Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par kero le Sam 28 Nov 2015 - 10:09

@vivi1982 a écrit:Le gros problème c'est qu'on (mes collègues et moi) fait déjà tout ce qui est énoncé: avertissement, punition, carnet, heures de colle, mais on a une direction laxiste qui repasse derrière.
Ceci dit effectivement peut-être qu'avec cette fameuse classe plus agréable que les autres, je n'ai pas sanctionné assez vite au moindre petit dérapage, c'est un tort. Il faut dire aussi qu'on a été largement stigmatisés: mettre des mots dans les carnets et des heures de colle: c'est mal! (selon le principe de notre cde), du coup je n'ai pas osé en mettre trop vite au début de l'année et ça a été un tort.

Dans ce cas, il y a à l'évidence un gros problème du côté de la direction. Il me semble que vous devriez régler cela collectivement (genre, en discuter en heure syndicale), pour adopter une position commune.

Les punitions relèvent de la compétence du professeur (c'est dans les textes) et n'ont pas à être discutées par la direction.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par kero le Sam 28 Nov 2015 - 10:23

@vivi1982 a écrit:
@Juanlino a écrit:D'accord avec Vivi.

Je suis obligé de constater que mes élèves ont perdu l'habitude de se taire en classe parce que de trop nombreux collègues acceptent aujourd'hui un niveau constant de bruit et de bavardage.

Pour obtenir le silence, je suis obligé d'être implacable. Eh oui!

Que les laxistes se posent les bonnes questions...

Et ça commence dès le primaire, ils n'ont plus l'habitude de se taire.
Mais concrètement, comment faire pour être implacable? C'est une vraie question.
Mots dans le carnet ça ne fonctionne pas (certains ont déjà 4 pages de remplies), heures de colle non plus (pas sûre qu'ils les font en plus), appel aux parents, soit ils s'en moquent, soit ça marche pendant un temps limité pour certains, punitions, ils s'en moquent aussi ou ne les font pas, donc c'est heure de colle (et on en revient à la question s'ils les font ou pas! Notre cde en a déjà annulé car ça n'arrangeait pas les parents d'aller chercher chéri-mignon à 18h)

L'autruche c'est la politique de notre CDE: son principe de base: si on ne parle pas des problèmes ils n'existent pas!

La gestion de classe, ce n'est pas seulement mettre des punitions/sanctions. C'est aussi comment les mettres, quand les mettre, combien de désordre attendre avant de les mettre. Prenons un aspect de ce que tu dis. Tu dis que les punitions, ils s'en moquent. J'ai lu ça à de nombreuses reprises et j'ai du mal à comprendre. S'ils s'en moquent, c'est soi parce qu'elles sont trop légères, soit parce qu'ils ne les font pas. Je te garantis que si on donne des punitions conséquentes et qu'on s'assure qu'ils les fassent, ils s'en moquent pas. Sur une dizaine d'établissements où j'ai exercé, je n'en ai vu aucun où les élèves s'en fichent vraiment (à la rigueur, c'est ce qu'ils disent, mais c'est de la fanfaronnade).

Donc, si elles ne sont pas efficaces, faut les rendre un peu plus ardues, et surtout assurer le service après-vente: s'assurer qu'elles soient faites. Il y a quelques semaines, j'avais expliqué ici ma méthode pour m'en assurer. Pas envie de tout réexpliquer, vais voir si je retrouve.

Autre chose. En général, lorsqu'on a l'impression que les sanctions ne sont pas efficaces, c'est parce qu'on attend trop avant d'agir. À tous les coups, vu comment tu décris la situation, j'ai tendance à penser que ça doit être le cas. Trop de profs laissent passer des débordements mineurs sans agir, se disant que la situation est malgré tout calme, et ensuite, lorsque ça dérape (et si on n'agit pas en amont ça dérape forcément), se trouvent face à une situation beaucoup plus difficile à gérer. Deux causes majeures à cela: la peur de se retrouver à court de cartouches et la peur d'aller à la confrontation. Il faut donc ne pas hésiter à agir rapidement, sans attendre que la situation soit devenue difficile. Dès qu'on voit des groupes de bavards, et même si la classe est encore tranquille, prendre les carnets. Puis donner des punitions.

Plus on agit rapidement, en amont, et plus la situation demeure sous contrôle.


Dernière édition par kero le Sam 28 Nov 2015 - 10:25, édité 1 fois

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par CarmenLR le Sam 28 Nov 2015 - 10:24

Kero, as-tu ce texte sur le professeur et les punitions ? Je pense qu'il pourrait être utile à beaucoup...(Je pense aux collègues évoquant les parents rigolos qui contestent les retenues, les cde tragiques qui les enlèvent...)

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Elyas le Sam 28 Nov 2015 - 10:27

@Juanlino a écrit:Oui en rang d'oignons c'est la meilleure configuration.

Même les pseudo-hémicycles sont à proscrire.


Kamilla, c'est ta classe, ton enseignement, donc ton problème et ta décision.


Décide ce qui est bon pour les élèves (leur apprentissage) et pour toi.

Mouarf, ça n'a rien à voir. Je suis en double-U et aucun souci de discipline quand un collègue en rang d'oignons crève de hurler tout le temps pour couvrir le bruit de ses élèves.

Un des problèmes de collègues face aux bavardages, c'est le fait de rester coller au tableau sur une bande de 3 mètres pour leurs déplacements. Il faut prendre possession de l'espace. C'est l'une des bases avec tout ce que raconte Kero à côté. On doit montrer qu'on est le maître de la classe et que c'est notre espace, pas le leur. Les dispositions des tables n'ont rien à voir.


Dernière édition par Elyas le Sam 28 Nov 2015 - 10:39, édité 2 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par kero le Sam 28 Nov 2015 - 10:32

@CarmenLR a écrit:Kero, as-tu ce texte sur le professeur et les punitions ? Je pense qu'il pourrait être utile à beaucoup...(Je pense aux collègues évoquant les parents rigolos qui contestent les retenues, les cde tragiques qui les enlèvent...)

Retrouvés. Voilà deux discussions où j'en parle, au fil des pages. Surtout le second lien.
http://www.neoprofs.org/t95490-generation-d-eleves-bavards
http://www.neoprofs.org/t96566-besoin-de-me-defouler-ma-4eme-est-insupportable

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par kero le Sam 28 Nov 2015 - 10:37

@Elyas a écrit:
@Juanlino a écrit:Oui en rang d'oignons c'est la meilleure configuration.

Même les pseudo-hémicycles sont à proscrire.


Kamilla, c'est ta classe, ton enseignement, donc ton problème et ta décision.


Décide ce qui est bon pour les élèves (leur apprentissage) et pour toi.

Mouarf, ça n'a rien à voir. Je suis en double-U et aucun souci de discipline quand un collègue en rang d'oignons crève de hurler tout le temps pour couvrir le bruit de ses élèves.

Un des problèmes de collègues face aux bavardages, c'est le fait de rester coller au tableau sur une bande de 3 mètres pour leurs déplacements. Il faut prendre possession de l'espace. C'est l'une des bases avec tout ce que raconte Kero à côté. On doit montrer qu'on est le maître de la classe et que c'est notre espace, pas le leur. Les dispositions des tables n'ont rien à voir.

Oui, il y a beaucoup (énormément même) d'autres aspects qui doivent aller avec le côté purement disciplinaire. Posture physique, déplacements dans la classe, ton de voix, qualité du cours (fondamental), qualité de la relation construite avec les élèves (il dérange toujours, ce dernier point, et pourtant, je suis persuadé qu'avec des élèves, une politique disciplinaire efficace n'a pas de sens si elle ne s'accompagne pas d'une attention à la dimension relationnelle et pédagogique).

Concernant la disposition des tables, je suis d'accord avec ce que tu dis, tout en pensant qu'il faut nuancer. La disposition des tables peut être susceptible d'avoir un effet (négatif) sur les classes (les ilots favorisent clairement les bavardages), mais cela n'est vrai que si elle n'est pas adaptée au type de travail qu'on entend faire ET à la manière d'enseigner du prof. Il n'y a donc pas de règle absolue sur la "bonne" disposition, mais il y a une disposition adaptée à la situation.

Exemple type de disposition inadaptée: on fait un cours en mode classique (logique de transmission frontale) avec des ilôts. Ça ne marche forcément pas.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par moonie le Sam 28 Nov 2015 - 12:21

@Thermo a écrit:
Les conseils de "bienveillance" donnée en début d'année ont vite fait de rendre une classe indisciplinée à tout point de vue. On nous a demandé de  les laisser s'exprimer. En tout cas, ce fut le conseil de ma tutrice, qui ,peu après, avec une mauvaise foi flagrante ,a dit qu'il fallait recadrer car les élèves en prenaient trop à leur aise. Elle a toujours pris leur défense malgré les insolences dont il faisait preuve à mon égard. Elle me disait ne pas sanctionner. Puis finir par souffler que ma gestion de classe était mauvaise. Depuis lors, je fais appel au PP pour remettre de la discipline dans la classe et je n'hésite plus à sanctionner, malgré sa désapprobation.
Ta tutrice a coulé ta classe. Elle enseigne elle même?

Oui ,ma tutrice enseigne mais avec elle ménage ses classes avec des cours très basiques (je suis en lycée pro, pour préciser).Par exemple en 1ere Pro elle leur propose une séance sur le portrait des personnages et leurs caractéristiques, exercice de niveau 6ème-5ème au collège à mon sens. Il s'agit de relever les noms et leurs caractéristiques sommairement sur un bouquin de science-fiction. Elle allège considérablement les exigences pour avoir la paix finalement. Je me rends compte que je mets le niveau moyen d'un élève sorti de 3ème doit avoir abordé certaines notions. Je tente de suivre le programme imposé sans tenir compte des prérequis sinon ce serait la catastrophe. Mes classes sont composées pour une certaine part par des élèves dys. Ma tutrice n'évoque jamais cette particularité. Dernière joyeuseté : elle m'envoie la veille un texto pour m'annoncer qu'elle se pointe à mon cours de 8 h.Je lui dis ok. La séance se passe au CDI en groupe de classe. Tout est gérable. La 2ème heure ( de 9 à 10h, la classe est au complet cette fois. Mais lors de l'interclasse ,il a fallu rejoindre ma salle de cours qui est éloignée du CDI. La tutrice est déjà dans la classe ( elle ne devait pas assister à cette 2ème heure normalement) et la classe fort agitée et revendicatrice. Je pense bien qu'elle a voulu tester l'entre-deux heures de cours. Le pire ,c'est le comportement des élèves qui pensent me nuire en chahutant davantage en sa présence. En même temps, elle leur donne tous les arguments pour m'enfoncer.

moonie
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Juanlino le Dim 29 Nov 2015 - 13:41

Arhffff !!! Laughing

Juanlino
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par zeprof le Dim 29 Nov 2015 - 14:13

@moonie a écrit:
@Thermo a écrit:
Les conseils de "bienveillance" donnée en début d'année ont vite fait de rendre une classe indisciplinée à tout point de vue. On nous a demandé de  les laisser s'exprimer. En tout cas, ce fut le conseil de ma tutrice, qui ,peu après, avec une mauvaise foi flagrante ,a dit qu'il fallait recadrer car les élèves en prenaient trop à leur aise. Elle a toujours pris leur défense malgré les insolences dont il faisait preuve à mon égard. Elle me disait ne pas sanctionner. Puis finir par souffler que ma gestion de classe était mauvaise. Depuis lors, je fais appel au PP pour remettre de la discipline dans la classe et je n'hésite plus à sanctionner, malgré sa désapprobation.
Ta tutrice a coulé ta classe. Elle enseigne elle même?

Oui ,ma tutrice enseigne mais avec elle ménage ses classes avec des cours très basiques (je suis en lycée pro, pour préciser).Par exemple en 1ere Pro elle leur propose une séance sur le portrait des personnages et leurs caractéristiques, exercice de niveau 6ème-5ème au collège à mon sens. Il s'agit  de relever les noms et leurs caractéristiques sommairement sur un bouquin de science-fiction. Elle allège considérablement  les exigences pour avoir la paix finalement. Je me rends compte que je mets le niveau moyen d'un élève sorti de 3ème doit avoir abordé certaines notions. Je tente de suivre le programme imposé sans tenir compte des prérequis sinon ce serait la catastrophe. Mes  classes sont composées pour une certaine part par des élèves dys. Ma tutrice n'évoque jamais cette particularité. Dernière joyeuseté : elle m'envoie la veille un texto pour m'annoncer qu'elle se pointe à mon cours de 8 h.Je lui dis ok. La séance se passe au CDI en groupe de classe. Tout est gérable. La 2ème heure ( de 9 à 10h, la classe est au complet cette fois. Mais lors de l'interclasse ,il a fallu rejoindre ma salle de cours qui est éloignée du CDI. La tutrice est déjà dans la classe ( elle ne devait pas assister à cette 2ème heure normalement) et la classe fort agitée et revendicatrice. Je pense bien qu'elle a voulu tester l'entre-deux heures de cours. Le pire ,c'est le comportement des élèves qui pensent me nuire en chahutant davantage en sa présence. En même temps, elle leur donne tous les arguments pour m'enfoncer.

dans le cadre de quel objet d'étude ce travail ?
je le verrais plutôt en classe de seconde avec l'OE "parcours de personnage"

je pense au contraire qu'il faut lever les exigences : les élèves de pro ne sont pas des idiots... par contre il faut travailler aussi sur les bases, qu'ils n'ont pas.
j'ai l'impression à lire tes messages que clairement ta tutrice cherche à te mettre en difficulté et à pointer tes insuffisances tout en ne te conseillant pas vraiment... scratch par contre l'intérêt de tout ça m'échappe.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Cicyle le Dim 29 Nov 2015 - 14:17

Jouer ensuite les "sauveuses" pour se rehausser ?
Eh oui, certaines personnes sont vraiment tordues (j'ai eu une tutrice comme ça...).

_________________
2016-2017 : Re-bouche-trous.  Lycée 1 : 1ère ST2S, 2nde santé social, 2nde AP ; Lycée 2 : Tale STL en CBSV, 2nde en EDE biotechnologies (x3 cafe ).
2015-2016 : Bouche-trous ! Mais seulement 1ère et TSTL ---> mi-temps.
2014-2015 : Stagiaire 18h : 1 2nde biotechno ; 1 1ère ST2S ; 1 Terminale ST2S.
2013-2014 : CAD2 (contractuelle-admissible) : 1 2nde en biotechnologies ; 1 1ère ST2S.

Cicyle
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Juanlino le Dim 29 Nov 2015 - 14:20

Zeprof, te tutrice se moque du monde. Sa malhonnêteté est flagrante.

Oui, nous sommes payés pour faire les programmes. je regrette de constater que certains de mes collègues m'envoient des élèves qui n'ont abordé que 50% du programme l'année précédente!

A moi de combler! Facile!

Juanlino
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Helene_de_Troie le Dim 29 Nov 2015 - 14:24

L'erreur principal consiste à croire qu'un tuteur peut être utile à un stagiaire. Il se peut que quelques tuteurs soient utiles, mais ce qui est formateur c'est de se mettre devant les élèves. Je considère ce système de tutorat infantilisant et très souvent nuisible. Il ne faudrait surtout pas donner du pouvoir à certains individus infects; plus intéressés à étaler leur compétences qu'à faire profiter au stagiaire d'un suivi et d'un point de vu externe.

Un stagiaire de ma matière cet année me fait vraiment pitié. Il a un tuteur qui veut l'enfoncer à tout prix. Je vous assure que si ledit tuteur avait eu à son tour, un tuteur comme lui, il n'aurait jamais été titularisé.

Helene_de_Troie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par zeprof le Dim 29 Nov 2015 - 14:30

je pense qu'il faut voir le tutorat comme un échange, un appui mais certainement pas un rapport dominant/dominé mais je suis très naïve Smile

j'ai eu la chance d'avoir un tuteur très chouette (c'était il y a bien longtemps ) qui m'a beaucoup appris mais qui était très humble et qui a toujours échangé avec moi d'égal à égal et qui a toujours dit, avoir appris avec moi lui aussi...
d'ailleurs nous sommes toujours en contact Wink

bon bref on s'éloigne du sujet.
moonie méfie toi des faux bons conseils de ta tutrice on dirait...
quels niveaux de classe as-tu ?

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Juanlino le Dim 29 Nov 2015 - 15:39

En accord avec Hélène, faire ses expériences, et croire en sons propre bon sens.

Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs

Juanlino
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par Caspar Goodwood le Dim 29 Nov 2015 - 15:42

@Helene_de_Troie a écrit:L'erreur principal consiste à croire qu'un tuteur peut être utile à un stagiaire. Il se peut que quelques tuteurs soient utiles, mais ce qui est formateur c'est de se mettre devant les élèves. Je considère ce système de tutorat infantilisant et très souvent nuisible. Il ne faudrait surtout pas  donner du pouvoir à certains individus infects; plus intéressés à étaler leur compétences qu'à faire profiter au stagiaire d'un suivi et d'un point de vu externe.

Un stagiaire de ma matière cet année me fait vraiment pitié. Il a un tuteur qui veut l'enfoncer à tout prix. Je vous assure que si ledit tuteur avait eu à son tour, un tuteur comme lui, il n'aurait jamais été titularisé.

Pas de tuteur non plus ce n'est pas l'idéal (sauf si en effet le tuteur en question a l'intention de nuire à son stagiaire), il est quand même utile d'avoir des conseils et c'est ce qui se fait dans la plupart des professions (une personne expérimentée qui forme les débutants).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par User5899 le Dim 29 Nov 2015 - 15:51

@vivi1982 a écrit:A un moment j'entends des murmures "t'inquiète, elle ne peut pas coller toute la classe", je ne voyais pas à quoi ils faisaient allusion, et d'un seul coup un meneur a donné un signal et une grande partie de la classe s'est caché sous la table (un jeu débile d'internet, une collègue m'a expliqué après, d'autres élèves lui ont fait le coup l'an dernier). J'en suis restée Shocked Shocked Shocked  J'ai aussitôt interrompu la vidéo, je leur ai fait sortir une feuille et je leur ai fait une dictée qui a duré tout le reste de l'heure, là ils sont (enfin) restés silencieux. J'ai ensuite fait un rapport sur toute la classe en expliquant tout, les noms des meneurs etc . Quelles suites donner à ça? Heure de colle pour toute la classe? Certains n'ont rien fait mais je ne sais plus trop qui exactement, et certains n'ont rien fait mais ça les a bien fait rigoler.

D'abord, le "elle ne peut pas coller tout le monde" indique que la colle les touche quand même : un bon point (positivons Razz)

Ensuite, le jeu de l'autruche. Moui. Ce métier demande que nous soyons en forme (1) et que nous ne soyons pas trop vieux (2). Or on a faux pour les deux points Rolling Eyes
Si je suis fatigué, je vais réagir comme vous, et je pense que j'aurai tort dans ce cas précis.
Si je suis en forme, je me planque moi aussi sous le bureau. Et j'essaie de repndre les rênes ensuite. Mais c'est une sorte de blague qui, au fond, m'amuse vraiment (alors que le manuel oublié me met dans des rages mémorables).

En fait, nous ne réagissons pas pareil, et je ne vois pas comment donner des conseils ne uarientur...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par User5899 le Dim 29 Nov 2015 - 15:53

Botchan a écrit:Pas de tuteur non plus ce n'est pas l'idéal (sauf si en effet le tuteur en question a l'intention de nuire à son stagiaire), il est quand même utile d'avoir des conseils et c'est ce qui se fait dans la plupart des professions (une personne expérimentée qui forme les débutants).
On exige du stagiaire qu'il fréquente les cours des autres profs de sa matière, voire d'autres matières pour compléter ses 18h, sachant qu'on ne lui donne que 4-6h de service. Comme naguère...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes de bavardages : impressions des élèves

Message par earl grey le Dim 29 Nov 2015 - 15:57

J'ai fait ça en première S avec ma classe en SVT. Le prof s'est mis sous le bureau et ne s'est pas occupé de nous, il a lu. On a eu l'air très cons et au bout d'un certain temps on est remontés sur les paillasses et on a sorti nos affaires. Il a eu la paix jusqu'à la fin de l'année....(c'était un remplaçant qui prenait son poste)

earl grey
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum