Le SNALC abroge la réforme du collège

Page 26 sur 27 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par lisette83 le Dim 20 Déc 2015 - 9:43

De toute façon , la com sera de dire que la réforme se passe bien donc autant la détourner pour mieux en annuler les effets par la suite et pouvoir l'abroger sans douleur et en s'étant économisé.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par dami1kd le Dim 20 Déc 2015 - 9:52

@Celeborn a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Parce que, règlementairement, la carte des langues et formations est définie par exemple par le rectorat et discutée en CTA et CTD. Cela ne relève pas des établissements.
Et alors ? À partir du moment où tu as une LV2 allemand, tu n'as pas à justifier qu'il y ait un, deux, ou trois groupes, que la discipline ait 7,5h, 9h, 15h ou 20h dans le TRMD. Et tu ajoutes discrètement deux heures en 6e pour recréer une bilangue, et, si on te demande, tu diras que c'est pour faire de l'AP. Même chose pour les euros, où là c'est encore plus facile d'aller coller 2h en 4e et 2h en 3e en anglais ou en espagnol dans le TRMD en toute tranquillité.


Par ailleurs, comme l'explique le Code de l'Education, la dhg doit respecter les horaires réglementaires et donc, la structure pédagogique de base.
Les horaires réglementaires, c'est la grille horaire, point barre. Le reste, ce ne sont pas les horaires réglementaires.

Au risque de se me répéter, la seule liberté réside dans les heures marge. Ce qui correspond à l'esprit de la réforme. Point sur lequel le Snalc rejoint ainsi, sans le vouloir, le SNPDEN.
Le fond du problème, c'est la réforme. Visiblement, beaucoup de profs de collège restent attentistes. Alors, on aura beau gesticuler dans tous les sens, si les collègues ne veulent pas se bouger, que faire ?
Un TRMD alternatif en CA ? Je veux bien qu'on me propose d'autres choses pour mobiliser les collègues, hein ! Qu'on fasse une grande grève du brevet, par exemple (ça me rappelle un truc en juin dernier, ça…). Mais les DGH arrivent, et si on ne les répartit pas intelligemment, ça risque d'être fini de chez fini, la lutte contre la réforme.

Je ne comprends pas ce point. Je croyais qu'il fallait dire que c'était un sujet d'étude spécifique ou une activité facultative pour s'appuyer sur l'autonomie de l'établissement ? Car techniquement, on ne peut pas dire que c'est de l'AP puisque c'est en plus...

dami1kd
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 10:00

@Norman Bates a écrit:Je ne suis pas sûr que vous ayez besoin d'être mordant
Il me semble avoir répondu exactement sur le même ton que toi, non ?

cependant je vais clarifier ma position : ou bien nous faisons abroger le décret, ou bien, oui, vous avez raison, la lutte est finie. J'ai beaucoup de mal à croire que la tentative de contournement préconisée souvent par ici ne mènera pas à l'absorption. Répartir "intelligemment" une DHG de réforme (y compris pour limiter les dégâts et tenter de sauver des postes), c'est accepter la réforme.

J'espère cependant pour vous avoir tort.

Concrètement, on ne demande que ça depuis le début, de faire abroger le décret. Mais je ne vois pas comment on va y arriver si on utilise systématiquement la même modalité d'action, à savoir la grève ponctuelle d'un jour, qui fait que ceux qui sont engagés depuis le début n'ont aujourd'hui plus envie de re-perdre encore une journée de salaire. Et ce n'est pas faute d'avoir proposé d'autres modalités d'actions un peu + punchy.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Norman Bates le Dim 20 Déc 2015 - 10:04

@Celeborn a écrit:
Il me semble avoir répondu exactement sur le même ton que toi, non ?

Je n'étais pas ironique dans mon message. Veuillez m'excuser si j'ai pu paraître agressif, c'est involontaire.



@Celeborn a écrit:
[...] faire abroger le décret. Mais je ne vois pas comment on va y arriver si on utilise systématiquement [...] la grève ponctuelle d'un jour

Entièrement d'accord.

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 10:05

@dami1kd a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Parce que, règlementairement, la carte des langues et formations est définie par exemple par le rectorat et discutée en CTA et CTD. Cela ne relève pas des établissements.
Et alors ? À partir du moment où tu as une LV2 allemand, tu n'as pas à justifier qu'il y ait un, deux, ou trois groupes, que la discipline ait 7,5h, 9h, 15h ou 20h dans le TRMD. Et tu ajoutes discrètement deux heures en 6e pour recréer une bilangue, et, si on te demande, tu diras que c'est pour faire de l'AP. Même chose pour les euros, où là c'est encore plus facile d'aller coller 2h en 4e et 2h en 3e en anglais ou en espagnol dans le TRMD en toute tranquillité.


Par ailleurs, comme l'explique le Code de l'Education, la dhg doit respecter les horaires réglementaires et donc, la structure pédagogique de base.
Les horaires réglementaires, c'est la grille horaire, point barre. Le reste, ce ne sont pas les horaires réglementaires.

Au risque de se me répéter, la seule liberté réside dans les heures marge. Ce qui correspond à l'esprit de la réforme. Point sur lequel le Snalc rejoint ainsi, sans le vouloir, le SNPDEN.
Le fond du problème, c'est la réforme. Visiblement, beaucoup de profs de collège restent attentistes. Alors, on aura beau gesticuler dans tous les sens, si les collègues ne veulent pas se bouger, que faire ?
Un TRMD alternatif en CA ? Je veux bien qu'on me propose d'autres choses pour mobiliser les collègues, hein ! Qu'on fasse une grande grève du brevet, par exemple (ça me rappelle un truc en juin dernier, ça…). Mais les DGH arrivent, et si on ne les répartit pas intelligemment, ça risque d'être fini de chez fini, la lutte contre la réforme.

Je ne comprends pas ce point. Je croyais qu'il fallait dire que c'était un sujet d'étude spécifique ou une activité facultative pour s'appuyer sur l'autonomie de l'établissement ? Car techniquement, on ne peut pas dire que c'est de l'AP puisque c'est en plus...

La façon de présenter peut varier suivant le positionnement du chef d'établissement quant à tout ça. S'il est sur l'argument « on ne met pas de trucs qui dépassent », alors faisons passer les heures pour autre chose. Dans un TRMD, on n'a pas à signaler que tel horaire disciplinaire est "en +" ou bien qu'il est "en demi-groupe" ou "en barrette" ou "en cointervention". On met juste les heures de la grille, et ensuite on met les autres où l'on veut, voilà. Il faut juste donner au projet l'aspect le + vendeur possible compte tenu du contexte local.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 10:06

@Norman Bates a écrit:
@Celeborn a écrit:
Il me semble avoir répondu exactement sur le même ton que toi, non ?

Je n'étais pas ironique dans mon message. Veuillez m'excuser si j'ai pu paraître agressif, c'est involontaire.

Au temps pour moi, alors ! topela

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 20 Déc 2015 - 10:55

@Ingeborg B. a écrit:
@Osmie a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
@Gryphe a écrit:
Le graphique reprend les heures indiquées par le ministère au mois de mars, dans les réunions de travail sur la réforme du collège.


Ah mais c'est toujours ce que le SNALC demande, on est bien d'accord. Smile

On ne parle pas d'un traficotage de la DHG, mais du travail tout à fait régulier et officiel des instances de l'établissement, dans le respect des règles qui régissent le fonctionnement d'un EPLE.

Pour le raisonnement du Cheval de Troie, cela vaut pour toutes les situations où le prof de la langue vivante concernée est en poste fixe dans l'établissement, soit quand même un gros pourcentage des situations possibles.
C'est sûr que si l'établissement proposait une langue très rare avec un collègue TZR ou contractuel qui était affecté tous les ans par le rectorat, ça coïnce si la langue n'est pas retenue dans la carte des langues (on ne critique pas la réforme pour rien...) ; en revanche, pour toutes les situations où le collège a un prof d'allemand en poste fixe, rajouter quelques heures optionnelles en 4e-3e par exemple, en prenant sur la marge, est parfaitement compatible avec le R421-2 du Code de l'éducation.
Et là, ça peut permettre d'éviter au collègue une suppression de son poste ou de partir en complément de service.

Juridiquement, j'ai des doutes et je pense que les dasen auront vite fait de retoquer toute dhg qui ne rentrera pas dans les clous. Cette stratégie est hasardeuse et fait tout de même croire aux collègues qu'ils pourront sans risque s'assoeir sur la réforme. Concernant les langues, ne seront ouverts en 6e que des groupes correspondant aux langues enseignées en primaire. Les dasen ont déjà été clairs sur le sujet. De toute façon, vos dhg ne seront pas extensibles.

L'alternative proposée par le SNALC m'intéresse à un tel point que j'y ai passé du temps, en ai discuté longuement avec des collègues, avec d'autres militants, etc. Si elle ne tient pas juridiquement, il est du devoir de l'intersyndicale de le démontrer, et de la démonter. En effet, l'idée proposée permettrait de sauvegarder des heures d'enseignement, des options, d'éviter des CDS, etc. Je n'ai pas de doute quant à l'adoption d'un TRMD construit sur cette base en CA, puisqu'il irait dans le sens de l'intérêt collectif. Mais on ne peut pas se limiter, comme c'est le cas pour le moment (je ne parle pas de toi Ingeborg B., mais de l'intersyndicale), de jeter la proposition aux orties en la déclarant nulle, farfelue, vaine, trompeuse, etc. Je suis militante, mais pas juriste. Avec ma pauvre intelligence et mes bien maigres connaissances des textes, la proposition du SNALC me semble tenir debout. Comment retoquer une répartition construite sur ses principes si seule la répartition des moyens horaires par discipline doit remonter après le vote en CA ? C'est ce que l'on fait chaque année.
J'aimerais (et c'est une litote) vraiment que les juristes des syndicats de l'intersyndicale prennent 5 minutes pour expliquer en quoi cette idée ne tiendrait pas, parce que les arguments d'autorité ne me convainquent pas.
Parce que, règlementairement, la carte des langues et formations est définie par exemple par le rectorat et discutée en CTA et CTD. Cela ne relève pas des établissements. Par ailleurs, comme l'explique le Code de l'Education, la dhg doit respecter les horaires réglementaires et donc, la structure pédagogique de base. Au risque de se me répéter, la seule liberté réside dans les heures marge. Ce qui correspond à l'esprit de la réforme. Point sur lequel le Snalc rejoint ainsi, sans le vouloir, le SNPDEN.
Le fond du problème, c'est la réforme. Visiblement, beaucoup de profs de collège restent attentistes. Alors, on aura beau gesticuler dans tous les sens, si les collègues ne veulent pas se bouger, que faire ?

Merci pour ta réponse. La proposition du SNALC va effectivement dans le sens de l'autonomie des établissements tant voulue par le SNPDEN, ce qui est un problème ; encore une fois, en fonction de l'équipe en place, du latin, des options, de l'AP en plus des horaires disciplinaires, ou rien de tout cela ; fin de l'égalité de traitement sur le territoire. Mais les faits sont là : de nombreux collègues ne sont pas au point sur les textes, ne se mobilisent plus pour quoi que ce soit, ne connaissent pas grand-chose à la réforme, croient a priori ce qu'on leur assène en formation, etc. Il ne faudra pas compter sur eux pour se mobiliser, il faudra le faire avec eux, en leur nom (élus au CA) dans le sens de l'intérêt collectif, d'où les discussions préalables avec l'équipe. La proposition du SNALC permet de faire avec les textes, de limiter la casse, faute de mieux. Et honnêtement, vu ce qui se passe en intersyndicale, je ne leur jette pas la pierre. Que fait-on ? Soit nous attendons le grand soir, et c'est mal connaître l'évolution de la sociologie d'une profession qui a perdu le sens de la mobilisation, soit nous faisons avec les textes pour le moment, tout en restant sur une exigence d'abrogation. Si nous ne le faisons pas, que se passe-t-il en janvier ? Les DHG tombent, les CDE partent comme un seul homme sur 26h maximum (sauf EC latin), sur de l'AP fléché, des EPI en barrette, et les élus au CA acceptent le tout car ils n'ont pas travaillé sur une alternative, pas réfléchi à un autre TRMD, pas fait d'heure syndicale, convaincus que la grève du 26 suffirait, etc. Catastrophe en perspective.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 20 Déc 2015 - 11:02

@Norman Bates a écrit:
@Celeborn a écrit: [...] les DGH arrivent, et si on ne les répartit pas intelligemment, ça risque d'être fini de chez fini, la lutte contre la réforme.

Excusez-moi, mais si vous répartissez "intelligemment" les DHG qui arrivent, la lutte contre la réforme est effectivement finie.

Si on laisse répartir les heures de la DHG comme le veut le MEN, on peut dire adieu au latin, à la DP3, à l'AP en plus des heures disciplinaires, aux classes euro, et bonjour à la foire d'empoigne, à la frustration professionnelle, etc.
On ne peut pas reprocher au SNALC de ne pas avoir lutté contre la réforme. En revanche, on peut le reprocher aux collègues, qui attendent tout de leurs syndicats au lieu d'aller au charbon eux-mêmes dans leur établissement. C'est ce qui me désole : les heures et les options des élèves dépendront de l'équipe en place, et quand on connaît un peu le terrain, on se fait légitimement du souci.


Dernière édition par Osmie le Dim 20 Déc 2015 - 12:02, édité 1 fois (Raison : Faute.)

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par lisette83 le Dim 20 Déc 2015 - 11:17

Sachant que ce que l'on laissera perdre le sera définitivement, abrogation ou pas.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Marie Laetitia le Dim 20 Déc 2015 - 13:21

@Celeborn a écrit:
@Norman Bates a écrit:Je ne suis pas sûr que vous ayez besoin d'être mordant
Il me semble avoir répondu exactement sur le même ton que toi, non ?

cependant je vais clarifier ma position : ou bien nous faisons abroger le décret, ou bien, oui, vous avez raison, la lutte est finie. J'ai beaucoup de mal à croire que la tentative de contournement préconisée souvent par ici ne mènera pas à l'absorption. Répartir "intelligemment" une DHG de réforme (y compris pour limiter les dégâts et tenter de sauver des postes), c'est accepter la réforme.

J'espère cependant pour vous avoir tort.

Concrètement, on ne demande que ça depuis le début, de faire abroger le décret. Mais je ne vois pas comment on va y arriver si on utilise systématiquement la même modalité d'action, à savoir la grève ponctuelle d'un jour, qui fait que ceux qui sont engagés depuis le début n'ont aujourd'hui plus envie de re-perdre encore une journée de salaire. Et ce n'est pas faute d'avoir proposé d'autres modalités d'actions un peu + punchy.

Néanmoins, on est bien d'accord, le SNALC faisant partie de l'intersyndicale qui appelle à la grève, le SNALC appelle bien, lui aussi, à la grève le 26/01, non? Parce que je n'ai rien vu à ce sujet sur le site nationnal du SNALC... (par manque de temps pour faire l'affichage peut-être?)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 13:27

@Marie Laetitia a écrit:

Néanmoins, on est bien d'accord, le SNALC faisant partie de l'intersyndicale qui appelle à la grève, le SNALC appelle bien, lui aussi, à la grève le 26/01, non? Parce que je n'ai rien vu à ce sujet sur le site nationnal du SNALC... (par manque de temps pour faire l'affichage peut-être?)

C'est là : LIEN

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Tangleding le Dim 20 Déc 2015 - 14:06

@Celeborn a écrit:
@Norman Bates a écrit:Je ne suis pas sûr que vous ayez besoin d'être mordant
Il me semble avoir répondu exactement sur le même ton que toi, non ?

cependant je vais clarifier ma position : ou bien nous faisons abroger le décret, ou bien, oui, vous avez raison, la lutte est finie. J'ai beaucoup de mal à croire que la tentative de contournement préconisée souvent par ici ne mènera pas à l'absorption. Répartir "intelligemment" une DHG de réforme (y compris pour limiter les dégâts et tenter de sauver des postes), c'est accepter la réforme.

J'espère cependant pour vous avoir tort.

Concrètement, on ne demande que ça depuis le début, de faire abroger le décret. Mais je ne vois pas comment on va y arriver si on utilise systématiquement la même modalité d'action, à savoir la grève ponctuelle d'un jour, qui fait que ceux qui sont engagés depuis le début n'ont aujourd'hui plus envie de re-perdre encore une journée de salaire. Et ce n'est pas faute d'avoir proposé d'autres modalités d'actions un peu + punchy.
Peut-on connaître ces propositions, Celeborn ? (si ce n'est pas censé rester connu des responsables de l'intersyndicale).

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 14:26

@Tangleding a écrit:
@Celeborn a écrit:
@Norman Bates a écrit:Je ne suis pas sûr que vous ayez besoin d'être mordant
Il me semble avoir répondu exactement sur le même ton que toi, non ?

cependant je vais clarifier ma position : ou bien nous faisons abroger le décret, ou bien, oui, vous avez raison, la lutte est finie. J'ai beaucoup de mal à croire que la tentative de contournement préconisée souvent par ici ne mènera pas à l'absorption. Répartir "intelligemment" une DHG de réforme (y compris pour limiter les dégâts et tenter de sauver des postes), c'est accepter la réforme.

J'espère cependant pour vous avoir tort.

Concrètement, on ne demande que ça depuis le début, de faire abroger le décret. Mais je ne vois pas comment on va y arriver si on utilise systématiquement la même modalité d'action, à savoir la grève ponctuelle d'un jour, qui fait que ceux qui sont engagés depuis le début n'ont aujourd'hui plus envie de re-perdre encore une journée de salaire. Et ce n'est pas faute d'avoir proposé d'autres modalités d'actions un peu + punchy.
Peut-on connaître ces propositions, Celeborn ? (si ce n'est pas censé rester connu des responsables de l'intersyndicale).

Je pensais à la grève du brevet de juin dernier.
Ou encore au fait de s'inviter dans la campagne des régionales (ce sur quoi SNES et SNALC étaient d'accord, d'ailleurs).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Marie Laetitia le Dim 20 Déc 2015 - 15:44

@Celeborn a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:

Néanmoins, on est bien d'accord, le SNALC faisant partie de l'intersyndicale qui appelle à la grève, le SNALC appelle bien, lui aussi, à la grève le 26/01, non? Parce que je n'ai rien vu à ce sujet sur le site nationnal du SNALC... (par manque de temps pour faire l'affichage peut-être?)

C'est là : LIEN

D'accord. Au temps pour moi. Merci.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Tangleding le Dim 20 Déc 2015 - 15:58

@Celeborn a écrit:Je pensais à la grève du brevet de juin dernier.
Ou encore au fait de s'inviter dans la campagne des régionales (ce sur quoi SNES et SNALC étaient d'accord, d'ailleurs).
Merci.
La grève du brevet ça sera notre dernière cartouche. Qu'on le veuille ou non, les esprits n'y étaient pas prêts en juin dernier. Outre qu'on pouvait alors encore espérer rallier les parents (j'y ai cru jusqu'au bout, mais le fait est que cela s'est soldé par un échec, aussi bien localement, que sur le plan national).

Pour les régionales, l'idée était bonne, je suis heureux que le SNES l'ait défendue avec vous. Mais le contexte post attentat a quasiment balayé toute possibilité de peser sur cette échéance électorale. Et le PS ne s'en sort pas si mal, même si ce n'est que partie remise pour eux...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par henriette le Dim 20 Déc 2015 - 16:06

La grève du brevet 2016 comme dernière cartouche ? Massada, ou au mieux Fort Alamo, j'en ai peur, car la messe sera dite pour la rentrée 2016 à ce moment-là, tu ne crois pas ?

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Tangleding le Dim 20 Déc 2015 - 16:14

Cela reviendrait à acter la fin du combat après la répartition des DHG, ce serait une position dangereuse.
L'abrogation de l'arrêté doit être l'unique objectif final.

Sinon autant que chacun rende sa carte d'adhérent et s'encarte à l'UNSGEN...

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Ingeborg B. le Dim 20 Déc 2015 - 19:02

@Celeborn a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Parce que, règlementairement, la carte des langues et formations est définie par exemple par le rectorat et discutée en CTA et CTD. Cela ne relève pas des établissements.
Et alors ? À partir du moment où tu as une LV2 allemand, tu n'as pas à justifier qu'il y ait un, deux, ou trois groupes, que la discipline ait 7,5h, 9h, 15h ou 20h dans le TRMD. Et tu ajoutes discrètement deux heures en 6e pour recréer une bilangue, et, si on te demande, tu diras que c'est pour faire de l'AP. Même chose pour les euros, où là c'est encore plus facile d'aller coller 2h en 4e et 2h en 3e en anglais ou en espagnol dans le TRMD en toute tranquillité.


Par ailleurs, comme l'explique le Code de l'Education, la dhg doit respecter les horaires réglementaires et donc, la structure pédagogique de base.
Les horaires règlementaires, c'est la grille horaire, point barre. Le reste, ce ne sont pas les horaires règlementaires.

Au risque de se me répéter, la seule liberté réside dans les heures marge. Ce qui correspond à l'esprit de la réforme. Point sur lequel le Snalc rejoint ainsi, sans le vouloir, le SNPDEN.
Le fond du problème, c'est la réforme. Visiblement, beaucoup de profs de collège restent attentistes. Alors, on aura beau gesticuler dans tous les sens, si les collègues ne veulent pas se bouger, que faire ?
Un TRMD alternatif en CA ? Je veux bien qu'on me propose d'autres choses pour mobiliser les collègues, hein ! Qu'on fasse une grande grève du brevet, par exemple (ça me rappelle un truc en juin dernier, ça…). Mais les DGH arrivent, et si on ne les répartit pas intelligemment, ça risque d'être fini de chez fini, la lutte contre la réforme.
Mais, tu ne peux pas introduire par la petite porte, en catimini, 'une classe bilangue qui n'a pas été prévue dans la carte des formations définie par le rectorat. Par ailleurs, utiliser des heures-marge pour détourner la réforme, cela signifie faire renoncer un certain nombre de disciplines à des demi-groupes. Je ne vois pas enfin comment tu peux déguiser des cours de langue en AP. Bref....

Ingeborg B.
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 19:11

@Ingeborg B. a écrit:
Mais, tu ne peux pas introduire par la petite porte, en catimini, 'une classe bilangue qui n'a pas été prévue dans la carte des formations définie par le rectorat.
On parie ?


Par ailleurs, utiliser des heures-marge pour détourner la réforme, cela signifie faire renoncer un certain nombre de disciplines à des demi-groupes.
Ah mais si tu veux appliquer la réforme, vas-y, fais des demi-groupes : ça, c'est autorisé. En fait, c'est toi qui es pour cette réforme, non ? Ça m'intéresserait de savoir ce qu'il faut en faire, à ton avis, de la DHG (réforme ou pas réforme : le nombre d'heures sera de toute manière limité). Parce que là, je ne comprends pas ton argumentation.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 20 Déc 2015 - 19:18

On ne peut pas dire à Ingeborg qu'elle défend la réforme, son engagement le prouve depuis longtemps. Smile
Je te rejoins sur la DHG : qu'en fait-on ? Des dédoublements qui suppriment de facto le latin, la DP3, etc. ? On conserve les options et on empêche des collègues de pratiquer la co-intervention car elle mange des heures ?

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Norman Bates le Dim 20 Déc 2015 - 19:23

@Celeborn a écrit:
@Ingeborg B. a écrit:
Mais, tu ne peux pas introduire par la petite porte, en catimini, 'une classe bilangue qui n'a pas été prévue dans la carte des formations définie par le rectorat.
On parie ?

Tenu !

_________________
Why do I give valuable time to people who don't care if I live or die?

Norman Bates
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Celeborn le Dim 20 Déc 2015 - 19:27

@Osmie a écrit:On ne peut pas dire à Ingeborg qu'elle défend la réforme, son engagement le prouve depuis longtemps. Smile

C'est pourquoi l'argument du "mais tu vas voler des dédoublements aux autres disciplines" me surprend sous son clavier.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par carpemuette le Dim 20 Déc 2015 - 19:45

Chez nous, il apparaît clairement qu'en choisissant de maintenir au mieux l'existant :
- le latin à 5h au lieu de 8
- les groupes de sciences ( 5 groupes pour 4 divisions / 6 groupes pour 5 divisions)
- Un groupe de LV2 allemand en  5e plus la bilangue...

on est déjà perdant. On ne peut y parvenir : beaucoup de collègues se retrouvent en menace de sous-service à cause des nouveaux horaires planchers -plafond, de la disparition des ATP actuelles et du taux de HSA imposées qui diminuent d'autant les heures-postes dans le calcul des besoins.
Si on choisit de conserver  le latin, primordial à nos yeux, il y a davantage d'heures postes à prélever en français et les collègues de sciences, toutes matières confondues, sont en sous-service.
Si on choisit de conserver les groupes de sciences, primordiaux à nos yeux (il s'agit de groupes à 22, pas de dédoublements) , c'est la collègue de lettres qui est menacée sans que les autres soient forcément sauvés pour autant. Il faudrait que la collègue de LC fasse le latin en HSA et qu'un collègue de LM parte en CDS.
Je ne parle même pas de l'allemand, condamné par avance.

C'est absolument abominable.

Même avec votre proposition, je ne vois pas comment nous en sortir.

carpemuette
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par Gryphe le Dim 20 Déc 2015 - 19:56

@carpemuette a écrit:Même avec votre proposition, je ne vois pas comment nous en sortir.

C'est bien pour cela que le SNALC est toujours pour l'abrogation de la réforme, l'indique dans tous ses écrits et agit en ce sens.

Maintenant la situation étant ce qu'elle est, on a voulu proposer des outils les plus efficaces et les plus simples possibles pour faire au mieux au moment des répartitions de DHG. De toute façon, répartition de DHG il y aura et en cas de désaccord, ça se fera en appliquant la réforme de la manière la plus stricte possible (26h dont EPI avec des EDT bizarres) ; autant prendre les devants et essayer de voir comment faire au mieux avec une réforme aussi mal conçue.
Après, si d'autres ont de meilleures idées, on prend, ça n'empêche pas. Very Happy

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par tangente le Dim 20 Déc 2015 - 20:09

@carpemuette a écrit:beaucoup de collègues se retrouvent en menace de sous-service à cause (...) du taux de HSA imposées qui diminuent d'autant les heures-postes dans le calcul des besoins.

C'est quoi ce taux de HSA ? (Désolée pour cette question je suis novice en terme de DHG et TRMD)

tangente
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le SNALC abroge la réforme du collège

Message par kamasolou le Dim 20 Déc 2015 - 20:41

@carpemuette a écrit:Chez nous, il apparaît clairement qu'en choisissant de maintenir au mieux l'existant :
- le latin à 5h au lieu de 8
- les groupes de sciences ( 5 groupes pour 4 divisions / 6 groupes pour 5 divisions)
- Un groupe de LV2 allemand en  5e plus la bilangue...

on est déjà perdant. On ne peut y parvenir : beaucoup de collègues se retrouvent en menace de sous-service à cause des nouveaux horaires planchers -plafond, de la disparition des ATP actuelles et du taux de HSA imposées qui diminuent d'autant les heures-postes dans le calcul des besoins.
Si on choisit de conserver  le latin, primordial à nos yeux, il y a davantage d'heures postes à prélever en français et les collègues de sciences, toutes matières confondues, sont en sous-service.
Si on choisit de conserver les groupes de sciences, primordiaux à nos yeux (il s'agit de groupes à 22, pas de dédoublements) , c'est la collègue de lettres qui est menacée sans que les autres soient forcément sauvés pour autant. Il faudrait que la collègue de LC fasse le latin en HSA et qu'un collègue de LM parte en CDS.
Je ne parle même pas de l'allemand, condamné par avance.

C'est absolument abominable.

Même avec votre proposition, je ne vois pas comment nous en sortir.

Pareil chez nous. Impossible de maintenir la bilangue et la DP3 avec les heures marge étant donné qu'elles ne suffiront même pas à maintenir les postes. Nous perdrons entre 2 et 5 postes, en fonction du nombre d'élèves et donc de classes en moins (tout dépendra de l'importance de la "fuite" vers le collège privé voisin).
Baisse des horaires + baisse des effectifs => cata totale chez nous

kamasolou
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 26 sur 27 Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum