Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Page 3 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015 - 15:40

@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Y'a plus qu'à discuter de tout ça autour d'un bon steak avec une p'tite clope, histoire que ça parte vraiment en pugilat yesyes

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015 - 15:41

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Y'a plus qu'à discuter de tout ça autour d'un bon steak avec une p'tite clope, histoire que ça parte vraiment en pugilat yesyes
+1
En agôn même. Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Lefteris le Dim 22 Nov 2015 - 15:42

@Osmie a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Osmie a écrit:
@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

veneration
Dans mes bras ! topela (mais vraiment, quelle outrance dans les propos ! Ne pourrais-tu reformuler ta pensée avec des mots tout mignons ?)
Non, je  ne pense pas être zorcharte, je ne cite personne en particulier, alors je quitte un instant le politkorrekt de rigueur...
De toute manière, nous entrons dans une  période où le conflit interne aux établissements va être intense. Autant se préparer.

Je plaisantais ; j'apprécie ta formulation, qui correspond parfaitement à la violence de la situation.
Je sais, mais je  précise à l'intention des lecteurs (énonciation seconde...) qui n'auraient pas suivi. Very Happy

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Isis39 le Dim 22 Nov 2015 - 15:42

@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Qui l'a fait ?

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 15:43

@gauvain31 a écrit:
@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

Il va falloir beaucoup de courage. Etant TZR, je devrai échapper un peu à cette folie. Mais j'ai un peu peur du moment où je vais devoir me retrouver en face du prof de techno en lui disant "passer 18 semaines sur la confection d'éolienne, non merci.... et on ne m'a pas demandé mon avis" . Je crois que oui, cela va être violent, mais le combat risque de ne pas être qu'intérieur.... cette réforme personne n'en veut. Tout dépendra dans quel établissement je vais me retrouver, mais il risque d'y avoir du clash.
En tout cas je n'ai jamais vu une réforme si mal partie. On peut encore l'annuler. Ce n'est qu'un décret, mais il va falloir que la contre-proposition du SNALC de collège modulaire soit davantage médiatisée

J'aimerais être d'accord avec toi, mais ce n'est pas ce que je constate quand je fais des heures syndicales dans les collèges. Je crois aussi, comme Lefteris, que certains n'en veulent pas mais préparent tout de même leur tambouille, pensant aux heures de la marge, à leurs EPI à eux, vont voir le CDE en catimini, etc. C'est pourquoi, si on se lance dans la proposition du SNALC, cela ne sera pas de tout repos.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015 - 15:44

@Isis39 a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Qui l'a fait ?
Je l'ignore. Tu sais toi ? Rolling Eyes

Le Chancelier Palpatine peut-être. Qui d'autre ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par El-vacator le Dim 22 Nov 2015 - 15:47

Clemenceau a écrit:Quand on a du caractère, il est toujours mauvais.


Dernière édition par El-vacator le Dim 22 Nov 2015 - 15:53, édité 1 fois

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima

El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 15:48

@Osmie a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

Il va falloir beaucoup de courage. Etant TZR, je devrai échapper un peu à cette folie. Mais j'ai un peu peur du moment où je vais devoir me retrouver en face du prof de techno en lui disant "passer 18 semaines sur la confection d'éolienne, non merci.... et on ne m'a pas demandé mon avis" . Je crois que oui, cela va être violent, mais le combat risque de ne pas être qu'intérieur.... cette réforme personne n'en veut. Tout dépendra dans quel établissement je vais me retrouver, mais il risque d'y avoir du clash.
En tout cas je n'ai jamais vu une réforme si mal partie. On peut encore l'annuler. Ce n'est qu'un décret, mais il va falloir que la contre-proposition du SNALC de collège modulaire soit davantage médiatisée

J'aimerais être d'accord avec toi, mais ce n'est pas ce que je constate quand je fais des heures syndicales dans les collèges. Je crois aussi, comme Lefteris, que certains n'en veulent pas mais préparent tout de même leur tambouille, pensant aux heures de la marge, à leurs EPI à eux, vont voir le CDE en catimini, etc. C'est pourquoi, si on se lance dans la proposition du SNALC, cela ne sera pas de tout repos.

Et bien guerre d'usure contre guerre d'usure.... il faudrait que tous les syndicats se joignent à la réforme du SNALC (sauf le SGEN) car on ne peut pas combattre une réforme sans que l’adversaire ne propose une autres vision du collège. Cette réforme est idéologique; il fait donc proposer une autre idée du collège. On ne peut pas être dans une simple posture d'opposition. Une réforme alternative soutenue par les syndicats et les enseignants mettrait davantage mal à l'aise la ministre que de simples manifs.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015 - 15:50

@El-vacator a écrit:
Clémenceau a écrit:Quand on a du caractère, il est toujours mauvais.
topela

Mais le monsieur est sans aigu. Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 15:52

Le problème est que les collègues ayant enseigné depuis très longtemps en collège (ou au contraire les collègues débutant n'ayant enseigné qu'en collège) n'ont pas l'expérience de la réforme du lycée ... et c'est pour ça qu'on leur cache le bilan de la réforme de 2010. C'est plus par ignorance où par dépit qu'ils essaient de jouer le jeu. Mais quand la réalité va venir frapper à leur porte.... ce sera trop tard.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 15:54

Il faudrait une intersyndicale là-dessus, c'est sur.
Mais il faudra ensuite un paquet de militants pour travailler avec les collègues sur la DHG, car ne nous voilons pas la face : certains établissements n'ont aucune force d'opposition, et il faudra aider/convaincre les équipes. Et cela va prendre du temps.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par El-vacator le Dim 22 Nov 2015 - 15:54

@JPhMM a écrit:
@El-vacator a écrit:
Clémenceau a écrit:Quand on a du caractère, il est toujours mauvais.
topela

Mais le monsieur est sans aigu. Wink

Honte à moi - édité. Merci !

_________________
Victoriae mundis et mundis lacrima

El-vacator
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Olympias le Dim 22 Nov 2015 - 15:57

@gauvain31 a écrit:Le problème est que les collègues ayant enseigné depuis très longtemps en collège (ou au contraire les collègues débutant n'ayant enseigné qu'en collège) n'ont pas l'expérience de la réforme du lycée ... et c'est pour ça qu'on leur cache le bilan de la réforme de 2010. C'est plus par ignorance où par dépit qu'ils essaient de jouer le jeu. Mais quand la réalité va venir frapper à leur porte.... ce sera trop tard.
On en voit chaque jour les dégâts.

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:01

@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:Le problème est que les collègues ayant enseigné depuis très longtemps en collège (ou au contraire les collègues débutant n'ayant enseigné qu'en collège) n'ont pas l'expérience de la réforme du lycée ... et c'est pour ça qu'on leur cache le bilan de la réforme de 2010. C'est plus par ignorance où par dépit qu'ils essaient de jouer le jeu. Mais quand la réalité va venir frapper à leur porte.... ce sera trop tard.
On en voit chaque jour les dégâts.

Mais le problème est que le pire est à venir... et ils ne le savent pas encore. J'avoue que je ne sais pas ce qu'il faut faire ; je me sens impuissant, démuni... et heureusement que je suis en lycée cette année. Qu'est-ce que cela aurait été si j'avais été en collège.
Je me souviens il y a 7-8 ans cette collègue dans mon lycée fraîchement reconvertie venant de France Télécom qui nous avait averti: "Soyez vigilant car ce qui s'est passé à FT pourra se passer dans l'EN"

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par palomita le Dim 22 Nov 2015 - 16:05

@Oudemia a écrit:Lefteris, +1 (mais, par tempérament, pas concernée par le dernier paragraphe).

Tout pareil topela

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:06

Sur cet article, je ne vois ni l'outrance, ni le génie.
C'est un édito, quoi.

En revanche, va falloir arrêter de trouver "normale" sa position politique:
@Reine Margot a écrit:Dupont-Aignan? On est assez loin du fascisme, il se réclame de De Gaulle...

Enfin bon, accuser l'autre d'être d'extrême-droite (ou de fairelejeuduFN) c'est assez classique.
Je te rappelle à toutes fins utiles que Dupont-Aignan s'imagine bien avec Le Pen à Matignon.
Bref, ça en dit long.
Mais Brighelli est à mon avis politiquement paumé. Alors qu'aujourd'hui le repositionnement politique se fait essentiellement sur la question européenne et celui de la souveraineté nationale, il est passé en quelques années du fédéralisme naïf de Bayrou à la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

Mais je reconnais qu'il n'a qu'un combat, l'école. Et ça mérite le respect. A condition que ce respect ne se transforme pas en culte béat et aveugle.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frigo le Dim 22 Nov 2015 - 16:14

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Je te rappelle à toutes fins utiles que Dupont-Aignan s'imagine bien avec Le Pen à Matignon.
Bref, ça en dit long.
Mais Brighelli est à mon avis politiquement paumé. Alors qu'aujourd'hui le repositionnement politique se fait essentiellement sur la question européenne et celui de la souveraineté nationale, il est passé en quelques années du fédéralisme naïf de Bayrou à la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

Mais je reconnais qu'il n'a qu'un combat, l'école. Et ça mérite le respect. A condition que ce respect ne se transforme pas en culte béat et aveugle.

Brighelli = Dupont-Aignan = De Villiers = Marine Le Pen = Jean-Marie Le Pen = Pinochet = Mussolini = Hitler cheers

c'est si simple la politique selon marcel K ....

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Olympias le Dim 22 Nov 2015 - 16:15

@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:Le problème est que les collègues ayant enseigné depuis très longtemps en collège (ou au contraire les collègues débutant n'ayant enseigné qu'en collège) n'ont pas l'expérience de la réforme du lycée ... et c'est pour ça qu'on leur cache le bilan de la réforme de 2010. C'est plus par ignorance où par dépit qu'ils essaient de jouer le jeu. Mais quand la réalité va venir frapper à leur porte.... ce sera trop tard.
On en voit chaque jour les dégâts.

Mais le problème est que le pire est à venir... et ils ne le savent pas encore. J'avoue que je ne sais pas ce qu'il faut faire ; je me sens impuissant, démuni... et heureusement que je suis en lycée cette année. Qu'est-ce que cela aurait été si j'avais été en collège.
Je me souviens il y a 7-8 ans cette collègue dans mon lycée fraîchement reconvertie venant de France Télécom qui nous avait averti: "Soyez vigilant car ce qui s'est passé à FT pourra se passer dans l'EN"
Nous avons perdu des postes, des heures, les modules de seconde pour récupérer de l'AP en effectifs plus lourds que les demi- classes. Et les élèves n'en ont tiré aucun bénéfice. Les profs de maths de la fac voient les dégâts.
Le ministère semble toujours ne pas savoir que plus d'un bachelier S sur deux ne va pas suivre des études scientifiques...Souvenir ému de 2010...quand certains syndicats trouvaient fantastique (ou presque...) qu'on supprime l'histoire-géo en TS (les mêmes pas contents du rétablissement et qui viennent braire maintenant parce que les programmes sont trop lourds...). Mais qui a fait tout le boulot pour défendre nos matières et de bonnes conditions de travail pour les élèves ??

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:16

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sur cet article, je ne vois ni l'outrance, ni le génie.
C'est un édito, quoi.

En revanche, va falloir arrêter de trouver "normale" sa position politique:
@Reine Margot a écrit:Dupont-Aignan? On est assez loin du fascisme, il se réclame de De Gaulle...

Enfin bon, accuser l'autre d'être d'extrême-droite (ou de fairelejeuduFN) c'est assez classique.
Je te rappelle à toutes fins utiles que Dupont-Aignan s'imagine bien avec Le Pen à Matignon.
Bref, ça en dit long.
Mais Brighelli est à mon avis politiquement paumé. Alors qu'aujourd'hui le repositionnement politique se fait essentiellement sur la question européenne et celui de la souveraineté nationale, il est passé en quelques années du fédéralisme naïf de Bayrou à la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

Mais je reconnais qu'il n'a qu'un combat, l'école. Et ça mérite le respect. A condition que ce respect ne se transforme pas en culte béat et aveugle.

Le plus proche de lui me semble JP Chevènement... mais il est en fin de carrière malheureusement

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:18

@frigo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Je te rappelle à toutes fins utiles que Dupont-Aignan s'imagine bien avec Le Pen à Matignon.
Bref, ça en dit long.
Mais Brighelli est à mon avis politiquement paumé. Alors qu'aujourd'hui le repositionnement politique se fait essentiellement sur la question européenne et celui de la souveraineté nationale, il est passé en quelques années du fédéralisme naïf de Bayrou à la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

Mais je reconnais qu'il n'a qu'un combat, l'école. Et ça mérite le respect. A condition que ce respect ne se transforme pas en culte béat et aveugle.

Brighelli = Dupont-Aignan = De Villiers = Marine Le Pen = Jean-Marie Le Pen = Pinochet = Mussolini = Hitler  cheers

c'est si simple la politique selon marcel K ....

C'est toi qui établis cette équation simpliste.
Pour ma part, Le Pen c'est l'extrême-droite, mais l'extrême-droite française telle qu'on la voit au FN ou DLF, ce n'est ni le nazisme, ni le fascisme.
Si ça te fait plaisir de comprendre ça, tant mieux. Mais dans ce cas, tu ne sais pas lire ce que j'écris. Ce qui ne m'étonne guère.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frigo le Dim 22 Nov 2015 - 16:19

@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Impossible, étant très résistant, Daniel Cordier est encore parmi nous à 95 ans ....

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:19

@gauvain31 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Sur cet article, je ne vois ni l'outrance, ni le génie.
C'est un édito, quoi.

En revanche, va falloir arrêter de trouver "normale" sa position politique:
@Reine Margot a écrit:Dupont-Aignan? On est assez loin du fascisme, il se réclame de De Gaulle...

Enfin bon, accuser l'autre d'être d'extrême-droite (ou de fairelejeuduFN) c'est assez classique.
Je te rappelle à toutes fins utiles que Dupont-Aignan s'imagine bien avec Le Pen à Matignon.
Bref, ça en dit long.
Mais Brighelli est à mon avis politiquement paumé. Alors qu'aujourd'hui le repositionnement politique se fait essentiellement sur la question européenne et celui de la souveraineté nationale, il est passé en quelques années du fédéralisme naïf de Bayrou à la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

Mais je reconnais qu'il n'a qu'un combat, l'école. Et ça mérite le respect. A condition que ce respect ne se transforme pas en culte béat et aveugle.

Le plus proche de lui me semble JP Chevènement... mais il est en fin de carrière malheureusement

Pour avoir entendu Chevènement récemment (justement dans l'entourage de Dupont-Aignan), on peut dire qu'il n'est pas très au clair non plus... Mais lui au moins ne vient pas de chez Bayrou, et il est quand même assez âgé pour avoir quelques excuses.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frigo le Dim 22 Nov 2015 - 16:23

@Osmie a écrit: Brighelli n'avait pas piscine, il y était .......

M'enfin, on ne dit plus piscine, on dit milieu aquatique profond standardisé . professeur

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par JPhMM le Dim 22 Nov 2015 - 16:26

@frigo a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Impossible, étant très résistant, Daniel Cordier est encore parmi nous à 95 ans ....
Vi Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:26

@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:Le problème est que les collègues ayant enseigné depuis très longtemps en collège (ou au contraire les collègues débutant n'ayant enseigné qu'en collège) n'ont pas l'expérience de la réforme du lycée ... et c'est pour ça qu'on leur cache le bilan de la réforme de 2010. C'est plus par ignorance où par dépit qu'ils essaient de jouer le jeu. Mais quand la réalité va venir frapper à leur porte.... ce sera trop tard.
On en voit chaque jour les dégâts.

Mais le problème est que le pire est à venir... et ils ne le savent pas encore. J'avoue que je ne sais pas ce qu'il faut faire ; je me sens impuissant, démuni... et heureusement que je suis en lycée cette année. Qu'est-ce que cela aurait été si j'avais été en collège.
Je me souviens il y a 7-8 ans cette collègue dans mon lycée fraîchement reconvertie venant de France Télécom qui nous avait averti: "Soyez vigilant car ce qui s'est passé à FT pourra se passer dans l'EN"
Nous avons perdu des postes, des heures, les modules de seconde pour récupérer de l'AP en effectifs plus lourds que les demi- classes. Et les élèves n'en ont tiré aucun bénéfice. Les profs de maths de la fac voient les dégâts.
Le ministère semble toujours ne pas savoir que plus d'un bachelier S sur deux ne va pas suivre des études scientifiques...Souvenir ému de 2010...quand certains syndicats trouvaient fantastique (ou presque...) qu'on supprime l'histoire-géo en TS (les mêmes pas contents du rétablissement et qui viennent braire maintenant parce que les programmes sont trop lourds...). Mais qui a fait tout le boulot pour défendre nos matières et de bonnes conditions de travail pour les élèves ??

En HG je ne sais pas , mais je sais qu'ils voulaient supprimer les SVT en Seconde... c'est l'Académie des Sciences qui nous a sauvé... mais je crains déjà la prochaine réforme du lycée après celle du collège. Quant à l’organisation de l'AP elle dépend vraiment de l'établissement; j'ai fait 4 lycées différents depuis la réforme du lycée et je vois de sacrées différences de traitement des sciences selon les établissements et même au sein d'un même niveau. C'est la première fois que j'ai mes élèves en AP . Ce sont de bons à assez bons élèves. Je peux les préparer correctement à mes contrôles et faire de l'approfondissement. Les élèves les plus faibles (avec l'EE "société et littérature" ) n'ont pas d'AP en SVT. Donc je renforce les élèves déjà bons dans ma matière et ne fait qu'enfoncer les élèves les plus faibles. Mais imagine que dans les autres établissement il n'y a pas d'AP en SVT en seconde, donc les élèves n'ont que 1h30 de SVT par semaine.... Ces différences de traitement sont insupportables. Alors les voir en collège.... furieux

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Fires of Pompeii le Dim 22 Nov 2015 - 16:28

Je vais paraître bien naïve, mais pourquoi faudrait-il juger une idée par rapport aux opinions politiques de celui qui la formule ?

Je veux dire que, dans l'hypothèse où Brighelli serait d'extrême-droite (hypothèse à laquelle je ne souscris pas), est-ce que cela rend ses idées sur l'école moins pertinentes ?

Dans la même logique, il faudrait accepter toutes les m*rdes que nous pond le PS (je ne parle pas que de collège 2016) juste parce que soi-disant le PS "c'est des gentils"?

Cette réflexion "par parti" qui prédomine en France commence à m'exaspérer, on ne s'attache pas assez aux idées. Les frontières entre les partis se brouillent tellement que ce type de réflexion n'est plus valable, à mon sens.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 12 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum