015 - 19:53

Merci Henriette, super travail.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Al9 le Dim 15 Nov 2015 - 19:54

Merci pour la compilation. veneration

Al9
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Ergo le Dim 15 Nov 2015 - 19:54

Merci henriette pour ce travail de recension. I love you
J'ai transmis.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par seblois le Dim 15 Nov 2015 - 19:56

Voici des liens vers de courtes vidéos utiles pour aider à définir, rationaliser, comprendre :
-ce qu'est le terrorisme
http://www.rts.ch/…/i…/video/comment-definir-le-terrorisme-…
-ce qu'est l'Etat islamique : https://www.youtube.com/watch?v=iqidlz2IclE
-ce qu'est le salafisme
https://www.youtube.com/watch?v=334s_b6EdE4
-ce qu'est le djihad (niveau collégiens)
https://www.youtube.com/watch?v=AzivGPLd9sA

Les videos du Monde sont excellentes, elles peuvent se retrouver entre autres sur la page facebook du service cartographique du Monde avec toutes les cartes publiées :
https://www.facebook.com/lemondeencartes/?fref=ts




seblois
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par henriette le Dim 15 Nov 2015 - 20:01

Reçu par mail académique :
"Vous pouvez lire sur le site du numérique éducatif, la veille du pôle DANE Vaucluse rédigée par Françoise Sarto.
Elle est en lien direct avec la triste actualité du week-end, et propose des liens pour parler des événements, vus, lus, entendus, ....
A diffuser le plus largement possible.

https://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_10391338/fr/comment-lire-le-net"

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Isis39 le Dim 15 Nov 2015 - 20:14

Merci Henriette.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par LM le Dim 15 Nov 2015 - 20:17

Merci beaucoup Henriette pour ce travail.
Je pioche...je suis bouleversée, je ne me suis pas exprimée sur le sujet ici, je le ferai évidemment demain avec toutes mes classes, et d'autres je pense.

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Mandy8 le Dim 15 Nov 2015 - 20:24

Merci.

_________________
www.reformeducollege.fr

Mandy8
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par boris vassiliev le Dim 15 Nov 2015 - 20:30

Grâce au travail de recensement mené sur le fil, et en particulier par Isis, je devrais procéder ainsi (ça doit s'étaler jusqu'à une séance entière). C'est forcément du brut de décoffrage...

- Partir du Journal Arte Junior (6min15) : résumé des événements, explications sur l'état d'urgence, brève explication sur l'islamisme. A l'oral, faire réagir sur le fait que l'état d'urgence ne peut être qu'exceptionnel et de courte durée étant donné les atteintes aux libertés individuelles.

- Evoquer les responsables de l'attentat :
-> des fanatiques (définir) : donner aux élèves la fiche d'Okapi "Pourquoi y a-t-il des fanatiques ?" -> lecture silencieuse puis trois questions à l'oral pour approfondir les points-clés de la fiche : les fanatiques sont-ils tous musulmans ? Comment le fanatisme prend-il racine ? Comment lutter contre le fanatisme ?
-> L'Etat islamique : donner la fiche de Phosphore "Que veut l'Etat islamique ?", laisser découvrir la légende et les petits encadrés, et embrayer sur la vidéo du Monde "Comprendre la domination de l'Etat islamique", juin 2015 (7min44)

- Expliquer pourquoi la France est prise pour cible (en dialogué, ou en partant du texte de revendication de l'attentat d'hier ùmatin ,il faut que je le retrouve) :
- raids aériens français contre Daech
- alliée des USA, accusés d'occuper les lieux saints de l'islam et de soutenir Israël
- lutte contre les groupes islamistes en Afrique sahélienne.
- considérée par les islamistes comme une nation coloniale qui opprimerait délibérément la communauté musulmane qui vit sur le sol français (voile)
- France symbolise les idées des Lumières contre lesquelles lutte Daech.

- Evoquer les moyens de lutter contre le terrorisme :
- en France : renforcement du suivi des individus soupçonnés de radicalisation, de liens avec les djihadistes... au risque de contrevenir aux libertés individuelles
- en Irak et en Syrie : intensifier la lutte contre l'EI mais situation paralysée par les positions divergentes vis-à-vis du régime syrien, entre les Occidentaux et les Russes + Iraniens. De plus, éliminer Daech ne signifierait pas éliminer le terrorisme islamiste (montrer éventuellement une autre infographie du Monde qui insiste sur la multitude de groupes affilés soit à l'EI soit à Al-Qaïda : "Comprendre le rapport de force entre l'EI et Al-Qaïda", fin 2014 (4 min 52)

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Thalia de G le Dim 15 Nov 2015 - 20:33

@boris vassiliev a écrit:Grâce au travail de recensement mené sur le fil, et en particulier par Isis, je devrais procéder ainsi (ça doit s'étaler jusqu'à une séance entière). C'est forcément du brut de décoffrage...
Rendons à henriette ce qui appartient à henriette. Wink

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par boris vassiliev le Dim 15 Nov 2015 - 20:35

Pardon, je pensais au fil précédent.
Merci Henriette d'avoir tout regroupé ici !

_________________
La politique, c'est du show business ! Du show business !!

boris vassiliev
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Thalia de G le Dim 15 Nov 2015 - 20:36

En relisant bien, Isis a beaucoup contribué. Merci à elle aussi.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Dedespleen le Dim 15 Nov 2015 - 20:43

Un très grand merci !

Dedespleen
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par palomita le Dim 15 Nov 2015 - 20:43

Merci beaucoup pour tout ce travail veneration

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Invité El le Dim 15 Nov 2015 - 21:34

Merci Henriette.

Je fais un ajout.

J'ai aussi des terminales latinistes demain. J'étais en plein cours sur le stoïcisme, et je vais remplacer le texte prévu par celui-ci.


Sénèque, de ira III, 27:

Quanto satius est sanare iniuriam quam ulcisci! Multum temporis ultio absumit, multis se iniuriis obicit dum una dolet; diutius irascimur omnes quam laedimur. Quanto melius est abire in diuersum nec uitia uitiis opponere! Numquis satis constare sibi uideatur, si mulam calcibus repetat et canem morsu? 2. 'Ista' inquis 'peccare se nesciunt.' Primum quam iniquus est apud quem hominem esse ad inpetrandam ueniam nocet! Deinde, si cetera animalia hoc irae tuae subducit quod consilio carent, eodem loco tibi sit quisquis consilio caret; quid enim refert an alia mutis dissimilia habeat, si hoc quod in omni peccato muta defendit simile habet, caliginem mentis? 3. Peccauit: hoc enim primum? hoc enim extremum? Non est quod illi credas, etiam si dixerit 'iterum non faciam': et iste peccabit et in istum alius et tota uita inter errores uolutabitur. Mansuete inmansueta tractanda sunt. 4. Quod in luctu dici solet efficacissime, et in ira dicetur: utrum aliquando desines an numquam? Si aliquando, quanto satius est iram relinquere quam ab ira relinqui! An semper haec agitatio permanebit? Vides quam inpacatam tibi denunties uitam? qualis enim erit semper tumentis? 5. Adice nunc quod, cum bene te ipse succenderis et subinde causas quibus stimuleris renouaueris, sua sponte ira discedet et uires illi dies subtrahet: quanto satius est a te illam uinci quam a se!

Qu’il vaut mieux guérir l’offense que de la venger ! La vengeance prend beaucoup de temps, elle s’expose à bien des offenses, pour une qui la suscite. Plus durable est notre irritation que la blessure qui nous est faite. Ne vaut-il pas mieux employer un procédé contraire et ne pas mettre aux prises vice contre vice ? Ne prendrait-on pas pour un déséquilibré celui qui rendrait à la mule son coup de pied, au chien son coup de dent ? Ces êtres, diras-tu, ne savent pas qu’ils font le mal. D’abord c’est le comble de l’iniquité que de voir dans la qualité d’homme un obstacle au pardon. Ensuite, si l’inconscience est un motif pour soustraire les animaux à ta colère, il faut mettre au même rang quiconque est inconscient. Qu’importe que par d’autres côtés il diffère des animaux s’il a de commun avec eux ce qui excuse la brute dans toute sa faute : les ténèbres de l’intelligence ? Il est coupable ; est-ce la première fois ? Est-ce la dernière ? N’en crois rien, même s’il dit : Je ne le ferai plus. Il sera encore coupable et un autre envers lui et toute la vie roulera d’égarements en égarements. Il faut traiter avec bonté ce qui n’est pas bon. L’argument qu’on invoque habituellement contre le chagrin vaut aussi contre la colère : finiras-tu un jour ou jamais ? Si c’est un jour, ne vaut-il pas mieux quitter la colère que d’attendre qu’elle vous quitte. Cette agitation subsistera-t-elle toujours ? Tu vois quelle vie inquiète tu te prépares. Quelle sera en effet celle d’un homme constamment emporté ? Ajoute que, lorsque tu auras bien attisé ton courroux et que tu auras trouvé de temps en temps de nouveaux motifs pour l’aiguillonner, la colère s’en ira toute seule et le temps lui ôtera ses forces ; ne vaut-il pas mieux qu’elle cède à toi plutôt qu’à elle ?

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par henriette le Dim 15 Nov 2015 - 21:39

Le numéro spécial du Petit quotidien (6-10 ans) téléchargeable :

polkafrik : http://www.playbacpresse.fr/?utm_source=facebook&utm_medium=banni%C3%A8re&utm_campaign=EDSPELPQ
ça vient d'être publié


_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par blanche le Dim 15 Nov 2015 - 21:55

Merci Henriette!

blanche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Infiniment le Dim 15 Nov 2015 - 22:17

Je compte faire une parenthèse avec mes latinistes de première en leur proposant ce texte de Tibulle (Élégies, I, 10).

Spoiler:
Quis fuit, horrendos primus qui protulit enses?
Quam ferus et vere ferreus ille fuit!
Tum caedes hominum generi, tum proelia nata,
Tum brevior dirae mortis aperta via est.
An nihil ille miser meruit, nos ad mala nostra
Vertimus, in saevas quod dedit ille feras?
Divitis hoc vitium est auri, nec bella fuerunt,
Faginus adstabat cum scyphus ante dapes.
Non arces, non vallus erat, somnumque petebat
Securus varias dux gregis inter oves.
Tunc mihi vita foret, volgi nec tristia nossem
Arma nec audissem corde micante tubam;
Nunc ad bella trahor, et iam quis forsitan hostis
Haesura in nostro tela gerit latere.

Quel est le premier qui apporta l'horrible épée? Quel sauvage, celui-là, quel coeur de fer vraiment! Alors naquirent pour le genre humain les meurtres et les combats; alors s'ouvrit à la mort farouche une voie plus courte. Mais non, le malheureux n'a pas été coupable, c'est nous qui le sommes, nous qui avons tourné vers notre propre perte les armes qu'il nous donna contre les bêtes féroces. La faute en est à l'or qui enrichit; la guerre n'existait point, lorsque devant ses plats on n'avait qu'une coupe en hêtre. Les citadelles, les palissades n'existaient pas, et le conducteur du troupeau trouvait un sommeil tranquille au milieu de ses brebis aux toisons différentes. J'aurais dû vivre alors, ô Valgius; je n'aurais pas connu les tristes armes, ni senti mon coeur battre aux accents de la trompette. Maintenant on me traîne à la guerre, et déjà peut-être quelque ennemi porte le trait qui doit rester fixé dans mon flanc.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Tangleding le Dim 15 Nov 2015 - 22:43

Merci Henriette.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par MacQuack le Dim 15 Nov 2015 - 23:31

Merci! Quelqu'un aurait-il téléchargé le journal Junior d'Arte?

_________________
Professeur d'anglais en collège

Keep calm and Corgi on... sunny

MacQuack
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par elisa18 le Dim 15 Nov 2015 - 23:53

Merci, j'ai trouvé exactement ce que je cherchais.

elisa18
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Potatowl le Lun 16 Nov 2015 - 0:16

Merci beaucoup, c'est très complet.

_________________
"J'ai jamais été précoce dans la vie, sauf quand il s'est agi de devenir un vieux con."
"Le dessinateur étant en termes de look ce que le ragondin mort est au paon multicolore."
Boulet - Notes 10 Le pixel quantique

Potatowl
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Dinaaa le Lun 16 Nov 2015 - 9:43

Help !
Merci beaucoup à Henriette pour le travail de recensement qu'elle a fourni.

Je cherche un document que j'ai vu hier et que je ne retrouve plus : il présentait les définitions des mots "extrêmistes, fondamentalistes, terroristes" (avec quelques autres mots). Savez-vous où le retrouver ? Merci.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusillades à Paris - ressources pour en parler en classe

Message par Isis39 le Lun 16 Nov 2015 - 9:44


Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum