Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Page 2 sur 22 Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015, 13:40

Pour avoir lu plusieurs de ses livres, il n'y aucune incohérence dans sa pensée sur l'école ; elle est limpide. Il y aura dans l'histoire de l'éducation nationale française, un avant et un après réforme du collège. Je ne sais pas ce qui va se passer en 2017, ni même en 2016. Mais je ne me vois pas du tout faire des EPI même sous la contrainte. Je crois que ce sera un divorce définitif entre les enseignants et leurs représentants quelqu'ils soient

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Aurevilly le Dim 22 Nov 2015, 13:41

Cet article? Du "grand Brighelli", comme d'habitude. Intelligent et percutant.

Aurevilly
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015, 13:42

@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Leclochard le Dim 22 Nov 2015, 13:50

@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Thermo le Dim 22 Nov 2015, 13:51

Brighelli se bat contre ce qu'il sait être injuste et néfaste pour les élèves : cette maudite réforme des collèges.

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.

Thermo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Shere Khan le Dim 22 Nov 2015, 13:55

@Isis39 a écrit:Je ne lis plus ses outrances.
C'est tout ce que vous trouvez à dire ? Et les outrances de la politique menée en éducation, son mépris des personnels et de leurs représentants, ça ne vous dérange pas ? Il arrive un moment où il faut donner un grand coup de poing sur la table, et ça aurait dû être fait depuis longtemps. Les professeurs d'aujourd'hui sont des moutons, et se trouvent toujours un prétexte pour refuser de se défendre. Résultat : l'héritage que nous laissons à la génération d'après fait que les jeunes ne se bousculent pas au portillon pour devenir enseignant, en dépit du chômage de masse. Nos ancêtre à nous s'étaient battus pour nous léguer des avancées sociales. Ils ne faisaient pas forcément dans la dentelle, et justement, on peut leur dire merci.

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015, 13:57

@Leclochard a écrit:
@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee
En comptant ceux des colonies, c'est possible oui.

topela

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par isabe le Dim 22 Nov 2015, 14:00

@Osmie a écrit:Heureusement que Brighelli écrit ces textes. Si l'on devait se contenter de la pensée nourrie d'euphémismes de l'époque, qu'est-ce qu'on se marrerait ! Oui, la réforme est économique. Oui, elle est une "purge intellectuelle". Oui, elle réduit les exigences. Oui, elle va abrutir des cohortes d'élèves avec des EPI Bovary et des EPI sur des éoliennes activées par des sèche-cheveux (exemple sur eduscol). Oui, les programmes sont à pleurer. Oui, on supprime le latin, le grec, la DP3, les classes bilangues, les classes euros. Et oui, on prend bien garde, quand on est un décideur, de ne pas mettre ses propres rejetons dans les établissements dont on a souhaité la casse. Ce sont des faits, et les faits sont têtus, comme dirait Lénine.
Brighelli est attaché au service public : il le défend, patiemment, sans cesse, avec cohérence. Tout le monde ne peut pas en dire autant, que cela soit sur ce forum ou dans les établissements.
Il s'en prend plein la tête, à chaque article, alors qu'il fait partie des plus ardents défenseurs du service public. Encore un qui aura un ulcère, mais heureusement qu'il écrit sans relâche.
+1

isabe
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Isis39 le Dim 22 Nov 2015, 14:22

@Leclochard a écrit:
@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee

 Sérieusement ?

Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Lefteris le Dim 22 Nov 2015, 14:24

Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015, 14:27

@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

veneration
Dans mes bras ! topela (mais vraiment, quelle outrance dans les propos ! Ne pourrais-tu reformuler ta pensée avec des mots tout mignons ?)

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015, 14:28

@Isis39 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee

 Sérieusement ?

Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...
Les Républicains ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Reine Margot le Dim 22 Nov 2015, 14:29

Dupont-Aignan? On est assez loin du fascisme, il se réclame de De Gaulle...

Enfin bon, accuser l'autre d'être d'extrême-droite (ou de fairelejeuduFN) c'est assez classique.


Dernière édition par Reine Margot le Dim 22 Nov 2015, 14:31, édité 1 fois

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Invité El le Dim 22 Nov 2015, 14:30

@Isis39 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee

 Sérieusement ?

Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...

C'est pratique, mais ça ne veut pas dire grand'chose.

+1 avec Lefteris

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Oudemia le Dim 22 Nov 2015, 14:31

Lefteris, +1

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Shere Khan le Dim 22 Nov 2015, 14:32

@Isis39 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee

 Sérieusement ?

Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...
Et la politique menée à l'Education Nationale, elle vous paraît comment ??? pale

Shere Khan
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par dandelion le Dim 22 Nov 2015, 14:33

JP topela On a eu la même idée.
Je trouve l'article un peu fouillis, mais comme j'ai dit exactement la même chose sur la nécessité de cesser la réforme compte-tenu de la situation actuelle, je n'en critiquerai pas le fond. Je ne suis pas toujours d'accord avec Brighelli, mais préjuger de ses idées sans les écouter, cela me semblerait très malhonnête intellectuellement.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Thermo le Dim 22 Nov 2015, 14:33

@Isis39 a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Osmie a écrit:
@Melyne5 a écrit:Je ne suis pas encore allée  lire l'article mais j'ai lu vos coms et j'en ai franchement assez:evil:  qu'à  chaque fois qu'on parle de lui, il soit fait allusion à  une époque  où  il intervenait ici et où l'on croit comprendre  qu'il a été censuré puis exclu sans qu'on ne sache vraiment ce qui s'est passé. A la limite, peu importe puisque nous n'étions pas encore là ! Mais les allusions sont pénibles  Evil or Very Mad : dites les choses ou taisez - les !

Ce que je constate , c'est qu'il est l'un des rares à prendre parti contre la réforme, dont on entend  encore la voix dans les medias et à être venu à la manif! cheers

Bon, je peux maintenant aller lire l'article ! bounce

Nous étions 15 000 ce jour-là, sur 800 000 professeurs, degrés confondus. 1,5% de la profession. Brighelli n'avait pas piscine, il y était.
Si la proposition du SNALC est dans les clous, je me demande combien de collègues la défendront auprès de leurs collègues, leur CDE et les élus au CA, et combien auront piscine.
Oui, Brighelli est virulent. Et alors ? Notre société crève de ses euphémismes mièvres. Autant dire les choses franchement, surtout quand elles sont bien dites.

C'était le pourcentage de résistants en 39-45 ? idee

 Sérieusement ?

Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...

oui j'ai également entendu dire qu'il avait des petites cornes et une queue fourchue....

_________________
Loi du Management de Weiler : Rien n'est impossible pour celui qui n'a pas à le faire lui-même.

Thermo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Delim le Dim 22 Nov 2015, 14:34

@Isis39 a écrit:Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...

N'importe quoi.

Delim
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015, 14:35

@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

Il va falloir beaucoup de courage. Etant TZR, je devrai échapper un peu à cette folie. Mais j'ai un peu peur du moment où je vais devoir me retrouver en face du prof de techno en lui disant "passer 18 semaines sur la confection d'éolienne, non merci.... et on ne m'a pas demandé mon avis" . Je crois que oui, cela va être violent, mais le combat risque de ne pas être qu'intérieur.... cette réforme personne n'en veut. Tout dépendra dans quel établissement je vais me retrouver, mais il risque d'y avoir du clash.
En tout cas je n'ai jamais vu une réforme si mal partie. On peut encore l'annuler. Ce n'est qu'un décret, mais il va falloir que la contre-proposition du SNALC de collège modulaire soit davantage médiatisée

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Lefteris le Dim 22 Nov 2015, 14:35

@Osmie a écrit:
@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

veneration
Dans mes bras ! topela (mais vraiment, quelle outrance dans les propos ! Ne pourrais-tu reformuler ta pensée avec des mots tout mignons ?)
Non, je  ne pense pas être zorcharte, je ne cite personne en particulier, alors je quitte un instant le politkorrekt de rigueur...
De toute manière, nous entrons dans une  période où le conflit interne aux établissements va être intense. Autant se préparer.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015, 14:37

@Delim a écrit:
@Isis39 a écrit:Puisqu'on en est là, je vous rappelle que Brighelli est dans un parti très proche de l'extrême droite...

N'importe quoi.

+1000 . Isis, tu regardes un peu trop la TV. M.Dupont Aignant est plus un Chevènement de droite(mais sans son talent)  qu'une MLP light


Dernière édition par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015, 14:37, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015, 14:37

Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015, 14:38

@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015, 14:39

@Lefteris a écrit:
@Osmie a écrit:
@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

veneration
Dans mes bras ! topela (mais vraiment, quelle outrance dans les propos ! Ne pourrais-tu reformuler ta pensée avec des mots tout mignons ?)
Non, je  ne pense pas être zorcharte, je ne cite personne en particulier, alors je quitte un instant le politkorrekt de rigueur...
De toute manière, nous entrons dans une  période où le conflit interne aux établissements va être intense. Autant se préparer.

Je plaisantais ; j'apprécie ta formulation, qui correspond parfaitement à la violence de la situation.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015, 14:40

@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Y'a plus qu'à discuter de tout ça autour d'un bon steak avec une p'tite clope, histoire que ça parte vraiment en pugilat yesyes

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 22 Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum