Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mar 17 Nov 2015 - 23:44

Ma chef m'a dit ce midi en réunion sur les EPI que pour trouver ma place dans un EPI (sic) il faudrait utiliser l'entrée culturelle (après m'avoir dit en formation que je devrais utiliser l'entrée "citoyenneté"). Je lui ai dit que j'étais professeur de Langues et cultures de l'Antiquité, si l'on se fiait à la nouvelle appellation (que j'exècre, parce qu'elle opère une scission entre les deux volets de mon enseignement) de notre discipline. Je lui ai rétorqué que j'étais professeur de langues. Elle a répondu "Non non, vous êtes professeur de Lettres Classiques, Lettres, c'est-à-dire littérature. Vous pouvez bien ne faire étudier que des textes.
- Non, je suis professeur de langues anciennes, pas seulement de littérature! Qui ici peut se permettre de me dire quoi enseigner? Y en a-t-il un seul parmi qui sache exactement ce que j'enseigne et comment je l'enseigne? Est-ce que, moi, j'ose dire à un collègue de techno comment faire son EPI? A-t-on fait étudier des textes traduits en français à mes collègues d'anglais durant leurs études? Je suis professeur de langue! Allez-y, réjouissez-vous en disant que vous pourrez toujours bricoler un truc! Moi, je ne peux même pas bricoler. Ma matière n'existe plus."

Et j'ai pleuré.

Et j'en ai marre.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Daphné le Mar 17 Nov 2015 - 23:48

Audrey fleurs2

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par henriette le Mar 17 Nov 2015 - 23:50

Ben puisqu'elle sait si bien, qu'elle le mette en place, son EPI-naze, et qu'elle le fasse aussi, dans la foulée, non mais !
Audrey : fleurs2

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mar 17 Nov 2015 - 23:50

J'en ai vraiment marre... vraiment. A un point que vous n'imaginez même pas. A un point que seuls peuvent imaginer mes collègues de LV2, et encore...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Héliandre le Mar 17 Nov 2015 - 23:53

Comme je comprends, Audrey. Moi aussi j'ai le cœur lourd, de plus en plus au fur et à mesure qu'on avance dans ce truc. L'EPI LCA, ce n'est pas moi qui le ferai, car la recommandation (je ne sais pas si c'est national ou seulement académique, ou local) c'est que l'EPI soit fait par le prof de la classe, pour faire le programme de la matière (et nous, on en n'a plus), donc, LCA ou pas, on fait du français, de l'Histoire, de l'art pla... mais pas du latin en EPI. Et d'ailleurs, finalement, le L de langue, on ne peut plus trop le mettre en œuvre (à moins que les collègues n'aient cette corde à leur arc, comme hobbie, je ne sais pas). J'ai réalisé en voyant en conseil pédagogique la mise en œuvre concrète évoquée, que la LCA c'est comme l'HiDA ou le développement durable, une thématique, et sûrement pas un truc qu'on nous confierait comme une évidence. Donc je ferai du français quand mes collègues LM feront "ce" latin, car c'est bien ce qu'on nous avait dit, le latin pour tous avec l'EPI. C'est encore plus n'importe quoi que je n'avais imaginé...


Dernière édition par Héliandre le Mar 17 Nov 2015 - 23:56, édité 4 fois

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par henriette le Mar 17 Nov 2015 - 23:54

Oh, si, t'inquiète, j'imagine trèèèèèèèèèèèèèès bien.

La seule chose qui m’empêche de hurler, c'est de voir la situation de ma collègue d'allemand, qui faisait enfin tout son service dans mon collège, et qui va se retrouver dans le meilleur des cas sur 2 collèges + des écoles primaires, avec un enfant nécessitant de lourds soins médicaux.
Réforme de

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mar 17 Nov 2015 - 23:56

Comment continuer à enseigner avec plaisir, avec motivation dans ce merdier absolu?
Je ne m'y vois pas du tout.
J'ai dit à mon adjointe que je pensais de plus en plus à démissionner...
Mais j'ignore ce que je pourrais faire d'autre... je me sens nulle en tant que prof, inutile, vu qu'on nous traite comme de la merde, mes matières et moi, et nulle comme active, vu que je ne sais absolument rien faire d'autre qu'enseigner....

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par trompettemarine le Mer 18 Nov 2015 - 0:22

Il reste la désobéissance. Lors d'un EPI LCA, dans la maigre part qui t'est allouée, tu fais du latin. Point.
Et tu essaies d'avoir en français la classe qui suit cet EPI. Tu pourras faire de l'AP latin, pour le bien du français (grammaire, vocabulaire).
Je suis bien triste.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par WabiSabi le Mer 18 Nov 2015 - 0:24

Audrey : fleurs2 fleurs2 fleurs2

Imagine, comme dit John Lennon, que suite à la déculottée magistrale qui l'attend dans 3 semaines, le PS vire NVB pour la ménager. Comme ils veulent que Hollande soit réélu dans un an, ils vont se faire tout gentils, et son remplaçant au MEN, n'écoutant que son courage, et, enfin, les hurlements de désespoir de 80% de ses fonctionnaires, abroge dans la foulée cette réforme de m****.
RIEN n'est encore joué, sois forte!

_________________
"De duobus malis, minus est semper eligendum."

"Plus je travaille moins, moins je glande plus. C'est shadokien."
Lefteris


T1 ('16-'17) : TZR AFA Collège, 2 5e + 2 4e
Stage ('15-'16) : Lycée GT, 1 2de + 1 1re S

WabiSabi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mer 18 Nov 2015 - 0:26

@trompettemarine a écrit:Il reste la désobéissance. Lors d'un EPI LCA, dans la maigre part qui t'est allouée, tu fais du latin. Point.
Et tu essaies d'avoir en français la classe qui suit cet EPI. Tu pourras faire de l'AP latin, pour le bien du français (grammaire, vocabulaire).
Je suis bien triste.

Je ne peux pas avoir d'EPI LCA. Ca ne tient pas debout. C'est du délire.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Avatar des Abysses le Mer 18 Nov 2015 - 1:37

courage audrey. Je vais peut être dire une bêtise mais, ne peux tu pas enseigner le latin en lycée ? Dans un autre pays ( la suisse ça paye pas si mal et ce n'est pas trop loin de lyon... ) ?

_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mer 18 Nov 2015 - 2:16

Il faudrait être bien naïve (je parle de moi!) pour imaginer que le latin durera longtemps en lycée... il n'y est déjà plus que l'ombre de lui-même, et souvent les LC s'y sont déjà réfugiés... je ne vais pas demander une mut pour récupérer 2 ou 3 pauvres heures de latin avec un groupe sur deux niveaux, voire 3...
De plus, désolée, mais moi, je suis une prof de collège. Ca fait 12 ans que j'y traîne mes guêtres, et je n'ai ni l'énergie ni l'envie de me retrouver face à un autre public que celui des collégiens, que j'aime.Le lycée, j'ai testé en stage, et je n'ai pas vraiment aimé...
La Suisse, euh...aucune envie d'aller m'enterrer là-bas. Je me sens déjà suffisamment paumée dans ma campagne, alors larguer mes amis, ce que j'ai construit, pour vivre dans un coin qui coûte la peau des fesses, sans rien de familier, non merci.

Mais merci de te soucier de moi...

Je ne veux pas changer de conditions d'exercice. Si je pars de mon collège, c'est pour une autre vie. Une tout autre vie. Soit sentimentalement, soit professionnellement, loin de l'EN et de ce qu'elle devient.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par User5899 le Mer 18 Nov 2015 - 2:43

@Audrey a écrit:J'en ai vraiment marre... vraiment. A un point que vous n'imaginez même pas. A un point que seuls peuvent imaginer mes collègues de LV2, et encore...
Tu en es au point où en furent réduits les profs de STI naguère, ceux de physique appliquée surtout. Niés dans leur discipline, et la discipline d'un prof, c'est plus qu'une petite partie de lui. Audrey,

Mais aussi

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mer 18 Nov 2015 - 2:46

Merci... mais quel est le sens de tes smileys à la fin?

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par User5899 le Mer 18 Nov 2015 - 2:48

Que je suis aussi LC... Le consolateur tremble lui-même en ses braies... Et en a marre aussi d'être à la merci de ces ministres de merde qui se succèdent à la vitesse du chaos.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Audrey le Mer 18 Nov 2015 - 2:51

Oui... j'ai envie de cogner dans des murs en permanence quand je pense à la suite de ma "carrière"... c'est difficilement tenable comme état.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par expérience le Mer 18 Nov 2015 - 5:00

@Héliandre a écrit:Comme je comprends, Audrey. Moi aussi j'ai le cœur lourd, de plus en plus au fur et à mesure qu'on avance dans ce truc. L'EPI LCA, ce n'est pas moi qui le ferai, car la recommandation (je ne sais pas si c'est national ou seulement académique, ou local) c'est que l'EPI soit fait par le prof de la classe, pour faire le programme de la matière (et nous, on en n'a plus), donc, LCA ou pas, on fait du français, de l'Histoire, de l'art pla... mais pas du latin en EPI. Et d'ailleurs, finalement, le L de langue, on ne peut plus trop le mettre en œuvre (à moins que les collègues n'aient cette corde à leur arc, comme hobbie, je ne sais pas). J'ai réalisé en voyant en conseil pédagogique la mise en œuvre concrète évoquée, que la LCA c'est comme l'HiDA ou le développement durable, une thématique, et sûrement pas un truc qu'on nous confierait comme une évidence. Donc je ferai du français quand mes collègues LM feront "ce" latin, car c'est bien ce qu'on nous avait dit, le latin pour tous avec l'EPI. C'est encore plus n'importe quoi que je n'avais imaginé...

C'est aussi ce qui nous a été dit. Si on propose un ÉPI en 5e pour "ouvrir" un enseignement de complément ce n'est pas le prof de Lettres Classiques qui l'anime puisque LCA n'est pas une matière, ou alors je prends toutes les 5e affraid et là donc, chez moi, 18 h, et l'enseignement de complément en HSA ... 5 h No  Je suis dégoûté.

expérience
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Derborence le Mer 18 Nov 2015 - 6:49

@Audrey a écrit:J'en ai vraiment marre... vraiment. A un point que vous n'imaginez même pas. A un point que seuls peuvent imaginer mes collègues de LV2, et encore...

Si, si, j'imagine très bien. Je suis dans le même état.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Aphrodissia le Mer 18 Nov 2015 - 6:59

Cette année, j'ai un super groupe de latin en 5ème: des élèves enthousiastes, motivés... qui ramènent même des copains pour les convaincre de s'inscrire en latin. J'ai un plaisir fou à être avec eux. Et à chaque fois que le cours s'achève, je me rappelle que l'an prochain, je ne les aurai sans doute plus en cours et j'ai envie de pleurer; là, maintenant en écrivant, j'ai aussi envie de pleurer.
Hier, des élèves de 4ème sont venus me demander s'il y aurait encore latin l'an prochain: j'ai répondu que je n'en savais rien, mais qu'on continuait à travailler quand même. Ils ont opiné. Alors, oui, je suis désespérée à chaque fois que je finis un cours de latin.

Aphrodissia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Stered le Mer 18 Nov 2015 - 7:26

Moi, ça va mieux depuis une conversation avec mon CDE qui m'a dit qu'il était urgent d'attendre que le bouzin s'effondre de lui-même. Il refuse de préparer quoi que ce soit ou de nous forcer à le faire tant qu'on ne lui a pas fourni des simulations de fonctionnement qui tournent réellement, pas du blabla théorique.
Il attend toujours Smile
Ça m'a redonné un peu d'espoir.

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par henriette le Mer 18 Nov 2015 - 7:58

Tu en as de la chance, Stered, il est bien, ton CDE.
Au moins quelqu'un de lucide.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Daphné le Mer 18 Nov 2015 - 8:59

@Stered a écrit:Moi, ça va mieux depuis une conversation avec mon CDE qui m'a dit qu'il était urgent d'attendre que le bouzin s'effondre de lui-même. Il refuse de préparer quoi que ce soit ou de nous forcer à le faire tant qu'on ne lui a pas fourni des simulations de fonctionnement qui tournent réellement, pas du blabla théorique.
Il attend toujours Smile
Ça m'a redonné un peu d'espoir.
Ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des CDE qui sont réalistes.
Et je crois qu'ils ont raison.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par User5899 le Mer 18 Nov 2015 - 10:33

@Stered a écrit:Moi, ça va mieux depuis une conversation avec mon CDE qui m'a dit qu'il était urgent d'attendre que le bouzin s'effondre de lui-même. Il refuse de préparer quoi que ce soit ou de nous forcer à le faire tant qu'on ne lui a pas fourni des simulations de fonctionnement qui tournent réellement, pas du blabla théorique.
Il attend toujours Smile
Ça m'a redonné un peu d'espoir.
veneration

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par leyade le Mer 18 Nov 2015 - 10:55

Hope! trefle

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Désespoir des profs de LC... it goes on, and on, and on...

Message par Avatar des Abysses le Mer 18 Nov 2015 - 11:05

@Audrey a écrit:Il faudrait être bien naïve (je parle de moi!) pour imaginer que le latin durera longtemps en lycée... il n'y est déjà plus que l'ombre de lui-même, et souvent les LC s'y sont déjà réfugiés... je ne vais pas demander une mut pour récupérer 2 ou 3 pauvres heures de latin avec un groupe sur deux niveaux, voire 3...
De plus, désolée, mais moi, je suis une prof de collège. Ca fait 12 ans que j'y traîne mes guêtres, et je n'ai ni l'énergie ni l'envie de me retrouver face à un autre public que celui des collégiens, que j'aime.Le lycée, j'ai testé en stage, et je n'ai pas vraiment aimé...
La Suisse, euh...aucune envie d'aller m'enterrer là-bas. Je me sens déjà suffisamment paumée dans ma campagne, alors larguer mes amis, ce que j'ai construit, pour vivre dans un coin qui coûte la peau des fesses, sans rien de familier, non merci.

Mais merci de te soucier de moi...

Je ne veux pas changer de conditions d'exercice. Si je pars de mon collège, c'est pour une autre vie. Une tout autre vie. Soit sentimentalement, soit professionnellement, loin de l'EN et de ce qu'elle devient.

Pardon , c'est vrai que je suis d'une nature plutôt libre ( au moins dans la tête ), j'aime voyager et changer d’endroits, mais je conçois parfaitement qu'une certaine stabilité soit nécessaire.

Pour la réforme, je suis encore trop naïf Embarassed, je n'ai pas vu plus loin que le bout de mon nez... j'avais imaginé que le latin perdurerait au lycée, mais c'est bien son éradication totale qui est au programme ( ou dans les cartons d'une futur réforme du lycée ?  heu ). Cela me rappelle un grand slogan des années 90 BAC S = casser l'hégémonie des maths et du bac C, 20 ans plus tard cela reste à prouver vu la dose de maths dans les filières sélectives notamment HEC. Au final, j'ai bien l'impression l'impression qu' "ils" vont réussir à supprimer tous ce qui dépasse et nécessite un peu d'éxigences ( bilangues/latin/grec/allemand? ).

Mode nostalgie: ON
Je me souviens de ce mois de mai 92, quand j'ai du choisir mon option pour la rentrée au lycée, après une longue analyse des diverses options, mon père m'a dit "fait ce que tu veux, mais l'option grec c'est pas mal" ( il faut savoir que c'est un pur matheux comme une grosse partie de ma famille). Ayant pris l'option grec sans grande convictions ( pour moi grec = langue = français = je suis nul en langue et en français ça va être chaud !... j'étais déjà bête à l'époque ), j'ai eu un prof exceptionnel, hors norme, qui savait comment enseigner et se fichait de tout le carcan administratif/obligation d'enseigner comme ceci ou comme cela. J'ai vu ce qu'un prof brillant pouvait faire, quand il avait les mains libres. Il me fallut attendre bien des années avant de revoir un prof de cette trempe ( même à la fac ). Bon, il faut préciser qu'il avait aussi du charisme et ne se laissait pas marcher sur les pieds ( faut voir 1m90, 130 kg et une grosse voix, on se fait moins vite réprimander, ou en tout cas, peu de personne nous regardent de haut ).
J'ai peut être une vision idyllique des cours de langues anciennes, mais ce dont je me souviens, c'est que l'on prenait le temps d'étudier, de dialoguer et ce toujours enrichis par des mots français (que je ne connaissais presque jamais ) en lien avec les racines étudiées. La liberté de penser et d'agir ne m'a alors plus jamais quittée ( Ok j'ai mis un peu d'eau dans mon vin au fur et à mesure des années mais quand même ! )
Mode Nostalgie: OFF

Je me pose ainsi la question, par rapport aux EPI LCA notamment : "A quel point, est-il encore possible de faire ce que l'on veut en cours?". Faut-il encore pouvoir les faire ces EPI...
Quelles seraient les conséquences? Comment le CDE peut-il savoir que l'on fait exactement l'EPI Tartempion et pas l'EPI Toto ?

Je sens beaucoups de CDE sur la défensive... ils sont obligés d'imposer ( en priant que cela passe ). Il n'est pas toujours facile de rester rationnel, surtout quand cela touche directement à notre quotidien et ce qui nous fais vibrer. Je ne sais pas si cela peut aider, mais rester factuel et tenter de ressortir les citations/textes de notre ministre/ nos inspecteurs ( pas nécessairement sorties de leur contexte Wink , mais à la guerre comme à la guerre, je n'ai jamais eu de scrupule avec les personnes malhonnêtes ) et mettre l'administration en face de contradictions du genre: vous me demandez de faire ceci mais notre inspecteur/ministre nous a dit de faire cela ( texte à l'appuis bien sur ). Bien sur cela demande de l'énergie, mais évite de broyer du noir et d'être victime de ses émotions. Et puis, la résistance ne s'est pas faite en 1 jour!

Si on en croit mon père, depuis plus de 30 ans, il faudrait faire la révolution et ressortir la guillotine   affraid   ... heu bon, on doit peut-être pouvoir faire autrement quand même, tout en menant des actions efficaces qui remontent le moral des troupes.

Il est urgent d'attendre que le bouzin s'effondre de lui-même. Il refuse de préparer quoi que ce soit ou de nous forcer à le faire tant qu'on ne lui a pas fourni des simulations de fonctionnement qui tournent réellement, pas du blabla théorique. Il attend toujours
Ça m'a redonné un peu d'espoir.

+1

_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum