Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Page 4 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Fires of Pompeii le Dim 22 Nov 2015 - 16:28

Je vais paraître bien naïve, mais pourquoi faudrait-il juger une idée par rapport aux opinions politiques de celui qui la formule ?

Je veux dire que, dans l'hypothèse où Brighelli serait d'extrême-droite (hypothèse à laquelle je ne souscris pas), est-ce que cela rend ses idées sur l'école moins pertinentes ?

Dans la même logique, il faudrait accepter toutes les m*rdes que nous pond le PS (je ne parle pas que de collège 2016) juste parce que soi-disant le PS "c'est des gentils"?

Cette réflexion "par parti" qui prédomine en France commence à m'exaspérer, on ne s'attache pas assez aux idées. Les frontières entre les partis se brouillent tellement que ce type de réflexion n'est plus valable, à mon sens.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frigo le Dim 22 Nov 2015 - 16:29

@Marcel Khrouchtchev a écrit:la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

J'imagine qu'à la fermeture nationalo-xénophobe de NDA, il faut opposer l'ouverture mondialisto-xénophile ( ? ) de ces 40 dernières années ?

Ouverture dont on mesure de plus en plus la formidable réussite qu'elle aura été pour notre pays et pour nos voisins belges, anglais, espagnols etc etc .... Twisted Evil


_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Daphné le Dim 22 Nov 2015 - 16:31

@Rendash a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Rendash a écrit:Entre les pro qui comparent les anti à des nazis, et les anti qui se comparent aux résistants de la Seconde Guerre Mondiale, je crois que ce débat va parfois assez loin dans le pathétique.
Sans parler des historiens qui opposent Résistance et Extrême-droite... Laughing

Daniel Cordier doit se retourner dans sa tombe.

Y'a plus qu'à discuter de tout ça autour d'un bon steak avec une p'tite clope, histoire que ça parte vraiment en pugilat yesyes

mdr mdr mdr mdr

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:33

@frigo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

J'imagine qu'à la fermeture nationalo-xénophobe de NDA, il faut opposer l'ouverture mondialisto-xénophile ( ? ) de ces 40 dernières années ?

Ouverture dont on mesure de plus en plus la formidable réussite qu'elle aura été pour notre pays et pour nos voisins belges, anglais, espagnols etc etc .... Twisted Evil


Je viens de comprendre ton problème: tu imagines trop ce que les autres veulent écrire d'après tes propres représentations.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015 - 16:36

@Fires of Pompeii a écrit:Je vais paraître bien naïve, mais pourquoi faudrait-il juger une idée par rapport aux opinions politiques de celui qui la formule ?

Je veux dire que, dans l'hypothèse où Brighelli serait d'extrême-droite (hypothèse à laquelle je ne souscris pas), est-ce que cela rend ses idées sur l'école moins pertinentes ?

Dans la même logique, il faudrait accepter toutes les m*rdes que nous pond le PS (je ne parle pas que de collège 2016) juste parce que soi-disant le PS "c'est des gentils"?

Cette réflexion "par parti" qui prédomine en France commence à m'exaspérer, on ne s'attache pas assez aux idées. Les frontières entre les partis se brouillent tellement que ce type de réflexion n'est plus valable, à mon sens.

Je plaide coupable. Quand Marine Le Pen l'ouvre, je vomis d'abord, je réfléchis après. Elle pourrait me donner l'heure ou le temps qu'il fait que je réagirais de la même façon.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Fires of Pompeii le Dim 22 Nov 2015 - 16:38

@Rendash a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Je vais paraître bien naïve, mais pourquoi faudrait-il juger une idée par rapport aux opinions politiques de celui qui la formule ?

Je veux dire que, dans l'hypothèse où Brighelli serait d'extrême-droite (hypothèse à laquelle je ne souscris pas), est-ce que cela rend ses idées sur l'école moins pertinentes ?

Dans la même logique, il faudrait accepter toutes les m*rdes que nous pond le PS (je ne parle pas que de collège 2016) juste parce que soi-disant le PS "c'est des gentils"?

Cette réflexion "par parti" qui prédomine en France commence à m'exaspérer, on ne s'attache pas assez aux idées. Les frontières entre les partis se brouillent tellement que ce type de réflexion n'est plus valable, à mon sens.

Je plaide coupable. Quand Marine Le Pen l'ouvre, je vomis d'abord, je réfléchis après. Elle pourrait me donner l'heure ou le temps qu'il fait que je réagirais de la même façon.

Si ça se trouve elle serait meilleure en météo qu'en politique ?^^
Par ailleurs, en général j'écoute MLP, et ça me convainc toujours qu'elle dit n'importe quoi.
Ecouter les idées ne signifie pas y souscrire, et il est difficile de juger sans écouter Smile

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par dandelion le Dim 22 Nov 2015 - 16:40

Je veux bien qu'on veuille défendre Brighelli à tout prix, mais je suis étonnée de trouver ici tant de supporters de Dupont-Aignan, pour qui j'ai fort peu d'estime. Même si je trouve son avis fondé concernant le moratoire (et les minauderies de Najat), je crains fort que Brighelli ne serve guère les anti-réforme du fait de ses rapprochements politiques et de ses exagérations. Avoir du caractère, fort bien, mais s'énerver pour tout, tout le temps, ça n'est pas très productif. Franchement, le passage sur le ou la devant ministre est complétement inutile. Alors, oui, ça crée le buzz, etc, mais qu'est-ce qui restera dans l'opinion? Certains vont lire l'article jusqu'au bout, et s'estimer d'accord avec le fond, mais beaucoup rangeront Brighelli et les anti-réformes au rang de vieux réacs.
De toute façon, le foie gras c'est meilleur que le steak professeur

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:41

@dandelion a écrit:Je veux bien qu'on veuille défendre Brighelli à tout prix, mais je suis étonnée de trouver ici tant de supporters de Dupont-Aignan, pour qui j'ai fort peu d'estime. Même si je trouve son avis fondé concernant le moratoire (et les minauderies de Najat), je crains fort que Brighelli ne serve guère les anti-réforme du fait de ses rapprochements politiques et de ses exagérations. Avoir du caractère, fort bien, mais s'énerver pour tout, tout le temps, ça n'est pas très productif. Franchement, le passage sur le ou la devant ministre est complétement inutile. Alors, oui, ça crée le buzz, etc, mais qu'est-ce qui restera dans l'opinion? Certains vont lire l'article jusqu'au bout, et s'estimer d'accord avec le fond, mais beaucoup rangeront Brighelli et les anti-réformes au rang de vieux réacs.
De toute façon, le foie gras c'est meilleur que le steak professeur

Je signerais bien ce message des deux mains, mais il y a la dernière phrase Evil or Very Mad

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frigo le Dim 22 Nov 2015 - 16:42

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@frigo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

J'imagine qu'à la fermeture nationalo-xénophobe de NDA, il faut opposer l'ouverture mondialisto-xénophile ( ? ) de ces 40 dernières années ?

Ouverture dont on mesure de plus en plus la formidable réussite qu'elle aura été pour notre pays et pour nos voisins belges, anglais, espagnols etc etc .... Twisted Evil


Je viens de comprendre ton problème: tu imagines trop ce que les autres veulent écrire d'après tes propres représentations.

Je n'ai qu'un seul problème Marcel :



I love you

_________________
"C’est un malheur pour la nature humaine, lorsque la religion est donnée par un conquérant. La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur qui l’a fondée." Montesquieu, De l’Esprit des lois, livre XXIV, chapitre 4.

frigo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015 - 16:42

@Fires of Pompeii a écrit:

Si ça se trouve elle serait meilleure en météo qu'en politique ?^^

C'est possible : je suis bien meilleur en russe qu'en astrophysique professeur

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Honchamp le Dim 22 Nov 2015 - 16:43

@Fires of Pompeii a écrit:Je vais paraître bien naïve, mais pourquoi faudrait-il juger une idée par rapport aux opinions politiques de celui qui la formule ?

Je veux dire que, dans l'hypothèse où Brighelli serait d'extrême-droite (hypothèse à laquelle je ne souscris pas), est-ce que cela rend ses idées sur l'école moins pertinentes ?

Dans la même logique, il faudrait accepter toutes les m*rdes que nous pond le PS (je ne parle pas que de collège 2016) juste parce que soi-disant le PS "c'est des gentils"?

Cette réflexion "par parti" qui prédomine en France commence à m'exaspérer, on ne s'attache pas assez aux idées. Les frontières entre les partis se brouillent tellement que ce type de réflexion n'est plus valable, à mon sens.

D'autant que je pense que Brighelli est sincère.

Autant je pense qu'il faut se méfier des opportunistes qui changent d'opinion pour ratisser large électoralement, ou parce qu'ils attendent "un hochet", comme disait Napoléon...
(Combien dans les hauts-appareils au SGEN ou à l'UNSA, voire dans le haut appareil du "grand old syndicat",  attendent des hochets futurs...)

Autant je pense qu'il faut reconnaître les gens sincères et constants dans leur engagement.
(Ce qui n'empêche pas qu'un jour, ils ont le droit de dire-clairement-"Je me suis trompé").

Son idée de moratoire est du simple bon sens, je sais bien que la vie de la France ne doit pas s'arrêter en ce moment, mais tout de même...Les gens ont la tête ailleurs qu'à "collège 2016".
Y compris les collègues d'ailleurs. Certains des miens trouvent dérisoire de batailler contre la réforme, au nom de "il y a des choses plus importantes".
(A moins que le ministère se félicite diaboliquement de pouvoir faire passer la réforme encore plus facilement...)

Effectivement, Dendelion; le risque est qu'il s'use et finisse par ne plus être écouté. Déja qu'il l'est peu..

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par ysabel le Dim 22 Nov 2015 - 16:44

@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:Le problème est que les collègues ayant enseigné depuis très longtemps en collège (ou au contraire les collègues débutant n'ayant enseigné qu'en collège) n'ont pas l'expérience de la réforme du lycée ... et c'est pour ça qu'on leur cache le bilan de la réforme de 2010. C'est plus par ignorance où par dépit qu'ils essaient de jouer le jeu. Mais quand la réalité va venir frapper à leur porte.... ce sera trop tard.
On en voit chaque jour les dégâts.

Mais le problème est que le pire est à venir... et ils ne le savent pas encore. J'avoue que je ne sais pas ce qu'il faut faire ; je me sens impuissant, démuni... et heureusement que je suis en lycée cette année. Qu'est-ce que cela aurait été si j'avais été en collège.
Je me souviens il y a 7-8 ans cette collègue dans mon lycée fraîchement reconvertie venant de France Télécom qui nous avait averti: "Soyez vigilant car ce qui s'est passé à FT pourra se passer dans l'EN"
Nous avons perdu des postes, des heures, les modules de seconde pour récupérer de l'AP en effectifs plus lourds que les demi- classes. Et les élèves n'en ont tiré aucun bénéfice. Les profs de maths de la fac voient les dégâts.
Le ministère semble toujours ne pas savoir que plus d'un bachelier S sur deux ne va pas suivre des études scientifiques...Souvenir ému de 2010...quand certains syndicats trouvaient fantastique (ou presque...) qu'on supprime l'histoire-géo en TS (les mêmes pas contents du rétablissement et qui viennent braire maintenant parce que les programmes sont trop lourds...). Mais qui a fait tout le boulot pour défendre nos matières et de bonnes conditions de travail pour les élèves ??

Grâce à cette réforme nous avons perdu pas loin de 40 postes...
Ce fut un massacre en STL. D'ailleurs ce bac techno n'attire plus les élèves depuis que la pratique a été remplacée en grande partie par de la théorie.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:46

@Fires of Pompeii a écrit:Je vais paraître bien naïve, mais pourquoi faudrait-il juger une idée par rapport aux opinions politiques de celui qui la formule ?

Je veux dire que, dans l'hypothèse où Brighelli serait d'extrême-droite (hypothèse à laquelle je ne souscris pas), est-ce que cela rend ses idées sur l'école moins pertinentes ?

Dans la même logique, il faudrait accepter toutes les m*rdes que nous pond le PS (je ne parle pas que de collège 2016) juste parce que soi-disant le PS "c'est des gentils"?

Cette réflexion "par parti" qui prédomine en France commence à m'exaspérer, on ne s'attache pas assez aux idées. Les frontières entre les partis se brouillent tellement que ce type de réflexion n'est plus valable, à mon sens.

Oui moi aussi elle m'exaspère. Je suis tombé des nues quand j'ai lu un article il y a quelques années d'un institutrice qui s'est inscrite au front Nationale pour qu'on la laisse tranquille concernant les méthodes de lecture (elle faisait de la syllabique). On a dû tellement lui dire qu'elle était une facho ou d'extrême droite qu'elle a fini par y entrer. C'est triste. Elle ne faisait que défendre une certaine exigence intellectuelle.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:47

@frigo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@frigo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

J'imagine qu'à la fermeture nationalo-xénophobe de NDA, il faut opposer l'ouverture mondialisto-xénophile ( ? ) de ces 40 dernières années ?

Ouverture dont on mesure de plus en plus la formidable réussite qu'elle aura été pour notre pays et pour nos voisins belges, anglais, espagnols etc etc .... Twisted Evil


Je viens de comprendre ton problème: tu imagines trop ce que les autres veulent écrire d'après tes propres représentations.

Je n'ai qu'un seul problème Marcel :



I love you




@Honchamp a écrit:D'autant que je pense que Brighelli est sincère.

Moi aussi. Je pense vraiment qu'il est tellement concentré sur l'école qu'il ne perçoit pas tous les effets dévastateurs induits par une politique qui serait menée par DLF et/ou le FN.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015 - 16:48

@gauvain31 a écrit:

Oui moi aussi elle m'exaspère. Je suis tombé des nues quand j'ai lu un article il y a quelques années d'un institutrice qui s'est inscrite au front Nationale pour qu'on la laisse tranquille concernant les méthodes de lecture (elle faisait de la syllabique). On a dû tellement lui dire qu'elle était une facho ou  d'extrême droite qu'elle a fini par y entrer. C'est triste. Elle ne faisait que défendre une certaine exigence intellectuelle.


Ouais. Ou alors elle était une facho, et c'est pour ça qu'on le lui disait. Parce que, s'inscrire au FN afin qu'on la laisse enseigner la syllabique, pardon, hein, mais  Laughing .


Dernière édition par Rendash le Dim 22 Nov 2015 - 16:49, édité 1 fois

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:49

@ysabel a écrit:
@Olympias a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Olympias a écrit:
On en voit chaque jour les dégâts.

Mais le problème est que le pire est à venir... et ils ne le savent pas encore. J'avoue que je ne sais pas ce qu'il faut faire ; je me sens impuissant, démuni... et heureusement que je suis en lycée cette année. Qu'est-ce que cela aurait été si j'avais été en collège.
Je me souviens il y a 7-8 ans cette collègue dans mon lycée fraîchement reconvertie venant de France Télécom qui nous avait averti: "Soyez vigilant car ce qui s'est passé à FT pourra se passer dans l'EN"
Nous avons perdu des postes, des heures, les modules de seconde pour récupérer de l'AP en effectifs plus lourds que les demi- classes. Et les élèves n'en ont tiré aucun bénéfice. Les profs de maths de la fac voient les dégâts.
Le ministère semble toujours ne pas savoir que plus d'un bachelier S sur deux ne va pas suivre des études scientifiques...Souvenir ému de 2010...quand certains syndicats trouvaient fantastique (ou presque...) qu'on supprime l'histoire-géo en TS (les mêmes pas contents du rétablissement et qui viennent braire maintenant parce que les programmes sont trop lourds...). Mais qui a fait tout le boulot pour défendre nos matières et de bonnes conditions de travail pour les élèves ??

Grâce à cette réforme nous avons perdu pas loin de 40 postes...
Ce fut un massacre en STL. D'ailleurs ce bac techno n'attire plus les élèves depuis que la pratique a été remplacée en grande partie par de la théorie.
.

ET oui, plus d'économie sur la masse salariale et plus d'économie sur le matériel utilisé en TP. Ils en rêvent aussi en 1ère S et TS de supprimer les TP de SVT et de SPC. Je crains la prochaine réforme du lycée aussi pour ça

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:49

@Rendash a écrit:
@gauvain31 a écrit:

Oui moi aussi elle m'exaspère. Je suis tombé des nues quand j'ai lu un article il y a quelques années d'un institutrice qui s'est inscrite au front Nationale pour qu'on la laisse tranquille concernant les méthodes de lecture (elle faisait de la syllabique). On a dû tellement lui dire qu'elle était une facho ou  d'extrême droite qu'elle a fini par y entrer. C'est triste. Elle ne faisait que défendre une certaine exigence intellectuelle.


Ouais. Ou alors elle était une facho, et c'est pour ça qu'on le lui disait. Parce que, s'inscrire au FN afin qu'on la laisse enseigner la syllabique, pardon, hein, mais  Laughing .



Oui  j'ai été perplexe d'abord mais elle m'a semblé de bonne foi. Faudrait que je relise cet article


Dernière édition par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 16:51, édité 1 fois

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 16:50

Moi je suis devenu abstentionniste et on me dit que je fais le jeu du FN. Fatalement, tôt ou tard, à force de me le dire, on va me pousser à y adhérer, c'est évident!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Artysia le Dim 22 Nov 2015 - 17:04

Fermeture temporaire du topic pour faire un peu de nettoyage.

Artysia
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par henriette le Dim 22 Nov 2015 - 17:41

@frigo a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Je te rappelle à toutes fins utiles que Dupont-Aignan s'imagine bien avec Le Pen à Matignon.
Bref, ça en dit long.
Mais Brighelli est à mon avis politiquement paumé. Alors qu'aujourd'hui le repositionnement politique se fait essentiellement sur la question européenne et celui de la souveraineté nationale, il est passé en quelques années du fédéralisme naïf de Bayrou à la fermeture nationalo-xénophobe de Dupont-Aignan.

Mais je reconnais qu'il n'a qu'un combat, l'école. Et ça mérite le respect. A condition que ce respect ne se transforme pas en culte béat et aveugle.

Brighelli = Dupont-Aignan = De Villiers = Marine Le Pen = Jean-Marie Le Pen = Pinochet = Mussolini = Hitler  cheers

c'est si simple la politique selon marcel K ....
Félicitations : Godwin award, et tout seul comme un grand en un seul post !
La vache, ça faisait longtemps qu'on n'en avait pas eu un beau comme ça.


_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Mila Saint Anne le Dim 22 Nov 2015 - 17:42

@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

Je ne préfère même pas te dire ce que les "pédagogistes illégitimes, hargneux, ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique, sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours", dont je dois faire partie puisque je déteste Brighelli et que je soutiens la mise en oeuvre de la Réforme, ont envie de te dire.
Mes parents m'ont appris la politesse.

Mila Saint Anne
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Rendash le Dim 22 Nov 2015 - 17:44

@Mila Saint Anne a écrit: je soutiens la mise en oeuvre de la Réforme.

Avec une majuscule, et tout et tout? Carrément!

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 17:50

@Rendash a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit: je soutiens la mise en oeuvre de la Réforme.

Avec une majuscule, et tout et tout? Carrément!

Ben oui, la Réforme, écrit comme ça, ça renvoie généralement à la Réforme protestante.
Et nous n'avons pas à juger des options confessionnelles de notre collègue, quand bien même on pourrait regretter qu'elles s'exprimassent* sur un forum d'enseignants.

*j'ai bon? Cripure, les autres, au secours!

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 17:53

Je suis de mon temps, je soutiens Krazucki.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 17:55

@Mila Saint Anne a écrit:
@Lefteris a écrit:Brighelli est  quasiment le seul enseignant ayant un peu voix  au chapitre qui se bat, qui ose. Il mène un combat inégal face à une presse à la botte, à des pédagogistes illégitimes , hargneux , ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours.  Alors si  pour un mot mal compris -ou même mauvais, ça peut arriver- on critique un des derniers  résistants....De la part de gens qui font leur petite soupe sur leur petit feu, qui commencent déjà à sauver leur petite boutique, qui préparent leurs petits EPI servilement, ça  fout la gerbe.

Je ne préfère même pas te dire ce que les "pédagogistes illégitimes, hargneux, ayant fait leur chemin par les voies détournées du réseautage et de la politique,  sans jamais mouiller la chemise, sans obtenir de concours", dont je dois faire partie puisque je déteste Brighelli et que je soutiens la mise en oeuvre de la Réforme, ont envie de te dire.
Mes parents m'ont appris la politesse.

Mila: tu enseignes en collège ou en lycée ?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Honchamp le Dim 22 Nov 2015 - 17:59

@Rendash a écrit:
@Mila Saint Anne a écrit: je soutiens la mise en oeuvre de la Réforme.

Avec une majuscule, et tout et tout? Carrément!

Si c'est du calvinisme, on est mal , on ne va plus pouvoir faire la fête (cf "La vie à Genève au temps de Calvin" et autres joyeusetés).
Et puis en gros, chez eux, on a la grâce ou on ne l'a pas...

Pour la réforme (la petite, celle de Najat), c'est pareil...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 22 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 13 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum