Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par ysabel le Ven 18 Déc - 15:56

Une  collègue de maths me disait aujourd'hui au lycée que les nouveaux stagiaires ! Mon Dieu...

titanic

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par VinZT le Ven 18 Déc - 16:11

@ysabel a écrit:Une  collègue de maths me disait aujourd'hui au lycée que les nouveaux stagiaires ! Mon Dieu...

titanic

Ouais, mais tu vas voir, avec le nouveau CAPES math-info tout ça va remonter, c'est certain !
Les meilleurs informaticiens du monde se bousculeront pour le passer !
Un avenir aussi radieux que numérique nous attend !

VinZT
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par ycombe le Ven 18 Déc - 17:34

@BrindIf a écrit:J'ai épaté des Terminales en divisant 16 par 3  No
"Oui mais vous madame vous avez une calculatrice dans la tête." Rolling Eyes
"Les profs de maths, de toutes façons, c'est des génies." (certes, certes  Twisted Evil , mais point n'est besoin pour ce calcul là Razz )
La prof de math de ma fille (1eS) n'est guère respectée pas ses élèves. Il faut dire qu'apparemment, elle sort la calculatrice pour simplifier 80/5.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par ben2510 le Ven 18 Déc - 18:38

La fille d'un copain a eu un TS un collègue qui au moment de corriger un exercice qu'il avait donné, et après réflexion, a dit à sa classe qu'intégrer sin(x)*cos^7(x) était un peu compliqué en TS, et n'a pas corrigé l'exercice.
Le copain était furieux contre ce collègue.

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par gauvain31 le Ven 18 Déc - 18:47

@ysabel a écrit:Une  collègue de maths me disait aujourd'hui au lycée que les nouveaux stagiaires ! Mon Dieu...

titanic

Dis-toi qu'il y aura dans deux ans la promo '2012" qui aura inauguré l'ensemble des nouveaux programmes du lycée, qui va bientôt arriver. A mon avis, ces stagiaires ont encore du potentiel, mais ceux qui vont arriver dans deux ans..... Et comment les IPR de Maths réagissent-ils à cette baisse de niveau? Se remettent-ils en question eux?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par frdm le Ven 18 Déc - 18:49

Peut-être ne savait-il pas faire ? J'ai bien eu un collègue qui ne savait pas intégrer un mouvement 1D avec force de frottement proportionnelle à  la vitesse (du type dv/dt-kv=a) ! Cette même personne affirmait doctement que le cas des forces en k*v^2 n'était pas intégrable. Heureusement, nous l'avons perdu de vue.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Vincent83 le Ven 18 Déc - 20:55

Bonsoir,
Une conséquence fort peu sympathique est qu'une fois les chèvres bien installées il sera légitime de nous payer "encore moins" vu le niveau affligeant du futur enseignant lambda...
Pas mal joué quand même!
Même si ce métier est tout de même un très beau métier il va être difficile de faire venir des matheux compétents à bac +5 avec un salaire si "ordinaire" si en plus ils ne peuvent pas faire de maths ;-)
Vincent

ps: je cloue au pilori un sup qui ne sais pas primitiver sin(x)cos(x)^7...Alors pour un prof en exercice c'est inquiétant ...;-)

Vincent83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Bouboule le Ven 18 Déc - 21:01

@Vincent83 a écrit:Bonsoir,
Une conséquence fort peu sympathique est qu'une fois les chèvres bien installées il sera légitime de nous payer "encore moins" vu le niveau affligeant du futur enseignant lambda...
Pas mal joué quand même!
Même si ce métier est tout de même un très beau métier il va être difficile de faire venir des matheux compétents à bac +5 avec un salaire si "ordinaire" si en plus ils ne peuvent pas faire de maths ;-)
Vincent

ps: je cloue au pilori un sup qui ne sais pas primitiver sin(x)cos(x)^7...Alors pour un prof en exercice c'est inquiétant ...;-)

et le sup qui simplifie dx/x² en d/x ;-)

(rapporté cette semaine par un collègue de CPGE)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Anaxagore le Ven 18 Déc - 21:02

Et le spé qui n'arrive pas à intégrer par parties?

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Vincent83 le Ven 18 Déc - 21:08

@Anaxagore a écrit:Et le spé qui n'arrive pas à intégrer par parties?

On peut envisager une énucléation... Mais pas la première fois ;-) Lors d'une inspection j'en ai envoyé un au tableau qui n'a pas su primitiver... 1/x^a...
Plus sérieusement l'inaptitude au calcul des étudiants -certains ayant par ailleurs un bon niveau d'abstraction- est incroyable. C'est dommage car "toute pensée est un calcul" disait un fameux logicien dont le nom m'échappe et puis peut-on vraiment comprendre quelque chose que l'on ne sait pas faire?
Bref on n'est pas sorti du sable, enfin surtout nos élèves. On le voit bien au niveau des recruteurs, le blabla ça va un peu mais ils veulent tout de même des gens compétents en échange d'un salaire, on quitte le monde des bisounours après l'école!
Vincent

Vincent83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par ben2510 le Ven 18 Déc - 21:25

@frdm a écrit:Peut-être ne savait-il pas faire ? J'ai bien eu un collègue qui ne savait pas intégrer un mouvement 1D avec force de frottement proportionnelle à  la vitesse (du type dv/dt-kv=a) ! Cette même personne affirmait doctement que le cas des forces en k*v^2 n'était pas intégrable. Heureusement, nous l'avons perdu de vue.

C'est ce qu'ont conclu les élèves, le copain, ainsi que moi.


Dernière édition par ben2510 le Ven 18 Déc - 22:08, édité 1 fois

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Anaxagore le Ven 18 Déc - 21:26

cafe

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par VinZT le Ven 18 Déc - 21:27

De toute façon les équations différentielles ont été déclarées d'inutilité publique depuis la dernière réforme du lycée.
Un peu comme les séries de Fourier en prépa ...
D'ailleurs, c'est bien connu, aucun scientifique n'utilise ces machins d'un autre âge ...
Rolling Eyes

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François

VinZT
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Anaxagore le Ven 18 Déc - 21:29

@VinZT a écrit:De toute façon les équations différentielles ont été déclarées d'inutilité publique depuis la dernière réforme du lycée.
Un peu comme les séries de Fourier en prépa ...
D'ailleurs, c'est bien connu, aucun scientifique n'utilise ces machins d'un autre âge ...
Rolling Eyes

cafe cafe cafe

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Anaxagore le Ven 18 Déc - 21:30

J'ai un ami qui est un ancien d'ERDF. Il est très fatigué par les cours qu'il essaie de donner.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par dandelion le Ven 18 Déc - 21:53

Est-ce que ce que vous expliquez concernant la baisse du niveau des études supérieures peut expliquer l'augmentation des inscriptions à des écoles étrangères plus exigeantes?

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Bouboule le Ven 18 Déc - 22:12

@dandelion a écrit:Est-ce que ce que vous expliquez concernant la baisse du niveau des études supérieures peut expliquer l'augmentation des inscriptions à des écoles étrangères plus exigeantes?

pour moi non, en postbac, nous gardons un système exigeant ; à mon avis, c'est une conjonction de facteurs : envie d'aller voir ailleurs (c'est plus sexy), peur de souffrir et stratégie de contournement

c'est aussi favorisé par nos généreuses mentions très bien (mais ça commence à se voir)

mais quelles sont les stats sur cette augmentation d'inscriptions à l'étranger ?

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par dandelion le Ven 18 Déc - 22:30

C'est une remarque locale: de nombreux étudiants français choisissent l'EPFL, alors que le coût de la vie est colossal en Suisse. L'EPFL a augmenté sa barre d'entrée, la passant de 14 à 16 de moyenne au bac. Cependant, les étudiants suisses partent avec une longueur d'avance car le niveau requis à la fin de la terminale est bien plus élevé qu'en France.
Du coup, qu'est-ce qui motive un élève français ayant obtenu de bons résultats au bac à vouloir éviter le système prépa+grande école, généralement gratuit et assez efficace pour ce qui est d'intégrer le marché de l'emploi?

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Bouboule le Ven 18 Déc - 22:36

@dandelion a écrit:C'est une remarque locale: de nombreux étudiants français choisissent l'EPFL, alors que le coût de la vie est colossal en Suisse. L'EPFL a augmenté sa barre d'entrée, la passant de 14 à 16 de moyenne au bac. Cependant, les étudiants suisses partent avec une longueur d'avance car le niveau requis à la fin de la terminale est bien plus élevé qu'en France.
Du coup, qu'est-ce qui motive un élève français ayant obtenu de bons résultats au bac à vouloir éviter le système prépa+grande école, généralement gratuit et assez efficace pour ce qui est d'intégrer le marché de l'emploi?

si tu parles du choix des bacheliers vivant à l'étranger, il y aussi une question de culture je suppose et pas de problème d'argent

le système prépa+GE est très efficace mais il impose plus de sacrifices pour obtenir qqch d'équivalent à l'EPFL

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Sulfolobus le Ven 18 Déc - 22:39

Je verrais plusieurs explications :
- penser à tort qu'il est plus facile d'être diplômé d'un master de l'EPFL que d'une très grande école française (en oubliant la sélection à la fin de la première année et de la licence par exemple) ;
- le côté international de l'EPFL ;
- le fait pour quelqu'un passionné par une discipline technique de pouvoir l'étudier à fond et à bon niveau dès le début et pas faire 2/3 ans de prépas archi généralistes.
- échapper aux concours : ça n'a l'air de rien, mais on peut ne pas aimer ce système qui ne vise pas à être excellent ou bon mais à être meilleur que le voisin et qui plus que l'excellence académique va favoriser malgré lui le bachotage.
- les salaires à la sortie de l'EPFL sont excellents
- pour certains, ça peut être plus proches de chez eux que la région parisienne et donc plus pratique.

Remarque au passage : le coût de la vie n'est pas colossale en Suisse, enfin pas beaucoup plus élevé qu'à Paris où sont très souvent les prépas qui envoient le plus d'étudiants dans les très grandes écoles (elles-même situées en grande majorité en région parisienne). Wink

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par dandelion le Ven 18 Déc - 22:46

@Bouboule: c'est en effet ce que me dit mon mari qui a fait prépa+ GE et côtoie des ingénieurs EPFL. Il préférerait d'ailleurs, si fifille 1 devait choisir de poursuivre ce type d'études, qu'elle fasse un polytechnique suisse ou allemand plutôt qu'une prépa.
Pour le coût de la vie en Suisse, je persiste à le trouver élevé, et pas que pour les loyers: sécu, alimentation, transport, sorties, alcool (que serait un ingénieur sans la bière professeur ) sont plus coûteux qu'à Paris, et les aides ne sont pas forcément les mêmes.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Igniatius le Ven 18 Déc - 22:55

@Bouboule a écrit:
@dandelion a écrit:Est-ce que ce que vous expliquez concernant la baisse du niveau des études supérieures peut expliquer l'augmentation des inscriptions à des écoles étrangères plus exigeantes?

pour moi non, en postbac, nous gardons un système exigeant ; à mon avis, c'est une conjonction de facteurs : envie d'aller voir ailleurs (c'est plus sexy), peur de souffrir et stratégie de contournement

c'est aussi favorisé par nos généreuses mentions très bien (mais ça commence à se voir)

mais quelles sont les stats sur cette augmentation d'inscriptions à l'étranger ?

Depuis deux ans, je trouve que le système a énormément de mal à se maintenir.
Et cette année, je trouve même que ça dégringole, plus encore que ne me l'aurait laissé supposer la réforme Châtel.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Anaxagore le Ven 18 Déc - 22:56

@Igniatius a écrit:
@Bouboule a écrit:
@dandelion a écrit:Est-ce que ce que vous expliquez concernant la baisse du niveau des études supérieures peut expliquer l'augmentation des inscriptions à des écoles étrangères plus exigeantes?

pour moi non, en postbac, nous gardons un système exigeant ; à mon avis, c'est une conjonction de facteurs : envie d'aller voir ailleurs (c'est plus sexy), peur de souffrir et stratégie de contournement

c'est aussi favorisé par nos généreuses mentions très bien (mais ça commence à se voir)

mais quelles sont les stats sur cette augmentation d'inscriptions à l'étranger ?

Depuis deux ans, je trouve que le système a énormément de mal à se maintenir.
Et cette année, je trouve même que ça dégringole, plus encore que ne me l'aurait laissé supposer la réforme Châtel.

C'est un désastre.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Bouboule le Ven 18 Déc - 23:11

@Anaxagore a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Bouboule a écrit:
@dandelion a écrit:Est-ce que ce que vous expliquez concernant la baisse du niveau des études supérieures peut expliquer l'augmentation des inscriptions à des écoles étrangères plus exigeantes?

pour moi non, en postbac, nous gardons un système exigeant ; à mon avis, c'est une conjonction de facteurs : envie d'aller voir ailleurs (c'est plus sexy), peur de souffrir et stratégie de contournement

c'est aussi favorisé par nos généreuses mentions très bien (mais ça commence à se voir)

mais quelles sont les stats sur cette augmentation d'inscriptions à l'étranger ?

Depuis deux ans, je trouve que le système a énormément de mal à se maintenir.
Et cette année, je trouve même que ça dégringole, plus encore que ne me l'aurait laissé supposer la réforme Châtel.

C'est un désastre.

C'est bien parce que nous avons gardé un système exigeant que vous voyez les performances dégringoler. Les collègues de CPGE n'ont pas trop mordu aux tentatives des IG de noyer le poisson avec des pratiques douteuses.
Je ne vois pas comment la première année peut bien se passer, les TS sont moins bien formés sur tous les plans (ils ont de toute façon au moins une année de sciences en moins derrière eux si on compte les horaires) et désormais arrivent des élèves qui ne réfléchissent plus. Ils ont été habitués à des questions notées gentiment et indépendantes les unes des autres, ils arrivent sur de vraies problématiques qui nécessitent d'enchaîner. Or ils ne maîtrisent ni le français, ni le langage mathématique. Et en TS, je ne compte plus les fois où les parents interviennent pour nous reprocher de donner un ou deux exercices d'un cours sur l'autre. Plus que jamais l'écart se creuse entre ceux qui bénéficient d'un environnement exigeant et les autres.

La question est donc désormais : quelle performance peut atteindre le système CPGE en deux ans ? C'est vraiment deux ans, il ne faut à mon avis pas faire le bilan au bout d'un an.

Ce qui est intéressant historiquement est que la réforme Châtel a été mise en place en physique-chimie par les IG Robine et Daniel, deux personnes désormais placées officiellement aux commandes majeures. La première gère sa carrière, le deuxième ne cache pas son antipathie pour les collègues de CPGE (conseil de Peillon-Hamon).

Ce que j'aimerais savoir est comment se débrouillent nos mentions très bien à l'EPFL.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Mateo_13 le Sam 19 Déc - 9:51

Bonjour à tous,

Après la Société Mathématique de France, c'est le site "Image des Maths CNRS" qui se
pose des questions : LA FABRIQUE DE L’ÉTUDIANT OUBLIANT. QUELQUES QUESTIONS SE POSENT !
http://images.math.cnrs.fr/La-fabrique-de-l-etudiant-oubliant-Quelques-questions-se-posent.html

Une réponse possible à ces questions : Collège, lycée : « faire des maths » ? cf. ci-dessous :
http://mathemagique-com.blogspot.fr/2015/12/college-lycee-faire-des-maths.html

Amicalement,

_________________
Mateo.
www.mathemagique.com : Axiomatique de collège.

Mateo_13
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme du collège : la Société de Mathématique de France tire la sonnette d'alarme !

Message par Anaxagore le Sam 19 Déc - 10:11

@Bouboule a écrit:
@Anaxagore a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Bouboule a écrit:

pour moi non, en postbac, nous gardons un système exigeant ; à mon avis, c'est une conjonction de facteurs : envie d'aller voir ailleurs (c'est plus sexy), peur de souffrir et stratégie de contournement

c'est aussi favorisé par nos généreuses mentions très bien (mais ça commence à se voir)

mais quelles sont les stats sur cette augmentation d'inscriptions à l'étranger ?

Depuis deux ans, je trouve que le système a énormément de mal à se maintenir.
Et cette année, je trouve même que ça dégringole, plus encore que ne me l'aurait laissé supposer la réforme Châtel.

C'est un désastre.

C'est bien parce que nous avons gardé un système exigeant que vous voyez les performances dégringoler. Les collègues de CPGE n'ont pas trop mordu aux tentatives des IG de noyer le poisson avec des pratiques douteuses.
Je ne vois pas comment la première année peut bien se passer, les TS sont moins bien formés sur tous les plans (ils ont de toute façon au moins une année de sciences en moins derrière eux si on compte les horaires) et désormais arrivent des élèves qui ne réfléchissent plus. Ils ont été habitués à des questions notées gentiment et indépendantes les unes des autres, ils arrivent sur de vraies problématiques qui nécessitent d'enchaîner. Or ils ne maîtrisent ni le français, ni le langage mathématique. Et en TS, je ne compte plus les fois où les parents interviennent pour nous reprocher de donner un ou deux exercices d'un cours sur l'autre. Plus que jamais l'écart se creuse entre ceux qui bénéficient d'un environnement exigeant et les autres.

La question est donc désormais : quelle performance peut atteindre le système CPGE en deux ans ? C'est vraiment deux ans, il ne faut à mon avis pas faire le bilan au bout d'un an.

Ce qui est intéressant historiquement est que la réforme Châtel a été mise en place en physique-chimie par les IG Robine et Daniel, deux personnes désormais placées officiellement aux commandes majeures. La première gère sa carrière, le deuxième ne cache pas son antipathie pour les collègues de CPGE (conseil de Peillon-Hamon).

Ce que j'aimerais savoir est comment se débrouillent nos mentions très bien à l'EPFL.

Quant à la fable selon laquelle "les bons ne craignent rien et seront toujours bons", c'est une ânerie absolue. Ils payent cash, ils sont foulés aux pieds.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum