"Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Luigi_B le Ven 27 Nov 2015 - 17:22

Dans "Rue89", cette tribune au titre provocateur : "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République".

Extrait :

Du reste, je ne devins pas un musulman orthodoxe du jour au lendemain. La barbe, à mon goût, ne faisait pas partie de la perfection au masculin, et la musique me semblait trop envoûtante pour l’abandonner tout de go. Je reconnaissais cependant bien volontiers le caractère obligatoire de l’un, et le caractère illicite de l’autre. Je comprenais que la salafiya appartenait à la logique, au bon sens, et que les autres tendances comme le soufisme entre autres, où l’on doit être affilié à un maître, et où des transes mystiques avaient pris le pas sur des piliers de l’islam, était loin de la religion originelle pratiquée par les premiers Compagnons.

Cela, grâce à la rigueur scientifique que m’ont enseignée mes professeurs, grâce à l’école de la République, et je la remercie, sans ironie, du fond du cœur.

Cette autre légende aussi, dont abusent certains politiciens pour masquer leur incurie, qui voudrait que nous haïssions l’Occident et sa culture, alors que nous y avons baigné, me fait doucement rire. Il faudrait un cœur vierge et sain pour détester les dérives, et non pas les valeurs de l’Occident. Comme si la liberté chère aux Bédouins, l’égalité que l’on retrouve entre les rangs des fidèles dans les mosquées et la fraternité de la oumma étaient des étrangetés pour les musulmans.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Ma'am le Ven 27 Nov 2015 - 17:44

Le titre est provocateur, mais le texte pas tant que ça en fait.
C'est plutôt bien écrit et intelligent je trouve.
Le gars pense avoir trouvé la vérité, il pratique sa religion comme il l'entend sans pour autant enquiquiner le monde et aimerait bien qu'on lui fiche la paix. Evidemment, ces temps-ci, tout le monde jette un coup d’œil suspicieux sur lui. Ça doit être assez inconfortable.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par may68 le Ven 27 Nov 2015 - 17:48

oui enfin il plaint quand même les athés endurcis genre on sait pas ce qu'on perd ....
Moi ça me fatigue qu'on puisse encore au 21è siècle penser qu'écouter de la musique c'est mal !
Dommage pour lui parce que écouter de la musique en mangeant du camembert whaou ... ! Il ne sait pas ce qu'il perd !

Bon enfin il fait ce qu'il veut hein ...

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Lefteris le Ven 27 Nov 2015 - 17:52

C'est donc  vrai  que l'école a vraiment raté quelque chose : convoquer les philosophes pour justifier la pensée magique et reconnaître l'excellence de "savants" en ladite pensée, même un pédagogiste n'oserait pas. (Ce terme, employé dans le contexte    de nos jours ;  c'était moins drôle quand ils étaient inquisiteurs, je reconnais )


maikresse a écrit:Le gars pense avoir trouvé la vérité, il pratique sa religion comme il l'entend sans pour autant enquiquiner le monde et aimerait bien qu'on lui fiche la paix. Evidemment, ces temps-ci, tout le monde jette un coup d’œil suspicieux sur lui. Ça doit être assez inconfortable.
Ok , du moment qu'il ne tue personne, qu'il se balade en pyjama si ça lui chante, mais qu'il ne vienne pas s'étonner. Si je me balade déguisé en Dark Vador ou en Adolf, même si je tue personne, on me regardera de traviole, faut assumer.... Very Happy


Dernière édition par Lefteris le Ven 27 Nov 2015 - 18:01, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Ma'am le Ven 27 Nov 2015 - 17:57

@may68 a écrit:oui enfin il plaint quand même les athés endurcis genre on sait pas ce qu'on perd ....
Moi ça me fatigue qu'on puisse encore au 21è siècle penser qu'écouter de la musique c'est mal !
Dommage pour lui parce que écouter de la musique en mangeant du camembert whaou ... ! Il ne sait pas ce qu'il perd !

Bon enfin il fait ce qu'il veut hein ...

Je pense que beaucoup de croyants, même non orthodoxes, plaignent les athées.

Sinon, je suis d'accord avec toi, il est un peu ravagé a des opinions surprenantes, mais disons que d'après le titre, je m'attendais à autre chose.

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Marie Laetitia le Ven 27 Nov 2015 - 18:00

Le catholicisme a été en grande partie vidé de sa substance, le coup de grâce ayant été donné par Vatican II. Il ne reste plus que la crèche à Noël, le sapin, les boules quoi !

J'ai le droit de rire?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Marie Laetitia le Ven 27 Nov 2015 - 18:09

j’ai de la peine pour certains athées endurcis, pétris de générosité, de douceur et de bienveillance, mais à qui il manque l’essentiel : la foi au Dieu unique.

et ça, ça me semble particulièrement absurde...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Luigi_B le Ven 27 Nov 2015 - 18:13

Nicolas Sarkozy a écrit:Dans la transmission des valeurs et dans l'apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l'instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s'il est important qu'il s'en approche, parce qu'il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d'un engagement porté par l'espérance.

professeur

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Lefteris le Ven 27 Nov 2015 - 18:15

maîtresse a écrit:
@may68 a écrit:oui enfin il plaint quand même les athés endurcis genre on sait pas ce qu'on perd ....
Moi ça me fatigue qu'on puisse encore au 21è siècle penser qu'écouter de la musique c'est mal !
Dommage pour lui parce que écouter de la musique en mangeant du camembert whaou ... ! Il ne sait pas ce qu'il perd !

Bon enfin il fait ce qu'il veut hein ...

Je pense que beaucoup de croyants, même non orthodoxes, plaignent les athées.

Sinon, je suis d'accord avec toi, il est un peu ravagé a des opinions surprenantes, mais disons que d'après le titre, je m'attendais à autre chose.
1 partout, les athées plaignent aussi les croyants, enchaînés à une opinion fabriquée par d'autres . En plus, ils ont la trouille de l'enfer, les pôvres... diable

Sinon, j'aime bien le "un peu ravagé" Razz

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par dandelion le Ven 27 Nov 2015 - 18:48

Patrick Pelloux disait l'autre jour que si des gens croyaient à des trucs complétement moyenâgeux, c'était de psys dont ils avaient besoin.
La folie a sa logique, c'est ce que m'évoque cet article.
Le jour où votre gamin rentrera à la maison en vous demandant si c'est vrai qu'il va aller en enfer parce qu'il ne croit pas en dieu, ce que lui a dit un de ses petits camarades de classe prosélyte, vous trouverez un peu moins que ce genre de folie est supportable. Si vous êtes convaincu que vous détenez la vérité, un jour ou l'autre vous voudrez l'imposer aux autres, y compris violemment, pour leur bien, ou ce que vous percevez comme le vôtre.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par ysabel le Ven 27 Nov 2015 - 20:11

@Marie Laetitia a écrit:
j’ai de la peine pour certains athées endurcis, pétris de générosité, de douceur et de bienveillance, mais à qui il manque l’essentiel : la foi au Dieu unique.

et ça, ça me semble particulièrement absurde...

On voit qu'il ne me connaît pas ! Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Lefteris le Ven 27 Nov 2015 - 20:13

@dandelion a écrit:Patrick Pelloux disait l'autre jour que si des gens croyaient à des trucs complétement moyenâgeux, c'était de psys dont ils avaient besoin.
La folie a sa logique, c'est ce que m'évoque cet article.
Le jour où votre gamin rentrera à la maison en vous demandant si c'est vrai qu'il va aller en enfer parce qu'il ne croit pas en dieu, ce que lui a dit un de ses petits camarades de classe prosélyte, vous trouverez un peu moins que ce genre de folie est supportable. Si vous êtes convaincu que vous détenez la vérité, un jour ou l'autre vous voudrez l'imposer aux autres, y compris violemment, pour leur bien, ou ce que vous percevez comme le vôtre.
La superstition est en effet une chose qui peut être très grave, pas une simplicité d'esprit amusante. Croire à la magie, par exemple, c'est croire aux sorciers et sorcières. Croire aux sorcières, c'est croire qu'elle peuvent nuire, et à partir de là, pouvoir les condamner.
C'est justement ce qu'on fait au pays de la "Lumière qu'est l'islam des origines : le wahhabisme" (sic, fin du texte). On y coupe la tête de sorciers et sorcières. (Il est vrai que je suis un peu fermé au relativisme culturel et que je ne sais pas apprécier à leur juste valeur les coutumes exotiques et le folklore local.)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Ma'am le Ven 27 Nov 2015 - 20:19

Sinon, pardonnez mon inculture, mais c'est quoi le problème avec la musique pour l'Islam ?

L'alcool, je comprends, le porc, je comprends, les relations hommes-femmes, je comprends, mais la musique ? heu

Avant que vous ne tombiez dessus, quand je dis, je comprends, ça ne veut pas dire que je cautionne, mais que j'arrive à suivre leur raisonnement.

Bon, la barbe, je ne comprends pas non plus, remarquez...

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Lefteris le Ven 27 Nov 2015 - 20:28

maîtresse a écrit:Sinon, pardonnez mon inculture, mais c'est quoi le problème avec la musique pour l'Islam ?

L'alcool, je comprends, le porc, je comprends, les relations hommes-femmes, je comprends, mais la musique ? heu

Avant que vous ne tombiez dessus, quand je dis, je comprends, ça ne veut pas dire que je cautionne, mais que j'arrive à suivre leur raisonnement.

Bon, la barbe, je ne comprends pas non plus, remarquez...
Pour la musique, ce sont les interprétations littéralistes des illuminés
http://www.hadithdujour.com/coran/dossier-musique.pdf
les protestants rigoristes étaient aussi contre la musique, il doit y avoir un truc satanique là-dedans scratch

Pour la barbe, je ne sais pas trop , j'ai lu et entendu diverses interprétations,, certains disent que Mahomet la portait, d'autres qu'il l'a préconisée ... faut peut-être éplucjer les hadiths

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par dandelion le Ven 27 Nov 2015 - 20:34

@Lefteris a écrit:
@dandelion a écrit:Patrick Pelloux disait l'autre jour que si des gens croyaient à des trucs complétement moyenâgeux, c'était de psys dont ils avaient besoin.
La folie a sa logique, c'est ce que m'évoque cet article.
Le jour où votre gamin rentrera à la maison en vous demandant si c'est vrai qu'il va aller en enfer parce qu'il ne croit pas en dieu, ce que lui a dit un de ses petits camarades de classe prosélyte, vous trouverez un peu moins que ce genre de folie est supportable. Si vous êtes convaincu que vous détenez la vérité, un jour ou l'autre vous voudrez l'imposer aux autres, y compris violemment, pour leur bien, ou ce que vous percevez comme le vôtre.
La superstition est en effet une chose qui peut être très grave, pas une simplicité d'esprit amusante.  Croire à la magie, par exemple, c'est croire aux sorciers et sorcières. Croire aux sorcières, c'est croire qu'elle peuvent nuire, et à partir de là, pouvoir les condamner.
C'est justement ce qu'on fait au pays de la "Lumière qu'est l'islam des origines : le wahhabisme" (sic, fin du texte). On y coupe la tête de sorciers et sorcières. (Il est vrai que je suis un peu fermé au relativisme culturel et que je ne sais pas apprécier à leur juste valeur les coutumes  exotiques et le folklore local.)
Exotiques, malheureusement, pas tant que ça. Il semblerait que certains chrétiens partagent encore de nos jours cette croyance. Une enseignante a eu un souci avec une famille qui lui a demandé de ne pas parler de sorcières, et nous connaissons des gens qui, pour Halloween, distribuent des cierges et des fascicules produits par leur église à l'attention des enfants (si j'ai bien compris, il s'agit de protestants même pas évangélistes). Cela s'appuie sur la croyance que les sorcières et les démons existent et qu'il faut 'retourner à la lumière' cafe .

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Invité El le Ven 27 Nov 2015 - 20:38

Malgré les effets de lissage (Baudelaire, le camembert et la les chansons funk sous la douche) et les grosses ficelles du storytelling on est en effet un peu consterné, pour quelqu'un qui met en avant sa culture et sa formation intellectuelle, par les nombreuses assertions aussi littéralistes que naïves, du genre "n'accorder de l’importance qu’au Coran, qu’aux paroles du Prophète et de ses Compagnons qu’à travers des preuves authentiques tirées de ce corpus." L'absence totale de mise en perspective historique, typique d'un usage réel de la raison, y compris dans le domaine de la foi, ne trompe pas, me semble-t-il. Son récit se veut un peu trop beau.
Que cherche Rue89 avec ça?
Je connais mal les milieux que fréquente "Faouzi, mais [qui pourrait aussi s’]appeler Nadia, Claire ou Nicolas", mais j'ai déjà rencontré des intégristes catholiques comme ça, avec un beau vernis culturel, et un discours "officiel" très adouci et avec des pratiques religieuses non pas authentiques (ce qu'ils revendiquent) mais figées dans un passé lointain et mort.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Lowpow29 le Ven 27 Nov 2015 - 20:42

Une mère d'élève a interdit à sa fille de chanter Sunday Bloody Sunday que nous travaillions en classe car les membres de U2 étaient soit disant adorateurs de Satan... Et elle n'était pas du tout musulmane...

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate

Lowpow29
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par VicomteDeValmont le Ven 27 Nov 2015 - 20:44

Je comprends le regard de certains croyants sur les athées, agnostiques, etc.
Moi aussi, j'aimerais bien être capable de m'illusionner et trouver à la vie un sens plus profond et plus grand que celui qu'elle a.

VicomteDeValmont
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Marie Laetitia le Ven 27 Nov 2015 - 20:52

elpenor08 a écrit:Malgré les effets de lissage (Baudelaire, le camembert et la les chansons funk sous la douche) et les grosses ficelles du storytelling on est en effet un peu consterné, pour quelqu'un qui met en avant sa culture et sa formation intellectuelle, par les nombreuses assertions aussi littéralistes que naïves, du genre "n'accorder de l’importance qu’au Coran, qu’aux paroles du Prophète et de ses Compagnons qu’à travers des preuves authentiques tirées de ce corpus." L'absence totale de mise en perspective historique, typique d'un usage réel de la raison, y compris dans le domaine de la foi, ne trompe pas, me semble-t-il. Son récit se veut un peu trop beau.
Que cherche Rue89 avec ça?
Je connais mal les milieux que fréquente "Faouzi, mais [qui pourrait aussi s’]appeler Nadia, Claire ou Nicolas", mais j'ai déjà rencontré des intégristes catholiques comme ça, avec un beau vernis culturel, et un discours "officiel" très adouci et avec des pratiques religieuses non pas authentiques (ce qu'ils revendiquent) mais figées dans un passé lointain et mort.

Exactement.

Maîtresse: le problème de la musique, c'est qu'on peut en être "fan" pour aller vite et ainsi s'éloigner de Dieu. Me semble-t-il. Quand à la barbe, c'est pour faire la différence avec ceux qui cherchaient les relations avec les hommes plutôt qu'avec les femmes, bref c'est une manière de faire la différence avec les homosexuels, enfin tels qu'on se les représentait au VIIe siècle.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par DesolationRow le Ven 27 Nov 2015 - 20:56

@Marie Laetitia a écrit:
elpenor08 a écrit:Malgré les effets de lissage (Baudelaire, le camembert et la les chansons funk sous la douche) et les grosses ficelles du storytelling on est en effet un peu consterné, pour quelqu'un qui met en avant sa culture et sa formation intellectuelle, par les nombreuses assertions aussi littéralistes que naïves, du genre "n'accorder de l’importance qu’au Coran, qu’aux paroles du Prophète et de ses Compagnons qu’à travers des preuves authentiques tirées de ce corpus." L'absence totale de mise en perspective historique, typique d'un usage réel de la raison, y compris dans le domaine de la foi, ne trompe pas, me semble-t-il. Son récit se veut un peu trop beau.
Que cherche Rue89 avec ça?
Je connais mal les milieux que fréquente "Faouzi, mais [qui pourrait aussi s’]appeler Nadia, Claire ou Nicolas", mais j'ai déjà rencontré des intégristes catholiques comme ça, avec un beau vernis culturel, et un discours "officiel" très adouci et avec des pratiques religieuses non pas authentiques (ce qu'ils revendiquent) mais figées dans un passé lointain et mort.

Exactement.

Maîtresse: le problème de la musique, c'est qu'on peut en être "fan" pour aller vite et ainsi s'éloigner de Dieu. Me semble-t-il. Quand à la barbe, c'est pour faire la différence avec ceux qui cherchaient les relations avec les hommes plutôt qu'avec les femmes, bref c'est une manière de faire la différence avec les homosexuels, enfin tels qu'on se les représentait au VIIe siècle.

Moi je pense que ça peut aussi marcher pour la barbe. Je suis complètement "fan" de ma barbe et je ne supporte plus de me raser, je sens que ça m'éloigne de Dieu.

DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Invité El le Ven 27 Nov 2015 - 21:02

@DesolationRow a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
elpenor08 a écrit:Malgré les effets de lissage (Baudelaire, le camembert et la les chansons funk sous la douche) et les grosses ficelles du storytelling on est en effet un peu consterné, pour quelqu'un qui met en avant sa culture et sa formation intellectuelle, par les nombreuses assertions aussi littéralistes que naïves, du genre "n'accorder de l’importance qu’au Coran, qu’aux paroles du Prophète et de ses Compagnons qu’à travers des preuves authentiques tirées de ce corpus." L'absence totale de mise en perspective historique, typique d'un usage réel de la raison, y compris dans le domaine de la foi, ne trompe pas, me semble-t-il. Son récit se veut un peu trop beau.
Que cherche Rue89 avec ça?
Je connais mal les milieux que fréquente "Faouzi, mais [qui pourrait aussi s’]appeler Nadia, Claire ou Nicolas", mais j'ai déjà rencontré des intégristes catholiques comme ça, avec un beau vernis culturel, et un discours "officiel" très adouci et avec des pratiques religieuses non pas authentiques (ce qu'ils revendiquent) mais figées dans un passé lointain et mort.

Exactement.

Maîtresse: le problème de la musique, c'est qu'on peut en être "fan" pour aller vite et ainsi s'éloigner de Dieu. Me semble-t-il. Quand à la barbe, c'est pour faire la différence avec ceux qui cherchaient les relations avec les hommes plutôt qu'avec les femmes, bref c'est une manière de faire la différence avec les homosexuels, enfin tels qu'on se les représentait au VIIe siècle.

Moi je pense que ça peut aussi marcher pour la barbe. Je suis complètement "fan" de ma barbe et je ne supporte plus de me raser, je sens que ça m'éloigne de Dieu.

Pareil!

Remarque, pour les nazirs aussi!

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Ma'am le Ven 27 Nov 2015 - 21:21

Et les derviches tourneurs, ils ne sont pas musulmans ?

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par LuckyLoser le Ven 27 Nov 2015 - 21:34

maîtresse a écrit:Sinon, pardonnez mon inculture, mais c'est quoi le problème avec la musique pour l'Islam ?

L'alcool, je comprends, le porc, je comprends, les relations hommes-femmes, je comprends, mais la musique ? heu

Avant que vous ne tombiez dessus, quand je dis, je comprends, ça ne veut pas dire que je cautionne, mais que j'arrive à suivre leur raisonnement.

Bon, la barbe, je ne comprends pas non plus, remarquez...

Il n'y a pas de problème de musique avec "l'Islam", sauf à considérer qu'il y a un problème de musique avec le "Christianisme".
Pour faire simple, l'Islam se fonde sur un texte sacré, le Coran,  la Charia, qui peut être définie comme l'ensemble des "normes" qui régit le comportement du musulman dans le respect de la loi divine pour le conduire vers Dieu et les hadith, qui sont les faits et les dires du Prophète et de ses compagnons. Les hadith ont été recueillis et compilés par différents auteurs ou écoles... Qui dit compilation, dit choix. Donc, selon certains auteurs, qui s'appuient sur un passage ambigu du texte sacré et surtout sur certains hadith, la musique serait interdite car de nature satanique (en raccourci, écouter de la musique conduirait à la pratique de la fornication) ; bien évidemment, d'autre musulmans ont une opinion différente : les Derviches pratiquent la musique et la danse pour recueillir et répandre la grâce d'Allah.
Pour la barbe, il n'y a rien dans le Livre sacré, mais tout dans les hadith ; plusieurs témoignages iraient dans le sens de l'obligation pour le musulman de laisser pousser sa barbe et de se couper la moustache.
Pour le vin, le Coran en parle ; mais les interprétations varient de l'autorisation (la seule condamnation serait celle de l'ivresse) à la prohibition.

Omar Khayyam a écrit :
"J'entends dire que les amants du vin seront damnés.
Il n'y a pas de vérités, mais il y a des mensonges évidents.
Si les amants du vin et de l'amour vont en Enfer,
alors, le Paradis est nécessairement vide.
"

LuckyLoser
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 27 Nov 2015 - 21:36

maîtresse a écrit:L'alcool, je comprends, le porc, je comprends, les relations hommes-femmes, je comprends, mais la musique ? heu

Peut-être parce qu'il ne s'agit que de sons mais qui, en se combinant mystérieusement, soulèvent en nous des émotions, des désirs, des idées qui d'une certaine manière n'ont pas lieu d'être. Je crois comprendre vaguement que la musique puisse être perçue comme une chose magique ou démoniaque. Mais je ne sais pas du tout si c'est pour ça...


Dernière édition par Sylvain de Saint-Sylvain le Ven 27 Nov 2015 - 21:37, édité 1 fois

Sylvain de Saint-Sylvain
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Je suis devenu salafi grâce à l’école de la République" (Rue89)

Message par DesolationRow le Ven 27 Nov 2015 - 21:36

@LuckyLoser a écrit:
maîtresse a écrit:Sinon, pardonnez mon inculture, mais c'est quoi le problème avec la musique pour l'Islam ?

L'alcool, je comprends, le porc, je comprends, les relations hommes-femmes, je comprends, mais la musique ? heu

Avant que vous ne tombiez dessus, quand je dis, je comprends, ça ne veut pas dire que je cautionne, mais que j'arrive à suivre leur raisonnement.

Bon, la barbe, je ne comprends pas non plus, remarquez...

Il n'y a pas de problème de musique avec "l'Islam", sauf à considérer qu'il y a un problème de musique avec le "Christianisme".
Pour faire simple, l'Islam se fonde sur un texte sacré, le Coran,  la Charia, qui peut être définie comme l'ensemble des "normes" qui régit le comportement du musulman dans le respect de la loi divine pour le conduire vers Dieu et les hadith, qui sont les faits et les dires du Prophète et de ses compagnons. Les hadith ont été recueillis et compilés par différents auteurs ou écoles... Qui dit compilation, dit choix. Donc, selon certains auteurs, qui s'appuient sur un passage ambigu du texte sacré et surtout sur certains hadith, la musique serait interdite car de nature satanique (en raccourci, écouter de la musique conduirait à la pratique de la fornication) ; bien évidemment, d'autre musulmans ont une opinion différente : les Derviches pratiquent la musique et la danse pour recueillir et répandre la grâce d'Allah.
Pour la barbe, il n'y a rien dans le Livre sacré, mais tout dans les hadith ; plusieurs témoignages iraient dans le sens de l'obligation pour le musulman de laisser pousser sa barbe et de se couper la moustache.
Pour le vin, le Coran en parle ; mais les interprétations varient de l'autorisation (la seule condamnation serait celle de l'ivresse) à la prohibition.

Omar Khayyam a écrit :
"J'entends dire que les amants du vin seront damnés.
Il n'y a pas de vérités, mais il y a des mensonges évidents.
Si les amants du vin et de l'amour vont en Enfer,
alors, le Paradis est nécessairement vide.
"

Et voilà : c'est pareil pour ma barbe.


DesolationRow
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum