Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par may68 le Dim 13 Déc 2015 - 16:38

L'appel à signer par orga ou individuellement :

http://www.april.org/microsoft-educ-nat-partenariat-indigne/

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par laMiss le Dim 13 Déc 2015 - 17:10

@Le grincheux a écrit:
@laMiss a écrit:
@may68 a écrit:
Pourquoi ni FO ni le Snalc ne sont  signataires de cet appel ?
Si quelqu'un peut expliquer ...

+1
Je me posais justement la même question !
Parce que l'informatique est le seul métier où le néophyte complet, celui qui vient juste d'ouvrir son premier carton d'ordinateur est capable d'expliquer son métier à un vieux routier qui a vingt ou trente ans de métier derrière lui. Et aussi parce que c'est le parent pauvre et qu'il faut un peu de compétence pour installer et choisir.

Qu'est-ce que tu nous dis là ? FO et SNALC = incompétents en informatique et donneurs de leçons ?

_________________
Site d'info / réforme du collège : www.reformeducollege.fr

laMiss
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Le grincheux le Lun 14 Déc 2015 - 10:56

@laMiss a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@laMiss a écrit:
@may68 a écrit:
Pourquoi ni FO ni le Snalc ne sont  signataires de cet appel ?
Si quelqu'un peut expliquer ...

+1
Je me posais justement la même question !
Parce que l'informatique est le seul métier où le néophyte complet, celui qui vient juste d'ouvrir son premier carton d'ordinateur est capable d'expliquer son métier à un vieux routier qui a vingt ou trente ans de métier derrière lui. Et aussi parce que c'est le parent pauvre et qu'il faut un peu de compétence pour installer et choisir.

Qu'est-ce que tu nous dis là ? FO et SNALC = incompétents en informatique et donneurs de leçons ?
Parce qu'il n'y a aucune raison que les syndicalistes soient plus avertis que le français moyen qui utilise les produits de microsoft.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Le grincheux le Lun 14 Déc 2015 - 11:04

@the educator a écrit:Je réponds en vrac:
J'aimerais bien savoir lesquels:
- des virus en plus sous Ouindose
- des collègues PRI très peu formés, incapables de régler les problèmes dès que cela sort de Ouindose (je ne leur jette pas tous la pierre)
- et accessoirement des installations qui se font en plein milieu du cours, chouette... (s'cusez moi, Ouindows a décidé que les chevaliers attendraient. Et nous aussi par la même occas')
L'argent que l'on refuse de mettre dans la formation des collègues revient à Ouindose directement ou indirectement par l'asservissement que constitue le fait d'habituer nos élèves à un système commercial. Mais tout va bien dans l'école libre et gratuite...
Qu'on soit clair, je suis complètement d'accord, je défends aussi le libre, au maximum.
Je réagissais simplement aux propos de Grincheux sur l'installation notamment: si tu as un parc homogène, et pensé en amont, il n'y a pas besoin de patcher 50 fois, quand je vois en établissement des mises a jour en auto qui empêchent de bosser et ruinent la bande passante de tout l’établissement, je ris doucement aussi. Ce genre de truc n'est pas normal, et ne dois pas avoir lieu. Ce n'est pas le problème de windows, c'est le problème de l'administrateur qui est le plus souvent incompétent (bon d'un autre côté c'est très rarement son coeur de métier...).
C'est parfaitement faux. J'ai au boulot des cartes-mères MSI qui ont un pilote SATA moisi. Il faut dégrader en PIO émulé sur du SATA pour installer Windows (quelle que soit la version) puis patcher tous les pilotes par ceux fournis par MSI. Et cela dépend des révisions de carte-mère, sinon, ce ne serait pas drôle. J'ai un technicien qui fait ça toute la journée et le pauvre commence à disjoncter. Donc non, définitivement non, ce n'est pas parce que tu as un parc homogène que l'installation est aisée et que tu ne dois pas patcher à outrance.

Parmi les avantages, il faut aussi se mettre du côté utilisateur (y compris des décideurs), on a en vrac le fait qu'on gagne en temps de formation (c'est de moins en moins vrai, vu qu'on trouve des distro qui ressemblent de plus en plus a win ou osx),
Là encore, je ne peux pas être d'accord puisqu'à chaque nouvelle mouture de la Ouïndowzerie, il faut reprendre de nouvelles habitudes et former les administrateurs ainsi que les utilisateurs (même pour l'horreur Office). Un système Linux (ou un BSD) n'a évolué qu'à la marge en terme d'administration depuis au moins 20 ans. De nouvelles choses sont apparues, mais jamais au grand jamais il n'a fallu remettre en cause tout ce qui a été appris de l'administration d'un système.

la disponibilité logicielle (parce que selon les secteurs, les logiciels utilisés sont souvent uniquement sous winos, et qu'effectivement commencer a utiliser ces softs sous linux, ça commence a etre sport),
Euh... J'ai même un client qui utilise Visiodent sous Linux... Mauvais argument, changer d'argument.

la compatibilité matérielle (parce que c'est pareil, les periph certifiés par leurs constructeurs sous winos sont bien plus nombreux, et le support est souvent uniquement sous win).
Il y a très longtemps que je ne fais plus attention au matériel. En dehors de certaines cartes tuner TV, je n'ai jamais eu de problème (en tout cas, moins que sous Windows où une palanquée et demi de cartes d'interface ou de périphériques aussi idiots que des scanner ne fonctionnent plus après XP).

Le recrutement est aussi carrément facilité, et c'est bien moins cher de trouver des gens compétent sous win que sous unix en général.
Par administrateur. Sauf qu'un administrateur Unix gère bien plus de machines qu'un administrateur Windows et qu'il ne faut pas oublier les certifications Microsoft et le coût du support.

Je suis complètement d'accord avec toi sur la gestion des réseaux sous win bien plus merdique, la gestion des droits est aussi hyper floue et on a des fois des surprises si on n'est pas dans le tout ou rien.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par the educator le Lun 14 Déc 2015 - 12:14

@Le Grincheux a écrit:C'est parfaitement faux. J'ai au boulot des cartes-mères MSI qui ont un pilote SATA moisi. Il faut dégrader en PIO émulé sur du SATA pour installer Windows (quelle que soit la version) puis patcher tous les pilotes par ceux fournis par MSI. Et cela dépend des révisions de carte-mère, sinon, ce ne serait pas drôle. J'ai un technicien qui fait ça toute la journée et le pauvre commence à disjoncter. Donc non, définitivement non, ce n'est pas parce que tu as un parc homogène que l'installation est aisée et que tu ne dois pas patcher à outrance.
C'est un bon exemple. j'ai parler de parc homogène ET bien pensé: ce genre de problème s'évite sur le cahier des charges du fournisseur (même si j'imagine que dans ton cas tu n'es pas décideur) ET par prototypage (sur des gros parcs c'est ce qu'on fait). Si bien que si tu repères ce genre de merde, tu peux en estimer le coût, et au besoin rectifier ta commande. Notre problème dans l'EN c'est que les parties administrations et décisions sont déconnectées... C'est pas un problème spécifique de winos.
hs: dans ton cas précis, on peut dégrader à distance et/ou de manière automatisée (encore une fois, il faut que le matériel choisit en amont le permette, mais sur un gros parc, c'est difficile de faire ce genre d'économie), puis distribuer ton correctif/ton image/ta propre distribution selon les cas.

Euh... J'ai même un client qui utilise Visiodent sous Linux... Mauvais argument, changer d'argument.
Alors là, ça dépend grandement de ce que tu vas utiliser comme softs. Par exemple, en audiovisuel, faire du temps réel propre et stable sous unix, c'est perilleux, c'est sans doute une question de temps, et de parts de marché, mais pour le momnt, dans ce secteur là en tout cas, tu as des bibliotheques sous winos a coté desquelles tu peux difficilement passer. Et des softs qui s’accommodent très mal d'environnement émulés. Idem pour la hardware dans ce secteur, des tas de peripheriques n'ont pas de drivers sous unix, ou alors c'est du générique avec des fonctionnalités réduites. C'est un secteur que je connais bien et c'est une des raisons pour laquelle il y a encore du winos chez moi (et c'est l'excuse pour jouer huhu).

Pour la formation, par contre c'est notamment du au fait que ton utilisateur a souvent un pc sous win a la maison, avec souvent les packs logiciels livrés avec, qui fait qu'a defaut de savoir s'en servir correctement, il n'y a plus le cap de l'interface à franchir.

Enfin bref, on s’écarte un peu du sujet, surtout que ça n'excuse en rien les choix politiques et ethiques (et économiques).

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Le grincheux le Lun 14 Déc 2015 - 12:30

@the educator a écrit:
@Le Grincheux a écrit:C'est parfaitement faux. J'ai au boulot des cartes-mères MSI qui ont un pilote SATA moisi. Il faut dégrader en PIO émulé sur du SATA pour installer Windows (quelle que soit la version) puis patcher tous les pilotes par ceux fournis par MSI. Et cela dépend des révisions de carte-mère, sinon, ce ne serait pas drôle. J'ai un technicien qui fait ça toute la journée et le pauvre commence à disjoncter. Donc non, définitivement non, ce n'est pas parce que tu as un parc homogène que l'installation est aisée et que tu ne dois pas patcher à outrance.
C'est un bon exemple. j'ai parler de parc homogène ET bien pensé: ce genre de problème s'évite sur le cahier des charges du fournisseur (même si j'imagine que dans ton cas tu n'es pas décideur) ET par prototypage (sur des gros parcs c'est ce qu'on fait). Si bien que si tu repères ce genre de merde, tu peux en estimer le coût, et au besoin rectifier ta commande. Notre problème dans l'EN c'est que les parties administrations et décisions sont déconnectées... C'est pas un problème spécifique de winos.
1/ Si, je suis décideur, ce qui n'empêche pas de subir ce genre de concetés.
2/ Les patches, c'est une calamité dans le monde microsoftien parce que, lorsque tu as une version officielle de Windows (pas EOM fournie par le vendeur), tu te prends tous les patches dans la figure.
3/ Le parc chez nous, est particulièrement homogène. Deux références de cartes-mères installées à plusieurs milliers d'exemplaires.
4/ Le prototypage ne peut pas tout parce que les composants changent dans notre dos (firmware des processeurs, BIOS/UEFI, firmware des différents contrôleurs) et que nous n'avons aucune maîtrise sur ce point.

hs: dans ton cas précis, on peut dégrader à distance et/ou de manière automatisée (encore une fois, il faut que le matériel choisit en amont le permette, mais sur un gros parc, c'est difficile de faire ce genre d'économie), puis distribuer ton correctif/ton image/ta propre distribution selon les cas.
Avant de pouvoir dégrader, faudrait encore pouvoir installer.

Euh... J'ai même un client qui utilise Visiodent sous Linux... Mauvais argument, changer d'argument.
Alors là, ça dépend grandement de ce que tu vas utiliser comme softs. Par exemple, en audiovisuel, faire du temps réel propre et stable sous unix, c'est perilleux, c'est sans doute une question de temps, et de parts de marché, mais pour le momnt, dans ce secteur là en tout cas, tu as des bibliotheques sous winos a coté desquelles tu peux difficilement passer. Et des softs qui s’accommodent très mal d'environnement émulés. Idem pour la hardware dans ce secteur, des tas de peripheriques n'ont pas de drivers sous unix, ou alors c'est du générique avec des fonctionnalités réduites. C'est un secteur que je connais bien et c'est une des raisons pour laquelle il y a encore du winos chez moi (et c'est l'excuse pour jouer huhu).
C'est un secteur que je connais aussi très bien et c'est exactement pour cela que jamais je ne mettrais du Windows en production hors demande explicite du client qui s'en mord généralement très vite les doigts.

Pour la formation, par contre c'est notamment du au fait que ton utilisateur a souvent un pc sous win a la maison, avec souvent les packs logiciels livrés avec, qui fait qu'a defaut de savoir s'en servir correctement, il n'y a plus le cap de l'interface à franchir.
Et tu te trimballes toutes les concetés et mauvaises habitudes de la maison du style 50 Go de données dans "mes doccuments'" sur des profils itinérants qui mettent des plombes à s'ouvrir. Oui, je connais... Surtout le client qui t'engueule parce que le réseau gigabit tout neuf ne suffit plus.

Enfin bref, on s’écarte un peu du sujet, surtout que ça n'excuse en rien les choix politiques et ethiques (et économiques).
Que ce soit politique, éthique, économique ou technique, tout renvoie à des systèmes libres ou des systèmes propriétaires efficaces (OpenVMS, OS/2 et dérivés...). En tout cas, pas aux microsofteries.


Dernière édition par Le grincheux le Lun 14 Déc 2015 - 13:23, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Mateo_13 le Lun 14 Déc 2015 - 12:58


_________________
Mateo.
www.mathemagique.com : Axiomatique de collège.

Mateo_13
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par the educator le Lun 14 Déc 2015 - 17:40

grincheux a écrit:C'est un secteur que je connais aussi très bien et c'est exactement pour cela que jamais je ne mettrais du Windows en production hors demande explicite du client qui s'en mord généralement très vite les doigts.
Je pm a ce sujet parce qu'on est complètement HS

Avant de pouvoir dégrader, faudrait encore pouvoir installer.
Par forcément, tu as des bios téléadministrables qui permettent ce genre de choses. Tu as aussi des bios avec des systèmes de déploiement de paramètres via des supports.

Et tu te trimballes toutes les concetés et mauvaises habitudes de la maison du style 50 Go de données dans "mes doccuments'" sur des profils itinérants qui mettent des plombes à s'ouvrir. Oui, je connais... Surtout le client qui t'engueule parce que le réseau gigabit tout neuf ne suffit plus.
ça, ça s'administre aussi sous winos.

On va s'arreter la avec ça?

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par KinetteKinette le Lun 14 Déc 2015 - 22:02

Bonsoir,

Ben voili... aujourd'hui je squatte un ordi du collège pour imprimer... une collègue de sport s'installe à côté et pleurniche que Libreoffice c'est quand même bien moins bien que Word/Excell.
Je lui demande pourquoi... elle me répond que c'est "mois puissant" (expression qu'elle va répéter encore 2 fois dans la conversation). J'essaie de lui faire expliquer le truc, en lui disant que pour faire de la bureautique, pas de différence à part des habitudes... elle n'en démord pas, car... pour elle c'est moins bien pour la présentation (c'est ça qu'elle appelle "moins puissant").

Et à la réunion de présentation de la réforme que l'on a subie, l'IPR de service pleurnichait car sa "belle" présentation Ppt avait perdu ses animations sous Libreoffice...

Nous sommes mal barrés...

K

_________________
Spoiler:

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Sulfolobus le Lun 14 Déc 2015 - 22:11

Et l'IPR, il connait pas le pdf je suppose ? heu heu

Par contre, il faut bien reconnaitre que la partie Calcul et Présentation de Libre Office n'est (n'était ??) pas au niveau d'Excel ou PwP. J'en suis la première attristée. Mais je doute qu'au niveau secondaire, ça pose le moindre problème. Dans le supérieur par contre, là oui (même si on ne peut qu'encourager les étudiants à utiliser R ou Python (tous les deux libres et gratuits) plutôt qu'Excel et pour un certain nombre de scientifiques Beamer au lieu de PwP).

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par invitéW le Ven 29 Jan 2016 - 18:55

numerama a écrit:Un collectif de défense de l'utilisation des logiciels libres dans l'éducation a déposé un recours contre le partenariat signé fin 2015 entre Microsoft France et l'Éducation nationale. Ses avocats menacent de déposer plainte au pénal pour favoritisme contre la ministre Najat Vallaud-Belkacem si l'accord n'est pas annulé.
Décidément l’annonce en fin d’année dernière du « partenariat » signé entre Microsoft et l’Éducation nationale ne passe pas. Alors que certaines associations de défense du logiciel libre avaient choisi de publier un communiqué pour s’en indigner, ce qui leur a valu récemment une lettre d’amour de Microsoft en faveur du Libre, d’autres ont choisi de passer à l’action.
《LE PARTENARIAT AURAIT DÛ EN RÉALITÉ ÊTRE QUALIFIÉ DE MARCHÉ PUBLIC》
http://www.numerama.com/politique/141873-recours-et-menace-de-plainte-apres-laccord-entre-microsoft-et-leducation-nationale.html

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Les membres du collectif Édunathon demandent l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation

Message par Le grincheux le Lun 1 Fév 2016 - 13:15


Les membres du collectif Édunathon ont demandé le jeudi 28 janvier 2016 l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation Nationale française.

Le 30 novembre 2015, Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre française de l’Éducation Nationale a signé un accord avec Microsoft France d’un montant de 13 millions d’euros pour fournir "gratuitement" ses logiciels et ses services, notamment en ce qui concerne :

L’accompagnement et la formation des élèves et des enseignants ;
La mise à disposition de solutions pour une utilisation « intelligente, facile et optimale » des équipements mobiles ;
Des solutions de « cloud » ;
Une expérimentation pour l’apprentissage du code ;
Une aide aux acteurs français de l’e-éducation.
...

Source...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par User5899 le Lun 1 Fév 2016 - 14:31

Et pendant ce temps, moi, vendredi, j'étais en panne furieux



Spoiler:
De craie orange furieux

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Hervé Hervé le Mar 2 Fév 2016 - 8:47


_________________
保持警惕

« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (José Saramago).

Hervé Hervé
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Luigi_B le Jeu 2 Juin 2016 - 10:54


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vive le numérique à l'école (mais pas le logiciel libre): accord EN-Micro$oft

Message par Balthamos le Mar 9 Aoû 2016 - 22:38

EduNathon, qui regroupe des acteurs du "numérique libre", poursuit son action contre le partenariat Education nationale / Microsoft... en justice. Il dénonce un accord "illicite".

....

Contactée par Next Inpact, la Rue de Grenelle considère que « les arguments exposés » par EduNathon « ne remettent pas en cause la régularité de l’accord passé avec Microsoft ». Rien d’illicite, donc, selon le ministère…


http://www.vousnousils.fr/2016/08/01/partenariat-microsoft-education-nationale-un-accord-illicite-591249

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum