Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par A Tuin le Dim 29 Nov 2015 - 12:39

@Inhumaine a écrit:

Ce que vous dites là, c'est typiquement ce qu'on appelle du "victim shaming". Ce n'est pas parce que vous n'auriez pas réagi de la même manière que sa réaction à elle est disproportionnée. Se faire toucher de manière sexuelle est extrêmement intrusif, d'autant plus quand vous êtes une femme et que vous avez sûrement déjà vécu ça (transports, rue, abus de personnes proches, etc).


Oui évidemment, mais je ne suis pas adepte de la réaction surjouée telle que je la lis là ou ailleurs, ou telle qu'on veut la vendre dans les pubs féministes contre le harcèlement qui passent à la télé ou dans les magazines.
Je n'y crois pas et je trouve que surjouer l'offuscation nuit plus que cela ne sert la cause.
Des sales types qui font des réflexions ou essayent de toucher ou voire touchent la main ou le cheveu admettons, ça a toujours existé. Soit on les ignore royalement soit on leur exprime qu'on n'est pas intéressée point barre. On se barre en faisant comprendre.
Là en plus c'est facile de mettre la honte au gamin devant la classe en le tournant en dérision bref, je ne conçois pas.
A mon avis il y a autre chose, quelqu'un qui n'a pas de soucis particuliers n'a aucune raison de sur-réagir ainsi.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par A Tuin le Dim 29 Nov 2015 - 12:41

@Touche pas à ma SEGPA a écrit:

J'ai une collègue contractuelle en langue rare sur trois établissements qui travaille sur six jours et prépare le CAPES. Elle est épuisée et ses six heures chez nous l'épuisent car les élèves sont affreux. Elle a déjà craqué plusieurs fois en salle des profs après avoir fait illusion dans sa salle de classe, car accumulant de la fatigue, le manque de soutien de la hiérarchie, la culpabilité... Parfois c'est l'incident de trop, la goutte qui fait déborder le vase, même si pris de façon isolée l'événement n'aurait pas provoque ce raz - de - marée.

Quelque chose du genre oui, la situation évoquée me fait plutôt penser à cela. Dans tous les cas la femme concernée fait un rapport, va expliquer les choses à sa direction et fait recevoir l'élève. Je ne vois pas ce qu'il y a de différent dans le process à envisager par rapport à une insulte ou autre justifiant un rapport d'incident. L'action est déplacée et inappropriée, que cela soit acté.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par Tazon le Dim 29 Nov 2015 - 12:44

@CarmenLR a écrit:Cette agression n'a rien de risible ni d'anodin, ni en salle de classe, ni dans le métro...

Et l'adolescent a bien sûr parfaitement saisi la dimension sexuelle et agressive de son geste qui vise une personne en particulier : s'il voulait juste faire ch... et bordéliser un cours, il lancerait des gommes ou lancerait des insultes...

Donc  réponse en conséquence, avec tout l'attirail mentionné

La MAIN, il lui a touché la main. Et pas dans le métro, et ce n'est ni un parfait inconnu, ni quelqu'un qui a du pouvoir sur elle (ce serait même le contraire dans une relation prof/élève normale) donc pas vraiment de quoi avoir cette peur comme dans une  agression sexuelle. Et puis ça va bien de laisser entendre que je nie la réalité des agressions sexuelles en général parce que je trouve que effectivement là, avec les éléments dont je dispose, c'est à dire peu en somme, ça n'est pas caractérisé. C'est une accusation qui ne se porte pas à la légère sous peine de la banaliser et ce même si ce sont des agressions effroyablement fréquentes. On est dans le cas d'une agression genrée, oui, mais est-elle à caractère sexuel pour autant? Ou toute agression genrée envers une femme est-elle sexuelle? C'est un débat intéressant qui nous éloigne du sujet.

En bref un élève insolent qui veut mettre mal à l'aise son prof, et qui a repéré un moyen adapté à quelqu'un avec qui ça marche très très bien pour une raison ou une autre, et souvent il s'agit juste  de fatigue ou de ras-le-bol, mais, et c'est ce sur quoi je voulais attirer l'attention au départ, avant que certains sous entendent que j'étais une collabo du pouvoir patriarcal Evil or Very Mad , si la collègue ne peut plus réagir avec sang-froid à ce truc, c'est sûrement que ce n'était pas un incident isolé et/ou qu'elle est fragilisée, comme cela peut nous arriver à tous. Donc oui, un signe fort de la direction est nécessaire et pour la classe et pour l'élève et pour elle.

D'autre part , ceux qui considèrent que c'est une agression sexuelle, je vous trouve un peu légers. Quelques jours d'exclusion, c'est une réponse adaptée dans ce cas pour vous? Logiquement vous devriez lui conseiller de porter plainte.

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par Sei le Dim 29 Nov 2015 - 12:53

C'est ahurissant de te lire, A. Tuin. "S'interroger sur la santé mentale de la collègue", rien que ça ? Et elle aurait "surjoué" la réaction ? Et l'élève devient un "sale type" lambda, tels qu'on peut les rembarrer dans le métro ?

Je passe sur les "publicités" des féministes.

C'est quoi ton problème pour te montrer si agressive avec cette collègue ? M'est avis qu'il n'a rien à voir avec le féminisme, en revanche, tu as un sacré os avec l'empathie.

Et Tazon, ce geste a à voir avec la sexualité, bien sûr que oui. C'est un geste humiliant qui assoit le pouvoir de l'élève sur son professeur. On s'en fout complètement que ça ait mieux marché avec telle que telle, nous n'avons pas à porter un jugement sur la réaction de la collègue.

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par CarmenLR le Dim 29 Nov 2015 - 13:09

Merci Sei.

Tazon, je n'ai accusé personne de quoi que ce soit, mais j'ai souligné la dimension sexuelle et agressive du geste, bien perçue de l'ado caressant la main de quelqu'un qui a autorité, justement, et c'est bien cette borne de la limite, etc. qui l'intéresse. On n'est pas des buses non plus... Merci de ne pas deformer mes propos.

Après, on punit et on réprime comme le reste, et vu ce qu'il fait subir à ses petites camarades pour rigoler (ah, ah), ce ne serait pas idiot de garder un oeil sur ce garçon...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par Audrey le Dim 29 Nov 2015 - 13:20

C'est terrible de voir qu'à chaque fois qu'une femme se plaint d'un geste ou d'un propos déplacé qu'elle a eu à subir simplement parce qu'elle est une femme, il se trouve quelques personnes pour juger de son état psychologique, de sa santé mentale, de son ouverture d'esprit ou de son humour. Ca me donne la nausée, vraiment.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par lisette83 le Dim 29 Nov 2015 - 13:21

+1

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par Provence le Dim 29 Nov 2015 - 13:22

@Tazon a écrit:

La MAIN, il lui a touché la main.

Il lui a caressé la main. Caresses-tu la main de la principale de ton collège? Non? Pourquoi donc?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par dandelion le Dim 29 Nov 2015 - 14:06

Oui, c'est fou quand même que des gens épuisés et mal payés se mettent à pleurer et à s'en prendre à de pauvres élèves victimes de leurs hormones Rolling Eyes
J'ai régulièrement vu des collègues pleurer en salle des profs, nous ne faisons pas un métier facile, et la vie ne l'étant pas non plus...
Elle a bien de la chance en tout cas cette collègue de tomber sur quelqu'un qui la soutient et lui facilite un peu la vie fleurs

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par leskhal le Dim 29 Nov 2015 - 14:58

Je me suis aussi demandé si on exagérait pas un peu l'ampleur du problème mais en y réfléchissant, c'est vrai qu'il m'est arrivé de réagir violemment à certaines remarques d'élève ou à un ton que je trouvais impertinent sans que l'élève comprenne tout de suite qu'il dépassait les bornes. Je ne sais pas si je suis clair.

C'est vrai que le contact physique est toujours à éviter, alors si l'initiative vient d'un élève, c'est intolérable, en effet. L'élève a dû sentir la fragilité de notre collègue, sinon il aurait su que la situation pouvait se retourner contre lui par une remarque bien sentie. Je ne sais pas comment je réagirais face à ce genre de dépassement des limites, qui est finalement une agression, mais elle n'est pas facile à faire entendre hors contexte. C'est tellement bizarre comme idée !!

_________________
pingouin Dans consensus, la première syllabe prend trop de place. pingouin

leskhal
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Geste déplacé d'un lycéen envers un professeur : quelle sanction ?

Message par Herrelis le Dim 29 Nov 2015 - 15:18

@Audrey a écrit:C'est terrible de voir qu'à chaque fois qu'une femme se plaint d'un geste ou d'un propos déplacé qu'elle a eu à subir simplement parce qu'elle est une femme, il se trouve quelques personnes pour juger de son état psychologique, de sa santé mentale, de son ouverture d'esprit ou de son humour. Ca me donne la nausée, vraiment.
Merci Audrey, tu traduis parfaitement ma pensée.

Ce n'est pas parce qu'avec moi, si un gamin s'amuse à me faire ça, non pas une, mais deux fois, le môme finirait sur orbite, que j'estime qu'une personne qui ne le fait pas est suspecte ou a un problème de santé mentale...

Oui, se faire caresser la main par un élève ce n'est pas un geste anodin, et oui, c'est une agression à partir du moment où ce n'est pas un accident mais un geste volontaire. On va la mettre dans l'autre sens : ce serait la collègue qui aurait fait ça à l'élève, on aurait dit que c'était un geste anodin?

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum