"Vous ne ferez pas juste prof"

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Mer 25 Nov 2015 - 9:49

@Malaga a écrit:
@Reine Margot a écrit:Je pense que ça se dit sans doute dans certains milieux aisés et cultivés, chez moi personne n'a le bac, être prof était vraiment une réussite (même avec un CAPES). A diplôme égal on est mal payés et le prestige lié à la fonction a largement décliné mais je pense que secrètement beaucoup envient certains aspects du métier (vacances, liberté relative d'organisation...).

Je suis assez d'accord avec toi. Je ne connais personne (ou presque ou alors j'oublie parce que je m'en fous totalement) qui a dénigré le métier d'enseignant devant moi. En général, les gens admirent plutôt notre capacité à supporter 28 ados devant nous et envient nos vacances. Ils le font avec raison car je ne connais personne qui a autant de vacances que moi, y compris ma belle-soeur qui est également fonctionnaire.  J'ai des amis qui ont officiellement beaucoup de RTT à prendre mais qui ne peuvent jamais le faire car ils ont trop de boulot. Les autres ont cinq semaines de vacances et c'est tout.

Le clochard disait qu'on a beaucoup de vacances mais pas l'argent qui permet de partir. Perso, mes vacances me permettent d'organiser mon travail pour que mes semaines de boulot soient plus agréable, me permettent de lire, de me balader près de chez moi, de passer du temps avec mes enfants, de voir mes copines profs (j'en ai pas mal). Pas besoin de partir pour passer d'excellentes vacances.

Quant au salaire, quand je vois ceux qui gagnent plus, il y en a peu que j'envie. Ainsi, ma meilleure amie gagne beaucoup plus que moi (au moins le double) mais quand je vois les horaires qu'elle fait et le peu de temps qu'elle peut passer avec ses enfants, je ne l'envie pas du tout.


Je crois qu'on fait tous plus ou moins cela, quand on a une famille. Sauf si on a un conjoint qui gagne beaucoup plus... Ca arrive aussi. Very Happy

C'est possible que ta meilleure amie passe plus de temps au travail, chacun a ses priorités. De toute façon, il n'y a pas de job qui convienne à tout le monde, facile à décrocher, qui offrirait un super salaire et qui n'aurait aucune contrepartie (horaires, responsabilités, éloignement etc). C'est bien pourquoi je préfère me comparer aux autres fonctionnaires plutôt qu'aux salariés, voire aux professions libérales (dont les situations et les revenus sont extrêmement variables) sans prendre en compte tous les aspects.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Kapellmeister le Mer 25 Nov 2015 - 10:41

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Les COP sont quand même généralement des gens qui sont un peu paumés.
J'ai participé comme responsable de diplôme à une réunion rassemblant tous les COP de mon académie, c'était édifiant. Ils trouvent tous qu'aller en psycho c'est génial Razz Razz

Sans blague ! Laughing

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Elaïna le Mer 25 Nov 2015 - 11:00

novabulma a écrit:
@lisette83 a écrit:Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

Oui, mais il faut être scientifique ou à profil commercial. Sinon, c'est la loose

Mon mari est juriste, pur produit de la fac de droit (pas avocat). Il a un très bon salaire avec 10 ans d'expérience. Bon, il bosse largement deux fois plus que moi. Du coup je me dis que finalement je gagne plutôt bien ma vie car je gagne moitié moins que lui (agrégée, avec les copies, je chiffre mon temps de travail à 25h par semaine grand maximum. Et encore si je traînasse sur les copies).

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Fires of Pompeii le Mer 25 Nov 2015 - 11:44

@Elaïna a écrit:
novabulma a écrit:
@lisette83 a écrit:Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

Oui, mais il faut être scientifique ou à profil commercial. Sinon, c'est la loose

Mon mari est juriste, pur produit de la fac de droit (pas avocat). Il a un très bon salaire avec 10 ans d'expérience. Bon, il bosse largement deux fois plus que moi. Du coup je me dis que finalement je gagne plutôt bien ma vie car je gagne moitié moins que lui (agrégée, avec les copies, je chiffre mon temps de travail à 25h par semaine grand maximum. Et encore si je traînasse sur les copies).

Je rêve de 25h ! Tu fais comment? ^^

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Mer 25 Nov 2015 - 11:52

@Elaïna a écrit:
novabulma a écrit:
@lisette83 a écrit:Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

Oui, mais il faut être scientifique ou à profil commercial. Sinon, c'est la loose

Mon mari est juriste, pur produit de la fac de droit (pas avocat). Il a un très bon salaire avec 10 ans d'expérience. Bon, il bosse largement deux fois plus que moi. Du coup je me dis que finalement je gagne plutôt bien ma vie car je gagne moitié moins que lui (agrégée, avec les copies, je chiffre mon temps de travail à 25h par semaine grand maximum. Et encore si je traînasse sur les copies).

Ca veut dire que tu travailles une heure et demie par jour en moyenne en plus de ton service. C'est très peu si on intègre dans ce temps la correction des copies. Comme la magie n'existe pas, j'imagine que les cours sont prêts et recyclés et que les contrôles sont hyper simples à corriger ou fort rares.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Elaïna le Mer 25 Nov 2015 - 12:03

@Leclochard a écrit:
@Elaïna a écrit:
novabulma a écrit:
@lisette83 a écrit:Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

Oui, mais il faut être scientifique ou à profil commercial. Sinon, c'est la loose

Mon mari est juriste, pur produit de la fac de droit (pas avocat). Il a un très bon salaire avec 10 ans d'expérience. Bon, il bosse largement deux fois plus que moi. Du coup je me dis que finalement je gagne plutôt bien ma vie car je gagne moitié moins que lui (agrégée, avec les copies, je chiffre mon temps de travail à 25h par semaine grand maximum. Et encore si je traînasse sur les copies).

Ca veut dire que tu travailles une heure et demie par jour en moyenne en plus de ton service. C'est très peu si on intègre dans ce temps la correction des copies. Comme la magie n'existe pas, j'imagine que les cours sont prêts et recyclés et que les contrôles sont hyper simples à corriger ou fort rares.

Plusieurs choses pour vous situer le problème :
- j'ai deux enfants en bas âge et je suis seule à les gérer jusqu'à 19h30 minimum. Donc quand je quitte le lycée, à 16h, c'est fini, matériellement je ne peux plus travailler.
- j'ai un mode de fonctionnement simple : mes cours sont prêts et recyclés sans la moindre once de culpabilité. En même temps je ne vais pas refondre chaque année un cours de seconde sur la démocratie à Athènes et à Rome ou mon cours de premières sur la Seconde Guerre mondiale, juste pour le plaisir. J'actualise quelques chiffres/interprétations chaque année, notamment pour la géo, mais pas plus. Par ailleurs comme je les connais par coeur, je n'ai pas besoin de les revoir à l'avance. Quand j'ai du temps, je me fais un p'tit plaisir pour préparer une séquence rigolote (genre avec des petits films). Quand j'ai le temps seulement.
- Je fais pour chaque classe une petite interro toutes les deux semaines et un gros contrôle (en moyenne trois par trimestre par classe) en fin de chapitre. Les petites interros se corrigent très vite (surtout avec les secondes feignants dont le tiers rend copie quasi blanche). Les contrôles sont corrigés lors de mon temps dans les transports, dans mes trous ou dans mes matinées de libres (un lundi matin sur deux, le jeudi matin jusqu'à 10h30, etc. Et comme je n'ai pas de classe à examen, mes contrôles sont assez vite corrigés. C'est sûr que je n'ai pas les paquets monstrueux de mes collègues qui ont des terminales verbeux.
- j'ai appris à travailler VITE. L'an dernier je finissais ma thèse donc il était hors de question de passer vingt minutes par copie. De toute façon j'ai essayé, ça n'a jamais fait changer ma notation.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Lefteris le Mer 25 Nov 2015 - 12:06

@Elaïna a écrit:
novabulma a écrit:
@lisette83 a écrit:Tous les métiers après une école de commerce de très bon niveau, la finance, le conseil, les ingénieurs là aussi de très grandes écoles, toutes les possibilités qui font qu'un étudiant de très bon niveau peut avoir un bien meilleur salaire qu'en passant l'agrégation, qui s'adresse tout de même encore à des étudiants de très bon niveau.
Et si vous parlez d'horaires à rallonge, de liberté que l'on n'a pas dans de tels métiers, l'évolution de l'enseignement n'est pas plus rassurante.

Oui, mais il faut être scientifique ou à profil commercial. Sinon, c'est la loose

Mon mari est juriste, pur produit de la fac de droit (pas avocat). Il a un très bon salaire avec 10 ans d'expérience. Bon, il bosse largement deux fois plus que moi. Du coup je me dis que finalement je gagne plutôt bien ma vie car je gagne moitié moins que lui (agrégée, avec les copies, je chiffre mon temps de travail à 25h par semaine grand maximum. Et encore si je traînasse sur les copies).
Shocked Même moi, qui m'emploie à limiter au maximum le travail, qui ne fais pas d'HS, qui ne suis pas PP , qui refuse tout l'extra-pro (projets etc.) qui recycle au maximum, et qui vais accentuer mon effort dans ce sens après le gros crachat dont on vient de gratifier mon métier, je n'y arrive pas, vraiment pas. En travail "direct" (corrections, préparations , même à retoucher, constitution de documents, lectures ponctuelles juste pour préparer, saisie des notes, etc. ), je compte bien un moyenne de deux heures par jour, donc bien 30 heures en en faisant le moins possible (et dès qu'il y a de la réunionité dans l'air , ça grimpe) . Vite, la recette Very Happy !

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Leclochard le Mer 25 Nov 2015 - 12:09

Tu n'as pas à te justifier.  Wink
J'ai dit récemment que je faisais aussi moins de rédactions (j'ai aussi deux enfants en bas âge et d'autres activités qui m'occupent bien).
Vu ce que l'employeur nous fait subir (aucune augmentation du point d'indice depuis six ans bientôt) et ce qui nous attend (réforme du collège, classes de plus en plus chargées, retraite à 67 ans et plus), on doit se ménager. C'est une question de justice et d'adaptation.


Dernière édition par Leclochard le Mer 25 Nov 2015 - 12:11, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Elaïna le Mer 25 Nov 2015 - 12:10

Ah non mais les lectures ça ne compte pas pour le boulot, c'est du plaisir ! c'est sûr que si je compte les lectures, j'arrive à 30h facile.

Sinon, je ne suis pas PP en effet, et je n'ai pas d'heures sup. (enfin, j'en ai une, mais c'est de l'AP alors c'est pas compliqué, en AP on fait exercices sur exercices, avec passage à l'oral, donc ça ne demande pas de préparation spécifique). Pas de projets non plus (mais je passe mes mercredis après-midis à donner des colles en prépa, que je compte hors temps de travail pour le lycée).

Le Clochard, rassure-toi, je ne l'ai pas pris comme une justification mais comme un moyen de dire qu'en effet il est possible de ne pas s'aliéner à son boulot en y passant 45h. J'ai des collègues qui le font et au vu de leurs cernes, je ne suis pas sûre que ça soit le moyen de s'épanouir. En tout cas, vu le salaire, je trouve en effet que ça ne vaut pas le coup.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par manchotte50 le Mer 25 Nov 2015 - 12:19

Sélectionner/Désélectionner multi-citation
Répondre en citant
Editer/Supprimer ce message
Supprimer ce message

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par manchotte50 Aujourd'hui à 12:18
jusque là je travaillais tête dans le guidon, dépassant allégrement mes 36 heures de boulot par semaine mais il est vrai que je commence à relativiser cela moi aussi...Les changements qui se préparent dans ma vie m'amènent à reconsidérer les choses, les priorités seront ailleurs je pense !
Mon boulot est fait et en tous cas fait du mieux que je le peux mais je n'en ferais pas plus sachant que l'on ne reçoit même pas un merci...

manchotte50
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Lefteris le Mer 25 Nov 2015 - 12:38

@Elaïna a écrit:Ah non mais les lectures ça ne compte pas pour le boulot, c'est du plaisir ! c'est sûr que si je compte les lectures, j'arrive à 30h facile.

Sinon, je ne suis pas PP en effet, et je n'ai pas d'heures sup. (enfin, j'en ai une, mais c'est de l'AP alors c'est pas compliqué, en AP on fait exercices sur exercices, avec passage à l'oral, donc ça ne demande pas de préparation spécifique). Pas de projets non plus (mais je passe mes mercredis après-midis à donner des colles en prépa, que je compte hors temps de travail pour le lycée).

Le Clochard, rassure-toi, je ne l'ai pas pris comme une justification mais comme un moyen de dire qu'en effet il est possible de ne pas s'aliéner à son boulot en y passant 45h. J'ai des collègues qui le font et au vu de leurs cernes, je ne suis pas sûre que ça soit le moyen de s'épanouir. En tout cas, vu le salaire, je trouve en effet que ça ne vaut pas le coup.
Je ne compte pas les lectures "plaisir" (qui d'ailleurs me servent souvent un jour ou l'autre, t qui finalement constituent le fond du "vrai" métier). Sinon , avec ce décompte j'exploserais le compteur. Je compte les lectures contraintes, juste pour tel ou tel cours (lecture d'un article, d'un manuel, d'un texte pas spécialement intéressant). Et pourtant, j'ai aussi appris à, travailler vite, pour une autre raison, puisque j'ai passé l'agreg en étant certifié plein temps, et là, chaque minute compte : corriger en mangeant, dans les transports, entre deux lectures difficiles quand on ne peut plus soutenir son attention , réutiliser au maximum tout.
J'ai donc encore des progrès à faire pour amener mon temps de travail à hauteur du mépris ambiant, et à le geler comme le point d'indice Razz , et vais m'y atteler. (Ca commence mal , j'ai déjà passé une heure trente ce matin rien qu'à élaborer des docs, là, je dois préparer une éval et saisir des notes, toues ces petites choses mises bout à bout, que de temps paumé humhum )

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Elaïna le Mer 25 Nov 2015 - 12:41

C'est sûr que je ne compte pas dans les 25h les appréciations pronote, la saisie des notes, etc.
Après pour les préparations de docs, j'avoue sans honte que je me sers beaucoup nos manuels. J'économise du temps à faire la queue à la photocopieuse, et j'ai donc très peu de supports à préparer. Et puis, c'est très développement durable.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Fires of Pompeii le Mer 25 Nov 2015 - 12:41

Pareil Elaïna, il y avait dans ma remarque une lueur d'admiration, parce que j'aimerais bien arriver à faire ça comme toi; après, je suis néotit, donc j'espère que dans quelque temps j'aurai emmagasiné tous mes cours pour n'avoir plus qu'à ajuster ou à carrément changer quand l'envie m'en prend.

_________________
Je ne dirai qu'une chose : stulo plyme.

Fires of Pompeii
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Rendash le Mer 25 Nov 2015 - 12:52

novabulma a écrit:
@Feuchtwanger a écrit:Le problème comme beaucoup l'ont souligné c'est que les profs sont des gens qui sont au-dessus du lot en termes d'études. Quand on fait 5 ans d'études, l'objectif n'est pas d'arriver au salaire médian.
Oui je suis tout à fait d'accord, mais toi tu as fait l'ENS, alors tu te sens peut-être un peu lésé. Perso, avec mon pauvre master MEEF au rabais (deux jours d'ESPE  par semaine pour écouter des sornettes) je n'ai pas l'impression de faire partie de l'élite intellectuelle... J'ai fait un rapide séjour dans une "grande école" à Paris et bah quand je vois le niveau des étudiants de ma fac actuellement, je vois un fossé monumental.
Alors prof, c'est bac+5, mais c'est un bac+5 au rabais !



Absolument d'accord. Le Master MEEF est une escroquerie intellectuelle, et je ne me sens pas vraiment à bac +5. La perte de temps colossale entraînée par les formations de l'ESPE et leur sidérante vacuité, je suis en train de la payer maintenant : j'ai tellement de choses à rattraper sur le plan disciplinaire que je me noie petit à petit.

@Elaïna a écrit:agrégée, avec les copies, je chiffre mon temps de travail à 25h par semaine grand maximum. Et encore si je traînasse sur les copies).

Ouais. Sans doute parce que tu as eu une formation solide, qui te permet d'être compétente dans ton boulot. C'est de moins en moins le cas, si j'en juge par les échos que j'ai des collègues stagiaires et néotit'. En gros, j'ai passé master et concours dix ans trop tard. Avantage : je ne l'aurais sans doute pas eu il y a dix ans. Inconvénient : je travaille dix à quinze heures par jour, tous les jours. Et je compte la lecture d'articles et de bouquins, d'autant que je suis tellement à plat que je n'y prends plus aucun plaisir.

Par ailleurs, c'est une constante quand on parle d'argent, sur Néo et en général : à chaque fois qu'on parle argent, on se base sur les salaires des agrégés. Mais la majorité est certifiée, me semble-t-il, pas agrégée. Et pour les certifiés, c'est vraiment la galère, surtout quand les escrocs qui nous emploient mettent six mois avant de nous payer la totalité de notre dû. Je suis encore à 1 400 et des (petites) brouettes, avec 400 balles de frais par mois, ça ne laisse pas grand-chose. Avant de penser à m'acheter une Seat Ibiza, je me demande surtout comment je vais bouffer la semaine prochaine, pour tout dire.


@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Vétérinaire, c'est le boulot où tu mets ça?


Non, ça, c'est Chef de la DGESCO.
Ou responsable de la paie-qui-arrive-avec-plusieurs-mois-de-retard.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Lefteris le Mer 25 Nov 2015 - 12:54

@Elaïna a écrit:C'est sûr que je ne compte pas dans les 25h les appréciations pronote, la saisie des notes, etc.
Après pour les préparations de docs, j'avoue sans honte que je me sers beaucoup nos manuels. J'économise du temps à faire la queue à la photocopieuse, et j'ai donc très peu de supports à préparer. Et puis, c'est très développement durable.
Ah quand même, tu ne comptes pas pronote, les réunions etc.
Mais pour le reste je fais ça aussi, et je fais même acheter des petits classiques, avec des questionnaires dans lesquels je trie, des synthèses (et je ne vois d'ailleurs pas pourquoi ces manuels et classiques,seraient forcément mauvais, comme on a dit à mes stagiaires, vu qu'ils sont faits par des collègues souvent très connaisseurs de leur domaine) . Mais de temps en temps, il faut compléter, retoucher le chapitre , et ça prend tout de suite du temps. Et comme jamais les classes n'avancent pareil, il faut aussi retoucher sans cesse les évaluations,, inexploitables telles quelles d'une fois sur l'autre. Je vais réfléchir à la question ... scratch

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Iron_Man le Mer 25 Nov 2015 - 12:58

@nitescence a écrit:Il faudrait peut-être qu'on arrête aussi de dénigrer nous-mêmes le métier de prof si l'on veut que les autres arrêtent de le dénigrer : être prof, c'est un beau métier et la nation nous doit la reconnaissance car nous préparons l'avenir de la France. Alors oui, les salaires sont insuffisants pour les certifiés, oui les conditions de travail se dégradent, mais ce n'est pas non plus la misère. C'est chouette d'être prof et ceux qui disent le contraire n'ont qu'à faire autre chose.

Pas d'accord, je ne développerai pas, mais oui, j'en ai marre de m'en prendre plein la tronche pour pas un rond de la part de personnes qui ne tiendraient pas 30 secondes devant les élèves.
Et oui, il va falloir que je fasse autre chose, car être "prof" dans cette société pourrie m'est devenu insupportable!
NON le métier de prof n'est pas PAS/PLUS un métier merveilleux! Il faut arrêter de se voiler la face. Si cela convient à certains, tant mieux, mais il faut aussi voir la réalité des choses. Quelle autre profession accepterait de se faire dénigrer à longueur de temps par tout le monde de cette façon?
Dans la situation catastrophique actuelle, même la sacor-sainte "sécurité de l'emploi" ne suffit pas/plus à faire venir les candidats, à tel point que dans certaines disciplines, le ratio candidats/postes approche le 1/1 voir moins! Pour moi, c'est un signe!
Et il y a maintenant 10 ans au moins, une maman que je recevais en entretien pour son fils, qui lui demandait si il ne souhaitait pas avoir de bons résultats pour avoir un bon métier, comme enseignant, par exemple, et le gamin de 5eme de lui répondre "sûrement pas, t'as vu comme on est chiants!?". Rien à ajouter.
ZUT! (et je reste poli), BASTA!

Iron_Man
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Moonchild le Mer 25 Nov 2015 - 13:11

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Vétérinaire, c'est le boulot où tu mets ça?

C'est sûr que l'ambiance des soirées vétos est inégalable ; rien à voir avec une soirée entre profs. diable

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 25 Nov 2015 - 13:25

@Moonchild a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Vétérinaire, c'est le boulot où tu mets ça?

C'est sûr que l'ambiance des soirées vétos est inégalable ; rien à voir avec une soirée entre profs. diable

Ça je n'en sais rien, aucun de mes amis proches n'est prof. A vrai dire, je ne le regrette pas Very Happy

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Feuchtwanger le Mer 25 Nov 2015 - 13:29

@Elaïna a écrit:C'est sûr que je ne compte pas dans les 25h les appréciations pronote, la saisie des notes, etc.
Après pour les préparations de docs, j'avoue sans honte que je me sers beaucoup nos manuels. J'économise du temps à faire la queue à la photocopieuse, et j'ai donc très peu de supports à préparer. Et puis, c'est très développement durable.

Tout à fait d'accord. Les photocopies sont une perte de temps gigantesque et surtout cela introduit toujours le risque que la photocopieuse tombe en panne au dernier moment.

Objectivement, je suis incapable de calculer le temps que je passe par semaine. Si on considère les lectures d'histoire/Géo, je dois bien être rien qu'avec cela à 22 heures par semaine mais disons que je les faisais avant mais sans être payé...

Feuchtwanger
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par CarmenLR le Mer 25 Nov 2015 - 19:26

@Iron_Man a écrit:

Pas d'accord, je ne développerai pas, mais oui, j'en ai marre de m'en prendre plein la tronche pour pas un rond de la part de personnes qui ne tiendraient pas 30 secondes devant les élèves.
Et oui, il va falloir que je fasse autre chose, car être "prof" dans cette société pourrie m'est devenu insupportable.

La question est aussi : accepterais-tu de faire un métier qui ne t'offre pas ce contact précieux et intime avec ta discipline ? C'est aussi un deuil important à faire et je ne suis pas sûre que ce soit si simple.

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Caspar Goodwood le Mer 25 Nov 2015 - 19:38

@CarmenLR a écrit:
@Iron_Man a écrit:

Pas d'accord, je ne développerai pas, mais oui, j'en ai marre de m'en prendre plein la tronche pour pas un rond de la part de personnes qui ne tiendraient pas 30 secondes devant les élèves.
Et oui, il va falloir que je fasse autre chose, car être "prof" dans cette société pourrie m'est devenu insupportable.

La question est aussi : accepterais-tu de faire un métier qui ne t'offre pas ce contact précieux et intime avec ta discipline ? C'est aussi un deuil important à faire et je ne suis pas sûre  que ce soit si simple.

Je pense que je pourrais faire le deuil de ma discipline. L'anglais était ma passion, je m'y intéresse toujours (je lis beaucoup de romans en anglais par exemple) mais après 25 ans passés à ne faire que ça, je pourrais très bien faire autre chose je pense. C'est peut-être différent dans d'autres disciplines comme les lettres ou la philosophie, je ne sais pas...

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par CarmenLR le Mer 25 Nov 2015 - 20:04

Je pensais au contraire tout particulièrement aux professeurs de langues en écrivant cela (la littérature, la civilisation le son, enfin tout ce qui nous porte... )Et j'aurais dit, à l'inverse, qu'en histoire, c'était sans doute différent.
Mais c'est idiot, c'est juste la passion qui m'aveugle...
Après des heures et des heures d'anglais par jour par passion, pas si sûr qu'il soit si facile d'abandonner ce plaisir-là quand même...


CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Hermione0908 le Mer 25 Nov 2015 - 20:10

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Moonchild a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Vétérinaire, c'est le boulot où tu mets ça?

C'est sûr que l'ambiance des soirées vétos est inégalable ; rien à voir avec une soirée entre profs. diable

Ça je n'en sais rien, aucun de mes amis proches n'est prof. A vrai dire, je ne le regrette pas Very Happy

+1 topela Je suis la curiosité.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Lefteris le Mer 25 Nov 2015 - 20:17

Botchan a écrit:
@CarmenLR a écrit:
@Iron_Man a écrit:

Pas d'accord, je ne développerai pas, mais oui, j'en ai marre de m'en prendre plein la tronche pour pas un rond de la part de personnes qui ne tiendraient pas 30 secondes devant les élèves.
Et oui, il va falloir que je fasse autre chose, car être "prof" dans cette société pourrie m'est devenu insupportable.

La question est aussi : accepterais-tu de faire un métier qui ne t'offre pas ce contact précieux et intime avec ta discipline ? C'est aussi un deuil important à faire et je ne suis pas sûre  que ce soit si simple.

Je pense que je pourrais faire le deuil de ma discipline. L'anglais était ma passion, je m'y intéresse toujours (je lis beaucoup de romans en anglais par exemple) mais après 25 ans passés à ne faire que ça, je pourrais très bien faire autre chose je pense. C'est peut-être différent dans d'autres disciplines comme les lettres ou la philosophie, je ne sais pas...
Je pense que c'est possible , et je  l'explique :  j'ai fait l'inverse, à savoir   pratiquer  mes disciplines sans les enseigner ni même penser à me reconvertir, et  même plus que maintenant (adieu le grec déjà humhum ), sans compter la réforme qui m'amener de toute  manière  à en faire un  deuil définitif.  Je partirais donc bien dès demain, sans un regret ni un regard en arrière. Je cherche un peu partout des détachements (pas de raison de perdre mes acquis en terme de carrière, je ne démissionnerai pas) et en attendant, je philosophe, je me dis que si je m'ennuie , je n'ai guère le choix, et je me rattrape par mon mode de vie : lever le pied et travailler moins, je commence à être suffisamment expérimenté, habiter à côté, avoir des loisirs, essayer de lire cd qui me plaît. Bon, l'engagement contre la réforme me mange du temps en ce moment... A mon avis, tu peux faire pareil. Il y a des tas de gens très versés dans toutes nos disciplines  qui n'ont jamais vu un élève de leur vie d'adulte.


Dernière édition par Lefteris le Mer 25 Nov 2015 - 20:28, édité 1 fois (Raison : fautes)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par Caspar Goodwood le Mer 25 Nov 2015 - 20:27

@CarmenLR a écrit:Je pensais au contraire tout particulièrement aux professeurs de langues en écrivant cela (la littérature,  la civilisation  le son, enfin tout ce qui nous porte... )Et j'aurais dit, à l'inverse, qu'en histoire, c'était sans doute différent.
Mais c'est idiot, c'est juste la passion qui m'aveugle...
Après des heures et des heures d'anglais par jour par passion, pas si sûr qu'il soit si facile d'abandonner ce plaisir-là quand même...


Rien ne m'empêcherait de continuer à voyager en Angleterre, de lire en anglais etc. sans que ce soit mon métier.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Vous ne ferez pas juste prof"

Message par CarmenLR le Mer 25 Nov 2015 - 20:28

Hum... Le temps, peut-être ?

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum